AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 148
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée   Lun 5 Fév - 23:17




Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre
Ft. Leta & Thésée

Bon, il va vraiment falloir que je songe à me débarrasser du mioche, il me fatigue... Et ça me manque de plus être toute seule chez moi. Où que j'aille dans mon propre appartement, j'ai l'impression que ses yeux de chien battu me suivent. C'est un comble, quand même, non ? Oui, je sais ce que vous allez me dire, je devrais pas me plaindre, je l'ai créée, cette situation, mais dans mon esprit, j'envisageais plus les conséquences sur les autres que sur moi-même, vous voyez... Et bon, je ne vais pas mentir, je n'ai peut-être pas réfléchi énormément non plus. C'est un peu l'un de mes soucis. On dit être spontané. Ou cinglé. C'est en fonction des perspectives. J'ai tendance à ne pas avoir les mêmes perspectives que le satus quo, alors je ne peux pas trop parler non plus.

Dans tous les cas, je ne vous mens pas, ça me fait un bien fou de quitter un peu mon chez-moi (j'ai laissé le phénomène Hyppolite à Phèdre, qu'elle se débrouille avec... ça). Si je devais être confortée dans mon désir de ne jamais avoir de gosses, je pense que cette expérience m'a vaccinée à vie. Même si ce n'est pas nécessaire non plus. Cette idée m'a peut-être rapidement effleurée, à une époque, quand j'étais fiancée. Mais ça m'est vite passé, et présentement, je goûte bien plus agréablement à ma liberté retrouvée.

J'ai décidé de me rendre à Pré-au-Lard (pas en période de sortie scolaire, je vous rassure, je ne m'épargne pas un gamin pour me retrouver confrontée à toute une armée, et puis quoi encore ?). Pas forcément d'envie particulière à ça, juste envie de faire un peu de lèche-vitrine. Ou bien, quelque chose a voulu que je me trouve là au moment précis où Thésée se trouverait aussi.

Vous croyez au destin ? Oui ? Ben pas moi, le destin, en règle générale, je le provoque (raisons pour lesquelles il m'est arrivé parfois "accidentellement" de me retrouver en présence de Thésée par "le plus grand des hasard"). Mais cette fois, je le jure, je ne l'ai pas cherché, mais me voilà, ou plutôt nous voilà. Dans la même rue, au même moment...

-Thésée,
j'affiche un grand sourire. Honnêtement, je suis heureuse de le revoir. Même si le revoir est dangereux. Pour lui comme pour moi. Je suis contente de te revoir.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 81
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée   Ven 2 Mar - 23:29

Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ce n’était pas tous les jours qu’on avait un jour de congé et il aurait été bête de le gâcher en ruminant et tournant en rond chez soi n’est-ce pas ? Autant sortir et profiter de… dehors. Il n’allait pas dire du beau temps étant donné que le temps était tout sauf beau. Même s’ils n’étaient qu’au mois de mars, il y aurait pu avoir un petit effort de fait. Enfin bref. Tout cela pour dire que Thésée n’avait aucune envie de rester chez lui en ce moment. Surtout qu’il y avait toujours Hyppolite qui lui trottait dans la tête. Il ne pouvait pas vraiment ranger son neveu dans un coin de sa tête et arrêter d’y penser. C’était juste impossible. Il ne voulait pas imaginer l’état dans lequel il aurait été s’il avait s’agit de son enfant… il en serait probablement devenu fou, il ne savait pas comment faisaient Norbert et Tina mais il devait reconnaître qu’ils tenaient le coup à leur manière.

Au final, il ne savait pas si cela lui aurait plu d’avoir des enfants. Sûrement que oui, quelque part. Même si c’était une source d’inquiétude et de problèmes questions, c’était aussi tout un tas d’expérience incroyable. M’enfin, cela ne lui était pas destiné de toute évidence et il ne saurait jamais s’il aurait fait un bon père ou non. Ce n’était plus vraiment la peine de se poser ce genre de questions de toute façon, à son âge, les dés étaient jetés depuis un moment à ce sujet déjà. Quoiqu’il en soit, il ferait mieux de se concentrer sur son enquête en cours.

Il espérait secrètement que des gens pourraient lui donner des informations, tout à fait par hasard, mais c’était sûrement un peu trop utopiste de sa part. Il avait déjà questionné pas mal de monde et personne ne lui avait fourni d’informations intéressantes. Cela ne changerait probablement pas aujourd’hui même s’il refusait d’abandonner quoique ce soit et de baisser les bras. Malgré tout, il n’oubliait pas ce qu’il avait dit à son frère.

Déambulant dans les allées de Pré-au-Lard, il était bien trop perdu dans ses pensées pour remarquer tout de suite qui lui faisait face. Dans le cas contraire il aurait évité cette confrontation qui lui prendrait encore bien trop d’énergie et dont il n’était pas sûr de supporter aujourd’hui dans ces circonstances-là. Se retrouver face à son ancienne fiancée ce n’était jamais simple. Mais quand cette dite ancienne fiancée était Leta Lestrange, les choses se retrouvaient être encore compliquées.

-Thésée. Je suis contente de te revoir.

Sincère ou pas, il ne savait pas. Mentir c’était un peu comme une seconde nature chez elle, il l’avait appris à ses dépens. Il reconnaissait avoir fait preuve de faiblesse plusieurs fois avec elle. Tout le monde en avait n’est-ce pas ? Il regrettait à chaque fois pourtant, cela ne lui avait jamais servi de leçon totalement… La preuve qu’il n’était pas aussi infaillible que certains le pensaient.

« Leta. Tu m’excuseras mais je ne partage pas vraiment cette joie. Cette journée ne commençait déjà pas très bien, je ne devrai même pas être surpris de me retrouver face à toi. Comme quoi… »

Il n’était peut-être pas tout à fait honnête. Une petite partie de lui restait attachée à elle et était contente de la voir, mais en ce moment, elle était noyée par beaucoup trop de sentiments contradictoires et de pensées chaotiques pour qu’elle puisse ressortir. Et puis cela ne serait jamais quelque chose qu’il avouerait dans tous les cas. Il avait bien trop de fierté.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 148
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée   Ven 9 Mar - 12:35




Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre
Ft. Leta & Thésée

Je ne prend pas ombrage de la remarque de mon interlocuteur quand il affirme que lui n'a aucun plaisir à me revoir. Je suis folle mais pas totalement idiote, je sais pertinemment qu'il ne va pas me sauter dans les bras et s'enthousiasmer de ma présence. Ce n'est pas pour autant que je me vexe ou le prend mal, et pour cause, je suis sûre et certaine qu'il ne pense pas complètement ce qu'il dit. Je nous vois comme des aimants, tous les deux (faute d'être encore des amants, enfin pour le moment en tout cas, oui, je suis présomptueuse et je l'assume), quels que soient les efforts que l'un ou l'autre fournira pour s'opposer à l'autre, on continuera d'être attirés l'un vers l'autre, c'est comme ça. Et je refuse que ce soit autrement, même si c'est voué à l'échec, comme tout ce que j'entreprends, et je ne dis pas ça par défaitisme, c'est juste que je vis par mes échecs.

-J'arriverai toujours à te surprendre, Thésée,
je lui réponds avec un sourire équivoque aux lèvres, mon regard planté dans le sien avec l'espoir de lire du trouble dans celui de mon interlocuteur, même si c'est possiblement peine perdue. Tu ferais bien de ne pas l'oublier.

Je penche légèrement la tête de côté, et je l'observe un moment, comme si d'un simple regard, je pouvais tout comprendre et tout décrypter. Mais ce n'est pas le cas. C'est bien, c'est peut-être mieux pour moi que je me cantonne à ce que je lui suppose qu'à ce qu'il pense bel et bien. J'ai des autres une opinion qu'ils contestent toujours, mais j'aime bien penser que j'ai raison. Et qu'ils ont tort.

-Qu'est-ce qui t'arrive ?
je lui demande en souriant. Qu'est-ce qui te met d'aussi mauvais poil ?

En vérité, je peux le deviner sans qu'il ait besoin de me dire quoi que ce soit. Son neveu est présentement séquestré chez moi, on peut potentiellement, dans une certaine mesure, admettre que ça peut avoir un vague rapport. Mais je ne suis pas forcément focalisée sur ce "détail" pour le moment.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 81
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée   Lun 16 Avr - 0:21

Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il se demandait encore ce qu’il avait fait pour ne pas pouvoir avoir une journée tranquille. Même si en ce moment, avec la disparition d’Hyppolite il ne pouvait pas vraiment espérer passer une bonne journée, il aurait au moins voulu pouvoir souffler tranquille. Mais apparemment, les dieux semblaient s’amuser à le tourmenter puisqu’il avait fallu qu’il se retrouve nez à nez avec son ancienne fiancée. Comme rencontre il aurait préféré quelqu’un d’autre, là il avait juste envie de faire demi-tour. Même si leurs rapports n’étaient pas toujours houleux et se finissaient de manière très agréable, là il n’était pas d’humeur à supporter ses potentiels sarcasmes et fourberies. Mais il doutait bien qu’elle n’aurait pas la décence de le laisser tranquille, maintenant qu’elle l’avait en face de lui elle voudrait probablement prendre de son temps, mais encore une fois, il n’était pas d’humeur à être cordial ou à faire semblant de l’être. Et si cela ne lui plaisait pas, elle pourrait toujours passer son chemin.

-J'arriverai toujours à te surprendre, Thésée. Tu ferais bien de ne pas l'oublier.

Il haussa un sourcil, décidant de ne pas entrer dans son jeu. Il ne savait pas quelle réaction elle attendait de lui, mais il était aujourd’hui décidé à ne pas lui donner satisfaction. Surtout qu’au final, il savait très bien qu’elle disait la vérité. Son esprit malade lui dictait des choses bien étranges parfois. C’était d’ailleurs une des raisons qui les avait éloignés tous les deux. Il soupira, déjà las de la conversation, mais il savait que même s’il continuait à marcher, elle pourrait le suivre, rien que pour l’emmerder. Ça aussi, elle savait très bien le faire, comme quoi, il y avait quelques domaines où elle était très douée.

« Oui bien sûr, où ai-je la tête… »

Il leva les yeux au ciel, voulant un peu plus montrer son agacement. Elle n’avait vraiment pas choisi le bon jour, même si en fait, elle n’avait rien choisi du tout. Ils se rencontraient par hasard, mais s’il pouvait trouver quelqu’un pour le tenir responsable de quelques désagréments… il pouvait bien en profiter un peu non ?

-Qu'est-ce qui t'arrive ? Qu'est-ce qui te met d'aussi mauvais poil ?

Il se demanda un bref instant si elle était au courant pour Hyppolite. Mais il était quasiment certain que oui. Elle avait sûrement toujours un œil sur Norbert et avait quelques contacts alors elle devait avoir été mise au courant, surtout qu’une enquête officielle avait été ouverte pour le retrouver. Il la fixa un instant, comme s’il voulait la sonder, même s’il ne cherchait rien en ce moment précis.

« Je m’inquiète pour mon neveu. Je suis sûr que tu as été mise au courant de la disparition d’Hyppolite. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le feu qu'on croit éteint couve souvent sous la cendre // Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kamaria E. Havenest - Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre...
» Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre [PV Kenzaku]
» Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
» Brigid Ø Le feu qui semble éteint souvent dort sous la Cendre
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-