AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1160
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Ven 2 Fév - 14:26

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.
La réunion était utile, Harry n’allait pas dire le contraire, mais il y avait eu quand même beaucoup trop de monde dans cette maison qu’il utilisait depuis quelques temps maintenant, du moins ceux qui se faisaient passer pour morts. Clairement, il y avait eu beaucoup trop de monde. Oh, Harry était content de retrouver tout le monde, que la situation soit clair, mais concrètement il n’y avait qu’une poignée qu’il avait envie de réellement retrouvé. C’était bien jolie ces Ysbridion, ces membres de la résistance, il était content d’avoir pu mettre tout cela au clair et de savoir que leur lute contre Voldemort allait pouvoir réellement reprendre et qu’ils allaient arrêter de se tourner les pouces, parce qu’il en avait assez de ne rien faire pour arrêter Voldemort. Mais pour l’heure… il avait envie d’autre chose, de beaucoup d’autre chose.

Avec tout ça, ça faisait des mois qu’il avait pas vu Ginny. Avant ce soir, il ne savait même pas si elle allait bien. Il ne savait pas où elle avait passé son temps depuis leur dernière conversation, il avait eu beau la cherché, il ne l’avait pas trouvé (mais il n’avait pas vraiment pensé à ses grands-parents non plus… parce qu’il ne connaissait rien d’eux). Et il n’avait donc pu qu’espérer qu’elle allait bien et qu’elle se contentait simplement de lui en vouloir à jamais de ce qu’il avait fait. Et visiblement, elle allait bien… en tout cas elle en donnait l’impression. Et maintenant ? Maintenant, Harry avait juste envie d’aller lui parler, mais clairement le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se sentir mal à l’aise au vu de la situation. Parce que la dernière fois qu’ils s’étaient parlés, on ne pouvait pas dire que ça c’était bien passé quand même… et pour une bonne raison d’ailleurs. Il avait compris qu’il avait mal agit, il s’en voulait, il avait envie de dire un tas de chose à la rouquine donc, mais il ne savait pas du tout comment s’y prendre. On ne pouvait pas dire qu’il était spécialement doué en temps normal et clairement, la situation ne s’y prêtait pas vraiment. Et il y avait eu trop de monde.

Sauf que petit à petit, les uns et les autres avaient quitté le quartier général de la résistance. Il restait encore des personnes (de toute façon, les voyageurs et Pomona continuaient de devoir se cacher ici donc…), mais il était sans doute temps que le jeune homme prenne son courage à deux mains. S’il pouvait, il se contentait juste de s’approcher de la sorcière et de la prendre dans ses bras, parce qu’il était juste tellement heureux de la revoir, de la savoir aller bien (et il osait quand même espérer qu’elle appréciait qu’il ne soit pas mort non plus). Mais il n’avait aucune idée de ce qu’il allait se passer, de comment Ginny allait concrètement réagir. D’où ils en étaient même… parce que même si clairement leur dernière conversation tirait un trait sur ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, les sentiments de Harry n’avaient pas changé d’un pouce.

« Salut. » Dit-il clairement mal à l’aise en s’approchant de la rouquine. « Est-ce que je peux te parler, un peu, en priver ? »

Il y avait plein de pièce dans cette maison, il aimerait bien pouvoir discuter un peu avec Ginny seul à seul.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 521
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Dim 11 Fév - 0:12

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.

Pour être tout à fait honnête, Ginny n'avait mais alors rien écouté au discours d'Happlestrang. Bon, elle avait sûrement retenu l'essentiel de son blabla, mais quand même, il faut quand même constater que son attention était bien davantage attiré vers les voyageurs... tous présents, et tous bien vivants. Elle avait voulu imiter Luna et leur courir dans les bras, mais elle n'avait pas eu le temps d'esquisser le moindre mouvement que la réunion commençait déjà, alors elle avait rongé son frein et attendu. Et pendant tout ce temps, son attention était totalement focalisée sur Harry, qu'elle ne parvenait juste pas à lâcher des yeux... La dernière fois qu'ils s'étaient vus remontait à une éternité. Depuis, il y avait la douleur insurmontable du deuil. Elle pensait l'avoir perdu pour toujours, et pourtant il était là, bien vivant. Aucune idée de comment ni de pourquoi, juste des suppositions, mais elle s'en fichait. Là, elle était juste heureuse, si heureuse qu'il soit encore en vie. Elle avait tellement de choses à lui dire ! Elle ne savait même pas par quoi commencer... mais il fallait prendre son mal en patience.

La réunion s'acheva enfin, et apparemment, Harry avait été tout aussi impatient qu'elle de pouvoir la retrouver et mettre les choses à plat avec elle, puisqu'il s'approcha d'elle, lui demanda si elle accepterait de parler avec lui en privé. Il gardait une certaine distance qui lui fit mal au coeur. Forcément, ils s'étaient quittés en très mauvais termes. Ils ne pouvaient pas non plus faire comme si leur dispute et sa fugue n'avaient pas eu lieu. Mais elle en mourrait d'envie quand même. Elle hocha la tête et prit l'initiative de le conduire dans une pièce voisine. Elle ne connaissait rien à cette maison mais elle tomba sur ce qui devait être la cuisine. Ce qui ferait bien l'affaire. Sitôt la porte refermée derrière eux, elle prit immédiatement la parole.


"Bon, écoute, avant que tu dises quoi que ce soit, je suis vraiment désolée, j'aurais jamais dû partir, j'aurais dû être avec vous..."

Elle s'en voulait vraiment horriblement. Elle n'aurait pas pu empêcher ce qui s'était passé. Mais au moins elle aurait été là... Mais elle avait fui, elle avait été lâche, et elle s'en voulait énormément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1160
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Sam 14 Avr - 22:26

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.
Si ça n’avait tenu qu’à lui, Harry aurait simplement décidé de prendre Ginny dans ses bras, pour profiter du fait qu’elle se trouvait devant lui, qu’elle semblait aller bien et qu’ils se trouvaient juste ensemble dans une même pièce. Mais au vu de la manière dont ils s’étaient quittés dernièrement, le jeune homme ne voulait pas prendre le risque. La rouquin était là, mais ça ne voulait pas dire qu’elle lui pardonnerait. Même si elle était bien en compagnie de Luna et qu’elle continuait de se battre avec la résistance – parce ce que c’était quand même dans leur intérêt à tous s’ils voulaient un jour rentrer – ça ne voulait pas dire qu’elle lui pardonnait à titre personnel, qu’elle accepterait de ne plus lui en vouloir pour ce qu’il avait fait. Alors oui, il gardait une certaine réserve, une certaine distance, parce qu’il n’avait aucune idée de ce que pensait la rouquine.

Elle accepta de lui parler, apparemment et ils se rendirent tous les deux dans une pièce à côté, la cuisine. À force, le survivant commençait à connaître chaque recoin de cette maison, puisqu’il tournait en rond à l’intérieur depuis un moment maintenant. En un sens, la pièce importait peu, tant qu’ils pouvaient se parler sans que personne ne les écoute. Ça serait bien mieux. Ginny ferma la porte derrière eux et elle reprit vivement la parole, s’excusant. S’excusant d’être partie, affirmant qu’elle n’aurait jamais du le faire et qu’elle aurait dû être avec eux. Elle n’avait aucune raison de s’excuser, s’il y avait quelqu’un qui devait le faire ici, c’était lui. Et il avait l’intention de le faire d’ailleurs.

« Tout ça c’est à cause de moi. » Affirma-t-il alors. « C’est de ma faute, je n’aurais jamais dû faire ce que j’ai fais. Je m’en veux terriblement. Je t’ai cherché, je voulais te demander pardon pour ce que j’ai fais et ce que je t’ai dis. » Même si Harry savait pourquoi il avait agit de cette manière et les raisons qui l’avaient poussé à le faire... il se rendait bien compte qu’il n’avait pas agit comme il aurait dû le faire, qu’il avait manqué de confiance en ses amis. Et en prime, il avait dit d’horrible chose à Ginny. « Je... » Harry hésita de nouveau, il n’avait aucune idée d’où ils en étaient là tout de suite. Mais il mourrait d’envie de la prendre dans ses bras, de la serrer contre lui. « J’ai eu tellement peur pour toi. » Peur de l’avoir perdu à tout jamais. Mais ce n’était pas le cas, elle était bel et bien devant lui. Et elle lui parlait, ce n’était pas rien quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 521
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Mar 24 Avr - 23:09

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.

Ginny ne pouvait pas vraiment contredire son interlocuteur quand il affirmait qu'il était responsable. Si elle avait vraiment estimé qu'il n'avait rien du tout à se reprocher, elle ne serait pas partie comme une furie et n'aurait pas disparu pendant tout ce temps. Oui, il avait mal fait les choses, oui, ils n'auraient pas dû agir en douce, lui et Hermione, oui, elle leur en avait terriblement voulu. Mais elle n'avait plus envie de penser à tout cela. Les derniers événements lui avaient remis les idées en place. Il y avait des priorités. Et la priorité, en l'occurrence, c'était eux, leurs objectifs, leurs retrouvailles. Le reste, ce n'était pas très très important. Malgré tout, ça la touchait, de savoir qu'il s'en était voulu, qu'il regrettait, qu'il l'avait cherchée, sans succès, dans l'espoir de se faire pardonner. Elle commençait à vraiment regretter le fait de ne pas s'être laissée trouver. Toute cette histoire n'aurait pas traîné en longueur aussi longtemps. Mais tant pis.

Elle regrettait vraiment de l'avoir fait souffrir. Elle était partie dans l'espoir de lui faire du mal, elle n'allait pas non plus prétendre que c'était le contraire. Mais ça avait trop duré. Ils étaient tous les deux coupables, ils s'étaient fait souffrir mutuellement, alors que ce qui ressortait juste de là, c'était seulement le fait qu'ils avaient besoin l'un de l'autre. Ils avaient perdu trop de temps, et maintenant qu'ils étaient là, elle ne voulait pas que les regrets l'emportent sur tout le reste. Elle voulait juste savourer le fait d'être là, et le fait qu'ils soient vivants. Ils ne pouvaient plus revenir sur ce qu'ils avaient fait, ni sur ce qu'ils étaient dit. Ils ne pouvaient pas changer le passé... enfin, pas ce passé là, mais ils pouvaient quand même changer les choses, maintenant, c'était là-dessus qu'il fallait se concentrer. Ginny esquissa un fin sourire quand il dit avoir eu peur pour elle. Elle n'attendit pas plus longtemps, elle était convaincue qu'ils n'attendaient que ça tous les deux. Alors elle serra Harry dans ses bras.


"Moi aussi... Je ne te laisserai plus jamais, je te le promets."

Elle ne ferait plus jamais cette erreur. Elle avait déjà du mal à se pardonner la précédente.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1160
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Jeu 28 Juin - 17:31

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.
Harry avait tant de chose à dire à Ginny, il ne savait même pas si au final il lui disait vraiment tout ce qu’il avait à lui dire. Mais il fallait dans tous les cas qu’il lui demande pardon, qu’il lui affirme qu’il s’en voulait, qu’il avait tenté de la retrouver. C’était important à ses yeux, parce que d’une part c’était la vérité et d’une autre part, il cherchait un peu à se faire pardonner. Il n’avait aucune idée d’où ils en étaient au final. Pendant tout ce temps, Harry avait été hanté par le fait qu’elle le détestait sans doute, qu’elle ne voudrait plus le voir, qu’elle ne voudrait plus entendre parler de lui. Et à raison, parce qu’elle avait quand même de bonne raison de lui en vouloir. Et quand il avait cru qu’il allait mourir – pendant un temps avant que McDowell leur offre une porte de sorti – son principal regret était de ne pas avoir pu demander pardon à la rouquine. Maintenant elle était là, il pouvait le faire, il le faisait, mais ce n’était pas pour autant qu’il savait plus où ils en étaient.

Forcément, le jeune homme l’aimait énormément toujours. Ce genre de sentiment ne pouvait pas disparaître comme ça. C’était comme ça, il était dingue de Ginny, mais en même temps il comprendrait qu’elle ne puisse pas lui pardonner suffisamment pour l’accepter de nouveau. Qu’elle soit là, qu’elle affirme qu’elle n’aurait pas dû s’en aller, qu’elle aurait dû être présente, ça ne voulait pas dire qu’elle pensait qu’elle pouvait être avec lui. Enfin, Harry se faisait clairement des films, ne sachant pas du tout quoi penser de « eux », de s’ils pouvaient encore être un « nous ». Il ne devrait pas se poser tant de question, mais forcément il la retrouvait, il mourrait juste d’envie de la prendre dans ses bras, de l’embrasser, mais il n’osait rien faire parce qu’il n’avait aucune idée de ce qu’elle pensait concernant leur situation propre. Pas celle de la bande, des voyageurs, des résistants, de tous les deux… de Harry et Ginny.

Mais finalement, elle le prit dans ses bras et Harry n’attendit pas une seule seconde avant de la serrer plus fortement contre lui, savourant pleinement cette étreinte. Ça lui faisait tellement de bien de pouvoir la sentir contre lui. Mine de rien, Harry sentait bien qu’il regagnait un peu en courage. Non pas qu’il ait baissé les bras, mais entre son absence et le fait qu’ils devaient se cacher… ça n’avait pas été facile. Maintenant, Ginny savait qu’ils étaient en vie, qu’il était en vie et… elle était là. D’ailleurs, le jeune homme se montra peut-être un peu trop audacieux, mais il vint déposer ses lèvres sur celle de Ginny.

« Tu m’as tellement manqué. » Harry pensait souvent, à tort, qu’il pouvait gérer tout ça tout seul, qu’il devait porter seul le poids de cette histoire. Mais il s’était bien rendu compte qu’il avait besoin des autres. Qu’il avait besoin de Ginny. « Tu étais où du coup ? » Demanda-t-il alors, ne pouvant pas s’empêcher d’être curieux. Parce qu’il pensait l’avoir cherché par tout.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 521
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Mer 4 Juil - 23:05

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.

Elle ne savait pas comment elle avait fait, tout ce temps, sans la présence de Harry à ses côtés. Enfin si, elle le savait, elle savait qu'elle l'avait vécu très difficilement, parce que la situation était loin d'être agréable. Dans un premier temps, penser à Harry ne suscitait en elle que de la rage et de la colère, mais ça n'avait pas duré, et ce avant même l'annonce de leur "mort". Elle avait plus d'une fois pensé craquer et revenir, mais elle et sa fichue fierté s'était abstenu. Elle se rappelait dans ces moments-là pourquoi elle était partie en premier lieu, et elle s'était obstinée. Pourtant, combien de fois avait-elle attendu de pouvoir serrer Harry dans ses bras ? Même dans les moments où elle avait été le plus en colère contre lui, elle ne l'avait jamais haï. Impossible pour elle de le haïr, elle l'aimait beaucoup trop pour ça. Et c'était rassurant de comprendre qu'en retour, lui aussi l'aimait encore. Rien n'avait changé, ou si, une chose, et d'importance : Harry ne trahirait plus sa confiance, ne lui mentirait plus. Elle était sûre de ça.

Quand il déposa ses lèvres sur les siennes, elle se sentit envahie d'un nouveau souffle. Loin de se reculer, elle prolongea ce baiser, heureuse de pouvoir reprendre leur histoire où elle s'était interrompue, sans tergiversations continues. Elle avait besoin d'être avec lui, et elle avait besoin qu'il l'aime comme elle avait besoin de l'aimer. Ils en avaient besoin tous les deux, sans doute, surtout maintenant. Elle afficha un sourire quand il lui dit qu'elle lui avait manqué. Elle s'apprêtait à dire la même chose, même si c'était évident, mais il fut plus rapide à reprendre la parole, alors à la place, elle répondit à sa question, elle avait hâte de lui parler de ce qu'elle avait vécu de son côté, même si elle savait à présent qu'elle n'aurait jamais dû fuguer comme elle l'avait fait, que c'était une attitude vaine et immature.


"Chez mes grands-parents, figure-toi"
, répondit-elle dans un sourire amusé. Elle espérait qu'il ne s'en voudrait pas de ne pas y avoir pensé, elle était convaincue qu'il l'avait cherché partout ailleurs, sauf où il fallait. "Ils ont appris toute la vérité, d'ailleurs, je sais pas comment... Notre secret a arrêté d'en être un depuis un moment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1160
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Dim 9 Sep - 21:25

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.
Harry n'avait aucun souci à dire à Ginny qu'elle lui avait manqué, puisque c'était vraiment le cas. Pas un seul moment le jeune homme n'avait pas pensé à la jeune femme, se demandant où elle se trouvait, se demandant si elle allait bien et si c'était le cas… Si un jour ils allaient se retrouver et si elle allait lui pardonner. Ce n'était peut être pas le cas, mais apparemment, la rouquine décidait de passer outre ce qu'il avait fait. Ce qui ne manquait pas d'arranger les affaires du survivant, qui dans tous les cas, ne s'imaginait pas mentir de nouveau à sa petite amie. Parce qu’elle était encore sa petite amie, ce qu'il n'avait pas pu être certain avant qu'elle ne revienne. Quand il déposa ses lèvres sur les siennes, elle ne recula pas, elle prolongera même leur baiser. Ce qui ne pouvait que faire énormément plaisir à Harry. En plus de retrouver la jeune femme et de savoir qu'elle allait bien (et d'avoir pu dire à tout le monde qu'ils étaient en vie), il constatait qu’ils pouvaient passer outre les soucis qu'ils avaient eu.

La rouquine lui apprit alors qu'elle se trouvait chez ses grand parents. Harry ne put s'empêcher de s'en vouloir de ne pas y avoir pensé, ou de ne pas avoir été voir ces grands parents en question. Mais en fait, il ne les connaissait pas, il ne savait rien d’eux. Et il ne pouvait pas nier qu'il avait un peu compté sur Ron pour penser à ce genre de chose. À moins qu'il y ait pensé et qu'il ait retrouvé sa sœur ? Non même si son meilleur ami avait eu de bonne raison de lui en vouloir, comme sa petite amie d'ailleurs, il osait croire qu’il ne lui aurait pas caché une telle information. Donc Ginny se trouvait chez ses grands parents et ces derniers avaient connaissance de leur secret. Plus le temps passait, plus il y avait du monde qui était dans la confidence. Est-ce que c'était une bonne chose ? Harry n'en était pas sur mais ce n'était pas comme s'ils pouvaient y faire quelque chose de toute façon.

« J'ai en effet le sentiment que plus ça va, moins on a besoin de mentir. » Le jeune homme avait le sentiment qu'il n'avait plus autant besoin de se faire passer pour William, l'étudiant de Salem venu s'installer en Angleterre. C'était plaisant en un sens, mais il était évident que ça voulait dire qu'ils se trouvaient dans des positions délicates. « C’était comment du coup ? Ça ne t'a pas fait trop bizarre de voir tes grands parents ? »

Par expérience, le jeune homme pouvait affirmer que c'était quand même une situation un peu étrange, comme toutes les personnes qu'ils connaissaient et qui étaient dans cette époque, jeune pour la plupart (à Part Albus Dumbledore, mais Harry était incapable d’imaginer son professeur plus jeune).
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 521
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   Ven 14 Sep - 23:22

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés.

Oui, plus ça allait, moins ils avaient besoin de mentir. En fait, ils n'avaient plus besoin de mentir tout court, sans doute... Mais Gin' avait envie, quand même, de dire que ça leur faisait une belle jambe à l'heure actuelle, clairement... Parce que secret ou pas secret, de toute façon, la grande majorité d'entre eux étaient supposé être morts, alors ça ne faisait plus de grande différence... Même si sur le moment, ça en avait fait une avec Cedrella et Septimus. Elle n'avait pas eu l'intention de leur apprendre la vérité, mais au fond, elle était heureuse qu'ils soient au courant. Elle ne savait pas si elle les reverrait un jour, même si elle avait affirmé vouloir venir à leur mariage, elle se doutait qu'elle n'aurait pas l'occasion d'y assister. Alors elle était contente qu'ils aient pu comprendre à quel point ils comptaient pour elle, qu'elle ne les avait pas choisis au hasard, qu'ils étaient importants à ses yeux, ce genre de choses. Oui, ça comptait pour elle. C'était une bonne chose que leur secret soit un secret de polichinelle, même si ce n'était pas ce qui allait les aider à se sortir plus vite de la panade.

"Si, c'était bizarre, mais ça m'a fait du bien, aussi. J'avais besoin, tu vois, de retrouver des repères familiers..."

Elle avait eu besoin de retrouver sa famille, de se réfugier dans un repère connu. Bon, elle avait laissé une partie de sa famille au passage en laissant Ron, mais elle devait reconnaître que son attitude... passive, à l'époque, l'avait agacée. Comme elle avait été agacée de le voir s'intéresser si peu à leurs grands-parents alors qu'elle avait disparu chez eux pendant des mois.

"J'ai toujours trouvé ma grand-mère... froide, pas facile à vivre, tu vois. Mais j'ai compris pas mal de choses sur elle en vivant avec eux... Et ils ont été adorables avec moi."
Et patients, aussi, quand elle considérait le temps qu'elle avait squatté chez eux... Ils avaient de quoi péter un câble, et pourtant, à aucun moment ils n'étaient venus à l'extrême de la foutre à la porte. "Il fallait que je les revois... mais j'aurais pas dû partir aussi longtemps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le silence est un temps de pause avant les retrouvailles des êtres passionnés. (Ginny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Petite pause avant livraison
» Retrouvailles percutantes...[London]
» ♪ J'veux prendre le temps avant que le temps m'prenne et m'emmène. ♪
» Nous devrions prendre le temps de parler. ft. Ellyn des Essaims [flashback]
» Opération de Joël
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-