AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 147
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Lun 29 Jan - 16:39


Lysandre se considérait d'elle-même comme quelqu'un de transparent. Elle avait peut-être tout fait pour, en même temps. Tempérament discret, tenue discrète, démarche effacée... Elle n'avait pas confiance en elle, et la présence de Melody à ses côtés, si forte et si sûre d'elle, avait exacerbé ce trait de caractère chez elle.

Après que Melody ait décidé de couper les ponts, elle aurait pu au moins gagner ça, mais ce n'était pas le cas, elle voulait toujours autant se fondre dans la masse, ne pas faire de vague... et rien ne l'y invitait pourtant. A quelle discrétion pouvait-on prétendre quand on rejoignait un réseau de résistance contre un mage noir déterminé à devenir beaucoup trop puissant ? Et quand on sortait finalement avec l'ex de sa jumelle, assumant des sentiments qui avaient tout brisé pour commencer ?

Mais malgré tout, elle espérait le moins possible faire parler d'elle. Dans un premier temps, ça avait eu l'air de marcher, même si elle avait essuyé des regards et des réflexions dont elle se serait bien passée après sa "rupture" avec Melody... mais maintenant.

Elle avait l'impression que tous les regards étaient tournés vers elle. Elle se sentait jugée, fustigée de toute part. Elle n'avait pas comprit, tout d'abord. Elle se disait juste que son absence de confiance en elle avait fini par confiner à la paranoïa... Mais elle avait bien dû déchanter et faire face à la réalité quand une de ses camarades était venue lui demander des comptes directement.

Une boule au ventre, le sentiment d'imploser, le poids d'une rumeur qui enflait de plus en plus. Lysandre Farnsworth cacherait bien son jeu. Sous ses airs de Sainte-Nitouche, elle aurait un tableau de chasse immense, et elle avait beau être avec Linus Carthridge, ça ne l'aurait pas empêché de coucher avec d'autres garçons. Et le dernier en date serait Adrian Goldstein.

Lysandre s'était défendue comme elle le pouvait d'accusation aussi absurdes, mais on était venu la fustiger, on n'attendait pas d'elle qu'elle se défende.

Une angoisse affreuse lui tordait l'estomac depuis. Elle avait peur, peur que ça ne s'arrête pas, que Linus croie à tout ça... Qu'est-ce qui s'était passé ? Comment est-ce que c'était arrivé ? Elle n'en savait rien, mais elle jugeait important d'en parler au principal concerné. Alors elle avait glissé un mot dans la trousse d'Adrian pour lui proposer de la rejoindre dans le cachot desert à quelques mètres du cachot des cours de potion à la fin de la journée.

Rétrospectivement, elle se disait que c'était une mauvaise idée. Si quelqu'un d'autre tombait sur ce mot, cela ne ferait que confirmer les rumeurs, mais elle n'avait pas eu de meilleure idée. Et c'était de toute façon, c'était trop tard. Alors, avec appréhension, elle attendait la venue d'Adrian.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Mer 28 Mar - 21:08

La rumeur est la fumée du bruit.
La journée avait commencé normalement, comme toutes les journées de Poudlard. Adrian s’était levé et il avait espéré qu’on le prévienne que Hyppolite avait été retrouvé. Mais non, comme d’habitude, son cousin était toujours porté disparu. Mais ce n’était pas ce qui avait jonché sa journée ensuite. Parce que quand les cours avaient commencé, puisque Adrian suivait le court de ses journées normalement, il avait commencé à sentir quelques regards se tourner vers lui sans qu’il ne comprenne. Bizarrement, il avait le sentiment que tout le monde était en train de le regarder, alors que d’ordinaire, le jeune homme se faisait quand même le plus discret possible. Ce qu’il appréciait. Non pas qu’il cherche spécialement à ne pas se faire remarquer du tout, mais ça lui convenait très bien d’être discret. Sauf que ce n’était pas le cas aujourd’hui et qu’il mit du temps avant de savoir.

Ce ne fut qu’à l’heure de midi, quand il se trouvait à table dans la Grande Salle qu’il comprit de quoi il en retournait. Ce fut l’un de ses amis qui vint le trouver pour lui demander comment il avait fait pour mettre la Sainte-Nitouche dans son lit. Il eut plusieurs secondes de réflexion pour chercher à comprendre de quoi il parlait, avant qu’il ne se montre donc plus précis, il parlait de Lysandre et il pensait qu’ils avaient couché ensemble. C’était quoi cette histoire sérieusement ? Adrian n’avait aucune idée d’où ça pouvait bien venir, mais il comprit vite qu’il y avait une rumeur qui tournait en ce moment dans leur maison – et dans l’école en fait carrément – comme quoi, ils avaient donc couché ensemble alors qu’ils avaient tous les deux quelqu’un d’autre. Et visiblement, certain de ses camarades trouvaient ça incroyable, comme s’il avait fait un exploit. Comme si, ça serait une bonne chose qu’il mette quelqu’un d’autre que sa petite amie dans son lit. Adrian était juste mal à l’aise. Parce que non, il n’avait aucune envie de coucher avec Lysandre, qu’il aimait Aulne et que… bah il trouvait ça malsain. Déjà qu’il n’envisageait pas vraiment de coucher avec sa petite amie, non pas parce qu’il n’avait pas envie mais parce que… bah ils étaient trop jeunes.

Quand il avait vu le mot de Lysandre dans sa trousse, Adrian savait parfaitement que c’était par rapport à ça, qu’elle avait envie de lui parler de cette rumeur. C’était sans doute une bonne chose qu’ils en parlent, au vu de la situation. Pour le coup, le jeune homme se posait quand même beaucoup de question. Donc, il se rendit dans le cachot désert après le court de potion.

« Salut. » Dit-il en la voyant, ne pouvant pas s’empêcher d’afficher un sourire un peu gêné quand même. « Tu vas bien ? » Demanda-t-il, ne sachant pas vraiment ce qu’il pouvait dire d’autre que ça. Il se demandait vraiment si elle allait bien, parce qu’avec cette rumeur, elle devait quand même avoir passé une journée particulière. Il avait bien envie de lancer directement le sujet mais… il ne savait pas comment s’y prendre.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 147
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Jeu 29 Mar - 15:13


Lysandre avait appréhendé qu'Adrian ne vienne pas à sa rencontre... et en même temps, elle appréhendait qu'il vienne. Elle pensait qu'il était important qu'ils parlent tous les deux, mais c'était une conversation qui n'allait pas être facile à avoir, et le genre de conversation qu'elle n'avait jamais eu, alors elle s'était déjà sentie plus sereine.

La bleue et bronze se rongeait donc les sangs, jusqu'à ce que le jeune homme arrive enfin. Bon, au moins, il avait l'air ouvert à la conversation. C'était une bonne chose aux yeux de Lysandre, même si ça l'inquiétait beaucoup.

Il afficha un petit sourire, qui témoignait de toute sa gêne... Cette discussion n'allait définitivement pas être simple, ni pour lui, ni pour elle. Mais il fallait qu'ils en passent par là.


« Salut. Tu vas bien ? »

Il n'y avait pas beaucoup d'autres entrées en matière possibles vu les circonstances mais quand même, ça attristait Lysandre de se rendre compte qu'un simple "Salut. Tu vas bien ?" pouvait instiller un tel malaise entre eux.

Au-delà de toutes ces histoires de rumeurs, Adrian était son ami, Lysandre tenait à lui, et elle n'aimait vraiment pas se dire que cette amitié était en péril parce que le simple fait qu'ils échangent trois mots allait alimenter des rumeurs qui n'avaient pas du tout lieu d'être.

Elle hocha la tête par réflexe, parce que quand on lui demandait si elle allait bien, généralement, elle répondait oui sans réfléchir. C'était plus simple comme ça. Mais ils étaient là pour être honnêtes. Donc elle fut honnête.


"Pas vraiment..."
Elle ne se justifia pas, il savait forcément pourquoi, elle ne pensait pas avoir besoin de s'expliquer là-dessus. "Et toi ?"

S'ils continuaient comme ça, ils allaient tourner autour du pot pendant encore très, très longtemps. Il fallait qu'elle prenne son courage à deux mains.

C'est pourquoi elle reprit la parole en réprimant un soupir, il n'y avait aucune raison que les choses se passent mal, mais elle se sentait mal à l'aise. En même temps, lui aussi. Au moins, elle n'était pas toute seule.


"Pour toutes ces histoires... Je sais pas du tout d'où ça vient, mais je te promets que j'y suis pour rien..."

Ou pas, puisque c'était de la faute de Melody. Mais Lysandre ne s'en rendait pas compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Lun 28 Mai - 15:55

La rumeur est la fumée du bruit.
Adrian se doutait que Lysandre n’allait pas forcément bien, parce qu’avec cette rumeur ça ne devait pas être évident. En un sens, le jeune homme se doutait que la situation était plus simple pour lui parce qu’on avait plus eu tendance aujourd’hui à lui poser des questions, à le féliciter même… plutôt que d’entacher sa réputation. C’était comme ça malheureusement, les femmes passaient pour des horribles personnes à cumuler des conquêtes. Alors que les hommes, ils étaient simplement des séducteurs. Ce qui n’était pas le cas de Adrian bien sûr, il n’y avait eu qu’une fille qu’il avait aimé réellement pour l’heure, c’était Aulne. Et même avec Aulne, il savait parfaitement qu’il n’était pas du tout prêt à ce genre de chose. Il ne le serait surement pas avant un moment. Sans doute pas avant son mariage, quand même, ça ne se faisait pas trop avant après tout. Bon, sa mère l’avait fait avec un no-maj en plus, elle était tombée enceinte hors mariage, il n’en était pas moins une personne normale mais… bref, il y avait des convenances de société tout simplement.

Alors quand Lysandre affirma qu’elle n’allait pas vraiment bien, il s’en était un peu douté. Adrian s’en voulait un peu, parce qu’il ne savait pas d’où venait cette rumeur, mais qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir un peu responsable quand même. Pas directement, parce qu’il savait bien que ça ne venait pas de lui et en fait il se doutait que c’était juste quelqu’un qui avait peut-être cherché à s’amuser en lançant cette rumeur. Mais puisque ça le touchait et que ça touchait Lysandre, il se sentait un peu responsable du fait qu’elle n’aille pas fort. Surtout qu’il savait bien qu’elle n’avait pas besoin de ça pour ça… avec ses histoires avec sa sœur, c’était déjà beaucoup.

« Ça va. »
Répondit-il simplement en haussant les épaules, bien conscience qu’il faudrait sans doute qu’ils lancent le fameux sujet.

Ce que Lysandre fit finalement. En un sens, Adrian ne pouvait pas nier qu’il appréciait qu’elle le fasse, parce qu’il n’était pas certain qu’il en aurait eu la force. Elle lui affirma donc qu’elle ne savait pas d’où ça venait, mais qu’elle n’y était pour rien. Elle le lui promettait même d’ailleurs.

« Oh, ne t’en fais pas, je n’ai pas pensé une seule seconde que ça pouvait venir de toi. » Bien au contraire, il se doutait même que ça ne pouvait pas venir d’elle. Parce que ça n’avait rien d’agréable ni pour lui, ni pour elle. Surtout qu’ils étaient tous les deux avec quelqu’un et que forcément, ça risquait de poser quelques soucis. Quand bien même Adrian espérait que Aulne n’allait pas croire une seule seconde à cette rumeur et qu’elle lui faisait suffisamment confiance, ça ne voulait pas dire que ça allait être plaisant pour elle non plus. De même que pour Linus. « Je ne sais pas d’où ça vient non plus. Peut-être qu’un idiot a simplement eu envie de s’amuser… » Et les rumeurs, ça pouvait partir vite.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 147
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Mar 29 Mai - 14:50


« Ça va. »


Cette réponse, Lysandre n'était vraiment pas sûre de pouvoir y croire, mais en même temps, elle n'allait pas contester ou lui tirer les vers du nez.

Après tout, elle ne pouvait pas savoir de quelle manière il prenait la situation, si c'était aussi difficile à vivre pour lui que pour elle. Peut-être que sa petite amie avait été aussi compréhensive envers lui que ne l'avait été Linus (de ce point de vue-là, elle reconnaissait qu'elle était quand même bien chanceuse, au point qu'elle se demandait quand même comment le jeune homme faisait pour ne même pas se montrer soupçonneux).

... mais le plus dur, c'étaient les à côté, et même si Adrian était sensible, il l'était sans doute moins qu'elle. Et puis, bizarrement, c'était elle, la fille peu vertueuse à clouer au pilori, bien plus que le garçon... Le sexisme ordinaire, que voulez-vous... Lysandre n'avait même pas envie de s'en offusquer, et peut-être qu'elle en faisait preuve parfois, elle avait juste envie qu'on lui foute la paix, point barre.

« Oh, ne t’en fais pas, je n’ai pas pensé une seule seconde que ça pouvait venir de toi. Je ne sais pas d’où ça vient non plus. Peut-être qu’un idiot a simplement eu envie de s’amuser… »

Elle se sentait rassurée, effectivement, qu'Adrian ne l'imagine pas derrière tout cela pour va savoir quelle raison tordue. Ce serait plus simple s'ils se soutenaient mutuellement dans l'épreuve, même si ça risquait encore plus de faire jaser. En même temps, qu'est-ce qui ne faisait pas jaser ?

C'était sûrement que ça, en plus, le fond de l'affaire, un crétin qui ne savait pas quoi faire de son temps libre et qui avait décidé de les mettre aléatoirement dans ce bourbier pour passer le doigt, et pour cela, rien de plus simple, il suffisait d'être le premier à les pointer des doigts. Une rumeur ça ne tient définitivement pas à grand-chose, c'est justement le souci.


"Oui, c'est très probable"
, admit-elle en s'efforçant à esquisser un fin sourire. "Je me sens pas mieux pour autant. "Je sais pas quoi faire, je te jure. J'ai envie de me planquer quelque part et de rester cachée jusqu'à la fin de ma scolarité."

Une solution ce qu'il y a de plus lâche, c'est sûr, mais elle se moquait un peu de ne pas paraître courageuse, en l'occurrence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Mer 8 Aoû - 18:53

La rumeur est la fumée du bruit.
C’était possible que toute cette histoire ne vienne seulement d’une personne qui se faisait simplement chier dans sa vie, et qui pour passer le temps avait décidé de lancer une telle rumeur. C’était bête, mais c’était possible que ça soit juste ça, puisque dans le monde des élèves de Poudlard, ce n’était pas toujours simple. Et les rumeurs pouvaient courir très rapidement. De plus, on ne pouvait pas nier que Lysandre et Adrian n’étaient pas les plus populaires de l’école de magie. Alors ce n’était pas si étonnant que ça, quand bien même malheureux, qu’ils soient la cibles d’une mauvaise farce. En tout cas, Adrian avait envie de penser que ce n’était que juste ça, puisqu’il ne s’imaginait pas du tout ce qu’il pouvait y avoir derrière tout ça. Comment le pourrait-il en même temps ?

Lysandre confirma que c’était probable en effet, même si ce n’était pas pour autant qu’ils allaient avoir une meilleure situation. Elle le confirma, en précisant qu’elle ne se sentait pas mieux pour autant, ce qui eut le don d’attrister le jeune homme. Adrian était affecté par ça, bien sûr, c’était surtout vis à vis de Aulne qu’il se sentait mal parce qu’il n’avait aucune envie qu’elle croit que ça puisse être vrai. Comme il espérait que le petit ami de Lysandre ne s’imagine pas des choses, il n’avait pas spécialement envie de s’en faire un ennemi. Mais même avec ça, Adrian savait bien qu’il ne pouvait mieux vivre la situation par rapport à son amie. C’était horrible, mais c’était comme ça... quand lui passait pour un coureur qui avait réussi à avoir la jeune femme dans son lit, elle passait évidemment pour une fille facile. Ce qui n’était pas une «bonne» chose, encore moins dans leur époque, alors qu’il était convenu que tout ce qui se passait hors mariage était loin d’être une bonne chose. Adrian se rendait bien compte qu’il vivait mieux la situation forcément, il ne pouvait que mieux la vivre et il ne pouvait pas vraiment se mettre à la place de son amie. Quand bien même, il était évident qu’il compatissait et qu’il aimerait l’aider...

« Je suis désolé. » Dit-il doucement, en posant une main sur l’épaule de la jeune femme. Peut-être qu’il ne devrait pas jouer avec le diable, mais il espérait surtout apporter un peu de courage à la jeune fille, ne sachant pas forcément comment s’y prendre. « Mais je suis sûr que ça finira par passer. » Bon, d’accord, il ne pouvait pas réellement être si sûr que cela, mais il osait croire quand même que ça allait passer. Après tout, les rumeurs ça allaient, ça venaient, très rapidement. Il suffisait qu’une autre rumeur prenne le pas et plus personne ne parlera d’eux. « Il faut juste... être un peu patient. » Bon, d’accord, il se sentait bête à dire ça.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 147
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   Sam 11 Aoû - 11:45



« Je suis désolé. »

Adrian posa une main compatissante sur son épaule, et Lysandre fut presque tentée d'arrêter son geste tant cette situation la rendait paranoïaque, elle s'attendait à tout instant à voir surgir de nulle part l'un ou l'autre de leur camarade qui les pointerait du doigt en prenant à témoin le geste amical et sans équivoque qu'il lui adressait.

Mais d'un autre côté... Eh bien, elle en avait besoin, de ce geste amical. Parce qu'elle avait besoin de soutien, plus simplement.

Mais si elle voulait bien arrêter sa parano quelques minutes, elle constaterait forcément qu'il n'y avait qu'eux ici, personne pour lui nuire ou lui faire du mal, alors il n'était pas nécessaire de monter inutilement cette histoire en épingle non plus.

Elle était convaincue qu'il était sincèrement désolée, même s'il n'avait pas de raison de l'être, puisqu'il n'y était bien évidemment pour rien.

Elle aussi, elle était désolée que cette situation doive lui tomber dessus, même s'ils n'accusaient pas les mêmes remarques et réflexions suite à cela.


« Mais je suis sûr que ça finira par passer. »


Lysandre voudrait donner raison à son interlocuteur et ne pas remettre sa parole en doute, mais elle avait bien du mal, pour tout dire. Loin de penser que les choses allaient finir par passer, elle aurait plutôt tendance à supposer qu'elles n'iraient qu'en empirant. Elle devrait être un peu plus optimiste, car elle savait bien que s'appesantir sur son sort ne servait à rien. Mais ce n'était pas si simple.

Elle, elle avait plutôt le sentiment que ça allait la poursuivre, et pour longtemps, mais elle se montrait loin de capable d'observer la situation sous un angle un tant soit peu pertinent.


« Il faut juste... être un peu patient. »


Lysandre haussa les épaules. Adrian avait sans doute raison, mais elle avait tant l'impression que la situation était incontrôlable qu'elle avait du mal à le penser.

Et puis, c'était assez difficile, au fond, de se dire qu'il n'y avait vraiment rien à faire si ce n'est attendre. Ce n'était pas franchement son genre que d'appréhender les choses de cette façon. Alors bon, être patient...

"C'est sûr que, au pire, si ça s'arrange pas, on finira bien par quitter Poudlard à un moment donné."

Ce voulait être de l'humour, mais au moment de prononcer ces mots, elle constatait combien c'était inefficace.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rumeur est la fumée du bruit. (Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le cake au saumon fumé
» Les republicains font circuler une rumeur sur le net...
» Fumées des réacteurs dorsaux
» Rumeur sur la V6 et oui déjà
» ? Toiles d'araignées et fumée...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les sous-sols
 :: Un vaste cachot.
-