AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Aoû - 17:58


« La rancune est une dépense improductive »
L'

air de rien, la manière qu'Abraxas avait de voir les choses plaisait immensément à Agrippine. Elle avait sans doute un faible pour les garçons ambitieux. Pas qu'elle cherche à tout prix à faire correspondre ses conquêtes à une constante particulière, mais c'était tout de même un constat. Il fallait qu'elle se reconnaisse, au moins un peu, dans les propos de son interlocuteur pour qu'ils sachent la séduire, et en effet, considérer que l'on pouvait tout obtenir du moment que l'on s'en donnait les moyens, c'était une philosophie qui parlait très largement à la jeune femme.

Bon, elle n'irait peut-être pas admettre de son côté que rien n'était difficile, au nom des difficultés qu'elle avait elle-même affrontées, et desquelles elle n'était pas toujours sortie victorieuse. Elle avait peut-être davantage tendance à fuir les difficultés qu'à y faire face, mais il était certain cependant qu'elle était de nature à vouloir, et à prendre ce qu'elle voulait sans aucune considération éthique ou morale. Et ses désirs étaient aussi inconstants qu'elle-même : ce qu'elle avait rejeté la veille pouvait tout à fait lui faire de l'oeil le lendemain.

-Oh tu sais, je ne suis pas quelqu'un de très ambitieux, moi.


Et c'était assez évident. Il suffisait de voir l'état de son appartement pour en avoir confirmation. Elle aurait peut-être pu avoir beaucoup plus... en léchant les bottes de sa ministre de sa mère, par exemple. Ou mieux, en la faisant chanter... Cette dernière idée lui avait effleuré l'esprit plus d'une fois, d'ailleurs, mais elle ne comptait pas la mettre à exécution, elle ne voulait définitivement rien qui lui vienne de Wilhelmina Tuft. Alors non, ce qu'elle voulait, ce n'était pas particulièrement la richesse, l'honneur ou le pouvoir, elle se contrefichait un peu de ça...

-Je veux juste être libre, c'est tout,
ajouta-t-elle, ce qui était au bout du compte la réponse la plus honnête qu'elle pouvait formuler. Libre de faire ce que je veux, quand je le veux, comme je le veux. Et dans l'immédiat... Elle se rapprocha un peu plus de lui tout en le détaillant du regard. Tu me conviendrais tout à fait.

Pas de coup fourré cette fois, Abraxas avait passé le test, et plus qu'honorablement.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Sep - 3:10

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bien, bien, bien. Les choses étaient très nettement plus détendues et agréables maintenant. Abraxas n’oubliait rien, mais il acceptait tout de même de mettre sa rancune de côté, du moins pour le moment, il aviserait au fur et à mesure que les choses avançaient. Mais il était bien obligé de constater qu’Agrippine y mettait du sien pour une fois, pour qu’il sache se dérider un peu. Cela ne voulait pas dire que les choses étaient enclenchées sans aucun retour en arrière possible, mais cela laissait entrevoir au moins quelques issues plus tentantes et agréables que ce qu’elles étaient au début de leur entrevue.

En tout cas, il n’était pas fermé au dialogue, surtout que la conversation était fort plaisante. Ou du moins, elle abordait des choses qui plaisaient assez au jeune Malefoy. Parler de lui ou de ses ambitions personnelles était quelque chose qu’il aimait bien. Se mettre en avant tout simplement était quelque chose qu’il appréciait. La modestie ne faisait pas partie de sa personne, ni de son vocabulaire, mais en même temps, il était très clair qu’il était au-dessus d’une bonne majorité d’hommes. Ce n’était pas compliqué à voir ou à admettre.

-Oh tu sais, je ne suis pas quelqu'un de très ambitieux, moi.

Il n’était pas étonné. Rien qu’à l’observer, ou même observer son intérieur, cela se voyait tout de suite qu’Agrippine n’aspirait à rien de grand. Peut-être même qu’elle n’aspirait à rien du tout. Abraxas avait un peu de mal à comprendre ce genre de fonctionnement ou de pensées. Il faut dire que c’était très opposé à tout ce qu’on lui avait inculquer depuis sa plus tendre enfance. Mais soit, si cela lui convenait ainsi, ce n’était pas lui qui irait lui dire comment mener sa vie. Après tout, elle faisait bien ce qu’elle voulait.

-Je veux juste être libre, c'est tout. Libre de faire ce que je veux, quand je le veux, comme je le veux. Et dans l'immédiat... Tu me conviendrais tout à fait.

Il haussa un sourcil légèrement, continuant de la regarder. Eh bien, Agrippine Tuft était peut-être libre, mais c’était une véritable girouette. Bon, ce coup-ci ce n’était pas vraiment déplaisant, mais on ne savait jamais sur quel pied danser avec la jeune femme. Et il ne doutait pas que c’état un sentiment qu’elle aimait produire chez les autres, c’était même certain.

« La liberté… intéressant. Je dois dire que tu dois être assez satisfaite dans ta propre définition de la liberté. Mais tu sais ma chère, on n’est jamais complètement libre. Il y a toujours quelque chose ou quelqu’un qui nous retient et nous domine. Que ce soit conscient ou non. En tout cas, j’ose espérer que tu ne comptes pas jouer au même jeu deux fois de suite. Surtout que ce n’était déjà pas très amusant la première fois. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Sep - 19:43


« La rancune est une dépense improductive »
C'

est sûr, chacun avait sa propre définition de la liberté, et celle qu'Agrippine considérait comme la sienne ne conviendrait peut-être pas à celle d'autres personnes, c'était même sûr, mais Abraxas avait raison d'estimer qu'elle vivait de façon plutôt conforme à sa propre définition. Encore qu'Agrippine y émettrait tout de même quelques réserves. Quelque part, elle se sentait toujours entravée par son passée. Pas au point de ne pas vivre sa vie comme elle l'entendait. Mais ce serait mentir d'affirmer que, même maintenant, elle ne voudrait pas que sa mère l'aime... Ou qu'elle n'était pas parfois hantée par le souvenir de son père (même si sa mort avait été un véritable soulagement pour elle). Bien sûr, le fait qu'elle fréquente toujours Ignatius, et leur dernière conversation, n'arrangeait rien à cela... mais c'était sans doute le lot de tout le monde. Les ambitieux qui avaient tout estimeraient avoir encore besoin d'être chose, les amoureux de leur liberté trouveraient toujours une façon ou une autre de s'attacher, rien qu'un petit peu. Peut-être parce que, quand on a vraiment obtenu ce qu'on voulait... la vie perd de son sens.

Là encore, Abraxas le résumait très bien. Personne n'était jamais totalement libre. Et c'était la vérité, on était toujours dominé par quelqu'un, par quelque chose : une idée, une pensée, une personne... qu'importe, il y avait toujours quelque chose. Et dans son cas, c'était sans doute un fantôme, beaucoup trop présent alors qu'elle avait lutté toute sa vie pour ne rien lui devoir. C'était son petit cercle vicieux à elle : c'était à cause de son père qu'elle avait tenu à être à ce point libre. C'était à cause de lui qu'elle ne le serait jamais... Même s'il ne pouvait plus rien contre elle. Mais... Eh... est-ce qu'on laisserait pas les trucs morbides de côté pour se focaliser sur... plus intéressant.

Si elle était bien libre d'une chose, c'était de son corps, et elle avait bien envie d'en faire usage, même si le jeune homme avait de bonnes raisons d'être sur la réserve... elle avait bien compris qu'il avait très mal digéré son refus de la dernière fois. Pour cause, Abraxas n'était pas forcément le genre de jeune homme à qui on dit non... mais Agrippine était comme ça. La dernière fois, elle ne voulait pas, et maintenant oui, c'est tout.

-Parle pour toi
, répondit-elle d'un ton amusé. Et si tu essayais, pour voir ? Ce n'est pas pour casser le suspense, mais je crois que tu ne serais pas déçu.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 10 Oct - 9:35

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas était encore indécis quant à sa présence ici. Les choses étaient très différentes du début, et ils arrivaient à avoir une conversation adulte et réfléchie. Ce qui n’était pas du tout le cas avant. Mais ce n’est pas pour autant que le jeune homme oubliait tout et qu’il n’était plus en colère, ou du moins fâché contre elle. Il avait bien compris que d’une certaine manière, elle lui proposait de conclure, mais il ne savait pas s’il en avait vraiment envie. Il se comportait complètement comme un enfant capricieux, qui ne voulait plus du jouet qu’on lui avait refusé dans un premier temps. C’était peut-être stupide, mais après tout, il avait été élevé dans cette ambiance là. Et on lui avait toujours donné tout ce qu’il voulait en plus de ça. Mais bon, il allait bien voir comment les choses évoluaient. Pour le moment, il restait assez indécis. C’était soit, céder à ses envies, soit la laisser en plan comme elle l’avait elle-même fait. Un choix Cornélien du premier ordre, à ne pas en douter. Peut-être qu’elle l’aiderait à se décider entre les deux options qui s’offraient à lui.

Il savait déjà qu’Agrippine savait être convaincante. Et même s’il ne le savait pas déjà, cela se voyait dans la façon qu’elle avait de se comporter. Ce n’était pas un défaut en soit, bien au contraire. Etre persuasif était très utile dans la vie, même si Agrippine ne l’utilisait pas pour des choses essentielles, ou du moins, elles ne l’étaient pas pour Abraxas. Mais chacun avait sa définition des choses importantes, et il savait déjà qu’ils avaient des avis différents sur pas mal de choses. Mais c’était humain après tout, d’être en confrontation, même si en ce moment même, il n’y avait pas vraiment de confrontation. Ils étaient conscients de leurs différences de point de vue, mais ce n’est pas pour autant qu’ils se tapaient dessus.

Même s’il était conscient que la jeune femme ne serait pas contre un corps à corps en ce moment. Et lui non plus d’ailleurs, mais encore une fois, il restait indécis sur la marche à suivre. Elle avait au moins réussi à l’apaiser un peu, ce n’était pas rien. Ou alors, il n’avait peut-être pas eu envie de rester fâché contre elle indéfiniment et c’était donc laissé faire. Les deux étaient possibles après tout.

-Parle pour toi. Et si tu essayais, pour voir ? Ce n'est pas pour casser le suspense, mais je crois que tu ne serais pas déçu.

Il leva les yeux au ciel. Si elle s’était bien amusée à l’humilier, tant mieux pour elle, mais ce n’était pas de cette façon qu’elle obtiendrait quoique ce soit de lui de toute façon. Il se leva calmement et glissa ses mains dans ses poches, en l’observant toujours.

« Ah oui ? Et qu’est-ce qui me dit que je peux te faire confiance là-dessus ? »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 10 Oct - 22:13


« La rancune est une dépense improductive »
A

u fond, et même si Abraxas ne serait certainement pas du même avis, Agrippine estimait de plus en plus qu'elle avait bien fait de le faire mariner pour finalement se refuser à lui auparavant. C'est sûr que ça n'avait pas dû être une partie de plaisir pour le jeune homme... mais pour la peine, le comportement qu'il avait avec elle était maintenant plus... à son goût. Agrippine aimait se croire irrésistible et en même temps n'avait pas envie qu'on lui résiste si facilement... C'était une de ses beaucoup trop nombreuses contradictions.

Elle voulait qu'on lui cède, mais pas trop, elle voulait qu'on l'admire ou qu'on la déteste, elle voulait qu'on la désire et qu'on la fuit, tout en même temps. Alors oui, elle aimait le voir à ce point réticent à présent à se donner à elle alors qu'il lui avait clairement fait comprendre qu'il la voulait... Est-ce que ça voulait dire qu'ils avaient manqué le coche, qu'Abraxas ne voudrait plus d'elle ? Difficile à dire, mais c'était ça qui était plaisant, aussi... Il y avait forcément de l'attirance entre eux, ça ça ne datait pas d'hier, mais l'indécision quant à ce qui allait se produire à présent avait de quoi nettement pimenter l'affaire.

-C'est ça, le hic,
répondit-elle avec malice. Elle se rapprocha de lui, fit glisser ses doigts le long de son torse. Tu ne peux pas me faire confiance. Je suis... instable, comme fille, s'amusa-t-elle à ajouter.

Mais d'un autre côté, c'était vrai. On ne pouvait pas dire que la loyauté étouffait Agrippine. Elle faisait comme bon lui semblait quand bon lui semblait, sans s'imposer de restrictions ni de conditions. Alors oui, elle n'était clairement pas la personne la plus fiable du monde. Et ne cherchait pas à l'être au passage. Les garanties, elle ne faisait pas, tout simplement...

Et elle comprenait que ça puisse déplaire ou dérouter, mais après tout, c'était le problème des autres, pas le sien. Et après tout, Abraxas pourrait bien décider de lui rendre la pareille en la laissant sur le carreau... elle pourrait difficilement le lui reprocher, c'est clair. Et ça ne la convaincrait peut-être que d'autant plus de revenir à la charge. Alors, elle déposa furtivement ses lèvres sur celles d'Abraxas.

-Fais-en ce que tu veux.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Nov - 15:47

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Agrippine était probablement la dernière personne avec qui il parier ou jouer à un jeu d’argent, parce qu’elle était assez bonne dans le bluff, il n’en doutait pas. Mais elle avait quelques atouts, c’était très clair. Il ne le démentait pas, mais il restait encore un peu sur la retenue à cause de leur… passif. Oui, c’était un homme rancunier, mais après tout, le pardon c’était pour les faibles. Certes, le grief commis par Agrippine n’était pas d’une importance capitale, mais le jeune Malefoy avait tout de même été blessé dans son orgueil, ce qui n’était pas négligeable, parce que tout ce qui touchait Abraxas était d’une grande importance. Bien évidemment.

Que faire alors, la laisser plantée là comme elle avait fait avec lui ou profiter de la situation pour obtenir ce qu’il voulait ? Un choix cornélien à n’en pas douter. Mais il n’était pas encore tout à fait sûr de son choix pour l’heure, dans tous les cas, il serait gagnant, c’était certain. C’est ce qui rendait le choix difficile. Mais il ne pouvait même pas être certain que cela lui fasse quoique ce soit si jamais il la laissait en plan, parce qu’elle donnait tout de même l’impression de se ficher de tout.

-C'est ça, le hic. Je suis... instable, comme fille

Sans blague. C’était le moins qu’on puisse dire de la jeune femme, mais c’était peut-être aussi ce qui se rajoutait à son charme. Mais il est vrai qu’elle avait trouvé sa voix en terme de profession, personne ne voudrait l’engager, ou peut-être qu’ils le feraient à cause de son nom… une mère ministre de la magie… ça servait, bien qu’elle ne devrait pas servir très longtemps, les ministres ne faisaient pas long feu ces derniers temps.

Mais bon, ce n’était pas le sujet pour le moment. Il avait une décision à prendre, de toute façon, ça n’aurait pas grand incidence, et il ne doutait pas que quoi qu’il choisisse, elle continuerait de lui fournir ce qu’il demandait tant qu’il mettait le prix, même si pour cette fois-là, il n’avait pas eu à débourser ne serait-ce qu’une seule noise, c’était elle qui voyait si elle voulait tout faire gratuit, ce n’était pas son problème à lui.

-Fais-en ce que tu veux.

Il ne broncha pas quand elle effleura ses lèvres des siennes, toujours aussi joueuse, elle ne changeait pas. Mais après tout, pourquoi changer si cela lui convenait ainsi. Il la dévisagea un moment, sans bouger ou prononcer le moindre mot. Il sourit ensuite avant de passer une main dans ses mèches rousses et de tirer un peu dessus pour lui faire pencher la tête en arrière. Il embrassa ses lèvres de manière un peu plus appuyé.

« Ce que je veux vraiment ? Ce n’est pas très raisonnable de ta part de dire ce genre de choses. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Nov - 18:07


« La rancune est une dépense improductive »
A

grippine s'attendait à tout moment à ce qu'Abraxas lui rende la monnaie de sa pièce et mette brusquement fin à leur petit jeu. Comment le prendrait-elle ? A coup sûr, elle serait forcément un petit peu frustrée, parce que quand on en arrivait à ce seuil du processus de séduction, on n'avait pas forcément envie de faire machine arrière... Sauf si on se retrouvait en présence d'Harfang Londubat. Et dans ce cas-là, c'était plutôt marrant. Oui, elle serait certainement frustrée, mais elle n'irait certainement pas le lui reprocher. Elle ne possédait pas cette fierté typique des Malefoy, elle ne lui en tiendrait ni rancune ni quoi que ce soit d'autre. Au mieux lui adresserait-elle un "bien joué" ou "tu ne l'as pas volé", tout simplement. En attendant, rien n'était joué encore, et entre les deux options les plus logiques à venir, elle savait pertinemment où allait sa préférence. Seulement, c'était à Abraxas qu'elle avait laissé les rênes, et elle ne comptait pas revenir là-dessus. Alors pour sa part, elle n'avait plus qu'à attendre... et voir de quelle manière les choses allaient se passer à présent.

Et il agit, en effet. Attrapant une mèche de ses cheveux flamboyants, il tira son visage en arrière et l'embrassa avec ce qu'Agrippine se plus à assimiler à une certaine fougue, qui n'était pas pour lui déplaire. OK, il embrassait très bien. Et sa manière de faire la satisfaisait assez. Agrippine n'avait rien contre les relations physiques un peu... musclées. Au lit comme dans la vie, elle aimait prendre des risques, surprendre et se laisser surprendre, alors elle se contenterait très difficilement de simples parties de jambes en l'air complètement plan-plan. Encore fallait-il qu'il poursuive sur cette lignée... Et ne dépasse pas la limite. Limite et Agrippine ? Oui, ça n'avait pas l'air d'aller ensemble, et il paraissait difficile de croire qu'Agrippine ait la moindre limite. Mais qu'elle le veuille ou non, elle était humaine, alors il restait quelques points sensibles sur lesquels il valait mieux éviter d'appuyer avec trop d'insistance.

Certains sévices pouvaient tenir du fantasme pour ceux qui ne les avaient pas vécus... Mais Agrippine avait subi son lot de sévices. Et au-delà de ses cicatrices visibles, encore imprimées sur sa peau. D'autres étaient intérieures, et il fallait éviter d'en effleurer le dessin. Dans tous les cas, elle était tout à fait prête à prendre le risque. Raison pour laquelle elle répondit, une lueur malicieuse dans le regard.

-J'ai jamais été raisonnable.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 28 Nov - 18:50

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si Abraxas restait encore un peu indécis sur ce qu’il était censé faire, et hésitait encore entre deux options, rien ne l’empêchait de se faire un peu plaisir en attendant d’être vraiment sûr. Ou alors c’était juste une excuse qu’il se donnait pour ne pas avoir de remords parce qu’il ne l’aurait pas rembarrée, enfin bon, peu importe. Dans tous les cas, les dés n’étaient pas encore jetés, et il était encore libre de ses mouvements et de ses choix. Fort heureusement, ce n’était pas comme si Abraxas était un homme qui se laissait dominer de toute façon, quelque soit le contexte ou la façon. La seule personne susceptible de lui faire faire ce qu’elle voulait, c’était Tom. Mais il était son maître, donc les choses étaient plutôt naturelles, Abraxas était rentré dans les rangs en toute connaissance de cause. Et à ce jour, il ne regrettait pas son choix, il était bien tant que tous reconnaissent la domination des sorciers de sang-pur, entre autres choses. Et il y avait quelqu’un qui osait faire bouger les choses et dicter sa loi, alors pourquoi refuser de le suivre ? Ce serait inconcevable.

Enfin, ce n’était pas le sujet, et il avait déjà bien mieux à faire en ce moment précis. Non pas qu’il ait besoin de toute sa concentration, mais un minimum déjà, ça ne ferait pas de mal, pas vrai ? Enfin bref, Abraxas était encore indécis, mais il préférait ne pas trop y songer. Après tout, il pourrait toujours la quitter un peu plus tard, quand les choses seraient bien engagées… c’était aussi une idée qui pouvait l’effleurer. Même si sur le moment, ce qui effleurait le plus son esprit c’est que malgré son ego blessé, il avait envie d’elle. D’ailleurs il ne s’était pas gêné pour le lui faire savoir, puisqu’il lui avait donné un baiser fougueux. Ce qui n’avait pas l’air de lui déplaire, soit dit en passant, étant donné ses réactions. Cela s’annonçait bien pour la suite en tout cas.

Abraxas n’était pas un amant violent, il ne prendrait aucun plaisir à violenter une femme, de quelque façon que ce soit, mais il pouvait bien reconnaître que de temps en temps, un peu de sauvagerie ne faisait pas de mal. C’est juste de la passion exacerbée après tout, pas de quoi en faire toute une histoire. Mais il ne doutait pas qu’Agrippine n’était pas le genre de femme à devoir regarder dans le blanc des yeux tout en lui susurrant des mots doux. Dégoûtant.

-J'ai jamais été raisonnable.

Oh pour ça, il n’avait absolument aucun doute. Il n’aurait jamais parié sur le contraire, il n’y avait qu’à voir son activité professionnelle, son intérieur, pour être d’accord avec tout cela. Si cela lui plaisait, tant mieux pour elle après tout. Il lui adressa un sourire amusé et la fit reculer jusqu’à la presser contre un des murs, la bloquant avec son corps.

« Si tu m’avais dit le contraire, je t’aurai prise pour une folle. Même si je pense que tu l’es quand même. »

Il fit glisser ses mains sur son corps encore couvert, sans aucune gêne. De toute façon, c’était comme si elle lui avait déjà donné son accord avec tout ce qui s’était dit juste avant.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 28 Nov - 20:08


« La rancune est une dépense improductive »
A

grippine n'opposa pas l'ombre du commencement de la moindre petite résistance quand Abraxas l'entraîna contre le mur le plus proche, faisant barrière avec son corps à toute éventuelle intention de se dérober de sa part. Elle n'avait clairement pas l'intention de s'y opposer. Elle devait bien reconnaître trouver cette situation assez... excitante, et si Abraxas devait mettre fin à ce petit manège maintenant, elle serait clairement frustrée.

Bonne joueuse, elle ne le lui reprocherait pas pour autant, c'est sûr, n'empêche que pour le coup, il s'était largement rattrapé, et si elle n'avait pas eu envie d'aller plus loin avec lui jusque-là, elle en avait très envie en cet instant précis. Et qu'il se dérobe ou non au moment le plus inopportun, elle gageait qu'il en avait envie également, ce qui n'était pas pour lui déplaire non plus, au passage. Loin de là, même.

Cela dit, elle devait bien reconnaître que cette légère incertitude n'était pas sans ajouter du piment à l'affaire. Rien n'était acquis, la situation pouvait encore basculer à tout moment, et l'air de rien, ça rajoutait très clairement du piment à l'affaire.

Elle afficha un fin sourire tout en se mordillant légèrement la lèvre inférieure quand le jeune homme observa que c'était loin d'être une surprise pour lui que d'entendre qu'elle n'avait jamais été quelqu'un de raisonnable... en même temps, c'était assez évident. C'était comme affiché en lettres aussi flamboyantes que sa chevelure sur son front : elle avait fait de cette absence de raison le moteur de toute son existence, et ce n'était pas demain la veille qu'elle changerait sa manière de faire, loin s'en faut. Et en plus de ne pas être raisonnable, il se pouvait également, oui, qu'elle ne soit pas tout à fait saine d'esprit, elle ne comptait pas s'en cacher. En même temps, quels attraits aurait la vie sans un (immense) grain de folie.

-Tu n'imagines même pas à quel point,
répondit-elle d'un ton amusé. Mais ça va peut-être venir.

Pour peu qu'il aille jusqu'au bout, car pour l'heure, elle n'initia rien de plus. Elle était là, plaquée contre ce mur. Elle était à sa merci... Et elle comptait le rester, si cela pouvait duement assouvir l'un ou l'autre fantasme de son interlocuteur.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Déc - 16:51

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La question n’était pas de savoir si oui ou non Abraxas avait envie d’Agrippine, puisque la réponse était plus qu’évidente. Il avait définitivement envie d’elle. Mais ce n’était pas la seule composante à prendre en compte. Il sentait, et voyait bien qu’elle aussi en avait envie. Et il en était flatté et satisfait, il n’y avait pas à dire. Mais il avait envie aussi quand elle l’avait rembarré la dernière fois. Alors devait-il vraiment lui donner ce qu’elle lui avait refusé ? Si elle avait dit non d’emblée, il aurait pu le comprendre, mais elle avait joué avec lui comme ils avaient juste avant. Alors il était encore dans l’hésitation, mais pour le moment, il avait envie d’en profiter un peu, il pourrait toujours la laisser un peu plus tard, mais avant que les choses se concrétisent réellement.

En tout cas, pour le moment, il passait un assez bon moment, alors il n’allait pas non plus s’en priver. Ce serait bête de sa part. L’avoir ainsi entre lui et le mur n’avait rien de désagréable, et même si cela ne se rattachait pas spécialement à un désir dominateur ou possessif, c’était tout de même agréable de savoir qu’elle ne pouvait pas aller où que ce soit, mais en cet instant, il n’était même pas sûr qu’elle veuille se défaire de cette position et cette situation.

Comme elle l’avait dit elle-même, elle était loin d’être raisonnable et réfléchie. Si cela avait un certain charme, ça pouvait aussi être déroutant. Il ne savait pas si la dernière fois c’était réfléchi de sa part pour le tourner en ridicule ou si elle avait changé d’avis en cours de route, répondant à ses envies passagères, mais quoique ce soit, il l’avait mal pris de toute façon. C’était le moins qu’on puisse dire, mais un Malefoy n’oubliait jamais un méfait fait à son encontre.

-Tu n'imagines même pas à quel point. Mais ça va peut-être venir.

Peut-être, peut-être pas. C’était encore à voir. Pour le moment, il avait décidé de rester ici, mais il pouvait encore changer d’avis, rien n’était figé dans le temps. Il pencha la tête pour embrasser la peau délicate de son cou, goûtant un peu la jeune femme tandis qu’une de ses mains se glissa sur la cuisse de la rousse remontant doucement sa robe et sa jambe contre sa hanche. Il redressa la tête et planta son regard dans le sien, une lueur amusée et malicieuse au fond de ses prunelles.

« Tu as l’air sûre de toi… »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Déc - 20:52


« La rancune est une dépense improductive »
E

n fait, la perspective que le jeune homme puisse décider à tout moment de mettre fin à leur petit jeu y rajoutait un piment qui ne l'excitait que davantage. Elle était à sa merci... mais sans que cela ne puisse lui porter réellement préjudice (au pire, il la laisserait toute seule avec sa frustration et elle s'en remettrait rapidement, et ce serait peut-être même pas plus mal comme ça puisqu'il estimerait peut-être qu'ils étaient quittes, pour la peine). Alors c'était particulièrement agréable, on peut le dire. Surtout que le jeune homme savait parfaitement comment y faire afin de laisser le plaisir monter doucement en puissance, alors que ses lèvres se déposaient au creux de son cou, qu'il relevait le bas de sa robe et soulevait sa jambe contre sa hanche. Elle soutint son regard, les yeux pétillants. Elle savait que la situation pouvait basculer à tout moment, mais pour l'heure, puisqu'ils étaient là, elle savait en profiter pleinement, et elle ne boudait pas son plaisir.

Peut-être, oui, qu'Abraxas n'aurait pas ici et maintenant l'occasion de constater à quel point elle était folle, mais si ce ne devait pas être maintenant, elle ne doutait pas que ça arriverait un jour ou l'autre... pas forcément parce qu'ils se retrouveraient dans une situation similaire, mais parce qu'il n'y avait pas besoin de chercher bien loin pour constater à quel point elle était cinglée, dans tous les aspects de son existence.

-Toujours,
répondit-elle avec un léger sourire quand son interlocuteur observa qu'elle avait l'airt bien sûre d'elle.

Elle l'était, effectivement, parce qu'elle ne voyait pas l'intérêt de ne pas l'être, dans ses victoires, dans ses échecs, peu importe laquelle de ses décisions, mieux valait être sûr de soi... ou en tout cas sembler l'être.

-Le temps qu'on perds à s'inquiéter ou à se poser des questions, c'est toujours du temps perdu,
ajouta-t-elle avec un fin sourire.

Et même s'il décidait dans la seconde de tout arrêter, au moins, sur le moment, ça aurait été particulièrement agréable. C'était là tout l'intérêt de vivre le moment présent, on se posait beaucoup moins de questions... on s'empoisonnait moins l'existence. Même si on n'échappait pas aux problèmes pour autant. Loin de là, même, en réalité.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 20:15

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Agrippine ne manquait pas de confiance en elle, c’était le moins qu’on puisse dire. Mais peut-être ce trop plein de confiance en elle cachait quelque chose d’autre, ou c’était un genre qu’elle voulait se donner, paraître plus forte aux yeux des autres, moins vulnérable. C’était une bonne tactique si c’était le cas, ça marchait dans la plupart des cas, seuls de rares individus ne se laissaient pas impressionnés par un trop plein de confiance en soi. Abraxas avait tendance à être sûr de lui dans beaucoup de situations, parce qu’on l’avait appris à l’être, et parce qu’il était convaincu d’appartenir à une élite très minoritaire. Et il en était plus que fier, et il savait qu’il avait raison de l’être. Il appartenait à une vraie communauté qui avait des raisons et des droits de vouloir que leur supériorité soit officiellement reconnue. Après tout, ils n’étaient pas n’import qui, loin de là.

Pour en revenir à Agrippine, la confiance qu’elle avait lui donnait encore plus de charme. Et pour le moment, Abraxas n’avait pas envie de partir, quand bien même l’idée de la laissée plantée ici était alléchante, il ne pouvait pas nier qu’il ait tout de même envie d’elle. Il avait l’opportunité d’avoir ce qu’il n’avait pas eu la fois précédente, alors il ne devait pas obéir aux caprices, ou plutôt, à celui qui lui disait de prendre ce à quoi il avait droit.

-Toujours

Evidemment, il la voyait mal le contredire, cela aurait été totalement à contre sens de ce qu’elle laissait paraître. Tant mieux pour elle, dans tous les cas, si elle arrivait à tenir cette confiance tout le temps, c’était une bonne force dans la vie. Lui-même le savait bien mieux que quiconque, même si bien évidemment, il y avait plus motivant encore.

-Le temps qu'on perds à s'inquiéter ou à se poser des questions, c'est toujours du temps perdu

Etait-ce un message à double escient pour lui ? Peut-être, et elle avait peut-être raison. La chose à faire était peut-être de céder à ses pulsions et d’agir comme il en avait envie avec elle. C’était plus que tentant, surtout qu’au final, il en ressortirait gagnant aussi. Dans tous les cas il l’était, alors mieux valait qu’il prenne du plaisir par la même occasion non ? En tout cas, il ne bougea pas et resta collé contre elle, dans une position plus qu’indécente, laissant courir ses doigts sur sa cuisse relevée.

« Intéressant. Et selon toi, que devrai-je faire maintenant ? »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 21:42


« La rancune est une dépense improductive »
I

ntéressant, c'était le mot, oui. Même si elle ne pensait pas apprendre grand-chose à son interlocuteur. S'ils n'avaient pas forcément des mentalités très semblables, il y avait forcément des points sur lesquels ils se rapprochaient, et en l'occurrence, elle pensait réellement que sur celui qui avait de bonnes chances de les intéresser tous les deux, ils devraient vraiment réussir à s'entendre sans la moindre difficulté. Du moins s'ils allaient jusqu'au bout, ce qui n'était toujours pas une certitude. Et l'air de rien, ce sentiment d'incertitude n'était pas totalement pour déplaire à Agrippine. Elle commençait même à y prendre goût. Certes, ça ne tiendrait absolument pas sur la durée, mais l'air de rien, elle réalisait que ce petit jeu n'était pas déplaisant. Savoir qu'à tout moment, la situation pouvait se renverser et jouer en sa défaveur donnait une part de challenge plutôt exaltante à leur échange. C'était peut-être d'ailleurs ce qui la convainquait d'autant plus d'aller jusqu'au bout cette fois alors qu'elle avait fini par freiner la dernière fois. Bon, c'est sûr, c'était agréable aussi d'avoir le pouvoir sur la situation. Mais le céder de temps à autre n'était clairement pas l'exercice le plus déplaisant que l'on puisse imaginer, loin s'en faut.

-Ce n'est pas à moi de te le dire, répondit-elle, un sourire malicieux aux lèvres, quand le jeune homme lui demanda ce qu'il devrait faire à présent.

Elle se doutait que dans tous les cas, il n'en ferait qu'à sa guise, que ce soit pour cautionner ses dires ou bien la contredire, tout simplement. Mais elle préférait lui laisser toutes les clés en mains. Elle acceptait, globalement, de n'en avoir aucune à sa disposition. Elle voulait qu'Abraxas soit totalement décisionnaire. L'air de rien, il l'avait mérité. Surtout après avoir gardé le contrôle tout au long de leurs premiers échanges.

-Moi, à ta place.... je suivrais mon instinct, tout simplement. Mais tu peux bien faire ce que tu veux.


Ceci dit, elle espérait bien qu'il suivrait son instinct, parce qu'elle avait le sentiment que ce dernier serait en parfaite adéquation avec ce qu'elle souhaitait elle aussi. Après tout, il n'y avait aucun mal à se faire du bien, non ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Jan - 9:50

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas se laissait séduire par la jeune femme avec délectation. Même si pour être tout à fait juste, il fallait reconnaître qu’elle l’avait séduit dès leur première rencontre. Mais que tout cela avait été étouffé le temps qu’il était resté vexé. L’était-il ? Plus vraiment… Agrippine avait réparé ses torts, du moins en partie. Mais peut-être que si elle se montrait convaincante et performante, il pourrait totalement oublier cette mésaventure. Mais rien n’était encore fait. A ce stade des choses, Abraxas se voyait mal partir pour être honnête, ce serait une frustration pour lui-même également, et il ne voyait pas l’intérêt de se frustrer. Mais il ne voulait pas lui dire maintenant, il préférait laisser le jeu continuer un peu. Après tout, ça n’avait rien de désagréable, au contraire, cela rajoutait un petit quelque chose. Et puis, il devait bien admettre que le fait qu’elle le laisse pour le moment diriger les choses lui plaisait bien aussi. Abraxas était un homme qui aimait le contrôle après tout, alors rien de plus normal que cela lui plaise. Cela changerait peut-être plus tard, elle tenterait peut-être de reprendre les choses en main, et cela pouvait aussi se montrer intéressant. Il verrait bien de toute façon.

-Ce n'est pas à moi de te le dire

Abraxas haussa un sourcil, amusé. En temps normal, Agrippine ne se gênait pas vraiment pour donner son avis sur les choses. Alors il était assez intriguant que quand on lui demande elle ne veuille pas s’épancher plus que cela.

-Moi, à ta place.... je suivrais mon instinct, tout simplement. Mais tu peux bien faire ce que tu veux.

Ah, voilà qui était mieux. Sa réponse ne l’étonnait guère à dire vrai. Mais elle étai à son image, donc rien d’anormal. Il lui sourit et l’observa pendant quelques instants, faisant mine de considérer sa réponse pour s’aider à choisir ce qu’il devait faire en cet instant, même s’il le savait déjà depuis un moment.

« Suivre mon instinct… ça n’est pas vraiment dans mes habitudes. »

Il est vrai que depuis qu’il était enfant, on lui apprenait à contrôler chaque aspect de sa vie, et à se comporter et agir d’une certaine façon. Ce qu’il ne dénonçait pas, loin de là. Il appréciait l’éducation qu’il avait reçue, ainsi que la façon dont il menait sa vie. Mais pour une fois, pourquoi ne pas faire une exception ? Surtout que ce n’était pas vraiment une lourde concession, bien au contraire.

« Mais soit. Pour une fois, je veux bien consentir à t’écouter. »

Sur ces mots, il reprit possession de ses lèvres, sa main qui était sur sa cuisse, remonta vers l’intérieur pour s’immiscer entre ses cuisses et caresser une zone plus sensible et intime.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Jan - 18:31


« La rancune est une dépense improductive »
A

grippine trouvait sincèrement malheureux de constater au quotidien à quel point le genre humain dit civilisé peinait à accepter de s'abandonner à ses seuls instincts, comme s'il devait s'agir d'une faiblesse alors qu'au bout du compte, c'était juste... naturel. C'était une chose que la jeune femme avait bien vite réalisé dès lors qu'elle était parvenue à échapper au joug de son père adoptif et à s'émanciper, quand elle avait cessé d'essayer de lui plaire, comme au reste de sa famille : il n'y avait rien de plus grisant que la liberté, la perte de contrôle, de faire ce qu'on voulait, quand on le voulait, comme on le voulait. Maintenant qu'elle s'était extirpée de tout dogme (ou de la grande majorité d'entre eux, en tout cas, il y avait toujours quelques obstacles inconscients pour venir gâcher la fête, d'une façon ou d'une autre), elle n'accepterait plus jamais de retourner à ce genre de stystème fondé majoritairement sur l'image et sur l'étiquette... Prendre ce qu'elle voulait quand elle le voulait, vivre comme elle l'entendait, être sans cesse à l'écoute d'elle-même, c'était libérateur.

Elle ne garantissait pas d'initier pour de bon Abraxas à cette philosophie de vie... en fait, elle était convaincue que sitôt cette petite parenthèse achevée, il retournerait à sa vie et à ses usants principes, comme tous ces gosses de riche qu'elle adorait dévergonder, mais si elle pouvait ouvrir pour lui une petite fenêtre sur ce qu'il avait souvent tendance à s'interdire, elle n'allait pas s'en priver.

D'autant que oui, elle croyait de moins en moins en la possibilité qu'il la rejette. Il avait envie d'elle, elle avait envie de lui, et s'il était bien une situation au cours de laquelle désobéir à leur instinct serait... regrettable, c'était bien maintenant. Et elle ne fut pas déçue, en effet. Car alors qu'il reprenait possession de ses lèvres, ses mains venaient se glisser entre ses jambes, flattant son intimité de caresses auxquelles elle ne restait absolument pas insensible.

-C'est pas si mal de m'écouter, de temps en temps
, répondit-elle, le souffle court, entre deux baisers, tout en laissant à son tour ses doigts descendre jusqu'à une zone sensible de l'anatomie du jeune homme, qu'elle flatta de caresses insistantes.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 19:57

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Qui avait gagné ? Difficile à dire, mais le plus simple serait de dire qu’ils avaient gagné tous les deux. C’était plus simple, et ainsi, tout le monde était content. Après tout, ils avaient tous les deux ce qu’ils voulaient au final. Et ils allaient très certainement passer un très bon moment l’un avec l’autre, et c’était une des choses les plus importantes qu’il fallait retenir en ce moment précis. Il espérait en tout cas qu’il n’allait pas être déçu. Peut-être qu’elle avait une réputation qui ne collait pas à la réalité, et que le jeune Malefoy allait trouver sa performance décevante. Mais bon, il y avait peu de chances. Rien qu’à sa gestuelle, sa façon de se tenir, de se comporter… cela se sentait qu’elle avait de l’expérience, et qu’elle savait y faire dans ce domaine. Et c’était tant mieux. Il était toujours agréable de passer un moment intime avec une femme expérimentée. Même si évidemment, ce n’était pas toujours le cas, et que cela ne faisait pas très bon genre, surtout pour la femme en question, c’était toujours agréable pour lui, il n’allait pas le nier.

En tout cas, il n’avait pas attendu plus longtemps pour aller taquiner des parties de son corps qui étaient sensibles chez toutes les femmes. C’est vrai, depuis le temps qu’ils se tournaient autour, et même si la première fois elle l’avait repoussé avant que les choses ne deviennent vraiment concrètes, il estimait tout de même avoir le droit de pouvoir faire ce qu’il désirait à présent.

Ce que la jeune femme ne manqua pas de lui rendre, pour son plus grand plaisir. Il n’allait pas jouer les fines bouches ou les prudes. Ils avaient assez attendu, et si elle voulait le toucher, qu’elle le fasse, ce n’était certainement pas lui qui allait la repousser, bien au contraire, il serait plus du genre à quémander plus d’attentions, même si Abraxas Malefoy ne quémandait jamais. Loin de là.

-C'est pas si mal de m'écouter, de temps en temps

Pour cela, il n’était pas vraiment sûr. Il était même certain que ce n’était pas du tout une habitude à prendre. Mais il comptait ne le faire qu’une seule fois, il ne voulait pas prendre exemple sur elle, ou la laisser déteindre sur lui. Ce serait vraiment la pire idée qu’il puisse avoir. Sa respiration s’était accélérée, conséquence des caresses de la jeune femme. Il ne cessait pas les siennes non plus, continuant de taquiner son intimité. Il faufila ses doigts sous le tissu de son sous-vêtement pour un contact direct et plus appuyé.

« Je crois au contraire, que c’est une très mauvaise idée. »

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 23:22


« La rancune est une dépense improductive »
E

xistait-il, au fond, des idées qui puissent être réellement considérées comme mauvaises ? Agrippine n'en était pas convaincue. Il y avait toujours du bon à en retirer, d'une manière ou d'une autre. Du bon dans les résultats, du bon dans les intentions... du bon selon la perspective... La frontière était floue, la nuance était complexe, et c'était tout l'intérêt de la chose. Qu'une bonne chose puisse être mauvaise, qu'une mauvaise chose puisse être délicieuse. En ce qui la concernait, Agrippine persistait et signait, elle était convaincue du fait que, au bout du compte, le jeune homme ne regretterait définitivement pas de l'avoir écoutée. D'autant que le prix à payer, pour peu qu'il puisse être considéré comme tel, devrait normalement être assez satisfaisant à ses yeux. Il ne semblait pas bouder son plaisir, en tout cas, alors que ses doigts flattaient son entrejambes de massages sensuels, et il le lui rendait excessivement bien alors que ses doigts glissaient sous le tissus de son sous-vêtement pour venir honnorer de plus près et plus efficacement encore son intimité.

Des soupirs à chaque fois plus soutenus accompagnaient les gestes maîtrisés du jeune homme. Abraxas Malefoy était bien jeune encore, il avait sans doute encore de l'expérience à acquérir (tout comme elle, d'ailleurs, elle n'était pas convaincue qu'une vie seulement suffise pour accéder au sommet de l'art qu'ils exerçaient à l'heure actuelle), mais il était doué, ou en tout cas, elle se sentait plus que réceptive à ses caresses, et elle ne s'en cachait pas un seul instant (à quoi bon). Elle s'empara longuement de ses lèvres, alors que ses mains s'appliquaient à libérer le sexe du jeune homme pour pouvoir lui prodiguer un massage bien plus rapide et efficace. Après un instant, elle sépara ses lèvres de celles du jeune homme de quelques centimètres seulement, son souffle se déposant sur sa peau tandis qu'elle ancrait son regard ptillant dans le sien.

-Tu peux disposer de moi comme bon te semble.


Et tant qu'à faire, elle espérait bien qu'il déploierait tous les trésors d'imagination à sa disposition pour que le jeu en vaille vraiment la chandelle... Ce petit avant-goût, ô combien délicieux, de ce qui pourrait bien suivre lui mettait l'eau à la bouche. Et puisqu'Abraxas était plus ou moins aux commandes depuis le début, elle était au fond assez tentée de poursuivre sur cette même lancée et de voir ce que cela donnerait.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 18:34

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’était peut-être de la mauvaise foi de dire que suivre ses idées ou ses conseils étaient une mauvaise chose, étant donné qu’en ce moment même, Abraxas n’avait pas la sensation de vivre un moment pénible ou juste désagréable ou sans intérêt, parce que c’était loin d’être le cas. Il passait un bon et agréable moment, et encore, il ne doutait pas que cela avait de grandes chances de devenir encore meilleur dans les instants à suivre, et lorsqu’ils se montreraient encore plus audacieux et plus intimes. Ce qui ne durerait pas trop, il en mettrait sa main à couper. Il avait déjà faufilé ses doigts contre l’intimité de la jeune femme, et s’appliquait à la caresser, la titiller avec toute la maîtrise qu’il pouvait avoir, et compte tenu des plaintes de plaisir qu’elle laissait échapper, et les réponses de son corps, cela avait l’air de lui plaire. Mais en tout cas, elle le lui rendait bien, elle aussi, savait se servir de ses mains, et les gestes qu’elle prodiguait contre son entrejambe lui procurait des sensations plus qu’agréables.

Abraxas avait beau être jeune, il est vrai qu’il avait pas mal pratiqué depuis qu’il avait découvert les plaisirs de la chair, et il lui arrivait d’en abuser lorsqu’il en avait l’occasion, lorsqu’il en avait envie. Et à chaque fois, sa partenaire aussi éphémère soit-elle, avait apprécié le moment, plus qu’apprécié même. Et Abraxas avait pu développer des aisances, appris à donner du plaisir, à en recevoir, à savoir ce qu’il aimait. Il répondit à son baiser avec plaisir et lasciveté, il poussa un léger râle de plaisir et mordilla la langue de la jeune femme quand il sentit ses doigts autour de son sexe mis à nu. Elle était définitivement douée, mais cela ne l’étonnait pas beaucoup. Surtout vu la réputation de femme de petite vertu qu’elle avait. Mais il n’allait pas s’en plaindre, définitivement pas.

-Tu peux disposer de moi comme bon te semble.

Il soutînt son regard et sourit doucement. Amusé, mais aussi enchanté par ce qu’il entendait. Si elle lui laissait champ libre, cela n’était pas pour lui déplaire. Il n’allait en tout cas, pas s’en priver. Encore moins quand elle le lui intimait de façon si explicite. Il donna un léger coup de langue sur ses lèvres, taquin, avant d’embrasser son cou tout en descendant progressivement le long de son corps, encore couvert, jusqu’à finir à genoux devant elle. Abraxas avait un côté macho, conservateur et très imbu de lui-même. Mais dans l’intimité, ou du moins, dans des moments que ceux-là, il savait qu’il était important que ce soit donnant-donnant, et il appréciait procurer du plaisir à ses partenaires autant que l’inverse.

« Tu m’en vois ravi. »

Sur ces mots, il finit de relever complètement la jupe de la jeune femme pour flatter son intimité de sa langue et de sa bouche, agissant expérience et savoir-faire.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 19:25


« La rancune est une dépense improductive »
E

lle l'en voyait ravi... L'inverse était certainement tout aussi vrai, car de toute évidence, elle avait eu plus que raison de laisser sa chance au jeune homme, car il lui prouvait très clairement, à cet instant, qu'il était plus que capable de satisfaire ses nombreuses envies. Cela se voyait, cela se sentait... il avait de l'expérience, et elle disait rarement non aux hommes d'expérience.

Si elle estimait ne plus rien avoir à apprendre de personne, elle appréciait tout de même d'avoir face à elle un partenaire à la hauteur de ses propres compétences.... Et que le jeune homme cherche à lui montrer toutes l'étendue de ses talents ou agissent de la sorte avec chacune de ses maîtresses, ça n'avait finalement que peu d'importance. Agrippine vivait l'instant, c'était ainsi qu'elle avait toujours agi et pensé, alors elle n'allait clairement pas se laisser porter par des considérations stupides et inutiles... Elle profitait, et il y avait de quoi profiter, alors il serait plus qu'idiot, définitivement, de s'en priver.

En plus, le jeune homme n'hésitait pas à se satisfaire de méthodes que d'autres hommes avaient bien trop souvent tendance à négliger, définitivement. Ce n'était pas si souvent que des hommes se mettaient à genoux dans le but de la satisfaire, alors qu'elle-même ne rechignait que rarement à cette tâche. Il faut dire qu'elle tirait beaucoup d'excitation du seul plaisir qu'elle pouvait procurer à autrui. Ceci étant dit, elle ne boudait franchement pas son plaisir quand on lui rendait le compliment. Elle glissa une jambe sur son épaule, et ses mains cherchaient des prises inconnues sur le mur tandis qu'elle se laissait submerger par le plaisir qu'il savait si bien lui procurer, sans contenir ni ses soupirs, ni ses gémissements. Elle laissa totalement Abraxas maître des événements, et définitivement, elle n'avait pas à s'en plaindre.

-Quand est-ce que tu as eu le temps d'apprendre tout ça ?
dit-elle, amusée, le souffle un peu saccadé, après un ultime gémissement de plaisir.

Elle attrapa son bras pour le redresser avant de l'entraîner jusqu'à sa chambre.

-Allez, viens.


Sans plus de cérémonie, elle le jeta presque sur le lit avant de partir à l'assaut de son corps. Il méritait, de toute évidence, qu'elle lui rende le compliment, aussi ne tarda-t-elle pas à laisser ses lèvres s'égarer entre ses jambes.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Fév - 16:14

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas appréciait la direction que prenaient les choses entre Agrippine et lui, et il était intimement convaincu qu’ils allaient passer un agréable moment tous les deux. Les choses se présentaient très bien, et elle semblait réceptive, ce qui était le plus important. Même s’il restait froissé qu’elle l’ait repoussé plus tôt, elle rattrapait son erreur en ce moment si on voulait, donc, ça allait.

Abraxas était accoutumé de ce genre de situations. Non pas qu’il était totalement dépravé, mais pas abstinent non plus. Il ne se conservait pas pour le mariage, et ce depuis longtemps. Si chez les sang-purs, il était apprécié que la fille soit encore vierge le jour de son mariage, pour ce qui est des hommes, les choses étaient bien plus laxistes. Ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre. Abraxas avait été initié assez jeune à ces choses-là. Et depuis, il ne refreinait pas ses envies et s’autorisait ce genre de moments afin de satisfaire ses envies et son plaisir. Ce qui était loin d’être un crime.

C’est pourquoi, Abraxas ne faisait pas les choses à moitié lorsqu’il était avec une femme. Et il pouvait déclarer, sans se venter, qu’il était un bon amant, et ce n’était pas que lui qui le disait, ses anciennes conquêtes étaient plutôt d’accord avec lui. Il sourit en coin en entendant Agrippine gémir de plaisir, voilà des sons qu’il appréciait entendre. Il continua donc ce qu’il faisait, tout en caressant sa cuisse qu’elle avait posé sur son épaule. Certains hommes conservateurs (et Abraxas était loin d’être le dernier) déclarerait sûrement que c’était dégradant, ou inapproprié, mais Abraxas ne voyait pas de rapport avec le fait de donner du plaisir à une femme.

-Quand est-ce que tu as eu le temps d'apprendre tout ça ?

Abraxas se redressa et sourit amusé à sa question. Il était content de voir en tout cas, qu’elle le trouvait expérimenté et doué, c’était le plus important, et en plus, cela flattait son ego, ce qui n’était pas plus mal. Elle remontait dans son estime en tout cas, même si au fond, il l’estimait assez pour coucher avec elle.

-Allez, viens.

Il la suivit sans faire d’histoire. Il se laissa tomber sur le lit et sourit quand à son tour, elle se montra plus entreprenante. Il poussa un râle de plaisir quand elle s’aventura entre ses jambes. Il la laissa faire avec grand plaisir et glissa ses doigts dans sa chevelure flamboyante, profitant de son expérience et son savoir-faire.

« Tu serais surprise… Tu ne te débrouilles pas trop mal non plus. »

Au bout d’un moment, il la fit remonter à son tour et roula sur le lit pour se retrouver sur elle. Il s’empara de ses lèvres pour partager avec elle un baiser langoureux, sauvage et passionné.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Fév - 19:43


« La rancune est une dépense improductive »
S

urprise, Agrippine ne doutait pas du fait qu'elle le serait, en effet... Elle l'était déjà, à vrai dire, car clairement, cette situation remettait entièrement en perspective tous les a priori qu'elle avait pu avoir sur le jeune homme, et qui l'avaient dissuadé de coucher avec lui en premier lieu. Elle l'avait toujours trouvé intéressant, et aimait leur petit jeu de séduction, mais elle s'était toujours un peu méfié des petits jeunes (elle-même n'était pas si vieille, certes, mais tout de même, avec sa presque décennie d'écart, elle avait tout de même eu le temps d'accumuler une certaine expérience) : trop impétueux, trop pressés, trop soucieux de leur performance...

Bien sûr, elle avait ses exceptions, Terrence notamment, mais elles restaient assez rares, alors elle avait laissé tomber. Sans considérer Abraxas comme un puceau de bas étage, elle n'avait pas été convaincue de leur compatibilité sur le plan horizontal. Mais ça y est, elle avait révisé son jugement, complètement, et surprise, elle admettait l'être sans aucune honte, et plus qu'agréablement surprise. Comme n'importe qui, Agrippine n'aimait pas spécialement se remettre en question, mais quand c'était dans ces circonstances, cela devenait tout de suite plus facile. L'essentiel, c'est qu'elle prenait son pied et le lui rendait bien au passage. Le reste n'avait qu'une infime importance, à côté.

Elle se contenta d'afficher un fin sourire en coin quand Abraxas affirma qu'elle ne se débrouillait pas mal non plus, convaincue qu'il s'agissait là d'un doux euphémisme. Agrippine avait parfaitement foi dans ses performances, alors elle ne s'inquiétait absolument pas à ce sujet. Certes, certains individus n'étaient tout simplement pas compatibles sur le plan physique, et cela n'avait rien à voir avec les compétences de l'un et de l'autre sur la question. Mais en l'occurrence, il semblait assez certain qu'ils s'y retrouvaient, et très largement.

Au bout d'un moment, il l'attira à elle et se positionna au-dessus d'elle pour l'embrasser longuement, langoureusement, sauvagement... Elle lui rendit chacun de ses baisers, s'accordant à peine l'occasion de reprendre son souffle. Ce n'était pas nécessaire. Elle se laissait tout simplement porter par l'impulsion du moment. Elle enroula ses jambes autour de la taille du jeune homme, impatiente de voir ce que cela donnait quand Abraxas passait à la vitesse supérieure.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév - 18:26

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Est-ce que les choses auraient été pareilles, s’ils avaient couché ensemble dès la première fois. Impossible à savoir, et au fond, ce n’était pas très important. Ce qu’il fallait retenir, c’était ce qu’il se passait maintenant. Et Abraxas appréciait beaucoup cela. Il n’allait pas le nier. En même temps, tout homme apprécierait être à sa place. Non pas que tous les hommes étaient attirés par Agrippine, mais elle était très douée dans ce qu’elle faisait, il fallait le reconnaître. Il ne lui dirait pas explicitement, mais il pouvait au moins le reconnaître. Mais il n’était pas du genre à lancer des fleurs aux autres non plus, par contre, se les lancer, ça il aimait faire.

Mais pour l’heure, ce n’était vraiment pas le propos. Il n’empêche, que le jeune héritier ne doutait pas un seul instant à ce stade, qu’ils allaient tous deux passer un très bon moment. Ce qui était déjà le cas, soit dit en passant. Cela commençait tout de même à faire quelques temps qu’Abraxas n’avait pas partagé un tel moment avec une femme. S’il était plutôt coureur de jupons, il ne trainait pas non plus dans tous les plumards, et ce n’était pas non plus tous les soirs. Il avait ses envies, ses périodes… comme tout le monde.

En tout cas, ce que la jeune femme lui prodiguait comme attention le laissait totalement satisfait et content, mais pourtant, il avait envie de plus à présent. Il estimait qu’entre l’autre fois et aujourd’hui, ils avaient assez joué comme ça, il était temps qu’ils passent à la vitesse supérieure. Les préliminaires, ça allait un temps. Mais aussi douée que puisse être Agrippine, Abraxas était un jeune homme qui pouvait vite se lasser, il avait dorénavant envie de plus de sensations.

Maintenant au-dessus, d’elle, il n’en fallut pas plus au jeune homme pour ne faire plus qu’un avec elle, la pénétrant en douceur. Il ne crut pas utile d’attendre quoique ce soit, et entama un mouvement de va et viens, à un rythme soutenu, ni trop lent, ni trop rapide. Quelques grognements et soupirs de plaisir franchissaient parfois ses lèvres, alors qu’il observait la jeune femme d’un regard voilé par le plaisir qu’il ressentait en cet instant.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév - 18:50


« La rancune est une dépense improductive »
A

grippine était plutôt friande de préliminaires, mais chez elle, ce terme s'entendait dans un sens particulièrement large. Pour elle, l'étape de la séduction, les mots qu'on se disait, les regards qu'on s'échangeait contribuaient plus que largement à ces mêmes préliminaires, et elle oserait même dire que c'était son étape préférée (raison pour laquelle elle savait s'en contenter dans certaines circonstances - autant dire qu'Abraxas était bien placé pour le savoir puisqu'il en avait fait les frais)... mais elle n'était pas contre ce qui suivait non plus, et en ce qui les concernait spécifiquement, elle estimait que les préliminaires avaient duré suffisamment longtemps en effet. Si on estimait que leur petit jeu avait commencé dès leur première rencontre, alors c'était certainement là un supplice auquel il était grand temps de mettre fin.

Et puis, Abraxas savait parfaitement faire monter la température, ça, elle ne pouvait que le lui reconnaître, et il était difficile de ne pas avoir envie de plus, d'autant qu'il lui restait encoore beaucoup de choses à découvrir de cet amant qui ne le devenait qu'aujourd'hui. La première fois avec un nouvel amant n'était pas forcément exceptionnelle, et elle ne regrettait pas pour certains (même si elle n'en avait pas tant de réguliers que cela) d'avoir insisté un peu pour vraiment atteindre une certaine osmose avec eux... Mais Abraxas, jusqu'ici, avait tout juste, et il continuait clairement dans cette droite lignée alors que leurs corps ne faisaient finalement plus qu'un.

Ses hanches ondulaient contre les sienne tandis que ses doigts s'agrippaient à la peau de son dos et qu'elle embrassait, léchait, mordillait ce qu'elle pouvait de peau et d'épiderme au gré de leurs mouvements, dont le rythme savait s'intensifier au gré de leurs envies et des positions qu'ils choisissaient d'adopter, le tout ponctué de soupirs et de gémissements qu'elle ne prenait en rien la peine de réprimer. Elle savourait pleinement l'instant, et elle n'avait clairement pas à bouder son plaisir, car Abraxas savait exactement de quelle manière lui en procurer. Décidément elle n'allait pas regretter d'avoir cédé, car il semblait assez certain que sur le plan horizontal (encore que ça dépendait des moments), ils étaient parfaitement compatibles. Le plaisir montait davantage en flèche à chaque coup de rein, et Agrippine se laissait absorbée, ravie de et par ce simple moment d'abandon.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 957
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar - 20:10

"La rancune est une dépense improductive"
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’avait rien contre le fait de prendre son temps, de laisser les choses monter et venir. Même si au final, on pouvait dire qu’Abraxas n’avait pas des aventures pour passer du temps avec ses différentes conquêtes mais juste pour passer un bon moment et se défouler un peu. Mais il n’empêche qu’il n’était pas du genre à bâcler les choses. Que ce soit dans ce domaine-là, ou autre, Abraxas était du genre minutieux et perfectionnisme, parce qu’il avait grandi avec l’idée que tout ce qu’il faisait devait être parfait. Et on l’avait souvent qualifié de bon amant, de très bon amant même (ce qui fallait son ego sans mal) alors c’est que son éducation portait ses fruits, mais ce n’était pas comme s’il en doutait. Et s’il y avait autre chose dont il ne doutait pas, c’est qu’Agrippine ressortirait comblée de cette expérience.

Cela pouvait sembler présomptueux de sa part, mais ce n’était que la stricte vérité, Abraxas était sûr de lui, il l’avait toujours été, et cela n’était pas près de changer. Quoiqu’il en soit, il avait eu envie de passer à l’étape suivant avec Agrippine, afin de commencer les choses sérieuses, et aussi parce que l’attente commençait à être longue, et qu’il n’avait plus qu’une seule envie, la découvrir entièrement et passer un très bon moment. Elle n’avait pas l’air contre non plus, ce qui était une bonne chose. De toute façon, il était évident qu’ils en avaient tous les deux très envie à ce stade-là.

Et le jeune homme n’était pas déçu. Son corps ne formait maintenant plus qu’un avec celui d’Agrippine, et c’était vraiment comme si les deux étaient en osmose, ils bougeaient en rythme, en rythme. Abraxas appréciait vraiment qu’Agrippine ne soit pas une amante, passive, elle le couvrait d’attentions, et il ne prenait que plus de plaisir à tout ceci. Ce dernier d’ailleurs, montait progressivement en intensité, mais il n’avait aucune envie que tout se termine déjà. Agrippine était une amante expérimentée, il le sentait, et c’était loin d’être désagréable. Leurs corps n’en finissaient plus de s’éloigner pour mieux se retrouver, tandis qu’il continuait de parcours celui de la jeune femme de caresses et de baisers. Fut un moment ou le blond approcha de plus en plus du point culminant de son plaisir. L’orgasme le traversa alors qu’il se libéra dans un dernier râle de plaisir, tout en prenant possession des lèvres de la rousse. Profitant de ce moment de communion et de plaisir intense.

black pumpkin

_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 571
Humeur :
« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Mar - 19:05


« La rancune est une dépense improductive »
D

es fois, il fallait savoir admettre qu'on avait eu tort. Agrippine avait sa petite fierté, comme tout le monde, elle n'aimait pas particulièrement revenir sur ses décisions, et c'était avant tout parce que son ego avait de bonnes chances d'en prendre un coup. Ceci dit, en l'occurrence, elle était loin de se sentir véritablement blessée dans son orgueil, elle était simplement ravie d'avoir finalement accepté d'inviter Abraxas dans son lit, lui qui se montrait plus qu'à la hauteur de ses attentes.

Elle n'y réfléchissait pas tant sur le moment, elle avait clairement d'autres choses à l'esprit, mais elle se disait que même si elle aurait sans doute également pris son pied si elle avait cédé la première fois, avoir instauré ce jeu d'attente, de rancoeur et de déception lui rendait clairement service en cet instant. Elle aimait ce moment pour ce qu'il était, parce que son corps se trouvait entre les mains d'un amant particulièrement doué, mais elle aimait aussi tout le processus qui y avait mené.

Même si ce n'était pas réellement lui qui l'accaparait tandis que leurs corps, aux commandes, prenaient la relève de leurs cerveaux. De toute évidence, sur le plan horizontal, Agrippine et Abraxas étaient au-delà de compatibles. Leur maîtrise respective du sujet faisait que la seule chose qu'ils pouvaient en partie ignorer, c'était le corps de l'autre, ses préférences, ses envies et ses dégoûts, mais elle avait le sentiment qu'ils s'y retrouvaient quand même sacrément bien tous les deux. En tout cas, les soupirs et les gémissements que poussaient la rouquine n'avaient rien de feint, et elle osait penser que, de son côté, Abraxas ne simulait rien non plus... Ou bien il était parfaitement convaincant. Quoi qu'il en soit, Agrippine avait mieux à faire que de jauger son jeu d'acteur, comme se laisser tout entière envahir par un plaisir qui finit par atteindre son paroxysme presque consécutivement à celui que son amant parut atteindre de son côté également, avant de s'emparer de ses lèvres, baiser qu'elle lui rendit avec autant d'avidité.

-T'es décidément un garçon plein de surprises, toi,
dit-elle finalement dans un souffle, collant à ses lèvres un fin sourire avant de déposer à nouveau ces mêmes lèvres sur celles du jeune homme.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas   « La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

« La rancune est une dépense improductive » | Agrippine & Abraxas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La tête pense, le cœur sait + Brook'
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» Ce que pense Jessy Cameau Coicou de la PNH !
» Quelque vilains dans la Légende
» Pense à Thierry( Elodie)
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'allée des embrumes
-