AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On tourne en rond (Hermione)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1092
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: On tourne en rond (Hermione)   Sam 28 Oct - 14:55

On tourne en rond.
Depuis que Harry et les autres voyageurs étaient arrivés dans cette époque, c’était la première fois qu’il se sentait à ce point… inutile. Le jeune homme n’en pouvait vraiment plus de se retrouver dans cet endroit, sans pouvoir sortir, sans pouvoir faire ce qu’il avait faire, en se disant que tout le monde dehors l’imaginait mort. Il ne supportait pas ça. Le jeune homme comprenait que c’était pour leur bien, qu’ils devaient le faire afin d’avoir une longueur d’avance sur Jedusor qui les pensait mort. Mais quand même, c’était tout bonnement insupportable. Harry ne parvenait pas à s’occuper, il avait le sentiment de tourner en rond. C’était comme quand il devait se cacher dans la maison de Sirius, ou quand on l’avait tenu à l’écart chez les Dursley pendant tout un été sans lui dire quoi que ce soit alors que Voldemort était de retour. Bref, ça n’allait clairement pas et le jeune homme ne savait pas comment il allait tenir tout ce temps en restant enfermé dans cette maison qu’il ne pouvait déjà plus voir en peinture. Bon, en même temps, pour le coup, le jeune homme savait qu’il devait vraiment faire confiance à ses proches, qu’il devait se reposer sur les autres… mais c’était particulièrement difficile.

Harry n’arrêtait pas de penser aux personnes dehors. À Luna qui devait être à Poudlard, désemparée de les avoir perdus. Il pensait à Cenlyn et Rhian aussi, espérant qu’ils n’avaient pas trop subi le choc de la nouvelle. Il pensait à Tom aussi, bien sûr, qui devait être en train de se réjouir de leur mort (et il attendait avec impatience de pouvoir lui montrer que non, il était bel et bien en vie et qu’il ne pouvait pas se débarrasser de lui si facilement). Mais surtout, il pensait à Ginny qui était quelque part, il ne savait où, dehors. Se demandant comment elle avait pris la nouvelle. En un sens, il espérait qu’elle serait triste pour lui (pour Ron et les autres c’était sûr, mais il espérait qu’elle ne se contentait pas de se dire que c’était bien fait pour lui). Il n’aimait pas ça, il ne supportait vraiment pas cette situation. Il tournait donc en rond.

Littéralement, cela faisait sans doute au moins une demi-heure qu’il tournait en rond dans cette maison, sans savoir quoi faire. Avec cette histoire, il avait quand même tout perdu. C’était évident qu’il n’allait plus jamais pouvoir suivre la formation des Aurors et mine de rien, il pensait qu’il n’avait pas appris assez. Mais bon, avec un peu de chance, ça allait servir pour qu’ils puissent avoir une longueur d’avance sur les mangemorts, sur Tom. Finalement, quand il arriva dans le salon, il vit Hermione assise en train de lire un livre, alors il décida de venir s’installer (s’affaler serait un mot plus juste pour décrire cette action) à ses côtés.

« Tu lis quoi ? »

Même ça, il ne parviendrait pas à le faire. Lire… bon, en même temps, Hermione était une lectrice hors pair aussi.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 765
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Mer 1 Nov - 13:36


On tourne en rond.
H

ermione détestait ne pas comprendre, c'était certainement l'une des choses qu'elle exécrait le plus au monde, et pour ce qui était de ne pas tout saisir et d'être dépassée par la situation, on pouvait dire qu'elle était diablement servie à l'heure actuelle. Rien n'était idéal, depuis les débuts de leur voyage temporel, mais ils gardaient une certaine maîtrise de la situation, relative, soit, mais elle existait quand même. Là, il n'en était rien. Ils avaient été happés par les circonstances, et maintenant, ils devaient faire avec une situation chaotique sur laquelle ils n'avaient pas de prise. Bien sûr, ça aurait pu être pire. Sans l'intervention du
patron de Pomona (enfin, ex-patron, du coup), ils n'auraient plus d'âme à l'heure actuelle, et ça, c'était un avantage. Elle savait bien que s'ils décidaient d'observer la situation sous un angle moins optimiste, ils n'avaient pas tout perdu, car considérés comme mort, ils pourraient attaquer plus judicieusement l'ennemi sans que celui-ci s'en rende compte... mais en attendant, eh bien... ils étaient en prison.On leur avait garanti que Luna, Ginny et les autres résistants finiraient par être au courant. Mais pour l'heure, ils étaient seuls, et même si la maison qu'ils habitaient était très confortable et valait bien mieux qu'une cellule d'Azkaban, le sentiment d'inutilité et de passivité étaient tels qu'il était plus que difficile de les supporter.

Pour la peine, elle essayait de se rendre utile, à sa manière, et dans la mesure de ses maigres capacités. C'était pour cette raison qu'elle avait choisi de s'attaquer à la bibliothèque de McDowell. Elle se doutait qu'elle ne trouverait rien de concluant parmi ces ouvrages, elle en avait déjà écumés tant, elle ne se faisait pas d'illusions, mais c'était une manière comme une autre pour elle de garder prise sur la situation, et puis la lecture, qui était on le sait son occupation préférée entre toutes, avait le don de l'occuper. Même si même elle avait du mal à s'occuper l'esprit par la lecture. Elle cogitait beaucoup, elle s'interrogeait encore bien davantage, elle n'avait pas la moindre idée de ce qui allait les attendre, ni de la manière dont ils allaient pouvoir s'y prendre. Et elle se disait qu'elle n'était pas la plus à plaindre, le pire devait être pour les personnes qui n'avaient pas idée de ce qui leur était arrivé et qui les pensait mentalement "morts", et ne pas pouvoir les rassurer, leur expliquer, la confortait dans son sentiment d'impuissance. Elle lisait donc son ouvrage sans vraiment le lire. Quand Harry lui demanda ce qu'elle lisait, elle lui montra la couverture de l'obscur livre qui retraçait l'histoire de la sorcellerie du XVIe siècle, et qui n'avait que de maigres chances de les concerner. Elle referma l'ouvrage, le posa sur la table basse en face d'elle et poussa un soupir.

-Ca sert à rien,
admit-elle, j'arrive pas à me concentrer. Elle le regarda plus longuement, concernée. Ca va, toi ?


code by Mandy



_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1092
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Mer 20 Déc - 17:14

On tourne en rond.
Harry tourna son regard vers la couverture du livre de Hermione, alors qu’elle le lui montrait, pour lire le titre de ce dernier. Ce livre parlait donc de la sorcellerie du XVIème siècle, quelque chose qui ne le passionnait pas tant que ça. Oh, le jeune homme avait déjà lu des livres sur l’histoire de la magie, parce q’il était bien obligé de le faire quand il étai encore élève à Poudlard, dans son époque ou celle où ils se trouvaient à présent, mais ce n’était pas ce qui le passionnait le plus. Encore moins en cet instant que dans une situation normale. Cela dit, ça ne l’étonnait pas plus que ça de voir sa meilleure amie avec un livre en main, encore moins un livre que Harry ne trouvait pas si passionnant que ça. Hermione était une vraie dévoreuse de livre…

Mais visiblement ce n’était pas parce que la jeune femme adorait lire qu’elle parviendrait réellement à s’occuper avec ce livre. Harry avait envie de croire que le choix de l’ouvrage était peut-être en cause, sauf que le survivant savait exactement que ce n’était pas vraiment le cas. Ils se retrouvaient tous dans le même bateau, devant supporter la situation sans pouvoir rien faire. Harry tournait en rond, Hermione tentait de lire, mais au fond… ils avaient juste envie de pouvoir faire autre chose. Hermione ne parvenait pas à se concentrer donc, sans grande surprise, au vu de la situation. La jeune femme lui demanda alors comment il allait. Harry ne dit rien pendant quelques secondes, il se contenta de prendre le livre de Hermione et il observa un peu la couverture, l’ouvrant pour regarder les pages.

« Je ne sais pas trop. »

Dit-il alors tout à fait honnêtement. Harry n’avait aucune envie de mentir à sa meilleure amie, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il allait bien, qu’il pétait la forme. Mais en même temps, ça pourrait être pire. C’était ça le pire au final, ils ne pouvaient pas réellement se plaindre parce qu’ils étaient enfermés dans cette maison obligés de se cacher de leurs ennemis (mais également de leurs amis qui n’étaient au courant de rien), alors qu’ils avaient la chance d’être vivant justement. Ils auraient très bien pu terminer à Azkaban si le plan de Voldemort avait réussi, ils se seraient retrouvés sans âme. Autant dire que ça aurait pu être pire, mais ça pourrait être largement mieux. Harry ne supportait tellement pas l’inactivité, l’impression constant de ne servir à rien, de ne rien pouvoir faire pour améliorer la situation.

« Et toi ? »

Au fond, le jeune homme se doutait qu’au final, ils se retrouvaient dans la même situation tous les deux. Tous ceux qui se retrouvaient enfermé dans cette maison – pour leur sécurité, mais au final c’était un peu comme une prison… – devaient ressentir exactement la même chose. En soit, ils n’allaient pas très bien, mais ils savaient que ça pourrait être pire et qu’ils n’avaient pas de réelles raisons de se plaindre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 765
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Ven 22 Déc - 19:09


On tourne en rond.
H

ermione esquissa un fin sourire compréhensif à l’adresse de Harry quand il répondit à sa question par un « Je ne sais pas trop » qui en disait long. Elle n’avait pas vraiment attendu une autre réponse de sa part, elle devait bien le reconnaître. De toute manière, elle ne pensait pas qu’aucun d’entre eux, enfermés dans cette maison (même si c’était en contrepartie d’un sort bien plus terrible qui ne leur aurait guère laissé l’occasion de s’interroger sur leur sort puisqu’ils n’auraient plus été que des coquilles sans âme), puisse sincèrement affirmer qu’ils allaient bien sans mentir effrontément. Bien sûr, ils avaient échappé au pire, bien sûr, ils devaient être reconnaissants de ce qu’ils avaient, mais en attendant, ils étaient coincés ici, sans liberté de mouvement, sans pouvoir se mouvoir et sortir à leur guise, le tout limitant leur champ d’action tandis que l’ennemi, pourtant, enorgueilli parce qu’il devait penser être son coup d’éclat, gagnait du terrain. Au-delà de la reconnaissance, il était difficile de ne pas se sentir frustré… et même en colère, quelque part. Il n’y avait sans doute aucune autre solution alternative préférable au choix qui leur avait été imposé, objectivement, elle était effectivement prête à l’admettre… Mais la pensée objective souffrait d’un agacement subjectif prolongé, nourri d’ennui, de craintes et d’insatisfaction. Qui faisait qu’en réponse à la question de Harry, Hermione ne pouvait pas répondre grand-chose pour sa part si ce n’est, eh bien…

-Pareil que toi.

Elle tenta d’accompagner sa réponse d’un fin sourire, mais le cœur n’y était pas vraiment… et pour cause, cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas eu de franches et logiques raisons de sourire. En attendant, ils devaient se contenter de sourires de façade qui leur rappelaient qu’il fallait relativiser, car ils n’avaient pas beaucoup d’autre choix, conviction ou pas. Elle poussa un léger soupir, elle pourrait expliciter son propos, mais elle savait pertinemment que ça n’avait pas la moindre utilité. Ils savaient tous deux ce qu’ils pensaient réellement. Et à ce sujet, ils ne pouvaient raisonnablement rien faire.

-Je veux avoir une conversation avec ce McDowell
, ajouta-t-elle alors. Que ça l’arrange ou pas, ça m’est égal, il faut qu’il prévienne les autres.

Elle savait que, quelque part, elle se montrait assez ingrate envers l’homme qui leur avait sauvé la vie (même si une part d’elle se demandait quand même s’il aurait faut tant d’efforts et pris tant de risques si Pomona n’avait pas été dans le lot… enfin, le procès d’intention était totalement inutile). Dans tous les cas, elle était convaincue que les intentions de discrétion avaient beau être louables et compréhensibles, elles avaient assez duré. Il fallait qu’ils soient au courant. Et bien sûr, égoïstement, Hermione pensait avant tout à Luna et à Ginny (quel que soit l’endroit où elle se trouvait alors). De toute façon, sans la résistance, ils étaient bloqués dans leurs actions, alors ça ne pouvait évidemment pas durer. Si cet homme avait autant qu’eux l’intention de mettre un terme au joug de leur ennemi commun (et vu son cursus, le contraire serait étonnant), il devrait comprendre ça, normalement, non ?



code by Mandy



_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1092
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Sam 10 Fév - 15:29

On tourne en rond.
En soit, Harry n’était pas spécialement étonné d’apprendre que Hermione se sentait pareil que lui? Il se doutait que tous les résistants, les voyageurs, qui se trouvaient là, devaient se sentir exactement pareil. Inutile, en un sens, aillant l’impression de tourner en rond parce qu’ils ne pouvaient rien faire, parce qu’ils ne devaient rien faire. En un sens, le fait qu’ils se retrouvent dans cette maison c’était quand même bien mieux que d’être dans une cellule d’Azkaban, vidés de leurs âmes, mais quand même... la situation n’avait absolument rien d’agréable. En grande partie parce que leurs amis, les autres résistants, Luna... Ginny, ignoraient qu’ils étaient encore en vie. Harry comprenait qu’ils n’avaient pas forcément le choix, qu’ils devaient se montrer prudent, mais ce n’était pas pour autant facile pour eux d’accepter le fait de se cacher de tout le monde et surtout de leurs amis. Alors qu’ils avaient forcément envie d’agir. Harry avait envie d’agir en tout cas, il en avait assez d’être enfermé dans cette maison. Il avait besoin d’action, il avait le sentiment de perdre complètement son temps.

Hermione affirma qu’elle avait envie d’avoir une conversation avec McDowell, le directeur du bureau des Aurors. Parce qu’il devait parler à leurs amis, il devait les prévenir qu’ils étaient encore en vie. Pour le coup, ce qui n’était pas rare, le jeune homme se rangeait entièrement du côté de sa meilleure amie. Ils n’avaient pas eu le choix sur le moment de suivre les directives de McDowell, mais la situation était différente maintenant.

« J’espère qu’il va t’écouter. » Il était d’accord avec Hermione, bien sûr, mais en même temps Harry ne pouvait pas nier qu’en un sens, ils n’avaient plus vraiment les cartes en main. Les voyageurs étaient un groupe à part, même s’ils étaient directement liés à la résistance et à Pomona donc. Là, c’était particulier, le jeune homme avait un peu le sentiment de ne plus avoir les cartes en main justement. « Ça me fait bizarre de ne plus rien contrôler. » En un sens, le jeune homme allait peut-être un peu comprendre ce que ses amis avaient ressenti, quand il s’était permis de tout prendre en main sans leur laisser le choix. « Je vais devenir dingue ici. »

Ils n’avaient pas le choix, ça il le comprenait bien, mais ce n’était pas pour autant une raison qui le pousser à considérer que tout était normal, que tout allait bien. Cela ne faisait que quelques jours qu’ils étaient là et il avait déjà le sentiment qu’il n’allait pas le supporter bien longtemps.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 765
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Sam 10 Fév - 15:50


On tourne en rond.
H

ermione espérer, elle aussi, que McDowell accepterait de l'écouter, mais elle n'en était pas du tout certaine. Elle pouvait réussir à se faire entendre du groupe, du reste des voyageurs, ou bien encore de Pomona (même si leurs caractères un peu trop similaires par moments ne faisaient pas forcément bon ménage quand leurs opinions divergeaient - heureusement, c'était tout de même plutôt rare), mais lui, elle ne le connaissait pas vraiment... c'était l'une des choses qui la dérangeait dans l'affaire, d'ailleurs. Elle ne savait rien de cet homme et pourtant ils avaient remis leur sort entre ses mains. Bon, ils n'avaient pas vraiment d'autres alternatives, et sans cela - sans lui, donc - il seraient réduits à l'état de légumes dans une cellule d'Azkaban... mais ça n'ôtait rien au fait qu'elle peinait à lui adresser sa confiance, quand bien même elle se fiait à l'opinion de Pomona sur le sujet... Les jours passaient et elle finissait par se demander si tout ceci avait du sens, et s'il y en avait, si c'était vraiment eux qui décidaient de ce sens ou si c'était McDowell qui tirait les ficelles. Des considérations assez déplaisantes, en somme, mais qui sauraient peut-être se résoudre le temps d'une conversation.

La patience faisait très clairement défaut à la jeune femme, qui avait le sentiment de stagner, d'être au point fixe quand le monde tournait à toute vitesse autour d'elle. C'était ô combien désagréable. Harry, quand il prit la parole, exprima en mots exactement ce que la jeune femme pensait elle aussi de son côté. Ils vivaient la situation de la même manière, et Hermione n'en était pas vraiment surprise. Depuis les débuts de leur voyage temporel, ils avaient la même appréhension de la situation - ce qui les avait sûrement encouragés à mettre les autres de côté, ce qu'elle regrettait d'autant plus aujourd'hui qu'il lui était à l'heure actuelle très simple de comprendre ce que le reste des voyageurs avait pu ressentir quand on les avait mis à l'écart.

-Bienvenue au club
, soupira-t-elle pour lui confirmer qu'elle ne pensait pas différemment de lui. Être enfermée ici, dans l'incapacité totale d'agir, c'était vraiment trop lui demander. Beaucoup trop. Si la situation ne se décante pas, tant pis, on prend les choses en mains. Tous ensemble. Elle précisait, parce qu'elle avait bien compris, à ce stade, qu'il n'était plus question pour eux de la jouer perso, au risque d'empirer une situation qui n'avait pas besoin de cela pour être déjà plus que chaotique. On trouve un moyen de prévenir Luna et Ginny.

Elles pour commencer. Si elles les avaient de leur côté, ça leur permettrait d'avoir un contact à l'extérieur autre que McDowell. Même si elle ne savait pas du tout comment ils pourraient aller trouver Luna à Poudlard sans éveiller l'attention. Pas plus qu'elle ne savait où se trouvait Ginny à l'heure actuelle.


code by Mandy



_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1092
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Sam 14 Avr - 20:18

On tourne en rond.
Harry ne fut pas spécialement étonné d’entendre Hermione confirmer qu’elle pensait exactement comme lui, qu’elle n’appréciait pas de ne pas contrôler la situation et qu’elle allait devenir dingue à force de tourner en rond dans cette maison. En un sens, le jeune homme se disait qu’ainsi, il comprenait un peu ce que ses amis avaient vécus alors que lui et sa meilleure amie jouaient un peu cavalier seul. Parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de se laisser porter par les décisions d’autres personnes, parce que que les autres faisaient. Sans pouvoir rien contrôler. Harry ne supportait pas de ne rien contrôlait, ce n’était pas dans son tempérament. Quand il n’avait que onze ans encore, il décidait déjà d’aller à l’encontre des recommandations de ses professeurs pour aller à l’affrontement de Voldemort et protéger la pierre philosophale... ça ce stade là, le survivant était quand même sacrément perdu.

Hermione affirma alors que tous ensemble (il était bon de le préciser en effet, au vu de la manie des deux amis de mettre un peu trop leurs amis de côté, ce qu’ils ne feraient plus à présent, parce qu’ils avaient quand même vraiment compris la leçon), ils allaient parvenir à trouver un moyen de prévenir Luna et Ginny. Harry ne put s’empêcher de pousser un soupire.

« Encore faudrait qu’elles aient envie de nous parler. » Bon, d’accord, la phrase devrait normalement se conjuguer au singulier, parce que Harry pensait surtout à Ginny. Luna n’avait aucune raison de ne pas accepter de leur parler, mais Ginny s’était une autre affaire. « Enfin, me parler surtout. » Ginny avait décidé de partir du groupe, mais en même temps c’était à cause de lui. Elle ne parlait plus à personne, ne donnait plus de nouvelle à personne (à moins qu’elle n’en donne à Ron et que ce dernier garde l’information pour lui, mais il ne pensait pas quand même), mais c’était contre le survivant qu’elle avait une dent. Et à juste titre d’ailleurs. « Et puis, il faudrait arriver à la trouver aussi. »

Bon, le jeune homme se montrait quand même sacrément négatif et ce n’était pas complètement son genre. Broyer du noir c’était une chose, mais Harry avait quand même l’habitude de prendre le taureau par les cornes et de foncer tête baissée. Sauf que maintenant, il ne pouvait pas le faire. Outre le fait qu’il devait arrêter d’agir seul, il était évident surtout qu’il ne pouvait pas faire n’importe quoi. Ils devaient se cacher, ne pas montrer qu’ils étaient vivants et c’était vraiment difficile à accepter.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 765
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   Sam 14 Avr - 20:34


On tourne en rond.
H

ermione pouvait sans mal comprendre le pessimisme de Harry, il faut dire qu'en la circonstance, il était assez difficile de ne pas y céder, et le jeune homme avait de bonnes raisons de penser ainsi... mais ce n'était pas pour autant que la jeune femme avait l'intention de cautionner ce pessimisme, bien au contraire. Ils avaient besoin de voir de l'avant, et de réparer ce qui pouvait l'être, alors même si c'était difficile, elle allait faire tout son possible pour remonter le moral de son meilleur ami et l'aider à voir le verre à moitié plein. Quand il parlait du fait que les filles pourraient ne pas vouloir leur parler, elle savait très bien que le jeune homme n'incluait Luna que pour le principe (mais elle leur avait déjà pardonné avant tout ça, à sa manière bien à elle, tout du moins), mais il était avant tout et surtout question de Ginny. Ce qui était normal. Ginny manquait beaucoup à Hermione aussi, et elle se faisait du souci pour elle, mais elle savait que pour son meilleur ami, ça devait être pire que pour n'importe qui. Le couple s'était quitté en très mauvais terme, et Ginny s'était tout bonnement... évaporé dans la nature sans laisser de nouvelles à personne, y compris à son frère et à sa meilleure amis, qui eux n'avaient rien fait du tout. Hermione avait eu la chance de garder Ron à ses côtés, et même si ça avait été difficile dans un premier temps, il l'avait pardonné. Harry et Ginny n'avaient pas pu passer par cette étape salutaire, et aujourd'hui, elle devait imaginer que Harry était mort (à moins qu'il ne lui soit arrivé quelque chose de tout aussi grave de son côté)... D'un côté comme de l'autre, la situation était douloureuse.

-Justement,
répondit Hermione d'un ton qui se voulait encourageant, refusant de laisser Harry s'abandonner à tant de pessimisme (Hermione pensait connaître assez Ginny pour deviner que, à l'heure actuelle, elle devait être plus désespérée qu'en colère, et elle ne renoncerait certainement pas à l'occasion de le revoir). Ce n'est pas parce qu'on est coincés ici qu'on doit arrêter de chercher. Elle parvint à afficher une fine esquisse de sourire. Et ne sois pas bête, je suis sûre qu'elle ne demande qu'à te revoir, à l'heure actuelle.

Et si, par elle ne savait quel concours de circonstance, la rancoeur de la volcanique rouquine avait dû atteindre un tel seuil, elle reviendrait malgré tout, si ils la retrouvaient, si ce n'était pour Harry ou pour elle, qui étaient les deux grands fautifs dans l'affaire, au moins pour son frère. Dans tous les cas, elle était convaincue qu'avant de réussir à quoi que ce soit, il fallait que tous les voyageurs parviennent à se retrouver. C'était même indispensable à ses yeux.


code by Mandy



_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On tourne en rond (Hermione)   

Revenir en haut Aller en bas
 

On tourne en rond (Hermione)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (m) SIM ORDINAIRE ? dans la chambre ou dans le salon, je tourne en rond, je tourne en rond
» Petit poisson qui tourne en rond, Petit poisson dis moi ton nom [Cléo]
» Bloqué, je tourne en rond...:/
» Y'a quelque chose en nous qui ne tourne pas rond [Terminé]
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-