AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si tu savais... (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 115
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Si tu savais... (Thésée)   Mer 14 Fév - 19:43

Si tu savais...
Depuis que Ignatius avait parlé plus longuement de leur père – si on veut, mais vu que pour le moment, le secret était seulement connu de leur mère et de feu leur « père » justement, ils ne connaissaient pas la vérité – il se sentait mal. Il ne savait pas quoi en penser, parce qu’il ne voulait pas targuer Agrippine de menteuse, mais en même temps il s’agissait de son père et de sa mère évidemment. Donc, Ignatius se sentait mal et il ne savait pas quoi faire. Sans doute rien, ce n’était pas comme s’il pouvait faire quelque chose. Ou même qu’il en ait envie. Bref, il se sentait quand même perturbé par ce que sa sœur lui avait dit sans parvenir à savoir si c’était vrai ou non. Il était juste perdu, complètement et par conséquence, on ne pouvait pas dire qu’il dormait énormément ces derniers temps et les moments où il parvenait à le faire, ce n’était jamais reposant. Autant dire que ça se ressentait un peu dans son travail. Rien de réellement trop grave encore, mais tout de même. Il était loin d’être en forme.

Autant dire que le jeune homme trainait un peu des pattes au ministère. Il n’avait aucune motivation, alors que c’était loin d’être quelque chose de bien dans son poste. Mais bon, il fallait bien qu’il donne le change, parce que… eh bien, il n’avait aucune envie de décevoir quiconque, surtout sa mère encore et toujours. Il faisait de son mieux donc, malgré son manque de sommeil évident et son manque de motivation surtout. Il passait son temps dans son bureau de toute façon et si ce n’était pas le cas – comme maintenant – c’était parce qu’il partait en quête d’un café. Le jeune homme serait incapable de dire à combien de tasse de café il en était pour la journée, mais c’était loin d’être la première et ça n’allait pas être la dernière. Parti comme il était, c’était sur que sa dose de caféine allait grandement monter dans son sang. Il venait donc de quitter son bureau dans le but de partir en quête du Saint Graal – j’exagère à peine, je vous jure – quand son chemin croisa celui d’une autre personne. Non, ce n’était pas exactement ça, en fait. Son chemin percuta celui d’un autre sorcier et plus précisément encore, son corps percuta celui d’un autre sorcier. Assez violemment, d’ailleurs, au point de pousser Ignatius à faire quelque pas en arrière.

« Oh pardon, excusez-mi. »
Lança-t-il vivement en levant son regard vers la personne qu’il venait de percuter. « Je ne vous avez pas vu arriver. »

Ça n’avait rien de bien glorieux pour lui de dire ça, mais c’était la vérité. Pour le coup, Ignatius ne pouvait que reconnaître son erreur. Même si par moment, il n’hésitait pas à se servir de l’influence de sa mère, il n’était quand même pas du genre à ne pas reconnaitre quand il faisait quelque chose de travers. Et en l’occurrence, il faisait vraiment les choses de travers. Son regard s’attarda un peu sur l’homme. Il le connaissait de réputation, parce que l’Auror Dragonneau était connu quand même (comme son frère, mais d’une autre manière). Sans qu’il ne se doute qu’il y avait bien plus de rapport entre eux qu’il n’imaginait.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 209
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Si tu savais... (Thésée)   Ven 9 Mar - 1:26

Si tu savais...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il était certain que Thésée ne passait pas les meilleures semaines de sa vie. Même si cela n’avait pas toujours été simple, notamment d’un point de vue sentimental. Il devait bien reconnaître qu’il n’avait jamais eu beaucoup de chances avec les femmes. Pas qu’il n’ait pas de succès, mais en général, cela finissait mal avec les femmes. Il est vrai qu’il n’avait pas non plus fait d’excellents choix à chaque fois. Entre une femme mariée et mère de famille et une femme a moitié folle qu’il a à moitié partagée avec son frère… il était clair que cela n’irait pas très loin. Néanmoins, il a pu s’estimer heureux de toujours avoir son boulot pour avoir vraiment l’impression de ne pas gâcher sa vie. Après tout, une vie humaine ne se résumait pas seulement à la construction d’une vie de famille. Et Thésée était très fier de ce qu’il avait accompli en tant qu’Auror. Aujourd’hui il avait une certaine réputation, réputation dont il était très satisfait, il ne fallait pas le cacher. Il n’était pas simple de se faire une place mais il avait fait la sienne avec brio et pouvait se vanter d’être toujours dans le circuit.

Malheureusement, en ce moment les choses n’étaient pas si simples et pour cause. Hyppolite avait disparu et personne encore n’avait de piste, fiable ou non. Pourtant, il y avait pas de mal de monde qui avaient décidé de se pencher là-dessus et c’était une bonne chose, un très bonne chose, mais Thésée n’avait aucun élément convaincant. Pourtant ce n’était pas faute de chercher. Il avait promis à Norbert que son garçon lui serait rendu sain et sauf, et il était hors de question qu’il loupe à sa promesse. Il n’était pas de ceux qui faisaient des paroles en l’air, surtout sur des sujets aussi importants que la vie de son neveu. Thésée était très attaché à Hyppolite et était heureux de la relation qu’ils avaient su tisser tous les deux. Il savait qu’entre Norbert et Hyppolite ce n’était pas toujours simple et il avait tenté plusieurs fois d’apaiser les choses entre eux, mais Hyppolite était un enfant borné et ne démordait pas si facilement quand il avait quelque chose en tête. Quoiqu’il en soit, il gardait tout cela dans un coin de sa tête. Un peu distrait alors qu’il marchait dans les couloirs, il ne s’aperçut pas que quelqu’un fonçait droit sur lui. En fait quand il s’en rendit compte, l’altercation avait déjà eu lieu. Il releva la tête pour connaître l’identité de cette personne.

« Oh pardon, excusez-mi. Je ne vous avez pas vu arriver. »

Tiens… encore un Tuft. Décidément, il les voyait partout ces derniers temps. Au moins, il ne risquait pas de voir le père, là où il est. Même si au fond, il ne connaissait pas cet homme à défaut de très bien connaître sa veuve. Bref. Il avait à faire au fils aîné à présent. Fils aîné qu’il ne se souvenait pas avoir côtoyer d’ailleurs. Il savait évidemment qui il était, et quel poste il occupait, mais il n’avait jamais vraiment parlé avec lui. Mais à première vue, il semblait très différent de sa sœur qu’il connaissait un peu mieux, mais il devait reconnaître qu’Agrippine détonnait complètement et que si on ne connaissait pas son nom, il était impossible de l’identifier à la famille Tuft.

« Ce n’est rien, je n’ai pas fait attention non plus. La faute est partagée je présume. Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 115
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne rouge, crin de sombral, 17,5cm
Camp: Neutre
Avatar: Adam Driver

Message#Sujet: Re: Si tu savais... (Thésée)   Lun 7 Mai - 17:43

Si tu savais...
En soit une bousculade dans les couloirs du ministère de la magie, ce n’était rien du tout. Vu le nombre de personne qui se trouvait dans le ministère, c’était parfaitement logique. Pour autant, ce n’était pas quelque chose que Ignatius appréciait réellement. En grande partie parce qu’il n’aimait pas ne pas avoir le contrôle sur quelque chose. Alors qu’il y avait beaucoup de chose qu’il n’avait pas sous contrôle, sans même qu’il ne s’en rende compte d’ailleurs. Ignatius n’appréciait donc pas d’être entré comme cela en collision avec Dragonneau, qu’il ne pouvait que connaître au vu de sa réputation, sans qu’il ne soit au courant du fait que l’homme avait un lien tout particulier avec sa mère (il y avait besoin de préciser que Ignatius aurait bien dû mal à supporter tout lien particulier que sa mère aurait avec un homme en dehors de son père ? Il n’était sans doute pas nécessaire). Et qu’il avait, même sans le savoir, un lien avec sa sœur aussi. Bref, pour l’heure, les deux ignoraient tout et c’était sans doute bien mieux comme cela. À voir combien de temps ça allait durer, parce que ça n’allait pas réellement pouvoir durer en réalité. Ça ne durait jamais.

L’homme affirma en tout cas que ce n’était rien, qu’il ne faisait pas attention non plus et que donc la faute était partagée. Le jeune homme lui adressa un sourire, appréciant sa manière de penser. Encore une fois, il ne connaissait en aucun cas l’homme sous ses yeux en dehors de sa réputation, mais il s’en disait beaucoup sur lui. Un héros de guerre, un Auror méritant, bref, tout pour plaire donc. Le genre de personne que Ignatius ne pourrait qu’apprécier en réalité, parce qu’il se donnait réellement à fond dans son travail. Et c’était le cas donc, clairement, il n’y avait aucune raison qu’il ne soit pas impressionné par un homme tel que celui qu’il rencontrait donc. Et qui ne lui donnait qu’une très bonne impression.

« Non, pas du tout, ça va. » Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait quand même été un peu secoué dans la situation, mais ce n’était pas pour autant qu’il s’était fait mal. Encore heureux, il fallait quand même plus que cela. Ça ne confirmait juste que le fait que Ignatius avait besoin de repos et d’un vrai repos. Sauf que ces derniers temps, ce n’était pas réellement évident pour lui de parvenir à trouver du repos, même quand il prenait bien soin d’arrêter de travailler. Au final, il était clairement mieux à travailler encore et encore. « Et vous, ça va ? »

Demanda-t-il alors, parce que c’était quand même la moindre des choses qu’il se renseigne pour savoir si son interlocuteur s’était fait mal à cause de lui ou non. Bon, même s’ils convenaient tous les deux que les torts étaient partagés, sans doute, ça n’enlevait pas le fait que Ignatius se sentait quand même responsable.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 209
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Si tu savais... (Thésée)   Mer 16 Mai - 4:51

Si tu savais...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne connaissait pas bien Ignatius Tuft. Il l’avait déjà croisé une fois ou deux mais… cela n’avait jamais été vraiment plus loin. En fin de compte, il en savait bien plus sur les femmes Tuft que les hommes, et pour cause. Même si… cela faisait un paquet d’années qu’il connaissait son existence. Le fait est qu’il entretenait une liaison avec sa mère lorsqu’il était encore qu’un bambin. Mais ça, le jeune Ignatius n’en savait strictement rien, et Thésée ne comptait pas le lui dire. Bien qu’il finirait probablement par l’apprendre et ce jour-là… les choses seraient probablement beaucoup moins cordiales. Les secrets de famille étaient toujours les plus lourds et les plus destructeurs. Wilhelmina en détenait la clé, après tout, il n’y avait qu’elle qui était au courant de tout. Les autres ne savaient que des petites bribes de la vérité. Thésée s’était cantonné à sa liaison, Agrippine à la maltraitance qu’elle avait subi de la part de son père et Ignatius… en fait Ignatius était bien loin de tout cela. Enfin, jusqu’à ce que sa sœur lui révèle la violence dont elle avait été victime. Et Monsieur Tuft lui… il était six pieds sous terre et ce n’était pas Thésée qui irait le pleurer, très sincèrement.

Mais bon, inutile de se préoccuper de tout cela maintenant, cela viendrait petit à petit. Thésée avait d’autres chats à fouetter pour le moment, comme la disparition d’Hyppolite qui lui accaparait pas mal de son temps quand il n’était pas au bureau sur d’autres affaires. Il lui donc d’abord régler les soucis de la famille Dragonneau, il verrait par la suite pour la famille Tuft. Même si en cet instant précis, il venait de bousculer Ignatius. Même si la bousculade venait en fait des deux côtés mais il n’était pas du genre à s’arrêter sur ce genre de détails sans importance en ce moment. Mais il voulait tout de même s’enquérir que le jeune homme allait bien. Cela aurait dommage qu’il lui cause du tord physiquement, surtout que ce n’était pas du tout son intention.

« Non, pas du tout, ça va. »

Bon, alors tout allait pour le mieux dans ce cas. Au moins, il ne s’était pas fait mal, c’était une bonne chose, même si le « choc » n’avait pas été violent. C’était plus par politesse qu’autre chose en fin de compte, comme souvent. Même quand on croisait une connaissance, il y avait toujours cette habitude de demander comment allait l’autre, et bien souvent, tout le monde disait que ça allait, même si c’était tout le contraire. Enfin, ce n’était pas le même cas de figure en ce moment.

« Et vous, ça va ? »

Oh il était assez solide. Ça allait de son côté, il lui en fallait plus que ça. Et puis, il en avait eu des « bobos » tout au long de sa carrière. Des petits comme des gros, alors il pouvait encaisser une collision au détour d’un couloir, ça ne le mettait pas encore KO.

« Oh oui ne vous en faîtes pas. J’ai vieilli mais je suis encore solide. Ignatius Tuft si je ne me trompe pas ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Si tu savais... (Thésée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu savais... (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES TES HORCRUXES VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES OU ON SE LES METS !!!!
» Je savais que tu allais aimer! Feat Xia Min ?
» Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ? - Gabriel N. Owlens
» Je savais bien que tu finirais par me trouver. {PV les élus}
» NAHEE ~ Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 6
-