AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit, tous les chats sont gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: La nuit, tous les chats sont gris    Mar 30 Jan - 13:59





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
L
es gens, même ceux qui me connaissent très bien, ont tendance à penser que ma bonne humeur communicative et mon optimisme sont inaltérable, que je vois toujours le verre à moitié plein... C'est faux. Bon, il n'est pas faux que je suis d'un naturel enjoué et agréable, sociable et positif, mais je suis comme tout le monde : j'ai mes moments de doute, de crainte, d'angoisse, de déprime, de regrets... des coups de mou où j'ai du mal à voir les choses du bon côté. C'est quelque chose qui me passe très vite, mais pas toujours malgré tout. Je dois dire que ce soir, en tout cas, je suis assez déprimé. Il y a de quoi, en même temps. Cet après-midi, j'ai dû faire euthanasier Typsie, une chatte de quatorze ans qui a accompagné tant de moments de ma vie que je ne les compte plus... J'adorais ce chat, mais dernièrement, elle n'allait vraiment pas bien, elle miaulait de douleur, ventre à terre... je me doutais, en l'emmenant chez le vétérinaire que la sentence serait sans appel, mais ça m'a fait du mal quand même. Comme si on me privait d'un membre de famille.

Je suis rentrée chez moi. La présence de mes chats et fléreurs m'a un peu réconfortée, mais pas assez. J'avais besoin de prendre l'air, donc c'est ce que j'ai fait. J'ai décidé d'aller boire un verre dans un pub londonien. J'aurais pu me rendre aux Trois-Balais ou au Chaudron baveur mais je n'en ai pas eu le courage. J'ai envie de pouvoir me fondre dans la masse sans accuser le jugement des personnes présentes. J'assume mon statut de Cracmol et ma légitimité à vivre et évoluer parmi les sorciers, mais par moments, j'admets quand même que ce n'est pas facile à vivre, pas du tout même. Là, je suis trop mal pour ajouter un motif de malaise supplémentaire. Sans façon, merci. Alors je me rends au comptoir, commande un verre et, ce verre à la main, cherche une place où m'installer. Un peu désorientée, et surtout très maladroite, je trébuche, et la moitié de mon verre (moitié vide ou plein ?) atterrit sur la personne face à moi.

-Mince ! Désolée...



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Ven 2 Mar - 14:24




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

C'est un exercice recommandé par mes parents adoptifs, auquel je me plie avec la plus grande angoisse. Récemment, il s'est opéré un changement en moi, une volonté conquérante d'aller mieux, qui m'invite à prendre mon courage à deux mains et à me dépasser. Est-ce pour autant que tout est gagné d'avance et que je me sens totalement à l'aise avec mes nouvelles résolutions ? Pas le moins du monde ! Cette peur qui me tenaille les entrailles, cette peur à laquelle je crois bien que je ne me familiariserai jamais, est devenu comme un petit passager sur mon épaule, qui dépose un souffle glacé à mon oreille, qui se rit de moi, constamment. Un rire puissant et aigu, strident et terrifiant. J'ai une boule géante à la place de l'estomac, et même si j'ai fait es efforts, même si je progresse... eh bien quoi, je ne me sens pas mieux pour autant. Peut-être parce que j'ai juste confronté les problèmes sans les résoudre, je suppose bien que ça n'y est pas pour rien. Au bout du compte, ça finira peut-être pas changer, par se résorber. J'en sais rien. C'est ça et le regretter, ou vivre à moitié avec mes névroses et le regretter aussi. Finalement, je ne pers peut-être pas au change.

Mais ça reste compliqué parce que toutes mes angoisses sont là concentrées à l'exact même endroit. Je suis dans un bar. Moi, dans un bar. Vous flairez le problème ? Même si vous n'avez pas beaucoup de flair, à la limite, il suffit de voir ma peau sombre devenir livide et l'expression d'angoisse sur mon visage pour comprendre. Mes parents doivent me rechercher dans une heure. Je les attendrai dehors si je ne dois pas parvenir à mes fins, mais j'ai envie de tenir bon, affronter ma peur de la foule, même si je me suis quand même arrangée pour rester à une table à l'écart autant que possible, fuyant les regards pour refuser les conversations. Mais à un moment, je dois bien me résoudre à chercher un verre au comptoir, histoire de m'occuper les mains et peut-être pour me donner de la force. Mais en approchant le comptoir, une jeune femme me bouscule et la moitié de son verre atterrit sur mon chemisier. Mal à l'aise, les bras ballants, j'observe mon interlocutrice. Je vais pas avoir le choix. Faut que je réponde.

-V... C'est rien, vous en faites pas...

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mer 14 Mar - 14:43





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
M
ême si mon interlocutrice n'a pas l'air de m'en vouloir pour ma maladresse, ça ne m'empêche pas, moi de m'en vouloir. Les bourdes comme ça, je les collectionne. Je ne préfère même pas vous dire combien de fois il m'est arrivé de trébucher sur mes chats, le constat serait aussi triste qu'édifiant, croyez-le bien. Mais bon, tant pis, s'il faut, je lui paierai les frais de nettoyage. Dans ce genre de moments, je regrette encore plus qu'à tous les autres de ne pas être une sorcière, là, il aurait suffi d'un coup de baguette magique et on n'en aurait plus parlé, mais entre une moldue et une cracmol, on n'allait pas pouvoir aller très loin, ma foi. Pas grave. Ma jeune interlocutrice rayonne de gentillesse, et ça me plaît.

Bon, cela dit, elle rayonne de gentillesse mais aussi de malaise. Je crois bien que la miss est du genre mal dans sa peau ou en tout cas hyper-timide, parce que me regarder dans les yeux a l'air de lui demander un effort improbable et immense. Je n'ai pas envie de la mettre mal à l'aise, je regarde autour d'elle, je crois bien qu'elle est toute seule. Toute seul et mal dans sa peau. Forcément, j'ai envie d'intervenir. Si elle ne veut pas de ma présence, si elle ne veut pas que je l'incommode encore plus, je comprendrais et je la laisserai tranquille. Mais en attendant, j'ai vraiment envie de faire plus ample connaissance avec mon interlocutrice. C'est qu'on ne croirait peut-être pas ça comme ça parce que j'ai l'air de m'intéresser plus à mes chats qu'au reste (ce qui est vrai, mes chats sont toute ma vie), mais j'aime bien faire de nouvelles rencontres, c'est une belle façon de me changer les idées. Et si je suis ici, ça ne peut pas être complètement pour rien, après tout.

-Laisse-moi quand même te payer ton prochain verre, pour me faire pardonner. Tu veux bien que je te tutoie ?
je lui propose tout sourire, dans l'espoir que ce sourire la mette dans de bonnes dispositions. Au fait, je m'appelle Arabella.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Jeu 5 Avr - 14:57




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

La spontanéité de mon interlocutrice me déstabilise au plus au point. Moi, de mon côté, j'ai la nette impression de ne pas être du tout à ma place ici. Moi, j'ai juste envie de me réduire à la taille d'une petite souris et de me cacher, tout simplement. Mais ce n'est visiblement pas l'intention d'Arabella, qui me propose de lui payer son prochain verre. Je ne sais pas vraiment si je suis pour ou contre cette idée... Je suis là pour sociabiliser, il paraît.. alors autant aller jusqu'au bout, et l'inconnue n'a pas l'air bien méchante... Mais bon, ça me demande un effort sociable presque insoutenable. Je hoche la tête, replace une mèche de cheveux derrière mes oreilles et essaye de sourire un peu, même si ce n'est pas facile. J'accepte d'être tutoyée aussi. Au point où j'en suis, eh bien... je ne suis plus à ça près. Et ce sera plus simple, en vérité, s'il y a un peu de familiarité entre nous, j'arriverai peut-être à me sentir quand même un peu plus à mon aise... même s'il faudrait un miracle pour que je me sente complètement à l'aise. On parle de moi, là, et moi, je me sens constamment inconfortable. La demoiselle se présente, elle porte le joli nom d'Arabella.

-Amy...,
je me présente à mon tour, un sourire très timide aux lèvres, d'un ton difficilement audible, surtout dans le brouhaha ambiant.

J'espère vraiment que mon interlocutrice ne m'en tiendra pas rigueur, parce que je suis vraiment en train de déployer des trésors de courage pour ne pas fondre en larmes ou ne pas céder à une crise de panique.

-Est-ce que ça te va si on va s'asseoir ?
j'ajoute en balayant la place du regard en espérant trouver une table libre. Je crois que je supporterai mieux la foule si j'arrivais à faire comme si elle n'était pas là, ce qui est totalement impossible pour le moment.

Je ne sais vraiment pas où la situation va me mener exactement, mais de toute manière, il est trop tard, beaucoup trop tard pour faire marche arrière. Je dois aller au bout de l'exercice. J'imagine que c'est mes psys de parents adoptifs qui seraient contents.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Dim 8 Avr - 10:51





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
L'
attitude de mon interlocutrice me met un peu mal à l'aise. Je dis pas, elle a l'air gentille et tout, mais j'ai l'impression que je la terrifie, ou un truc du genre. Quand elle me parle, sa voix bredouille et son regard est fuyant, je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi mal à l'aise. Elle semble oppressée par la foule et pas la perspective même d'avoir une conversation... Je me demande si je m'y suis mal prise ou si elle est toujours comme ça... Pour le moment, je ne vais pas creuser davantage, j'attends de voir. Elle ne m'a pas rembarré, on va dire que c'est bon signe. Je pense juste qu'elle est un peu timide et peut-être aussi un tout petit peu agoraphobe. Il ne tient qu'à nous de nous isoler un peu pour bavarder, même si je ne sais pas vraiment de quoi on va parler... on verra bien, après tout. J'aime bien faire la connaissance de nouvelles personnes, encore plus quand elles sont moldues, au moins je n'ai pas à me justifier auprès d'eux d'être une cracmolle.

-Bien sûr,
je dis dans un sourire conciliant. De toute façon, je suis d'accord avec elle. On sera mieux assises à une table toutes les deux que debout au milieu de la foule; Perso, je ne suis pas spécialement agoraphobe, mais si je peux m'éviter le bruit et la sueur de mes compères, je ne dis pas non. En balayant le pub du regard, je vois une table un peu isolée dans un coin. Parfait, Amy ne devrait pas se sentir trop mal à l'aise. Enfin, je pense en tout cas. Là-bas ? Je vais récupérer nos boissons et je te rejoins, d'accord ? Qu'est-ce que tu veux boire ?

Une fois qu'Amy m'a dit ce qu'elle veut boire, je commande nos verres au comptoir. J'ai de l'argent sur moi, j'ai toujours des deux franchises... ça vaut mieux. Quand je rejoins la table en tenant précautionneusement nos verres en espérant ne plus rien faire tomber, j'ai peur qu'Amy se soit évaporée dans la nature. Mais non, elle est là. Tant mieux !

-Et voilà !
dis-je en posant nos verres devant nous. Je m'installe face à elle et décide d'engager la conversation. Alors, qu'est-ce que tu viens faire ici ? Le prends pas mal, mais j'ai l'impression que tu n'es pas une habituée de ce genre d'endroit, je me trompe ?


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mer 11 Avr - 16:21




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

J'ai de la chance de tomber sur une jeune femme qui n'est pas seulement souriante, mais aussi conciliante, apparemment. Elle ne me pose pas de questions, elle doit sentir que je suis mal à l'aise, et visiblement ça lui suffit, pas besoin d'aller chercher plus loin que ça. Elle accepte que l'on s'installe à une table un peu à l'écart, ce qui me rassure. Vraiment, cette fille a l'air gentille. Puisque je m'oblige à sociabiliser, je sais que j'ai de la chance d'être tombée sur elle. C'est clairement le genre de personne capable de m'aider à résoudre ma problématique. Pas totalement non plus, n'exagérons rien, mais si je peux faire ce pas en avant en termes d'exercice social, alors ça se passera particulièrement bien. Enfin normalement. Je souris à mon interlocutrice pour la remercier du verre qu'elle va m'offrir. Je choisis une boisson sans alcool et pas trop cher et la laisse prendre nos commandes. Ensuite je vais m'asseoir. Pour l'instant, je suis contente, parce que je suis enfin assise, et ça m'aide à mieux faire abstraction de la foule tout autour de moi. C'est pas encore gagné mais ça s'améliore. Arabella revient, elle s'est parfaitement acquittée de sa mission, et je lui adresse un regard empreint de reconnaissance. Elle n'imagine pas à quel point elle me rend service, là, en cet instant précis.

-C'est vrai
, j'avoue, l'air presque coupable, comme si je confessais un crime, quand mon interlocutrice suggère que je ne suis pas une grande habituée des bars... Je ne sais pas trop ce qui vaut mieux, inventer un prétexte bidon ou dire la vérité Au final, je fais un peu des deux. C'est mes parents qui tiennent absolument à ce que je... vois du monde. Mais c'est pas vraiment mon truc.

C'est vrai, si je suis là, c'est que mes parents m'y ont poussée, mais ce serait beaucoup trop facile si c'était juste ça. Arabella doit se dire que, du haut de mes dix-huit ans, je suis bien capable de prendre ces décisions toutes seules mais bon... Je réfléchis un instant. Là mes parents me diraient de relancer la discussion, c'est ce que je vais faire.

-Et toi, tu viens souvent ici ?




© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mar 17 Avr - 14:35





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
J'
espère que je n'ai pas mis mon interlocutrice mal à l'aise (plus qu'elle n'a déjà l'air de l'être, j'entends, parce que ça se voit qu'elle n'est pas dans son assiette et qu'elle ne se sent pas comme un poisson dans l'eau dans ce milieu. La dernière chose que je puisse vouloir, c'est de la faire se sentir inconfortable. Au contraire, si j'ai décidé de lui offrir un verre, c'est pour compenser ma maladresse mais aussi parce que j'ai de la peine pour cette fille qui a l'air mal et paumée. Mais je sais que j'ai parfois tendance à en dire ou à en faire trop. C'est plus fort que moi, en fait. C'est sûrement pour compenser le fait que moi aussi, souvent, je n'arrive pas à trouver ma place. C'est un truc de cracmol, je pense. On a tendance à se trouver un peu apatride. Pas complètement à sa place parmi les sorciers, pas totalement à sa place non plus parmi les moldus. Au point qu'on ne sait plus à quelle communauté on appartient au bout du compte.

Si elle est mal à l'aise, Amy accepte quand même de me répondre avec douceur et sincérité. C'est ses parents qui tiennent à ce point à la sociabiliser. Je n'ai aucun mal à comprendre, même si moi, j'ai un peu connu le chemin inverse. Mes parents ont eu tendance à vouloir me surprotéger du fait de ma... de ma situation, on va dire. Et moi j'ai tout fait pour quitter le nid rapidement parce que j'avais trop besoin de mon indépendance. Je ne vais pas juger Amy pour si peu. Si on avait tous le même tempérament, je pense que la vie serait d'office beaucoup moins intéressante. Je vois bien que ce n'est pas son truc d'aller vers les gens, et j'apprécie déjà qu'elle fasse l'effort pour moi, je vais éviter de me montrer trop désagréable ou insistante. J'ai plutôt envie de l'aider à passer une bonne soirée, si déjà elle a l'obligation d'être là.

-Oui, ça m'arrive de temps en temps,
j'aime bien l'ambiance de ce pub, je réponds pour la mettre, elle aussi, dans l'ambiance. Quelle plaie, ces parents, hein ? J'affiche un sourire. Qu'est-ce que tu fais dans la vie, sinon ?



[/color]
         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Lun 23 Avr - 14:07




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

Elle est beaucoup plus expansive que moi, mais c'est très bien, parce qu'elle parvient à combler le manque de conversation et d'assurance que moi-même je possède. Je crois que, du coup, on forme une équipe qui est pas si mal que ça. Je ne sais pas du tout où cette conversation va nous mener, je ne sais pas si je vais céder à une crise de panique à un moment ou à un autre, pour l'instant, elle me met en confiance. Je ne sais pas si ça se dit, mais je trouve qu'elle dégage vraiment des ondes très positives. Elle m'apaise, elle me rassure, et j'arriverais presque à oublier le fait que nous sommes dans un bar bondé de monde... que je suis cernée... que je n'ai pas d'échappatoire. Cette pensée me donne des frissons, me serre la gorge et l'estomac. Calme-toi, Amy. Inspire. Expire. Respire. Concentre-toi sur ta respiration. Compte, ça t'aide de compte. Un. Deux. Trois. Quatre. Bon, la boule d'angoisse se dissipe. Et j'arrive mieux à me focaliser sur la situation, sur mon interlocutrice, sur notre discussion.

-Hum... pour l'instant rien,
je reconnais, un peu mal à l'aise, quand mon interlocutrice me demande ce que je fais dans la vie. Je cherche...

Le plus juste serait de dire que je me cherche. J'essaie de répondre aux désirs de mes parents, de progresser, de gagner en indépendance, parce que je sais que mes parents adoptifs ne seront pas éternels (ils me le rappellent suffisamment pour que je sois au courant de cela). Et ça va me prendre du temps. Je dois me reconstruire totalement, et tant que ce ne sera pas fait, je ne progresserai pas dans la vie, je ne pourrais très clairement pas trouver ma voie professionnellement (si je dois finir par trouver du boulot), et je pourrais encore moins trouver ma voie sentimentalement. Ce n'est pas qu je sois pressée dans ce second cas, mais quand même, je voudrais être moins paralysée par la perspective de n'importe quel contact humain. Comme je n'ai rien de plus à faire ou à dire, je reprends la parole. Les conversations, c'est une peu comme des parties de tennis. Il ne fallait pas oublier de renvoyer la balle.

-Tu fais quoi dans la vie, toi ?

Je suis sûre que sa réponse sera beaucoup plus passionnante que la mienne.




© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mar 15 Mai - 15:34





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
C
ette fille m'intrigue et me perturbe en même temps. J'ai vraiment l'impression que son attitude dépasse le seuil de la simple timidité, comme s'il y avait en elle une sorte de mal-être si fort, si persistant, que rien ne pourrait l'empêcher. Je me sens un peu mal à l'aise, presque, parce que je sais qu'elle-même est mal à l'aise, et ça me rend triste pour elle. Il y a tant de belles choses à vivre quand on s'ouvre aux autres, quand on accepte de reconnaître que l'autre n'est pas l'ennemi. Mais en même temps, je sais à peine qui elle est et je sais encore moins ce qu'elle a vécu, alors je ne vais sûrement pas me permettre de juger sa situation. Qui sait, à sa place, je serais peut-être bien pire. Elle, au moins, elle prend la peine de discuter avec moi, et même si ce n'est pas simple pour elle, elle fait des efforts, elle prend sur elle. Et j'espère qu'au terme de cette conversation, elle n'aura pas besoin de prendre sur elle pour bavarder avec moi. Je ne lui veux aucun mal, après tout. Au contraire, je ne lui veux que du bien.

-C'est normal
, je lui dis d'un ton apaisant, en lui adressant un sourire qui se veut rassurant, tout en me disant que ça ne va peut-être pas la rassurer pour autant. C'est pas simple, de trouver sa voie.

Enfin, pour la plupart des gens, car moi j'ai eu la chance de trouver ma voie très tôt. J'aurais pu me sentir perdue, et même complètement apatride, tant je ne peux savoir si j'appartiens au monde des sorciers ou à celui des moldus (le monde des cracmols étant lui très restreint). J'ai la chance de vivre de ma passion, et d'avoir su très tôt que c'était ma passion.

-Moi j'ai un élevage. De chats.
J'omets les fléreurs. J'adore ces bestioles.

Pas pour rien qu'on peut me qualifier sans craindre ou presque de se tromper de vieille folle aux chats. Enfin, de jeune folle aux chats. J'ai encore le temps d'être vieille.

[/color]
         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mer 30 Mai - 12:54




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

Je crois que c'est bien la première fois que quelqu'un utilise l'adjectif "normal" pour parler de quelque chose qui me concerne, et franchement ? Ben ça fait du bien, je vais pas vous le cacher. Je sais bien que ce n'est pas forcément vrai pour autant, que je ne dois pas tenir ça pour acquis une seule seconde, je sais que je ne suis pas normale. C'est pas une nouveauté, et même les personnes qui me sont le plus proches, c'est à dire mes parents, ne diront pas le contraire... parce qu'ils ne mentent pas. Mais elle n'a pas tort, Arabella. C'est effectivement la vérité, je pense, on a tous du mal à trouver notre voie. De ce point de vue-là, ce n'est pas une nouveauté, loin de là...

Mais c'est rassurant, parce que parfois, j'ai tendance à oublier que même les gens normaux peuvent être dans l'impasse, que même les individus à qui tout semble profiter ont eu leurs moments d'hésitation, leurs instants de doute, leur période de terreur... pas à l'échelle des miennes, forcément, mais je pense bien que ça doit effectivement me rassurer. Et puis, certaines personnes trouvent plus facilement leur voie que d'autres. Arabella, par exemple, n'est pas beaucoup plus âgée que moi, mais sait déjà ce qu'elle fait de sa vie. Elle a conscience de ce qu'elle est et de ce qu'elle aime. Les personnes comme elle sont à n'en point douter, celles que j'admire le plus. Et en plus de ça, elle fait un métier que je trouve tout simplement incroyable.

-C'est vrai ?
Je pose la question mais elle est rhétorique. Moi aussi je les adore ! Tu as de la chance de vivre en faisant quelque chose que tu aimes.

Et plus encore en ayant pleinement conscience de ce qu'elle aimait. Moi j'adore les chats, c'est vrai, par exemple, mais je ne me verrais pas du tout faire ce métier, par contre. Normal, en même temps, il faut pas juste les élever, il faut aussi les vendre, et je pense que je ne vous apprend rien si je vous dis que je n'ai absolument pas le sens du commerce et serais bien incapable de faire ce qu'elle fait, à ce titre. Déjà réussir à tenir une conversation, c'est beaucoup pour moi.




© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Dim 3 Juin - 9:52





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
Q
uand j'apprends aux personnes qui ne me connaissent pas le métier que je fais, cela suscite toujours une multiplicité de réactions très différentes et opposées. Il y a ceux qui me considèrent avec mépris, parce que pour eux, chouchouter des chats et des fléreurs (et des chats-fléreurs), c'est un sot et inutile métier, qui fait de moi une fénéante (je trouve ça injuste parce qu'en vérité, je bosse bien plus que la moyenne des gens, les moments où je peux aller sortir boire un verre son particulièrement rares, honnêtement, en règle générale, jour et nuit, mon temps est consacré à mes bestioles). Et il y a ceux, comme Amy, qui sont d'instinct attendris par les chats et trouvent du coup que je fais un beau métier. J'apprécie d'entendre ma jeune interlocutrice réagir de cette seconde manière. Je considère que le rapport qu'on a aux animaux, l'attention qu'on leur porte, en dit long sur ce qu'on est réellement, sur notre aptitude à la gentillesse, à la douceur, à l'empathie... Concernant Amy, c'est évident qu'elle est une personne profondément empathique, elle est juste très timide et hyper-réservée.

-C'est vrai. Mais ça a pas été simple, au début, j'ai dû m'accrocher.


Parce que fonder un élevage, c'est un investissement. Maintenant, les affaires marchent bien, je sais à qui m'adresser, sans rouler sur l'or, j'ai toujours de quoi me mettre sous la dent, mais au début, je suis passée par une sérieuse période de vache maigre. Et pour cause. C'était cher, tous ces chats, tous ces fléreurs, je dépensais plus que je ne vendais. Maintenant, tout s'est équilibré.

-Je suis sûre que tu pourras faire pareil, toi aussi.

Même si dans notre société, en tant que femmes, on doit se battre d'autant plus pour obtenir ce qu'on veut. Et encore, moi ça va. Parmi les sorciers, le sexisme est moins flagrant, surtout quand on n'est pas de sang pur (notre ministre est une femme, c'est dire)... Mais bon, les femmes s'occupent globalement du foyer quand même. Et puis Amy et sa peau métissée doit connaître encore d'autres difficultés d'intégration.

-Qu'est-ce qui te passionne vraiment dans la vie, qu'est-ce que tu voudrais faire ?


[/color]
         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mar 12 Juin - 21:49




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Tom

Je crois que si j'avait rencontré plus de personnalités pétillantes et volontaires comme Arabella au cours de ma vie, je m'en serais peut-être mieux sortie. Je ne l'explique pas vraiment, mais il se dégage d'elle quelque chose de puissant, de sûr, de déterminé. Elle a su ce qu'elle voulait dans la vie, et elle s'est arrangée pour l'avoir. J'ai beaucoup à apprendre d'elle, je pense. Pas que du jour au lendemain je vais devenir tout à coup un exemple de sociabilité et de confiance, mais je pense que mes fréquentations n'ont pas aidé. Quand j'étais à l'orphelinat, je n'avais aucun allié, surtout après que Dennis et moi nous soyons éloignés, rongés par nos propres traumatismes, et même si je dois un nombre incroyable de choses à mes parents adoptifs, faut quand même reconnaître que leur côté "psys avant tout", qui ont fait qu'il m'ont tout de suite considérée comme une gamine à problème avant de me considérer comme leur fille, n'a pas aidé non plus, loin de là. Quand mon interlocutrice me dit que je pourrais faire pareil, moi aussi, je me surprends à avoir envie d'y croire, et même de lui prouver que je suis capable. Mais j'ai tellement de chemin à franchir, encore. C'est une épreuve immense qui m'attend.

-Franchement ? J'y ai jamais réfléchi...

Je me dis que ça dit lui paraître idiot. Tout le monde, dans la vie, a des passions, des centres d'intérêt... Mais moi, c'est pas trop mon cas, en fait. Au quotidien, je cherche à... survivre, à dépasser mes angoisses et mes cauchemars, et finalement, ça accapare tellement de mon temps et de mes pensées que je ne parviens pas à me projeter dans la moindre passion. Peut-être que si j'en avais, je me sentirais bien, ou je mènerais en tout cas un train de vie beaucoup plus équilibré... Mais on est loin de l'équilibre, encore, et il me reste de très nombreux pas à franchir. Ce que je veux faire, c'était dépasser sa peur des autres, mais je ne me vois pas dire ça à Arabella.

-J'aime bien lire...

C'est le seul centre d'intérêt que je me détermine. Et encore, c'est plus... un hobby qu'une véritable passion, au bout du compte.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Ven 22 Juin - 12:37





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
E
lle n'a jamais réfléchi à ce que pouvaient être ses passions, vraiment ? Je n'ai pas envie de la regarder comme si elle était une extraterrestre, tout le monde est différent et moi qui suis une cracmolle, on peut dire que je suis quand même très bien placée pour le savoir, mais il faut quand même reconnaître que la réponse m'étonne. J'ai tendance à considérer que le fait d'avoir une passion, ça devrait être quelque chose d'aussi naturel que de respirer ou autre, quelque chose que l'on a en soi instinctivement, sans avoir la nécessité d'y réfléchir, ne serait-ce que parce qu'on en a besoin pour survivre. Je vois bien que j'ai tort. Encore que ce n'est pas parce que Amy n'arrive pas à définir sa passion qu'elle n'en possède pas non plus. C'est que ça ne doit pas être si simple non plus, de se poser un instant et d'y réfléchir vraiment posément, de se poser la question très sérieusement : qu'est-ce que j'aime dans la vie ? Qu'est-ce que j'aimerais en faire ? C'est sûrement une question de passé et d'éducation, aussi. J'ai eu de la chance, moi, avec mes parents. Mais tout le monde ne peut pas toujours prétendre à une chance identique non plus.

Elle aime bien lire, qu'elle me dit ! Voilà, c'est un début. On débute rarement par "j'aime bien" quand on évoque sa passion, mais c'est peut-être juste une mise en jambe, et peut-être aussi que c'est son truc, de minimiser un peu les choses. Y a des gens qui se sentent obligés de parler de tout et n'importe quoi avec une emphase grandiloquente, et ces gens-là ont bien souvent tendance à être particulièrement fatigant, à la longue (et je m'inclus dedans. Je sais que quand je parle de mes chats, par exemple, on ne m'arrête plus, et ce n'est agréable pour personne). On va commencer par ça.

-Bah tu vois que tu as des passions,
je l'encourage, tout sourire. Et tu aimes écrire, aussi ?

J'ai peut-être en face de moi une écrivaine qui s'ignore. Et si c'est le cas, je serais fière de l'avoir dénichée la première.

[/color]
        
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Lun 25 Juin - 20:06




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Arabella

J'arrive à esquisser un nouveau fin sourire (décidément, elle peut s'estimer chanceuse, je souris rarement autant, mais mon interlocutrice arrive à me mettre en confiance, j'arriverais même pas à dire pourquoi) quand elle me dit que puisque j'aime lire, j'ai des passions. Peut-être, mais j'ai du mal à considérer la chose comme telle. Ce n'est pas comme si je pourrais passer ma vie entière à lire. A un moment ou à un autre, ça finirait forcément par m'ennuyer. on n'en est pas là, mais c'est ce que j'ai de mieux, je n'ai pas vraiment d'autre activité. Le reste de mon temps, je le passe à m'angoisser pour tout et rien ou bien je le perds en séances générales chez mes parents de psys, qui me parlent souvent plus comme à une patiente que comme à leur fille. C'est parce qu'ils m'aiment, ça je le sais, mais c'est pas simple à vivre quand même, c'est moi qui vous le dit. Je le vis même plutôt très mal. Mais je ne peux évidemment pas parler de tout ça. Arabella embraye en me posant une nouvelle question. Tout a l'air simple, avec elle. J'aimerais avoir la même facilité à faire la conversation. Avec elle, il n'y a jamais de temps morts, jamais de moments de creux. Elle a toujours des choses à dire, et elle réussit à me faire parler en contrepartie. Franchement, chapeau à elle parce qu'avec moi, c'est pas gagné ce genre de chose. Elle n'imagine même pas l'exploit qu'elle fait, là.

-Pas trop,
je réponds dans un haussement d'épaules. Je ne sais pas si j'aime écrire. En fait si, j'aime écrire, mais je ne sais pas écrire. J'ai parfois des idées dans ma tête, mais quand je les assemble, eh bien c'est moche. Mais ça veut pas dire que j'aime pas. Mais je voudrais pas qu'il lui vienne à l'idée de lire mes babillages. Je suis pas assez assidue. J'ai un journal intime, normalement, je dois écrire dedans tous les jours, et j'aime bien, mais j'ai déjà passé des semaines sans y toucher.

Et voilà que je me mets à lui raconter ma vie sans raison.






© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRACMOL
avatar
▌ Messages : 259
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Bien
Avatar: Taylor Swift

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Mar 10 Juil - 14:58





 

Arabella & Amy

“ La nuit, tous les chats sont gris. ”
P
lus on parle, plus je sens Amy apte à se dévoiler. C'est quelque chose qui reste difficile pour elle, ça se ressent, mais je crois que j'arrive à faire en sorte qu'elle se sente suffisamment bien pou ne pas être complètement terrorisée à l'idée de me parler. Je me demande vraiment ce qu'elle a bien pu vivre. Je reconnais que c'est quelque chose qui m'intrigue beaucoup. Je me pose tout un tas de questions, et je me retiens de les poser, de crainte de la mette encore plus mal à l'aise. J'essaie de rester avec elle sur un terrain familier pour ne pas la déstabiliser trop non plus. Je ne sais pas si c'est efficace, mais j'y mets du mien en tout cas. Elle est assez contradictoire dans sa réponse, mais je comprends bien que c'est dû à son caractère particulier. Si l'on me demande mon avis, je pense qu'elle aime écrire, c'est juste qu'elle ne se pense pas assez doué (ce qui est sûrement faux, j'ai tendance à penser que modestie et talent vont de pair, même s'il y a des gens doués qui parviennent aussi à être totalement imbuvables, parfois). C'est drôle, le mot qu'elle utilise : "assidue", mais je comprends mieux quand elle me parle de la rédaction de son journal intime. Un journal dans lequel elle "doit" écrire...

-Oh ça, je te comprends. J'en ai eu plusieurs dans ma vie, j'ai toujours arrêté d'écrire dedans au bout d'une semaine. Par contre, j'ai un album avec toutes les photos de mes chats dedans, et j'oublie jamais de le mettre à jour. Je lui adresse un sourire encourageant. Tu verras, quand tu trouveras le sujet qui te passionne vraiment, t'arriveras plus à t'arrêter d'écrire. Je marque une pause. Tiens, d'ailleurs, ça te dirait d'aller voir mes chats ?

Je vous arrête tout de suite, la proposition n'a rien de tendancieuse, pas du tout. Mais elle aime les chats, elle l'a dit elle-même... et peut-être que mon instinct de vendeuse revient à la charge, je l'avoue. Mais en même temps, peut-être que ça lui ferait du bien, de s'occuper d'une petite boule de poils, non ?

[/color]
        
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
15 / 10015 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    Jeu 12 Juil - 14:05




La nuit, tous les chats sont gris
Ft. Amy & Arabella

C'est agréable de parler avec Arabella. Quoi que je dise, elle ne me regarde pas comme une illuminée, elle trouve le moyen de s'emparer du sujet de conversation pour le traiter avec légèreté. Je crois que c'est idée que je me fais d'une vraie amie. Et pourtant, je n'y connais vraiment rien en amitié, pas depuis que Dennis et moi n'avons plus le moindre contact. Je me dis seulement que si je devais être entourée, de personnes sympathiques qui plus est, je voudrais n'être entourée que de personnes comme Arabella. Elle a l'air de prendre la vie de façon vraiment positive, et c'est une mentalité dont moi-même je suis totalement incapable. Elle n'imagine pas le bien que me fait cette discussion. J'oublie, d'un coup, qu'il y a autant de gens autour de nous, que nous sommes dans un lieu fermé et bondé, qui concentre globalement à peu près tout ce qui m'angoisse. Je me sens en sécurité, et mon interlocutrice m'amuse.

Je ne suis pas étonnée d'entendre que la jeune femme n'a jamais réussi à tenir un journal intime. Le jugement est peut-être un peu hâtif, mais j'imagine Arabella comme une personne un peu dispersée, et du coup, la supposer incapable de se concentrer sur une tâche journalière qui ne concerne pas ses chats, je trouve ça plutôt logique, en fin de compte. Elle a trouvé sa passion, et c'est là-dessus qu'elle se focalise. Moi, il faut encore que je trouve la mienne. Quand ce sera fait, j'imagine que je me sentirai mieux, j'espère que je me sentirai mieux en tout cas. Même si j'ai sans doute tort de parler de ça au futur. Aucune idée de si ça va arriver un jour ou pas. Pour ce que j'en sais, ça pourrait bien ne jamais arriver. Penser au passé me terrifie, imaginer le futur m'angoisse, et même l'instant présent me fait peur, mais Arabella réussi à le rendre un peu moins déroutant, si bien qu'il devient simple pour moi d'accepter sa proposition, ce que j'aurais encore évité quelques secondes plus tôt. En vérité, j'aime bien l'idée d'aller voir les chats d'Arabella. J'adore les matous, même si je ne me sentirais pas capable de m'occuper de l'un d'entre eux.

-Euh... oui, pourquoi pas ?




© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La nuit, tous les chats sont gris    

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit, tous les chats sont gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La nuit, tous les chats sont gris - Acte I
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» La nuit tous les chats sont gris...
» La nuit, tous les chats sont gris. Qu'en est-il des tigres ? [Raphael Mercury]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-