AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Ven 2 Fév - 21:45

Et si... tout s'était passé comme prévu.
Quand on s’arrangeait pour que tout soit parfaitement bien réussi dans la vie, on parvenait à ses fins. C’était aussi simple que cela et pour faire simple, Caspar Croupton parvenait à tout obtenir dans la vie et à ce que les choses se déroulent de la manière qu’il désirait. Il n’y avait aucune anicroche dans sa vie, tout s’était déroulé comme il le fallait, comme ça devait arriver. Au point qu’au final, il n’y avait définitivement aucune ombre au tableau. Pourquoi est-ce qu’il y en aurait en même temps ? Tout se déroulait comme il le fallait donc, il avait un bon travail au ministère de la magie et il ne comptait pas s’arrêtait là – puisqu’il envisageait quand même de toujours monter plus haut dans les échelons du ministère. Parce qu’il demandait forcément plus.

Donc oui, il avait un travail parfait, dans une vie parfaite qu’il dirigeait d’une main de fer, qu’il ne voyait pas se détourner du chemin qu’il choisissait. Et il ne comptait pas seulement sur son travail – quand bien même une grande partie de sa vie se résumait au temps qu’il passait au ministère de la magie tout de même, bien plus de temps que chez lui – mais également à sa vie personnelle. Parce qu’il était évidemment marié et forcément sa famille était liée par ce mariage à la famille Black, l’une des plus grandes familles de sorcier de sang pur qu’il y avait dans le monde magique. Les Croupton étaient donc définitivement liés à cette famille, la seule chose qu’il manquait c’était un héritier digne de ce nom, mais ça ne saurait tarder. Parce qu’il n’y avait aucune raison que les jeunes mariés n’accueille pas prochainement un héritier (oui, Caspar voyait les choses peut-être un peu trop durement, mais il considérait plus un héritier qu’un fils pour le moment). Bref, tout allait bien pour le meilleur du monde donc et tout se passait comme il l’avait désiré, sans aucun contre temps.

Il rentrait du ministère de la magie d’ailleurs, après une grosse journée de travail. Parce qu’il avait toujours de sacrée journée dans son travail. Il n’avait pas de souci particulier à rentrer chez lui, quand bien même la présence de son épouse ne lui était pas indispensable. Non pas qu’il ne l’appréciait pas, qu’il ne l’aimait pas, mais leur mariage n’était pas un mariage d’amour. Il se contentait simplement d’avoir du respect pour elle, ce qui était déjà pas mal (parce qu’en d’autre circonstance, d’autre qu’elle n’aurait pas eu cette chance). Cependant, il n’avait pas besoin de la voir constamment. Il ne se pressait donc pas plus que cela, mais il rentrait quand même de sa journée de travail. Il ne pouvait pas nier le fait qu’il était quand même exténué de sa journée, mais en même temps c’était un peu la rançon du succès à ce stade-là. On n’obtenait rien sans aucun effort, il en avait parfaitement conscience. Bref il passa le pas de la porte de la maison qu’il partageait avec son épouse et fut accueillit par l’elfe de maison, qui le débarrassa de son manteau.

« Bonsoir Cedrella. » Dit-il en voyant son épouse arriver.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 472
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Ven 2 Fév - 22:17


Les choses que l'on perd finissent toujours par nous revenir.
E

lle était malheureuse. Il n'y avait pas d'autre manière de l'exprimer, de le décrire. Si elle avait pu se protéger derrière l'un ou l'autre sourire de façade, derrière des illusions façonnées par des années d'une éducation certes privilégiée mais surtout très strictes, elle ne pouvait pas lutter contre les fait, l'évidence. Elle n'était pas heureuse. Elle avait su qu'elle ne le serait pas... Après tout, on ne se mariait pas pour être heureux, on le faisait pour sa famille, pour perpétuer les traditions, pour l'honneur des sangs purs... et voilà tout. Mais tout ça, c'était si... vain. Les jours passaient et elle devait bien se rendre compte que tout ce qu'elle avait cru vouloir, tout ce qu'elle pensait devoir posséder, n'était que fumée. Sans intérêt, sans importance. Elle était malheureuse. Les jours et les nuits se succédaient dans une routine oppressante. Gérer le foyer, s'ennuyer profondément, remplir son devoir conjugal... Rien de tout ça n'avait de sens, pour elle. Elle avait le sentiment d'être un automate, et elle se demandait quand on la libèrerait enfin d'obligations qui l'épuisaient sans lui laisser de répit. Sa famille était fière d'elle, elle était où elle devait être, elle n'avait pas failli, elle faisait honneur à la noble maison des Black... Mais elle se rendait compte aujourd'hui que tout ça, ça lui était égal, justement. Se déshumaniser pour se fondre dans le moule, c'est ce qu'elle avait toujours cru vouloir... mais dans l'application, elle ne tirait de son existence aucune satisfaction.

Et elle avait des regrets, beaucoup de regrets. Elle se souvenait de ses retrouvailles avec Septimus, peut de temps avant son mariage. Il avait voulu la convaincre de tout arrêter, de tout abandonner, pour être avec lui. Oh, comme elle avait eu envie de lui dire oui ! Mais elle avait été lâche, elle avait été faible, et elle en payait le prix fort. Car il ne se passait pas un jour sans qu'elle pense à lui, lui l'amoureux des Moldus qui devait filer le parfait amour, à présent, avec sa... Caelan. Peut-être qu'elle serait moins malheureuse, en fait, si elle n'était pas amoureuse. Car de là venait son dépit, son vague-à-l'âme, son goût de rien. Elle était amoureuse de Septimus Weasley. Et marié à un homme certes bien fait et intelligent, mais dont la carrière et la réputation passerait toujours avant le reste. Elle aussi avait cru que c'était là sa priorité. Elle avait menti, elle s'était menti. Chaque fois que Caspar rentrait du travail, elle peinait à lui réserver un accueil au semblant de chaleur. Il la dégoûtait. Parce que sa vie la dégoûtait.

-Bonsoir,
répondit-elle par convenance. Comment était ta journée ?

Avec un peu de chance, elle aurait au moins été un peu intéressante. Elle se délecterait de n'importe quelle anecdote pour peu qu'elle égaye son morne quotidien.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mar 3 Avr - 15:26

Et si... tout s'était passé comme prévu.
Comme à chaque fois qu’il rentrait chez lui, Caspar retrouvait Cedrella. C’était normal en même temps, puisqu’ils étaient mariés et que la jeune femme n’avait pas de raison de ne pas se trouver chez eux à la fin de ses longues journées de travail. C’était comme ça, c’était ainsi qu’était sa place. Non pas que Caspar avait l’intention d’empêcher Cedrella de vivre non plus, de l’attacher par exemple parce qu’il ne voudrait pas qu’elle quitte la demeure qu’ils partageaient. Elle pouvait faire ce qu’elle voulait donc, mais il fallait quand même qu’elle soit la parfaite épouse qu’il attendait et que sa famille attendait bien évidemment. Ce qui était le cas, plus ou moins. Bon, il était évident que Caspar et Cedrella pourraient peut-être être plus heureux… mais de son côté, le jeune homme se satisfaisait parfaitement de ce qu’il vivait. Dans tous les cas, le jeune homme avait toujours su que son mariage serait un mariage d’intérêt et il n’y avait donc pas de raison qu’il ne soit pas satisfait de ce qu’il avait à présent. Après tout, il ne manquait qu’une chose, que sa lignée soit continuée mais il n’y avait aucune raison que ça ne soit pas le cas. Autant dire donc, que le jeune homme n’avait aucune raison de ne pas retrouver Cedrella en rentrant chez lui.

Leur retrouvaille n’avait rien de vraiment chaleureux, mais en même temps Caspar n’en attendait pas du tout plus. Bien au contraire, il n’avait pas besoin de plus que ça. Bon, dans l’idéal, ça serait peut-être mieux qu’il y ait plus… mais en même temps, ce n’était pas comme si c’était indispensable. Il ne faisait pas vraiment d’effort non plus avec son épouse.

« Elle était comme toutes les autres. » Dit-il en répondant donc à la question de son épouse, alors qu’elle lui demandait comment s’était passé sa journée. « Toujours autant de travail et toujours autant d’incompétents. »

En soit, il n’avait donc pas grand-chose à raconter à Cedrella concernant sa journée. En même temps, s’il devait entrer dans les détails de ce qui pouvait se passer au ministère de la magie, il y avait peu de chance que ça puisse intéresser Cedrella. Quand bien même, il ne se rendait pas compte que c’était toujours plus intéressant que la journée de son épouse sans doute. Même si Cedrella avait peut-être fait quelque chose d’intéressant… mais Caspar ne prit pas réellement la peine de la questionner à ce sujet. Il aurait pu mais… il ne le fait pas. En grande partie sans doute parce qu’il ne s’intéressait pas vraiment, il ne pouvait pas le nier non plus. Il était loin d’être une personne très chaleureuse, même avec son épouse. Mais ce n’était pas comme s’ils s’aimaient après tout.

« Le repas est prêt ? »

Demanda-t-il alors, parce qu’il mourrait de faim quand même et qu’il espérait bien pouvoir s’installer à table et se remplir l’estomac. Ils n’avaient aucune raison de ne pas passer à table de toute façon, il était rentré, il était l’heure de manger.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 472
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mar 3 Avr - 18:22


Les choses que l'on perd finissent toujours par nous revenir.
S

i Cedrella avait espéré que son époux lui rapporte au moins du travail quelques anecdotes croustillantes à se mette sous la dent afin de palier à la morosité de son quotidien. Mais en même temps, ce n'était pas réellement comme si c'était surprenant. La jeune femme connaissait l'homme qu'elle avait épousé. Ils étaient mari et femme depuis bien assez longtemps, tous les deux, pour qu'elle sache précisément à quoi s'attendre le concernant... et donc, elle ne s'attendait à rien. Elle savait qu'elle n'avait que de maigres raisons d'espérer que leur mariage puisse être égayé à un moment ou à un autre par quoi que ce soit d'un tant soit peu agréable... mais puisqu'elle n'avait plus que cette sorte d'espoir pour l'aider à tenir d'un jour sur l'autre... bref, toujours la même rengaine, au bout du compte, une mécanique parfaitement huilée que rien ne semblait susceptible d'ébranler. Il lui apprit que sa journée avait été comme toutes les autres, en bref, il avait été surchargé de travail et n'était entouré que d'incompétents. En son fort intérieur, Cedrella éprouvait toujours une certaine forme de compassion à l'adresse de ceux que son mari qualifiait d'incompétent, certaine qu'ils l'étaient tous plus ou moins à ses yeux du moment qu'ils n'abondaient pas dans son sens (ce qui ne relevait pas forcément d'une inaptitude au travail pour autant). Elle réprima du mieux qu'elle put un soupir qui menaçait pourtant grandement de s'échapper de ses lèvres tant cette situation l'ennuyait, et à la place, elle laissa son époux réclamer le repas qu'il devait estimer lui revenir de droit après une rude journée de labeur. Elle hocha la tête. Bien sûr qu'il était prêt, le repas... comme tous les soirs.

-Tu n'as plus qu'à prendre place à table,
affirma-t-elle tout en parvenant à esquisser le sourire de la parfaite ménagère, de bon aloi en de telles circonstances. Elle l'avait rôdé, à force. Elle se dirigea vers la salle à manger, où la table était effectivement dressée, ils purent s'installer, et leur elfe de maison se chargea d'apporter les plats sur la table. Elle les servit sans mot dire, espérant que Caspar n'aurait rien à redire sur la qualité du plat. Normalement, tout était fait selon ses goûts, alors ça ne devrait pas lui déplaire. Mais on ne sait jamais. Même si elle faisait de son mieux pour, on n'était jamais à l'abri de commettre des erreurs, de ne pas faire les choses comme il faudrait. Bon appétit, lui souhaita-t-elle sans réel enthousiasme. Puis finalement, parce qu'elle comptait bien combler le silence quitte à profondément déplaire à son interlocuteur : Qu'ont-ils fait pour te déplaire, ces incompétents à ton travail, cette fois ?



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mar 29 Mai - 16:56

Et si... tout s'était passé comme prévu.
Le repas était prêt en c’était aux yeux de Caspar parfaitement normal. Le jeune homme n’accepterait pas réellement de rentrer chez lui après une dur journée de travail et de ne pas pouvoir mettre les pieds sous la table pour savourer (enfin manger déjà, ça serait bien) un repas chaud. C’était la moindre des choses, c’était le rôle de Cedrella. C’était le rôle de toutes les femmes au foyer digne de ce nom, au retour de leurs époux, le repas devait être prêt. Les Croupton ne dérogeaient pas à la règle. Il n’y avait aucune raison que ça soit le cas en tout cas. Bref, le repas était prêt et Caspar se dirigea donc vers la salle à manger, sans rien dire de plus, s’installant à sa place. Comme tous les soirs. Les journées étaient un peu toutes les mêmes au final, mais en même temps Caspar appréciait la rigueur. Au ministère, le jeune homme ne pouvait pas tout contrôler à la perfection, alors il était normal qu’il le fasse concernant son foyer. Cedrella l’avait bien compris à force. Avec le temps, cependant, le sorcier espérait que cette routine soit quelque peu mise à mal avec la présence d’un héritier, quand bien même il y aurait des choses qui ne devraient pas déroger à la règle. Comme le repas prêt quand il rentrait de sa journée de travail.

Pendant que Cedrella servait leurs assiettes, Caspar prit la peine d’ouvrir la bouteille de vin et de remplir leurs verres. Un bon vin français comme ceux ci savaient faire.

« Bon appétit. »
Répondit-il quand Cedrella le lui souhaita après s’être installée à sa place, plus par habitude que parce qu’il le pensait vraiment. Non pas qu’il ne souhaitait pas que ce repas ne soit pas appréciable, mais juste parce que c’était devenu une habitude. Comme beaucoup d’autre. Comme le fait qu’ils pourraient très bien passer le repas sans se parler, mangeant en silence. Mais ce soir-là, Cedrella était d’humeur bavarde. En soit, ça ne dérangeait pas tant que cela Caspar. « L’un des employé du contrôle des baguettes a eu la très bonne idée de perdre plusieurs dossiers importants quelque part au ministère. » Répondit-il alors, pour raconter en partie ce qui avait pu l’agacer dans la journée. Parce qu’il n’y avait pas que cela en réalité. « Il lui a fallu plus de deux heures pour arriver à remettre la main dessus. » Caspar poussa un soupire. « On accepte beaucoup trop de sorcier incompétent au ministère. » Caspar but une gorgée de son verre de vin, observant son épouse, avant de reprendre en posant son verre. « Nous avons eu la visite du comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus. » Il ne disait évidemment pas ça pour rien et il savait que Cedrella le comprendrait. « On se retrouve obligé de faire leur travail à leur place. »

C’était peut-être exagéré en soit, mais Caspar ne portait pas ce comité dans son coeur. Déjà parce que ça traitait des moldus et que concrètement, le jeune homme n’en avait rien à faire d’eux. Bon, il ne faisait rien contre eux spécifiquement pour autant (contrairement à d’autres sorciers de son rang), mais ce n’était pas pour autant qu’il les appréciait. Et qu’il ne considérait pas les sorciers comme supérieurs.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 472
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mar 29 Mai - 20:11


Les choses que l'on perd finissent toujours par nous revenir.
A

lors que Caspar se pliait donc à ses exigences et daignait répondre à sa question, lui faisant le bilan de sa journée de travail au ministère, Cedrella se demanda si elle n'aurait pas mieux fait de se taire et de se contenter de... rien, d'un silence de plomb comme celui qui environnait bien souvent leurs repas, où on entendait alors plus que le cliquetis des couverts. Elle ne savait pas ce qui valait le mieux, mais puisque c'était elle qui avait ouvert les hostilités, elle se permettait maintenant de l'écouter avec attention, tout ça pour entendre parler d'elle ne savait quelle histoire de dossiers perdus. Bon, d'accord, elle pouvait sans mal accepter de reconnaître que ce genre de situation devait être agaçante, mais Cedrella ne trouvait pas cela outre mesure... intéressant, dis donc, et son attention aurait facilement pu se relâcher s'il n'avait pas prononcé les mots qui, forcément, avaient titillé son intérêt. En effet, il évoqua le Comité d'invention d'excuses à l'égard des Moldus. Ce pouvait avoir l'air de rien, mais son coeur manqua un battement... parce qu'elle ne put s'empêcher d'entrevoir... une occasion... infime certes, mais réelle.

-Comment cela, vous devez faire leur travail à leur place ?
demanda-t-elle curieusement en déposant avec précaution son verre devant elle. Quel rapport avec ton département ?

Bon, elle savait que tous les départements du ministère étaient reliés, d'une manière ou d'une autre, et il n'était pas rare qu'ils interagissent. Elle avait beau être maintenue à l'écart de toutes ces affaires, elle en avait bel et bien conscience. En soi, il se serait agi de n'importe quel autre département du ministère de la Magie, elle n'en aurait absolument rien eu affaire, mais là, elle ne pouvait tout simplement pas être insensible. Pour la simple et bonne raison qu'au sein du comité d'invention d'excuses à l'usage des Moldus, eh bien... il y avait Septimus. Et même si elle ne souhaitait pas forcément que Caspar se soit confronté au rouquin, parce que ce dernier n'en aurait sans doute pas mené large, elle avait envie de croire que de cette manière, doucement, subtilement, elle parviendrait peut-être à glaner des nouvelles de l'homme auquel elle avait définitivement renoncé en épousant Caspar... mais qu'elle n'avait jamais été capable d'oublier pour autant.

Elle savait qu'elle ne se faisait aucun bien en se comportant de la sorte, et elle devrait faire la sourde oreille plutôt que de chercher à en savoir plus, mais avoir ne serait-ce que l'ombre d'une information sur Septimus, un petit quelque chose qui lui laisserait entendre qu'il allait bien. Elle se contenterait de ça, juste de savoir qu'il allait bien. Parce qu'elle avait besoin de ça, c'était plus fort qu'elle. Et elle aurait toujours besoin de ça.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mer 8 Aoû - 16:19

Et si... tout s'était passé comme prévu.
Caspar pouvait parler longuement sur son travail, parce que mine de rien, c’était quand même une grande partie de son temps. Le jeune homme passait le plus clair de son temps au ministère, bien plus de temps que chez lui. Et il était évident qu’il parlait bien plus avec ses collègues qu’avec son épouse (surtout qu’ils n’avaient pas toujours de bonne conversation tous les deux, qu’ils ne prenaient pas toujours la peine de se parler). Il était donc intarissable quand il était question de parler de son travail, mais ce n’était pas pour autant quelque chose qu’il faisait souvent avec la jeune femme sous ses yeux. Ils pouvaient très bien ne pas parler un instant lorsqu’ils dînaient, ça arrivait souvent d’ailleurs. En l’occurrence ils parlaient ce soir, et Caspar ne se retint pas de mentionner des détails précis, notamment sur un certain bureau du ministère. Il ne disait pas ça au hasard, forcément, même si c’était toujours un plaisir de cracher sur les personnes avec qui il travaillait et qu’il considérait clairement comme incompétents. Mais ça, c’était en grande partie parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se mettre au dessus du lot, et il le pensait évidemment.

Cedrella le questionna un peu plus sur la raison qui faisait qu’il devait faire le travail de ces incompétents à leur place, le rapport avec son propre travail et son propre département. En un sens, Caspar se disait que son épouse pourrait très bien comprendre par elle même... mais bon, s’il devait donc expliquer un peu à la jeune femme ce qu’il voulait entendre par ça, il allait le faire.

« Quand ils mettent des incompétents dans les autres départements, ça touche forcément le notre. » Dit-il alors, comme si c’était une évidence que Cedrella devrait comprendre. Qu’elle comprenait sans doute. « Il y a une affaire concernant des baguettes frauduleuses. » Pour que la jeune femme comprenne un peu plus le fait que ça avait un rapport avec son propre département. « Et ces idiots du comité ne sont même pas capable d’inventer des excuses pour que les moldus ne se doutent pas de notre existence. » Le jeune homme marqua une pause en ne manquant pas de pousser un soupir. Parce qu’il considérait vraiment que les sorciers ne devraient pas se cacher, qu’ils méritaient pas de se cacher. Que c’était les moldus qui devraient se cacher, mais le monde était ainsi fait. Pour le moment, le ministère devait donc trouver des excuses afin de justifier les moments où les moldus avaient un peu trop vu du monde magique. « On trouve nous même les excuses, à se demander s’ils sont capables de faire leur travail. »

Et il le pensait vraiment. Bon, il était plutôt du genre à se dire que les autres étaient des incompétents de base, mais là, c’en était quand même vraiment la preuve. Il n’avait en prime pas beaucoup de respect pour cette partie du ministère de la magie. En même temps, tout ce qui concernait les moldus, on ne pouvait pas dire qu’il le portait vraiment dans son cœur, bien au contraire.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 472
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Jeu 9 Aoû - 11:38


Les choses que l'on perd finissent toujours par nous revenir.
C

edrella serra les dents et prit sur elle pour avoir l'air le plus impassible et distancié possible quand Septimus reprocha l'incompétence des employés des autres départements du ministère, en l'occurrence le comité d'invention d'excuses à l'usage des moldus. Septimus était-il l'incompétent que Caspar pointait du doigt sans le nommer ? Peut-être pas, il ne fallait pas grand-chose en soi pour que son époux considère quelqu'un comme un incapable. En fait, il suffirait seulement que cette personne respire, un point c'est tout. N'empêche, elle devait se faire violence pour ne pas exiger de noms et de prénoms, pour ne pas prendre d'office la défense de ceux que Caspar fustigeait, quand bien même elle devrait les considérer d'office et sur le principe que son mari avait raison, et se ranger sans broncher, sans sourciller, à son opinion. Elle était certaine dans tous les cas que l'homme en rajoutait forcément, il mettrait n'importe qui en porte-à-faux pour redorer son blason, pour se poser en héros des temps modernes... sous le charme duquel Cedrella avai bien été incapable de tomber. Oh, elle réussissait à le supporter, tout de même. Et parfois, même, elle pouvait admettre que leurs échanges pouvaient même être assez... intéressants. Mais ce n'était pas suffisant quoi qu'il en soit.

-En même temps,
se plut à répondre Cedrella, pour que n'importe lequel de tes collègues trouve grâce à tes yeux, il faudrait qu'il soit ton clone.

Ce n'était pas parce qu'ils étaient mariés qu'elle devait se contenter d'acquiescer à tout ce que son interlocuteur disait sans broncher. Certes, elle évitait de faire des vagues et faisait en sorte de tenir le rôle qui lui incombait, mais elle n'avait pas non plus envie de fermer docilement la bouche sans jamais oser commenter les propos de son interlocuteur. D'autant plus qu'elle ne pensait pas qu'il lui reprocherait forcément de dire ce qui était l'exacte vérité. Caspar Croupton était un homme imbu de sa personne. Il avait de lui une estime telle que le seul fait de lui arriver à la cheville tenait forcément de l'exploit. Cedrella n'était vraiment pas certaine que qui que ce soit puisse vraiment affirmer être considéré par Caspar comme son égal. Elle lui connaissait bien quelques amis, mais elle soupçonnait ces derniers de ne souvent lui servir qu'à se mettre un peu plus en valeur. La seule qu'elle estimait apte à soutenir la comparaison, c'était Callidora, qui était un peu la copie conforme de Caspar au féminin... Mais ça, c'était une autre histoire. Pourtant, il y avait bien des hommes qui, aux yeux de Cedrella, valaient bien plus que son époux, et Septimus, l'homme que Caspar était peut-être en train de conspuer, arrivait bien évidemment en tête de liste, et sans hésitation.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mer 10 Oct - 17:38

Et si... tout s'était passé comme prévu.
Caspar se contentait de raconter sa journée, il relatait les faits tels qu’ils étaient arrivés, de la manière dont il avait vécu ces événements. Le fait qu’il mentionne ce département précisément était en quelque sorte un hasard, mais il n’en parlait pas non plus sans une légère arrière-pensée. Les faits étaient tels qu’ils étaient, mais Caspar ne se serait peut-être pas montré aussi précis, aussi conteur en d’autres circonstances. Est-ce que ça changeait grand-chose en soit, non clairement pas, mais ça n’enlevait pas le fait qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’appuyer sur ce point précis. Non pas qu’il cherche spécialement une réaction de la part de son épouse. Surtout qu’en fait, ça lui plaisait dans tous les cas de rabaisser les autres.

Parce qu’il n’avait pas besoin de mentir pour cela, quand il affirmait qu’il était entouré d’incompétent, le sorcier le pensait vraiment. Quand il critiquait une personnes pour son travail au ministère, il jugeait qu’il avait effectivement manière à critique. Et en réalité, les personnes qu’il pouvait critiquer étaient quand même sacrément nombreuses. Et d’ailleurs, Cedrella ne manqua pas de répondre à ces remarques. L’homme la considéra un instant, alors qu’elle précisait que pour qu’une personne arrive à obtenir grâce à ses yeux, il faudrait qu’elle soit son clone. En un sens, le sorcier pourrait mal prendre le fait que son épouse ose répondre de cette manière à ce qu’il avait dit, mais il ne pouvait pas non plus nier le fait que ce trait de caractère de Cedrella lui était en partie plaisant. Oh, bien évidemment, le sorcier n’accepterait pas que son épouse remette en doute ses actes et ses paroles, qu’elle s’oppose à lui (alors qu’en quelque sorte, son travail à elle était de le soutenir et de lui faire un héritier), mais quand elle osait prendre la parole comme cela, ce n’était pas grand-chose en soit.

« Et on ne peut pas dire qu’ils soient nombreux. » Répondit-il donc, à sa remarque.

Parce qu’en fait, Caspar ne pouvait pas entièrement lui donner tort en effet. Pour que les personnes soient réellement considéré comme à la hauteur à ses yeux, il fallait donc qu’elles soient à sa hauteur. Et il n’y avait pas grand monde en ce bas monde qui lui semblait à sa hauteur. Même Cedrella ne l’était pas réellement. Oh, c’était une femme agréable, particulièrement belle et venant d’une famille digne de ce nom. Caspar ne regrettait en aucun cas son mariage, parce que tout cela n’était finalement qu’intérêt et affaire. Mais s’il avait eu la possibilité de choisir parmi les sœurs Black, son choix ne serait peut-être pas tombée sur Cedrella. Elle avait beaucoup de qualité, elle était particulièrement belle comme dit plus haut. Mais une femme réellement à sa hauteur, pouvant le comprendre et allant constamment dans son sens… son choix se serait penché plus sur Callidora, qui ne méritait clairement pas l’époux qu’elle avait eu. Lui, il ne s’en sortait pas mal, clairement pas. Ça aurait pu être différent.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 472
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   Mer 10 Oct - 22:38


Les choses que l'on perd finissent toujours par nous revenir.
C

edrella savait qu'elle ne pouvait provoquer son époux que dans une moyenne mesure, qu'elle ne pouvait pas se permettre d'aller trop loin non plus. A force de vivre avec lui, elle avait appris à déterminer ses limites, à savoir jusqu'où elle pouvait aller et quelles frontières il était préférable, en revanche, de ne pas franchir. Cela ne voulait pas dire qu'elle avait juste à tous les coups, bien sûr, mais de manière générale, elle savait de quelle façon le remettre un peu à sa place tout en évitant la crise conjugale. Elle avait fait son choix, elle avait choisi de l'épouser, alors pour la peine, elle se devait bien d'être l'épouse modèle qu'elle avait juré d'être, mais en même temps, il fallait bien qu'elle évacue sa frustration, d'une façon ou d'une autre. Une frustration étouffante, qui devenait de plus en plus insupportable au fil du temps. Chaque jour qui passait, elle se réveillait dans un lit qu'elle aurait voulu ne pas être le sien, et elle savait que les enfants qu'elle porterait n'auraient pas ce petit quelque chose de l'homme qu'elle aimait réellement.

Pouvoir faire comprendre à Caspar combien elle le trouvait arrogant et imbu de sa personne, c'était une minuscule victoire en soi... Même si au fond, elle ne disait rien à Caspar qu'il ne sache déjà... et qu'il n'assume, d'une certaine manière, également. Alors au final, il ne fit jamais qu'abonder dans son sens, affirmant que les individus à son image et donc dignes de lui étaient définitivement trop peu nombreux. La jeune femme le croyait sans mal, effectivement.

-Merci Merlin, un seul suffit amplement,
répondit Cedrella avec un léger sourire.

Elle le savait, elle allait peut-être un peu trop loin, pour le coup, et devrait peut-être s'épargner de tels commentaires, mais à dire vrai, c'était plus fort qu'elle. La jeune femme estimait une fois encore qu'il pouvait bien le prendre de toutes les manières qu'il voudrait, en réalité, elle se rattraperait s'il le fallait. Elle le pensait effectivement, cela dit. Caspar Croupton avait une sacrée personnalité, et dans cette personnalité, tout n'était pas à jeter, il y avait même quelques qualités que Cedrella appréciait assez, pour tout dire, chez son époux...

Mais tout de même, une forte personnalité comme la sienne, ce monde s'épargnait sans doute d'en porter trop en son sein sous crainte d'assister à un véritable conflits d'égo qui pourrait prendre des ampleurs magistrales. Oui, un seul Caspar Croupton suffisait largement, et s'il le voulait, il n'avait qu'à entendre par là le fait qu'il était unique en son genre et qu'il fallait qu'il n'y en ait qu'un comme lui. Enfin, peu importe au bout du compte. Il réagirait comme il réagirait. Et voilà tout.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si... tout s'était passé comme prévu. (Cedrella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Et si tout n'était qu'un mensonge ? [Terminé]
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Une jeune fille comme vous ne devrait pas fréquenter de tels endroits... (Aelia Pertinax & Lucius Pompeius Publicola)
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» Tout ne se passe jamais comme prévu [PV: William Hanami]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-