AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Ven 27 Oct - 16:41

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
Bonnie n’en revenait quand même pas, Clyde avait accepté de les couvrir. Tant mieux, en un sens, la jeune femme n’allait clairement pas se plaindre (pour une fois). Tout cela ne rendait pas la situation plus facile pour autant, parce que Bonnie et Joshua devaient quand même se cacher du monde. Mais au moins, son mari était au courant et ça faisait un poids en moins à supporter. En prime, il l’acceptait. Bon, en même temps, la jeune femme s’en voulait un peu d’avoir douté de la réaction de Clyde. Elle aurait dû savoir tout de suite qu’il ne lui en voudrait pas et qu’il n’allait pas lui reprocher d’avoir un amant, parce qu’on ne pouvait pas dire dans tous les cas qu’ils avaient une relation tous les deux. Comme Bonnie ne reprocherait jamais à Clyde d’avoir une maitresse, bien au contraire… si ça pouvait lui permettre qu’il lui foute la paix un peu. Qu’il prenne la peine de sortir un peu plus ses fesses de l’appartement.

Enfin, pour le moment donc, il la couvrait et la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle adorait ça. Qu’elle ne pouvait quand même que le remercier grandement de cela, parce qu’elle se sentait plus légère et bien plus libre et elle espérait que Joshua apprécierait aussi d’apprendre que Clyde n’allait pas leur en vouloir. Autant dire qu’elle mordait donc la vie à pleine dent et surtout quand elle pouvait passer du temps avec Joshua. Comme maintenant, où ils avaient convenu de passer la soirée ensemble. Autant dire que Bonnie avait simplement hâte de le retrouver. Elle avait passé un long moment à se préparer, profitant que Clyde ne soit pas chez eux. Non pas parce qu’elle pensait qu’il allait lui prendre la tête mais juste parce qu’elle n’avait pas envie de lui imposer ça, parce qu’elle avait envie d’être tranquille aussi de son côté. Bref, il n’avait pas été là, alors elle avait mis du temps à se préparer juste parce qu’elle avait envie d’être parfaite pour aller retrouver Joshua et elle avait pris la route pour le retrouver. Et par commodité, donc, elle le retrouvait chez lui tout en sachant parfaitement qu’elle devait se montrer discrète. Même si Clyde acceptait tout cela et qu’il avait accepté de les couvrir, cela ne voulait pas dire qu’elle pouvait se permettre qu’on découvre qu’elle avait une relation extra-conjugale (si on pouvait dire qu’elle avait une relation conjugale de base, ce qui n’était pas du tout le cas). Pas forcément que pour elle bien sûr, il y avait aussi pour Joshua et pour Clyde. Dans l’idéal, il faudrait quand même préserver tout le monde. Bref, Bonnie se montra la plus discrète possible pour rejoindre le petit appartement de Joshua, frappant à la porte quand elle arriva devant. Et quand celle-ci s’ouvrir sur le sorcier, elle afficha un énorme sourire et attendit d’être à l’intérieur de l’appartement (et que la porte soit fermée) pour venir s’emparer de ses lèvres.

« Tu m’as manqué. »

Dit-elle alors dans un souffle, parfaitement sincère. Mais ça c’était parce qu’il lui manquait dès qu’elle ne pouvait pas être à côté de lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Mer 10 Jan - 22:41

L'amant qui n'est pas tout n'est rien

Même si Bonnie et lui étaient "ensemble" depuis un moment à présent (Joshua le considérait de cette manière, en tout cas, même s'il savait très bien que c'était compliqué et que ce ne serait sans doute jamais officiel. D'un autre côté, il était certainement plus simple d'avancer que Bonnie était "avec" n'importe qui d'autre que son abruti de mari), Joshua ne s'y faisait toujours pas complètement. Il avait tant rêvé après elle tout en étant convaincu qu'elle ne voudrait jamais de lui (pas juste parce qu'elle était marié, mais parce qu'il ne se trouvait pas du tout à sa hauteur) que maintenant que c'était réel, il avait un peu l'impression de vivre au sein d'un rêve permanent, et il guettait avec un peu d'appréhension le moment où on viendrait le réveiller pour lui dire que tout n'avait été qu'un songe, que rien n'était réel et qu'il était grand temps pour lui de remettre les pieds sur terre. Du même, il éprouvait toujours la même anxiété, la même fébrilité à l'approche de chacun de leurs rendez-vous, et les mêmes questions revenaient bien sûr en continu. Est-ce qu'elle l'aimerait toujours autant que lui, l'adorait, est-ce qu'il ne viendrait pas un moment où elle ne voudrait plus prendre de risques et déciderait de tout arrêter ? Il devait arrêter de trop réfléchir comme il le faisait tout le temps, et vivre le moment présent. Parce que dès que Bonnie était face à lui, il oubliait bien vite toutes ces questions. Mais en attendant... pas trop.

Elle frappa finalement à sa porte, et son sourire rayonnant, le plus beau sourire qu'il ait jamais vu de sa vie (en même temps, elle était parfaite en tout point pour lui) fit aussitôt fondre son coeur, non seulement, elle était là, avec lui, mais si heureuse d'être avec lui qu'il ne pouvait pas du tout douter de sa sincérité. Elle referma la porte derrière eux, s'empara de ses lèvres. Ses questionnements et son anxiété disparurent aussitôt, et lui aussi souriait à présent, comme personne d'autre ne l'avait jamais vu sourire.

"Toi aussi", répondit-il. Cela n'était pas difficile, dès qu'elle était loin de lui, elle lui manquait déjà. Il n'arrivait pas à se l'ôter de la tête. "Tu es magnifique", il ne put s'empêcher d'ajouter en la détaillant du regard. Comme toujours. Il n'en revenait vraiment pas de plaire à une fille comme elle. "Comment tu vas ? Je te sers un verre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Ven 9 Mar - 17:32

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
Bonnie adorait le sourire qui se nichait sur le visage de Joshua quand il la regardait, quand ils se voyaient. Le genre de sourire que la jeune femme savait que son « petit ami » – elle ne savait finalement pas exactement comment le qualifier, parce que leur situation était quand même particulière, qu’elle avait envie de le qualifier plus fort qu’un simple petit ami, mais qu’elle ne pouvait pas et qu’elle ne devrait même pas le qualifier du tout… – n’adressait pas à tout le monde. Elle se sentirait bien trop jalouse de toute façon, si jamais Joshua devait sourire de cette manière à une autre personne. Un sentiment qu’elle avait découvert en même temps que ses sentiments pour le jeune homme. Bonnie ne perdit pas son sourire quand Joshua affirma qu’elle lui avait manqué aussi. Ce n’était pas grand-chose, en soit, mais la jeune femme aimait le fait que Joshua ressente le même manque qu’elle quand ils n’étaient pas ensemble. Ça serait sans doute mieux qu’ls ne se trouvaient pas dans cette situation, s’ils n’avaient aucune raison de se manquer, mais la jeune femme ne pouvait pas offrir mieux à Joshua malheureusement.

Le sourire de la jeune femme se fit encore plus grand quand Joshua lui dit qu’elle était magnifique. Des mots simples qui ne pouvaient que lui aller droit au cœur, parce qu’il venait de lui et tout ce qui venait de lui avait une importance. Peu importait que qui que ce soit la trouve belle ou non, ce qu’elle voulait c’était que le journaliste la trouve belle.

« Merci. » Répondit-elle, touchée par les propos de Joshua. « Je vais super bien. » Ajouta-t-elle pour répondre à la question du jeune homme sans avoir besoin de grossir les traits, parce qu’elle se sentait vraiment très bien et ça c’était parce qu’elle était avec le jeune homme. « Je veux bien boire quelque chose oui, s’il te plaît. » Peu importe en réalité, la seule chose qui comptait pour Bonnie ici et maintenant c’était juste le temps qu’elle pouvait passer en compagnie du journaliste. « Tu vas bien toi ? » Demanda-t-elle alors. « Ça a été ta journée ? Le travail ? »

Cela pouvait sembler un peu bateau comme question, mais la jeune femme avait vraiment envie de savoir si son petit ami avait passé une bonne journée, s’il allait bien. Ça l’importait parce qu’elle avait envie qu’il soit bien tout simplement. Quand bien même, elle osait croire – d’une manière peut-être un peu présomptueuse – qu’il n’y avait aucune raison qu’il n’aille pas bien puisqu’ils étaient tous les deux ensembles. En espérant qu’elle n’allait pas tout gâcher, ce qu’elle ne voulait pas évidemment. Parce que la jeune femme avait conscience qu’ils devaient aborder certains sujets, des trucs pas forcément très agréables. Mais bon, ce n’était pas comme s’ils pouvaient l’ignorer, comme s’ils pouvaient définitivement ne pas y penser. Mais malgré le fait que Bonnie soit une grande causeuse, qu’elle passe normalement son temps à déblatérer mille et un mots, elle hésitait à lancer le sujet.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Sam 10 Mar - 0:59

L'amant qui n'est pas tout n'est rien

Joshua n'avait besoin que d'entendre que Bonnie allait bien pour aller bien à son tour. De toute façon, c'était bien simple, il avait l'impression de vivoter quand il n'était pas avec elle et de ne respirer que quand elle était là. Et ça ne datait pas d'hier. C'était déjà le cas avant le début de leur relation. Elle avait donné du sens à sa vie qui autrement n'en avait pas beaucoup, en tout cas clairement pas autant de saveur, vraiment. Il n'en revenait pas de savoir la rendre heureuse, il en revenait encore moins que tout soit si évident entre eux. Quand il n'était pas là, il avait peur de ne pas être à la hauteur, mais en revanche, quand elle était là, il oubliait tout, il n'y avait plus qu'elle, et c'était facile d'oublier que leur histoire était selon les moeurs amorales, interdite... Elle acceptait de boire quelque chose, alors il leur servit deux verres d'hydromel qu'il avait réservé au frais (pour elle, bien évidemment) exprès pour elle.


"C'était long",
répondit-il quand Bonnie lui demanda comment s'était passée sa journée. Le type de question routinière qu'il adorait, parce qu'elle lui donnait le sentiment d'être vraiment dans une dynamique de couple, même si l'alliance qu'elle avait au doigt devait dire le contraire. Comme il adorerait, pourtant, vivre avec Bonnie, vieillir avec elle, qu'elle soit la mère de ses enfants... mais il ne fallait pas penser à ça. Ils devaient vivre au jour le jour, voilà tout. "J'ai pas été très productif, j'avais du mal à me concentrer." L'article qu'il devait rendre avait un deadline très proche mais il n'avait pas spécialement avancé. Il relachait l'attention ces derniers temps. En fait, ces derniers temps, ils progressait bien mieux sur son manuscrit personnel que sur les piges qui lui permettaient de gagner sa vie (dans une moindre mesure, cela dit, il ne pouvait s'empêcher de penser qu'aucune femme ne divorcerait pour un journaliste sans le sou comme lui, il gagnerait plus à avoir un emploi stable au ministère, un truc du genre). "Je me languissais de toi", ajouta-t-il avant de l'embrasser de nouveau puis d'ajouter. "Et toi, ta journée ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Sam 5 Mai - 18:12

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
Bonnie ne perdit pas son sourire alors que Joshua leur servait deux verres d’hydromel avant de répondre à sa question, lui expliquant que sa journée avait été longue. En même temps, la jeune femme se disait que devoir passer toute une journée à travailler, ça ne pouvait qu’être long quand même. Elle ne connaissait pas ça, parce qu’elle ne prenait pas la peine de travailler (alors qu’elle y avait songé, mais puisqu’elle trouvait qu’elle ne passait déjà pas assez de temps avec Joshua, elle n’allait pas rajouter un travail à son emploi du temps). Elle ne savait pas ce que ça faisait, mais elle comprenait que Joshua ait pu trouver le temps long. Surtout qu’il ne se retint pas de préciser qu’il n’avait pas été forcément très productif – ce qui n’était en soit pas une bonne chose – parce qu’il ne parvenait pas à se concentrer, parce qu’il se languissait d’elle. La jeune femme ne put s’empêcher de sentir le rose lui monter aux joues à ces propos. Alors que ce n’était pas grand-chose en soit, mais Bonnie ne pouvait pas s’empêcher d’apprécier l’idée qu’il ait beaucoup de mal à se concentrer sur son travail, parce qu’il pensait à elle. C’était sans doute bête, mais elle trouvait ça tellement romantique. Comme leur histoire d’une manière générale. Bon, il y avait quand même quelques ombres au tableau, mais d’une manière générale, tout cela avait un goût très romantique. Et une pointe d’interdit aussi, qui ne manquait pas d’ajouter du piment. Bonnie avait presque le sentiment de vivre dans un des romans qu’elle avait eus si souvent l’occasion de lire. Bref, elle était touchée qu’il pense à elle, qu’il attende avec impatience, comme elle, les moments où ils pouvaient passer du temps.

« Ma journée a été très longue aussi. »
Dit-elle sincère, ne perdant pas son sourire. « J’avais hâte de venir te voir. »

Et dès que Bonnie avait hâte de quelque chose, qu’elle attendait quelque chose… elle ne faisait que tourner en rond encore et encore. Sa journée, ça avait été un peu ça. Du temps pour tourner en rond, du temps dehors pour respirer loin de Clyde, du temps pour se préparer… bref, elle avait juste attendu avec impatience de pouvoir se rendre dans l’appartement de Joshua afin de passer la soirée en sa compagnie. Et elle n’avait fait que penser à ça toute la journée. En même temps, elle ne pensait qu’à ça dès qu’ils se quittaient, au moment où elle allait pouvoir passer du nouveau du temps avec l’homme qui faisait battre si rapidement son cœur. Bonnie aurait bien aimé continuer sur cette lancée, mais elle savait qu’il était important qu’ils abordent un sujet important et… autant se vider de ce poids maintenant et pouvoir profiter de la soirée ensuite non ? Bonnie posa son verre, prenant la main de Joshua dans la sienne.

« Josh, il faut qu’on parle un peu… tu sais, de la soirée d’Halloween. » Elle ne pensait pas réellement utile de préciser ce qu’elle avait en tête, parce qu’ils le savaient tous les deux qu’ils n’avaient pas été très discret. « Clyde m’en a parlé. » Décida-t-elle de dire alors, n’attendant pas la réaction de Joshua. Il valait mieux qu’elle lui dise tout d’un coup, ça serait mieux. « Il sait tout, je n’ai pas pu lui menti. Mais il accepte de ne rien dire à notre sujet, de nous laisser faire à notre guise sans nous embêter. »

Et c’était une bonne chose non ? D’accord, elle ne parlait évidemment pas du fait qu’il était par conséquence tellement inenvisageable qu’elle puisse divorcer un jour.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Dim 13 Mai - 0:17

L'amant qui n'est pas tout n'est rien

Que Bonnie partage son enthousiasme à l'idée de le voir, ça le rendait heureux comme rien d'autre ne pourrait le faire. Il l'aimait si fort et depuis si longtemps qu'il ne savait vraiment pas s'il arriverait un jour à se faire à l'idée qu'elle aussi l'aimait, et de la même manière, et tout le prouvait, pourtant. Il avait envie de ne se poser aucune question, pourtant (même si ce n'était pas son style, même pas du tout), mais qu'il le veuille ou non, on n'allait pas forcément lui laisser le choix malgré tout, parce que Bonnie sortit la phrase que personne n'a jamais envie d'entendre : il faut qu'on parle, donc.

En l'occurrence, il fallait qu'ils parlent de la soirée d'Halloween. Bon, c'était un peu inévitable. Cette soirée avait été mouvementée, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'avaient pas été discrets à ce moment-là. Ils avaient d'autres priorités, alors. Et Clyde, même s'il était idiot (enfin, Josh avait décidé qu'il était idiot, on va dire que ça l'arrangeait), n'était pas aveugle non plus. Il fallait s'y attendre, il avait compris leur petit jeu.

Ce à quoi Josh ne s'était pas attendu, par contre, c'est que le mari abruti (une fois de plus, opinion subjective liée au seul fait qu'il avait une chance que Josh ne pouvait pas espérer lui-même sans le comprendre) encourage leur liaison, et décide de fermer les yeux sans broncher. Bon, il savait que Clyde n'aimait pas sa femme, mais de là à encourager ses aventures extraconjugales... Bon, c'était supposé l'arranger, c'est sûr, et il n'avait pas vraiment de raisons de s'en plaindre, normalement... Mais ça lui laissait une sorte de goût amer en bouche qui n'était pas agréable du tout. Apprendre ça, ça remuait pas mal de choses. Au fond, il devrait être heureux, il pourrait voir Bonnie autant qu'il le pourrait... mais ça lui rappelait aussi et surtout qu'elle ne serait jamais à lui. Qu'il ne pourrait jamais avoir une autre place que celle de l'amant.


"Pourquoi il accepte ça ?"
demanda-t-il alors, un peu braqué.

Il devrait peut-être prendre la nouvelle avec le sourire, mais il n'y arrivait pas. Franchement, ça l'emmerdait, cette affaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Ven 27 Juil - 15:46

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
En soit, Bonnie considérait que la réaction de Clyde était réellement une bonne nouvelle. Bon, cela dit, la jeune femme savait bien et elle avait bien conscience que ce n’était pas du tout l’idéal, mais c’était quand même une bonne nouvelle. Du moins, la jeune femme avait envie de le considérer comme telle, parce que ça signifiait quand même que son mari n’allait pas leur causer de soucis. Ce n’était pas parfait, mais c’était quand même mieux que de devoir réellement se cacher de tout le monde (donc de Clyde) et d’avoir peur qu’il le découvre. Maintenant, il savait tout et la seule chose qu’il voulait c’était que ça ne lui retombe dessus. Ce n’était pas parfait, mais c’était clairement mieux que rien. En tout cas, Bonnie considérait vraiment ça comme une bonne nouvelle. Même si, bien sûr, la sorcière préfèrerait pouvoir passer tout son temps en compagnie de son amant, passer du temps seulement avec Joshua, vivre avec lui. Mais ce n’était pas comme s’ils pouvaient changer le passé. Bonnie était mariée, elle ne pouvait rien faire à ce sujet… enfin, elle pourrait très bien divorcer, mais encore une fois ce n’était pas entièrement envisageable. Bref, elle avait envie que Joshua apprécie la nouvelle, au moins ils n’auraient pas besoin de s’inquiéter par rapport à Clyde.

Mais le jeune homme ne prit pas la nouvelle comme Bonnie l’imaginait. Oh, elle avait l’habitude que Joshua saute de joie à la moindre occasion, mais quand ça la concernait elle… il était quand même plus enthousiaste que d’habitude. Mais là, ce n’était pas du tout le cas. Et il lui demanda pourquoi Clyde accepterait ça. Oh, c’était sûr, Clyde n’avait pas de raison de l’accepter, de les laisser tranquille, techniquement. Sauf que même si son mari était un sacré idiot par moment, Bonnie savait bien qu’il n’avait surtout pas envie de se prendre la tête. Et ce n’était pas comme s’ils tenaient l’un à l’autre. Ils étaient tous les deux prisonniers dans cette histoire, sans avoir rien demandé à personne.

« Pourquoi il ne l’accepterait pas ? » Demanda-t-elle alors, en aillant perdu son propre enthousiaste. « Tu préfères qu’il décide de ne pas l’accepter et qu’il m’enferme chez moi, pour m’empêcher de sortir et faire ce que je veux ? Qu’il nous empêche de nous voir ? »

D’accord, ce n’était pas parfait, mais à choisir, la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle aimait assez l’idée qu’il la laisse vraiment faire ce qu’elle voulait. Qu’il ne cherche pas à l’empêcher d’avoir un amant. Ce que tout autre homme marié aurait fait sans doute, au moins. Bonnie ne pouvait pas nier qu’elle se sentait quand même un peu blessée que Joshua prenne les choses comme ça. C’était bête sans doute, mais elle se sentait vexée parce qu’elle trouvait que c’était quand même une bonne nouvelle… pas la parfaite des nouvelles, mais une bonne nouvelle quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Ven 31 Aoû - 0:18

L'amant qui n'est pas tout n'est rien


Josh savait bien qu'il avait tendance à être beaucoup trop négatif, il avait largement tendance à voir le verre à moitié vide, et malheur à qui cherchait à le convaincre que la vie valait la peine d'être vécue. Mais Bonnie, avec son sourire, sa jovialité, tout ce qui faisait qu'il la trouvait juste... irrésistible, elle avait un peu changé la donne. Avec elle, il arrivait à voir le bon côté des choses, et il réussissait à se sentir heureux. Mais chassez le naturel, il revient au galop, et le jeune homme n'arrivait juste pas à se satisfaire de la situation comme elle était, et il n'arrivait pas à le cacher. Et donc, comme d'habitude, il était en train de tout gâcher. C'était clairement sa spécialité. En voyant Bonnie se braquer, il se maudit intérieurement. Déjà qu'ils ne pouvaient pas se voir aussi souvent qu'ils le voudraient, il gâchait les moments qu'ils pouvaient passer ensemble tous les deux.

Il s'en voulait, et il se disait qu'il devrait peut-être s'excuser et faire comme si cette situation ne le dérangeait pas. Mais le problème, c'est que si, en fait, ça le dérangeait vraiment, et dès qu'il y repensait il se sentait encore plus en colère. Non, impossible de faire comme si il s'en foutait ou comme s'il était content... Et entendre Bonnie argumenter, ça lui donnait encore plus le sentiment qu'elle était heureuse d'avoir trouvé un bon moyen de ne pas quitter son mari, qui ne devait pas être si terrible que ça, tout compte fait.

"J'ai dit ça, peut-être ?" répliqua-t-il sur la défensive.

Bien sûr, qu'il préférait qu'elle ait sa liberté, qu'il ne l'enferme pas chez elle, qu'il lui laisse sa liberté, qu'il ne leur interdise pas de s'aimer. Encore que dans le cas contraire, peut-être que ça aurait forcé le destin en sa faveur ? Ou pas. Bonnie était l'épouse de Clyde et elle n'en changerait pas, c'était ça qu'il fallait comprendre.


"Désolé de pas sauter de joie quand tu viens me confirmer que je resterais ton amant toute ma vie, puisque ton mari n'y voit pas d'inconvénient."

Enfin, toute sa vie, ça se discutait. Après cette conversation, Bonnie ne voudrait peut-être même plus entendre parler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Dim 2 Sep - 0:29

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
Ils n’avaient pas la possibilité de se voir très souvent au final, du moins, pas aussi souvent qu’ils pourraient le vouloir et Bonnie avait le sentiment de gâcher complètement l’instant qu’ils pouvaient passer ensemble. La soirée avait si bien commencé, ils s’étaient retrouvés, ils pouvaient passer du temps ensemble et Bonnie avait lancé le sujet de Clyde. Elle aurait mieux ne rien dire du tout, ça aurait été bien mieux, ils se seraient contentés de profiter de la soirée et de profiter de la présence de l’autre. Mais voilà, elle avait entamée ce sujet et Bonnie le regrettait énormément.

Parce qu’elle n’aimait pas quand ils se retrouvaient à se parler comme ça, à se braquer tous les deux. Et elle ne savait que trop bien que Joshua pouvait avoir par moment une tendance à se braquer, à se renfrogner, à voir les choses un peu trop négativement. Et de son côté, Bonnie n’avait clairement pas un caractère facile non plus. Parce que même si elle parvenait plus souvent à prendre la vie du bon côté, à sourire déjà, elle ne manquait pas de caractère et quand elle prenait mal quelque chose… elle se braquait. Quand Joshua lui demanda si c’était ce qu’il avait dit, Bonnie ne pouvait pas répondre, parce qu’il était évident que ce n’était pas ce qu’il avait dit. Elle se contentait surtout d’extrapoler un peu, un peu beaucoup. Ça n’enlevait pas le fait qu’elle avait du mal à comprendre la réaction de Joshua, alors qu’elle lui apprenait que Clyde n’allait pas leur poser de problème, ce qui aurait été très problématique (c’était le cas de le dire). Et quand il affirma qu’il ne sautait pas de joie de l’entendre confirmer qu’il allait être son amant à vie, Bonnie avait encore envie de bien trop se braquer.

« Je ne te force à rien tu sais. Si c’est un tel poids pour toi… »

Bonnie avait conscience, en prononçant ces mots, qu’elle allait surement trop loin, mais elle n’avait pas pu s’empêcher de les dire… comme bien souvent, le moulin à parole qu’elle était incapable de se contenir. Elle avait conscience de ce que Joshua voulait dire et bien sûr que de son côté, elle avait envie que la situation soit différente, qu’ils n’aient pas besoin de se cacher. Qu’elle soit à lui, qu’il soit à elle, que tout le monde soit au courant. Mais en même temps, ce n’était pas si simple que ça. Oh, il suffisait juste qu’elle envoie tout balader et par moment, elle avait envie de le faire. Mais en même temps, elle allait perdre beaucoup. Pas grand-chose en un sens, contre ce qu’elle gagnerait en étant à Joshua pleinement, mais il y avait quand même sa famille qui la renierait (elle avait beau se plaindre de sa mère à longueur de temps, elle l’aimait et elle n’avait pas envie de la perdre). Bonnie était lâche, définitivement, et elle savait que c’était ça le souci.

« Je suis désolée. »
Reprit-elle, parce qu’elle n’avait aucune envie qu’ils continuent comme ça, qu’elle avait conscience qu’elle ne devait pas se braquer. « Tu sais bien que c’est plus compliqué que ça… »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Sam 15 Sep - 0:20

L'amant qui n'est pas tout n'est rien

Décidément, Joshua n'était bon à rien. Souvent, il se demandait comment Bonnie réussissait à le supporter, eh bien, dans une situation comme celle-ci, ça se confirmait d'autant plus, mais ce n'est pas pour autant que le jeune homme se sentait capable de décolérer ou de baisser d'un ton... C'est qu'il avait le sentiment que Bonnie était beaucoup trop satisfaite de la situation alors que lui en souffrait. Il aimerait entendre qu'elle avait envie de quitter Clyde pour lui, qu'elle serait capable de divorcer pour vivre avec lui, mais non, à la place, il fallait se réjouir de solutions annexes comme si elles représentaient la solution absolue. Et oui, s'ils n'avaient pas d'autres solutions, c'était très bien comme ça, qu'ils n'aient pas à se cacher d'un quelconque mari jaloux, ou juste trop fier pour accepter d'être cocu... Mais est-ce qu'il était vraiment le seul à trouver cette situation frustrante ? Et maintenant, Bonnie en rajoutait et lui donnait le sentiment de ne pas faire d'effort du tout.

Pourtant, il avait le sentiment de prendre sur lui constamment. C'est vrai, il était un solitaire, et dans la vie, il n'avait pas grand-monde à part son frère, n'empêche que ça lui pesait de ne pouvoir parler d'elle à personne. Il mettait sa vie entre parenthèses pour, elle, il renonçait à l'idée de se marier un jour ou d'avoir des enfants (enfin, ça...) pour elle... Et à côté de ça, il faut croire qu'il était le pire des ingrats. Heureusement, Bonnie s'apaisa, ce qui apaisa Joshua dans la foulée. Tant mieux, le résultat aurait pu être totalement catastrophique, sinon.


"Bien sûr que je le sais, pourquoi tu crois que je réagis comme ça ?"
répondit-il, un peu moins agressivement quand même. "T'es pas un poids pour moi, pas du tout, désolé de te laisser penser un truc pareil... C'est juste... c'est bête, hein, mais j'avais envie de croire que tu finirais par divorcer et..." Il poussa un soupir, inutile d'insister, si cette conversation avait mis le doigt sur quelque chose, c'était bien le fait que ça ne se produirait pas dans tous les cas. "Bref, au moins c'est clair, ça n'arrivera pas. Alors n'en parlons plus."

Il avait déjà plus que ce qu'il méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 448
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   Mer 28 Nov - 20:28

L'amant qui n'est pas tout n'est rien.
La situation s’apaisée quelque peu, mais ça ne voulait pas dire que la conversation était plus agréable ou encore qu’ils pouvaient faire comme si de rien n’était. Bonnie n’avait aucune envie de se prendre la tête avec Joshua, elle avait envie de profiter du moment qu’ils pouvaient passer ensemble, parce qu’ils étaient rares, pas suffisant à son goût en tout cas. Et c’était bien ça le souci. Ils ne pouvaient pas passer leur temps ensemble, parce qu’ils n’étaient pas réellement officiellement ensemble et que Bonnie était mariée. Ça rendait la situation vraiment compliquée, justement parce que la jeune femme n’avait pas eu son mot à dire à l’époque quand on l’avait marié à Clyde et que maintenant… elle ne disait pas son mot non plus pour ne plus être mariée à lui. Quand Joshua reprit la parole, précisant qu’il savait que c’était compliqué, qu’elle n’était pas un poids mais… mais qu’il avait fini par croire qu’elle pourrait divorcer. Qu’elle pourrait divorcer et… Et ?

Et être avec lui tout le temps, et l’épouser lui, fonder une famille avec lui ? C’était des choses que Bonnie avait envie de faire de son côté également, elle n’avait pas envie d’être encore enchainé à Clyde et en même temps. Eh bien, elle avait dit à Clyde qu’elle ne divorcerait pas. Parce que de son côté, elle profitait pleinement de la situation. Elle était toujours bien vue par sa famille, par le cercle de sang pur. Elle avait la possibilité de profiter de la richesse des Hornby, et en même temps elle passait du temps avec Joshua qu’elle aimait. Elle avait tout en fait, c’était bien ça le souci, elle avait tout sans les soucis qui allaient avec. Même si elle préfèrerait porter le nom de Joshua, vivre avec lui. Mais pour ça, il fallait qu’elle sacrifie énormément de chose et… et elle ne le faisait pas. Bonnie était particulièrement touchée par les propos de son petit ami et elle savait parfaitement ce qu’elle devrait répondre normalement. Elle devrait lui dire qu’elle allait divorcer de Clyde, qu’elle allait tout abandonner pour lui. Comme dans ces merveilleux romans à l’eau de rose où tout terminait très bien (on évite les tragédies tant qu’à faire), où les deux amants parviennent à vivre heureux jusqu’à la fin des temps. Elle devrait lui dire ça oui… c’était sans doute ce qu’il attendait au final, qu’elle le contredise. Mais non, elle ne le dit pas.

« La dernière chose que je souhaite c’est te faire du mal. »
Dit-elle doucement, en prenant les mains de son petit ami. Et elle était sincère, elle ne désirait en aucun cas lui faire du mal. Comme elle n’avait aucune envie de le perdre, alors qu’au final il serait sûrement plus heureux sans elle. Parce qu’il pourrait obtenir quelque chose de concret de la part d’une autre femme, au lieu d’être attaché à une personne comme elle. « Je t’aime. » Lui dit-elle son regard plongé dans le sien, pour qu’il voit bien à quel point elle était sincère. « Je t’aime plus que tout. La seule chose que je souhaite c’est d’être avec toi. » Et c’était vrai, elle le souhaitait vraiment, même si elle ne se donnait pas suffisamment les moyens pour l’obtenir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amant qui n'est pas tout n'est rien. (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « L'amant qui n'est pas tout n'est rien. »
» Sketch de tout et de rien! (OPEN 0/4)
» [0128] Noah Thompson, bon à tout, excellent à rien. [PHYLLALI]
» Tout se paie, rien n'est gratuit [PV: Takamorishima ?]
» La rivalité naît de tout et de rien.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Joshua Hoover
-