AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMer 21 Fév - 20:59


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
C

e soir, c'était décidé, elle ne bossait pas et elle se contentait de se laisser vivre. Elle considérait avoir assez donné, merci bien. C'était l'avantage d'être à son propre compte. Elle décidait de quand prendre ses vacances, de quand faire une pause dans son programme. Bon, ce n'était pas toujours raisonnable, et certains de ses clients n'avaient pas forcément envie d'attendre, mais ça lui était complètement égal dans tous les cas. Si elle avait choisi cette vie, c'était non seulement pour échapper au giron familial et voler de ses propres ailes, mais aussi pour pouvoir faire ce qu'elle voulait quand elle le voulait, en bref voler de ses propres ailes. Elle n'avait pas choisi un emploi malhonnête pour devoir se cantonner à des responsabilités honnêtes... certainement pas. Bref oui, aujourd'hui elle allait avant tout se laisser aller à son tempérament fondamentalement hédoniste et ne pas se prendre la tête. Elle en avait bien besoin, au demeurant. Elle ne le clamerait pas forcément haut et fort, c'est certain, mais elle avait été un peu remuée par sa conversation avec son frère. Cracher enfin la vérité sur leur père (enfin, "leur" père, tout était relatif, mais elle n'était pas encore à même de se rendre compte de cela) avait été un soulagement, quelque part, mais ça avait fait remonter de désagréables souvenirs à la surface, et elle craignait également d'accuser les retombées de ses aveux. Elle n'avait pas envie de penser à ça. Elle avait envie de s'amuser, de prendre du bon temps. Et elle savait quoi faire pour cela, elle n'avait pas son pareil pour se détendre.

Elle se rendit donc dans un bar où elle avait ses habitude : programme du soir, boire à s'en faire tourner la tête et finir la soirée avec un homme bien fait avec qui s'envoyer en l'air sans volonté de lendemain. Pour l'instant, elle en était à la phase un de son programme. Attablée au comptoir, elle sirotait son cocktail bien tassé tout en balayant le bar du regard. Ce fut alors que son oeil fut immanquablement attiré par une silhouette très familière. Terrence était là. Parfait. Elle avait envie de passer du bon temps, et lui, il était une valeur sûre. Changement de plan, elle n'allait pas aborder un homme au hasard de ses préférences physiques, à la place, elle allait plutôt retrouver un "vieil ami" avec qui elle s'entendait parfaitement bien sur le plan horizontal. Elle alla par conséquent le trouver, son verre à la main (s'il acceptait de lui payer les suivants par ailleurs, c'était tout bénef' - il avait les moyens après tout, non ?).

-Bonsoir, toi, dit-elle de son ton le plus aguicheur. Certes, ils avaient passé depuis longtemps la nécessité de chercher à se plaire, mais le jeu de la séduction était trop plaisant pour l'abandonner en cours de route.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeDim 25 Fév - 14:08

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Une fois n’était pas coutume, Terrence ne resta pas chez lui après la journée qu’il venait de passer au Ministère de la magie. Le jeune homme avait quand même pris la peine de rentrer chez ses parents, parce qu’il finissait quand même relativement tôt et qu’il était d’avis qu’il devait quand même se changer après une journée de travail. Il était donc rentré, il avait passé un peu de temps avec sa mère, se changeant, avant de re sortir dans le but de passer la soirée en dehors de la demeure des Fern. Non pas qu’il n’appréciait pas ses parents, sans lui il ne serait pas là et il n’aurait pas un train de vie si agréable – et clairement, un train de vie de ce style, ça avait peu de chance de dégouter quiconque – mais leur compagnie le soir venue n’était pas toujours la meilleure. Au pire, il se retrouverait à discuter dans le salon, soit avec ses deux parents, soit juste avec sa mère, au mieux il passerait la soirée seul dans sa chambre. Donc autant qu’il décide de la passer dans un endroit plus agréable.

Il avait donc décidé, après avoir mit une tenue plus agréable et plus chic forcément, de se rendre dans un bar dont il avait ses habitudes. Il n’y avait pas mieux pour faire de nouvelles rencontres, ou des rencontres tout simplement. Donc il se rendit dans ce bar, ne se retenant pas sur l’alcool qu’il allait consommer et il profitait pleinement de la soirée. Cet endroit était toujours très agréable, Terrence appréciait grandement l’ambiance des lieux. C’était de toute façon bien mieux qu’une soirée chez ses parents et si en prime il pouvait terminer la soirée en compagnie d’une belle donzelle, il n’allait pas se retenir. Et en parlant de donzelle. Terrence était tranquillement attablé, quand Agrippine Tuft vint le voir dans le but de l’aborder… pour son plus grand plaisir. Parce que concrètement la jeune femme était l’une des personnes que Terrence appréciait le plus la compagnie. Outre le fait qu’elle était particulièrement belle, qu’elle avait un caractère qu’il appréciait… ils s’entendaient quand même parfaitement bien sur tous les plans. Bref, Agrippine qui venait le voir, c’était la preuve d’une soirée qui allait se passer à merveille.

« Mademoiselle. »
Dit-il dans un fin sourire en l’invitant à s’installer avec lui, puisque si elle venait lui parler, c’était quand même bien dans le but de passer un peu de temps en sa compagnie. Et ce qu’il y avait de bien, c’était que les deux sorciers savaient parfaitement à quoi s’attendre tous les deux, ils savaient qu’ils n’attendaient justement rien de l’autre. Ils s’amusaient, ils profitaient, mais sans que cela ne veuille dire quoi que ce soit. « Tu es de toute beauté ce soir. » Lui dit-il alors, même s’il n’avait pas forcément besoin de lui dire une telle chose. « C’est pour moi que tu as fait tous ces efforts ? »

Demanda-t-il alors dans un sourire amusé, sachant parfaitement que ce n’était pas le cas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeDim 25 Fév - 14:31


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
A

grippine aimait bien cette phase de son rapport à l'autre qui reposait sur de la pure séduction, elle préférait largement cela à ce qui devait bien souvent suivre, même si ce n'était évidemment pas déplaisant non plus. Aussi, même avec ses... plans réguliers, va-t-on dire, elle aimait bien que la séduction demeure une pierre angulaire de leurs entretiens. Avec Terrence, maître des séducteurs (et des baratineurs, mais les deux allaient bien souvent de pair, il faut le dire), elle était servie, et ça lui plaisait. Avec lui, c'était toujours un peu comme s'ils refaisaient connaissance, même si en même temps, ils se connaissaient par coeur tous les deux et savaient pertinemment déchiffrer l'autre, sans la moindre difficulté. Sans doute parce qu'ils se ressemblaient terriblement l'un et l'autre, une ressemblance qui, en l'occurrence, était une force et rendait toujours leurs conversations très... agréables, quelque chose qui tenait de l'ordre de l'évidence. Ce qui lui convenait très bien à l'heure actuelle, car c'était précisément ce dont elle avait besoin. Et elle avait l'intuition que son jeune interlocuteur n'était pas contre non plus.

-Quels efforts ?
répondit Agrippine d'un ton mutin. Je suis toujours sur mon trente et un, sache-le, affirma-t-elle, amusée.

Non, c'était faux. Même si Agrippine savait prendre soin d'elle, elle était tout autant capable de se laisser royalement aller quand elle le décidait. La jeune femme était partagée entre des moments de grâce et quelques moments de laisser-aller qui ne transpiraient pas du tout l'élégance, mais Terrence, même s'il commençait à bien la connaître, ne l'avait jamais vu que sous son meilleur jour, car oui, elle avait toujours l'intention de lui plaire à chacun de leurs rendez-vous, et même quand il ne s'agissait pas d'un rendez-vous qu'ils avaient planifié. Agrippine ne savait pas avec qui le jeune homme avait eu l'intention de passer sa nuit (elle doutait fort qu'il passe souvent ses nuits seule), mais elle se sentirait bien vexée s'il n'y renonçait pas pour plutôt s'intéresser à la créature "de toute beauté" qui lui faisait face à présent. N'était-elle pas délicieuse, après tout ? Il l'avait dit lui-même. Alors qu'il profite que cette beauté puisse être à lui.

-Mais merci du compliment,
ajouta-t-elle, tout en le dévorant d'un regard qui en disait bien évidemment très long. Elle n'était pas du tout dérangée par le fait qu'on puisse s'arrêter à son physique avant de s'intéresser au reste, elle faisait pareil, même si elle avait un faible pour les personnalités pétillantes et assurées. Là-dessus,Terrence avait tout bon. T'es pas mal non plus.

Ce qu'il devait forcément savoir, avec ses airs de jeune premier, le jeune homme pouvait avoir absolument n'importe quelle femme dans ses filets. Et, pas bête, il en jouait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeVen 27 Avr - 19:20

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Agrippine était le genre de femme particulièrement intéressante, que Terrence appréciait énormément. Il n’y avait rien entre eux en dehors d’une attirance mutuelle et d’une parfaite entente dans un plan parfaitement horizontal (quoi qu’à la verticale, ils l’avaient déjà fait également). Mais cela n’enlevait pas le fait qu’ils s’entendaient très bien, qu’ils s’amusaient très bien ensemble et que le jeune homme appréciait la jeune femme. Que ça soit par son physique – parce qu’il fallait quand même reconnaître que Agrippine était le genre de femme vraiment belle et il était sûr et certain de ne pas être le seul à le penser (coucou Harfang) – ou par son mental, cette jeune femme était tellement intéressante. Et il l’appréciait donc, parce qu’il n’y avait aucune raison que ça soit autrement. Son sourire se fit plus grand quand son interlocutrice lui demanda quels efforts elle avait dû faire afin de d’être aussi belle, puisqu’elle était constamment sur son tente-et-un. Il était vrai que chaque fois que Terrence avait l’occasion de la voir (volontairement ou non, puisqu’en cet instant précis ils n’avaient pas du tout prévu de se voir), elle était toujours sublime. À se demander si elle pouvait un jour être autrement que sublime, sans doute pas non.

« C’est une information que je ne vais pas manquer de retenir. » Dit-il alors dans un sourire, s’amusant donc de la réplique de la jeune femme. Elle n’était pas qu’une belle femme, elle était aussi une personne particulièrement pétillante qui ne manquait pas de répondant. Elle ne manqua cependant pas quand même de le remercier pour le compliment… quand même, ça serait la moindre des choses. « Pas mal seulement ? » Demanda-t-il alors, quand elle lui retourna le compliment, après l’avoir dévoré des yeux. Il se montrait surpris oui, parce que le jeune homme savait parfaitement qu’il était bien loin d’un simple pas mal. Bien au contraire, il était quand même sacrément séduisant et c’était pour cette raison qu’il parvenait à avoir autant de jeune femme dans son lit. Il osait croire que son physique ravageur n’avait pas manqué de séduire en prime son interlocutrice. En plus du reste bien sûr, parce que Terrence n’était quand même pas qu’un physique. Du moins, il espérait que ça soit le cas. « Moi qui me donne autant de mal pour me porter bien, pour me faire le plus beau possible afin d’être à ta hauteur. Je crois que je n’en fais pas assez finalement. »

Bon, d’accord, le jeune homme ne manquait pas d’en rajouter énormément et il n’avait pas de souci à ce sujet… parce que c’était un peu sa marque de fabrique. Évidemment, le sorcier n’avait aucune idée du fait qu’il allait croiser Agrippine ce soir-là, ce n’était qu’une parfaite coïncidence. Il le savait, elle le savait, mais ça ne l’empêchait pas de faire comme si. Bon, d’accord, il ne pouvait pas s’empêcher de chercher un peu le compliment, de partir en chasse… avant de réellement obtenir ce qu’il avait envie d’obtenir. Mais ils avaient le temps après tout.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeSam 28 Avr - 10:02


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
A

grippine se retint de répliquer que Terrence n'avait nul besoin de retenir l'information puisqu'il devait seulement se contenter de la constater à chaque fois qu'il la verrait, mais elle n'estimait pas cette réplique nécessaire. D'autant moins que le jeune homme ne mit pas longtemps à embrayer sur une nouvelle remarque qui décocha un léger sourire à la jeune femme. Terrence était comme elle, il avait pertinemment conscience de ce qu'était son potentiel de séduction et ne se racontait pas d'histoires quant à sa capacité à plaire à la gent féminine. Tous deux étaient des séducteurs qui avaient amplement conscience de leurs atouts. Agrippine savait donc très bien, par conséquent, qu'il ne lui était pas le moins du monde nécessaire d'en rajouter encore davantage et de lui confirmer que oui, clairement, il était un beau jeune homme, et particulièrement plaisant à regarder. Il avait tout ce qu'il fallait où il fallait, c'est certain. Et tous deux avaient déjà trouvé plus d'une occasion de se prouver qu'ils se plaisaient, il n'était pas forcément nécessaire d'en rajouter encore davantage. Alors elle se contenta d'un regard et d'un sourire qui en diraient forcément plus long que de longs discours sur sa plastique de rêve. Pourtant, il savait mieux que personne s'y prendre pour partir à la pêche aux compliments. Mais Agrippine estimait ne pas être une prise comme les autres, même si Terrence l'avait récupérée dans ses filets à plus d'une reprise, à son grand plaisir.

-Je pense que ça doit être ça, effectivement,
répondit Agrippine, se rapprochant de Terrence pour laisser le moins d'espace possible entre eux. Elle passa une main dans ses cheveux tout en le fixant intensément. Tu devrais te donner plus de mal. Elle approcha ses lèvres de son visage pour lui souffler à l'oreille : Impressionne-moi, tu veux bien ?

Elle ne savait pas si elle accepterait le défi ou si elle devrait lâcher du leste, sachant qu'elle avait la ferme intention d'aboutir au même résultat dans les deux cas. Mais le fait est que la jeune femme aimait bien les défis, ceux qu'elle s'imposait à elle-même et ceux qu'elle imposait aux autres. C'était un jeu constant chez elle. Cela comptait bien plus pour elle que l'aboutissement de la partie. Elle se fichait même du gagnant à vrai dire, elle avait juste besoin de jouer le jeu de séduction à son extrême, et elle savait pour cela qu'elle avait trouvé un bon "client" en la personne de Terrence. Il était aussi joueur qu'elle, et c'était pour cela qu'il faisait partie de ces amants réguliers desquels elle ne se lasserait jamais, elle en était convaincue. Même si cela tenait également en grande partie à ses nombreux talents sur le plan horizontal (parfois vertical), c'est un fait.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeSam 23 Juin - 14:07

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Terrence ne considérait pas qu’il ait réellement besoin de faire plus d’effort qu’il en faisait déjà. Bon, concrètement, il n’en faisait pas tant que ça non plus. C’était naturel pour lui, tout simplement. C’était quelque chose qu’il faisait, sans avoir besoin de se donner beaucoup de mal. Bon, quand même, le jeune homme prenait la peine d’être bien habillé, de se tenir correctement, de maintenir cette apparence qui lui permettait d’être un charmant jeune homme. Mais ce n’était pas des efforts en soit, sa nature l’aidait grandement et le reste c’était simple. Bref, en réalité, il ne faisait donc pas entièrement des efforts. Et dans tous les cas, il n’avait pas l’intention de considérer qu’il devait en faire plus, parce qu’il était persuadé que son interlocutrice n’avait aucune raison de considérer qu’il devait réellement en faire. Elle se contentait simplement de jouer avec lui et il adorait quand elle jouait avec lui. Parce que s’il y avait une chose que le jeune homme appréciait, c’était de jouer avec Agrippine. Ils s’entendaient très bien tous les deux, sur de nombreux plans.

Terrence afficha un sourire quand la jeune femme affirma que c’était effectivement le cas donc, qu’il devait faire des efforts. Mais ce n’était pas tant parce qu’elle disait ça et qu’ils se lançaient tous les deux sur le même chemin, que parce qu’elle se rapprochait. Il adorait ça, il n’y avait aucune raison qu’il n’adore pas ça en même temps. Surtout alors qu’elle en profitait pour passer ses mains dans ses cheveux, d’une manière particulièrement sensuelle que le jeune homme ne pouvait qu’apprécier. Comment ne pas apprécier ce genre de traitement de la part d’une femme telle que Agrippine ? Terrence n’avait aucune envie de se retenir en tout cas. Le jeune homme se laissa faire en tout cas, alors qu’elle approchait ses lèvres de ses oreilles, afin lui demander de l’impressionner.

« Parce que j’ai besoin de t’impressionner en plus ? »
Demanda-t-il, dans un fin sourire, sans s’écarter de la jeune femme, son regard planté dans le sien. Il passa une main dans le dos de la jeune femme, dans le but de l’approcher un peu plus encore. Tout en approchant ses lèvres de celle de la jeune femme, mais sans briser entièrement l’espace entre elles. Juste de quoi laisser quelques millimètres à peine. « Je ne suis pas sûr d’être à la hauteur d’une femme comme toi, malgré tous les efforts que je pourrais faire. » Il n’y avait pas plus gros mensonges qu’en ce moment même. Il n’y avait aucune raison qu’il envisage ne pas être à la hauteur. Terrence Fern était forcément à la hauteur. Et puisqu’ils étaient sur la même longueur d’onde tous les deux, qu’ils avaient la même façon de vivre… il n’y avait aucune raison qu’ils aient besoin encore de se séduire. Et pourtant, ils le faisaient encore et encore. C’était l’une des choses que le jeune homme adorait. « Tu es une femme tellement belle et incroyable. Il n’y a personne capable de te satisfaire, ce n’est pas possible. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeSam 23 Juin - 14:23


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
E

n vérité, Terrence n'avait aucun besoin d'essayer d'impressionner Agrippine : ils avaient tous les deux conscience de la valeur de l'autre et de ce que serait l'issue de leur conversation. Seulement, Agrippine avait besoin de jouer et d'être surprise, constamment. Elle aimait prétendre devoir encore séduire et être séduite même si, en fin de compte, ils n'avaient pas besoin de cela pour savoir ce qui allait se passer sous peu, et pour savoir également que ça en valait la peine, car clairement, sur le plan horizontal (et parfois vertical), ils avaient eu plus d'une occasion de se prouver qu'ils étaient parfaitement capables de se satisfaire mutuellement. Ils n'en étaient pas encore à cette étape, ceci dit, et c'était tant mieux, car celle qui succéderait, même si elle n'était pas pour lui déplaire, n'était pas celle qu'elle attendait avec le plus d'impatience. C'était ce moment précis qu'elle savourait le plus : celui de la constante séduction, où ils n'avaient de cesse que de se chercher, comme s'il n'était pas tout simplement d'ores et déjà évident qu'ils s'étaient trouvés, et parfaitement trouvés qui plus est.

Terrence, bien sûr, ne pouvait pas le penser quand il affirmait ne pas être sûr d'être à sa hauteur. Oh, Agrippine adorait être flattée, mais elle était bien placée pour savoir qu'il l'était parfaitement, à sa hauteur (même si elle était parfois au-dessus, et qu'en d'autres circonstances, c'était lui... disons que ça dépendait entièrement de la position adoptée). En fait, Terrence avait même de bonnes raisons de s'estimer supérieur à elle, puisqu'il l'était sans doute en richesse, en charmes et en réputation. Mais ce n'était pas du tout de cela qu'il était question à l'heure actuelle.

-C'est vrai
, répondit Agrippine avec un sourire amusé, sans cesser de le dévorer du regard, alors que l'espace entre leurs lèvres était si restreint qu'il leur donnait à peine la marge nécessaire à la parole et alors que son souffle se déposait sur le visage de son interlocuteur à chacun des mots qu'elle prononçait. C'est le drame de ma vie. Je ne trouve personne pour me... satisfaire. Elle poussa un très léger soupir prétendument contrarié. Bien sûr, tout ceci n'était que pure comédie. Je n'y peux rien, je suis insatiable. Elle marqua une légère pause, ménageant bien sûr, puisque c'était aussi tout l'intérêt de la situation. Mais à force de persévérance et d'obstination, qui sait... tu seras peut-être l'exception qui confirme la règle ?

Non, parce qu'il n'y en aurait pas, en réalité, personne n'était capable de la satisfaire, parce que ce qu'elle recherchait dans les bras des hommes, ce n'était sans doute pas eux qui le lui apporteraient. La forme d'amour qu'on lui promettait n'était pas celle qu'elle recherchait, en vérité.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeVen 31 Aoû - 14:47

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Il n’y avait qu’un tout léger espace entre leurs visages et plus précisément leurs lèvres, au point que Terrence pouvait sentir chaque souffle de la jeune femme sur sa peau. Et c’était… très agréable. Terrence afficha un sourire, sans bouger, quand Agrippine confirma ses propos, quand bien même ils savaient tous les deux qu’il n’était pas si sérieux que cela. Parce que le jeune homme n’avait aucune raison de ne pas se sentir à la hauteur de la jeune femme. Oh, il lui reconnaissait énormément de qualité et il y avait quand même beaucoup de chose qu’il aimait chez elle (sinon il n’apprécierait pas les instants qu’ils passaient tous les deux), mais ce n’était pas pour autant que Terrence serait en train de penser qu’il n’était pas à sa hauteur. À ses yeux, ils étaient surtout à la même hauteur. Quoi que, il avait plus d’argent et de réputation. Mais évidemment, ces propos ne concernaient pas réellement la situation globale, ils n’étaient là que pour s’amuser un peu, jouer à cette séduction qui n’avait pas beaucoup d’utilité en soit, mais qui ne manquait pas d’être agréable. Justement, c’était même particulièrement plaisant ce petit jeu. C’était bien la preuve qu’ils s’entendaient bien tous les deux, sur de nombreux points.

Le sourire du jeune homme se fit plus grand quand Agrippine affirma que c’était le drame de sa vie, qu’elle ne parvenait pas à trouver quelqu’un capable de la satisfaire. Oh, Terrence savait bien qu’elle ne disait pas la vérité. Quoi qu’il n’entrait pas non plus en profondeur (du moins pas comme ça), il était évident que cette conversation n’était que légèreté et qu’ils ne parlaient pas de vraie drame. Terrence n’avait aucune idée des vraies drames de la vie de la jeune femme et le fait qu’elle pouvait effectivement ne jamais être satisfaite.

« Tu penses ? » Demanda-t-il en poursuivant sur la même lancé, sans s’écarter donc, son regard toujours planté dans celui de la jeune femme. « J’ai encore tellement de chose à apprendre. » Ou pas, Terrence considérait en réalité qu’il était quand même un maître dans le domaine (le domaine de la drague et les parties de jambe en l’air oui… on faisait peut-être plus valorisant, mais ça lui convenait très bien en réalité). Mais pour le moment ça lui convenait très bien de parler de la sorte et de jouer à ce petit jeu, surtout qu’ils savaient tous les deux où c’était en train de les mener. Et d’ailleurs, il ne manquait pas de continuer à jouer. « Mais si je ne suis pas à ta hauteur, je ne sais pas si tu fais bien de perdre à ce point du temps avec moi. » Ajouta-t-il alors, se mordant un peu la lèvre. « Je devrais peut-être me contenter d’une personne beaucoup moins… divine. »

Bon, il jouait peut-être un peu avec le feu, mais il osait croire qu’il pouvait se le permettre avec Agrippine, qu’elle n’allait pas juste l’abandonner comme une vieille chaussette. Il n’apprécierait pas vraiment.
Code by Gwenn

_________________

...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeVen 31 Aoû - 17:57


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
A

grippine afficha un sourire qui ne manquait pas d'ironie quand son interlocuteur affirma qu'il lui restait bien des choses à apprendre et qu'il ne s'estimait pas à la hauteur. Ce n'était clairement pas le genre du jeune homme que de se rabaisser, et encore moins dans ce domaine, alors la jeune femme savait très bien à quoi s'en tenir. Par ailleurs, pour avoir vu le jeune homme à l'oeuvre, et plus d'une fois, elle pouvait sans difficulté juger des capacités de Terrence dans ce domaine spécifique, et elle savait qu'il n'avait pas grand-chose à envier à qui que ce soit. Il faut dire qu'il s'exerçait sans doute tout autant qu'elle, ce qui devait aider, forcément. Ceci dit, il ne fallait jamais se reposer sur ses acquis, et la jeune femme demeurait convaincue qu'il leur restait bien des choses à expérimenter, tous les deux. C'étaient d'ailleurs parce que leurs "rencontres" se suivaient sans se ressembler qu'Agrippine avait daigné faire de Terrence l'un de ses amants réguliers, tout le monde ne pouvait pas prétendre à ce titre avec elle.

-Peut-être,
répondit Agrippine, ne cessant à aucun moment de jouer le jeu de son interlocuteur.

La jeune femme n'avait aucune envie que son interlocuteur aille se trouver une autre maîtresse, ici ou ailleurs, puisqu'elle l'avait sous les yeux, elle était bien déterminée à passer sa soirée, voire sa nuit avec lui. Mais elle ne se faisait pas de soucis là-dessus, ce n'est pas comme si elle s'imaginait que Terrence allait tout à coup la laisser en plan. Ou même comme s'il estimait réellement qu'elle soit "divine". Certes, elle estimait qu'elle était tout à fait séduisante, et que sur le plan horizontal, elle rivalisait avec un très grand nombre de femmes, mais ça ne faisait pas tout. Elle savait bien qu'elle n'était pas à ce point exceptionnelle. Ce qui ne l'empêchait pas d'aimer être flattée, bien au contraire.

-Ou bien, tu peux passer la soirée avec moi, et je t'aiderai à... compléter tes connaissances ?

Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Elle savait que beaucoup d'hommes aimaient cette mimique chez elle, qui n'avait pas grand-chose de naturelle mais qui, conjuguée à son regard pétillant, en disait long sur ses intentions et sur son état d'esprit. Elle brisa le peu d'espace qui restait encore entre eux et déposa ses lèvres sur les siennes, comme un avant-goût de ce qui l'attendrait s'il la choisissait pour la nuit. Et elle ne doutait absolument pas du fait que ce serait
le cas.

-On va chez moi ?
suggéra-t-elle une fois ses lèvres à peine détachées des siennes.

Elle préférait généralement aller chez ses amants, ne serait-ce que parce que c'était une autre manière de pénétrer leur intimité. Mais quand certains étaient mariés et d'autres, comme Terrence, encore chez papa-maman, c'était la solution la plus simple.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeLun 29 Oct - 23:19

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Quand Agrippine affirma qu’il était possible en effet qu’il doive se contenter d’une personne moins divine, Terrence avait parfaitement conscience qu’elle ne le pensait pas vraiment. Il osait croire qu’il la connaissait suffisamment pour se douter de sa réaction et de ce qu’elle voulait. Après tout, il n’y avait aucune raison qu’ils ne profitent pas d’une soirée ensemble, surtout au vu de la manière dont ils savaient très bien s’entendre, sur de nombreux plans. D’ailleurs, Agrippine ne manqua pas d’aller dans son sens – parce que c’était évidement ce qu’il attendait de sa part –, en affirmant qu’ils pourraient très bien passer du temps ensemble, ainsi il pourrait compléter ses connaissances. Tout ceci était évident un jeu de séduction qu’ils mettaient en place, il n’y avait aucune raison que Terrence puisse réellement envisager avoir besoin de compléter ses connaissances en la matière. Il avait quand même énormément de connaissance et surtout énormément d’expérience, ce qu’il n’avait pas envie de voir changer. Il aimait la vie qu’il avait actuellement, sans se rendre compte qu’elle n’allait pas manquer de changer énormément.

Terrence aurait pu répondre quelque chose, d’ailleurs il avait eu même envie de répondre quelque chose, mais Agrippine prit les devants en brisant le peu d’espace qu’il y avait entre leurs lèvres pour l’embrasser. Ce n’était clairement pas la première fois qu’ils s’embrassaient et Terrence osait penser que ça ne serait pas la dernière, mais c’était toujours un délice de savourer ces lèvres. Agrippine était une amante exceptionnelle après tout, et ce n’était pas pour rien que Terrence revenait la voir, appréciait encore et toujours sa compagnie. Et le jeune homme osait croire qu’il s’en sortait parfaitement puisque Agrippine revenait vers lui également. Et il était bien placé pour savoir qu’elle n’accordait pas toujours ses faveurs. Alors oui, il en profitait, il n’avait aucune raison de se retenir.

« On y va. »

Au vu de la situation, il était évident qu’il n’était pas question qu’ils restent ici, ils avaient bien mieux à faire dans un endroit bien plus intime. Et il était évident que ce n’était pas chez Terrence qu’ils allaient se rendre. Le jeune sorcier ne faisait venir aucune de ses conquêtes – malgré le fait qu’elles soient quand même nombreuses – chez lui, pour la simple et bonne raison que ce n’était pas réellement chez lui, qu’il vivait encore chez ses parents. En un sens, il ne pouvait pas nier qu’il avait quand même bien envie d’avoir plus d’indépendance, mais pour l’heure il trouvait son compte dans sa situation actuelle. Parce qu’il n’avait pas besoin de se préoccuper de grand-chose, en dehors de respecter les quelques contraintes de son stage, les quelques contraintes de son rang de sorcier de sang pur (sans que ça ne soit un réel souci pour le moment), il pouvait simplement profiter de la vie comme elle venait.

Et là, la seule chose qui l’intéressait, c’était de se rendre chez Agrippine, donc ils se levèrent et s’y rendirent sans attendre plus longtemps.
Code by Gwenn

_________________

...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMar 30 Oct - 15:40


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
A

grippine n'avait pas douté une seule seconde de la réponse de son interlocuteur (à force, ils se connaissaient bien assez pour ne pas avoir grande inquiétude à se faire sur le sujet), mais cela ne l'empêcha pas d'afficher un grand sourire quand le jeune homme approuva sa proposition. Se retrouver chez elle, dans son antre délabrée qui avait clairement accueilli plus d'une homme depuis qu'elle le louait, voilà qui lui convenait parfaitement, et qui promettait que la soirée se poursuive de la meilleure façon possible, sans l'ombre d'un doute. Elle ne prononça donc aucun mot de plus (il fallait savoir, dans la vie, à quel moment, les mots n'étaient plus nécessaires, et Agrippine considérait ne pas être trop majuvaise à ce petit jeu-là au bout du compte) et se contenta d'attraper le bras pour le faire transplaner loin de ce bar, sur le seuil de son appartement (l'avantage, quand on vivait côté sorciers, même dans un lieu aussi mal fréquenté que l'allée des embrumes, c'est qu'on avait pas besoin de s'interroger sur l'endroit où atterrir pour arriver le plus près de chez soi sans se faire repérer).

Une fois face à l'entrée, elle fouilla le fond de sa poche et en retira ses clés qu'elle s'empressa d'enfoncer dans la serrure pour inviter le jeune homme à l'intérieur. Comme toujours, elle ne s'embarrassait pas de la potentielle venue d'un invité inattendu pour se soucier de son ménage. Elle se fichait totalement de l'état de son appartement et entretenait d'autant plus le bordel que, au regard de tous les hommes de bonne famille qui franchissaient le seuil de son appartement, elle prenait toujours un malin plaisir à voir leur visage se décomposer au regard du manifeste contraste qui devait forcément exister entre sa demeure et la leur.

-Tu veux boire quelque chose ou... on va dans ma chambre tout de suite ?
demanda-t-elle d'un ton mutin tout en se servant juste pour elle un verre dont elle vida le contenu presque aussitôt qu'il fut servi. Non pas qu'elle ait spécialement besoin de l'alcool pour se déshiniber (elle savait parfaitement y faire sans cela, le truc étant de n'avoir aucune inhibition pour commencer), mais elle aimait juste... conjuguer les plaisirs autant que les excès... et si personne ne la retenait (et même si on cherchait à la retenir), elle n'hésitait jamais à aller au bout de ses limites. Elle ajouta, une lueur d'amusement dans le regard. Dans ma chambre ou ailleurs, je suis pas difficile.

Ca, c'est sûr, on ne saurait dire d'Agrippine Tuft qu'elle éétait une fille difficile, qu'elle n'était pas une fille facile. Encore que tout était une question de point de vue. Des difficultés, elle était capables d'en donner, quand elle le voulait. Harfang, par exemple, était très bien placée pour le savoir.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMer 2 Jan - 18:15

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Il ne fallu pas bien longtemps pour que Terrence se retrouve sur le bas de la porte de Agrippine, après qu’elle ait attrapé son bras pour qu’ils transplanent tous les deux. Dans ces conditions, définitivement, on ne pouvait pas envisager deux minutes de ne pas considérer les sorciers comme supérieur aux moldus, quand on voyait la manière dont ils devaient se déplacer de leur côté. Ils se retrouvèrent donc rapidement – et heureusement – devant chez Agrippine, avant de simplement se retrouver chez la jeune femme. Ce n’était pas la première fois que le jeune homme mettait les pieds chez la jeune femme, puisque ce n’était pas la première fois qu’ils passaient un moment agréable tous les deux. Et malheureusement, Terrence n’avait pas d’appartement de son côté pour accueillir la jeune femme. Il était hors de question qu’il la ramène chez ses parents. Alors bon, il roulait sur l’or, littéralement, il pouvait donc leur payer une chambre quelque part… mais c’était toujours très bien de se retrouver chez Agrippine. Malgré le bordel ambiant, auquel Terrence ne prêtait pas vraiment attention. Parce qu’il avait conscience que l’appartement de la jeune femme n’était pas très bien rangé, bien au contraire. Alors, c’était évidement que ça changeait de chez lui ou les elfes de maison faisaient en sorte que tout soit en ordre, mais il n’allait pas lui reprocher quoi que ce soit (ce n’était pas dit que s’il devait vivre seul, son appartement soit mieux rangé).

Terrence observa dans un sourire la jeune femme sous ses yeux se servant un verre, avant de lui proposer de se rendre dans la chambre. Ou ailleurs, puisqu’elle n’était pas difficile. Le jeune homme ne manqua pas d’afficher un sourire amusé aux propos de la jeune femme, il savait bien que Agrippine n’était pas difficile. Il l’était beaucoup plus d’elle sans doute, quoi que quand il était question de ce qui les concernait, ça n’était pas réellement le cas.

« Je suis loin d’être difficile non plus. »
Répondit-il dans un sourire toujours, en s’approchant de Agrippine. « La seule chose que je souhaite là… c’est que tu me montres tout ton savoir-faire. » Ajouta-t-il dans un souffle, avant d’approcher son visage de celui de la jeune femme pour s’emparer avidement de ses lèvres.

Il prenait les devants, ils n’avaient pas forcément besoin de continuer à « courtiser ». C’était ce qu’il y avait de bien avec Agrippine, ils étaient sur la même longueur d’onde. Terrence ne se contentait pas de courtiser une jeune femme, de lui retourner la tête, afin d’obtenir quelque chose avant de la jeter comme une vieille chaussette, ils étaient parfaitement sur la même longueur d’onde et ils avaient envie d’obtenir quelque chose de l’autre sans chichi. Alors oui, le jeune homme avait juste envie de Agrippine (mais quel homme ne pourrait pas avoir envie d’elle en même temps ? Elle frôlait quand même la perfection) et il ne s’en cachait pas, ne se retint pas spécialement non plus en glissant ses mains sous la robe de la jeune femme. Chambre ou pas, il avait juste envie d’elle maintenant.
Code by Gwenn

_________________

...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMer 2 Jan - 18:44


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
A

grippine pourrait peut-être prendre inutilement ombrage de la remarque de Terrence quand ce dernier affirma que lui non plus n'était pas difficile, ce qui pouvait signifier qu'il n'était pas difficile non plus en matière de femmes, et donc se contentait de ce qu'il pouvait se mettre sous la dent, rien d'autre. Mais non, ce n'était pas le cas. Même dans l'éventualité où elle devrait être un dernier choix - et elle ne pensait pas que ce soit le cas -, ça lui allait très bien tant qu'elle obtenait ce qu'elle voulait. Et ce qu'elle voulait, en l'occurrence, c'était lui... et elle savait qu'elle serait amplement satisfaite de ce qu'elle obtiendrait. Ils avaient suffisamment d'expérience dans ce domaine tous les deux, pour savoir à quoi s'en tenir. Il voulait qu'il lui montre tout son savoir-faire, et ça lui convenait tout à fait. Même si elle pensait lui en avoir déjà fait une démonstration suffisamment convaincante pour qu'il ne lui reste plus grand-chose à découvrir de ce point de vue.

Quoique... il restait toujours de nouvelles choses à découvrir, c'était quelque part tout l'intérêt de l'affaire. Dans tous les cas, les mots ne servaient plus à rien... à présent, ce qui importait, c'étaient les actes. Et là encore, elle ne doutait pas du fait qu'ils sauraient être sur l'exacte même longueur d'ondes. Le jeune homme engagea les "hostilités" en glissant sa main sous sa robe. Elle frissonna légèrement. Ce moment promettait d'être parfait, comme tous les autres qu'ils avaient pu partager dans des conditions similaires.

-Je suppose qu'ici, ça fera l'affaire, alors,
observa Agrippine, malicieuse.

Bien sûr, faire le chemin jusqu'à leur chambre leur prendrait deux petites secondes à tout casser. Mais deux secondes, ce n'était pas rien. Et elle voulait pour l'heure profiter du moment, ça et rien d'autre. Elle s'empara donc de ses lèvres et prit soin de retirer son haut. Ses doigts redessinèrent les contours de son torse. C'était une choise qu'on ne pouvait clairement pas ôter à Terrence Fern : il était extrêmement bien foutu, et on ne pouvait clairement pas dire non à de tels abdos. Elle estimait soutenir largement la comparaison avec sa propre plastique, ceci dit, mais il était toujours agréable de savourer celle des autres. Et du corps de Terrence Fern, Agrippine aurait bien du mal à se lasser, ce n'était pas pour rien qu'il faisait partie de ces hommes qu'elle continuait de fréquenter sans jamais y mettre le hola. Tout en poursuivant ses caresses, la jeune femme glissa ses lèvres au creux du cou du jeune homme avant de laisser ses mains descendre doucement mais sûrement entre ses jambes. Elle avait très clairement envie de lui, et elle n'avait pas la moindre intention de s'en cacher.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeLun 11 Mar - 22:12

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Ils pourraient très bien prendre la peine de se rendre dans la chambre de la jeune femme et peut-être que dans leurs mouvements, c’était quelque chose qu’ils allaient faire. Cependant, pour l’heure, Terrence avait juste envie de se concentrer passionnément sur le corps de Agrippine qu’il avait clairement envie de posséder. Il l’avait déjà fait, ils avaient déjà eu l’occasion à de nombreuses reprises de s’amuser tous les deux, mais à chaque fois c’était agréable. En un sens, Agrippine n’avait peut-être pas grand-chose à lui faire découvrir, mais en même temps Terrence était plutôt d’avis qu’il y avait toujours quelque chose à découvrir dans tous les cas. Et de toute façon… ils s’amusaient bien trop pour pouvoir se retenir.

Si Terrence appréciait grandement séduire les jeunes femmes et mettre à l’épreuve son charme, il ne pouvait pas nier que c’était quand même agréable de pouvoir simplement se laisser aller avec une jeune femme qu’il connaissait bien, qui le connaissait bien et dont il connaissait vraiment les capacités et les aptitudes. Il savait qu’il allait passer un super moment avec elle, ça ne faisait pas de doute. Terrence afficha un nouveau sourire quand elle affirma qu’ici ça allait faire l’affaire en effet. En effet… le jeune homme n’était clairement pas difficile et concrètement, ça lui allait de passer directement aux choses sérieuses. Agrippine s’empara de nouveau de ses lèvres, et rapidement son haut ne manqua pas de disparaître de son corps. Le jeune homme sentir un frisson parcourir son échine quand elle prit la peine de parcourir son torse. Il adorait ça, elle savait parfaitement comment s’y prendre pour lui faire plaisir. Elle déposa ses lèvres dans son cou, Terrence ferma les yeux, sans se retenir de parcourir le corps de la jeune femme de ses mains alors qu’elle descendait les siennes bien plus bas, son corps ne se retenant pas de montrer à quel point il appréciait les traitements de la jeune femme. En même temps, il n’y avait aucune raison qu’il ne réponde pas favorablement.

Le jeune homme ne se retint pas de retirer vivement la robe de la jeune femme, parce qu’il avait envie de découvrir son corps. Enfin, il le connaissait déjà, il avait envie de le découvrir de nouveau. Pendant quelques secondes, son regard s’attarda sur le corps de la jeune femme avant qu’il ne vienne s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres, ses mains parcourant ses courbes. Et pendant que sa langue jouait avec celle de Agrippine, Terrence glissa ses mains vers son intimité, pour lui faire preuve de toutes l’expertise dont il était capable. Et il osait croire qu’il en était réellement capable d’ailleurs, qu’il se débrouillait très bien, qu’il avait un sacré doigté. En même temps, le jeune homme avait quand même de l’expérience, il savait comment s’y prendre et en prime, il connaissait suffisamment Agrippine pour savoir comment lui faire plaisir. Parce qu’il avait quand même envie de prendre son pied, mais tant qu’à faire il comptait qu’ils prennent leurs pieds ensemble.
Code by Gwenn

_________________

...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMar 12 Mar - 17:08


Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
I

l ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'Agrippine et Terrence se retrouvent nus comme des vers, tous les deux, en même temps, puisque tout était dit et acquis, il n'était vraiment pas nécessaire de perdre du temps. Il pouvait y avoir une sorte d'attrait à se dévêtir petit à petit, surtout lorsque l'on découvrait un corps pour la toute première fois, mais dans le cas de Terrence et d'Agrippine, ils se connaissaient déjà par coeur. Il n'y avait donc rien à découvrir. Mais tout à apprécier, néanmoins.

Agrippine adorait la façon dont le regard de son amant se posait sur son corps. Elle aimait se sentir désirable dans le regard des hommes, en dépit de tout ce qu'il pouvait y avoir de laid chez elle, en dépit de toutes les cicatrices qui striaient son corps et gâchait ce qui aurait peut-être pu être parfait. De son côté, Agrippine en tout cas ne se privait pas du spectacle. Terrence avait tout du jeune Apollon par excellence. La beauté sculpturale d'un éphèbe, et qui savait clairement prendre soin de lui. Impossible, évidemment, de ne pas sentir le désir augmenter d'un cran. Et par ailleurs, le jeune homme savait parfaitement de quelle manière l'entretenir.

Leurs lèvres se séparaient à peine tandis qu'elle s'embrassaient, se mordillaient, que leurs langues se cherchaient, se trouvaient parfois. Ses caresses entre les jambes du jeune homme s'accentuèrent, se firent de plus en plus rapides tandis que le jeune homme glissait lui aussi ses doigts dans son intimité.

Agrippine le savait - et pour cause, Terrence n'avait jamais manqué la moindre occasion de le lui prouver -, le jeune homme possédait de véritables doigts de fée, et il n'y avait rien de plus agréable ou presque que la sensation de ces doigts contre la zone la plus érogène de son intimité.

Abandonnant un instant les lèvres de Terrence pour plonger son visage au creux du cou de son amant, elle ondulait doucement les hanches, savourant avec le plus grand délice toute l'expertise de son amant, les exprimant à grand renfort de gémissements et de soupirs toujours plus accentués. C'est rien de le dire, elle prenait très clairement son pied, et elle faisait bien sûr au mieux pour procurer au jeune homme autant de plaisir que celui qu'elle éprouvait, le mouvement de ses mains contre l'entrejambe de Terrence se faisant des plus experts, lui aussi.

Et Agrippine désirait plus, à présent, quand elle leva les yeux, ce fut pour plonger son regard dans celui du jeune homme, une lueur sans équivoque au creux de prunelle qui en disait long sur ses intentions. Elle pourrait mettre des mots sur ses gestes, mais elle ne pensait pas que ce soit nécessaire. Lui aussi la connaissait très bien. Et puis, elle se doutait qu'il en avait autant envie qu'elle à l'heure actuelle.


code by Mandy





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Terrence Fern
▌ Messages : 315
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue

En couple avec : une magnifique femme sans pouvoir

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMar 28 Mai - 20:22

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
Terrence se considérait quand même comme un expert dans ce genre de domaine, parce qu’il ne manquait pas d’expérience. Le fais d’accumuler les conquêtes ne voulaient pas dire qu’il était forcément doué non plus, il ne fallait pas exagérer. Mais le fait que ces dites conquêtes acceptent de reprendre avec lui des instants de complicités tels que ces moments, c’était quand même qu’il devait ne pas trop mal s’en sortir. Et forcément, l’expérience aidait quand même beaucoup. Terrence osait croire qu’il savait comment faire plaisir aux femmes, mais en même temps il était aussi question de Agrippine Tuft et la jeune femme ne manquait pas d’expérience non plus de son côté. Autant dire qu’elle pouvait vraiment être une partenaire exigeante, même s’il savait qu’elle n’avait pas forcément de préférence en tant qu’homme. Le seul but c’était de prendre son pieds et ils savaient très bien le faire ensemble.

Terrence ne doutait donc pas réellement d’être douée de ses dix doigts, mais quand Agrippine plongea son visage dans son cou, son corps suivant les mouvements de ses doigts, sans qu’elle ne se retienne de pousser des gémissements, le jeune homme en avait la preuve. C’était toujours agréable de sentir une personne se laisser complètement aller à ses traitements, de la sentir se perdre dans ses gestes. Ça ne manquait pas de faire monter encore plus son propre désir donc, même si Terrence n’avait clairement pas besoin de ça non plus. Parce que les mains expertes de la jeune femme ne manquaient de continuer leur traitement sur cette zone si sensible de son anatomie et le jeune homme n’était pas en reste en ce qui concernait les gémissements et râles de plaisir. Elle était doué, il adorait ça. Il l’adorait elle en fait. S’il était impossible de parler de sentiments, ça n’enlevait pas le fait qu’ils pouvaient quand même avoir des préférences.

Quand Agrippine releva son regard, ses yeux se plongeant dans les siens, Terrence ne se retint pas d’afficher un léger sourire en coin, parce qu’il y lisait exactement ce qu’il avait envie de lire. La jeune femme avait envie de plus, ce qui tombait bien parce qu’il avait justement envie de plus aussi. Il avait envie, plus qu’envie même, de la posséder tout entière, pour le temps qu’elle allait s’offrir à lui. Terrence s’empara une nouvelle fois de ses lèvres, laissant sa langue danser avec celle de la jeune femme, tout en remontant ses jambes autour de ses hanches et sans perdre plus de temps unir leurs deux corps. Ils n’y avaient pas besoin qu’ils se disent quoi que ce soit, ils se comprenaient parfaitement tous les deux. Ils étaient sur la même longueur d’onde, ça avait été le cas depuis le début. Terrence s’immisça donc en elle, sans plus de cérémonie, entamant un premier long mouvement de va-et-vient, qu’il ne manqua pas d’intensifier par la suite. C’était parfaitement parfait, toujours parfait quand ils étaient ensemble, comme si leurs corps se répondaient à merveille.
Code by Gwenn

_________________

...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 708
Humeur :
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitimeMar 28 Mai - 20:48

 

   
Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre.
   
A

   
grippine était une personne entière : quand elle se donnait, c'était totalement : et c'était d'autant plus facile quand on savait d'avance que le voyage ne nous décevrait pas, qu'en se livrant totalement à l'autre, on gagnerait précisément ce qu'on était venu chercher exactement. Alors elle ne comptait pas se priver d'n plaisir essayé tant de fois, toujours avec la même satisfaction. Quand on se trouvait un amant tel que Terrence Fern, on ne devait pas le lâcher (et espérer qu'il n'aurait pas la stupide idée de se mettre en couple et de ne plus faire profiter ses talents qu'à une seule et unique personne, mais ça), et c'était ce qu'Agrippine faisait, elle ne le lâchait pas, bien au contraire, elle pourrait difficilement être davantage au plus près de lui, alors que leurs corps ne faisaient finalement plus qu'un, s'emboîtant comme à leur habitude à la perfection.

Un mouvement de va-et-vient, lent d'abord, puis de plus en plus rapide à mesure que le plaisir progressait et initiait chez eux une accélération vers les tréfonds de leur plaisir, au fil des positions qu'ils choisissaient d'adopter, au fil de leurs désirs et de leur plaisir. La jeune femme, en tout cas, ne boudait clairement pas le sien. Elle gémissait de plus en plus fort, se fichant bien de pouvoir potentiellement déranger d'éventuels voisins (mais en même temps, les voisins de la rouquine étaient habitués, à force, et s'ils n'avaient pas pris la précaution, depuis le temps, de lancer un sortilège d'insonorisation sur leurs murs, c'est que, clairement, ils méritaient de ne pas manquer une seule miette du spectacle - qui sait, peut-être même prenaient-ils leur pied à l'entendre).

Quand Agrippine faisait l'amour, elle se lâchait complètement. Elle s'en fichait royalement d'être discrète, elle ne pourrait pas se foutre davantage de la perception que son amant même pouvait avoir de ses réactions... généralement, les hommes aimaient ça. Et puis, quand elle se montrait aussi... enthousiaste, ils pouvaient s'en estimer heureux, car Agrippine ne simulait jamais. Si le mec faisait mal son boulot, elle n'allait pas l'encourager dans cette voie par-dessus le marché alors qu'il lui faisait déjà siffisamment perdre son temps comme ça.

Le volume sonore atteignit finalement son paroxysme quand Agrippine parvint à la jouissance. Elle se laissa un moment envelopper de cette sensation grisante, se pressant plus fort encore contre Terrence, reprenant son souffle, un sourire satisfait aux lèvres. Lèvres qu'elle finit par déposer sur les lèvres de Terrence, comme en guise de conclusion. Ce n'était pas une nouveauté, c'est certain, mais comme à son habitude, Terrence avait fait de l'excellent boulot. Il s'améliorait, même, avec le temps, et pour cause, chacun avait appris à connaître le corps de l'autre. Au bout du compte, l'acte ne s'en révélait que meilleur.
   

   
code by Mandy

   
   


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Empty
Message#Sujet: Re: Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]   Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Séduire, c'est ne pas mourir. C'est vivre dans le regard de l'autre. [pv Terrence :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Avec Yoru [Hentaï] !!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-