AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 4143
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Lun 19 Mar - 14:51


Sur un malentendu... ça peut marcher ?
C'

était vraiment, vraiment très bizarre pour Luna que de voir Adrian, là, juste à côté d'elle... sauf que ce n'était pas lui, et que c'était Harry qui se dissimulait sous l'apparence de son petit ami... L'idée était folle, même pour Luna, qui pourtant était très clairement cinglée, tout le monde pouvait en témoigner. Seulement, ils avaient eu beau retourner la situation dans tous les sens, elle n'avait pas entrevu de meilleure option que celle-ci. C'était si évident qu'ils déploraient ne pas l'avoir compris plus tôt : ils cherchaient une manière de se débarrasser du journal de Jedusor... et le fait est que Harry avait déjà su détruire cet horcuxe une première fois... Le problème, c'est que récupérer un crochet de basilic se révélait plus compliqué à ce jour qu'autrefois. Il fallait qu'ils trouvent un autre moyen de parvenir à leurs fins. Et pour cela, quoi de plus logique que de faire appel au magizoologiste le plus célèbre de sa génération. Si quelqu'un pouvait réussir à les aiguiller, c'était lui.

Sauf qu'on approchait pas le célèbre Norbert Dragonneau si facilement, encore moins quand on était supposé avoir disparu du paysage. Ils le savaient, pour pouvoir quitter le QG de la Résistance (exception faite de Luna et de Ginny), ils devaient feinter. Utiliser du polynectar... et quelle apparence prendre alors pour approcher Mr. Dragonneau sans éveiller les soupçons ? Luna avait su d'office quoi répondre à cette question. Adrian... Ce qui ne l'empêchait pas de se sentir très mal à l'aise dans cette situation. Elle savait qu'en plus de lui mentir, elle trahissait la confiance du jeune homme, mais aux grands maux les grands remèdes... Est-ce qu'ils avaient d'autres choix ? Peut-être... mais là, tout de suite, Luna ne voyait pas. Le temps pressait, et même si cette initiative était farfelue, il était top tard pour faire marche arrière. Ils se trouvaient devant la porte des Dragonneau. La bleue et bronze considéra un instant Harry (perturbant...) du regard depuis ses yeux ronds. Elle l'avait un peu briefé sur Adrian, pour qu'il puisse faire illusion (sans lui apprendre pour autant qui il était pour elle... allez savoir combien de temps elle parviendrait encore à le cacher), maintenant, restait à voir si ça allait bien pouvoir suffire ou non. Ils frappèrent à la porte. Après un moment, Mr. Dragonneau en personne leur ouvrit. L'air de rien, Luna était assez impressionné. Norbert Dragonneau était une personnalité qu'elle estimait bien avant leur voyage temporel... et puis, c'était l'oncle d'Adrian... Quitte à le rencontrer, elle aurait peut-être voulu que ce soit en d'autres circonstances, mais ils avaient estimé que Luna devait être là, pour aiguiller Harry dans son rôle de composition. Mais bon, elle avait déjà rencontré le père d'Adrian avant même ce dernier, alors elle n'était plus à ça près.

-Adrian ?
demanda l'homme, l'air un peu à l'ouest, mais c'était peut-être une constante chez lui. Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu n'as pas tes clés ?

Son regard se tourna vers Luna et elle crut lire dans son regard un "Qui est-ce ?" silencieux.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1169
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 20 Mar - 17:20

Sur un malentendu... ça peut marcher ?
Harry n’avait aucune idée de si c’était réellement une bonne idée et s’ils allaient s’en sortir, mais il était de toute façon trop tard pour reculer. Les voyageurs – et les membres de la résistance donc – avaient besoin de trouver un moyen de détruire le journal intime de Jedusor. La dernière fois, Harry s’était contenté d’utiliser l’un des crocs du Basilic pour le faire, et ça avait bien marché. Sauf que depuis… eh bien, la situation avait quand même sacrément changé et ils ne pouvaient plus espérer utiliser le Basilic. Pas de cette manière en tout cas. Donc, ils devaient trouver un autre moyen et pour le moment, c’était un peu comme s’ils brassaient juste de l’air.

Sauf que pour faire quelque chose d’utile, ils devaient trouver un moyen d’avancer. Et il semblait clair que pour ça, ils devaient questionner Norbert Dragonneau. En un sens, ils pourraient toujours tenter de l’approcher par rapport à sa femme sauf… eh bien qu’ils étaient censés être morts. Clairement, depuis qu’ils étaient « morts » la situation était vraiment compliquée. Harry ne pouvait pas envisager de venir voir Tina et Norbert Dragonneau tout sourire, donc ils avaient cherché un autre moyen. C’était Luna qui avait apporté leur solution, ils pouvaient utiliser le neveu de Norbert Dragonneau qui se trouvait à Poudlard avec Luna. Harry avait eu l’occasion de l’apercevoir quand il était aussi à Poudlard, mais il ne pensait pas un jour prendre son identité, ce qu’il faisait donc… pour la simple et bonne raison qu’il venait d’avaler une potion de polynectar dans le but de prendre son apparence. Ils se trouvaient devant la maison du magizoologiste, Harry complètement stressé parce qu’il espérait ne pas se tromper dans son rôle. Luna lui avait appris tout ce qu’elle savait du jeune homme – et elle en savait quand même beaucoup apparemment, sans que le survivant ne se doute qu’elle était bien plus proche de Adrian qu’elle ne devrait, parce que ça ne lui viendrait même pas à l’idée que ça puisse arriver – il osait croire qu’il pouvait quand même arriver à se faire passer pour le neveu de Norbert Dragonneau. Et Luna était là à ses côtés pour le soutenir. Ils frappèrent et ce fut bel et bien l’homme qui vint leur ouvrir la porte, étonné visiblement de le voir et de constater qu’il frappait à la porte. C’était le moment.

« Je les ai oubliés à Poudlard. » Dit-il alors, avant de prendre les devants pour présenter Luna puisque la jeune femme semblait le rendre curieux. « Je te présente Aulne, mon amie. » Harry ignorait évidemment qu’il ne devrait pas dire amie normalement, mais petite amie. « Nous sommes venus pour… » Il hésita, il connaissait assez pour savoir que le fils de Norbert Dragonneau avait disparu, mais il culpabilisait quand même un peu d’utiliser ce prétexte. Il se doutait que ça ne devait pas être simple pour les Dragonneau mais bon… il fallait qu’ils aient des réponses pour avancer. « Pour savoir s’il y avait du nouveau, pour Hyppolite. »
Code by Gwenn


Dernière édition par Harry Potter le Lun 14 Mai - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 674
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 20 Mar - 17:40


Sur un malentendu... ça peut marcher ?
N

orbert, clairement, ne s'était pas attendu à retrouver son neveu sur le pas de sa porte. Non pas que ce soit si inhabituel que cela. Mais généralement, quand cela arrivait, le couple Dragonneau était prévenu de l'arrivée du jeune homme, et dans tous les cas, il n'avait aucun besoin de s'annoncer. Adrian avait longuement vécu chez eux, il avait encore les clés de leur maison, et pouvait tout à fait aller et venir comme bon lui semblait. Un instant, il songea que le jeune homme venait peut-être de chez Queenie. Les choses s'étaient peut-être mal passées (ce ne serait pas forcément si incohérent dans les circonstances actuelles, malheureusement) et il avait décidé de se rendre plutôt chez son oncle et sa tante ? Va savoir... de toute façon, il était là, maintenant, et il n'y avait pas de raison que Norbert lui réserve mauvais accueil, pas plus qu'à son amie, même s'il fut quand même étonné de ne pas voir Adrian arriver seul, surtout dans la mesure où il n'avait pas pris la peine de s'annoncer. Adrian affirma qu'il était venu pour prendre des nouvelles, concernant Hyppolite. Norbert était à la fois touché et peiné par l'initiative. Adrian était sans doute très perturbé pour devoir en arriver à ce genre de comportement... Parfois, le magizoologiste avait tendance à oublier qu'il n'était pas le seul à être bouleversé par les événements (et ce n'est pas Tina qui dirait le contraire).

-Tu sais bien que si on avait eu la moindre nouvelle, on te l'aurait dit tout de suite,
répondit-il dans un fin sourire qu'il devait vraiment forcer. En présence d'Adrian, il ne voulait pas se montrer défaitiste, mais il l'était... il ne croyait plus en grand-chose, et de moins en moins dans le retour de son fils, malheureusement.

Tout en prononçant ces mots, il invita les deux adolescents à entrer sans reconnaître l'imposture et leur proposa de s'installer à la table du salon. Puisqu'ils étaient là, il n'allait pas les mettre dehors sous prétexte qu'il n'avait aucune nouvelle d'Hyppolite. Norbert venait de se faire du thé et en profita pour en servir deux tasses à ses invités surprise.

-Aulne... tu es l'amatrice des ronflaks cornus, c'est ça ?
demanda-t-il, qui se remémorait sa conversation avec son neveu à son sujet. C'est drôle, il ne l'aurait pas imaginée comme ça. Mais c'est vrai qu'elle avait une tête à croire en des bestioles imaginaires.
La miss hocha la tête, souriante, il ne devinait pas qu'apprendre qu'Adrian ait pu lui parler d'elle lui faisait sincèrement plaisir.
-Oui... Désolée de vous déranger, on est vraiment inquiets.

Ce qui n'était pas faux. Adrian s'inquiétait pour Hyppolite, Luna le savait, alors elle aussi. C'était la moindre des choses. Pouvoir lui présenter son respect, alors qu'elle était en train de le trahir. Et de trahir Hyppolite, par la même occasion.

-Ce n'est rien,
répondit Norbert, d'un ton un peu résigné. Vous voulez peut-être que je vous laisse entre vous ?

Après tout, Adrian était toujours ici chez lui.







code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1169
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 15 Mai - 17:08

Sur un malentendu... ça peut marcher ?
Harry ne se sentait clairement pas à l’aise en cet instant précis, parce qu’il ne savait pas s’il pouvait réellement faire bonne figure, s’il pouvait ne pas éveiller les soupçons du magizoologiste sous ses yeux. Il ne fallait pas que ce dernier se doute de quoi que ce soit, il ne fallait pas qu’il se rende compte que ce n’était pas son neveu qu’il avait sous les yeux. La situation n’était sans doute clairement pas propice à faire ce genre de chose, mais en même temps ils n’avaient pas réellement le choix. Ils devaient trouver un moyen de détruire les Horcruxes, et malgré les circonstances… ils n’avaient pas le choix. Même si le jeune homme avait bien conscience qu’ils n’arrivaient clairement pas au bon moment, mais ils n’avaient pas le temps. Ils avaient besoin d’information et il semblait évident que l’homme sous leurs yeux était sans doute celui qui avait la possibilité de les aider, de leur permettre d’avoir une solution. Même si ce n’était donc pas forcément le bon moment.

Norbert Dragonneau affirma donc que s’ils avaient eu des nouvelles du cousin de Adrian, il aurait été au courant. En effet, l’approche du jeune homme n’était peut-être pas la plus fine. Mais bon, au moins, il semblait que l’homme le prenne vraiment pour son neveu, donc c’était une très bonne chose. Ils entrèrent donc dans la maison, que Harry découvrait pour la première fois, même s’il devait faire comme s’il avait vécu dans cet endroit pendant un moment. Norbert Dragonneau semblait connaître un peu Luna en tout cas, puisqu’il lui parla des ronflaks cornus. Harry ne dit rien, parce qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait bien dire dans tous les cas. Le jeune homme ne savait pas si c’était une très bonne chose qu’il ait entendu parler de Luna, parce qu’il n’avait aucune idée de ce que Adrian avait pu dire à son sujet. Il ne savait pas à quel point Adrian avait parlé de Luna à son oncle et d’ailleurs, le jeune homme n’avait aucune idée de ce que son amie et le neveu de Norbert Dragonneau vivaient tous les deux.

Quand l’homme leur demanda alors s’il voulait qu’il les laisse tranquille, entre eux, Harry savait que c’était maintenant qu’ils devaient amorcer le sujet. Il ne savait cependant pas comment le faire, pour la simple et bonne raison que ce n’était pas si évident de lancer un tel sujet comme ça, alors qu’ils venaient de demander des nouvelles du cousin de Adrian. Et bon, Harry ne connaissait pas l’homme, mais il se doutait quand même qu’il n’allait pas vraiment très bien. Pas seulement parce qu’on ne pouvait qu’être mal quand on n’avait pas de nouvel de son fils, mais aussi parce que ça se voyait. En un sens, le survivant s’en voulait un peu de débarquer comme ça, à un tel moment, mais de leur côté, on ne pouvait pas dire qu’ils avaient du temps non plus.

« Est-ce que… » Le jeune homme hésita une seconde. « Est-ce qu’on peut te poser des questions ? On a besoin de tes connaissances. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 4143
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 15 Mai - 18:50


Sur un malentendu... ça peut marcher ?
L

una avait vraiment eu hâte de rencontrer Norbert Dragonneau (ou en tout cas, elle avait espéré le rencontrer un jour), mais elle aurait vraiment préféré que ce soit dans d'autres circonstances, car là, elle appréhendait vraiment d'être démasquée à tout moment, et elle s'en voulait autant de trahir la confiance d'Adrian que de mentir à un père proche d'endeuillée qui, très clairement, avait plus douloureux à gérer que les interrogations de deux adolescents à qui le temps manquait. Mais justement, le temps manquait. Ils avaient besoin de réponses, et ils en avaient besoin vite. Des vies en dépendaient... Bon, au fond, Luna n'était pas si pressée, notamment parce que, justement, mettre un terme à tout cela serait aussi dire définitivement au revoir à Adrian, mais il était de toute façon trop tard. Enfin, ce n'était pas la question. Si, déjà, ils parvenaient à obtenir gain de cause sans éveiller les soupçons, ce serait un très bon début.

Luna devait bien reconnaître que ce fut étrange d'entendre Harry s'adresser au grand magizoologiste Norbert Dragonneau en le tutoyant, même sous l'apparence d'Adrian, mais d'un autre côté, c'était une très bonne chose qu'il ait eu ce réflexe, car il aurait pu se trahir en moins de deux en agissant différemment. Et sa manière de présenter les choses, même si elle était directe, avait des chances de fonctionner. Elle savait qu'il n'était pas rare que le bleu et bronze pose à son oncle l'une ou l'autre question sur les créatures fantastiques, fasciné qu'il était par le métier de son oncle, métier qui la fascinait, elle aussi, tout autant, il faut bien le dire. Le magizoologiste sembla pris un peu au dépourvu, mais pas réfractaire pour autant, ce qui semblait donc ne pas être une mauvaise chose, bien au contraire. Il hocha donc la tête avec curiosité.

-Bien sûr.

Luna regarda alternativement Harry et Norbert. Elle ne savait pas vraiment comment amorcer les choses sans être trop abrupte. Ils avaient affirmé être ici pour demander s'il y avait du nouveau concernant la disparition d'Hyppolite, si maintenant, ils parlaient d'un devoir à faire ou quelque chose du genre, est-ce que ça passerait ? Ou bien est-ce qu'il ne valait pas mieux poser la question directement et puis juste... voir... Ils avaient beau s'être préparés dans la mesure du possible, il était évident qu'ils étaient dans l'impro la plus totale à l'heure actuelle.

-C'est au sujet des créatures vénéneuses...
, tenta-t-elle en guise d'amorce.

Mais ce ne serait pas assez que de dire cela. Il serait plus simple, bien sur, de directement ce qui était, à savoir qu'ils devaient se débarrasser d'un horcruxe... mais ce ne serait pas très... stratégique ? Pour peu que cette situation soit en elle-même stratégique. Stratège et Luna, ce n'était pas vraiment le même vocabulaire.








code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1169
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Dim 29 Juil - 12:44

Sur un malentendu... ça peut marcher ?
Harry ne savait pas vraiment comment ils s’en sortaient, mais en même temps ce n’était pas comme s’ils pouvaient faire marche arrière. Ils ne pouvaient pas dans le sens où ils se trouvaient présentement chez la famille Dragonneau, mais aussi parce qu’il était important qu’ils trouvent des réponses à leur question. Malheureusement, ce n’était clairement pas le bon moment, mais ils ne pouvaient pas attendre plus. Après tout, les voyageurs ne pouvaient pas savoir quand le fils du magizoologiste allait revenir – s’il revenait – et donc, ils ne pouvaient pas juste attendre que la situation de l’homme s’arrange. Ce n’était pas contre lui, mais ils avaient quand même de bonnes raisons de se retrouver là. Ils devaient trouver un moyen de détruire les horcruxes le plus rapidement possible. Après tout, ils devaient quand même se débarrasser de ces derniers avant d’envisager de vaincre Voldemort et il valait mieux qu’ils sachent le faire avant que le sorcier n’en crée d’autre. Le temps était donc compté, ils ne pouvaient pas se permettre d’en perdre plus que ce qu’ils avaient déjà perdu. Ce n’était pas l’idéal, mais ils n’avaient pas beaucoup de choix. Et encore, Harry ne se doutait pas une seule seconde de la position dans laquelle se trouvait Luna et du fait qu’elle avait plus de raison encore de culpabiliser vis-à-vis du jeune homme à qui Harry avait emprunté l’apparence.

Norbert Dragonneau ne sembla pas réellement réfractaire à l’idée de les aider, mais encore une fois Harry se doutait qu’il ne se trouvait vraiment pas dans les bonnes conditions. Surtout que mine de rien, les deux adolescents avaient quand même commencé en abordant le sujet de son fils. Est-ce qu’ils pouvaient se permettre d’être à ce point direct maintenant ? Sans doute pas, mais le survivant ne voyait pas du tout comment ils pouvaient faire autrement. Luna reprit la parole, affirmant que ce qu’ils avaient à demander était en rapport avec les créatures venimeuses.

« Plus particulièrement du Basilic. »
D’accord, c’était clairement trop frontale, mais Harry ne savait pas du tout comment il pourrait s’y prendre autrement. Et il se disait que le neveu de l’homme sous ses yeux était suffisamment adoratif des créatures magiques pour poser plein de question. « C’est la créature avec le venin le plus puissant ? » Demanda-t-il alors. « Ou est-ce qu’il en existe d’autre ? »

Et il y avait une tonne de question que Harry avait envie de poser, mais il se retenir. Est-ce qu’il y avait d’autre Basilic connu ? Est-ce qu’il y avait un moyen de se procurer du venin ? Parce qu’ils avaient bien compris que c’était clairement le venin du crochet du Basilic de la chambre des secrets qui avaient permit de détruire le journal dans leur époque. Ici, ils ne parvenaient à rien faire à ce journal, alors qu’il avait été si facile de le transpercer pour le survivant à l’époque, quand il cherchait à se débarrasser du reflet de Tom Jedusor.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 674
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Dim 29 Juil - 23:02



Sur un malentendu... ça peut marcher ?
L

La requête impromptue des deux adolescents avait beau être quelque peu… singulière… Norbert ne s’en formalisait pas outre mesure. Il faut dire que des situations incongrues, il en avait vues et revues, on pouvait le dire, c’était plus ou moins son lot quotidien. Et puis, c’était d’Adrian qu’il était question, dans tous les cas, alors il n’allait certainement pas lui faire mauvais accueil, ou même oser se montrer suspicieux. Il était très probable que le jeune homme ait amené ici sa camarade parce qu’ils devaient travailler ensemble sur il ne savait quel projet d’études en soins aux créatures magiques, et dans ce cas, il apparaissait parfaitement normal qu’ils fassent appel à lui pour en savoir davantage. Il aurait même pu se sentir vexé qu’ils préfèrent plonger le nez dans des bouquins (surtout que son ouvrage de référence avait forcément de très bonnes chances de figurer dans la liste, il faut bien le dire) plutôt que de l’interroger directement. De toute manière, dès lors qu’on l’interrogeait sur son sujet de prédilection, il abandonnait définitivement toute vigilance, il aimait trop partager ses connaissances en la matière, surtout avec les personnes les plus passionnées et capables de véritablement comprendre ce qu’il avait à leur apprendre. Et il connaissait suffisamment son neveu pour savoir combien il était bel et bien passionné. Quant à son amie, eh bien, de ce qu’il avait retenu de sa conversation avec Adrian à ce sujet, passée sa lubie d’inventer des créatures qui n’existaient pas (il faudrait sans doute qu’il l’interroge à ce sujet, d’ailleurs), elle semblait capable du même intérêt et d’une attention identique. Ce fut Adrian qui lui en apprit plus sur ce qu’ils souhaitaient savoir, ce qui acheva de le convaincre qu’il devait simplement s’agir d’un devoir de groupe. Sur les créatures dites dangereuses et celles considérées comme les plus venimeuses par conséquent. Vaste sujet que celui-là.

-Eh bien,
répondit-il, le venin de basilic est de loin le plus redoutable. Il existe d’autres créatures venimeuses, bien sûr, mais dans une moindre mesure, pour la plupart d’entre elles. Une piqûre de billywig ou une morsure de doxy ne feraient de mal à personne, mais on ne peut pas dire que ces créatures soient mortellement dangereuses… à moins d’y être allergique, bien sûr. Il marqua une pause. Voilà qu’il était lancé sur le sujet, et il devait paraître, par conséquent, inarrêtable. C’était un peu le cas. Certaines espèces de dragons sont proches du basilic en termes de nocivité. Les Dents-de-vipère du Pérou, notamment. Leur nom parle de lui-même, ajouta-t-il avec un léger sourire. Il réfléchissait en même temps qu’il parlait. Aucun autre exemple ne lui venait en tête, ce qui ne voulait pas dire que la liste était complète pour autant. Certaines créatures étaient d’une difficulté extrême à approcher, et donc à étudier. La magizoologie avait encore de beaux jours devant elle, par conséquent. Quel est le sujet de votre devoir, exactement ? les interrogea-t-il alors.

Il se disait que s’il en apprenait plus d’emblée sur le sujet spécifique qui les intéressait, il serait plus à même de les renseigner et de leur apprendre ce qu’il y avait à savoir.









code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1169
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 2 Oct - 16:26

Sur un malentendu... ça peut marcher ?
De ce que qu’il savait de Norbert Dragonneau, l’homme était particulièrement passionné par son métier. C’était sans doute ce qui allait leur donner la possibilité de s’en sortir et d’obtenir des réponses malgré la situation. L’homme n’avait aucune nouvelle de son fils, il devait sans doute avoir autre chose que de répondre aux questions de son neveu et de son amie (petite amie plus précisément, mais ce n’était pas un détail que Harry connaissait), même s’il devait sans aucun doute tenir à Adrian. Et clairement, le survivant devrait sans aucun doute culpabiliser de se servir des sentiments de l’homme sous ses yeux pour obtenir quelque chose. Mais en même temps, c’était pour la bonne cause, ils n’avaient clairement pas le choix. Le fait de faire tomber Voldemort devait clairement dépasser les autres choses, même s’il avait clairement de la peine pour l’homme sous ses yeux. Sauf qu’ils devaient faire ce qu’ils avaient à faire, récolter les informations. Et ils ne pouvaient pas attendre que l’homme aille mieux.

En tout cas, ce dernier ne manqua pas de parler, de leur dire ce qu’il savait au sujet des venins des créatures magiques. Harry l’écouta avec attention, notant mentalement ce que l’homme était en train de leur dire. Le venin du Basilic était donc le plus redoutable, mais il y avait évidemment d’autres venins dans la nature, dont forcément des venins de dragon. L’homme leur demanda alors quel était le sujet de leur devoir, ce n’était évidemment pas une question que le jeune homme appréciait d’entendre. Mais en même temps, ce n’était pas si étonnant que ça non plus.

« C’est un devoir sur… » Harry marqua une pause, on ne pouvait pas dire qu’il était si prêt que cela à répondre aux questions du magizoologiste. « Sur l’utilisation du venin de créature dans d’autres… domaines. » Il ne savait pas s’il allait le croire, mais il tentait un peu le tout pour le tout. À voir ce que ça allait donner. Au pire, l’homme allait le questionner un peu plus et… et Harry allait faire en sorte de s’en sortir. « J’ai lu quelque part qu’on pouvait se servir du venin du Basilic pour… détruire certains objets magiques. Notamment provenant de… la magie noire. » Harry se doutait qu’il ne devait sans doute pas se montrer à ce point direct, mais en même temps ce n’était pas comme s’ils avaient beaucoup de choix. Plus vite ils terminaient avec cette conversation, mieux ils allaient s’en sortir sans aucun doute. « Est-ce qu’il y a d’autres venins qui font ça aussi ? »

Parce que concrètement, aller chercher du venin de Basilic, ça n’allait pas être facile du tout. Pas dis qu’une autre solution soit facile non plus, mais en un sens ça sera peut-être plus faisable. Ou alors ils allaient devoir juste mettre cette possibilité de côté et trouver quelque chose d’autres pour arriver à leur fin, pour réussir à détruire les Horcruxe.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 4143
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Mar 2 Oct - 18:13



Sur un malentendu... ça peut marcher ?
E

couter le grand Norbert Dragonneau parler de créatures magiques avait quelque chose de réellement fascinant aux yeux de Luna, et elle buvait totalement les paroles de cet éminent sorcier qui semblait réellement fasciné, captivé par son domaine d'expertise. Adrian lui avait souvent parlé de son oncle, et elle comprenait sans mal de quelle façon il était parvenu à communiquer sa passion à son neveu. Il était vraiment investi dans ce qu'il racontait, et on sentait que le sujet lui tenait véritablement à coeur. Elle aurait pu passer des heures, vraiment, à l'écouter, et elle en oubliait un peu la tension, la dangerosité de la situation, le fait que leur temps était compté et surtout ce que cette conversation comportait de traitrise envers Adrian. Mais Harry sut bien vite lui remettre les pieds sur terre en enchaînant, quand Norbert leur demanda sur quel devoir ils travaillaient. L'intitulé qu'il formula n'était pas bien précis, mais ceux du professeur Brûlopot l'étaient rarement dans tous les cas, donc elle ne pensait pas que cela saperait leur crédibilité. Après quoi le jeune homme ne tarda pas à enchaîner, posant des questions que Luna n'était pas certaine que son petit ami se serait aventuré à poser. Il faut dire que de caractère, Harry et Adrian n'avaient rien à voir, l'un était bien plus frondeur que l'autre, et en cet instant, c'est sûr que la demoiselle ne pouvait pas oublier en présence de qui elle se trouvait exactement. Mais elle ne pouvait pas reprocher à Harry de sortir de son rôle, déjà, parce qu'il le composait du mieux qu'il pouvait, ensuite, parce que le temps filait, et il fallait qu'ils se montrent vifs et réactifs.

-Je ne suis pas sûr que s'intéresser spécifiquement au domaine de la magie noir soit l'aspect le plus intéressant que vous puissiez exploiter dans votre devoir,
répondit le magizoologiste, un peu crispé par la situation. Et je ne suis pas vraiment un expert en la matière non plus, ajouta-t-il, qui avait tout perdu de son tempérament passionné, maintenant, et semblait bien davantage enclin à la nervosité. Une nervosité que Luna ressentait à son tour...

-Ce n'est pas vraiment la magie noire qui nous intéresse,
osa-t-elle doucement articuler malgré tout, mais la manière dont ces venins naturels sont capables de la contrer.

La fin de cette dernière phrase était partie dans les aigus et donnait singulièrement l'air d'une question, comme si elle n'était pas sûre elle-même de ce qu'elle avançait. Norbert sembla réfléchir un instant à sa réponse, son regard n'était pas tourné vers elle mais vers Harry, qu'il détaillait légèrement du regard.

-Est-ce qu'il y a quelque chose que je devrais savoir, Adrian ?


L'estomac de la jeune femme se noua légèrement. Elle n'était pas certaine du sens qu'il fallait donner à cette question, mais tout son inconfort était revenu.





code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1169
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Houx, plume de phénix, 27,5 cm
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Ven 7 Déc - 15:16

Sur un malentendu... ça peut marcher ?
Harry se mordit la joue en entendant Norbert Dragonneau reprendre la parole, d’une façon plus crispée. Il savait bien qu’il devait faire attention, mais en même temps, il avait temps besoin de réponse qu’il avait dû mal à prendre sur lui. Il ne devait pas aller trop frontalement, il ne devait pas poser des questions trop directes, mais en même temps ils avaient vraiment besoin de réponse. Et le temps était compté. Harry n’avait pas énormément de temps sous la forme de Adrian Goldstein, il ne pouvait pas se permettre de perdre trop de temps. Mais en même temps… eh bien, il avait conscience qu’il ne devait pas poser des questions si directes.

Luna parvint tant bien que mal à rattraper le coup, aux yeux de Harry, en affirmant qu’ils voulaient se concentrer sur la manière que les venins naturels avaient d’être capable de détruire la magie noire. Harry ne dit rien de plus, espérant que les explications de Luna allaient suffire à Norbert Dragonneau pour comprendre ce qu’ils cherchaient sans avoir plus de doute. Mais en même temps, le jeune homme avait conscience que ce n’était pas si évident que ça, et le simple fait que Norbert n’arrêtait pas de le regarder le mettait quand même particulièrement mal à l’aise. Harry commençait à se dire que c’était finalement une très mauvaise idée de leur part d’être venu ici. Surtout que ce n’était pas forcément le moment pour l’homme, au vu de ce qui arrivait à son fils. Mais bon… ce n’était pas comme s’ils avaient le choix. Ils devaient vraiment trouver des solutions. Quand Norbert reprit la parole, pour lui demander s’il y avait quelque chose qu’il devait savoir, en pensant parler à son neveu évidemment, Harry ne put s’empêcher de se tendre légèrement.

« Non. » Répondit-il plus tendu qu’il ne le voudrait, même s’il tentait le plus possible de garder contenance. « Non, il n’y a rien. »

Il n’y avait rien que Harry pouvait dire de toute façon. Le jeune homme ne mentait clairement pas, il était évident que l’homme sous leurs yeux n’avaient rien besoin de savoir. Il valait mieux que Norbert Dragonneau ne soit au courant de rien, ils ne pouvaient pas parler de leur situation. Et dans tous les cas, Harry devait être dans le rôle d’Adrian. Concernant son neveu, il n’y avait rien que Norbert ne devait apprendre oui. Le survivant espérait simplement qu’il était suffisamment crédible pour que le magizoologiste ne se pose pas plus de question et essai un peu de répondre à leurs questions. Même s’ils n’avaient peut-être pas de réponse, ce qui serait dommage. Pas seulement parce qu’ils auraient fait tout cela pour rien, mais surtout parce que Harry espérait quand même parvenir à obtenir des réponses, trouver un moyen de détruire les Horcruxes.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 674
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   Ven 7 Déc - 20:00



Sur un malentendu... ça peut marcher ?
N

orbert était bien loin de tout comprendre à la situation (dans le cas contraire, le magizoologiste aborderait cette conversation d'une manière très différente, c'est le moins que l'on puisse dire), mais ce qu'il devinait, en revanche, c'est qu'il y avait dans cette situation quelque chose qui clochait, et qui l'alarmait. Est-ce que son neveu avait des problèmes ? Forcément, la question se posait, et l'inquiétait. Il extrapolait peut-être un peu la situation, cela dit. Il est vrai que les circonstances ne prêtaient pas forcément à une réaction mesurée de sa part. Depuis la disparition de son fils, il était sous tension, et le manque de sommeil se faisaient également ressentir. Au bout du compte, les circonstances étaient moins que propices pour lui, et il avait l'impression que l'on attendait de lui plus que ce qui était dit... Il se trompait peut-être, sans doute même, d'autant qu'il n'avait jamais été le meilleur juge de ce point de vue-là, mais en conséquence, il était de moins en moins confortable avec ce qui se passait, et même si la réponse d'Adrian tendait à le rassurer, il était toujours un peu... circonspect.

-Très bien,
soupira-t-il.

Il était bien conscient du fait que, quand bien même Adrian lui cachait quelque chose, il ne cracherait pas le morceau dans tous les cas... et lui n'était pas d'humeur à lutter quoi qu'il en soit - il aurait bien aimé que Queenie soit présente, la situation aurait sans doute été plus simple de la sorte, encore que son fils était l'exception dans l'esprit duquel elle évitait autant que possible de s'immiscer, mais même sans cela, elle se serait sans doute bien mieux débrouillé que lui... ce qui n'était d'ailleurs pas bien difficile. Ses compétences en magizoologie étaient ce qu'elles étaient, et il pouvait les aiguiller du mieux possible, mais il avait peine à savoir vers quoi, en l'occurrence. Peut-être serait-il souhaitable qu'il ait une petite conversation avec le professeur Brûlopot pour en apprendre plus sur ce devoir... en attendant, il ne servait sans doute à rien de se montrer inquisiteur, surtout sans raison particulière.

-Dans tous les cas, pour répondre à votre question, les venins les plus puissants sont les plus susceptibles de remplir ce genre de... fonctions, mais ils sont extrêmement difficiles à se procurer. Les créatures les plus venimeuses ont été traquées et décimées au fil des siècles, il est rarissime d'en croiser, et plus difficile encore de les approcher.


Même si Norbert, au cours de sa longue carrière, avait tout de même eu l'occasion d'en voir beaucoup. Encore que, pour la peine, il n'en avait vu certaines qu'en dessins ou n'avait pu récolter que des témoignages... preuve en était qu'il avait encore beaucoup de choses à faire et avoir... même s'il n'était pas prêt de quitter l'Angleterre pour le moment.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur un malentendu... ça peut marcher ? [pv Harry & Norbert :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (f) VICTORIA JUSTICE -> Sur un malentendu ça peut marcher.
» LUCAS ? Pour séduire les filles, tout peut marcher sauf être un garçon bien.
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Dragonneau
-