AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 179
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : toutes les belles femmes.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Message#Sujet: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Lun 9 Avr - 21:42

L'ennemitié améliorée.
Quoi de mieux à faire quand on avait du temps à perdre en soirée que d’aller boire un verre ? Quand d’autres appréciaient le confort de leur chez eux, Terrence était plutôt adepte des sorties. Mais ça, c’était en grande partie parce qu’il vivait encore chez ses parents et qu’il ne pouvait que ressentir le besoin de passer le moins de temps possible chez lui. Même en pleine semaine, après qu’il avait passé une journée éreintante au travail et que la suivante ne promettait pas d’être mieux, il cherchait un moyen de passer le moins de temps possible chez lui. Oh, il adorait ses parents, ce n’était pas le souci, mais ils avaient quand même tendance à être un peu trop étouffant. Pas au point de le pousser (pour le moment) à prendre une épouse, mais quand même ils étaient un peu étouffants et Terrence avait besoin de liberté. Il avait déjà envisagé de partir de chez ses parents, comme nombreux de ses camarades de son âge… mais il avait renoncé à cette idée. Non pas qu’il n’ait pas envie de quitter le cocon familial, mais il savait que s’il commençait à chercher à être plus « autonome », ses parents n’allaient plus être aussi patients qu’ils ne l’étaient maintenant. Et tant qu’il pouvait grapiller un peu de temps avant que ses parents lui trouvent une femme, ça serait parfait. Il avait encore beaucoup de chose à vivre après tout, beaucoup de femme à conquérir.

Et ce n’était pas pour rien qu’il allait boire un verre au Chaudron Baveur d’ailleurs, c’était dans un but précis. Même si ces derniers temps, Terrence avait quand même un visage régulier en tête. Il ne se rendait pas encore compte de ce que ça voulait dire, la seule chose qu’il savait c’était qu’elle l’avait quand même énormément intrigué. Mais bon, il ne pensait pas à elle en cet instant précis, il avait simplement envie de passer une bonne soirée, éventuellement une bonne nuit. Bref, il se rendait donc au Chaudron Baveur afin de boire un verre et surtout, de parler à quelqu’un. Il n’avait rien prévu du tout, bien au contraire et quand il arriva sur place, le jeune homme prit la peine – après avoir eu son verre en main – d’observer un peu les personnes qui étaient présentes dans le pub. Et son regard tomba sur un visage connu, bien connu, qu’il ne manqua pas d’aller aborder.

« Salut Morgan ! » Lança-t-il un grand sourire sur le visage, en venant s’installer en face de la jeune femme, sans même se demander s’il pourrait la déranger ou pas. Leur relation était quand même un peu étrange. Cette fille avait le don de lui sortir par les yeux par moment, mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un malin plaisir à la taquiner aussi. Et en d’autres circonstances, ils s’entendaient à merveille. Au point, donc, qu’il décidait de l’aborder, même s’il n’avait peut-être pas les meilleures façons de faire du monde pour le faire. « J’ai vu ton dernier match, ça a l’air difficile pour toi en ce moment. »

C’était faut… parce qu’il n’avait absolument pas vu son dernier match.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 127
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Mar 10 Avr - 10:44

L'ennemitié améliorée


Y a un genre de légende, un truc de notoriété publique qui veut que les joueurs de Quidditch aient le même salaire que madame la ministre et se baignent dans des piscines de gallions tellement ils savent pas quoi faire de leur fric. Alors, je dis pas, y en a deux-trois comme ça (et le plus souvent, faut quand même remarquer que c'est des mecs, je dis ça comme ça), mais moi, c'est clairement pas mon cas. Faut dire que le fric vient pas spécialement de votre équipe, et pas spécialement plus de votre fédé, le fric, c'est les sponsors qui l'investissent dans jouer truc ou joueuse bidule, c'est eux qui injectent les gallions à plus savoir qu'en faire dans madame j'ai la tête de l'emploi pour vendre votre marque à la con. Et moi, les sponsors, ils m'aiment pas. La meuf qui insulte ses coéquipières, ça passe pas, il paraît. Des fois, je me dis qu'ils en rajoutent des caisses, aussi. C'est bon quoi, pas une seule fois j'ai assommé un de mes adversaire à coup de battes, et des fois, j'vous jure que ça me démange et que ce serait mérité. Mais bref... déjà que je suis une bouseuse de base, qui a toujours vécu dans un taudis, faudrait pas me sortir trop facilement de ma porcherie. Alors, quand mon balai fétiche rend l'âme, c'est pour ma pomme.

Bon, ils m'ont bien fait comprendre là-haut que la fédé aurait pris en charge l'achat du balai si c'était pas le deuxième que je foutais en l'air en trois ans (personnellement, je trouve ça soft mais bon), et j'avoue, bon, que j'ai peut-être un peu balancé violemment mon balai contre les gradins. Mais c'est l'autre connasse qui m'a foutue en rogne... hum... je crois que j'ai déjà raconté ça quelque part. Bref, non seulement le prochain match se passera sans moi (à moins qu'ils me supplient en milieu de match de prendre la relève, ça m'étonnerait bien), mais en plus, faut que je m'achète un nouveau balai. Mais putain, les balais de qualité, c'est genre hors de prix. Et forcément que je peux pas me ramener comme une fleur avec une antiquité à trois noises. De toute façon, je bave sur le dernier Brossdur. Puisque je dois changer, faut faire les choses bien... mais pas aujourd'hui. Va falloir que j'attende ma paye, parce qu'à moins de braquer Gringotts, c'est pas possible.

Déprimée par mon lèche-vitrine infructueux, j'ai décidé de me rincer le gosier au Chaudron baveur, et qui c'est que je retrouve, ce brave Terrence. Même s'il m'en balance d'office dans la tronche, je crois que je suis pas mécontente de le voir. J'ai besoin de me défouler. Si vous voyez ce que je veux dire.

Et ta gueule d'arriérée, elle est pas difficile, peut-être ?
je rétorque très gratuitement. Si je savais qu'il a pas vu mon dernier match, j'aurais fermé ma gueule. Ou je l'aurais attaqué sur un autre terrain. Depuis quand tu vas voir mes matchs, toi ? Je te manque ou quoi ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 179
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : toutes les belles femmes.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Lun 11 Juin - 15:37

L'ennemitié améliorée.
Ce qu’il y avait bien avec Gwendolyn, c’était qu’elle ne prenait jamais mal les propos qu’on pouvait lui dire. Ou pas. En fait, elle prenait surtout pas mal les propos que Terrence lui balançait à la figure, parce qu’au fond elle savait bien que c’était plus un moyen pour lui de la chercher. Comme elle le faisait en retour, en ne manquant pas de s’attaquer directement à sa « gueule ». Elle savait où frapper pour faire mal. Parce que mine de rien, le jeune homme avait conscience que son physique était un de ses atouts – pour ne pas dire l’un des seuls d’ailleurs – et que sa belle gueule lui permettait souvent de pouvoir profiter de la présence de charmante jeune femme. Il en jouait, forcément, depuis qu’il l’avait compris parce qu’il n’y avait aucune raison qu’il n’en joue pas. Mais donc, Gwendolyn décidait de l’attaquer sur ce terrain. Soit… elle avait de la chance d’être elle, parce qu’il ne prenait pas trop mal sa réplique. C’était comme ça qu’il l’appréciait après tout, piquante et ne manquant pas une seule seconde de mordant. C’était ce qui faisait son charme, ce qui faisait qu’ils s’entendaient bien tous les deux, sur de nombreux point. Quand ils prenaient la peine de discuter ou quand ils ne discutaient pas du tout.

« Peut-être bien oui. » Dit-il dans un fin sourire quand elle sous-entendit le fait qu’elle pourrait lui manquer. « C’est ta douceur, ta délicatesse, ta grâce qui me manque constamment. Je n’arrête pas d’y penser. » On avait besoin de préciser qu’il ne pensait pas vraiment les mots qu’il venait de prononcer ? Non parce que ça ne la concernait pas vraiment pour le coup. À moins que la délicatesse signifiait insulter à tout va ses coéquipiers. Quand bien même Terrence ne se préoccupait pas réellement du Quidditch il était forcément au courant de certaine chose. Parce que ça parlait beaucoup. « Tu as l’air en forme ce soir, c’est cool. » En forme ou non, tant qu’elle avait un côté un peu en rogne ça lui convenait très bien. « Je te paie un verre ? »

Une manière pour lui de préciser qu’il avait bien envie que cette conversation s’éternise un peu. Clairement, ça ne lui ferait pas de mal de passer du temps avec Gwendolyn. Ne serait-ce que pour se vider un peu l’esprit et parce qu’il s’amusait toujours quand il passait des soirées avec la jeune femme. Même pas forcément parce qu’ils étaient sur la même longueur d’onde et qu’ils s’amusaient parfaitement sur tous les plans possibles. Mais juste parce qu’elle était nature. Terrence passait sa vie dans une société de faux semblant, lui-même devant jouer le jeu à longueur de temps. Bon, ça ne le dérangeait pas la plupart du temps, mais il savait bien qu’il ne pouvait pas se permettre le moindre écart. Alors que Gwendolyn était justement un électron libre. Et avec elle, il pouvait se permettre de l’être un peu plus aussi.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 127
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Dim 17 Juin - 11:04

L'ennemitié améliorée


Terrence maîtrise l'ironie aussi bien que moi, et même si parfois, ça m'agace, à d'autres moments, ça m'amuse. Tout dépend de mon humeur, on va dire. Je suis du genre susceptible, comme meuf, alors quand on me tacle, même pour plaisanter, je peux vite monter dans les tours. Une chance pour lui, aujourd'hui, j'ai pas envie de me crêper le chignon, ou pas de cette manière-là. Je pourrais prendre la mouche si je voulais. Mais en même temps c'est vrai : la délicatesse, la grâce, ce genre de conneries, c'est sûr que c'est pas ce qui me caractérise, je suis plutôt du genre brute de décoffrage, brutasse, rentre-dedans, et les personnes gracieuses et délicates me courent sur le haricot, d'ailleurs, et d'une force, qui plus est. Quand il ajoute que j'ai l'air en forme, je rétorque par un sourire cynique, mais en vérité, la réplique m'amuse effectivement. Clairement non, je vais pas bien, puisque je suis sur les nerfs. Mais je peux être en forme pour d'autres choses. Et je le suis. Je vois que mon interlocuteur et sur la même longueur d'onde, et que la nuit va être courte et agitée, ce qui me va très, très bien.

Même deux ou trois, si tu veux
, je lui réponds en souriant.

Parce que l'alcool déshinibe (même si on n'en a pas vraiment besoin), et si c'est lui qui paye (en même temps, il a les moyens, contrairement à moi, alors logique que ce soit lui qui allonge le fric, du coup), je vais pas m'en priver. Pas trop de verres quand même, parce que après, je veux passer à la vitesse supérieure. J'ai comme le sentiment qu'il pense pas différemment de moi, donc on devrait pas avoir beaucoup de mal à s'entendre, là-dessus. Ce qui sera pas la première fois. Et pas la dernière fois non plus, j'espère.

Alors, quoi de neuf au pays des gosses de riche ?
je lui demande pour engager leur conversation.

La vie de Terrence me débecte et me fascine en même temps. Je serais vraiment pas fichue de m'intégrer dans ce milieu de culs coincés, mais en même temps, je dirais pas non au fric à profusion, moi. En attendant, je me marre à regarder la vie de Terrence de loin.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 179
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : toutes les belles femmes.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de charme, 26,4cm, cheveu de Vélane.
Camp: Neutre
Avatar: Zac Efron

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Lun 27 Aoû - 19:46

L'ennemitié améliorée.
Peyer des verres (des oui, parce qu’il y avait peu de chance qu’ils s’arrêtent à un verre en fait) à Gwendolyn, c’était une manière pour lui de faire comprendre à la jeune femme qu’il espérait bien poursuivre un peu cette soirée avec elle. Après tout, puisque leurs chemins se croisaient, il n’y avait aucune raison qu’ils se retiennent de les faire continuer un petit temps ensemble. Ça convenait très bien à Terrence en tout cas de s’amuser avec Gwendolyn ce soir, c’était sans doute justement ce dont il avait besoin. Parce qu’avec la jeune femme, il n’y avait pas besoin de jouer la séduction. Du moins, il avait réussi à la séduire à sa manière (si on pouvait dire ça comme ça) à une époque et maintenant, ils n’allaient pas forcément par quatre chemins. Et c’était justement ce dont le jeune homme avait besoin en cet instant précis.

Gwendolyn ne se fit pas prier donc, affirmant qu’il pouvait donc bien lui payer plusieurs verres et pas seulement le prochain. Soit, on ne pouvait pas dire que Terrence avait besoin de se retenir de dépenser de l’argent, il n’avait de tout façon pas l’habitude de le faire. Il avait suffisamment d’argent pour ne pas se soucier de ce qu’il dépensait. Même si en cet instant précis, il allait utiliser l’argent qu’il avait durement gagné pendant son travail au ministère de la magie. Ce qui n’était pas rien quand même, c’était son propre argent et non pas celui de ses parents. Mais c’était surtout parce que le jeune homme n’avait pas besoin de dépenser quoi que ce soit en temps normal en dehors de ses loisirs, donc il pouvait se permettre de faire comme bon lui semblait. L’avantage de vivre encore chez ses parents, de ne pas avoir encore de ménage à gérer, à financer, à s’occuper donc. Et il n’avait pas l’intention que ça arrive tout de suite, même s’il ne se rendait pas compte que sa vie allait prendre un sérieux tournant qu’il ne pouvait même pas imaginer pour le moment.

Il commanda donc de nouveaux verres, pour qu’ils puissent arroser leur conversations – même s’il ne fallait pas trop l’arroser s’ils ne voulaient pas que ça se termine mal –, conversation que Gwendolyn ne manqua pas de relancer d’ailleurs en lui demandant ce qu’il y avait de beau dans le pays des gosses de riches.

« Oh, eh bien, je suis toujours aussi riche, et toujours aussi beau gosse comme tu peux le voir. » Affirma-t-il dans un sourire, sans chercher évidemment à se retenir de se montrer prétentieux. Il n’avait aucune raison de se retenir de le faire en compagnie de la joueuse de Quidditch. « Et toi alors ? C’est quoi tes dernières frasques ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 127
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   Mer 12 Sep - 14:17

L'ennemitié améliorée


Le problème, avec Terrence, c'est qu'il est trop... trop. Ce qui le rend aussi attirant que tête à claque. Je vous jure, j'ai autant envie de lui sauter dessus que de le baffer. Mais c'est pas comme avec Rudy... Rudy, c'est pire, parce que je le hais... et je l'aime en même temps. Avec Terrence, c'est ni l'un ni l'autre, c'est juste qu'il est un sale gosse de riche qui a conscience de l'être et qui ne se prive pas de le montrer au passage... Cette façon qu'il a d'assumer ce qui devraient être ses tares comme si c'était des qualités... Bref, je m'égare. Mais pour le moment, on va dire qu'il est chanceux, je préfère l'idée de le dévorer tout cru au sens figuré que de lui refaire la tête au carré. Je vais rester focus sur la première option, pour le moment. J'ai pas envie de me battre, ce soir, juste envie de me divertir, et de me défouler... d'une autre manière. En plus, il paye nos prochaines tournées, alors ça en vaut bien la peine.

Mes frasques ?
je répète avec un sourire au coin des lèvres. Tu crois que j'ai quel âge, quatre ans et demi ? J'espère pas, sinon, t'es vraiment du genre tordu.

Enfin, c'est vrai qu'au pieu, il ne manque pas spécialement d'imagination. Et j'ai jamais eu à m'en plaindre, ça c'est clair. Cela dit, je sais de quoi il veut parler. Je suis le genre de fille qui fait parler d'elle. Et pas juste parce que je suis une championne de Quidditch, ce qui serait préférable, bien sûr.

Je suis tellement bonne que mes partenaires ont peur de moi, la routine, quoi.

Je parle de Quidditch, bien sûr, mais j'aime bien le fait que mes paroles puissent être aussi entendues dans un autre sens, si on veut. Et perso, j'aime bien les phrases à double sens. Et quand il est question de sous-entendus avec Terrence, j'ai comme l'impression qu'on se débrouille pas si mal, lui comme moi. Faut dire que c'est pas pour enfiler des perles qu'on prend la peine de bavarder ensemble, tous les deux.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ennemitié améliorée. (Gwendolyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» banière elfique amélioré
» 02. Les Survivants
» LOTRO
» Sprint amélioré
» GWEN ? When she was just a girl, she expect to the world
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-