AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 214
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Mer 7 Fév - 6:32

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Toute cette histoire n’avait pas beaucoup avancé depuis qu’il avait vu Lindsay chez elle. Il espérait au fond que ce qu’il lui avait dit réussisse à la faire réfléchir un peu à tout cela. Qu’elle remette en cause son jugement et ses décisions. Mais peut-être était-il un peu trop optimiste pour le coup. C’était une Lindsay des plus déterminées à qui il avait eu à faire, et il le déplorait. Il ne comprenait pas comment elle avait pu en arriver à de telles décisions. Certes, James avait dû beaucoup la blesser, mais au point de lui enlever ses droits de père ? Il avait du mal à le croire, et il commençait à penser que son nouvel époux n’était peut-être pas étranger à tout cela. Peut-être qu’il avait fait en sorte que Lindsay prenne cette décision, bien qu’il ne pense pas une seconde que Lindsay soit faible d’esprit, mais il ne la reconnaissait pas. Il n’avait pas eu l’impression d’avoir à faire à son amie.

Quoiqu’il en soit, il avait eu le loisir de penser à tout cela. Il avait été bien content d’avoir pu prendre une semaine de congés pendant les fêtes. Une semaine ce n’était pas forcément beaucoup mais c’était mieux que rien et cela suffisait à se reposer un peu, quoiqu’il avait eu Mina chez lui durant cette semaine et étant donné que la jeune femme avait un côté hyperactif, il ne s’était pas tellement reposé, mais cela lui avait fait vraiment plaisir de pouvoir profiter un peu de sa présence. Surtout qu’il en avait profité pour vraiment la demander en mariage. Même si ses parents pensaient que cela était fait depuis longtemps, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils avaient accepté qu’elle vienne passer une semaine chez lui, ce n’était pas officiel, ils en avaient juste discuté, et convenu qu’ils se fianceraient quand elle serait majeure et que ses études seraient terminées, il avait un peu avancé l’échéance, mais il avait trouvé que c’était une belle période pour demander sa moitié en mariage.

Mais à présent, il était de retour au Ministère, enfin cela faisait déjà presque un mois qu’il avait repris le travail, et les joies qui allaient avec. Ce n'était pas forcément que déplaisant, il aimait plutôt bien son travail et il passait parfois de bons moments avec ses collègues. En parlant de collègues, il venait d’apercevoir Ignatius plus loin dans le couloir. Bon ce n’était pas vraiment son collègue étant donné qu’ils n’étaient pas dans le même service, mais ils travaillaient dans le même département. Disons qu’il s’agissait plus d’un ami de longue date puisqu’ils s’étaient connus à Poudlard et avaient gardé de bons contacts aujourd’hui. Il s’approche tranquillement de lui après être sûr qu’il était seul et donc qu’il ne le dérangerait pas. Enfin normalement.

« Tiens bonjour Ignatius. Comment ça va ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 115
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Ven 13 Avr - 12:08

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter.
Les journées se suivaient et se ressemblaient un peu toutes, la bonne vieille routine. Ignatius n’avait aucun souci avec la routine, bien au contraire, il ne pouvait pas nier qu’elle avait un côté vraiment rassurant. Et forcément, ces derniers temps, le jeune homme ne pouvait qu’apprécier de pouvoir être rassuré un peu de cette manière. Avec ce que Agrippine lui avait dit, le jeune homme ne se sentait pas merveilleusement bien… il ne pouvait pas s’empêcher de penser à la vie qu’ils menaient tous les quatre avec leurs parents, de se demander à quel moment il avait décidé de ne pas voir ce qu’il voyait en réalité. À moins qu’il n’ait jamais vu ? Il ne savait plus du tout et il parvenait encore avec beaucoup de difficulté à croire à tout cela, c’était remettre en cause toute sa vie quand même.

Enfin, bon, le jeune homme se concentrait donc sur son travail parce que en dehors de sa famille, on ne pouvait pas dire qu’il avait grand-chose d’autre que son travail. Les relations avec les femmes ce n’était pas du tout son truc. Non pas qu’il puisse préférer les relations avec d’autres personnes que des femmes, c’était juste… qu’il n’était pas doué quand il était question de sentiment. Sans doute parce qu’il aimait une seule et même femme depuis des années maintenant et qu’il n’avait jamais vu personne être à la hauteur de celle-ci. Sans pour autant espérer quoi que ce soit de sa part. Parce que bon… malgré son divorce, elle avait fini dans les bras d’une autre personne. Ce n’était pas de chance. Ou c’était peut-être mieux comme ça en un sens, ça ne devait pas être fait pour lui. Et plus le temps avançait, plus il prenait de l’âge, le jeune homme n’avait pas spécialement plus avancé dans l’histoire. Enfin bon… ce n’était pas si grave que ça. Pour l’heure, il avait son travail et ça lui convenait parfaitement bien. Ça lui permettait déjà de ne pas trop penser à tout ce qu’il y avait autour et c’était plus qu’une bonne chose.

Il était d’ailleurs concentré sur quelque chose quand on vint l’aborder, sans qu’il ne se rende compte tout de suite que Elros approchait. Mais quand il leva son regard, le jeune homme afficha un sourire sincère.

« Salut Elros. »
Les deux hommes se connaissaient depuis des années maintenant, la fameuse époque de Poudlard où Ignatius avait rencontré Lindsay ainsi que James et donc Elros. Autant dire qu’ils se connaissaient vraiment depuis longtemps et Ignatius appréciait sincèrement Elros. « Je vais bien, toujours débordé de travail. » Dit-il alors, pour répondre à sa question. Sans pour autant chercher à se plaindre, il appréciait avoir énormément de travail. « Et toi ? Comment tu vas ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 214
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Ven 27 Avr - 17:50

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était plutôt content de tomber sur Ignatius en tout honnêteté. C’était quelqu’un qu’il avait appris à apprécier lors de leur scolarité à Poudlard. Il l’avait rencontré en même temps que James et Lindsay, et il s’était aussi bien entendu avec lui qu’avec les autres. En même temps, en règle générale, il était plutôt quelqu’un de sociable. Il n’était pas difficile de bien s’entendre avec lui, même si pas mal de gens pouvaient le trouver agaçant, trop exubérant, trop maladroit… ce genre de choses. Mais à dire vrai, il ne s’en souciait pas vraiment. Il préférait se concentrer sur ceux qui l’appréciaient plutôt que sur les autres. Elros était du genre à voir le verre à moitié plein. Ça rendait la vie beaucoup plus belle et joyeuse parfois, même si tout ne pouvait pas être parfait, au moins, on pouvait apprécier des moments simples et agréables. Comme rencontrer un ami au détour d’un couloir par exemple.

Il préférait aisément tomber sur Ignatius que sur un de ses collègues de bureau. Même s’il s’entendait bien avec certains, ce n’était pas pareil. En tout cas, il était bien content que leur amitié ait perdurée après Poudlard à tous les quatre. Même si aujourd’hui, les choses s’étaient dégradées, surtout entre James et Lindsay. Encore qu’ils aient divorcé, ce n’était pas la fin du monde, mais qu’ils soient quasiment en guerre l’un contre l’autre rendaient les choses bien plus dures et tristes. Mais bon, Elros n’y pouvait rien, il avait essayé auprès de Lindsay sans grand succès apparent. Néanmoins, même si penser à tout cela le minait un peu, il était également très heureux depuis ses fiançailles officielles avec Mina. Il n’avait pas été des plus surpris quand elle avait dit oui, étant donné qu’ils en avaient parlé et que les parents de la jeune sorcière pensaient qu’ils étaient fiancés depuis longtemps, mais cela l’avait quand même ému et ravi de bonheur. Il était certain que les choses se passeraient bien entre eux, du moins il l’espérait. Il est vrai qu’ils ne vivaient pas ensemble, pas encore, et qu’ils se voyaient quand l’emploi du temps de la Poufsouffle le permettait, mais l’avait envie d’y croire. Il ferait en tout cas tout pour que cela fonctionne. Il était certain que la plus importante des choses était de croire en leur histoire dans un premier temps, et c’était ce qu’il faisait.

« Salut Elros. Je vais bien, toujours débordé de travail. Et toi ? Comment tu vas ? »

Il ne doutait pas qu’Ignatius soit occupé par ses fonctions. En même temps, il occupait un poste à responsabilité, étant donné qu’il était directeur de sa section. Et il était très content pour lui. Il l’avait toujours connu ambitieux et bourreau du travail, alors il était fidèle à ses habitudes.

« Oui, ça ne m’étonne pas. Mais je suis certain que ça te plaît bien d’avoir autant de responsabilités. Je vais bien merci, ça me fait plaisir de te croiser. Ça faisait un petit moment déjà. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Deux frères, un bavard et un farceur [PV]
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)
» caniche noir dans le couloir de la mort (adopté)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 6
-