AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 116
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Message#Sujet: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   Ven 12 Jan - 22:42



Harfang Londubat Featuring Ignatius Tuft



Comment soigner ses inimitiés


Il aime bien les Trois-Balais. C'est le premier bar (techniquement, c'est une taverne, mais c'est un peu agresser sexuellement les mouches que de pinailler là-dessus) où il a décemment et légalement eu le droit d'aller dans sa vie, alors forcément, ça compte. Harfang aime bien les bars, les clubs, les dancings, là où la musique fuse, où les vapeurs d'alcool et le tabac embaument l'air, où la musique couvre l'écho des conversations et où les individus se mêlent sans distinction et sans se connaître. Il est un habitué de ce genre de lieu. N'allez pas oser le traiter de pilier de bar, pourtant, il n'apprécierait pas. Mais c'est vrai qu'il y passe beaucoup de temps, plus que son rang ou sa réputation ne le permettent, en tout cas. Parfois, il envisage de lever un peu le pied, il l'envisage honnêtement. Puis laisse ces considérations de côté. Il y a trop d'opportunités auxquelles il n'est pas prêt encore à se fermer.

Il est aux environs de 22 heures. L'endroit est assez plein. Il a pris soin de venir un jour de semaine pour ne pas tomber par hasard sur une des sorties organisées par Poudlard, déjà, ce serait plus suspect de venir un week-end (même si son attitude est de toute façon bien suspecte), mais en plus, la compagnie des gamins, ce n'est pas son truc. Il n'arrive déjà pas à communiquer avec sa propre fille, alors vous imaginez bien... Le malaise le plus total. Et puis, il a beau les piocher jeune, il a quand même ses limites. Car oui, pour ne rien se cacher, c'est pour ça qu'il est là, après tout. Il cherche qui épingler à son tableau de chasse tout en sirotant tranquillement son verre de whisky pur feu, mais pour l'instant, la sélection ne le convainc pas complètement. Il a du temps, ce n'est pas bien grave, même s'il doit repartir bredouille, d'ailleurs. En portant son attention autour de lui, il vient de voir quelqu'un s'approcher du comptoir. Ce quelqu'un, il s'avère qu'il le connaît très bien.

"Ignatius Tuft !"
Il le salue avec ce sourire qui n'engage à rien de bon, celui qu'il a toujours eu pour le narguer, depuis toujours. Maman ministre ou pas, il ne va pas changer de ton. "Quel plaisir de te revoir ! Comment vas-tu ? Et Agrippine ?"

Sur ce dernier point, la question est posée avec de l'intention. Celle de le voir enrager. Ce qui a l'air efficace.

codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 115
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   Lun 12 Mar - 13:55

Comment soigner ses inimitiés ?
Quand il rentrait chez lui, Ignatius se retrouvait seul. Et pour cause, il vivait seul. Il n’y avait aucune raison qu’il retrouve quelqu’un donc quand il rentrait chez lui après une journée au ministère de la magie et en temps normal, ça ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. Ça lui faisait du bien de retrouver un peu de solitude. Non pas qu’il soit un asociale chronique, mais après avoir vu énormément de personne pendant sa journée de travail, souffler un peu était plaisant. Mais par moment… c’était lourd. Ignatius se rendait bien compte que ces derniers temps, il trouvait sa solitude assez pesante. En grande partie sans doute parce qu’il aimerait bien parvenir à se confier à quelqu’un. Il pourrait le faire, en soit, il pourrait très bien parler de tout cela à quelques amis (Lindsay notamment, il le ferait peut-être mais pour le moment ce n’était pas le cas) ou tout simplement sa mère mais… non, il ne le faisait pas encore pour le moment. Peut-être qu’en un sens, le jeune homme avait envie de croire que tout pouvait revenir à la normal s’il se contentait simplement d’ignorer tout ça. Mais en même temps, il n’était pas dupe, il savait que rien n’allait pouvoir revenir à la « normal ».

Il se sentait donc de plus en plus oppressé dans son appartement, et ce fut pour cette raison qu’il avait décidé de le quitter et de sortir un peu faire un tour. Il ne savait pas exactement où il allait se rendre, mais il avait simplement besoin de prendre un peu le large, de respirer, de penser à autre chose. Même si ça n’allait pas forcément évident. Il prit donc la décision de se rendre aux Trois Balais, se disant qu’il allait y avoir quand même un peu de monde et que ça ne serait pas une mauvaise chose, bien au contraire. Il avait besoin de voir du monde, pas forcément parler avec eux, juste en voir.

Mais quand il s’approchait du comptoir dans le but de pouvoir commander une bierraubeurre – il n’allait pas venir aux Trois Balais et consommer autre chose qu’une bierraubeurre après tout – Ignatius ne put que regretter la décision qu’il avait prise. Harfang Londubat… rien que lui, super. S’il y avait une personne qu’il n’appréciait pas, c’était bien lui. En même temps, il n’y avait aucune raison qu’il l’apprécie après ce qu’il avait fait dans leurs « jeunesses », quand il lui avait piqué son coup de cœur de l’époque. Et s’il n’y avait que ça. Forcément, Harfang le vit et ne se retint pas de le saluer. Ignatius ne prit pas la peine de le saluer en retour, il n’avait aucune envie de faire le moindre effort là. Harfang lui demanda comment il allait, après lui avait dit que ça lui faisait plaisir de le voir et… il lui demanda des nouvelles de Agrippine. Là, tout de suite, il n’y avait clairement pas de sujet plus sensible que sa sœur en ce moment.

« Quoi, tu vas pas me faire croire que tu n’as pas été lui demander toi-même ? »
Soupira-t-il, pas forcément d’humeur à apprécier la présence de son interlocuteur. « J’allais bien avant de te voir Londubat. »

C’était faux, mais il avait envie de lu dire ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 116
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Message#Sujet: Re: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   Jeu 15 Mar - 13:55



Harfang Londubat Featuring Ignatius Tuft



Comment soigner ses inimitiés


Ignatius ne prend pas la peine de le saluer en retour. C'est bien, on ne pourra pas le taxer d'hypocrite, c'est toujours ça de pris, Harfang n'accepterait pas de lui accorder beaucoup plus de "bons points". Il garde les points pour lui, et il se les attribue à chaque fois qu'il a le sentiment que ses remarques déplaisantes à l'adresse de son interlocuteur font mouche. Il se donne donc déjà un petit point facile au sujet d'Agrippine. En même temps, c'est presque de la triche. Il sait qu'en évoquant la soeur de son interlocuteur, il va forcément toucher un point sensible, et il en profite. C'est bas, pas aussi bas que la fois où il a volé le crush du jeune homme, mais pas loin. Dans un cas comme dans l'autre, il ne s'excusera pas, dans tous les cas. Non, il préfère en rajouter une couche. S'il ne trouve pas chaussure à son pied, ce soir, au moins il se serait un peu amusé, c'est déjà ça.

"C'est vrai que tu donnes toujours l'impression de péter la forme, Tuft"
, réplique-t-il avec un sourire en coin, même s'il veut bien adresser un demi-point à Tuft pour le "J'allais bien avant de te voir", classique mais efficace. Une belle amorce de joute verbale, en somme. "Tu sais, quand on est ensemble, ta soeur et moi, on ne parle pour ainsi dire pas beaucoup", ajoute-t-il en laissant transparaître dans sa voix tous les sous-entendus possibles.

Il s'amuse mais en fait... Ils parlent plus qu'ils ne font quoi que ce soit d'autre, Agrippine et lui, puisqu'ils ne font justement rien d'autre, à son grand regret. Ou demi-regret, plutôt. Plus elle lui résiste, plus elle lui plaît. C'est peut-être là que les choses deviennent dangereuses, d'ailleurs. Parce qu'elle lui résiste un peu trop. Alors il se peut qu'elle lui plaise un peu trop aussi.

"Alors, dis-moi", reprend Harfang après avoir bu une nouvelle gorgée de son verre. "Comment tu vas ? Toujours désespérément célibataire ?"

Il conçoit que ça frôlerait presque l'acharnement mais il n'y voit que de l'amusement, pour sa part. En même temps, puisqu'il a l'air d'avoir une telle conséquence sur son humeur, d'après ses propres dires, c'est dur de résister.

codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 115
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   Jeu 10 Mai - 20:43

Comment soigner ses inimitiés ?
Ignatius ne savait même pas pourquoi il ne se contentait pas juste de faire demi tour, d’abandonner Harfang à son verre et de penser à autre chose. Parce que concrètement, le jeune homme se sentait vraiment mal à l’aise. Et pas seulement parce que Harfang parlait de sa sœur (et que le jeune homme avait un côté un peu possessif avec Agrippine, à tort clairement). Ignatius se contenta donc de lever les yeux au ciel quand son interlocuteur affirma qu’il donnait toujours l’impression de péter la forme, en sous entendant donc évidemment que ce n’était pas le cas. Mais ce ne fut rien contre ce qu’il affirma ensuite, quand il parla de nouveau de sa sœur et du fait... qu’ils ne parlaient pas beaucoup.

Ignatius détestait vraiment entendre Harfang parler de sa sœur de cette manière. Le jeune homme savait bien que celle-ci avait une vie bien plus délurée que la sienne (en même temps, on ne faisait pas moins délurée que sa vie à lui, donc Agrippine n’avait pas besoin de se donner beaucoup de mal pour en avoir une plus grande... même si elle se donnait du mal). Pour autant, il n’avait aucune envie d’imaginer sa sœur faire... ce genre de chose avec son ancien camarade d’école. Avec qui que ce soit déjà, mais clairement pas avec Harfang. Ce dernier qui avait le don d’enfoncer encore plus le couteau dans la plaie. Parce que forcément, il ne put s’empêcher de lui parler de son célibat.

« Et toi, toujours heureux en ménage ? » Répondit-il en ne répondant donc pas à la question de son interlocuteur.

Parce que oui effectivement, il était toujours célibataire. Et plus que célibataire d’ailleurs. Dans le genre homme sans aucune expérience, on se tenait bien. Et en soit, c’était un sujet forcément un peu délicat. Parce que Ignatius n’avait aimé qu’une seule femme dans sa vie, une femme qui s’était mariée deux fois avec des personnes autre que lui évidemment. Ignatius n’avait aucune envie que la conversation tourne autour de ce sujet. En même temps, en un sens, le jeune homme ne pouvait pas nier que ça serait sans doute bien mieux d’ailleurs s’ils ne parlaient pas du tout.

« Tu en donne pas l’impression en tout cas, à traîner dans les pubs si tardivement. » Et en même, temps, ce n’était en soit pas si grave que ça et Ignatius se doutait que Harfang n’en aurait que faire. Mais que pouvait-il répondre d’autre ? Sans répondre aux questions de son interlocuteur d’ailleurs, parce qu’il n’avait aucune envie d’y répondre du tout. Si c’était pour constamment rabâcher la même chose, son célibat, le fait que Harfang était proche de sa sœur (non, vraiment c’était ignoble de penser à ça).
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 116
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Message#Sujet: Re: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   Mer 16 Mai - 12:15



Harfang Londubat Featuring Ignatius Tuft



Comment soigner ses inimitiés


Attaquer Harfang sur sa vie maritale est une voie assez facile, mais qui peut se révéler raisonnablement efficace en certaines circonstances. Mais à l'heure actuelle, ça lui est égal, parce que s'il doit faire bonne figure de ce point de vue-là envers la plupart, ce n'est pas le cas en compagnie d'Ignatius. Après tout, ce dernier lui soupçonne une aventure échevelée avec sa soeur, ce que Harfang prend un malin plaisir à ne pas démentir, bien au contraire alors il n'a aucun besoin de mener une vie conjugale digne de ce nom. Inutile de se vanter d'un bonheur conjugal inexistant quand ce dernier est compensé par le nombre de conquêtes qu'il prend un grand plaisir à accumuler.

"C'est justement parce que je fais la tournée des pubs à une heure si tardive que mon mariage est un véritable succès, Tuft."
lui répond-t-il sans se démonter, sourire aux lèvres tout en déposant une tape faussement amicale sur son épaule. Il sait que c'est le genre de manières qui sont susceptibles d'agacer le jeune homme, donc il en joue. "Ne t'en fais pas, va, je suis sûre que même toi, tu peux trouver chaussures à ton pied." ajoute-t-il sans oublier de se montrer particulièrement condescendant.

Comme si, dans sa grande mansuétude, il tolérait pour lui l'idée qu'il sache quitter un jour son statut de célibataire endurci. Il n'empêche qu'il avait la confirmation de ce qu'il pensait : Tuft est toujours célibataire. De ce qu'il sait, il serait surpris qu'il ait même un jour eu la moindre aventure sentimentale. On peut quand même le dire, à son âge, c'est tout de même assez malheureux. Enfin, malheureux pour lui, Harfang, de son côté, trouve ça particulièrement comique. Et ce n'est pas pour rien qu'il se paye régulièrement sa tête, comme maintenant, à mots à peine déguisés.

"Je peux t'aider, si tu veux."

Harfang est convaincu qu'Ignatius aurait bien besoin de bonnes leçons de séduction. En même temps, il se demandait s'il n'est pas un cas désespéré, le genre qu'on ne peut plus aider à ce stade. De toute manière, Harfang est loin d'être un homme altruiste, c'est bien la dernière qualité qui saurait le définir, même.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment soigner ses inimitiés ? [Ignatius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il faut soigner Rossignol du Matin
» Soigner son cheval c'est pas du gâteau !!! /libre/
» Les travaux au jardin
» Je suis un pigeon !
» Petit Criquet! [PV Luka]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-