AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La méfiance est mère de sûreté (Maisie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1529
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: La méfiance est mère de sûreté (Maisie)   Mer 7 Fév - 14:17


L'association de la Résistance et de l'Ysbridion n'était pas là pour lui déplaire, surtout à une heure où pouvoir compter sur des alliés forts et compétents, qui avaient déjà combattu et contré un mal similaire à celui auquel il leur fallait faire face aujourd'hui... mais elle l'avait prise au dépourvu malgré tout.

Elle en avait initié les prémices, pourtant, quand elle avait fait la rencontre de Caelan Happlestrang et de Anthony Daiichi, mais après cela, eh bien... les événements s'étaient bousculés, accélérés, et Pomona n'avait guère eu encore l'occasion ou l'opportunité de songer à tout cela.

Certes, Christopher faisait dans tous les cas le lien entre les deux groupes, puisqu'il avait pris le parti de les sauver, mais au fond, et ça la touchait beaucoup, elle savait que son ancien patron n'avait pas pris cette décision avec en tête l'association future de deux groupes qui voulaient faire face au même ennemi, mais, d'une part par souci de justice, d'autre part parce qu'il tenait à elle.

Il restait beaucoup de choses à régler. Même si Caelan avait garanti qu'elle restait le chef de file et la référence des résistants (ce qu'elle n'avait jamais vraiment demandé à être mais été devenue malgré tout), il était assez évident que le tout allait exiger de la coordination, et qu'elle ne serait plus seule tributaire des décisions qu'elle suggérait au groupe. N'importe quel changement nécessitait des ajustements, et les changements n'étaient pas moindres dans leur cas. Le tout était d'en tirer le meilleur parti, mais ils en étaient capables, non ?

La réunion achevée, après avoir parlé un peu à Henry et à quelques autres résistants, son regard avait balayé l'assemblée. Elle avait cette chance de bien connaître la plupart des membres de l'Ysbridion. Caelan et Anthony lui avaient déjà assuré leur confiance par le passé, Zelda l'avait prise sous son aile bien avant que la résistance n'existe, à l'heure où ses observations sur Tom Jedusor se limitaient à de vagues annotations, et fallait-il seulement parler de Christopher ?

En l'occurrence, elle ne savait rien de Maisie Winters, dont elle ne savait presque rien si ce n'est le nom, en fin de compte. Ce fut donc vers elle qu'elle choisit de se présenter. Il fallait faire les choses dans les règles, après tout.


"Nous n'avons pas eu l'occasion d'être présentées officiellement, encore, je crois bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 102
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

Message#Sujet: Re: La méfiance est mère de sûreté (Maisie)   Mer 7 Mar - 2:46

La méfiance est mère de sûreté
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les gens avaient un peu commencé à se disperser depuis que Caelan avait terminé son discours et son annonce des plus importantes. Car que l’on soit content ou non, cette unification allait marquer un certain tournant. Ne serait-ce que dans leur organisation au sein de leurs groupes respectifs. Tout le monde allait voir un peu tout le monde, débriefant sur la nouvelle et puis, retrouvant les « morts ». Ça aussi, c’était une sacré nouvelle. Maisie ne savait pas trop quoi en penser pour le moment. Elle devait y réfléchir au calme et seule. Ce n’était pas l’endroit ni le moment.

En tout cas, la décision de Caelan ne l’enchantait pas trop. Elle le lui avait déjà dit de toute façon, ce n’était donc pas une surprise. Même si quand elle l’avait vue, cette dernière n’était pas encore tout à fait décidée sur ce qu’elle allait faire. Maisie lui avait donné ses arguments et elle avait écouté ceux de Caelan. Il y avait de bonnes choses dans ce qu’elle lui avait exposé, elle n’allait pas le nier, mais elle ne pensait pas que cela serait aussi facile que ce que Caelan avait annoncé. Tout cela lui semblait un peu trop utopiste pour être honnête et Maisie n’avait pas été convaincue par cette idée. Bien sûr, elle se laissait une marge d’erreur. Evidemment, elle aimerait que ceci marche, mais elle avait de sérieux doutes pour le moment et il n’y aurait que les faits qui pourront la conforter dans ses craintes ou au contraire lui démontrer qu’elle avait tort de douter.

Quoiqu’il en soit, seul l’avenir pourrait le dire. Ils n’avaient plus qu’à attendre de voir ce que cela donnerait. Enfin attendre… il ne s’agissait pas de rester à se tourner les pouces non plus mais elle se comprenait. Elle observait un peu les gens. Elle ne voulait pas paraître défaitiste mais elle avait une bande de gosses en face d’elle pour la grande majorité, certains tout juste sortis de Poudlard. Qu’est-ce qu’ils allaient faire de ça franchement… Elle espérait vraiment que Caelan savait ce qu’elle faisait et qu’elle ne regretterait pas sa décision. Elle vit une jeune femme se détacher des autres et venir vers elle. Pomona Fitz, présentée comme la chef de cette résistance.

"Nous n'avons pas eu l'occasion d'être présentées officiellement, encore, je crois bien."

Maisie avait sympathiser avec son oncle mais elle n’avait jamais eu l’occasion de parler avec elle. Jusqu’à aujourd’hui. Elle la regarda un instant, essayant de l’analyser un peu. Elle sourit légèrement et hocha la tête pour confirmer son affirmation.

« En effet. Maisie Winters, enchantée. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1529
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: La méfiance est mère de sûreté (Maisie)   Lun 12 Mar - 16:20


« En effet. Maisie Winters, enchantée. »

"Pomona Fitz."
, répondit la jeune femme pour se présenter à son tour, même si elle savait que cette formalité n'était pas réellement nécessaire. "Enchantée également."

Son interlocutrice devait savoir pertinemment qui elle était. Pas que l'ancienne Auror irait se croire connue du plus grand nombre, mais outre le fait que Caelan avait prononcé son nom durant son discours, il était très probable qu'elle ait entendu parler d'elle par d'autres biais, ne serait-ce que parce que, par la force des choses, on la considérait comme la leader de la Résistance (ce qui la rendait d'ailleurs peut-être légitime à ces formes d'introduction en bonne et due forme).

Au fond, cette étape était plus protocolaire qu'autre chose, car oui, Maisie devait bel et bien savoir qui elle était, et l'inverse était également vrai.


"Je sais qui vous êtes, bien sûr"
, ajouta-t-elle avec respect, parce qu'elle lui en inspirait effectivement.

Maisie Winters avait fait partie des Wardens, à ce titre, elle ne pouvait qu'avoir connaissance de ces faits d'armes et surtout les admirer, elle se sentait privilégiée d'avoir maintenant ce groupe de grand renom (même s'il avait été remanié... et qu'un triste nombre de ses membres avaient disparu également, malheureusement). Ce constat lui conférait une force nouvelle, le sentiment qu'ils étaient capables de soulever des montagnes, réellement.

Par ailleurs, elle était encore la seule parmi l'Ysbridion de qui elle n'avait pas fait connaissance. Par la force des choses, et sans même l'avoir cherché, elle avait d'office été proche de Zelda et Christopher, ce qui aidait sans doute, maintenant, elle espérait que personne n'aurait besoin d'être déçu de cette collaboration nouvelle, d'autant qu'elle avait sans doute le profil idéal de la parfaite arriviste, elle le savait bien.


"J'ai beaucoup d'admiration pour votre parcours."

Elle ne voulait pas donner l'impression de brosser son interlocutrice dans le sens du poil sans raison, elle le pensait réellement. Elle hésita à ajouter qu'elle était soulagée de savoir l'Ysbridion à leur côté, mais même si ce serait sincère, cela passerait trop pour elle pour de la flagornerie mêlée à un véritable aveu de faiblesse (justifiable, après tout, sans Christopher, elle se serait retrouvée aux mains des détraqueurs). Alors elle préféra s'en tenir là et ne rien ajouter de plus pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 102
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

Message#Sujet: Re: La méfiance est mère de sûreté (Maisie)   Mar 17 Avr - 14:46

La méfiance est mère de sûreté
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie ne savait pas trop ce qu’elle était censée faire exactement. Tout le monde s’était mis à discuter, certains se prenaient dans les bras, elle se sentait un peu mal à l’aise, et à choisir si elle pouvait elle rentrerait bien chez elle. Déjà que la nouvelle de cette coalition ne lui plaisait pas des masses, si en plus elle devait assister à ça… ça faisait un peu beaucoup. Mais elle n’eut pas le temps de tergiverser plus que ça puisqu’elle se retrouva en face de la « chef » de la Résistance.

"Pomona Fitz. Enchantée également."

Oui, elle connaissait son nom. Surtout que Caelan l’avait présentée quelques minutes auparavant. Elle l’observa tranquillement, elle avait pas mal entendu parler d’elle ces derniers temps, même si elle ne lui avait jamais parlé avant ce jour. Pour le moment, elle ne savait pas trop quoi en penser, elle ne la connaissait pas, alors elle ne voulait pas émettre de jugement trop hâtif.

"Je sais qui vous êtes, bien sûr"

Oui, on lui avait probablement fourni le nom de tous les membres de l’Ysbridion. Et comme elle connaissait déjà Caelan et Zelda, étant la dernière fille qui restait, il n’était pas dur de pouvoir lui mettre un nom. Après, ce qu’elle savait d’elle, probablement pas grand-chose. Déjà que mêmes certaines personnes « proches » d’elle ne savaient que ce qu’elle voulait bien dire ou montrer, des inconnus, cela réduisait encore plus les informations possibles.

Enfin, quoi qu’il en soit, elles savaient toutes les deux qui était l’autre et c’était un bon début. Il était inutile qu’elle lui dise qu’elle savait elle aussi qui elle était, sinon elles n’en finiraient plus, et elle se doutait bien que c’était assez évident. Cette Pomona semblait être une fille intelligente après tout.

"J'ai beaucoup d'admiration pour votre parcours."

De son point de vue à elle, Maisie n’était pas vraiment fière, elle avait plus le sentiment d’avoir échoué qu’autre chose. Elle se doutait bien que la jeune femme parlait du parcours des Wardens que du sien en détails. Il est vrai que ce que le groupe avait accompli était louable. Mais d’un point de vue personnel, Maisie n’avait rien de glorieux à dire. Se faire capturer et torturer jusqu’à la rendre plus folle qu’elle ne l’était et perdre son bras droit au combat, elle s’en serait bien passé. Mais après tout, c’était la guerre. Une guerre dont ces jeunes ignoraient tout. Elle se doutait qu’ils puissent assumer ou supporter de vivre de telles choses. La plupart avait sûrement encore des rêves et des espérances.

« Il n’y a pas de quoi, je vous assure. Mais merci quand même. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La méfiance est mère de sûreté (Maisie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La méfiance est mère de sûreté (Maisie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Dévouée comme une fille envers sa mère
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-