AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 253
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Mer 7 Fév - 6:32

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Toute cette histoire n’avait pas beaucoup avancé depuis qu’il avait vu Lindsay chez elle. Il espérait au fond que ce qu’il lui avait dit réussisse à la faire réfléchir un peu à tout cela. Qu’elle remette en cause son jugement et ses décisions. Mais peut-être était-il un peu trop optimiste pour le coup. C’était une Lindsay des plus déterminées à qui il avait eu à faire, et il le déplorait. Il ne comprenait pas comment elle avait pu en arriver à de telles décisions. Certes, James avait dû beaucoup la blesser, mais au point de lui enlever ses droits de père ? Il avait du mal à le croire, et il commençait à penser que son nouvel époux n’était peut-être pas étranger à tout cela. Peut-être qu’il avait fait en sorte que Lindsay prenne cette décision, bien qu’il ne pense pas une seconde que Lindsay soit faible d’esprit, mais il ne la reconnaissait pas. Il n’avait pas eu l’impression d’avoir à faire à son amie.

Quoiqu’il en soit, il avait eu le loisir de penser à tout cela. Il avait été bien content d’avoir pu prendre une semaine de congés pendant les fêtes. Une semaine ce n’était pas forcément beaucoup mais c’était mieux que rien et cela suffisait à se reposer un peu, quoiqu’il avait eu Mina chez lui durant cette semaine et étant donné que la jeune femme avait un côté hyperactif, il ne s’était pas tellement reposé, mais cela lui avait fait vraiment plaisir de pouvoir profiter un peu de sa présence. Surtout qu’il en avait profité pour vraiment la demander en mariage. Même si ses parents pensaient que cela était fait depuis longtemps, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils avaient accepté qu’elle vienne passer une semaine chez lui, ce n’était pas officiel, ils en avaient juste discuté, et convenu qu’ils se fianceraient quand elle serait majeure et que ses études seraient terminées, il avait un peu avancé l’échéance, mais il avait trouvé que c’était une belle période pour demander sa moitié en mariage.

Mais à présent, il était de retour au Ministère, enfin cela faisait déjà presque un mois qu’il avait repris le travail, et les joies qui allaient avec. Ce n'était pas forcément que déplaisant, il aimait plutôt bien son travail et il passait parfois de bons moments avec ses collègues. En parlant de collègues, il venait d’apercevoir Ignatius plus loin dans le couloir. Bon ce n’était pas vraiment son collègue étant donné qu’ils n’étaient pas dans le même service, mais ils travaillaient dans le même département. Disons qu’il s’agissait plus d’un ami de longue date puisqu’ils s’étaient connus à Poudlard et avaient gardé de bons contacts aujourd’hui. Il s’approche tranquillement de lui après être sûr qu’il était seul et donc qu’il ne le dérangerait pas. Enfin normalement.

« Tiens bonjour Ignatius. Comment ça va ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 180
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Ven 13 Avr - 12:08

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter.
Les journées se suivaient et se ressemblaient un peu toutes, la bonne vieille routine. Ignatius n’avait aucun souci avec la routine, bien au contraire, il ne pouvait pas nier qu’elle avait un côté vraiment rassurant. Et forcément, ces derniers temps, le jeune homme ne pouvait qu’apprécier de pouvoir être rassuré un peu de cette manière. Avec ce que Agrippine lui avait dit, le jeune homme ne se sentait pas merveilleusement bien… il ne pouvait pas s’empêcher de penser à la vie qu’ils menaient tous les quatre avec leurs parents, de se demander à quel moment il avait décidé de ne pas voir ce qu’il voyait en réalité. À moins qu’il n’ait jamais vu ? Il ne savait plus du tout et il parvenait encore avec beaucoup de difficulté à croire à tout cela, c’était remettre en cause toute sa vie quand même.

Enfin, bon, le jeune homme se concentrait donc sur son travail parce que en dehors de sa famille, on ne pouvait pas dire qu’il avait grand-chose d’autre que son travail. Les relations avec les femmes ce n’était pas du tout son truc. Non pas qu’il puisse préférer les relations avec d’autres personnes que des femmes, c’était juste… qu’il n’était pas doué quand il était question de sentiment. Sans doute parce qu’il aimait une seule et même femme depuis des années maintenant et qu’il n’avait jamais vu personne être à la hauteur de celle-ci. Sans pour autant espérer quoi que ce soit de sa part. Parce que bon… malgré son divorce, elle avait fini dans les bras d’une autre personne. Ce n’était pas de chance. Ou c’était peut-être mieux comme ça en un sens, ça ne devait pas être fait pour lui. Et plus le temps avançait, plus il prenait de l’âge, le jeune homme n’avait pas spécialement plus avancé dans l’histoire. Enfin bon… ce n’était pas si grave que ça. Pour l’heure, il avait son travail et ça lui convenait parfaitement bien. Ça lui permettait déjà de ne pas trop penser à tout ce qu’il y avait autour et c’était plus qu’une bonne chose.

Il était d’ailleurs concentré sur quelque chose quand on vint l’aborder, sans qu’il ne se rende compte tout de suite que Elros approchait. Mais quand il leva son regard, le jeune homme afficha un sourire sincère.

« Salut Elros. »
Les deux hommes se connaissaient depuis des années maintenant, la fameuse époque de Poudlard où Ignatius avait rencontré Lindsay ainsi que James et donc Elros. Autant dire qu’ils se connaissaient vraiment depuis longtemps et Ignatius appréciait sincèrement Elros. « Je vais bien, toujours débordé de travail. » Dit-il alors, pour répondre à sa question. Sans pour autant chercher à se plaindre, il appréciait avoir énormément de travail. « Et toi ? Comment tu vas ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 253
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Ven 27 Avr - 17:50

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était plutôt content de tomber sur Ignatius en tout honnêteté. C’était quelqu’un qu’il avait appris à apprécier lors de leur scolarité à Poudlard. Il l’avait rencontré en même temps que James et Lindsay, et il s’était aussi bien entendu avec lui qu’avec les autres. En même temps, en règle générale, il était plutôt quelqu’un de sociable. Il n’était pas difficile de bien s’entendre avec lui, même si pas mal de gens pouvaient le trouver agaçant, trop exubérant, trop maladroit… ce genre de choses. Mais à dire vrai, il ne s’en souciait pas vraiment. Il préférait se concentrer sur ceux qui l’appréciaient plutôt que sur les autres. Elros était du genre à voir le verre à moitié plein. Ça rendait la vie beaucoup plus belle et joyeuse parfois, même si tout ne pouvait pas être parfait, au moins, on pouvait apprécier des moments simples et agréables. Comme rencontrer un ami au détour d’un couloir par exemple.

Il préférait aisément tomber sur Ignatius que sur un de ses collègues de bureau. Même s’il s’entendait bien avec certains, ce n’était pas pareil. En tout cas, il était bien content que leur amitié ait perdurée après Poudlard à tous les quatre. Même si aujourd’hui, les choses s’étaient dégradées, surtout entre James et Lindsay. Encore qu’ils aient divorcé, ce n’était pas la fin du monde, mais qu’ils soient quasiment en guerre l’un contre l’autre rendaient les choses bien plus dures et tristes. Mais bon, Elros n’y pouvait rien, il avait essayé auprès de Lindsay sans grand succès apparent. Néanmoins, même si penser à tout cela le minait un peu, il était également très heureux depuis ses fiançailles officielles avec Mina. Il n’avait pas été des plus surpris quand elle avait dit oui, étant donné qu’ils en avaient parlé et que les parents de la jeune sorcière pensaient qu’ils étaient fiancés depuis longtemps, mais cela l’avait quand même ému et ravi de bonheur. Il était certain que les choses se passeraient bien entre eux, du moins il l’espérait. Il est vrai qu’ils ne vivaient pas ensemble, pas encore, et qu’ils se voyaient quand l’emploi du temps de la Poufsouffle le permettait, mais l’avait envie d’y croire. Il ferait en tout cas tout pour que cela fonctionne. Il était certain que la plus importante des choses était de croire en leur histoire dans un premier temps, et c’était ce qu’il faisait.

« Salut Elros. Je vais bien, toujours débordé de travail. Et toi ? Comment tu vas ? »

Il ne doutait pas qu’Ignatius soit occupé par ses fonctions. En même temps, il occupait un poste à responsabilité, étant donné qu’il était directeur de sa section. Et il était très content pour lui. Il l’avait toujours connu ambitieux et bourreau du travail, alors il était fidèle à ses habitudes.

« Oui, ça ne m’étonne pas. Mais je suis certain que ça te plaît bien d’avoir autant de responsabilités. Je vais bien merci, ça me fait plaisir de te croiser. Ça faisait un petit moment déjà. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 180
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Mar 3 Juil - 22:31

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter.
Quand Elros affirma qu’il n’était pas étonné d’apprendre qu’il avait énormément de travail, et qu’il devait d’ailleurs aimer ça, Ignatius ne pouvait évidemment pas envisager une seule seconde de contredire le jeune homme. Pour la simple et bonne raison qu’il était d’accord, qu’il adorait le fait qu’il était submergé de travail. Ce n’était pas pour rien qu’il avait cherché à être à un tel poste. Bon, le fait que ses parents l’aient toujours poussé à se surpasser jouait aussi. Mais voilà, le jeune homme appréciait clairement son travail, et être complètement enseveli de travail. Elros le connaissait bien, c’était normal qu’il sache parfaitement que c’était le cas.

Elros lui apprit en tout cas qu’il allait bien, qu’il était content de le croiser. C’était vrai qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de se croiser depuis longtemps. Il fallait dire qu’ils étaient quand même super occupé ces derniers temps, tous les deux. Enfin, depuis qu’ils avaient quitté l’école de magie. Bon, ils se voyaient de temps en temps bien sûr, mais ils ne pouvaient pas se voir tout le temps. Et mine de rien, Ignatius ne pouvait pas nier le fait qu’il avait tendance à plus prendre du temps pour voir Lindsay que les autres (et encore moins James d’ailleurs, heureusement que Lindsay n’était plus avec lui… mais en même temps, il aurait aimé qu’elle ne se mari pas de nouveau mais on ne pouvait pas tout avoir). Non pas qu’il n’aimait pas Elros, bien au contraire mais juste qu’il n’avait pas du temps pour tout le monde. Ça tombait bien cependant, ça faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu et ils se croisaient à présent. C’était l’occasion donc.

« Est-ce que tu as du temps devant toi pour partager un café ? » Demanda-t-il alors, dans la foulée. « Comme ça on va pouvoir discuter un peu. » Puisqu’ils n’avaient pas eu l’occasion de se parler depuis longtemps, ils allaient pouvoir le faire. « Il s’est passé pas mal de chose dernièrement mine de rien. »

Bon, Ignatius ne faisait pas réellement mention de lui (quand bien même il était quand même arrivé pas mal de chose dans sa vie, ou indirectement dans sa vie. Comme le fait que sa mère était la nouvelle ministre de la magie. Il ne savait pas ce qu’il en était de Elros cependant, quand bien même ce dernier avait aussi des choses à dire. Non, en fait il ne parlait pas d’eux directement mais… eh bien, tout simplement de James et Lindsay. Mine de rien, l’histoire de leurs deux amis les touchait quand même. Parce que quand ils étaient à Poudlard, ils étaient une petite bande tous. Et cette bande se détruisait clairement au vu de la situation. Ce qui n’était pas réellement un souci pour Ignatius cependant. À choisir, il préférait largement ne pas avoir besoin de supporter James quand il passait du temps avec Ignatius. Mais ça n’empêchait que ça les touchait forcément un peu. Que ça les concernait suffisamment en tout cas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 253
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Lun 23 Juil - 10:34

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La réalité, était qu’Elros était tout de même bien content de tomber sur Ignatius. Il aurait très bien pu tomber sur qui que ce soit d’autre qu’il n’appréciait pas le moins du monde. Mais non, il avait eu la chance, de tomber sur un ami à lui. Ami avec qui il n’avait pas passé un moment privilégié depuis un certain temps, mais c’était ainsi. Cela avait été la même chose avec Lindsay, même si dans le cas de cette dernière, il avait eu un peu plus de mal à le prendre. Elle ne lui avait rien dit pour son nouveau mariage. Il avait choisi de ne pas lui en vouloir, parce que c’était une perte de temps, et que ce n’était pas bien grave, mais il espérait qu’à l’avenir, elle ne l’oublie pas comme ça.

Enfin bref, ce n’était pas l’heure du procès de Lindsay, surtout qu’il avait eu l’opportunité de lui parler il y a de cela quelques temps. Une conversation des plus étranges, et encore cela aurait pu être pire. En tout cas, il ne savait pas trop quoi en penser, encore aujourd’hui. Mais bon, ce n’était pas si important après tout. Et il doutait que cela se reproduise avec Ignatius. A sa connaissance, il n’était dans aucune situation compliquée qui devait être réglée. Surtout s’il était concentré et dévoué à son travail, cela devrait aller. Il espérait qu’il se sent épanoui dans ce dernier, vu l’ardeur qu’il mettait à la tâche. Il n’avait probablement pas de vie privée, en tout cas, Elros ne lui connaissait aucune petite amie, ou fiancée. Et il était loin de se douter que son ami était amoureux de Lindsay, et ce, depuis un certain temps déjà.

« Est-ce que tu as du temps devant toi pour partager un café ? Comme ça on va pouvoir discuter un peu.  Il s’est passé pas mal de chose dernièrement mine de rien. »

Elros était curieux de savoir ce qu’il s’était passé dans la vie de son ami. Même s’il ne disait peut-être pas cela pour lui. Il verrait bien, de toute façon, il était totalement partant pour prendre un café avec lui. Ce n’était pas comme s’il avait des impératifs ou du retard dans son travail de toute façon. Mais même si cela avait été le cas, il n’aurait pas refusé. Il préférait de loin privilégier ses amis à son travail. Ce n’était pas le cas de tout le monde, mais lui préférait de loin, procéder ainsi. Un travail, dans le pire des cas, ça pouvait toujours se retrouver, mais les amis c’était différent. Quand on perdait un ami, ce n’était pas dit qu’on réussisse à en retrouver un du même gabarit.

« Oui avec plaisir, j’ai toujours du temps devant moi tu sais. Tu dis ça parce que tu as un scoop à raconter ? »

Ça lui ferait plaisir en tout cas, qu’Ignatius ait quelque chose de nouveau à raconter, et surtout, qu’il prenne la peine de le lui confier. Même il était tout aussi possible qu’Elros se fasse de fausses idées, et de fausses joies. Ce ne serait ni la première, ni la dernière fois.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 180
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Mar 25 Sep - 16:01

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter.
On ne pouvait pas dire que la vie d’Ignatius était pleine de surprise, loin de là. Il était encré dans une routine qui pouvait par moment être désagréable, mais qui le rassurait surtout énormément. Depuis la mort de son père, de toute façon, il avait besoin de ça. En fait, Agrippine était sans doute celle qui apportait le plus de chaos dans son existence et encore… elle n’avait pas encore donné son plus gros coup de massue. Il n’y avait pas grand-chose qui changeait donc dans la vie propre de Ignatius, parce qu’il n’avait concrètement pas de vie privée en grande partie. Du moins pour le moment. Ça viendrait, mais ce n’était pas encore dans l’ordre du jour. Donc quand il se disait qu’il s’était passé pas mal de chose ces derniers temps, c’était en englobant le cercle d’amis qui le lié avec Elros. Et donc, concrètement, ça concernait surtout James et Lindsay. Au final, ces deux là avaient suffisamment de changement dans leurs vies pour tout le monde. Et encore, Elros et Ignatius ignoraient certaines choses de la vie de leur ami en commun (en partant du principe que James et Ignatius étaient amis, bien sûr).

Le jeune homme afficha un sourire quand Elros précisa qu’il avait du temps devant lui, qu’il en avait même toujours. Ce n’était pas le cas d’Ignatius. Non pas qu’il ait envie de ne pas accorder à ses amis le temps qu’ils méritaient, mais force était de constater que par moment il se laissait quand même bien plus happer par son travaille. Alors qu’il avait conscience de l’importance de ces amitiés, il n’en avait pas beaucoup après tout. Et l’une de ces amies était son amour de toujours, donc elle ne comptait même pas vraiment. Enfin, bon, Ignatius était content de pouvoir passer un peu de temps avec Elros, de discuter avec lui, sans la présence des autres. Ils n’avaient donc qu’à prendre un café et discuter tranquillement, ce qu’ils faisaient.

« Oh, tu sais, il ne m’arrive jamais rien à moi. » Plaisanta Ignatius, une fois qu’ils eurent leur café, quand Elros lui demanda s’il avait un scoop à lui dire. « Enfin si, ma mère est devenue ministre de la magie, mais ça tu es au courant. »

C’était peut-être triste à dire au final, mais c’était la vérité. Ignatius n’avait pas grand-chose dans sa vie, rien à raconter à Elros non plus. Il s’en contentait pour le moment, parce que quand il allait avoir des choses à raconter, ça n’allait pas être de tout repos en réalité.

« Mais bon, mine de rien, avec le divorce de Lindsay, son remariage, Gabriel… »
Ignatius ne mentionnait pas directement James, quand bien même il avait un rapport avec tout cela. « Il s’est passé tellement de chose que j’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on a pas eu l’occasion de se parler simplement. »

En tout cas, il était évident qu’ils ne pouvaient plus tous se retrouver.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 253
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   Mar 6 Nov - 11:58

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros pouvait difficilement croire que quelqu’un n’ait rien à raconter. On avait forcément un petit quelque chose à dire, même si ça n’avait rien d’extraordinaire, la vie était suffisamment diversifiée pour ne pas avoir quelque chose à dire. Il y avait certaines personnes qui aimaient soutenir que leur vie était morne, sans intérêt et sans nouveauté apparente. Peut-être qu’ils le pensaient, ou peut-être que c’était juste pour se donner un genre, ou alors ils n’avaient tout simplement pas envie de parler d’eux, c’était également un choix disponible. Mais en tout cas, il restait une forme de mauvaise foi derrière tout ça. Enfin, ce n’était pas bien important de toute façon. Autant se focaliser sur autre chose. Elros était content de pouvoir discuter avec Ignatius, c’était tout de même un bon ami à lui, mais ils avaient tous tendance à s’éloigner dernièrement. Il fallait dire que le divorce de James et Lindsay n’arrangeait rien à la situation et la complexifiait un peu, mais ce serait une erreur de que tout faire par rapport à eux. Elros avait envie de rester ami avec tout le monde et de ne pas choisir de parti. Cela ne l’empêchait de trouver que Lindsay était bien trop dure avec James et que lui enlever son fils c’était bas et mesquin de sa part, mais bon. Il s’en était assez mêlé et il avait bien vu que cela ne servait absolument à rien, elle restait campée sur ses positions et se braquait tout de suite. Quant à Christian… bah il espérait qu’il ne lui mettait rien dans la tête.

Enfin bref, il n’était pas question d’eux sur le moment. Et même si son ami avait un avis beaucoup plus tranché sur la question et qu’il était bien plus impliqué émotionnellement que lui, il préférait se concentrer sur Ignatius. Avec la promotion de sa mère et tout ça, il avait sûrement des nouveautés à raconter, ou des choses comme ça. Même si ça ne le concernait pas directement, les gens devaient probablement changer de comportement vis-à-vis de lui, maintenant que sa mère était ministre de la magie.

« Oh, tu sais, il ne m’arrive jamais rien à moi. Enfin si, ma mère est devenue ministre de la magie, mais ça tu es au courant. »

C’était dommage, mais bon, c’était comme ça. Si Ignatius n’avait rien à raconter, c’était peut-être vrai. Dans tous les cas, il n’allait pas le forcer à parler, juste pour le fait de le faire. C’était stupide, et puis, il voulait bien le croire. Il ne jugeait peut-être pas ses nouveautés assez importantes pour en parler.

« Mais bon, mine de rien, avec le divorce de Lindsay, son remariage, Gabriel… Il s’est passé tellement de chose que j’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on a pas eu l’occasion de se parler simplement. »

Elros avait comme une impression qu’Ignatius en parlait comme s’il étai directement concerné par les évènements, mais il devait probablement extrapoler, comme souvent. Mais quoiqu’il en soit, il ne pouvait qu’être d’accord avec lui, et il était grand temps de rattraper tout ce temps perdu.

« Oui, félicitations à elle. Tu dois être content pour elle, mais j’espère que les gens ne viendront pas à essayer de t’utiliser. C’est sûr que les choses sont compliquées pour James et Lindsay, mais ce serait bête que tout le monde cesse d’être ami pour ça. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans un couloir, on a toujours des choses à raconter | Ignatius & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)
» caniche noir dans le couloir de la mort (adopté)
» PV . Fuite d'eau
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 6
-