AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Jeu 12 Avr - 14:40



« J’ai… croisé ton oncle d’ailleurs. »

La nouvelle ne manqua pas de surprendre Pomona. Ce n'était sans doute pas si étonnant, à bien y réfléchir, le plus surprenant serait plutôt qu'ils ne se soient pas croisés avant, puisqu'il arrivait à Henry de venir directement rendre visite à Christopher au bureau des Aurors... et avec sa présumée mort, il était très probable qu'il ait eu d'autant plus de raisons d'y revenir.

Ce n'en était pas moins étrange d'imaginer ces deux personnes si importantes pour elle se rencontrer dans un contexte où elle n'était pas là... Elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'ils s'étaient dits... et l'air de rien, même si cette idée ne devrait même pas l'effleurer, elle ne pouvait s'empêcher de souhaiter que Seth ait fait bonne impression à son oncle, ce qui n'avait rien de certain avec ce qu'il ajouta ensuite.


« Quand il a su comment je m’appelais, il m’a qualifié de briseur de cœur. »

Pomona afficha un léger sourire où se mêlaient amusement et regret. De la part de Henry, ça ne l'étonnait pas du tout, et maintenant, elle était sûre de la manière dont McDowell avait pu découvrir la nature de leur relation. Henry avait dû lui parler de son retour de son voyage en Inde et de l'état où il l'avait retrouvée. Rétrospectivement, elle n'en était vraiment pas fière, d'autant que ce n'était pas son genre de se laisser aller comme ça. Sur le moment, ça lui avait sans doute fait du bien, mais l'idée que Christopher et Henry aient pu discuter de tout ça entre eux jusqu'à en déduire que Seth était son "briseur de coeur", ça la mettait mal à l'aise.

Elle hésita à se justifier, à assurer à Seth qu'elle n'avait absolument pas donné son nom à Henry, mais quelque part, elle avait le sentiment que ce n'était plus qu'un point de détail, une goutte d'eau dans l'océan, ça n'avait plus qu'une maigre importance.


"C'est un surnom qui t'allait plutôt bien"
, admit-elle alors, sans reproche, mais seulement parce que c'était le cas : il lui avait bel et bien brisé le coeur, mais il était aussi le seul à réussir à en reconstituer les morceaux. "Je ne t'ai pas vraiment aidé à faire bonne impression", dit-elle alors simplement, ce qui était vrai. Dans l'imaginaire de son oncle, Seth devait être le garçon qui avait fait pleurer sa fille, on faisait mieux quand même. Elle espérait d'ailleurs que son oncle ne s'était pas répandu en détails à ce sujet."Il est au courant... depuis quelques jours." ajouta-t-elle.

L'information ne serait peut-être pas utile à Seth, mais en même temps, elle se disait qu'il n'était pas plus mal qu'il le sache, si les deux hommes devaient se recroiser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 846
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Lun 28 Mai - 13:25

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Seth aurait pu mal prendre le fait que Pomona lui affirme que le surnom que son oncle lui avait donné, en le qualifiant de briseur de cœur, lui allait bien, mais ce n’était pas le cas. Pour la simple et bonne raison que le jeune homme ne pouvait clairement pas lui donner tort. Ça ne lui plaisait pas forcément de revenir sur ce qui s’était passé, ce moment où Pomona l’avait mis au pied du mur parce qu’elle savait qu’il était un mangemort. Parce qu’ils en avaient souffert tous les deux, et qu’ils en souffriraient sans doute encore dans le futur d’ailleurs. Seth n’était pas du genre à apprécier quand quelque chose le touchait plus de raison, mais depuis qu’il était avec Pomona, il ne pouvait pas nier qu’elle était sans nulle doute celle qui faisait ressortir le plus d’humanité chez lui. Pour les bonnes et les mauvaises choses. L’Auror avait donc parfaitement conscience qu’il lui avait fait du mal et en réalité, il n’avait pas été si surpris que cela de savoir qu’il lui avait brisé le cœur. En un sens, ça voulait bien dire que ses sentiments pour lui étaient forts, c’était une bonne chose. C’était forcément une bonne chose maintenant, en fait, parce qu’ils mettaient tout cela de côté, parce qu’ils se retrouvaient. Parce que Pomona était vivante et qu’elle était là devant lui.

Il appréciait cependant qu’elle ne le lui reproche pas, de lui avoir brisé le cœur, même si elle aurait parfaitement le droit. Quand bien même, il était évident que la jeune femme s’était quelque peu fourvoyée, pensant qu’il avait cherché à la manipuler pour le compte de Voldemort. Mais maintenant, le véritaserum avait aidé à mettre toutes les cartes sur la table.

« Ce n’était pas vraiment important à ce moment-là, tu sais. »
Répondit-il quand la jeune femme affirma qu’elle n’avait pas vraiment aidé Seth à avoir une bonne image auprès de son oncle.

C’était sûr qu’il aurait sans doute mieux valu qu’il ne passe pas pour un briseur de cœur auprès de l’oncle de la jeune femme, ça pouvait aider pour sa réputation et leur éventuelle entente. Mais en réalité, au vu de la situation, ça n’avait rien changé. L’oncle de Pomona n’avait pas spécialement eu envie de s’y attarder en tout cas. Il le lui avait dit lui-même, il n’avait pas eu envie de s’attarder sur ce sujet à l’heure où ils en discutaient pour la simple et bonne raison que ça n’avait pas eu d’importance. Et concrètement, leur discussion s’était quand même plutôt bien passée au vu de la situation. Ça n’aurait pas été la même chose sans doute si Pomona avait été en « vie » à cet instant précis. Et d’ailleurs, l’homme était au courant, depuis quelques jours. La dernière information l’agaça légèrement parce qu’il aurait bien envie savoir plus tôt que la jeune femme était encore en vie, mais il valait sans doute mieux tard que jamais. Et rien n’aurait garanti que s’il l’avait découvert autrement, s’ils s’étaient vus autrement, la situation se serait passée de la même manière.

« C’est une bonne chose qu’il soit au courant. » Sans doute, parce que l’oncle avait quand même semblé vraiment affecté par la disparition de sa nièce, ce qui était normal. Au moins, si jamais leurs routes se croisaient de nouveau, il n’aurait pas besoin de prétendre que la jeune femme était morte. Comme il allait devoir le faire au quotidien. Et même s’il tait un bon acteur, il y avait des sujets pour lequel il était plus difficile de mentir. « Il m’a donné tes affaires qui se trouvaient au ministère d’ailleurs, je vais pouvoir te les rendre. »

Quand, où, comment ? Des questions que Seth ne pouvait que se poser. Parce que ce n’était pas parce qu’ils étaient là tous les deux et qu’ils se retrouvaient, que l’Auror savait comment les choses allaient se passer ensuite. Quand ils allaient pouvoir se revoir. De quelle manière. À quel endroit.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Mar 29 Mai - 13:10



« Ce n’était pas vraiment important à ce moment-là, tu sais. »

Elle s'en doutait un peu, en fait, elle le savait très bien, il y avait bien d'autres choses pour compter alors... Enfin, une chose, surtout, sans doute, le fait qu'elle n'était plus là, et qu'il avait dû croire ne jamais la revoir.

Elle ne fit aucun commentaire à ce sujet. On ne refait pas le passé, sinon, il est certain qu'elle aurait fait de nombreuses choses de manières différentes. Pour le moment, elle avait surtout envie de se concentrer sur le moment présent, qui même après toutes ces minutes de retrouvailles et de conversations lui paraissaient encore un peu irréelles. C'était difficile à expliquer, mais elle avait tout simplement le sentiment que tout ça n'était pas possible ailleurs que dans son imagination.

Et pourtant, ce n'était pas un rêve, et elle n'allait pas se réveiller. Tant mieux. Même s'il ne faudrait sans doute pas grand-chose pour que la situation vire au cauchemar, bien malgré eux.


« C’est une bonne chose qu’il soit au courant. »
Elle sentait un filet d'amertume dans sa voix, sans doute parce qu'il aurait voulu être tenu au courant avant son oncle, ce qu'elle pouvait comprendre. Cela dit, il ne pouvait toujours pas mentir, il devait effectivement le penser, et elle était du même avis.

Si elle avait déploré de laisser les résistants dans l'ignorance, c'était pour son oncle qu'elle s'était inquiétée le plus. Il méritait d'être au courant, et il l'était enfin... Plus besoin de se ronger les sangs ou de regretter, ils allaient de l'avant. Et au fond, elle se disait que ça ne ferait pas de mal aux deux homme de savoir qu'ils étaient l'un et l'autre dans la confidence.


« Il m’a donné tes affaires qui se trouvaient au ministère d’ailleurs, je vais pouvoir te les rendre. »

Pour tout dire, Pomona n'avait que faire des affaires qu'elle avait pu laisser au ministère. Elle s'en serait peut-être soucié en d'autres circonstances, mais en l'occurrence, elle estimait qu'il ne s'y trouvait rien de si important qu'elle doive absolument remettre la main dessus.

Cela dit, cette remarque soulevait d'autres constats, assez plaisants, même s'ils tenaient un peu de la problématique.


"Donc il va falloir qu'on se revoie pour que tu me les rendes",
observa-t-elle en ancrant son regard dans celui de Seth.

Bon, ce n'était pas nécessaire de le dire, ils ne s'étaient pas revus pour consentir à ne plus se revoir, mais maintenant, il leur fallait aviser.


"Ce n'est pas que j'ai quoi que ce soit contre cet endroit..."
Si ce n'est qu'il était parfaitement glauque. "Mais je crois qu'on devrait réfléchir à un autre lieu, pour la prochaine fois."

Elle ne pouvait pas l'emmener dans le repère des rebelles, et ils ne pouvaient certainement pas se voir là où ils en avaient eu l'habitude, surtout si l'on tenait compte du fait que les jours de Seth au ministère étaient peut-être comptés. Alors où ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 846
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Ven 13 Juil - 18:11

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
En soit, que Pomona ait besoin ou non de récupérer ses affaires, ce n’était pas ce qui importait le plus à Seth. Ce n’était pas qu’il n’avait pas envie de rendre ses affaires à la jeune femme, bien au contraire, mais il se demandait simplement comment ils allaient s’organiser pour se revoir. Parce qu’ils ne venaient pas de se retrouver – malgré toutes les difficultés qu’ils pourraient rencontrer au vu de leurs situations –, ce n’était pas pour ne plus se revoir du tout. Seth ne pourrait pas. Maintenant qu’il savait que Pomona était vivante, qu’ils s’étaient retrouvés, il n’avait aucune envie de se retenir de la voir. Il avait besoin de la revoir, il aurait besoin de passer du temps en sa compagnie, quand bien même leur situation n’était pas la plus favorable. Mais au vu de la situation, Seth n’avait aucune envie de se retenir de voir Pomona. Même s’ils allaient devoir quand même devoir se montrer vraiment prudent. Parce que Pomona allait devoir continuer de se faire passer pour morte et que le jeune homme… eh bien, il était quand même dans une situation complexe.

Seth hocha la tête quand la jeune femme affirma qu’ils allaient devoir se revoir pour qu’il lui rende ses affaires, même si ce n’était finalement qu’un prétexte. Mais le jeune homme appréciait le prétexte. Et c’était évident que l’endroit n’était pas idéal. McDowell avait bien trouvé cet endroit pour qu’ils puissent se parler calmement (et au vu de la situation, heureusement qu’ils avaient été calme d’ailleurs… mais pour le coup son patron n’avait pas connaissance de toute la situation concernant les deux sorciers et encore heureux, ça laissait un peu de marge à Seth). Sauf qu’ils n’allaient pas se voir constamment ici non plus.

« Il faudrait qu’on trouve un endroit plus cosy déjà. » Un endroit où ils pourraient s’installer tranquillement. Pour le moment, Seth n’avait rien en tête. Il était évident qu’ils ne pouvaient pas envisager de se voir chez lui, comme ça avait été le cas déjà avant. Parce que Pomona était censée être morte et c’était quand même bien trop risqué. En plus, au vu de la situation du jeune homme, son appartement n’allait peut-être pas être encore disponible. Et il y avait bien trop de passage. C’était un coup à ce que Phèdre rapplique comme un cheveu sur la soupe, ce qui lui ferait penser à un autre moment. C’était un risque qu’ils ne pourraient pas prendre. Non pas que Seth n’aurait pas confiance en Phèdre, mais quand même. « Je vais voir si je peux trouver un endroit isolé. » Que ça soit une maison, un appartement, quelque chose dans un coin qu’il pourrait récupérer sans que personne ne le sache. « Un endroit qu’on serait les seuls à connaître tant qu’à faire. »

Non parce qu’il était évident que pour que ça soit parfaitement sécurisé, il faudrait que ça soit un endroit où personne ne pourrait soupçonner qu’ils se retrouvent, qu’ils aient un rapport avec eux.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Lun 16 Juil - 14:06


« Il faudrait qu’on trouve un endroit plus cosy déjà. »

En effet, ce ne serait pas du luxe. Pomona n'était pas quelqu'un d'exigeant, et le confort n'était pas sa priorité dans tous les cas. Elle préférait pouvoir retrouver Seth même dans les conditions les plus minimales que de ne plus le revoir et de bénéficier d'un cadre digne de ce nom. Mais elle n'allait certainement pas dire non alors qu'il était temps pour eux de trouver un endroit agréable, confortable, bien à eux.

Elle était vouée à vivre son histoire dans la clandestinité (et dans la culpabilité), c'était une raison qu'elle ne pouvait que se faire quand les bras de Seth l'enlaçaient, lui communiquant la certitude immense de son incapacité à renoncer à lui.

Elle aurait voulu que les choses se passent dans d'autres conditions, vraiment, et elle osait penser que lui aussi. Mais puisqu'ils en étaient là, il fallait tirer le meilleur parti de la situation. C'était à eux de veiller à ce que tout ceci en vaille la peine.

C'était à eux de forger leurs moments... Quelque part, c'était une pensée plaisante, rassurante, même, pour Pomona, qui n'aimait rien remettre au hasard. Ils avaient les cartes en mains, ils devaient maintenant faire de leur mieux pour les répartir et les jouer de la bonne manière.


« Je vais voir si je peux trouver un endroit isolé. Un endroit qu’on serait les seuls à connaître tant qu’à faire. »


"C'est indispensable"
, confirma Pomona dans un léger sourire.

Ce qui était vrai, ce n'était pas juste là un luxe qu'ils s'accordaient, c'était une affaire de sécurité, parce que personne ne devait savoir qu'elle était encore en vie... et Seth ne tarderait pas à devoir fuir tout ce qui avait fait son existence. Autant d'éléments qui devraient peut-être les dissuader de poursuivre comme ils le faisaient... mais Pomona n'était pas capable de renoncer une fois de plus à lui alors qu'elle l'avait enfin retrouvé.


"Rapidement, j'espère", ajouta-t-elle. "Je n'ai pas envie de partir sans savoir quand on va se retrouver."

Pour le moment, ils avaient plus d'incertitudes que de repères, et c'était forcément là le genre de situations que Pomona détestait par-dessus tout.

"Je n'ai pas envie de partir tout court, en fait."

Tout bien considéré, elle n'était vraiment pas impatiente de revenir au QG de la résistance, même si chaque seconde qu'ils passaient ici, et même si Christopher avait sûrement choisi les lieux avec soin, c'était les mettre en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 846
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Ven 3 Aoû - 15:14

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Dès que Seth allait s’en aller, il allait se mettre en quête d’un endroit où ils allaient pouvoir se retrouver. Il n’avait pas vraiment le choix dans tous les cas, parce qu’il était évident qu’ils devaient se montrer prudents. Comme il était évident qu’aucun d’eux n’avait envie de ne pas se revoir. Après tout ce temps où Seth avait cru que Pomona était morte, maintenant qu’il l’avait retrouvé et qu’elle acceptait de lui faire confiance (ce qui n’était pas rien quand même au vu de la situation, elle aurait très bien pu décider de lui tourner définitivement le dos), il n’avait vraiment pas envie de ne pas pouvoir la voir. Surtout qu’il allait savoir qu’elle était en vie quelque part, qu’elle se cachait, mais qu’elle n’était pas moins en danger. Tout comme lui ne manquait pas de l’être. Donc, il allait s’arranger pour trouver quelque chose. C’était plus simple qu’il s’en occupe, puisque pour le moment il était encore libre de ses mouvements, contrairement à Pomona. Même si elle avait pu venir jusqu’ici, non sans prendre de risques.

Le jeune homme afficha un sourire quand la jeune femme précisa qu’elle espérait que ça allait être rapide. Il allait clairement s’arranger pour que ça le soit, il n’avait pas envie de passer la moindre minute sans elle… même s’ils n’avaient pas le choix. Définitivement, Seth n’aurait vraiment pas cru ressentir tout ça. Pomona changeait tellement de chose. Pas au point de l’empêcher de faire des conneries (quoi que son absence avait été quand même la conséquence de pas mal de connerie), mais elle changeait quand même énormément de chose en lui. Il se sentait différent et ça n’avait rien de réellement désagréable en réalité. Pour la première fois de sa vie, il pensait à quelqu’un d’autre avant lui. Quand bien même le simple fait d’être avec elle, de continuer de la voir, était peut-être égoïste… parce qu’elle méritait mieux.

« Je n’ai aucune envie de te laisser partir. »
Il allait bien falloir, il était évident qu’ils ne pouvaient pas rester là définitivement et qu’à un moment donné ils allaient devoir se quitter. Et ça allait être plus dur que jamais. Ils avaient pu se voir, ils avaient mis les choses aux clairs, ils s’étaient retrouvés… mais c’était encore beaucoup trop court. Il venait à peine de la retrouver, il ne pouvait pas la laisser partir tout de suite. Surtout qu’au final, ils ne pourraient pas encore savoir quand ils allaient pouvoir se revoir et dans quelles circonstances. Même si Seth allait s’arranger pour que ça soit rapidement… il ne pouvait rien garantir. « Tu sais quand j’ai appris que tu étais morte… » Et elle n’était pas morte, tant mieux, mais à ce moment-là il le pensait vraiment. « Tout s’est effondré autour de moi. » Seth marqua une pause. « Tu changes tellement de chose. »

Il lui avait dit qu’il l’aimait – ce qu’il n’avait jamais fait avec personne d’autre – qu’il avait besoin d’elle, qu’il était prêt à tout pour elle. Et en quelque sorte ce n’était pas son genre de se confier sur ses émotions, mais il avait besoin de le faire. Avec elle, il avait besoin de le faire.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Sam 4 Aoû - 10:02

« Je n’ai aucune envie de te laisser partir. »

Pomona afficha un nouveau sourire (plus qu'elle ne se serait estimée capable d'en présenter il y a peu, et même au quotidien). C'était bien les mots qu'elle avait espéré l'entendre prononcer.

Elle ne se leurrait pas. Elle savait pertinemment qu'ils ne pourraient pas rester là indéfiniment non plus. Il faudrait bien qu'ils retournent à leurs réalités respectives, qui n'étaient pas très heureuse, et cessent de se voiler la face. Mais rien ne pressait pour le moment, en tout cas aux yeux de Pomona qui n'éprouvait aucune forme d'impatience à mettre un point final à ces retrouvailles. Au contraire, elle avait plutôt envie de les voir s'éterniser jusqu'à ce qu'ils n'aient vraiment plus d'autre choix que de se dire au revoir. Pas adieu. Au revoir.

Rien que cette pensée lui faisait du bien, même si elle était forcément beaucoup trop folle...


« Tu sais quand j’ai appris que tu étais morte… Tout s’est effondré autour de moi. Tu changes tellement de chose. »
Une fois de plus, Pomona savait que Seth s'exprimait à coeur ouvert, parce qu'il n'avait tout simplement pas d'autre choix que de se montrer totalement honnête envers elle.

Il lui avait déjà ouvert son coeur comme elle le soupçonnait de ne l'avoir fait avec personne, mais jamais dans ces proportions. Là, elle devinait sa douleur, elle comprenait qu'il n'exagérait rien, qu'il parlait sans emphase, qu'il avait été démuni sans elle. Bien sûr, c'était flatteur, mais surtout touchant.

Il réussissait à la convaincre qu'elle avait raison d'insister malgré les circonstances. Elle avait trop besoin de s'en laisser convaincre dans tous les cas, mais comment douter. Elle l'aimait, et lui aussi avait changé en elle plus de choses qu'elle ne l'aurait soupçonné, elle n'aurait pas toléré que ce sentiment ne soit pas réciproque. C'était difficile à expliquer, elle avait le sentiment qu'il réveillait le meilleur et le pire d'elle. Elle n'était plus la même depuis qu'elle l'avait rencontré, ça c'était sûr.


"Je n'ai jamais voulu te faire souffrir, même quand j'aurais dû le vouloir alors... pardon de t'avoir fait vivre ça." Elle s'imaginait à sa place, et elle serait devenue folle, elle le savait. "J'espère que ces changements ne te dérangent pas trop, au moins."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 846
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Ven 31 Aoû - 15:21

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Seth avait déjà eu l’occasion d’ouvrir son cœur à Pomona plus qu’il ne l’avait jamais fait dans sa vie, mais il sentait encore le besoin. Ce n’était pas forcément utile en un sens, mais il se contentait simplement de dire ce qu’il avait sur le cœur, de dire ce qu’il pensait. Est-ce que c’était un contre coup de la potion de vérité ? Ce n’était pas impossible, mais rien ne le garantissait non plus. Parce que ça pouvait simplement être le besoin de lui dire ce qu’il ressentait après ce qu’ils avaient vécu. Avant qu’il ne la voit arriver, il était persuadé qu’elle était morte et ça avait été une période particulièrement difficile pour lui (et il avait fait plus d’une connerie à cause de son chagrin d’ailleurs). Il avait simplement envie de l’exprimer, de lui dire ce qu’elle représentait, quand bien même elle ne pouvait qu’en avoir conscience. Sinon, elle ne serait pas là devant lui d’ailleurs et elle n’aurait en aucun cas accepté de l’écouter, de lui pardonner même.

Ce n’était pas forcément utile donc qu’il le dise, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire et ça lui faisait du bien de le faire. La preuve, quand même, qu’elle changeait bel et bien énormément de chose chez lui. Pomona s’excusa parce qu’elle n’avait jamais eu envie de le faire souffrir, même quand elle aurait dû en avoir envie. Évidemment, Seth considérait qu’elle n’avait aucune raison de lui demander pardon, pour la simple et bonne raison qu’elle n’était responsable de rien du tout. Au contraire, elle avait été victime de machination et elle s’en sortait parfaitement bien (et tant mieux pour tout le monde). Mais en même temps, Seth appréciait l’idée qu’elle comprenne qu’il avait juste vécu une période très difficile. La preuve qu’elle avait une importance dans sa vie comme personne n’avait encore jamais eu, qu’elle était une incroyable exception.

« Tu plaisantes. » Répondit-il d’abord, quand elle mentionna les changements qu’elle avait provoqué chez lui. « Je les adore. »

Il l’avait dit, elle changeait beaucoup de chose dans sa vie. Il était… amoureux tout simplement et c’était quelque chose que l’Auror n’aurait pas cru possible autrefois. Il se rendait compte que quelqu’un pouvait avoir plus d’importance dans sa vie que lui-même. Il se rendait compte que sa vie pouvait tourner autour d’une seule et unique personne, dans un sentiment qu’il avait jugé si futile autrefois. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle était capable de tirer le meilleur de lui-même, ce qui n’était pas une mince affaire, tant il n’y en avait pas beaucoup. Même s’il savait qu’il ne changerait pas de tout au tout, il avait surtout conscience qu’il était capable de faire des choses pour Pomona qu’il n’aurait fait pour personne, qu’il était prêt à toutes les concessions.

« Et maintenant… tu es de nouveau là. » Et ce n’était pas rien. Elle était vivante, elle était avec lui, et il avait le sentiment de respirer de nouveau.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Sam 1 Sep - 10:57


« Tu plaisantes. Je les adore. »

Pomona ne put que sourire de plus belle. C'était désarmant et gratifiant à la fois que de compter à ce point pour une autre personne, et de pouvoir un tel impact sur sa vie.

Bien sûr, c'était mutuel, complètement mutuel, lui aussi avait changé beaucoup de choses en elle, ne serait-ce que parce qu'il lui avait fait comprendre ce qu'était l'amour, combien ce sentiment pouvait être puissant, et donner un nouvel éclairage à nombre de situations qu'elle avait été incapable de comprendre, privée d'un sentiment dont on ne pouvait pas supposer la puissance tant qu'on ne l'avait pas soi-même expérimenté.

Ils n'étaient plus les mêmes, aujourd'hui, parce qu'ils s'aimaient... et Pomona en venait à se dire que cette fois, vraiment, c'était suffisant... Elle avait trop besoin de lui pour se sentir capable de penser d'une autre manière.


« Et maintenant… tu es de nouveau là. »


Oui, elle était à nouveau là. Et lui aussi était là, face à elle. Elle pensait ne plus le revoir et s'imaginait encore moins lui pardonner, et pourtant, ils étaient là, et l'étreinte qu'ils s'échangeaient était de celles que Pomona ne voudrait jamais briser. Elle appréhendait déjà ce qui succéderait à ce moment.

Elle voudrait briser le temps, ne plus en dépendre, parce que si elle était là, et s'il était là, rien ne pouvait garantir qu'il en serait ainsi, la prochaine fois. On ne pouvait présumer de rien, cette situation n'avait pu que le lui faire comprendre, souvent douloureusement.


"Et je n'ai envie d'être nulle part ailleurs", répondit-elle simplement.

Avant de déposer à nouveau ses lèvres sur les siennes. Chaque baiser qu'elle pouvait à nouveau échanger avec lui était comme une nouvelle respiration, et elle en profitait en tant que tels. Oui, elle ne pouvait définitivement que vouloir être là, ici et maintenant, à aucun autre moment et à aucun autre endroit...


"J'ai aucune idée de comment les choses vont se passer, maintenant", ajouta-t-elle après un moment. Et elle ne parlait pas seulement d'eux, elle parlait de la situation dans son ensemble. "J'ai l'impression de n'avoir aucune carte en mains, je déteste ça."

Et elle savait que si quelqu'un pouvait être capable de comprendre la torture que cela représentait, c'était bien lui. Ils réfléchissaient de la même manière, ce n'était pas nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 846
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Mer 7 Nov - 13:54

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles.
Seth aimait entendre Pomona affirmer qu’elle n’avait aucune envie d’aller autre part. Ça lui convenait très bien. En un sens, la jeune femme aurait très bien pu décider de ne pas poursuivre, de ne pas lui pardonner, de ne pas accepter l’homme qu’il était et donc de l’abandonner comme elle aurait mille raisons de le faire en réalité. Mais Seth ne pouvait pas s’empêcher d’être heureux qu’elle n’ait pas pris une telle décision, qu’elle ait accepté d’être encore avec lui. Il ne savait pas trop ce que ça allait donner, où ils étaient en train d’aller, de se rendre, mais au moins ils étaient ensemble. Et clairement, pour le moment, c’était la seule chose qui comptait réellement à l’Auror. Il avait cru qu’elle était morte après tout, c’était mieux que n’importe quoi qu’elle soit encore en vie et qu’elle accepte d’être avec lui encore.

En tout cas, ils étaient raccord sur le fait qu’ils n’avaient aucune idée de comment les choses allaient se passer maintenant. Forcément, Pomona ne se retrouvait pas dans une situation agréable, parce qu’elle devait se cacher des yeux de tout le monde afin que personne (et encore moins Voldemort) ne soit au courant du fait qu’elle était encore vivante. S’il n’y avait que cela, ça irait encore en réalité. Parce que Seth était dans la confidence, que Christopher l’avait mis au courant, et qu’ils pouvaient très bien trouver des moyens de se voir en cachette. Sauf que tout ne reposait pas juste sur ça. Seth ne pouvait pas réellement savoir comment ça allait se passer de son côté.

« Je m’en doute. » Répondit-il dans un fin sourire quand elle précisa qu’elle détestait ne pas avoir les cartes en main. Ils avaient la même façon de penser tous les deux, ne pas avoir les cartes en main c’était quelque chose que Seth ne supportait pas, même si forcément par moment dans sa vie il n’avait pas forcément les cartes en main. Et il ne maîtrisait pas toujours tout. Il y en avait même beaucoup trop d’ailleurs, des instants où il ne maîtrisait rien du tout. Il comprenait parfaitement ce que ressentait la jeune femme donc, il n’avait aucun souci à se mettre à sa place. « Je ne suis pas sud genre à laisser ma vie reposer sur de la chance, et encore moins au hasard mais… » Seth marqua une pause, pesant chaque mot qu’il prononçait. « On peut, sans doute, se contenter d’espérer que bientôt on pourra de nouveau reprendre pleinement la situation en main. »

Ce qui n’était pas prêt d’arriver, vraiment pas. Même s’ils n’en avaient pas forcément conscience dans l’immédiat, ils savaient parfaitement que Seth était sur une corde raide. Et Pomona ne se trouvait pas non plus dans une situation plus appréciable. Autant dire qu’ils n’étaient pas prêt à ne pas voir le destin continuer de leur jouer des tours, quand bien même ils pouvaient s’efforcer de s’en sortir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1630
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   Jeu 8 Nov - 14:14



« Je m’en doute. »

Si quelqu'un était réellement capable de comprendre ce qu'elle traversait, c'était bien Seth. Ce n'était pas pour rien qu'ils s'étaient aussi bien trouvés, tous les deux, ils réfléchissaient de la même manière, et s'ils avaient malheureusement mis leurs intellects au service de deux causes différence, cela n'ôtait rien au fait que leurs façons de réagir, d'appréhender l'existence et le quotidien étaient très similaires. Pomona s'était instinctivement reconnue en Seth, au point de s'être convaincue que si ce ne pouvait être lui, alors ce ne pourrait définitivement être personne... Et donc, dans une situation de crise comme celle-ci, oui, il pouvait parfaitement la comprendre.

Lui-même ne vivait peut-être pas l'exacte même situation, mais il était sur la sélette, et lui aussi devrait bientôt admettre qu'il ne pouvait pas être complètement maître de son destin. Alors oui, il était très bien placée pour se mettre à sa place, pour comprendre ce qu'elle ressentait. Et ça lui faisait du bien de partager avec lui, de l'avoir retrouvé, elle en aurait presque oublié à quel point elle avait besoin de lui, à quel point il était réellement le seul à la comprendre.

« Je ne suis pas du genre à laisser ma vie reposer sur de la chance, et encore moins au hasard mais… On peut, sans doute, se contenter d’espérer que bientôt on pourra de nouveau reprendre pleinement la situation en main. »


Ce n'était pas le genre de discours qu'elle s'était attendue à entendre de la bouche de Seth, mais il était par contre certain que c'était celui dont elle avait besoin, sans même savoir que ça pouvait être le cas, d'ailleurs.

Une fois de plus, ils étaient pareils, et la simple perspective de laisser sa vie se reposer sur de la chance ou du hasard l'angoissait, et elle savait pertinemment que ce n'était pas en espérant les choses qu'elles se produisaient (ceci dit, elle avait espéré retrouver Seth, et ça c'était produit, alors au fond, tout était possible.

"Je passe pour morte seulement quelques mois, et voilà que tu es méconnaissable, heureusement que ça n'a pas duré plus longtemps"
,  répondit-elle avec un léger sourire. Et à elle non plus, ça ne lui ressemblait pas de faire de l'humour, comme quoi, ça révélait en eux des traits de caractère insoupçonnés. "Mais je crois bien que tu as raison... Là, maintenant... j'ai aucune envie de m'inquiéter ou de penser à autre chose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles. (Pomona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Des retrouvailles tragiques...
» BELLE TAPISSERIE
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-