AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 10 Fév - 5:53

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’était pas très emballé, mais il n’avait pas vraiment le choix en fin de compte. Elle était la seule assez compétente pour lui fournir ce qu’il lui fallait et il n’avait pas vraiment le temps de chercher quelqu’un d’autre ou de demander de nouvelles coordonnées à ses relations. Mais la revoir ne l’enchantait pas des masses, il pouvait bien le dire. Il réagissait avec sa fierté et son ego, bien entendu, comme la plupart des hommes faisait en fait, mais Abraxas se sentait particulièrement vexé dans ce cas précis, et il n’en démordrait pas avant de sérieuses excuses de la part de la Miss Tuft. Il n’avait ni apprécié, ni véritablement apprécié son comportement lors de leur première rencontre. Il faut dire aussi qu’elle avait été un peu difficile à suivre, et la finalité ne lui avait pas vraiment plu.

Abraxas n’avait pu résister à l’envie de la séduire, ou du moins essayer, parce que c’était comme une seconde nature, et que même sans arrière-pensée, il aimait que les gens soient sous son charme. Et cette fois-ci n’avait pas comblé ses espérances. Pas le moins du monde, et il en demeurait encore aujourd’hui, très atteint. Le pire dans toute cette histoire, c’est qu’elle ne semblait pas hermétique à son petit jeu de séduction loin de là, il n’était pas idiot tout de même il avait bien vu qu’elle était réceptive et que cela ne lui déplaisait pas tant que cela. Mais quand il avait tenté d’être un peu plus direct, elle avait refusé ses avances. Sur le coup il n’avait pas vraiment compris ce revirement de situation et n’avait pas trop su comme réagir parce qu’il s’y était pas attendu. Mais aujourd’hui, il en gardant encore beaucoup de rancune. C’est que le Malefoy l’avait assez tenace, elle l’avait presque humilié selon lui et non, cela ne passait pas bien du tout. Mais il avait à nouveau besoin de ses services et devrait la confronter.

Il marchait tranquillement, évitant les passants, certains un peu douteux, mais tout le monde avait l’air douteux dans l’allée des embrumes de toute façon. Il l’aperçut un peu plus loin et il eut presque envie de grimacer, cela n’était pas si compliqué pourtant. Il s’approcha encore jusqu’à lui faire face, contrairement à l’autre fois où ils s’étaient vus, il n’y avait ni sourire et rien sur son visage qui pourrait paraître amical ou cordial à la jeune femme, il restait fermé et totalement impassible.

« Tuft, bonjour. J’aurai besoin de tes services. »

Il lui tendit un bout de papier où étaient recensés les items dont il avait besoin.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 10 Fév - 10:13


Good Morning England
A

grippine pouvait bien l'admettre, elle n'avait pas été très tendre avec Abraxas Malefoy, et elle le regretterait presque, parce qu'au fond, elle l'aimait bien, ce petit jeune. Il avait de la conversation, la beauté d'un éphèbe et un talent naturel pour la séduction. Leur petit jeu de séduction n'avait pas été pour lui déplaire, d'ailleurs, mais il avait bien fallu y mettre un terme à un moment ou à un autre. Même s'il était très charmant, Abraxas était trop jeune pour elle. Instinctivement, Agrippine, déjà, avait tendance à être plus attirée pas ses aînés que par les hommes de son âge, alors forcément, Abraxas ne correspondait pas à ses critères. Agrippine jouait au jeu de la séduction avec presque tous les hommes qu'elle rencontrait, mais pour passer à l'étape supérieure, elle se permettait d'être plus exigeante. Et forcément, Abraxas n'avait pas apprécié se faire envoyer sur les roses. Agrippine le comprenait sans mal. Mais elle regrettait la tournure hautement froide qu'avait pris leur relation à l'heure actuelle. Leurs échanges manquaient très clairement de leur piment d'autrefois. Et cette situation allait le certifier une fois encore. Abraxas était en effet venu la trouver sur l'allée des embrumes, et il n'y avait pas à y regarder à deux fois pour constater qu'il lui tenait encore une rancoeur manifeste. C'était à la fois... mignon et frustrant à la fois, mais elle gardait espoir de peut-être le dérider un peu, même si ça semblait bien mal parti, alors qu'il lui tendait une liste d'items sans plus de cérémonie.

- Tu m'as prise pour l'épicier du coin ou quoi ?
répliqua Agrippine dans un sourire amusé tout en détaillant la liste en question du regard.

Bon, en vérité, il n'était pas rare que l'on procède comme cela avec elle. Agrippine avait le don de dénicher les produits introuvables où que ce soit ailleurs, c'était là son fond de commerce, alors il n'était pas rare qu'on lui transmette des listes longues comme le bras, dont elle transmettait le contenu à prix d'or. Sa manière à elle de faire son beurre. Elle releva les yeux de la liste pour planter son regard dans celui d'Abraxas.

-Tu peux toujours m'appeler Agrippine, tu sais ?
ajouta-t-elle dans un fin sourire.

Elle détestait qu'on l'appelle Tuft, surtout qu'elle haïssait ce nom. Tuft, c'était le nom de sa mère, mais surtout celui de son père, et elle exécrait posséder quoi que ce soit qui lui vienne de lui.

-Allez viens, je dois avoir deux-trois trucs chez moi, déjà.

Et surtout, ça l'amusait assez de l'entraîner chez elle.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Jeu 8 Mar - 12:53

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cette situation avait l’air de beaucoup amuser son interlocutrice, lui ne voyait rien de très distrayant. Ce n’était pas le fait qu’elle l’ait repoussé qui le vexait le plus, même s’il ne comprenait pas qu’une femme puisse repousser ses avances, c’était surtout le fait qu’elle ait très grandement flirté avec lui avant de le faire. A part pour le tourner en ridicule, il ne voyait pas pourquoi elle avait fait ça. Et le jeune Malefoy ne supportait pas qu’on veuille le tourner en ridicule, et il était certain que si elle n’était aussi douée dans son domaine, et pas une des seules à qui on puisse se fier professionnellement, il n’aurait pas remis les pieds ici. Quoiqu’il en soit, il n’avait aucune envie de s’amuser avec elle ou de répondre à ses sourires. Il avait une fierté assez conséquente et cela n’était pas une bonne idée de la mettre à mal si on ne voulait pas se mettre le Malefoy à dos. Il prenait sur lui pour venir ici et tâcher de rester cordial avec elle, enfin, le minimum syndical tout au plus, il ne fallait pas trop abuser non plus. Si cela ne lui plaisait pas, ce n’était pas son problème. Il avait la rancune très tenace et il ne fallait pas qu’elle s’attende à ce qu’il oublie l’affront qui lui avait été fait aussi simplement. Il était venu ici en tant que client, par pour lui être agréable de toute manière alors, elle n’avait pas vraiment son mot à dire. Elle avait juste à lui donner ce qu’il voulait, elle aurait son argent et tout le monde serait content.

- Tu m'as prise pour l'épicier du coin ou quoi ?

Il resta totalement impassible dans un premier temps puis haussa un sourcil dans un geste supérieur. Il n’était pas d’humeur à plaisanter, déjà qu’il faisait l’effort de venir, subir ses sarcasmes ne faisait pas parti du marchandage. Elle ne voulait pas qu’il lui apporte le thé et des pâtisseries pendant qu’elle y était.

« Si tu étais l’épicier du coin, premièrement je ne serais pas venu jusqu’ici, deuxièmement, je me serai adressé à quelqu’un d’autre que toi, et troisièmement, j’aurai envoyé mon elfe de maison. »

Il tâchait de garder un ton froid et plat. Mettant de la distance entre eux indéniablement. Très différent de leur premier et précédent échange. Mais que voulez-vous, il était un Malefoy avant tout, un Malefoy vexé.

-Tu peux toujours m'appeler Agrippine, tu sais ?

Il l’appelait comme il voulait, ce n’était pas bien important. De plus, il n’avait aucune envie d’être familier avec elle. Tout cela était fini désormais, elle avait tout grillé la dernière fois. Il ne fallait pas qu’elle se plaigne maintenant. Il n’était pas idiot, si elle pensait qu’il le prendrait bien et passerait au-dessus de ça, elle se trompait lourdement cette sorcière.

« Pour ce que ça change. »

Quand il s’agissait d’être désagréable, il savait aussi bien s’y prendre que pour séduire les femmes, même si sa dernière tentative s’était révélée être un échec. Cela ne changeait rien à la donne. Il planta son regard dans le sien, mais sans aucune lueur taquine ou séductrice comme il avait pu l’être la fois précédente.

-Allez viens, je dois avoir deux-trois trucs chez moi, déjà.

Tiens donc, c’était nouveau ça. Il soupira légèrement en glissant ses mains dans ses poches.

« Très bien, allons y. Et n’essaie pas de m’arnaquer. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Jeu 8 Mar - 18:39


Good Morning England
C'

est qu'il était mignon, Abraxas, quand il était bougon... elle lui trouvait un petit charme nouveau dans cette manière suffisante qu'il avait de la rembarrer et de bien lui faire comprendre qu'elle l'avait vexée. Oui, cette version de lui lui plaisait assez... Ceci dit pas autant que celle du Abraxas séducteur qui avait très certainement espéré aller plus loin avec elle. C'est qu'en termes de séduction, et même s'il était encore assez jeune, l'héritier Malefoy n'avait de leçon à apprendre de personne, un vrai pro, et c'est vrai qu'il avait la tête de l'emploi. Pourtant, oui, elle l'avait remballé... non sans lui avoir laissé espérer monts et merveilles au préalable. Abraxas n'était pas le premier à avoir subi ça, ni ne serait le dernier par ailleurs, Agrippine aimait la séduction bien plus que ce qui suivait, c'était sans doute pour ça, d'ailleurs, qu'elle appréciait particulièrement sa relation avec Harfang... Ils auraient peut-être pu arriver à la même chose avec Abraxas, mais il n'avait pas apprécié être... trahi ? Son ton, sa froideur et ses réponses lapidaires en disaient en tout cas long sur l'opinion qu'il avait d'elle à présent. Ca la chagrinerait sans doute si elle n'avait pas la terrible tendance à tout prendre par-dessus la jambe. Et la situation l'amusait au final plus qu'elle ne la contrariait... peut-être en partie d'ailleurs parce que le fait qu'elle ne se laisse pas contrarier était encore une autre manière de contrarier Abraxas... qui n'avait pas besoin de l'être.

Bref, dans tous les cas, il acceptait de la suivre chez elle, et elle se doutait que ce n'était pas pour ses beaux yeux. Elle aurait peut-être pu attendre d'avoir tous les éléments de la liste à disposition et simplement prendre congé d'Abraxas, mais elle avait envie de faire durer ce moment encore un peu. Malsaine, comme attitude ? Elle ne pouvait exactement le nier... mais elle n'avait jamais non plus été de bonne foi. Quoi qu'il en soit, elle le conduisit jusque chez elle et l'invita à prendre place dans son appartement qu'on ne pouvait qualifier autrement que de miteux.

-Fais comme chez toi,
dit-elle dans un sourire tout en guettant sa réaction vis-à-vis des lieux à la fois bordéliques et délabrés, le regard que portaient ces très chers gosses de riche sur son chez-elle l'amusait toujours beaucoup, que ce soit celui de son frère (et techniquement, puisqu'il en était un, ça faisait aussi d'elle une gosse de riche, mais passons) ou des quelques jeunes fortunés qu'il lui arrivait d'attirer dans sa toile (et il y en avait, des fils à papa qui aimaient se compromettre avec la catin sans classe qu'ils devaient considérer qu'elle était). Tu veux boire quelque chose ?

Ils avaient tout leur temps, après tout... non ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Dim 15 Avr - 0:56

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
En plus de l’affront qu’elle avait osé lui faire la dernière fois, elle semblait même s’amuser de l’actuelle situation. Pourtant il ne voyait pas ce qu’il y avait de drôle dans le fait qu’il lui en voulait. Mais bon… Apparemment elle, ça l’amusait. Grand bien lui fasse, même si cela l’énervait qu’elle prenne sa à la légère. Le fait qu’elle s’amuse c’était presque comme si elle se foutait de lui après tout, du moins, c’est ainsi qu’il voyait les choses. Et il n’y reviendrait pas tant qu’elle ne présenterait pas des excuses sincères et à la hauteur de ce qu’il attendait. Il avait la rancune des plus tenaces et il ne laissait pas les choses passer comme ça. Mais il n’irait pas quémander quoique ce soit, cela devait venir d’elle, même si très honnêtement, il ne s’attendait pas à grand-chose venant de sa part. Il ne tentait pas d’être dénigrant ou cassant, mais il ne faisait qu’énoncer l’évidence, en vue de son comportement. Elle semblait se ficher de tout et s’amuser du comportement du blond, elle n’accordait probablement aucune importance au fait qu’il lui en veuille vraiment. Quoiqu’il en soit, il avait besoin d’elle pour obtenir quelques objets qu’elle était la seule à pouvoir fournir. Ou alors, elle était le moyen le plus efficace qu’il connaissait pour le moment. Alors même s’il avait de la rancœur envers elle, sur le plan professionnel il devait bien admettre qu’il devait s’en remettre à elle et son talent, enfin si on pouvait dire cela comme ça.

Il avait accepté de la suivre chez elle, il n’était persuadé que cela soit une bonne idée mais bon. Pas qu’il redoute quoique ce soit, mais il doutait qu’il passerait un moment agréable. La tension était palpable entre eux, même si elle n’émanait que de lui de toute évidence. Mais bon, assez parlé de ses ressentiments, il avait des affaires à conclure. Il la suivit jusqu’à chez elle, ne s’attendant à rien d’extraordinaire. Après tout, elle habitait l’allée des embrumes. Il n’y avait que des détraqués et des pauvres mecs qui vivaient là, même si sa famille avait de l’argent. Peut-être qu’il allait être agréablement surpris par son intérieur.

-Fais comme chez toi. Tu veux boire quelque chose ?

Hm… Non en fait. Il n’était pas agréablement surpris. Il ne savait pas si cela méritait de se faire appelé appartement. C’était petit, en très mauvais état. En fait, c’était un taudis, il n’y avait pas d’autre mot. Mais si elle se sentait bien dans… là-dedans, et bien tant mieux pour elle. Il considéra sa proposition sans vraiment y réfléchir. Est-ce qu’il donnait l’envie de vouloir prendre le thé avec elle ? Non parce que si c’était le cas, il y avait vraiment du souci à se faire au niveau de sa santé mentale.

« Non merci. Je ne souhaite pas m’attarder ici pour plus que nécessaire. »

black pumpkin


Dernière édition par Abraxas Malefoy le Ven 27 Avr - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Dim 15 Avr - 10:12


« La rancune est une dépense improductive »
A

grippine poussa un soupir qu'elle ne cherchait même pas à rendre discret, mais accompagné d'un sourire tout de même, quand son interlocuteur déclina sa proposition en affirmant qu'il ne comptait pas s'attarder plus que nécessaire. Dans les premiers temps, voir Abraxas si froid et rancunier à son égard l'avait amusé, mais si ça continuait comme ça, elle allait vraiment regretter de ne pas juste avoir couché avec lui. Elle avait peut-être caressé l'espoir que le jeune homme insiste au moins un peu, comme le faisait Harfang (qui battait des records de patience inutile, de son côté, mais qui le rendaient assez séduisant quelque part), mais non, il s'était braqué, et elle commençait à regretter l'époque où ils se tournaient autour. C'était le souci d'Agrippine. Elle avait toujours préféré le jeu de séduction à l'acte qui lui succédait en lui-même (même s'il n'avait absolument rien de désagréable en soi non plu, cela dit). Une fois qu'on s'était donné, une partie du charme disparaissait. Mais là, le charme s'était évaporé alors qu'en plus, ils n'avaient rien fait. Dommage...

-Comme tu voudras,
répondit-elle quand même sans se laisser démonter avant de fouiller dans ses placards, non pas pour en ressortir un ou deux des items qui pouvaient intéresser son interlocuteur mais pour en tirer une bouteille d'hydromel, dont elle se servit un verre bien tassé.

Après tout, ce n'est pas parce qu'Abraxas avait décidé d'être sobre qu'elle devait le suivre. Et puis, pour la peine, elle avait envie de le faire mariner un peu. Elle but une première gorgée de son verre en le considérant du regard. C'était fou d'être aussi fier, quand même. Bon, en même temps, elle pouvait parler, elle n'était sans doute pas mieux de son côté, mais ça...

-T'es vraiment une tête de mule, toi, hein
, observa-t-elle dans un léger sourire, ce qui était une remarque totalement rhétorique et qui n'améliorerait sans doute pas l'état de leurs relations. Mais en même temps, au point où elles en étaient, ça avait peut-être une moindre importance. T'as un truc important à faire ou tu veux juste me fuir ? demanda-t-elle sans perdre son sourire.

Elle, en tout cas, elle n'avait pas envie de le voir partir trop vite, donc elle avait bien l'intention de mettre sa patience (et son humeur) à rude épreuve.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Ven 27 Avr - 21:26

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas avait décliné sa proposition. Il n’était pas d’humeur à boire un verre, que ce soit elle ou n’importe qui d’autre. Mais en cet instant c’était Agrippine, et il avait des raisons de lui en vouloir. Et même si cela ressemblait à un caprice d’enfant gâté, il s’en fichait totalement. Il avait été élevé comme ça après tout. On lui avait toujours donné ce qu’il voulait depuis tout petit mais le problème ce n’était pas qu’elle lui ait dit non, il ne forcerait jamais aucune femme. Non le souci c’est qu’elle s’était amusée à jouer avec lui pour ensuite le repousser et il avait la totale impression d’avoir été pris pour un idiot. Alors non, l’idée de prendre un verre avec elle ne lui effleurait pas l’esprit. Il n’avait pas envie d’être sympa, il voulait juste se monter sous ses attraits les moins charmants, parce qu’il l’avait décidé. Et cela pouvait durer longtemps, ou vite. Jusqu’à ce qu’il en ai marre en fait, ou bien qu’on fasse en sorte de faire réparation sur les affronts causés, mais ça il ne pouvait pas le prévoir à l’avance.

-Comme tu voudras

Il fronça légèrement les sourcils en voyant son petit manège. Apparemment elle avait envie de l’emmerder, super. Quelques temps plus tôt il aurait pu jouer le jeu avec elle, trouver ça séduisant et amusant, mais là il trouvait juste tout ça agaçant. Mais il n’avait pas envie de s’énerver pour autant, ce n’était pas la peine de toute façon. Il croisa les bras sur son torse et attendit patiemment qu’elle termine. Encore heureux qu’il n’avait rien prévu par la suite, pas qu’il ne voulait pas la laisser plantée là mais, s’il était venu c’était pour une raison précise, pas par ennui ou envie de découvrir son intérieur.

-T'es vraiment une tête de mule, toi, hein

Quelle remarque intelligente. Elle s’attendait à quoi en même temps ? A ce qu’ils reprennent leur petit jeu ? Désolé pour elle mais il avait été blessé dans son orgueil et il n’oubliait pas les choses aussi facilement. Alors oui, il était têtu et pas qu’un peu. Navré si cela ne lui convenait pas à la demoiselle.

« Si tu le dis. »

Autant continuer sur sa lancée de ne pas se montrer un tant soit peu agréable avec elle. Elle pouvait bien penser de lui ce qu’elle voulait de toute façon, ce n’était pas très important. Même s’il avait déjà une petite idée.

T'as un truc important à faire ou tu veux juste me fuir ?

Il fronça les sourcils, apparemment elle n’avait pas envie de cesser dans ses provocations. Il ne savait pas trop ce qu’elle cherchait à faire ou lui faire faire en agissant de la sorte. Il s’assit calmement, en ayant marre de rester planté au milieu de la pièce comme un idiot, et parce qu’en plus de ça, il semblait qu’elle allait mettre un moment avant de lui donner ce qu’il était venu chercher.

« Je ne fuis personne. Si j’avais des choses importantes à faire je ne serais pas venu perdre mon temps jusqu’ici. Je peux savoir ce que tu attends au juste ou ce serait trop te demander ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 28 Avr - 15:43


« La rancune est une dépense improductive »
D'

accord, il n'essayait pas de la fuir s'il voulait, en attendant, il semblait plutôt pressé de pouvoir se débarrasser de sa compagnie. Pas de bol pour Abraxas, plus on cherchait à la pousser dans un sens, plus elle avait envie de prendre le sens contraire. Pur esprit de contradiction, et dont elle n'était pas peu fière, en plus. Alors bon, il est vrai que si la discussion devait se poursuivre sur ce ton, elle ne gagnerait rien à le retenir, mais Agrippine avait envie de le dérider, et il devait bien y avoir une manière ou une autre de faire, non ? Peut-être pas, parce qu'elle l'avait blessé dans son égo, et qu'il ne comptait pas rappliquer comme si de rien n'était. Elle pouvait comprendre au sens où elle-même pouvait se montrer sacrément rancunière quand elle le décidait (tout dépend avec qui), mais quand même ! Elle n'estimait pas que toutes ces histoires méritent tant de froideur. Enfin, pour le moment, Abraxas acceptait de s'infliger encore un peu sa compagnie, alors autant en profiter. Pas sûr qu'elle lui tire les vers du nez (surtout qu'apparemment, il cherchait à le faire aussi), mais sait-on jamais.

-Ce que j'attends ?
répéta-t-elle, feignant l'incrédulité. Je te signale que c'est toi qui est venu me trouver, pas l'inverse, considéra-t-elle dans un sourire mutin. Je suis pas la seule revendeuse de toute l'allée des embrumes, tu sais. Mais t'as raison, je suis la meilleure, ajouta-t-elle tout de même, tant qu'à faire. Elle marqua une pause un instant, fixant Abraxas sans rien dire. Bon okay, j'aime bien te faire mariner, admit-elle d'un ton léger. T'es mignon quand tu fais la gueule, tu sais ? Mais au bout d'un moment, j'avoue que ça devient quand même un peu lassant.

En gros, si vraiment elle attendait quelque chose, c'était un peu plus d'ouverture de sa part. Elle le préférait comme il était avec elle avant que comme il était maintenant, mais elle avait aussi bien compris que c'était là un traitement de faveur qu'il n'accordait qu'aux demoiselles prêtes à le rejoindre dans son lit. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, pour le coup, c'est sûr. Mais bon, ça ne l'empêchait pas de tenter quand même une vague réconciliation, même si elle avait peu de chances de se faire sur l'oreiller.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Ven 11 Mai - 2:49

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’est vrai que le jeune Malefoy se demandait ce qu’Agrippine fabriquait, ou du moins avait en tête. A part bien sûr, le faire mariner et peut-être se moquer un peu plus de lui qu’elle ne l’avait déjà fait auparavant. En tout cas, cela ne lui plaisait pas beaucoup d’attendre comme ça, indéfiniment. Même s’il n’avait rien d’important à faire par la suite, il n’avait pas envie de passer toute sa journée dans son appartement. Peut-être qu’en d’autres circonstances, cela ne l’aurait pas dérangé, mais étant donné la tension qui régnait entre eux, cela n’avait rien de plaisant et agréable. Il se comportait peut-être comme un enfant roi pourri gâté, mais après tout c’était ce qu’il était, et cela ne le gênait pas de se comporter comme tel. Si cela ne lui plaisait pas et bien ma foi, tant pis pour elle. Elle aurait dû y penser avant le rembarrer comme elle l’avait fait la dernière fois. Mais il ne voulait pas non plus s’énerver contre elle, ce serait idiot. Et puis il avait de l’éducation, même s’il n’était pas en présence de la crème de la société ou d’une femme respectable. Cela ne changeait rien.

-Ce que j'attends ? Je te signale que c'est toi qui est venu me trouver, pas l'inverse. Je suis pas la seule revendeuse de toute l'allée des embrumes, tu sais. Mais t'as raison, je suis la meilleure.

Est- ce qu’elle se moquait de lui ? Il était venu parce qu’elle lui avait dit avoir certains items de sa commande chez elle, pas pour qu’il lui fasse des éloges ou poireaute comme un idiot.

Bon okay, j'aime bien te faire mariner. T'es mignon quand tu fais la gueule, tu sais ? Mais au bout d'un moment, j'avoue que ça devient quand même un peu lassant.

Il fronça légèrement les sourcils. Il n’avait pas pour intention de la divertir ou d’être des plus charmants. Elle avait perdu cette facette de lui la dernière fois. Il exagérait peut-être un peu… beaucoup. Mais son égo avait été fortement atteint la dernière fois, il en avait presque eu honte, de cette situation. Chose qui ne lui arrivait quasiment jamais en temps normal. Alors il était normal que cela reste non ?

« Désolé de ne pas être à ton goût. Je te ferai remarquer, ma chère, que c’est toi qui m’a fait venir ici. Si ce que tu cherches ce sont des éloges ou des flatteries, tu t’adresses à la mauvaise personne. Même sans notre… altercation, je ne suis pas quelqu’un qui court derrière les femmes en les inondant de cadeaux et compliments pour avoir un peu d’attention. Garde ça pour tes frustrés et ceux aux désirs inassouvis. Je veux bien faire une trêve et témoigner de patience, mais ne va pas trop loin dans tes provocation chère Agrippine. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Ven 11 Mai - 19:03


« La rancune est une dépense improductive »
A

h là là, la fierté masculine (enfin, la fierté tout court, en fait, parce qu'Agrippine n'en était pas dénuée non plus) ! Manifestement, ses efforts pour le dérider n'allaient pas fonctionner. Bien au contraire, ils avaient bien davantage le don de braquer plus encore le jeune homme. En plus, Abraxas avait tort, il était à son goût, c'est juste que... bah... les circonstances n'étaient pas les bonnes. Et elle devait bien reconnaître que s'il continuait ainsi, c'était elle qui allait finir par se braquer. Il en fallait beaucoup pour cela, pourtant, car Agrippine avait la fâcheuse tendance à se foutre de tout et de tout le monde. Mais certains sujets se révélaient plus délicats que d'autres. Et en fait, il se pouvait bien que son interlocuteur l'ait percée à jour... Elle le nierait forcément, mais il était très probable, en réalité, que son comportement à l'égard des hommes relève d'un besoin pathologique d'attention.. et là, si on voulait y aller de sa petite psychologie de comptoir à trois noises, il n'y avait pas à chercher bien loin l'origine de cette nécessité : tout simplement parce que ses parents ne l'avaient jamais considérée, parce qu'elle avait été haï pour le simple motif d'avoir osé venir au monde. Alors ce besoin compulsif de plaire s'expliquait aisément... et le fait de pouvoir être rejeté n'en était que d'autant plus déplaisant. D'autant que même si elle pouvait bien comprendre qu'elle n'était pour beaucoup d'homme qu'un objet - au sens strict du terme - de désir, et qu'elle en jouait, elle avait toujours l'envie de représenter plus que ça... et finalement non, il lui faisait admettre qu'elle valait peut-être encore moins... Se laisser rabaisser ravivait des souvenirs pas spécialement agréables, c'est sûr.

C'est vrai, Agrippine aimait qu'on lui coure après, qu'Abraxas lui fasse remarquer qu'elle n'en valait pas forcément la peine, en contrepartie, bah oui, ça piquait un tantinet, il faut bien l'admettre. Elle l'observa un moment... Elle avait bien envie de répliquer, mais en même temps, elle ne pouvait nier qu'il l'avait un peu remise à sa place... Elle récoltait ce qu'elle avait semé, c'est certain. Mais ce n'était pas très plaisant quand même. Finalement, elle poussa un soupir.

-C'est bon, t'as gagné,
dit-elle avant de quitter sa place pour fouiller ses placards à la recherche des quelques éléments de la liste que le jeune homme lui avait communiquée qu'elle pouvait d'ores et déjà lui procurer. Elle les tendit dans sa direction. T'emmerde pas, c'est gratuit.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 19 Mai - 4:10

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas voulait bien admettre qu’il faisait tout pour être désagréable. Il n’y allait pas de main morte, mais au moins elle comprenait bien qu’il n’était pas content -même si elle l’avait sans doute très bien remarqué sans ça- Il n’y allait jamais avec le dos de la cuillère quand il s’agissait de faire son chieur. Il se donnait donc un genre blasé et mécontent d’être là, même si au fond, c’est plus sa fierté blessée que lui-même qui s’exprimait. Il avait juste envie de la piquer un peu, comme elle l’avait fait. Mais il avait à faire à très fort, face à lui. Rien ne semblait atteindre la jeune femme. Enfin, il allait peut-être devoir revoir son jugement. Ses dernières paroles semblaient l’avoir touchées un peu. Il n’avait aucune envie de la blesser, mais s’il pouvait taper dans sa fierté, il ne dirait pas non. Il ne la connaissait pas vraiment, pas du tout quand on y réfléchissait bien. A part un nom, un âge et une profession… enfin pouvait rajouter une adresse à sa liste mais ça ne l’avançait pas plus que ça au final. Mais sinon, il ne savait rien de sa vie, alors il avait parlé un peu sans réfléchir, essayant juste de la tacler un peu. Ce n’était pas bien méchant après tout. Agrippine aimait attirer les hommes, ça il l’avait bien compris, peut-être pour les jeter juste avant qu’il se passer quelque chose, d’après sa propre expérience. Mais Abraxas n’était pas le genre d’homme qui rampait aux pieds des femmes pour obtenir un peu d’attention. Si c’était le genre d’homme qu’elle voulait, alors elle s’adressait à la mauvaise personne. Il était peut-être jeune, mais il n’était pas totalement idiot. Il s’était fait avoir une fois par une femme, cela n’arriverait plus jamais.

Il la fixa un instant, attendant qu’elle réagisse. Il s’attendait à une de ses répliques, qu’elle prenne ça avec dérision, comme à chaque fois. Mais elle n’en fit rien, ne faisant que pousser un soupir. Alors quoi, elle laissait tomber ? Il ne s’attendait pas à ce que quelque chose la touche, mais il avait trouvé la petite faille apparemment. Au moins, ils seraient peut-être quittes à présent.

-C'est bon, t'as gagné. T'emmerde pas, c'est gratuit.

Il l’observa, un peu surpris, mais n’en montra rien. Il ne fit aucun geste visant à récupérer les objets qu’elle lui tenait, en fait, il resta juste assis à la regarder. Il sourit légèrement, en coin, la toisant toujours du regard.

« Quoi ? Je t’ai vexée chérie ? Tu m’en vois désolé. Ne fais pas cette tête, tu es beaucoup moins mignonne. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Lun 21 Mai - 18:15


« La rancune est une dépense improductive »
L

a situation semblait s'inverser et alors que, l'instant d'avant, Agrippine s'amusait à retarder le départ de son interlocuteur, c'était à présent ce dernier qui rechignait à s'en aller alors qu'elle demandait à le voir partir. Il la fixait mais n'esquissait pas le moindre mouvement, ne cherchait pas à récupérer ce qu'elle lui tendait. Soit... Le coup de l'arroseur arrosé, c'était comme ça que ça s'appelait. Et c'est vrai, il l'avait vexée, comme lui-même avait dû l'être quand elle avait rejeté ses avances après s'y être pourtant montré réceptive. Elle l'avait cherché, sans doute, mais elle devait bien avouer qu'il avait su ébranler sa confiance comme peu d'autres avaient pu y parvenir auparavant. Exception faite de son père, bien sûr... Finalement, un léger sourire vint fleurir au coin de ses lèvres, et Abraxas lui dit presque mot pour mot ce qu'elle avait pu lui dire elle-même un peu plus tôt. Elle n'aurait pu se sentir que blessée davantage encore... mais le fait est qu'elle appréciait ce sens de la repartie... et elle avait presque le léger sentiment qu'en poussant juste un peu plus, ils allaient pouvoir se considérer comme quittes. Ce qui, honnêtement, ne serait pas pour lui déplaire. Ses interactions avec Abraxas avaient tout de même moins de sel quand ce dernier faisait la gueule. Ou quand elle-même faisait la gueule. Alors finalement, ce fut à son tour d'esquisser un léger sourire. Elle n'allait pas perdre de temps à se montrer rancunière, à quoi bon. Et puis, c'était faiblesse que de se montrer plus vexée encore, elle comptait bien garder ses petites névroses pour elle-même autant que possible.

-Ben voilà, un sourire, enfin.

Bon, d'accord, que ce sourire puisse venir du fait qu'il l'ait vue déstabilisée ne devrait pas forcément lui plaire, mais elle choisissait de ne pas en prendre ombrage ni de lui en tenir rigueur. Et d'ailleurs, elle préférait penser que le jeune homme n'avait pas tant voulu la blesser davantage que de la taquiner, ce qui était de bonne guerre. Et au pire, si elle se trompait à ce sujet... Elle aviserait. Elle s'approcha de lui et passa une main dans ses cheveux parfaitement "blond Malefoy".

-Je préfère ça.
Elle marqua une légère pause, lui tendit une nouvelle fois son dû. Tu les prends ou pas ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Mar 29 Mai - 12:39

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses avaient un peu changé, depuis leur première rencontre du jour. Abraxas était un peu moins porté sur la rancune qu’il l’était quelques instants auparavant. Surtout parce qu’il avait remarqué que la jeune femme n’avait pas été insensible à ses paroles, et que cela n’avait pas vraiment l’air de lui faire plaisir. Il ne regrettait rien et n’avait aucune intention de s’excuser, si maladresse il y avait eu, elle le méritait bien, après ce qu’elle lui avait fait, c’était de bonne guerre. Et encore, il se trouvait gentil pour une « vengeance. » Il n’avait au début, prévu aucune répercussion envers Agrippine, il n’en était pas à ce point-là, mais d’avoir trouvé quelque chose capable de la toucher, il en était très satisfait. Et il ne s’était pas gêné pour le lui faire remarquer. C’était presque bon enfant, même s’il ne lui avait pas totalement pardonné, disons qu’il mettait moins d’ardeur à le lui faire sentir. Il l’avait assez fait et il n’avait pas envie que cela dure plus longtemps. Quoiqu’il en soit, de son côté, elle ne semblait pas vraiment lui en vouloir, ou lui porter rigueur de ses propos. Libre à elle, elle n’était pas rancunière, grand bien lui fasse. Pour Abraxas, c’était quelque chose de très important. Si on passait toujours au-dessus de tout, on se faisait vite avoir. Le pardon était quelque chose de précieux qu’il ne fallait pas accorder à tout va à n’importe qui. Et puis tout de même, il fallait que les gens aient bien conscience des limites qu’ils devaient avoir quand ils lui parlaient. On ne pouvait pas lui dire n’importe quoi, au risque de le regretter plus tard.

-Ben voilà, un sourire, enfin.

Il haussa un sourcil légèrement, tout en l’observant. Cela semblait plus l’amuser qu’autre chose, tant mieux pour elle. Même s’il acceptait d’être un peu plus souple et commode, il ne faudrait pas qu’elle se voit totalement gagnante et qu’elle prenne cela pour acquis. Il la regarda s’approcher, la suivant des yeux sans pour autant bouger lui-même ou dire quoi que ce soit. Il ne dit rien quand elle caressa ses cheveux, ce n’était pas si déplaisant après tout.

-Je préfère ça. Tu les prends ou pas ?

Il baissa les yeux vers ce qu’elle lui tenait et consentit à les prendre, il était venu pour ça après tout, il ne comptait pas repartir sans. Ce serait un peu stupide et surtout, très inutile, surtout qu’il en avait vraiment besoin. Sinon, il serait allé voir quelqu’un d’autre qu’Agrippine étant donné leurs désaccords. Enfin bref, cela n’était plus d’actualité maintenant.

« Merci. Ne prends pas trop les choses pour acquises, mes sourires sont chers. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Mar 29 Mai - 19:11


« La rancune est une dépense improductive »
C'

est sûr, on ne pouvait pas dire d'Agrippine qu'elle était quelqu'un de rancunier (enfin, elle pouvait l'être, mais dans ce cas, il fallait vraiment lui avoir fait vivre l'enfer - ce qui était le cas concernant sa mère, donc, à qui elle ne pardonnerait jamais, même si cette dernière devait la supplier. Cela dit, les chances pour que ça arrive étaient nulles), elle avait tendance à penser que trop de rancune vous tenait à distance de situations agréables ou propices. Ceci dit, en l'occurrence, si elle décidait de ne pas montrer davantage son mécontentement à Abraxas, ce n'était pas tant parce qu'elle oubliait d'office les mots qu'il avait prononcés que parce qu'elle ne voulait pas lui donner la satisfaction de constater trop vite combien ces mots avaient pu la troubler et la faire se sentir mal, l'espace d'un instant.

Et par ailleurs, elle pouvait bien reconnaître qu'elle l'avait cherché. Si reconnaître qu'ils étaient quittes pouvait inviter Abraxas à se montrer plus... agréable avec elle à l'avenir, alors elle estimait que c'était tout bénef. Cela dit, il ne fallait pas aller trop vite en besogne non plus, elle sentait bien qu'il y avait un océan entre leurs premières conversations et celle-ci, et il le disait lui-même, elle ne devait pas s'attendre à ce qu'il lui sourie à tout bout de champ. Franchement, ça lui convenait très bien. Elle aimait à voir cela comme une sorte de challenge, et s'il y a une chose qu'Agrippine aimait particulièrement (en plus de jouer les mauvaises langues, diraient les allumeuses), c'était de relever les défis, aient-ils l'air anodin ou sans enjeu particulier. Après tout, pourquoi pas.

-Mais ma marchandise est chère aussi, tu sais,
ajouta-t-elle d'un ton mutin.

Ceci dit, c'était vrai, ce qu'elle lui accordait gratuitement elle devrait le lui faire payer bien plus cher en temps normal (car oui, elle avait dit que c'était gratuit, ça restait gratuit - après, il ne faut pas se demander comment, avec un tel sens du commerce, elle se retrouvait si régulièrement dans la dèche... mais elle s'en foutait. Elle agissait à l'instinct, point barre. Elle sourit en retour. C'est pas qu'elle allait laisser Abraxas la payer au sourire à chaque fois, mais au pire, elle trouverait d'autres manières de le dérider.

-Alors je crois que c'est plutôt équitable.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Lun 4 Juin - 12:25

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas se retrouvait plutôt conciliant pour le coup. Il aurait pu être bien plus dur avec elle et rester bien plus longtemps d’une humeur exécrable. Surtout que c’était quelque chose qu’il savait faire à la perfection, après plusieurs années d’entraînement. Eh oui, cela ne s’acquérait pas comme ça toute cette maîtrise. Enfin bon, pour le coup, Agrippine s’en sortait bien, même s’il n’était pas totalement enclin à passer outre son affront, disons qu’il était un peu moins fâché. Et de toute évidence, elle ne semblait pas être passée à côté de ce détail et ça avait l’air de lui faire plaisir, grand bien lui fasse. Toujours est-il qu’il était satisfait d’avoir réussi à la toucher, ne serait-ce qu’un peu. Au moins, elle avait un peu goûté à ce qu’elle lui avait fait. Même si ce n’était pas comparable et que sa fierté d’homme en était toujours ébranlée.

Quoiqu’il en soit, il ne faudrait pas qu’elle crie victoire trop vite, il n’avait pas oublié, et n’oublierait sûrement pas, même si les choses s’amélioreraient de plus en plus entre eux à l’avenir. Il voulait bien se montrer un peu plus conciliant et de bonne humeur pour l’heure, mais cela ne serait pas toujours le cas, et il désirait veiller à ce qu’elle sache bien que rien ne lui était acquis et qu’elle ne devait pas trop espérer de lui pour le moment. Même s’il fallait bien admettre que leur petit jeu des premiers temps lui manquait un peu, il ne voulait pas être aussi flexible et malléable que ça. Ils auraient le temps de se rattraper de toute façon, après tout, il n’était pas exclu qu’il ait à nouveau besoin de ses services ou bien qu’ils se rencontrent par hasard.

-Mais ma marchandise est chère aussi, tu sais

Oui, il était au courant. En même temps, dans le monde obscur, tout était plus ou moins cher. Plus c’était rare et compliqué à se procurer, plus les prix flambaient rapidement. Il était au courant, mais de toute façon, il avait les moyens de se les procurer. Ce qui était assez facile, étant donné que sa famille avait la plus grosse fortune de Grande-Bretagne, au moins en considérant seulement les sorciers, ou ce qui se considérait comme sorciers mais qui n’étaient que des anomalies et des erreurs de la nature.

-Alors je crois que c'est plutôt équitable.

Equitable ? Elle comptait vraiment le faire payer en sourire ? Il ne savait pas trop comment il devait considérer son geste. Ce n’était pas comme si elle ignorait qu’il pouvait lui donner de l’argent, et quand il observait son intérieur, elle en aurait cruellement besoin. A moins que vivre dans la médiocrité lui convenait, mais c’était tout de même étrange de se contenter de… ça.

« Je suis censé dire merci ? Tu sais bien que je peux payer. Tu en aurais besoin, ne serait-ce que pour refaire au moins le papier peint. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Lun 4 Juin - 19:28


« La rancune est une dépense improductive »
B

on, d'accord, ce n'était certainement pas en refourguant sa marchandise gratuitement qu'elle allait s'en sortir dans la vie, mais en même temps, ce n'était pas parce qu'elle faisait maintenant une fleur à Abraxas qu'elle allait être dans le même état d'esprit la prochaine fois qu'ils se verraient. De ce point de vue-là, Agrippine était pour le moins... imprévisible. Disons seulement que tout ce qui avait trait à l'argent ennuyait profondément la jeune femme. Oui, elle savait bien qu'il fallait bien quelques gallions pour vivre et manger, mais elle n'avait vraiment aucune envie de se reposer sur la moindre considération financière. Elle n'avait que trop vu ce que cela pouvait donner que de fonder sa vie sur l'argent, la réputation, le regard des autres... Elle avait grandi avec ça, et ce n'était pas pour rien qu'elle avait choisi de s'en détourner. Alors oui, elle savait très bien qu'Abraxas avait largement les moyens de la rémunérer en bonne et due forme (et il en allait peut-être de sa fierté masculine que de le faire), mais elle s'en foutait, en réalité.

Elle afficha un sourire amusé quand il lui fit remarquer que pour le coup, elle aurait vraiment grand besoin de quelques fonds supplémentaires. Ce n'était pas faux. Et si Agrippine gérait mieux son business, si elle n'était pas un panier percé, incapable d'économiser, elle pourrait sans doute avoir un bel appartement, une vie plus...fastueuse.. mais justement, ce genre de vie était exactement tout ce qu'elle fuyait. S'accomplir, accéder à une sorte de réussite sociale serait peut-être un beau pied-de-nez à sa famille, mais le fait est qu'elle estimait ne rien avoir à leur prouver, et surtout, elle n'avait aucune envie de leur ressembler. Alors elle était bien, entre ses quatre murs décrépit, dans cet appartement qui tenait à peine debout.

-Quoi, qu'est-ce qu'il a, mon papier peint ?
répondit-elle dans un sourire, comme si elle n'avait pas constaté qu'il était défraichi, rongé par les mythes, vieillot et usé. Elle éludait le sujet, elle aimait bien faire mine d'être fière de ce qui offusquerait n'importe qui d'autre. Pourquoi tout le monde veut refaire la déco de cet appart ? Il est parfait.

Elle n'était pas crédible pour un sou, n'empêche que ça l'amusait, vraiment.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Dim 10 Juin - 23:42

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elle ne voulait pas qu’il la paye, très bien, comme elle voudrait. Il n’allait pas faire de caprice pour ça. Non pas qu’il n’était pas du genre à faire de caprices, c’était très habituel pour lui, mais pas pour ce genre de choses. Surtout qu’il ne gagnerait rien à ce qu’elle accepte son argent, au contraire, il en perdrait, mais rien de dramatique au vu de la fortune de sa famille dont il était l’héritier. Enfin quoiqu’il en soit, il avait peur pour son commerce si elle s’amusait à faire payer ses clients en… sourire. C’était tout de même peu commun, il fallait bien le reconnaître. Mais en même temps, ce n’était pas son problème, ça ne concernait qu’Agrippine. Il ne fallait juste pas qu’elle se plaigne par la suite, mais il n’avait pas souvenir qu’elle y fait référence ne serait-ce qu’une fois. Lui, ne serait pas aussi charitable et généreux qu’elle si les choses étaient inversées, et il n’habiterait pas ici non plus. Franchement, c’était vraiment peu accrocheur cet endroit, et il était surpris qu’elle en soit contente. Mais ce n’était peut-être pas le cas.

Il ne comprenait pas pourquoi elle se contentait de ça. Ce n’était même pas juste des histoires de goût, c’était une question d’insalubrité, d’hygiène. Mais elle ne semblait pas s’en préoccuper plus que ça. Tant pis pour elle, après tout, elle faisait bien ce qu’elle voulait, ce n’était pas son problème. Quoiqu’il en soit, sa colère et son agacement lui étaient quelque peu passés, et c’était plutôt une bonne chose, l’atmosphère était moins tendue, moins électrique, c’était plus simple et plus facile. Mais il n’était tout de même pas complètement réconcilié avec elle, il gardait comme qui dirait, une distance de sécurité entre eux. C’était tout de même préférable, en tout cas, lui préférait cela.

-Quoi, qu'est-ce qu'il a, mon papier peint ? Pourquoi tout le monde veut refaire la déco de cet appart ? Il est parfait.

Il haussa un sourcil, incapable de déterminer si elle était sincère ou si elle plaisantait. Il préférait tout de même la seconde proposition, mais avec elle, il ne fallait jamais être sûr de rien. Il balaya encore une fois son regard sur l’appartement comme pour le jauger.


« Parfait ? Je pensais que t’avais meilleur goût… comme quoi, je t’ai surestimée. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Lun 11 Juin - 17:49


« La rancune est une dépense improductive »
B

on, c'est vrai, Agrippine manquait singulièrement d'objectivité et surtout d'honnêteté quand elle affirmait que l'endroit où elle vivait était parfait. Il n'y avait pas assez de tous les doigts du corps (orteils compris) pour énumérer tous les défauts manifestes de cet endroit. Mais la jeune femme ne mentait pas quand elle disait qu'elle l'aimait. Elle l'aimait pour tout ce qu'il avait d'imparfait, en fin de compte. C'est ce qu'elle recherchait dans tous et même chez autrui, d'ailleurs : des failles, des aspérités, des imperfections, elle détestait par dessus tout ce qui était trop propre, trop carré, trop présumément sécurisant, alors même que c'était sans doute de cet ordre et de cette harmonie dont elle aurait le plus grand besoin pour, peut-être, avoir une vie plus équilibrée et cesser d'être cette "gamine à problèmes" qu'elle restait même du haut de ses presque trente ans. Agrippine ne savait pas vraiment si elle avait bon goût ou pas, disons qu'elle avait, surtout, tendance à apprécier ce qui était hors-normes, et quand le moins de personnes possible appréciait ce qui avait son inclination, alors elle avait tendance à considérer cela comme une petite victoire.

-Je vais prendre ça pour un compliment. C'est rare qu'on me surestime, généralement, c'est plutôt l'inverse.

Bon, elle était certes mutine mais pas non plus complètement idiote, elle savait pertinemment qu'Abraxas, une fois de plus, ne cherchait pas outre mesure à la complimenter, mais elle saisissait toutes les perches qu'il lui tendait, volontairement ou pas. Et puisqu'elle avait le sentiment que la situation s'était un peu détendue entre eux, elle cherchait, quelque part, à voir jusqu'où elle pouvait pousser le vice jusqu'à ce qu'Abraxas considère qu'elle était en fait allée trop loin.

-Mais tu sais
, ajouta-t-elle en lui adressant un regard soutenu et sans grande équivoque, je sais apprécier les belles choses, aussi.

Bon, c'était un petit jeu dont elle avait eu l'habitude mais qu'elle ne pouvait sans doute plus se permettre après l'attitude qu'elle avait choisi d'adopter avec lui. Mais ces petits jeux qui pimentaient leur relation, avant, lui manquaient un peu, alors forcément, elle ne pouvait s'empêcher d'essayer, même un petit peu. Qui ne tente rien n'a rien, comme on dit.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Mar 19 Juin - 20:21

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai qu’Abraxas avait un peu de mal à comprendre les intentions d’Agrippine, il ne comprenait pas bien ce qu’elle cherchait où attendait de lui. Elle aimait leur jeu de séduction, il l’avait bien compris, mais cela ne pouvait pas être juste ça… si ? Si c’était le cas, il était véridique que les femmes avaient une autre façon de penser que les hommes. Ou alors c’était juste Agrippine. Dans tous les cas, elle ne semblait pas être très concernée quand il lui faisait remarquer l’insalubrité de son appartement, si on pouvait appeler ça un appartement. Au contraire, elle semblait même en être satisfaite, il y avait vraiment quelque chose qui ne tournait pas rond chez cette fille, mais cela lui rajoutait sans doute un petit quelque chose qui faisait que l’on s’intéresse autant à elle pour autre chose que sa plastique. Sincèrement, il ne savait pas comment elle faisait pour vivre là-dedans, surtout que sa mère étant Ministre de la Magie, elle pourrait avoir plus de ressources si elle le souhaitait, mais de ce qu’il savait elle avait un contexte familial compliqué, et l n’avait pas tellement envie de s’y mêler pour tout dire.

-Je vais prendre ça pour un compliment. C'est rare qu'on me surestime, généralement, c'est plutôt l'inverse.

Un compliment, c’était vite dit. Quand on voyait l’état de son intérieur, il n’était pas difficile de penser qu’elle habitait dans quelque chose de mieux que ça. Mais si cela lui faisait plaisir de penser qu’elle était complimentée, il pouvait le lui laisser. Même si elle était sûrement encore en train de tâter le terrain pour voir ce qu’elle pouvait se permettre ou non avec lui, dans l’humeur qui était la sienne ce jour-ci. Il n’était tout de même plus autant remonté que quand il l’avait vu avant de venir chez elle, mais il ne lui avait pas pardonné non plus, c’était un entre-deux.

-Mais tu sais, je sais apprécier les belles choses, aussi.

Il haussa un sourcil en la dévisageant. Décidément, elle continuait de le surprendre, elle semblait être dotée d’une grande ténacité ou du moins, elle était têtue. Ça ne le gênait pas vraiment, mais elle en attendait trop de lui, si elle pensait qu’il passerait l’éponge aussi facilement sur l’humiliation qu’il avait subi il y a peu. Il leva les yeux au ciel mais un léger sourire amusé ourlait tout de même ses lèvres.

« Tu ne lâches jamais rien pas vrai ? Qu'est-ce que tu cherches au juste ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Mar 19 Juin - 22:22


« La rancune est une dépense improductive »
A

braxas leva les yeux au ciel, mais Gabriel ne s'en formalisait pas, d'autant moins qu'un sourire décorait ses lèvres, qui venait totalement contredire toute éventuelle véritable exaspération de sa part. Elle se doutait bien qu'il n'allait certainement pas tout lui passer sous prétexte qu'il daignait se montrer plus aimable avec elle, mais elle s'en contentait malgré tout, et sans le moindre problème, parce que ça lui allait très bien, dans tous les cas, que son attitude se révèle beaucoup plus détendue qu'aux débuts de leur entrevue. Elle se doutait bien qu'il en faudrait davantage pour le dérider complètement ou pour en revenir vraiment à leur petit jeu de séduction du début, mais ça ne l'empêchait pas, après tout, d'y aller de ses petits commentaires malgré tout, et de faire quelques tentatives malgré tout. Agrippine sourit de plus belle quand Abraxas remarqua qu'elle ne lâchait jamais rien. C'était vrai, elle n'aurait pas l'idée de le nier. Elle ne lâchait le morceau que s'il ne l'intéressait plus, et dans le cas d'Abraxas, ce n'était pas exactement le cas. Alors ce n'était pas toujours une démarche vraiment utile ou franchement intéressante, mais c'était une démarche qui lui plaisait bien, à elle.

-Si je le savais.
Elle ne lâchait pas son interlocuteur du regard. Pourquoi est-ce qu'il faudrait forcément que je cherche quelque chose ? Pourquoi est-ce que tous nos actes devraient forcément avoir un but ou un sens ?

Son but n'était pas du tout de faire de la philosophie de comptoir, elle était loin d'être du genre à se poser des questions hautement philosophiques, mais le fait est que justement, des questions, elle ne s'en posait pas. Elle agissait à l'instinct, sans réfléchir plus avant. Elle faisait ce qu'elle voulait comme elle le voulait, un point c'est tout. Et quiconque chercherait à interpréter son attitude devait forcément s'exposer à une incompréhension totale. Elle faisait ce qu'elle voulait, comme elle le voulait, et du moment que ça l'amusait, un point c'est tout.

-Et toi, Abraxas ?
demanda-t-elle, joueuse. Qu'est-ce que tu veux ?

Peut-être que contrairement à elle, il avait une vraie réponse à donner à cette question. En ce qui la concernait, elle était assez curieuse de l'entendre quoi qu'il en soit;


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 7 Juil - 10:46

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il ne savait pas trop à quoi elle jouait, mais au moins, il savait qu’elle jouait. Et elle ne savait probablement faire que ça, jouer, s’amuser, faire semblant. C’était devenu son quotidien. Pourquoi adoptait-elle ce comportement, ça il n’en savait rien et ce n’était pas des plus importants. Quoiqu’il en soit, cela pouvait la rendre un peu difficile à suivre, mais il était compliqué de lui en vouloir très longtemps par la même occasion. Quoiqu’il en soit, Abraxas ne se trouvait plus aussi remonté que quand il était venu la voir, ce n’était pas non plus le grand amour, mais c’était un début. Son comportement avait tout de même quelque chose d’amusant et de distrayant, il ne pouvait pas le nier. Il ne passait pas le meilleur moment de sa vie, et une légère tension était toujours palpable, mais elle était beaucoup moins électrique. Pourtant, il était intrigué par elle, par ce qu’elle cherchait vraiment à obtenir de lui, parce que tout cela ce n’était pas très clair. Elle l’avait repoussé la dernière fois, ce n’était pas des plus logiques qu’elle continue son petit jeu de séduction, mais il n’y avait pas grand-chose de logique chez cette femme, c’était peut-être une des raisons qui lui donnait tant de succès auprès des hommes.

-Si je le savais. Pourquoi est-ce qu'il faudrait forcément que je cherche quelque chose ? Pourquoi est-ce que tous nos actes devraient forcément avoir un but ou un sens ?

C’était là où leur différence d’éducation se faisait sentir. On avait toujours appris à viser le plus haut, à ne pas se contenter du peu. Il avait été élevé en parfait héritier Malefoy, prêt à reprendre les valeurs de la famille et à porter son nom toujours plus haut. Alors évidemment, il avait des buts, il avait des envies. Il ne se contentait pas de marcher sans savoir où il allait, du moins, en ce qui concernait le milieu professionnel et social. Pour ce qui était du personnel, c’était une toute autre histoire, et il n’avait pas maîtrisé grand-chose il y a peu de temps.

-Et toi, Abraxas ? Qu'est-ce que tu veux ?

Il lui sourit légèrement. C’était une bonne question. Il voulait beaucoup de choses, certaines le concernaient, d’autres concernaient le monde magique plus largement. L’idéologie de la supériorité du sang pur était déjà une chose. Il y en avait pas mal d’autres, mais il ne pouvait pas toutes les révéler à Agrippine, même si elle ne représentait pas de véritable danger, il n’avait pas toute confiance en elle non plus. Il planta ses yeux amusés dans les siens, laissant parfois son regard courir sur ses courbes.

« Moi, je veux beaucoup de choses. Je suis quelqu’un d’ambitieux et je sais ce que je vaux. Alors je ne me contente pas de la médiocrité et je n’aime pas vraiment laisser le destin choisir pour moi. D’une manière générale. Là tout de suite, je ne sais pas vraiment… »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Sam 7 Juil - 11:33


« La rancune est une dépense improductive »
L

e portrait qu'Abraxas brossait de lui-même pourrait bien passer pour une légère attaque personnelle aux yeux d'Agrippine, pas méchante non plus, mais c'était un constat tout de même : la façon qu'il avait de se décrire était aux antipodes de la façon dont il la décrirait, elle. Allait-elle en prendre ombrage pour autant ? Non... même s'il pouvait lui arriver de se montrer un peu susceptible (elle l'avait montré plus tôt), elle n'avait rien à redire à ce qu'il affirmait en cet instant. A dire vrai, Abraxas dépeignait plutôt bien, en cet instant, ce qui semblait se révéler être son type d'homme. Les garçons de bonne famille (donc généralement de sang pur), ou en tout cas ambitieux, qui savaient exactement où ils allaient et ce qu'ils voulaient dans la vie. Oui, à bien y regarder, c'était un peu le commun de ceux qui attiraient son attention : Abraxas, Terrence, Geoffrey, Harfang... il y aurait sans doute beaucoup à dire à ce sujet. Notamment le fait qu'elle prenait sans doute un malin plaisir d'attirer dans ses filets des hommes qui avaient peut-être par certains aspects tendance à ressembler au père qui lui avait fait subir les pires sévices... un truc un peu oedipien... et un peu tordu... En même temps, Agrippine n'était pas exactement saine d'esprit.

En tout cas, elle n'était pas totalement insensible au discours que le jeune homme lui adressait. Pas plus qu'au regard qu'il voyait de temps à autre glisser en direction d'un corps qu'elle n'oubliait jamais de mettre un valeur (trop, diront les plus offusquables, mais c'est bien parce qu'elle aimait offusquer, qu'elle en rajoutait toujours une couche supplémentaire). Il voulait tout ce qu'il pouvait obtenir, et se donner les moyens de l'obtenir, il voulait être maître de son destin... Ils n'étaient pas aussi différents qu'on pourrait le croire de ce point de vue. Si Agrippine n'avait jamais voulu prendre son destin en main, elle n'aurait pas quitté le foyer des Tuft et n'aurait jamais volé de ses propres ailes. Mais il est vrai que ses ambitions ne visaient jamais un futur trop éloigné. Au mieux, elle s'intéressait aux heures qui suivaient. Elle trouvait terriblement triste que de savoir à l'avance tout ce que la vie nous réserverait, même si elle devait se conformer à nos souhaits.

-Et si tu pouvais obtenir quelque chose là, tout de suite, dans la seconde, sans aucune condition, ce serait quoi ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Jeu 26 Juil - 10:58

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’avait jamais eu le moindre problème à montrer qu’il était quelqu’un d’ambitieux et de déterminé. De son point de vue, si on n’avait pas un minimum d’ambition, on ne faisait absolument rien dans la vie. C’était ainsi. Et ce qu’on lui avait inculqué depuis son plus jeune âge. En même temps, il avait été éduqué dans le but d’être l’héritier Malefoy le plus parfait, donc les choses avaient été faites de façon à ce que cela le soit. Qu’Agrippine comprenne ou pas, cela ne changerait pas grand-chose. Il pouvait comprendre que cela lui soit étranger, ils n’avaient pas grandi dans le même milieu, et pas pour les mêmes ambitions, et ils étaient également de sexes différents. Donc, c’était logique qu’elle ne saisisse pas l’importance de regarder vers l’avenir constamment. Il devait avant tout penser à la prospérité et à l’héritage des Malefoy. Peut-être même avant le sien. Quoiqu’il en soit, les deux étaient étroitement liés. Il ne comptait pas attendre que les choses passent et se laisser porter par les évènements. Il voulait agir en fonction de, et surtout pour. Il ne laisserait pas les autres décider pour lui ce qu’il adviendrait de sa vie d’adulte, il comptait faire le nécessaire pour prendre tout ce qui lui était possible d’avoir, peu importe la manière, il n’y avait pas grand-chose qui lui fasse froid aux yeux.

Enfin bon, peu importe. Il était tout de même assez surpris de la tournure qu’avait prise la conversation. Et dire qu’il était terriblement froid et cassant quand il était venu à sa rencontre quelques temps plus tôt. Abraxas n’avait pas du tout oublié l’affront qu’elle lui avait fait, il était toujours blessé dans son ego, ça n’avait pas du tout changé. Mais bon, il voulait bien être un peu plus agréable, et il devait bien admettre qu’il était plutôt dur de rester fâché contre elle, surtout quand elle se montrait si… charmante. Il ne savait pas bien à quoi elle jouait, ni ce qu’elle voulait, mais cela n’avait pas beaucoup d’importance. C’était surtout après le jeu qu’elle courrait, de ce qu’il avait pu déduire. Il ne rentrait pas complètement dedans, pas encore, mais il acceptait de fournir quelques efforts tout de même. Au moins cela.

-Et si tu pouvais obtenir quelque chose là, tout de suite, dans la seconde, sans aucune condition, ce serait quoi ?

Question intéressante, qu’il ne s’étai t jamais vraiment posé. Parce qu’Abraxas désirait tout un tas de choses, et qu’il aurait été difficile de choisir entre tout. Mais, il n’était pas non plus obligé de répondre de façon véridique. Ce n’était pas comme si elle allait vérifier ses dires non ? Il la regarda et sourit de façon effrontée, s’appuyant un peu plus contre le dossier du fauteuil.

« Question pertinente. Je ne sais pas… je dirai le pouvoir ou toi. Va savoir. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 365
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Jeu 26 Juil - 16:59


« La rancune est une dépense improductive »
A

braxas ne parvenait peut-être pas à déterminer la direction que leur conversation prenait, mais le fait est que la principale concernée non plus, elle disait juste ce qu'elle avait envie de dire, faisait ce qu'elle avait envie de faire, et elle trouvait cette sorte de conversation bien plus intéressante que celle des débuts de leur rencontre, où Abraxas la considérait avec froideur et exigeait d'elle le minimum syndical. Ce qui ne voulait pas dire, bien sûr, qu'elle l'avait emporté sur la situation, mais au moins la tournure que prenait celle-ci savait lui plaire bien davantage, c'est un fait. Quand la jeune femme interrogeait son interlocuteur sur ce qu'il désirait, ici et maintenant, ce n'était évidemment pas sans arrière-pensée, mais la réponse l'intéressait malgré tout. Dis-moi ce que tu désires et je te dirais qui tu es, Agrippine avait tendance à considérait que l'âme humaine s'évaluait à la somme de ses exigences, et à l'acharnement que l'on prenait à les exaucer. Il ne mit pas longtemps à répondre, un sourire tout à fait charmant parce qu'effronté aux lèvres.

Le pouvoir. Bien sûr, le pouvoir. Beaucoup le désiraient et très peu l'obtenaient, mais il faisait en tout cas l'objet d'une quête incessante chez beaucoup d'individus. Le pouvoir n'avait jamais attiré Agrippine. Oh, elle aimait bien l'idée d'avoir une certaine emprise sur les personnes qu'elle appréciait, mais elle ne comparait pas cela au pouvoir que tant d'autres convoitaient. Ceci dit, puisque le goût du pouvoir allait de pair avec l'ambition, c'était le genre de réponse qu'elle aimait bien entendre. Surtout s'il complétait le tout par un "ou toi". Ou, hein... Et pourquoi pas les deux, après tout ?

-Le pouvoir est difficile à obtenir,
répondit-elle, un sourire mutin aux lèvres, son regard ne le lâchant pas des yeux alors qu'elle se rapprochait d'un pas. Moi, en revanche...

Est-ce qu'elle était en train de dire qu'elle était une fille facile ? Plus ou moins, oui (même s'il fallait quand même savoir susciter son intérêt et la séduire un minimum pour qu'elle accepte votre compagnie), et elle ne trouvait pas matière à en rougir, au contraire, même. Et puis, ce n'était pas comme si Abraxas n'était pas au courant de ça, même si elle l'avait rejeté, précédemment... Il avait passé le test de façon beaucoup plus concluante cette fois-ci, mais il avait en mains toutes les cartes pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Auquel cas, eh bien... ce serait de bonne guerre.

code by Mandy

[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 906
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   Mar 21 Aoû - 10:46

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Peut-être qu’il avait placé au second plan l’affront qui lui avait été fait un peu trop rapidement, mais il devait bien reconnaître qu’il était plus amusant de jouer avec elle que de la traiter comme une étrangère. Et puis au moins, cela l’occupait un peu, et autrement qu’au quotidien. Il ne savait pas exactement sur quel terrain il s’aventurait en ce moment-même, parce qu’on ne savait jamais avec elle, mais ce qui était certain, c’est qu’il ne se laisserait pas insulter une seconde fois. Il s’était déridé, mais il n’avait pas oublié pour autant. Quoiqu’il en soit, leur conversation ressemblait un peu à celle qu’ils avaient eu aux premiers abords, il espérait juste que cela ne se terminerait pas de la même façon, parce qu’il risquait de le prendre encore moins bien cette fois-ci. Mais pour le moment, il acceptait de jouer le jeu, tant qu’il avait encore les cartes en main.

Il ne savait pas vraiment ce qu’attendait Agrippine, mais il pouvait parier sans risque qu’elle s’amusait plutôt bien. Il faut dire aussi, que l’ambiance et la tournure de la conversation étaient tout ce qui plaisait à la jeune femme. Elle devait donc être comblée, mais le jeune Malefoy restait tout de même sur ses gardes, il s’était fait avoir une fois, pas deux. Mais pour le moment, il répondait avec bonne grâce à ses petites provocations, puisque c’en étaient de son point de vue.

-Le pouvoir est difficile à obtenir. Moi, en revanche...

Il sourit à nouveau, amusé légèrement par tout cela. Il ne bougea pas, restant installé dans le fauteuil confortablement, enfin aussi confortablement que ce fauteuil pouvait le permettre, et garda son regard accroché au sien, avant de le laisser traîner un peu sur son corps pour ensuite revenir vers ses yeux. Il ne savait pas si elle comptait ou non lui faire le même coup que la dernière fois, mais cette fois-ci, il n’allait pas foncer tête baissée dans la brèche. Il préférait attendre et voir ce qu’il en était, c’était bien plus sûr après tout. Agrippine était tout de même bien difficile pour une femme avec des mœurs aussi légères, mais bon, après tout, cela faisait aussi partie de son charme.

« Rien n’est difficile, il suffit de se donner les moyens suffisants pour prendre ce que l’on veut. » Il marqua une courte pause, la contemplant toujours, et gardant son sourire aux lèvres. « Mais assez parler de moi à présent, dis moi plutôt ce que toi tu veux. Je serai très curieux de l’entendre… »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   

Revenir en haut Aller en bas
 

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Honni groit qui mal y pense des Hongrois
» Je pense à toi plus qu'à n'importe qui [PV]
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker
» Il faudra pense aux handicapés et mettre des moyens
» ROWAN ► Si tu crois que tu as une vie amoureuse de merde, pense à Titeuf qui essaie de chopper Nadia depuis 7 ans.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'allée des embrumes
-