AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 157
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)   Mar 13 Fév - 23:34

La bonne réputation est un collier de perles.
Eh bien… on pouvait dire que la vie suivait son cours, c’était le cas de le dire. Les événements se passaient dans l’ordre et ils se passaient comme ils devaient se passer. Charis était enceinte… et c’était, une bonne nouvelle ? Évidemment que s’en était une, parce que c’était dans l’ordre des choses que le couple Croupton ait enfin un héritier. Cela faisait quand même un peu de temps maintenant qu’ils étaient mariés – même si ce n’était pas non plus une histoire de décennie – et il était normal qu’ils aient un enfant tous les deux, même si Caspar n’avait peut-être pas été si sérieux dans sa conception peut-être. Enfin, pas au point de ne jamais toucher sa femme évidemment, mais il ne la passait clairement pas avant le reste. Bref, elle était enceinte et en soit, c’était une très bonne nouvelle et ça allait l’être d’autant plus si c’était un garçon, parce que le jeune homme cherchait quand même à ce que son nom se perpétue dans l’avenir.

Normalement, Caspar devrait peut-être accorder un peu plus de temps à Charis, profiter de son épouse, puisqu’elle portait quand même son héritier. Il devrait, oui, parce qu’ils devaient être un couple heureux, ce genre de chose. Mais non, même depuis que Caspar avait appris qu’elle était enceinte, il ne faisait pas plus d’effort pour être présent. La preuve, le jeune homme avait un diner d’affaire ce soir-même et donc qu’il n’allait pas diner avec Charis, il y avait peu de chance qu’il rentre avant qu’elle ne soit couchée. Le seul truc, c’était qu’il avait pris la peine de la prévenir le matin même, afin qu’elle ne l’attende pas, ce n’était pas rien donc. Et ce diner, ce n’était pas avec n’importe qui, bien au contraire. Caspar avait quand même un diner avec la ministre de la magie. Ça n’avait rien de personnelle, en soit, parce qu’ils avaient un diner professionnel. Une manière d’allier un moment un peu détendu, mais avec le travail (en même temps, Caspar n’arrêtait jamais réellement de penser à son travail, que ça soit en compagnie de sa famille, ou non).

Caspar ne voyait pas cela comme un moyen de parler des dossiers en court avec la ministre de la magie en personne, évidemment, puisque s’ils avaient besoin de le faire, ils pouvaient le faire dans le bureau de cette dernière. C’était aussi un moyen, pour lui, d’avoir des bonnes relations. Ce n’était quand même pas rien de pouvoir diner avec la ministre, même si elle devait passer son temps en diner et déjeuner d’affaire. Il savait bien qu’il n’était pas un privilégier, mais cela ne l’empêchait pas de profiter de cet instant. Surtout qu’il avait quand même une bonne relation avec la ministre. Elle était le genre de femme pour qui Caspar avait énormément de respect. En un sens, ils se ressemblaient pas mal, elle savait se donner du mal pour obtenir ce qu’elle voulait. Notamment, une élection à la tête du gouvernement sorcier.

Le jeune homme l’attendait donc, à une table d’un restaurant du chemin de traverse, il était en avance, comme bien souvent quand il n’était pas question de Charis.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 81
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)   Jeu 22 Fév - 11:23


Quand on passait d'un poste certes important à un poste d'autorité quasi-suprême, assurer au mieux la transition était une nécessité, pour savoir se positionner dans la hiérarchie et rétablir la relation entre elle est certains qui avaient été ses anciens collègues. Sans vouloir être l'incarnation du mépris et de la sévérité, elle pensait important de rappeler sans cesse sa place sur l'organigramme, c'était une affaire de respect, en somme.

Dernièrement, elle prenait sur elle de consacrer du temps aux hauts responsables au sein du ministère afin d'être totalement au point sur les affaires en cours et d'entretenir les relations professionnelles qui avaient nécessité de l'être.

Parfois, ces rendez-vous étaient contraignants, on ne pouvait pas dire qu'elle s'entende avec tous et débattre avec certains de ses propres intentions de réforme en accusant leur opposition à la gouvernance était un exercice épuisant. D'autres fois, la formalité pouvait finir par être plaisante. C'était le cas à l'heure actuelle, alors que la ministre avait rendez-vous avec le directeur du département de contrôle de l'équipement magique.

Caspar Croupton était un homme tel que Wilhelmina les appréciait. Ambitieux, sérieux, sûr de ses opinions (des opinions qui différaient pour certaines des siennes, mais qui ne faisaient pas ombrage à sa politique). Parler avec lui, même si leur conversation serait d'ordre professionnel, lui ferait le plus grand bien.

Elle était un peu en retard sur l'heure de leur rendez-vous, elle avait été happée par son travail, et même si elle mettait un point d'honneur à être aussi ponctuelle que possible, elle avait quelque peu failli à ses principes. Certes, elle n'avait que quelques minutes de retard, mais ces quelques minutes étaient déjà de trop pour elle.

Ils avaient rendez-vous dans un restaurant chic et cosy de la ville. Wilhelmina commençait à être habituée aux déjeuners et dîners d'affaires, même, elle les privilégiait car ils lui donnaient l'opportunité de joindre l'utile à agréable, de ne pas s'obliger à manger sur le pouce par devoir de se consacrer à son travail.

Elle retrouva finalement Caspar et lui adressa un sourire tout
en lui saluant chaleureusement la main. Même si leur rencontre était professionnelle et qu'elle ferait toujours grand cas du protocole, il n'était pas nécessaire à ses yeux de jouer la carte d'une distance qui serait prétendument appropriée.


"Bonsoir Caspar, je ne vous ai pas trop fait attendre, j'espère ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 157
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)   Sam 28 Avr - 13:13

La bonne réputation est un collier de perles.
Caspar avait l’habitude d’attendre, parce qu’il arrivait quand même bien souvent en avance à ses rendez-vous. C’était un point d’honneur qu’il se fixait, afin de ne jamais être en retard. C’était quelque chose qu’il ne supportait pas, il était ponctuel ça faisait partie des choses qui faisait de lui un homme droit et digne de son rang. En même temps on l’avait élevé dans l’idée qu’être en retard était une très mauvaise chose. Alors oui, il avait l’habitude d’attendre et il attendit un peu plus que prévu. Quand bien même Caspar ne supportait pas d’être en retard, il n’avait pas l’intention de reprocher ces quelques minutes de retard à la ministre de la magie. Il se doutait que ce n’était pas de son fait, que si elle était en retard c’était simplement parce qu’une chose ou une autre dans son travail avait pris plus de temps… ce qu’il ne pouvait que comprendre. Lui aussi avait quand même un certain nombre de responsabilités, et par moment il ne pouvait pas nier que son travail prenait le dessus sur autre chose (quand bien même cet instant précis n’était autre qu’un travail de plus). Notamment quand il était question de rentrer chez lui le soir. Bizarrement il se montrait moins à cheval sur la ponctualité quand il était question de rentrer chez lui afin de retrouver son épouse qui l’attendait avec un dîner préparé.

La ministre de la magie arriva donc, Caspar lui adressa un sourire en réponse au sien, la saluant comme il se devait. Même si le jeune homme se retrouvait en présence de son grand patron, il appréciait que la situation ne soit pas aussi formelle que quand ils se trouvaient au ministère de la magie. Quand bien même, il était évident qu’ils allaient rester tous les deux parfaitement professionnel.

« Ne vous en faites pas. » Lui répondit-il dans un nouveau sourire, en l’invitant à s’installer à table pour qu’ils puissent simplement partager ce diner (en plus de discuter travail bien évidemment, mais ils joignaient l’utile à l’agréable). Non, ce n’était pas un souci ces quelques minutes de retard et quand bien même ça l’avait été, le jeune homme ne prendrait quand même pas la peine de le reprocher à son interlocutrice. Pour la simple et bonne raison qu’elle était quand même le ministre de la magie. « Comment allez-vous ? »

Demanda-t-il alors, se permettant de lui demander ça avant que la conversation ne prenne plus d’allure de travail. Ils étaient là pour ça après tout, pour le travail, mais ça ne voulait pas dire que le sorcier ne pouvait pas se questionner sur l’état de Madame la Ministre. C’était quand même la moindre des choses. Même s’ils n’étaient pas du tout proche, et qu’ils ne le seraient sans doute jamais, ça n’enlevait pas le fait qu’ils avaient quand même une entente cordiale. Et c’était la moindre des choses quand on avait un poste comme celui de Caspar Croupton, d’avoir les bonnes grâces de la haute direction.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 81
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)   Mer 9 Mai - 12:54


« Ne vous en faites pas. »

Wilhelmina répondit à son interlocuteur par un sourire. Elle était convaincue qu'il ne lui reprochait pas son retard, d'autant qu'elle s'en était excusée, mais dans tous les cas, elle savait que Caspar n'aurait pas l'impolitesse de lui faire le moindre reproche, au nom du rapport hiérarchique qui les liait infailliblement l'un à l'autre et qui promettait de faire d'elle, pour un bon moment du moins, sa supérieure.

Alors sans s'en justifier davantage, elle acheva de prendre place, et ce faisant, son interlocuteur lui demanda comment elle allait.


« Comment allez-vous ? »

Cette question était simple, même banale, pourrait-on dire, mais malgré tout appréciable, hautement appréciable, même. Cela permettait de placer leur discussion sous le jour d'une certaine civilité qui forcément ne pouvait pas être déplaisante, et rendrait ce moment protocolaire un peu moins déplaisant.


"Très bien et vous-même ?"

Très bien, c'est ce qu'elle répondait toujours à cette question, quel que soit son interlocuteur et quel que soit son état d'esprit. Les apparences étaient importantes, fondamentales, la ministre était extrêmement bien placée pour le savoir, et ce ne serait pas Caspar qui la contredirait à ce sujet. En l'occurrence, ce n'était pas vraiment un mensonge, cela dit.

Elle se doutait d'ailleurs que Caspar lui rendrait sans doute une réponse équivalente. Ils n'étaient de toute façon pas là tous les deux pour discuter de tout et de rien ou de déverser ses états d'âme sur la table. Ils étaient là malgré tout pour d'autres raisons, et même si elle appréciait la compagnie de son interlocuteur, elle n'avait pas l'intention de perdre du regard les raisons de leur entrevue.


"Comment se passent les affaires ?"

Autant entrer dans le vif du sujet, et c'était bel et bien pour cette raison qu'ils étaient là, pour s'intéresser aux affaires de Caspar, pour avoir une vision très précise de la situation dans tous les départements du ministère.

Elle avait posé une question volontairement très vaste, et qui autorisait d'y répondre de très nombreuses manières différentes. Caspar saurait certainement mieux quels étaient les points qu'il était important de mettre en valeur, et ceux qui pouvaient être ignorés. Il était sérieux et méthodique, et elle comptait sur lui pour lui faire un bilan complet et intéressant de la situation de son département.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La bonne réputation est un collier de perles. (Wilhelmina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» Les Perles Du Bac, Pire que le Débilitron, ou pareil XD
» Bonne Année 2011
» OH RESCAPES ! AUX RESCAPES DU 12 NOVEMVRE ET DU JANVIER..BONNE ANNEE!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-