AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeMer 14 Fév - 19:11

Comme quoi, ça peut aller mieux.
À chaque instant, à chaque moment, Seth craignait de se réveiller et de se rendre compte que Pomona était bel et bien morte et que cet instant où il l’avait revu, où il l’avait retrouvé, n’était qu’une illusion. Mais non, elle était bien là. Enfin, là oui, vivante… pas précisément avec lui en cet instant précis, mais elle était vivante et mine de rien, ça lui faisait du bien. Même si en soit, rien n’était réellement arrangé, que ça soit pour Pomona qui était supposé être encore morte aux yeux de tout le monde, ou concernant les mangemorts ou… encore les mages noirs de l’Hydre qui cherchaient à faire tomber Voldemort et que Seth avait forcément envie d’aider encore, malgré ce que pensait et voulait Pomona. Non pas qu’il tienne spécialement à suivre les ordres de Ignatius Prewett, parce que concrètement il en avait assez de devoir suivre des ordres, mais il voulait stopper Voldemort le plus vite possible. Pour la simple et bonne raison que si pour le moment le mage noir pensait que Pomona était morte, ça pouvait changer et dans ces conditions, le jeune homme savait parfaitement que le mage noir n’en restera pas là. Et donc, Pomona était bel et bien en danger. Seth n’avait pas réellement de raison de se venger à présent, mais il avait une autre raison de continuer. Même si, ce n’était sans doute pas ce qu’il devait faire et que cela le mettait donc dans une position fâcheuse surtout vis-à-vis de l’ancienne Auror. Mais bon, concrètement, Seth ne voulait pas y penser, parce qu’il voulait simplement profiter du fait que oui… Pomona était toujours en vie et elle l’aimait toujours. Deux informations importantes qu’il avait simplement envie de prendre en compte.

Seth ne savait pas exactement ce qui allait se passer, mais pour l’heure, mine de rien, le jeune homme reprenait quand même du poil de la bête. Comme quoi, c’était définitif, le jeune homme était perdu (et ça lui convenait parfaitement) son destin, son humeur, sa vie tournait autour de Pomona. Maintenant qu’il l’avait revu, il se sentait mieux. Et cela se ressentait dans son travail, dans sa motivation de son travail. Même s’il ne changeait pas du tout au tout et il fallait quand même de bonnes raisons pour qu’il apprécie à ce point une affaire. Un peu comme celle qu’il devait gérer maintenant, d’ailleurs, parce qu’il s’agissait d’un crime. Et les crimes c’était toujours une bonne chose. Même si, bien sûr, ce n’était pas forcément une bonne chose pour un Auror de penser ce genre de chose. Le jeune homme se permettait de pense que ça avait un rapport avec les mangemorts, ou l’Hydre. Parce que la victime était un mage noir, un mangemort même. Est-ce que c’était un sorcier qui avait déçu le maître, ou est-ce que l’Hydre avait frappé ? Il se posait la question il allait trouver la réponse, mais il allait sans doute garder l’information pour lui. Et alors qu’il se trouvait sur place, u visage connu s’approcha. Seth fit un signe à son collègue pour laisser passer la « fouineuse ».

« Toujours le nez dans les affaires du ministère ? »
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeMer 14 Fév - 19:54


Comme quoi, ça peut aller mieux.
L

e journalisme, aux yeux de Phèdre, reposait essentiellement sur trois ingrédients essentiels, qu'il fallait savoir doser pour parvenir à ses fins (au sens d'écrire un bon papier, parce qu'autrement, la jeune femme avait quand même rarement le sentiment de parvenir à ses fins au sein de la Gazette. Quand elle pondait le meilleur papier qu'elle ait jamais écrit à ses yeux, elle se faisait envoyer sur les roses, alors à partir de là) : un soupçon de talent, une bonne dose de culot et une quantité conséquente de chance. Et il fallait croie que les trois ingrédients étaient de son côté ce jour-là. C'était le pur hasard qui faisait qu'elle se trouvait actuellement à Pré-au-Lard, où elle ne mettait pas les pieds si souvent que ça, parce que c'était son jour de relâche et qu'elle n'avait pas à baby-sitter le mioche, et aussi, par ailleurs, que Aaron travaillait et qu'elle ne pouvait donc pas passer du temps avec lui. Elle avait besoin de se détendre, de se décontracter. Et quoi de mieux pour cela que de profiter du temps devenu un peu plus clément pour se promener dans les rues du village sorcier, et surtout savourer une bonne bierraubeurre comme ils ne savaient la savourer nulle part ailleurs. C'était parce qu'elle s'était trouvée au bon endroit au bon moment qu'elle avait pu apprendre qu'un crime venait tout juste d'avoir lieu. Premier coup de chance.

Plume et parchemin en main (heureusement, elle en gardait toujours dans son sac, prévoyante qu'elle était), elle s'était précipitée vers les lieux du drame, le tout pour constater qu'aucun autre journaliste ne l'avait devancée. Deuxième coup de chance. Mieux encore, Seth était présent et faisait manifestement partie des Aurors chargés de l'enquête. Troisième coup de bol. Décidément, c'était sa journée. Il n'y avait plus qu'à laisser son culot naturel et le talent qu'elle estimait avoir faire le reste, et elle mettrait au point un article de presse des plus alléchants, elle en était certaine. Si son rédac' chef devait refuser de le mettre en lumière, elle n'y comprendrait vraiment plus rien. Seth lui fit signe qu'elle pouvait le rejoindre. Parfait, elle n'en demandait pas mieux. Et un sourire orna son visage à la remarque de son meilleur ami.

-Dans celles du ministère et dans les tiennes,
répondit-elle alors. Alors quand j'ai droit aux deux à la fois, je ne vais certainement pas m'en priver.

Tout en parlant, elle jetait un oeil très attentif à la scène de crime. Si elle s'abstenait de prendre des notes pour le moment, ça n'allait pas durer, elle trouvait déjà mille choses à dire. Elle avait aussi mille questions à poser à Seth, mais celle qui lui traversa les lèvres en premier, au final, n'avait pas grand rapport avec l'enquête en cours.

-C'est moi ou t'es de bonne humeur, aujourd'hui ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeDim 25 Fév - 16:53

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth ne put s’empêcher de soupirer, en forçant un peu les traits, quand Phèdre affirma qu’elle avait toujours le nez dans les affaires du ministère, mais aussi dans les siennes, ce qui la poussait donc à apprécier quand elle pouvait faire les deux en même temps. Ça, le jeune homme avait bien vu qu’elle appréciait mettre son grain de sel dans sa vie. Bon, en même temps… le jeune homme ne pouvait en réalité que la remercier pour tout ce qu’elle avait fait pour lui. Surtout encore plus au vu des dernières circonstances. Seth se rendait bien compte qu’il aurait sans doute fait une connerie si sa meilleure amie ne l’en avait pas empêché. Il aurait pu foncer tête baissée pour s’en prendre à Voldemort, ne s’en sortant clairement pas donc. Et il aurait perdu l’occasion de retrouver Pomona… puisqu’il s’avérait qu’elle n’était pas morte comme il l’avait cru. Donc oui, concrètement, Seth devait donc une fière chandelle à Phèdre, mais ce n’était pas pour autant qu’il allait la remercier verbalement. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas mais… ce n’était pas quelque chose dont il avait l’habitude, même avec sa meilleure amie. De toute façon, leur relation était différente, c’était… eh bien, ils se comprenaient parfaitement et avaient une façon d’être l’un envers l’autre particulière. Mais ça n’enlevait rien au fait qu’ils tenaient énormément l’un à l’autre.

D’ailleurs, ce n’était pas n’importe quel journaliste que le jeune homme aurait laissé approcher de la scène de crime, alors c’était quand même une façon pour lui de la remercier indirectement pour ce qu’elle avait fait. Même s’il allait sans doute le regretter, parce que Phèdre le connaissait évidemment bien et qu’elle ne manqua pas de mettre les pieds dans le plat déjà. Si cela ne tenait qu’à lui, Seth aimerait bien tout avouer à Phèdre, mais il ne pouvait pas le faire. Parce qu’il était hors de question pour lui de mettre en danger la couverture de Pomona et de prendre le risque qu’on découvre qu’elle n’était pas morte. Il faisait confiance à Phèdre, ce n’était pas le souci… le souci c’était les autres, dont ceux autours de Phèdre.

« On est sur une scène de crime. » Dit-il en levant les épaules comme s’il disait quelque chose de parfaitement naturel. « J’aime bien les scènes de crime. C’est bien mieux que de passer son temps à chercher un môme disparu. »

Seth ne parlait pas de l’affaire Dragonneau juste comme ça, il savait parfaitement que Phèdre était celle qui devait baby-sitter le jeune garçon, pendant que lui… eh bien, il était censé le retrouver. Autant dire qu’elle et celle qui avait enlevé le jeune garçon le mettait quand même dans une position sacrément embarrassante. Surtout que les parents, eux, ils ne manquaient pas de le pousser à retrouver leur fils. Ce n’était pas réellement parce qu’il était en face d’un cadavre qu’il était de bonne humeur, évidemment, mais Phèdre pouvait peut-être le croire parce qu’il ne mentait pas réellement en réalité.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeDim 25 Fév - 17:13


Comme quoi, ça peut aller mieux.
H

eureusement que Phèdre connaissait très bien son meilleur ami ainsi que son caractère, car elle doutait fort qu'une telle réponse, venue de n'importe qui d'autre et adressée à n'importe qui d'autre aurait été bien accueillie. Il lui confirmait, à sa manière qu'il était effectivement de meilleure humeur, et que cela venait du fait qu'il était sur une scène de crime, ce qui était quand même une tâche plus intéressante pour l'Auror qu'il était que.... le reste... notamment les affaires de kidnapping d'enfants... Quelque part, Phèdre voulait bien le croire. Elle considérait que, en vérité, beaucoup d'Aurors étaient passionnés par le macabre et enchantés d'être affiliées aux affaires les plus sordides, qui représentaient un minimum de challenge... Seth, au moins (en sa présence en tout cas), l'assumait. Et ma foi, si ça l'aidait à remettre le pied à l'étrier, elle n'allait pas le lui reprocher. Même si elle était quand même un peu surprise qu'il suffise de cela pour le remettre d'aplomb. C'était presque un peu vexant pour elle, qui avait fait des pieds et des mains (quitte à se prendre la tête avec Aaron) pour l'aider... même s'il est vrai que dernièrement, il y mettait un peu plus du sien et semblait sur la bonne voie. Elle pensait que la seule chose qui le boosterait, ce serait le retour de Pomona. Sauf que Pomona ne reviendrait pas (ou pas). Mais bon, s'il allait mieux, tant mieux, hein, c'était ce qu'elle voulait, elle, après tout.

-Si tu pouvais le retrouver, ce fichu gosse, ça m'arrangerait,
répondit Phèdre dans un fin sourire.

Bon, en vérité non... Elle avait été très tentée de demander d'office à Seth d'aller récupérer Hyppolite chez Leta, parce qu'elle en avait vraiment, mais alors vraiment assez de baby-sitter le mioche, mais elle ne pouvait pas faire ça à Leta. N'empêche elle avait hâte que cette mascarade touche à sa fin, même si elle ne savait pas vraiment quelles en seraient les conséquences pour elle... mais ça, à la limite, ils pourraient toujours oublietter le gosse. C'était surtout sa manière de lui signifier qu'elle était épuisée et agacée de la situation. Même si, concrètement, il n'y avait rien à faire pour le moment. Alors ouais, les scènes de crime, c'était sans doute pas mal, aussi.

-Crois pas que tu vas t'en tirer comme ça, t'as une attitude suspecte, aujourd'hui,
affirma-t-elle avec un sourire en coin, mais sans l'assurance de quoi que ce soit, ceci dit. Si ça se trouve ben... le retour du beau temps jouait sur son humeur, une connerie du genre. On sait jamais, hein ? Elle considéra un instant la scène de crime. Plein de questions à poser, mais elle était un peu distraite, au final. Alors la question qu'elle posa n'eut pas beaucoup de rapport. T'en as pour longtemps ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeDim 18 Mar - 16:15

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth avait l’habitude de se considérer quand même plutôt doué dans la comédie, pour cacher ses émotions, pour cacher ce qu’il pensait vraiment de certaine chose. Ça lui avait sauvé la vie plus d’une fois, ça lui permettait d’être dans les petits papiers de Christopher McDowell, alors qu’il n’avait clairement pas sa place dans ces derniers. Mais visiblement, Seth avait quand même beaucoup de mal à empêcher Phèdre de voir clair dans son jeu. Bon, en même temps, il était quand même tombé si bas quand il pensait encore que Pomona était morte que maintenant… c’était difficile de faire comme si c’était toujours le cas. Même s’il n’avait pas l’intention de dire quoi que ce soit à qui que ce soit… parce qu’il fallait quand même qu’il protège la jeune femme. Non pas qu’il n’ait pas confiance en Phèdre, d’ailleurs elle était sans doute celle en qui il avait le plus confiance (avec Gwendall), mais il ne pouvait pas prendre ce genre de risque. Surtout que ça mettait un peu à mal les derniers événements avec l’Hydre. Il ne savait pas encore réellement comment se positionner à ce sujet, même s’il se doutait qu’il n’allait pas juste pouvoir raccrocher sa baguette comme ça.

Seth afficha un sourire amusé quand Phèdre affirma qu’elle aimerait bien qu’il retrouve ce gosse. Si le jeune homme avait parlé de cette affaire, ce n’était évidemment pas pour rien. Puisque la jeune femme était celle qui prenait la peine de baby-sitter le marmot et… ça faisait que l’enquête trainait encore plus.

« M’en parle pas, j’ai le père sur le dos, ça commence à me souler. »

N’en en fait, il était soulé depuis qu’il avait commencé à bosser sur cette affaire. Mais force était de constater que le paternel Dragonneau ne lui facilité quand même pas la tâche. Il aimerait bien pouvoir rendre le gamin à ses parents et ne pas passer pour l’Auror incompétent qu’il devait être là. Mais en même temps, il ne pouvait pas vraiment le faire… parce qu’il protégeait par la même occasion Phèdre et Leta. Comme quoi, le monde était quand même sacrément petit. Mais ce n’était peut-être pas le moment de penser à ça en fait. De toute façon, Phèdre avait une idée en tête et quand elle l’avait… elle ne l’avait pas ailleurs. Seth ne savait pas comment il allait faire pour s’en sortir, pour faire comprendre à Phèdre qu’il allait effectivement mieux – puisqu’il ne pouvait pas réellement lui cacher – mais en même temps sans lui dire que ça avait un rapport avec Pomona, avec son retour dans sa vie. Mais elle était têtue malheureusement et même plus que lui d’ailleurs. Ce n’était pas pour rein qu’elle avait sans doute été la seule capable de l’aider ces derniers temps.

« Ça dépend. » Dit-il en réponse à sa question, ne quittant pas le cadavre des yeux. « Pourquoi ? » Bon, il avait sa petite idée, mais tant qu’à faire, il jouait les ignorants. Même si ça n’allait peut-être pas l’aider.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeDim 18 Mar - 16:47


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre se contenta d'afficher un fin sourire quand son meilleur ami affirma qu'il en avait assez d'avoir le père Dragonneau sur le dos. Un sourire faussement compatissant, cela va sans dire, même si, effectivement, elle voulait bien croire que le jeune homme était blasé par les interventions du père éploré. Phèdre elle-même ne savait pas trop quoi penser de Norbert Dragonneau, elle avait des sons de cloches très contrastés le concernant. D'abord elle avait juste considéré l'homme comme l'auteur d'un manuel scolaire barbant qui, incidemment, avait été décoré de l'ordre de Merlin, puis Leta l'avait présenté sous un jour un peu différent, et à ce jour, Phèdre n'avait toujours pas réussi savoir si Leta adorait ou détestait cet homme, quant à Hyppolite... disons que le fils semblait quand même avoir une dent contre le père. Dans tous les cas, il restait tout de même un père suffisamment concerné pour vouloir retrouver son fils. Pas de bol, il était tombé sur le mauvais Auror. Ultra-compétent sur les affaires qui ne le concernaient pas, mais qui n'avait pas son pareil pour faire piétiner les enquêtes qui pourraient bien le concerner d'un peu trop près. Enfin bon, ils règleraient le problème Dragonneau plus tard. Pour le moment, ce n'était pas du tout ce qui intéressait la jeune femme, qui se sentait bien plus concernée par l'état dans lequel elle trouvait Seth. Elle avait peut-être tort de trouver l'attitude du jeune homme inhabituelle et donc suspecte, mais quand elle avait une idée en tête, elle ne l'avait pas ailleurs, et en l'occurrence, elle avait la ferme intention d'en avoir le coeur net une bonne fois pour toutes. Raison pour laquelle elle n'avait pas manqué de demander à Seth s'il en avait bientôt terminé.

-Pour t'inviter à boire un verre, par exemple ?
suggéra-t-elle alors tout en sachant que cette réponse était à peine nécessaire, puisque Seth devait forcément savoir où elle voulait en venir.

Prendre un verre, pour la jeune femme, ça pouvait se traduire comme : pour avoir une longue et éprouvante conversation avec toi durant laquelle je te cuisinerai jusqu'à ce que tu me dises ce qui t'arrive, si du moins il t'arrive quelque chose. Parce que oui, elle ne pouvait pas avoir l'assurance qu'il se soit passé quoi que ce soit, et dans tous les cas, elle était à mille lieues de s'imaginer la vérité, tout au contraire (en même temps, comment le pourrait-elle)... Mais en même temps, elle le voyait presque tous les jours depuis des semaines maintenant, elle faisait des pieds et des mains pour l'encourager à remonter la pente, alors elle estimait mériter d'en savoir plus s'il devait y avoir davantage à en savoir. En tout cas, elle le méritait plus que personne d'autres, ça elle en était convaincue.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeVen 11 Mai - 22:03

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth savait bien qu’il devrait sans douter jouer plus fin, mais en même temps, le jeune homme savait parfaitement que son interlocutrice le connaissait beaucoup trop pour ne pas remarquer qu’il allait bien mieux. En même temps, quelque chose lui disait que dans tous les cas, on ne pouvait pas faire pire. Il se sentait mal, terriblement mal, parce qu’il avait perdu la femme qu’il aimait et même si ces dernières semaines il avait quand même réussi à maintenir un cap en se disant qu’il pourrait se venger de Voldemort (et même en se consolant presque dans les bras d’une femme... mais ça ne marchait clairement pas dans tous les cas), ça ne voulait pas dire qu’il allait bien. Et maintenant, il ne perdait pas son objectif et il se trouvait dans une situation délicate concernant son travail et le fait que Voldemort cherchait à le faire tomber par le biais de Gwendall... mais au moins Pomona était vivante et mine de rien, ça changeait beaucoup de chose. Et il semblait clair que Seth ne savait pas du tout le cacher à une personne qui le connaissait aussi bien que Phèdre. Il n’y avait en même temps sans doute personne qui le connaisse aussi bien que sa meilleure amie (et ex petite amie donc).

Mais en même temps, Seth avait conscience qu’il ne pouvait pas prendre le risque de lui avouer la vérité. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas, bien au contraire, il adorerait de lui déballer ce qu’il avait découvert. Sauf que c’était beaucoup trop dangereux, beaucoup trop important pour qu’il en parle. Il faisait confiance à Phèdre ce n’était pas le souci (peut-être un peu moins aux membres de l’Hydre, mais c’était un autre débat), cependant il valait mieux pour la protection de Phèdre que personne ne soit au courant (en dehors de ceux qui l’étaient déjà donc). Sauf que le jeune homme savait bien que sa meilleure amie était tenace. Ce n’était pas pour rien qu’il était encore là d’ailleurs.

« Ça tombe bien, je n’avais pas encore commencé à boire aujourd’hui. » Il disait ça en référence au fait que ces derniers temps, sa consommation d’alcool ne manquait pas d’être un peu excessive. Oh, il n’était d’ordinaire pas le dernier à lever le coude, il appréciait de boire un bon verre d’alcool après une longue journée de travail, mais ces derniers temps... ce n’était pas que le coude qu’il levait et pas qu’une fois clairement. Avait-il arrêté de boire ? Non, pas vraiment, mais comme il allait forcément mieux, c’était aussi mieux de ce côté là. Quoi que sa situation était loin d’être très engageante. « Je ne vais pas en avoir pour long. Et ça tombe bien, je vais avoir bien besoin d’une pause. »

Ça serait quand même bien plus évident pour le jeune homme s’il pouvait tout déballer à Phèdre. Mais bon, malheureusement, ce n’était pas possible. Il espérait quand même que sa meilleure amie n’allait pas se montrer trop insistante non plus. Non pas qu’il ne soit pas capable de garder un secret, il en avait quand même un sacré nombre lui même, mais quand même, avec Phèdre il se montrait toujours honnête.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeVen 11 Mai - 22:24


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre se contenta d'afficher un fin sourire en coin quand son interlocuteur accepta son offre en affirmant qu'en plus, il n'avait pas eu l'occasion de boire encore. En soi, c'était peut-être un triste constat, parce que ça prouvait bien que le comportement du jeune homme ces derniers temps avait tendu vers l'alcoolisme notoire, mais en même temps, à bien y regarder, c'était plutôt bon signe. Parce que oui, même s'il la chambrait un peu, elle était convaincu que le propos de son interlocuteur était vrai. De toute façon, elle le cernait à son attitude, son attitude qui ne ressemblait pas à celle qu'il avait eue ces derniers temps... On dirait vraiment qu'il avait décidé de se reprendre en mains. Et ce n'était pas pour lui déplaire... Après tout, tous les efforts qu'elle avait fait vis à vis de lui, à devoir supporter son humeur de cochon constamment, c'était dans l'espoir de le voir changer, aller mieux. L'amélioration était là, en apparence en tout cas. A moins que ce ne soit qu'une phase bizarre du deuil qui devait mener à pire encore par la suite ?

-C'est bien ce que je dis, y a un truc qui cloche,
se permit-elle de plaisanter en réponse à la première phrase que prononça le jeune homme.

Et elle n'allait pas en rajouter davantage, comme elle n'exprimerait pas trop son enthousiasme à cette nouvelle. Prudence restait mère de sûreté. Bon, pour la peine, elle avait sans doute une meilleure option à lui proposer que de boire un verre (qui avait peu de chances d'être un simple verre de jus de citrouille), alors que justement, il freinait sa consommation. Mais en même temps, Phèdre n'était pas une sainte non plus, elle n'avait pas la moindre envie de le mener sur la voie de la sobriété, juste améliorer son moral, et même si elle avait le fâcheux sentiment de n'y être pour rien dans cette amélioration, elle avait envie de croire qu'il existait bel et bien.

-Bon ben j'attends que t'aies fini, alors,
ajouta-t-elle en croisant les bras sans bouger de sa place.

Elle espérait bien que sa présence insistante le pousserait à faire vite. C'est qu'il se faisait soif, là, non ? Ce n'était pas qu'elle voulait forcément qu'il bacle son travail non plus (mais en même temps, ce n'était pas le genre de Seth de bâcler quelque travail que ce soit, il était bien trop méticuleux, précis et travailleur pour cela), mais elle était impatiente de bavarder un peu plus longuement avec son meilleur ami... et de le cuisiner un peu, aussi, si possible (à ce sujet, c'était tout simplement une seconde nature, elle ne pouvait pas arrêter sa curiosité, surtout quand elle n'avait pas un début de commencement de piste sur son fondement).




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeLun 23 Juil - 15:45

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth ne répondit rien à la remarque de sa meilleure amie, quand bien même il ne put s’empêcher de lui adresser un léger sourire. Elle affirmait que justement, le fait qu’il n’ait pas encore bu de verre d’alcool aujourd’hui était la preuve que quelque chose ne tournait pas rond. Le pire, c’était que l’Auror ne pouvait clairement pas lui donner tort. Ces derniers temps, Seth buvait quand même énormément d’alcool et c’était évident que c’était pour tenter d’oublier un peu sa peine. Alors qu’il n’y avait pas réellement de moyen de l’oublier. Il ne ménageait pas les verres d’alcool donc, mais forcément, il ne déprimait plus autant qu’avant et il n’avait plus autant besoin de boire. Non pas qu’il allait complètement arrêter non plus, il n’était déjà pas sobre à longueur de temps en temps normal. Il n’y avait rien de mal à boire de l’alcool de temps en temps. Mais forcément, il perdait un peu de son habitude à devenir alcoolique dernièrement, pour la simple et bonne raison qu’il n’avait plus besoin de noyer son chagrin. Mais évidemment, Seth ne devait rien dire à Phèdre. Ça ne lui plaisait pas outre mesure de devoir mentir à sa meilleure amie, mais il n’avait pas le choix. Il préférait largement cacher la vérité à la jeune femme que de mettre en danger la vie de celle qu’il aimait et qu’il avait envie retrouvé.

Phèdre croisa les bras et affirma qu’elle allait l’attendre, ne bougeant plus donc. Soit, Seth s’affaira à ce qu’il était en train de faire, terminant donc ce qu’il devait faire impérativement. Il n’était pas du genre à bâcler les enquêtes, même celle qui ne le passionnait pas d’ailleurs. Mais en l’occurrence, l’Auror avait quand même envie d’en savoir plus sur cette mort. Donc, il releva tous les indices qu’il pouvait relever, de la manière la plus scrupuleuse possible. Avant de revenir près de Phèdre.

« Aller viens, je ne vais pas te faire plus attendre. »
Il aurait très bien pu le faire, mais le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait quand même envie de profiter de la présence de la jeune femme et partager ce verre avec elle. Quand bien même, niveau présence, il avait été servi dernièrement. Elle était constamment sur son dos et ça parce qu’il avait besoin qu’elle soit constamment sur son dos pour ne pas faire de connerie. Même si, maintenant, ça devrait aller mieux. Il ne chercherait pas autant à faire de connerie, du moins pas au point d’y passer en même temps. Parce que sinon, sa situation n’était pas forcément mieux non plus, et ça n’allait pas s’arranger avec le temps.

Pour l’heure en tout cas, ils purent aller s’installer dans un pub à proximité afin de partager ce fameux verre. Et quand ils furent installés, le jeune homme préféra largement ne pas laisser trop l’occasion à sa meilleure amie de le questionner.

« Bon, alors, qu’est-ce que tu racontes de beau ? »
Demanda-t-il donc, pour se concentrer sur elle et non sur lui.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeLun 23 Juil - 18:28


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre laissa à son meilleur ami le temps nécessaire afin qu'il finisse proprement son travail. Elle le connaissait par coeur, elle savait bien qu'il n'aurait jamais quitté les lieux sans avoir achevé sa tâche minutieuse. Quoi qu'on puisse en dire, Seth Beresford était un travailleur appliqué, un Auror digne de ce nom. Elle ne lâchait pas le jeune homme des yeux tandis qu'elle le regardait à l'oeuvre. Sa curiosité naturelle l'observait à détailler le moindre de ses faits et gestes, même si elle ne la regardait que de loin. Après un moment, enfin, le jeune homme estima qu'il avait le temps de prendre un verre avec elle, et donc, ils ne mirent pas longtemps à trouver un pub à proximité dans lequel s'installer et discuter tranquillement de tout et de rien... N'en déplaise à Seth, Phèdre n'avait pas l'intention de lui lâcher la grappe. Elle avait la ferme intention d'en apprendre plus sur ce qui avait provoqué chez lui ce déclic qui, semble-t-il, lui permettait de supporter un peu mieux la perte de la femme qu'il avait tant aimée (et qu'il aimerait sûrement toujours. Elle avait eu la ferme intention d'embrayer directement, mais Seth prit les devants en lui demandant de ses nouvelles. Bon, soit... même s'il allait être déçu du voyage, elle n'avait vraiment pas grand-chose à raconter, en fin de compte.

-Oh tu sais, la bonne vieille routine. Je bosse comme une dingue pour me faire envoyer sur les roses par mon connard de patron. Le mioche est en train de me rendre dingue. Et... je suis heureuse avec Aaron.

Voilà qui lui semblait être un résumé simple et concis de la situation telle qu'elle se présentait à elle dernièrement. Sa vie avait beau être chargée dernièrement (car entre sa vie sentimentale compliquée, son travail dans lequel elle s'investissait pleinement, son investissement au sein de l'Hydre et le petit Dragonneau, elle ne voyait pas ses journées passer... sans oublier que Seth aussi avait pas mal accaparé son quotidien.. même s'il semblait avoir repris du poil de la bête. A moins que ce ne soit qu'une apparence).

-Et toi alors ?
dit-elle en le détaillant du regard avec un intérêt qu'elle ne dissimulait pas une seule seconde.

Elle le lui avait suffisamment fait comprendre : elle avait l'intuition qu'il s'était passé quelque chose, et elle tenait vraiment à savoir quoi. Ce n'est pas pour rien qu'elle avait éjecté si rapidement tout sujet la concernant. C'était sur son meilleur ami qu'elle voulait se concentrer. De toute façon, tant qu'il ne lui aurait pas pondu une réponse satisfaisante, elle ne lacherait pas le morceau. A ce stade, il avait autant d'intérêt à lui un servir un véritable mensonge, parce que très clairement, elle était bornée, et il la connaissait bien assez pour le savoir.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeMar 25 Sep - 12:22

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Si Seth avait rapidement demandé des nouvelles à Phèdre, ce n’était pas seulement parce qu’il espérait avoir de ses nouvelles. Bon, évidemment, le jeune homme se demandait quand même comment allait sa meilleure amie, si elle s’en sortait, ce genre de chose. Mais en même temps, l’Auror avait surtout l’intention de tourner le plus possible la conversation vers la jeune femme, pour qu’elle ait moins de temps pour l’interroger. Ce n’était pas contre elle, Seth mourrait d’envie de lui dire qu’il avait revu Pomona, qu’elle n’était pas morte et qu’elle avait même accepté de lui pardonner ce qu’elle avait découvert chez lui. Qu’ils s’étaient vus, qu’ils s’étaient retrouvés. Il avait vraiment envie de lui dire, mais il ne pouvait pas prendre ce risque, il ne pouvait pas jouer à ce point avec le feu. Non pas qu’il n’ait pas confiance en sa meilleure amie, il savait bien que si elle était au courant elle ne le dirait à personne. Mais… on ne savait jamais. Encore qu’elle, au moins, n’avait aucun rapport avec les mangemorts, du moins pas directement. Elle ne portait pas de marque sur son avant-bras tout simplement. Mais bon… quand même, il ne pouvait pas prendre de risque.

La journaliste ne manqua pas d’expédier un peu ce qu’elle avait à raconter. Elle avait encore et toujours des soucis avec son patron, le gosse Dragonneau lui prenait la tête (et à choisir, le jeune homme aimerait bien qu’ils décident de le rendre ce gosse, ça lui ferait des emmerdes en moins de son côté aussi), et elle était heureuse avec Aaron. Soit, tout allait bien donc. Et forcément, Phèdre ne manqua pas de lui retourner la question. Et lui alors ? Il avait retrouvé Pomona, il se sentait bien plus léger, même si sa situation était loin d’être idéale. Parce qu’il devait se cacher pour la voir, parce qu’il était sur la corde raide au travail. D’ailleurs…

« Je vais peut-être pouvoir t’offrir une exclue pour fermer le clapet de ton patron. » Répondit-il alors, ne répondant pas réellement à la question de la jeune femme. Pas directement, mais indirectement c’était le cas quand même parce qu’il lui apprenait quelque chose d’important le concernant. « Je vais avoir potentiellement des soucis avec le bureau des Aurors. » Potentiellement n’était pas le mot adéquat pour qualifier la situation, parce que c’était juste évident que le jeune homme allait avoir des soucis. Ce n’était pas comme si c’était une possibilité, ça allait bel et bien arriver. Et finalement, il prenait cela plutôt avec philosophie. Le fait que Pomona ne soit finalement pas morte devait quand même grandement l’aider à accepter tout cela. Il avait conscience de ce qu’il risquait, mais il faisait avec. « Apparemment, on a envie de me faire tomber. »

L’Auror ne prit pas la peine de préciser qui était ce « on » qu’il mentionnait, il osait croire que Phèdre allait comprendre qu’il parlait de Voldemort. Qui d’autre allait avoir envie de le faire tomber en même temps ?
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeMar 25 Sep - 18:44


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

ardon ? Comment ça, il avait un souci avec le bureau des Aurors ? Comment ça on avait décidé de le faire tomber ? Phèdre examina son meilleur ami, sous le choc et déconcerté. Si elle avait à ce point insisté pour en apprendre plus sur les récents événements qui avaient animé son existence, c'est parce qu'elle avait eu le sentiment que son meilleur ami allait mieux, qu'il s'était passé quelque chose qui l'avait remis d'aplomb... Et voilà qu'il lui affirmait que sa situation était compromise ? Là, elle n'y comprenait vraiment plus rien. Comment pouvait-il vraiment avoir l'air à ce point serein au regard de ce que laissaient deviner ses propos. Parce que oui, Seth s'était montré elliptique, mais il en avait tout de même dit bien assez pour que la jeune femme sache pertinemment de quoi il était question en cet instant. Elle n'avait pas à s'interroger des heures durant au sujet du "on" dont il lui parlait... C'était, à ses yeux, plus qu'évident. "On", c'était évidemment Lord Voldemort, qui avait dû voir clair dans son jeu... il faut dire que Phèdre était bien placée pour savoir que Seth avait eu plutôt tendance à ne pas jouer les mangemorts disciplinés, ces derniers temps. Elle était totalement dépassée par ce qu'il lui apprenait, et par cette réaction si contraire à ce qu'elle aurait pu présumer, et qui lui donnait le sentiment qu'il prenait sa situation par-dessus la jambe... En fait, c'était peut-être ça qui le rendait si heureux ? Il courait à sa perte, il avait enfin trouvé un moyen de s'autodétruire, et il en était satisfait. Oui, mais elle, elle ne comptait clairement pas le laisser faire, il ne manquerait plus que ça.

-Tu te fous de moi ?
demanda la jeune femme tout en sachant d'avance la réponse. Là, pour le coup, elle avait définitivement perdu toute envie de sourire, et elle espérait que son meilleur ami avait tout de même conscience de la situation et de toutes ces imbrications. Et c'est maintenant que tu m'en parles ?

Oui, parce qu'il y avait ça, aussi. Si sa place au ministère était menacée... puisque sa place au ministère était menacée, il aurait dû venir lui en parler immédiatement. Ne lui avait-elle pas suffisamment comprendre qu'elle serait toujours là pour lui, et surtout s'il devait rencontrer un problème dans sa vie. Elle n'avait eu de cesse que de l'encourager et de le soutenir, tout ça pour apprendre presque au détour d'une conversation presque trop légère que son meilleur ami était dans la merde. Franchement, elle se contenait, mais elle se sentait hors d'elle. Parce qu'elle était un peu en colère, c'est vrai, mais surtout parce qu'elle avait peur pour Seth.

-Qu'est-ce que t'as l'intention de faire ?
demanda-t-elle, n'appréhendant déjà que trop la réponse de son interlocuteur.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeJeu 1 Nov - 15:58

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Ce n’était pas contre Phèdre que Seth n’avait pas envie de lui parler de Pomona et du fait qu’elle n’était pas morte. Il s’en voulait un peu de mentir à la jeune femme – et pour qu’il s’en veuille de quelque chose, c’était que ça en valait la peine quand même – mais il n’avait pas le choix, ce n’était pas qu’il manquait de confiance en la journaliste, c’était juste qu’il ne pouvait pas le faire tout simplement. Donc, il ne le faisait pas. Et il avait le sentiment que ce qu’il venait de lui dire, ça faisait son petit effet dans le but de l’empêcher de poser d’autres questions. Ainsi, le jeune homme osait croire que Phèdre n’allait pas chercher à savoir pourquoi il avait l’air d’aller « si bien » quand ils s’étaient croisés. Il brouillait les pistes et son petit effet marchait clairement bien au vu de la réaction de sa meilleure amie.

Il ne se foutait pas d’elle donc, vraiment, il avait de réel souci. Et effectivement, il n’avait pas pris la peine de lui en parler avant, parce qu’il jugeait qu’il gérait la situation. Ce qui n’aurait pas été le cas forcément avant qu’il ne retrouve Pomona il ne fallait pas le nier. Le fait d’avoir retrouvé la femme qu’il aimait, ça lui permettait d’avoir un peu plus la tête sur les épaules et donc de prendre la situation d’un bon sens. Ce que Phèdre ne pouvait pas forcément comprendre. Et Seth parvenait à lire de l’inquiétude dans la voix de sa meilleure amie. Elle avait raison de s’inquiéter en réalité, parce qu’au vu de la situation elle devait sans doute penser qu’il se servait de la situation justement pour se « libérer ». Mais non, il avait dépassé ce stade. Ce que Phèdre ne pouvait pas réellement comprendre, puisqu’il lui manquait des éléments du puzzle. Et elle l’avait quand même vu au fond du gouffre, plus bas que terre, comme jamais personne ne l’avait vu un jour.

« Si tu es en train d’imaginer que je vais me servir de ça pour tout abandonner, je t’arrête tout de suite, ce n’est pas mon intention. » Il n’avait aucune envie que Phèdre s’imagine des choses non plus. Il n’avait pas l’intention de disparaître, il n’avait pas l’intention de se laisser avoir. Il prenait peut-être un peu trop la situation à la légère, mais en même temps il avait simplement confiance en ses capacités. « J’ai l’intention de trouver une planque quelque part, et je me cacherais dès que ça sera le moment. J’ai aucune envie de finir à Azkaban, je vaux mieux que ça. »

Et Seth osait croire qu’il pouvait se montrer suffisamment convainquant pour que la jeune femme n’en doute pas une seule seconde. Même si ce n’était pas forcément évident ces derniers temps, au vu de la situation. Si elle savait que Pomona était vivante, il était certain que la journaliste n’allait pas croire une seule seconde qu’il puisse baisser les bras. Mais elle ne pouvait pas le avoir, elle ne devait pas le savoir.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeJeu 1 Nov - 16:41


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre devait bien avouer qu'à l'heure actuelle, elle ne savait vraiment pas sur quel pied danser avec son meilleur ami, et c'était d'autant plus frustrant qu'elle avait le sentiment de passer à côté de quelque chose d'essentiel à l'heure où elle n'avait eu de cesse que d'être présente pour lui pour l'aider à surmonter son chagrin et à remonter la pente. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'ils ne devaient avoir aucun secret l'un pour l'autre, à chacun son jardin secret, après tout... mais quand même, là, on ne parlait pas d'une petite information anodine, on parlait d'une situation qui allait radicalement changer le cours de l'existence du jeune homme, et elle ne pouvait que se sentir pleinement concernée par la situation. Elle n'avait pas envie d'imaginer Seth capable de se rendre lui-même aux Aurors dans l'espoir de suivre le même destin que la femme qu'on lui avait enlevée et qu'il aimait comme il n'avait jamais aimé personne. Mais en même temps, dans l'état actuel des choses, elle s'attendait à absolument tout de la part du jeune homme. Il avait changé, pas en mal sur tous les aspects, mais cela faisait quand même qu'il devenait particulièrement difficile à suivre à certains moments. Et dans des moments critiques comme celui-là, elle voudrait être capable de cerner à cent pour cent les intentions du jeune homme.

Au moins lui garantit-il qu'il n'avait pas l'intention de se livrer à cejux qui deviendraient bientôt ses ex collègues. Est-ce qu'elle pouvait vraiment le croire sur parole ? Difficile à dire, mais elle en avait l'intention quoi qu'il en soit, ne serait-ce que parce que le jeune homme lui devait au moins la vérité, et elle avait besoin de croire en effet qu'il ne s'abaisserait jamais à laisser la justice s'occuper de lui quelles que puissent être les circonstances. Elle était au moins d'accord avec lui sur ce point, faute de parvenir à cerner tous les autres : il valait effectivement bien mieux que cela, et elle comptait bien qu'il le lui prouve. Si le jeune homme devait finir ses jours à Azkaban, le moins que l'on puisse dire, c'est que la jeune femme le vivrait vraiment, vraiment très mal, elle le supporterait sans doute, mais avec une difficulté infinie.

-Bon,
dit-elle en essayant de prendre un ton plus rassuré qu'elle ne l'était en réalité. Je vais t'aider à trouver une planque, j'ai peut-être quelques contacts au sein de l'Hydre qui pourront t'arranger ça. Et s'il faut, je deviendrais ton gardien du secret, pour garder ton adresse hors de portée.

Tout ce qu'il fallait pour garantir que le jeune homme ne se fasse pas prendre. Elle aurait toujours à coeur de le protéger quoi qu'il advienne, et elle essayait de considérer la situation de façon pragmatique. Si elle ne le faisait pas, elle allait perdre les pédales de toute façon.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeLun 7 Jan - 14:43

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth n’avait pas envie d’avoir le moindre secret pour sa meilleure amie, il ne cherchait pas spécialement à lui cacher des choses. Cependant, il ne pouvait pas tout lui dire. Il aimerait bien lui dire que Pomona n’était pas morte, mais il ne pouvait pas non plus prendre un si grand risque. Il se doutait que ça serait un poids en moins que de dire toute la vérité à Phèdre, et ça lui irait très bien de le lui dire, mais il ne pouvait pas prendre ce risque. En attendant, il avait vraiment l’intention de rassurer son amie sur le fait que non, il n’avait pas l’intention de se laisser attraper par le bureau des Aurors. S’il n’avait pas appris que Pomona était vivante, peut-être qu’il aurait réfléchit autrement… mais en même temps, le jeune homme avait vraiment eu l’intention de venger la mort de sa petite amie.

Le jeune homme appréciait de pouvoir rassurer sa meilleure amie, de lui faire comprendre qu’il allait s’en sortir. Que même si le bureau des Aurors se tournait complètement contre lui, il n’avait pas l’intention de se laisser abattre. Il valait mieux que cela, et il ne disait pas simplement pour rassurer sa meilleure amie, il le pensait sincère. Il n’avait vraiment pas l’intention de se laisser abattre. Phèdre sembla un peu plus rassurée, même s’il se doutait qu’elle ne l’était pas non plus entièrement.

Au moins, Seth allait pouvoir compter sur l’aide de sa meilleure amie. Il se disait qu’il pouvait très bien s’en sortir seul, mais en même temps il n’allait quand même pas dire non à l’aide de son ami. Puisqu’elle avait des contacts parmi l’Hydre, ça pouvait lui venir en aide. Même si ça faisait un moment que Seth se promenait dans l’obscurité de son âme, il ne faisait partie de groupe que depuis très peu de temps. Autant dire qu’il n’avait pas la possibilité d’avoir autant de contact que la jeune femme. Qui en prime, pouvait lui apporter vraiment un soutien.

« Ça me va très bien. » Affirma-t-il dans un fin sourire. Peut-être qu’il ne devrait pas prendre la situation à ce point à la légère, mais ce n’était pas comme s’il pouvait envisager une seule seconde qu’elle aurait des conséquences. Oh, il allait perdre sa place dans le bureau des Aurors une place qu’il s’était donné du mal pour l’avoir. Mais en même temps, c’était un mal pour un bien. « Je sais bien que je peux compter sur toi. »

Comme elle pouvait compter sur lui, bien évidemment. Il n’y avait pas grand monde en ce bas monde qui obtenait à ce point la confiance de Seth, bien au contraire. Il savait bien qu’il ne pouvait pas compter sur grand monde non plus, qu’il n’y avait pas mille personnes pour l’aider. Et même s’il avait tendance à vouloir agir seul et à se débrouiller seul, il savait bien que par moment il devait quand même se reposer sur les autres.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeLun 7 Jan - 18:05


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre ne savait définitivement pas si c'était juste elle qui se faisait des idées (parce que dans tous les cas, Seth n'était pas le jeune homme le plus expressif et le plus facile à cerner de la terre, alors il n'était pas difficile de se méprendre sur ce qu'il pensait - mais elle pensait avoir une longueur d'avance sur beaucoup de monde dans ce domaine malgré tout), mais elle trouvait définitivement que son meilleur ami prenait la situation avec beaucoup trop de détente. Il se passait définitivement quelque chose qui lui échappait. Mais d'un autre côté, il était quand même préférable que son interlocuteur ne cède pas à la panique... alors l'un dans l'autre, c'était une bonne chose. Même si au final, Phèdre était bien capable de paniquer pour deux. Elle gardait une certaine contenance, présentement, mais très franchement, elle était tout sauf détendue. Elle était même franchement inquiète. Si Seth devait ne pas s'en sortir et finir à Azkaban, elle le vivrait terriblement mal.

Mais il ne fallait pas envisager le pire, non. Ou si, il fallait l'envisager, mais dans le seul but de le contrer, et c'était pour cela qu'elle prenait soin de faire preuve du plus de pragmatisme possible et de ne pas se laisser démonter. Il devait forcément exister des solutions. Les planques à l'abri des regards, ça se trouvait, et elle était entièrement prête à tenir son engagement et à devenir gardienne du secret. Ce n'était pas quelque chose qui la dérangeait du tout. Au contraire, même. Au moins, si c'était elle qui tenait ce rôle, elle était certaine qu'on n'irait pas trahir son meilleur ami. De ce point de vue-là, elle n'avait confiance qu'en elle-même. Mais elle appréciait, en revanche, que Seth partage cette confiance.  Il était beaucoup trop détendu, certes, mais au moins, il n'oubliait pas l'essentiel. Oui, il pouvait bel et bien compter sur elle, et elle ne le laisserait pas tomber. C'était hors de question.

-Tu as intérêt à compter sur moi, tu veux dire,
répondit-elle, en essayant de s'exprimer avec autant de légèreté que son interlocuteur.

Mais ce n'était pas chose aisée pour elle. Ce n'était pas comme s'ils parlaient de se dorer la pilule en vacances dans un pays chaud. Il était question de Seth qui très probablement bientôt serait considéré comme un criminel recherché (et à juste titre) et des méthodes qu'ils pouvaient employer pour éviter le pire. Malgré tout, dramatiser ne servirait sans doute à rien. A quoi bon, d'ailleurs, dramatiser ce qui était déjà dramatique, au bout du compte ?

-Je sais pas ce que tu aurais eu l'intention de faire si tu m'en avais pas parlé, mais dans tous les cas, tu oublies. Je gère la situation. Toi, tu évites juste de te faire prendre avant que j'ai tout mis en place, c'est bien compris ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeDim 17 Mar - 21:41

Comme quoi, ça peut aller mieux.
Seth connaissait le caractère de Phèdre, il savait bien qu’elle ne le laisserait pas tranquille s’il n’acceptait pas de la laisser faire. Et au fond, il ne pouvait pas nier que ça l’arrangeait quand même beaucoup. Parce que la jeune femme pouvait grandement l’aider et que lui, de son côté, avait besoin de soutien. Il ne pouvait pas forcément y arriver seul, il devait compter sur quelqu’un d’autre et s’il devait réellement compter sur quelqu’un ça serait elle ou Gwendall. Sauf que Gwendall, en l’occurrence, était beaucoup trop impliqué dans l’affaire. Seth ne pouvait donc pas contredire son amie, même si la tentation de le faire était quand même assez grande. Juste pour l’agacer un peu… ce qu’il n’aurait pas forcément cherché à faire s’il se trouvait vraiment au fond du gouffre. Bon, la situation avec les Aurors ne lui plaisait pas plus que cela, il n’avait pas non plus hâte que Gwendall remette le dossier à leur patron, mais en même temps ce n’était pas comme s’il pouvait y faire quoi que ce soit.

Mais forcément, puisque Pomona était en vie – ce que Phèdre ne devait pas découvrir, même si c’était vraiment difficile de lui mentir – ça lui permettait quand même sincèrement de reprendre du poil de la bête. Elle lui affirma en tout cas que tout ce qu’il avait prévu de faire, il pouvait l’oublier à présent, parce qu’elle prenait les choses en main. Soit, Seth n’était pas vraiment du genre à laisser son destin entre les mains d’une autre personne, mais en même temps il ne pouvait pas vraiment faire autrement. La seule chose qu’il devait donc faire, c’était de ne pas se faire prendre. Ce qui n’était pas aussi facile que cela en réalité, même si Seth avait envie de croire qu’il n’y avait aucune raison qu’il n’y arrive pas.

« Si c’est ce que je dois faire alors… » Dit-il dans un soupire qu’il prit soin de forcer un petit peu, dans le but de bien faire comprendre à son amie qu’il le faisait. « Si je n’ai pas le choix alors, d’accord, je te laisse gérer. » Et il savait bien qu’il n’avait pas le choix. Comme elle savait bien que ce n’était pas donné à tout le monde de ne pas laisser le choix au jeune homme d’ailleurs. « Et t’en fais pas, va, il n’y aucune raison que je me laisse prendre. »

Il ne savait pas encore exactement quand le couperet allait tomber, mais ce qu’il savait c’était qu’il n’était pas question qu’il se laisse arrêter par le bureau des Aurors. Même s’il devait être un peu en cavale avant que Phèdre ne puisse lui trouver un endroit « douillet » où se poser, il ne craignait rien. Parce qu’au final, Seth n’avait aucune idée de quand McDowell allait agir, de quand il allait enfin agir après les révélations de Gwendall. Comme s’il y avait une énorme épée de Damoclès au dessus de sa tête.  
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeLun 18 Mar - 1:32


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre faisait de son mieux pour garder son calme, mais au fond d'elle, les pensées se bousculaient à une vitesse folle. Elle se posait un nombre incalculable de questions. Dans la seconde, elle voudrait disposer d'un moyen sûr et efficace afin de mettre son meilleur ami à l'abri, mais elle avait bien conscience du fait que ce n'était pas si simple, que ça ne pouvait pas l'être, et qu'il fallait donc qu'elle réfléchisse posément à la question. Malgré tout, même si une solution miraculeuse n'allait pas être trouvée dans la seconde, rien ne l'empêchait tout de même de s'y pencher un minimum, autant qu'elle le pouvait en tout cas. La jeune femme n'avait pas l'intention de lâcher quoi que ce soit, en tout cas, et elle se sentait rassurée de voir et de ressentir qu'elle ne déploierait pas toute cette énergie pour rien et que Seth était bel et bien déterminé à faire ce qu'il fallait pour ne pas se laisser prendre si ses crimes devaient être, d'une manière ou d'une autre, découverts.

Elle ne savait pas exactement ce qui avait provoqué un tel déclic chez lui. Elle n'avait pas l'intention de lui poser la question, d'ailleurs (car elle avait bien compris qu'il ne lui répondrait pas), tout ce qui comptait, tout ce qui lui importait, c'était le fait qu'il s'en sorte, et qu'ensemble ils trouvent des solutions aux problèmes épineux que Seth venait de lui exposer. Il la laissait gérer, déjà ça la rassurait grandement. Pour le reste, elle appréciait également les mots qu'il prononçait car elle comprenait bien ce qu'il entendait par là, à savoir qu'il n'avait aucune envie de se retrouver à Azkaban, même si ce devait être pour y rejoindre Pomona. Et tant mieux, il y avait plus important à faire, plus urgent à vivre, et plus sûr à décider.

-Tu parles, il y a un bon milliard de raisons pour que ça arrive,
répliqua la jeune femme dans un soupir, mais un fin sourire au coin des lèvres tout de même.

Quand bien même la situation était pour le moins dramatique, il n'était certainement pas question d'abandonner quoi que ce soit, ni de se laisser aller au défaitisme, s'il était bien une occasion au cours de laquelle ils se devaient de se montrer forts et imperturbables, c'était celle-ci. Et ils avaient tous les deux la force de caractère nécessaire pour cela, la jeune femme n'en doutait pas un seul instant... ce qui ne voulait pas dire non plus que tout allait forcément bien tourner. Juste qu'ils allaient faire ce qu'il fallait.

-Et j'ai d'autant plus de raisons de prendre les commandes si on ne veut pas en ajouter d'autres à la liste.
Elle marqua une légère pause. Mais bon, je veux bien croire que tu feras pas de conneries... pour une fois.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 938
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeVen 7 Juin - 14:34

Comme quoi, ça peut aller mieux.
La situation ne prêtait pas forcément à la décontraction, mais en même temps ça ne servait à rien de broyer du noir. D’accord, c’était bel et bien Seth qui pensait comme ça et on ne pouvait pas dire qu’il avait pensé ainsi pendant un long moment, quand il pensait encore que Pomona était morte. Et sans doute qu’il ne penserait pas de la sorte s’il n’avait pas appris qu’elle était encore en vie. Mais maintenant, le jeune homme savait que la femme qu’il aimait était vivante, il voyait les choses différemment. Et il n’avait donc pas l’intention de laisser le bureau des Aurors le faire tomber, et plus précisément de laisser Voldemort le faire tomber. Il tenait bien trop à sa liberté et à sa vie, pour cela. Même si, forcément, Phèdre devait avoir un peu de mal à le suivre, mais il ne pouvait pas lui dire. Ce n’était pas l’envie qui manquait, il aimerait bien pouvoir lui dire que Pomona n’était pas morte, mais le jeune homme ne pouvait pas prendre ce risque. Même avec Phèdre.

« Tu me sous-estimes là. » Répondit-il quand Phèdre affirma qu’il y avait bien un milliard de raison qui puisse provoquer sa chute. Bon, Seth devrait sans doute se montrer moins confiant, mais en même temps puisqu’il n’avait pas l’intention de tomber, il partait du principe que ça n’allait pas arriver. Parce qu’il était hors de question que ça arrive tout simplement, mais il ne se surestimait pas non plus, il savait bien que ce n’était pas rien d’échapper au bureau des Aurors, mais en même temps il n’était pas né de la dernière pluie non plus. Et il savait parfaitement se défendre. « Faudrait que tu me fasses plus confiance. » Ajouta-t-il, dans un fin sourire, même si la situation ne prêtait pas forcément à rire. Seth comprenait bien que sa meilleure amie se faisait du souci pour lui, mais elle n’avait vraiment pas à s’en faire. Quand bien même, il appréciait sa main tendue et le fait qu’elle cherche à l’aider, qu’elle décide de prendre les choses en main. « Dis-toi que c’est pour la bonne cause, tu auras plus confiance. »

En soit oui, cette situation apportait quand même un peu de positif. Bon, Seth devenait le bouc émissaire et il allait devoir payer les pots cassés, mais ce n’était pas grand-chose. De toute façon, il ne pouvait plus supporter les Aurors du bureau. Il ne supportait pas grand monde au quotidien, mais le fait de devoir les supporter tous les jours, alors que la plupart pensaient réellement que Pomona était coupable, ça l’agaçait prodigieusement. Alors, en soit, il valait sans doute voir les choses positivement. Ce qui ne lui ressemblait pas réellement ces derniers temps, mais globalement il avait le sentiment de s’en sortir mieux maintenant. Ça n’allait pas durer, mais pour l’instant il n’avait aucun souci à prendre les choses dans le « bon sens ». Ce qui n’était peut-être pas une si bonne chose en soit, mais il n’avait pas l’intention de faire des conneries pour autant.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 838
Humeur :
Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitimeVen 7 Juin - 18:32


Comme quoi, ça peut aller mieux.
P

hèdre ne sous-estimait pas Seth, ou du moins ne voyait-elle pas du tout les choses ainsi. Non, elle connaissait très bien son meilleur ami, et elle savait pertinemment de quoi il était capable... et justement, c'était ça qui l'inquiétait à son sujet... Ce n'était pas sa capacité qu'elle remettait en cause, c'était la manière dont il choisissait d'exploiter ces capacités en question. Mais dans tous les cas, vues les circonstances, elle n'avait de toute façon pas le choix, oui, il fallait qu'elle lui fasse confiance, tout comme lui acceptait de lui faire aveuglément confiance en laissant son sort reposer entre ses mains comme il le faisait en lui laissant quelque part les clés de son destin, en l'autorisant à prendre en charge... la suite.

C'était seulement... qu'elle trouvait que Seth prenait la situation avec beaucoup trop de décontraction. Peut-être savait-il quelque chose qu'elle-même ne savait pas exactement, elle en avait l'impression, et elle espérait que ce soit ça - même si elle se sentait un peu vexée qu'il ne partage pas cette chose avec elle. Quelque part, ça l'aurait rassurée que Seth panique, ne serait-ce qu'un peu, elle aurait eu le sentiment que le jeune homme prenait tout ça au sérieux. Même si ce n'était pas du tout le genre de Seth de paniquer dans tous les cas. Pas plus que le sien à elle, d'ailleurs... mais elle n'y pouvait rien...en l'occurrence, elle avait du mal à être sereine, ou même à faire semblant de l'être.

-J'ai confiance en toi,
répondit tout de même Phèdre. Elle estimait tout de même important de le confirmer, car elle voulait bien admettre qu'elle n'en donnait pas forcément l'air. Pourtant, c'était la vérité, elle avait confiance en Seth, il était une des rares personnes en ce bas mon à qui elle ferait confiance les yeux fermés... C'est juste que... Elle poussa un soupir, ça l'agaçait d'avance de dire ça, parce qu'il y avait une forte probabilité pour que Seth se foute de sa gueule. J'ai peur pour toi...

Voilà, c'était dit. Même si, dans le fond, le jeune homme devait d'ores et déjà le savoir... Mais tant pis, elle estimait quand même qu'il était important qu'elle le dise. Oui, elle avait peur pour son meilleur ami. Si elle ne ressentait pas pour lui l'amour passionnel qu'elle ressentait pour Aaron, ça n'ôtait rien au fait qu'elle l'aimait profondément, comme le frère qu'elle n'aurait jamais eu (et dont elle aurait été, par erreur, la maîtresse dans le passé). Et s'il devait lui arriver quoi que ce soit, si elle devait ne voir payer le prix de sa désinvolture... ce serait une chose qu'elle serait tout bonnement incapable de supporter.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Empty
Message#Sujet: Re: Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)   Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme quoi, ça peut aller mieux. (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» AIDEN & NYMPHEA • Comme quoi on ne peut pas s'éviter ...
» Comme quoi on peut être ami des maths, mais avoir du biceps.
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Le sous- préfet peut aller aux champs!
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-