AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What the hell is going on here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 133
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Message#Sujet: What the hell is going on here ?    Ven 6 Oct - 11:52





  

Henry & Daniel

“ What the hell is going on here ”
J
e ne pense pas rester longtemps en Angleterre. J'avais l'intention de rester un moment, ne serait-ce que parce que j'ai deux trois choses à voir avec mon éditeur pour la finalisation de mon nouveau roman, mais rester ici ne me fait pas du bien. Depuis que je suis rentré, j'ai bien compris que quelque chose n'allait pas. Je n'arrivais pas à comprendre quoi, seulement. D'ailleurs, je ne le comprends toujours pas bien. Je sais qu'il y a quelque chose, je le sens. Mais quoi ? Je n'ai pas pu mettre le doigt dessus... Et comme je n'ai pas réussi, je suis arrivé trop tard. Et maintenant, Pomona n'est plus là, et l'appartement, dans lequel j'ai vécu en célibataire endurci fier de son état, ne m'a jamais paru aussi vide. J'ai perdu ma seule famille, je n'ai pas su être là pour ma nièce, et je me sens en partie responsable de ce qui est arrivé, parce que j'ai vu les signes, mais je n'ai pas su les interpréter, et maintenant, il est trop tard. Rester ici me place face à ma propre incompétence, ma propre impuissance, et c'est aussi désagréable qu'insurmontable. J'évite d'ailleurs de rester trop longtemps dans mon appartement.

Je passe la majeure partie de la journée dehors. Je sors, j'essaie d'écrire un peu. Au moins, je sais ce que sera le sujet de mon prochain livre, et je sais aussi à qui il sera dédié. Mais il est difficile de se consacrer sur l'écriture quand les pensées fusent en tout sens et se mélangent, s'entrechoquent... ça me fatigue... mais la fatigue n'est rien à côté de la douleur. Rien du tout... Oui, il faut que je change d'air. Je réfléchis encore à ma destination, mais ce qui est sûr, en tout cas, c'est que je dois réfléchir, voir autre chose. Modifier mon décor. Quand je rejoins ma chambre, ce soir-là, je me dis que ce sera sans doute ma dernière nuit britannique avant un moment. C'est un peu une décision sur un coup de tête... mais ces décisions-là sont les meilleures. Dans bien des circonstances en tout cas.

La nuit est tombée depuis un moment, déjà. Mais je n'ai pas fermé l'oeil. Je n'y arrive pas. L'insomnie est mon compagnon, et depuis un moment, maintenant. Si bien que quand j'entend du mouvement dans mon salon, je l'entends directement. Je me lève, aux aguets. Ce n'est peut-être rien, un voisin un peu trop bruyant. Mais non, quand je déboule dans le salon, il y a bien quelqu'un, face à moi. Et il a l'air de chercher quelque chose.

-Qu'est-ce que vous foutez chez moi ? je demande, aussi sévère que l'heure tardive le permet.


          
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1595
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: What the hell is going on here ?    Dim 22 Oct - 23:39

What the hell is going on here ?

Décidément, ce satané journal leur donnait du fil à retordre. Daniel ne savait toujours pas pourquoi cet objet était à ce point important, et ça devenait sacrément frustrant, à la longue, il faut le dire, mais en tout cas, il devenait de plus en plus urgent de le récupérer. Daniel n'avait pas demandé pourquoi, comme bien souvent, il exécutait sans discuter. Il ne voyait de toute façon aucune raison de jouer les contestataires, il savait qu'il agissait pour la cause qu'il avait envie de défendre et au nom de celui à qui il sacrifierait sans mal sa vie. Il avait vécu la condamnation des voyageurs temporels et de Fitz comme un vrai succès, une étape importante de franchie, mais il savait bien que ce n'était qu'un début, et qu'il fallait justement profiter de cette avance pour progresser encore.

Il avait donc attendu la tombée de la nuit, pour ne pas inquiéter d'éventuels voisins (même s'il avait insonorisé les lieux pour éviter la moindre surprise) et choisi cette nuit précise pour entrer par effraction dans cette demeure désormais sans propriétaire... ou presque. Et le presque était le souci. La mission devrait être simple. Pénétrer dans l'appartement, retrouver le journal, le rendre en bonne et due forme à son propriétaire légitime. Mais il y avait une faille à son projet, une variable à ce qui devait être un plan peinard et rapidement exécuté. Daniel savait que Fitz occupait l'appartement de son oncle. Mais ce dernier était constamment absent si bien qu'il semblait être un nom sur un bail (et sur un paquet de bouquins) plus que le propriétaire légitime de l'appartement. Par conséquent, il ne pensait pas que les lieux allaient être occupées, il n'avait pas été assez prudent. Et alors qu'il fouillait de fond en comble le salon, sans aucune trace du si fameux journal (tout ce tintouin pour un bout de papier, il ne comprenait décidément pas), il entendit du mouvement. Il n'eut pas le temps d'amorcer le moindre geste, il se retrouva nez à nez avec un homme d'une cinquantaine d'années, il comprit aussitôt qu'il se retrouvait face à l'oncle en question, et il comprit également qu''il était dans la mouise.


"Ne vous en faites pas"
, parvint-il quand même à déclarer très naturellement, comme s'il était dans son bon droit. "Je n'en ai pas pour longtemps."

Tout en prononçant ce mot, il tira sa baguette de sa poche et la pointa vers Henry.






_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 133
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Message#Sujet: Re: What the hell is going on here ?    Lun 30 Oct - 11:28







Henry & Daniel

“ What the hell is going on here ”
L'
homme est masqué, impossible pour moi de le reconnaître (en même temps même sans masque je ne le reconnaitrais pas puisque j'ignore complètement qui il est), ce que je constate, en revanche, c'est que sous son ton revêche et menaçant quand il s'adresse à moi, sa voix est relativement jeune. Mon cambrioleur doit être un adulte, mais de justesse... ce qui me rendrait presque enclin à plus de clémence s'il ne braquait pas sur moi, avec force détermination, sa baguette magique. Je veux encore croire à un simple type paumé qui a voulu trouvé mon coffre-fort et le vider de ses gallions, mais je n'oublie pas qui porte masque dernièrement et qui l'ont craint. Cela ressemblerait un peu à ce que l'on décrit dans les journaux, non ? Résidus de témoignage des survivants aux attaques des successeurs des neo-grindelwaldiens. Mais ce serait aller vite en besogne. C'est à cela que sert la paranoïa et j'en ai parfaitement conscience. On sème la panique, tout le monde se méfie de tout le monde, c'est là que la terreur se répand le plus efficacement... Et même si j'ai la lucidité et l'expérience de le savoir, je ne suis pas épargné par cette optique, surtout pas depuis que j'ai perdu Pomona.

C'est dur, très dur d'être rationnel encore quand on a perdu une personne qui nous est chère. J'ose même croire que c'est impossible. Il me dit qu'il n'en a pas pour longtemps, et quoi ? Il crois que je vais attendre et le laisser faire ? Je ne sais pas ce qu'il veut mais je compte ne pas l'y encourager. L'ennui, c'est qu'il a l'avantage de me menace de sa baguette. J'ai laissé la mienne dans ma chambre... j'aurais dû avoir le réflexe de la prendre avec moi, je n'étais pas assez réveillé. En tout cas, je fais mine de prétendre être moins intimidé et alarmé que je ne le suis vraiment. Dans la moindre hypothèse où j'aurais juste affaire à un gosse un peu paumé, c'est une solution. Mais je ne goûte pas entièrement à cette hypothèse. Un homme masqué qui s'infiltre chez ma nièce juste après qu'on l'ait condamnée au baiser du détraqueur, c'est un peu gros, tout de même.

-Qu'est-ce que vous voulez ?
je demande en prenant soin de rester aussi calme que possible.


(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: What the hell is going on here ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

What the hell is going on here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Fitz
-