AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout est lié (Norbert et Tina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Tout est lié (Norbert et Tina)   Ven 22 Sep - 14:35

Tout est lié.
Seth savait bien qu’il ne devait pas laisser son travail pâtir de ce qu’il vivait, mais c’était loin d’être si facile que cela. Bien au contraire, en ce moment, on ne pouvait pas vraiment dire que le jeune homme arrivait avec facilité à se concentrer sur les différentes affaires qui se trouvait sur son bureau. Bien au contraire, il avait même plutôt tendance à laisser son esprit vagabonder. Non sans raison d’ailleurs, il passait son temps à penser à Pomona. Ça avait déjà été un choc quand la jeune femme avait découvert qu’il était un mangemort – sans qu’il ne sache encore comment – quand elle avait pris la décision de le quitter, mais c’était encore plus de se dire qu’elle était morte. Elle était définitivement morte (ou tout comme) et rien ne pouvait le changer. Pas même cette envie de vengeance qu’il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir à présent, alors qu’il se laissait de plus en plus tenter par Phèdre de rejoindre cet autre groupe de mage noir. Ça allait changer grand-chose ? Non sans doute pas, mais au lieu de travailler pour l’assassin de celle qu’il aimait, le jeune homme allait pouvoir faire quelque chose contre lui. Et il se disait que l’Hydre pouvait faire vraiment quelque chose. Parce que même si Seth n’avait pas pour habitude d’aimer le travail d’équipe – ce qui ne se voyait absolument pas en ce moment, puisqu’entre le bureau des Aurors, les mangemorts ou même l’Hydre, il appartenait de plus en plus à des groupes – mais il devait bien reconnaître qu’il allait être incapable de s’en prendre à Voldemort seul. C’était fou de penser qu’on pouvait le faire de toute façon, alors qu’il était facile de voir à quel point il était puissant. Malgré son jeune âge, il était évident qu’il ne fallait pas le prendre à la légère. Ce n’était pas ce que Seth avait l’intention de faire.

Mais en attendant, il devait quand même assurer ses fonctions d’Auror. Même si ce n’était pas si facile que cela, cela en devenait quand même une question d’orgueil. Seth n’avait pas envie de voir ses performances au travail chuter. Pas alors qu’il osait croire qu’il pouvait être considéré comme l’un des meilleurs Aurors du bureau (mais ça c’était parce qu’il était incapable d’être modeste et qu’il avait tendance à être bien trop fier de lui). Bref, il était donc au bureau des Aurors et il tentait du mieux qu’il pouvait de se concentrer sur un des nombreux dossiers qui se trouvait sur son bureau. Quand l’un de ses collègues vint le voir pour l’informer que deux personnes parce qu’ils avaient besoin du bureau et que c’était lui qui était mis sur l’affaire… sans pour autant lui préciser de quoi il s’agissait. Seth poussa un profond soupir – aucune motivation vraiment – avant de se lever pour accueillir le couple qui venait le voir. Norbert Dragonneau, il le connaissait évidemment parce qu’il avait déjà eu besoin de lui pour une affaire. Il ne connaissait pas sa femme cependant.

« Bonjour. » Les salua-t-il en se montrant le plus diplomate possible. « Que puis-je faire pour vous ? »

Demanda-t-il en les invitant à venir dans son bureau et à s’installer sur les chaises.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Tout est lié (Norbert et Tina)   Dim 24 Sep - 13:38

Dans les premiers jours qui avaient suivi la disparition d’Hyppolite, Norbert avait su garder un espoir, celui de voir son fils, penaud, frapper à la porte de leur maison, sans s’excuser mais à la fois soulagé et vexé d’avoir mis fin à une fugue qui ne pouvait pas durer bien longtemps du fait de son jeune âge et de ses faibles moyens… ou alors, il s’était attendu à ce que la direction de Poudlard les informe, lui et Tina, du retour du garçon, pour des raisons équivalentes. Oui, il avait voulu se rassurer en e disant qu’Hyppolite avait fugué, qu’il n’était pas parti très loin, et qu’il allait revenir. Cela n’ôtait rien à la profonde culpabilité qu’il ressentait (car il savait que si Hyppolite avait décidé de partir, c’était entièrement de sa faute, parce qu’il n’avait jamais su être un père digne de ce nom), mais cela calmait un peu son inquiétude. Seulement, les jours passaient, et Hyppolite était toujours introuvable. S’il avait bel et bien fugué, il fallait accepter l’éventualité de plus en plus probable qu’il lui soit arrivé quelque chose, qu’il ait fait une mauvaise rencontre, un mauvais choix, qu’il ait eu un accident… Et s’il n’avait pas fugué… eh bien, c’était pire encore. Nul n’avait retrouvé Hyppolite, ni blessé ni mort (car oui, cette crainte l’habitait de plus en plus, même s’il n’osait la partager avec Tina, quand bien même elle devait sans doute y penser elle aussi), et il n’y avait rien de plus terrible que de se dire que le seul soulagement qu’il savait s’apporter, à l’heure actuelle, résidait dans le fait que le cadavre de son fils n’avait pas été retrouvé par les autorités compétentes.

Les jours passaient donc, et Norbert n’arrivait plus à rien. Il avait bien sûr annulé tous ses projets de voyage et renoncé à toutes ses obligations professionnelles… Dans les premiers temps, il avait fait tout ce qui lui semblait en son pouvoir pour retrouver Hyppolite, l’avait cherché dans tous ces endroits les plus probables, sans aucun succès. Personne n’avait entendu parler de lui. Personne n’avait de ses nouvelles. Il n’avait plus d’appétit, plus de pensée pour autre chose. Toutes convergeaient en direction de son fils… Même ses créatures ne lui apportaient qu’un maigre réconfort, et s’il se réfugiait très régulièrement dans son « bureau », où elles étaient installées, ce n’était pas tant dans l’espoir de les étudier ou dans l’intention de les soigner que pour tenter d’apaiser un esprit torturé par une situation qui lui paraissait en tous points inextricable. Pour éviter le regard de Tina, aussi, dans lequel il appréhendait toujours de lire l’une ou l’autre accusation. Il se sentait totalement fautif de ce qui s’était passé… et il était convaincu que c’était à juste titre.

Son épouse avait signalé au bureau des Aurors la disparition d’Hyppolite aussitôt qu’elle avait été contactée par Poudlard, depuis, ils n’avaient pas de nouvelles. Ils devraient sans doute attendre qu’on les recontacte, mais toute attente était insoutenable. Le couple avait donc décidé, d’un commun accord, de se rendre au bureau des Aurors et de parler à un enquêteur. Après moults discussion, on les invita dans le bureau de Seth Beresford. Un homme avec lequel Norbert avait déjà eu l’opportunité de travailler, et qui lui semblait sérieux. C’était déjà ça. Mais pas assez, sans doute. Rien n’était assez dans une telle situation. Pour preuve, ne serait-ce que l’entendre demander ce qu’il pouvait faire pour eux avait le don de l’agacer. L’homme n’y était pour rien, il n’avait manifestement pas été briefé pour la situation. Mais quelque part, cela donnait à Norbert le sentiment que personne ne s’intéressait à la disparition de son fils, que tout le monde y était indifférent… et c’était difficile.

-Notre fils a disparu
, répondit-il succinctement. Et articuler ces mots lui fit plus mal qu’il ne l’aurait cru.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Tout est lié (Norbert et Tina)   Mer 15 Nov - 14:21


Quand beaucoup contestaient le système judiciaire en place, à tort ou à raison, ce n'était jamais le cas de Tina. En même temps, ayant été Auror elle-même et connaissant donc très bien le système, le milieu et ses difficultés, elle était bien placée pour savoir que ceux qui ne voyaient pas les Aurors travailler en l'état n'avaient pas idée du millième de l'énergie qu'ils fournissaient au quotidien. Bien sûr, les choses ne fonctionnaient pas exactement de la même manière à New York et à Londres, mais dans l'idée, elle respectait totalement les Aurors et leur travail.

Seulement, cette fois, elle se retrouvait de l'autre côté de la barrière, et plus que jamais, elle comprenait la colère et la frustration des témoins, des victimes, des plaignants, des civils en quête d'espoirs et de réponses, bien vite désillusionnés quand ils constataient que la justice avait ses limites en dépit de la bonne volonté de ses représentants.

Et donc, elle avait beau respecter le métier d'Auror, elle peinait à ne pas pointer du doigt leur incompétence. Elle savait que ce serait démérité que de leur reprocher l'absence de leur fils (d'autant que s'il était encore porté disparu, elle ne pouvait s'ôter de l'esprit que c'était sans doute de leur faute), mais c'était plus fort qu'elle...

Parce que les jours passaient, et qu'Hyppolite ne revenait pas. Chaque jour qui défilait semblait réduire leurs chances de serrer à nouveau leur fils dans leurs bras, et comment pourrait-elle se résoudre à une si sombre éventualité ? Elle n'osait même pas l'envisager. Elle se sentait perdue, sans son fils, et elle ne pensait pas que ni elle, ni Norbert, seraient capables de continuer s'ils ne leur revenaient pas.

Ils avaient d'un commun accord décidé de se rendre au ministère, au département de la justice magique, sans y avoir explicitement été invités. Tina n'était pas retournée au ministère depuis qu'elle avait reçu le courrier de Poudlard, bien incapable de se remettre au travail, même si l'inactivité ne soulageait pas ses craintes et sa douleur un seul instant.

Au ministère, ils avaient insisté, jusqu'à ce qu'on daigne les mettre en contact avec un Auror... qui, il devait bien vite s'en rendre compte, ne savait rien de leur affaire.

« Bonjour. Que puis-je faire pour vous ? »
Ce n'était pas illogique en soi qu'il ne sache rien, on les avait adressé à un Auror disponible, voilà tout, mais cela n'empêcha pas la frustration de poindre dans l'esprit de Tina. Et visiblement, son mari n'était pas moins nerveux qu'elle.

-Notre fils a disparu.

Entendre Norbert prononcer ces mots était encore plus douloureux que de les penser. Elle sentit sa voix trembler quand elle ajouta.


"Nous avons signalé sa disparition il y a trois jours, nous n'avons aucune nouvelle depuis."

Dans sa propre voix, elle entendit celle de toutes les personnes à qui elle avait été confrontée au cours de son passé d'Auror, qu'elle avait cherché à rassurer sans rien avoir à leur donner, si ce n'est des promesses creuses. Car pas de nouvelles signifiait pas de nouvelles.

Elle savait déjà ce qui les attendait.


HJ : Désolée !! J'étais convaincue d'avoir répondu à ce rp ! Vraiment désolée de vous avoir fait attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout est lié (Norbert et Tina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-