AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vaut mieux demander la permission, que le pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Mer 11 Avr - 15:06


Ginny, Hermione, Neville, Harry et lui étaient tous d'accord pour aller interroger les anciens camarades de Jedusor, qu'il avait à l'orphelinat. Neville et Ron avaient déjà trouver les noms, et Hermione avait approuvé leur travail, et Harry avait même proposé d'être avec eux à ce moment-là. Sauf qu'avec tout ce qui s'était passé, le groupe des voyageurs et Pomona se retrouvaient cachés dans le quartier général de la Résistance, enfin il était devenu suite à leur venue dans les lieux. Ron avait hésité à demander l'avis à Pomona sur son projet, et surtout sa permission. Mais il fallait bien le faire pour la cohésion de l'équipe. Aprés tout, il avait reproché à Harry et Hermione d'avoir fait les choses de leurs côtés sans leur demander leur avis, il ne pouvait pas faire la même chose, ce ne serait pas très correcte pour Pomona principalement. La jeune femme ne lui avait rien fait, bien au contraire.

Ron chercha Pomona dans la maison, et vu la taille, cela ne lui prit pas beaucoup de temps, il la trouva dans le salon.

"Pomona, je te dérangeait cinq minutes?" fit le jeune homme en s'avança vers elle pour prendre place sur le canapé en face d'elle, afin de mieux discuter avec elle. Ron se dit que pour le coup, il valait mieux lui demander la permission, ou au moins lui faire part de son projet que de demander pardon plus tard. Ron soupira et se décida à lui expliquer la situation :
"Nous avons peut-être une piste pour en savoir plus sur Jedusor. Il y a quelques semaines, nous avons appris des noms sur les anciens camarades de Jedusor à l'orphelinat. Comme le polynectar est bientôt prêt. Je pense qu'il peut être bien d'aller les voir" expliqua Ron, il n'avait pas parler de Neville, mais il attendait de voir ce qu'elle en pensait, avant de mettre le jeune homme dans le coup, il ne voulait pas lui attirer des ennuis. Il avait parlé de cette entrevue avec le jeune homme, ne sachant pas si il voulait venir avec lui ou pas.



[HJ : Comme ça, je te laisse choisir si Neville vient ou pas rejoindre le duo Ron/Pomona]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1618
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Jeu 12 Avr - 13:57


Si le fait de savoir tous les résistants (dont Henry faisait aussi partie à présent, ce qui facilitait les choses même si elle aurait préféré ne pas le mêler à tout cela) conférait à Pomona une force nouvelle, encore amplifiée, c'était indéniable, par ses retrouvailles avec Seth (même si cela, elle le gardait bien évidemment très précieusement pour elle), le sentiment d'enfermement n'en était pas moins difficile à supporter en certaines occasion.

Polynectar et cape d'invisibilité ou non, ils étaient tout de même limités dans leurs mouvement et leur champ d'action, et s'ils pouvaient compter sur les autres pour agir en leur nom et faire progresser les choses, ils n'en étaient pas moins confinés la plupart du temps, ce qui devait forcément devenir frustrant à la longue, car même si leurs proches étaient au courant, ils restaient morts aux yeux de la société et vivaient dans l'illégalité, ce qui n'était pas simple à vivre.

Pomona appréciait les voyageurs temporels. Elle avait plus d'affinités avec certains qu'avec d'autres, elle ne pouvait pas le cacher, mais elle savait qu'elle aurait pu tomber sur de pires camarades d'infortune. Cela dit, et ce n'était pas de leur faute, elle se sentait un peu à part.... l'intruse dans un groupe que des années, un époque, et des épreuves qu'elle n'avait pas vécues avaient consolidé.

Il n'était pas rare qu'elle se retrouve seul, mais souvent parce qu'elle s'isolait de son propre gré. Comme maintenant, tandis qu'elle était plongée dans la multitude d'ouvrages qu'elle avait demandé à Christopher de lui apporter dans l'espoir de progresser encore dans leurs projets. Elle prenait des notes de temps à autre, et elle était très concentrée à l'ouvrage, quand Ron vint la trouver.


"Pomona, je peux te déranger cinq minutes ?"
Elle hocha la tête en le considérant du regard, se demandant ce qu'il pouvait bien avoir à lui demander.

"Bien sûr."

Ron alla s'asseoir sur le canapé face à elle. Il poussa un léger soupir avant de se lancer. De toute évidence, l'objet de leur conversation n'allait pas être anodin.

"Nous avons peut-être une piste pour en savoir plus sur Jedusor. Il y a quelques semaines, nous avons appris des noms sur les anciens camarades de Jedusor à l'orphelinat. Comme le polynectar est bientôt prêt. Je pense qu'il peut être bien d'aller les voir"

Pomona était à la fois surprise et enthousiasmée par cette information. Elle considérait que ses camarades avaient eu une excellente initiative. En apprendre plus sur le passé de Jedusor pourrait être édifiant pour eux.


"Essentiel, même"
, confirma alors Pomona, totalement attentive à la situation. "Qu'est-ce qu'on sait sur ces personnes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Lun 16 Avr - 14:03


Ron s'installa face à Pomona, et fut assez surpris que la jeune femme soit aussi enthousiaste de cette idée. Ron et Neville avaient fait ça que pour avoir fait quelque chose entre eux. Ce n'était pas trop pour "punir" Harry et Hermione, mais un peu quand même. Et puis, Ron sans le vouloir, avait un peu douté de cette idée. D'abord Hermione, Harry et maintenant Pomona lui disait que c'était une bonne idée. Alors il se dit que lui et Neville n'étaient pas si bête, finalement. Pomona lui demanda donc ce qu'il savait de ces personnes. A bien réfléchir, le jeune rouquin ne savait pas grand chose, mise à part leurs noms, il n'avait rien d'autre à dire sur ces gens.

"A vrai dire, pas grand chose. Je connais leurs noms par exemple, mais pas plus. A cause de toute cette histoire, nous n'avons pas pu aller plus loin. Mais comme tu le disais, c'est essentiel de suivre cette piste." fit Ron, qui était quand même content de pouvoir continuer de suivre cette piste, même si les choses ne s'annonçaient pas aussi facile. Ils allaient devoir prendre du polynectar pour ne pas être découvert par Jedusor. Et si Voldemort surveillait ses anciens camarades, ils devaient aussi être prudents en les interrogeant. D'ailleurs en pensant à ça, le jeune homme se dit qu'ils devraient tous réfléchir à la façon de se présenter auprès de ces personnes, et savoir comment les interroger. Quelles questions posaient pour avoir des réponses efficaces.

"Je pense qu'on devrait aussi se mettre d'accord sur notre "couverture" auprès de ces personnes. Et des questions à poser?" demanda Ron. Jusqu'à maintenant, c'était un projet, un truc à faire, mais il prenait de plus en plus d'importance et il était donc important de pouvoir se mettre d'accord. Et sur quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1618
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Mer 9 Mai - 13:36


"A vrai dire, pas grand chose. Je connais leurs noms par exemple, mais pas plus."

Rien que des noms, ce n'était effectivement pas grand-chose, on pouvait même dire, si l'on voulait se montrer pessimiste, que ce n'était rien du tout, mais la jeune femme se voyait mal, malgré tout, embrasser une telle opinion, et pour cause, si elle avait bien appris une chose au cours de sa malheureusement trop courte carrière au sein du bureau des Aurors, c'est qu'il ne suffisait parfois que d'un minime indice, en apparence insignifiant, pour parvenir à ses fins.

Et au regard d'une telle observation, les indices dont ils disposaient n'étaient pas si minimes. Ils avaient des noms et prénoms et connaissaient l'adresse de l'orphelinat où ces jeunes avaient passé leur enfance. A partir de là, le nombre de déduction qu'ils pouvaient faire, le nombre de conclusions qu'ils pouvaient en tirer, pouvaient être particulièrement importants.

"A cause de toute cette histoire, nous n'avons pas pu aller plus loin. Mais comme tu le disais, c'est essentiel de suivre cette piste."

C'est sûr qu'avec leur arrestation, leur fuite, leur planque, l'ordre de leurs priorités avait changé. Mais à présent, la donne était différente. Maintenant, ils pouvaient à nouveau se concentrer sur l'essentiel. Et ils avaient tout intérêt à le faire, même, car au plus vite ils réussiraient à appréhender leur ennemi, au plus vite ils pourraient sortir de leur cachette et reprendre le cours de leur vie.

Ils étaient d'accord, cette affaire était hautement essentielle, primordiale, et elle comptait bien y porter, elle aussi, toute l'attention nécessaire. Avec un peu de chance, ils avaient peut-être là, à portée de main, une occasion en or à saisir. L'occasion de s'en sortir, l'occasion de vaincre.


"Je pense qu'on devrait aussi se mettre d'accord sur notre "couverture" auprès de ces personnes. Et des questions à poser?"

"Je suis du même avis"
, répondit Pomona qui, dans le même temps, réfléchissait à la question. Il leur fallait obtenir des réponses, et des réponses sérieuses... Alors il allait peut-être falloir qu'ils jouent franc jeu. "Je crois que nous devrons mettre carte sur table, quitte à oublietter ces personnes ensuite, ces témoignages pourraient bien être trop précieux, on ne peut pas prendre le risque de manquer l'une ou l'autre information sous prétexte de devoir nous-mêmes mentir." Elle marqua une légère pause. "Le mieux sera de les soumettre au véritasérum." Elle savait que ses méthodes pourraient paraître radicale, mais il n'y avait plus rien devant quoi Pomona sache reculer à l'heure actuelle. Elle avait toujours été ainsi, mais aujourd'hui, elle le montrait plus qu'avant. "Il faut qu'on récolte le maximum d'information sur Jedusor : ses habitudes, ses hobbies de l'époque, sa relation avec les autres, ses goûts, ses dégoûts, n'importe quoi, même ce qui paraît insignifiant. Si on n'obtient pas de réponses directes à nos interrogations, ça nous permettra de compléter son portrait psychologique." Compléter, car c'était un travail que Pomona avait déjà entamé depuis un bon moment, des années, même, et son expérience en tant que criminologue avait aiguisé son regard. "Tout se joue dans l'enfance la plupart du temps. Ces moldus pourraient nous ouvrir des portes dont on ne soupçonnait même pas l'existence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Jeu 10 Mai - 15:51


Ron se trouvait face à Pomona dans le salon du quartier de la résistance. Leur groupe et la jeune femme était obligé d'y habiter vingt quatre sur vingt quatre, c'était une situation peu commode. Mais ils devaient faire avec, le jeune homme parlait de sa rencontre à l'orphelinat et des noms qu'il pouvait avoir sur le sujet, et si cela leur permettrait de pouvoir en savoir plus sur Jedusor. Le jeune rouquin s'attendait à ce qu'ils se mettent d'accord sur un "mensonge" à dire aux moldus, mais elle lui répondit tout autre chose au jeune homme, mais qui au fond ne manquait pas de sagesse.

Leur parler franchement de ce qu'ils recherchaient de ce qu'ils voulaient, oui c'était une bonne tactique. Mais ils allaient devoir faire attention aux moldus, ils risquent de les mettre en mauvaise posture, si jamais Jedusor apprend qu'ils ont parler de lui. Les oublietter était sans doute la meilleure chose à faire pour leur sécurité à eux. Mais Ron n'était franchement pas le plus doué en sortilège, Hermione s'en sortira beaucoup mieux dans ce rôle.  Pareil pour le veritaserum, elle avait sans doute raison. Ron se dit que ce n''était sans doute pas pour rien qu'elle était la chef de la résistance. D'ailleurs, il le savait déjà, c'est juste toujours impressionnant de la voir à l’œuvre, tout comme Hermione d'ailleurs.


"Je suis d'accord avec toi, nous avons une opportunité unique de ... pouvoir en savoir plus sur Jedusor. Il ne faut pas attendre trop longtemps" dit Ron en hochant la tête, en fait, ce serait que de lui, il serait déjà partit, mais il ne pouvait pas rester avec cette tête, et en plus il ne savait pas du tout où il pourrait bien trouver tout ces jeunes moldus. En tout cas, Ron était soulagé et rassuré de savoir que Pomona était d'accord avec lui, et qu'en plus... elle trouvait l'idée trés bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1618
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Mar 15 Mai - 10:10


"Je suis d'accord avec toi, nous avons une opportunité unique de ... pouvoir en savoir plus sur Jedusor. Il ne faut pas attendre trop longtemps"
Elle avait craint que Ron soit un peu rebuté par les méthodes qu'elle suggérait et qui, elle le savait, n'étaient pas forcément très orthodoxe. Aux grands maux les grands remèdes, comme on dit. Pomona surexploitait sans doute ce credo jusqu'à la lie, parce qu'il lui permettait de justifier les actions ont elle était le moins fière. Mais parfois, eh bien... il fallait savoir établir ses priorités. Qui veut la fin veut les moyens. Encore un credo qui lui irait comme un gant.

Ron ne protestait donc pas. Bon, il n'était peut-être pas le plus difficile à convaincre du lot, en même temps, mais quand bien même, c'était à noter. Les autres suivraient peut-être. Selon elle, cette méthode serait la plus efficace pour parvenir à leurs fins. Et le temps pressait, il ne servait à rien de le rappeler sans cesse, il état surtout urgent d'agir, et de le faire le plus vite possible.


"Il est hors de question d'attendre davantage."
, confirma-t-elle dans un hochement e tête. Ils tenaient enfin une piste solide, il n'était pas question qu'ils passent à côté. Et donc, il n'était pas seulement question 'en parler, il était question de s'organiser. "Avec leurs noms et leurs prénoms, il ne devrait pas être trop difficile de les localiser", suggéra-t-elle alors. Et elle le pensait. En tant qu'Auror, elle s'était parfois appuyée sur des bases bien plus minces pour retrouver certains individus, donc en comparaison, on pouvait presque dire que ces maigres informations étaient déjà une aubaine pour eux. "Le mieux, ce sera de demander à McDowell ou un autre membre de la Résistance de les conduire discrètement ici. J'ai déjà quelques réserves de véritasérum." Elle omis consciencieusement de préciser par quel biais elle les avait obtenues et le fait qu'elle avait déjà eu l'occasion d'en faire usage récemment, en présence de Seth. "On n'a pas besoin d'attendre plus longtemps."

L'idée était bonne, mais il ne suffisait pas de se rappeler mutuellement qu'elle l'était et pourrait constituer un progrès significatif, il fallait bel et bien agir, avancer. Et elle était regonflée à bloc par cette nouvelle. Elle espérait bien que ce ne serait pas qu'un coup d'épée dans l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Lun 21 Mai - 15:40


Ron ne s'attendait pas à faire les choses aussi vite, mais en même temps, ils avaient cette piste depuis des mois, et Voldemort gagnait du terrain, il faut absolument lui couper l'herbe sous le pied, et agir contre lui. Puis ils attendaient et plus ils pourraient voir leur occasion de marquer des points passait. Agir était trés important.
"Les ramener ici... Est-ce que cela ne va leur faire "peur"". fit Ron, mais si il savaient que cela n’empêcherait pas le véritaserum de faire effet, mais il ne vaudrait pas trop leur faire peur, surtout qu'avoir passer son enfance avec Jedusor devait être assez traumatisant. Et encore le jeune rouquin ne savait pas la moitié des choses sur le sujet.

"Mais je suis d'accord, il ne faut pas attendre trop longtemps, cette chance pourrait nous passer sous le nez" fit Ron, surtout si Voldemort avait vent de leurs idées, par un espion, ou même pas préventive, et décide de tuer ses anciens camarades de dortoir, afin d'éviter qu'on en sache plus sur lui par ce biais là. Et il devait sans doute y avoir d'autres personnes à interroger pour en savoir plus.
"McDowell ou alors l'Ysbridion pourrait se charger de les ramener, et on pourra les interroger à plusieurs. Je pense que Neville voudra en être, il était avec moi quand j'ai interroger la femme de l'orphelinat" fit Ron, maintenant qu'il savait que Pomona appréciait l'idée, il fit mention de Neville, qui avait aprés tout eu la même idée que lui. Mais ne connaissant pas le point de vue de Pomona, il avait préféré rien dire afin de lui éviter des ennuis. Et puis il savait, enfin Hermione saurait sans doute aussi quelles questions posées, comme Pomona d'ailleurs. Et peut-être Harry, qui a depuis toujours un lien... un spécial avec Voldemort. Il pouvait mettre tout cela en place, en quelques jours, quelques semaines maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1618
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Mer 23 Mai - 14:40


"Les ramener ici... Est-ce que cela ne va leur faire "peur"".

Pomona haussa les épaules. Elle n'allait pas dire "non" pour rassurer son interlocuteur, ce serait mentir. Elle estimait bel et bien que ramener ces Moldus ici risquait de leur faire peur, mais où qu'ils puissent les interroger, ce ne serait de toute façon pas idéal, et il y avait de fortes chances pour qu'ils soient paniqués.

Donc oui, ça allait leur faire peur, et c'était sûrement ce qui faisait, en plus du véritaserum, que la méthode était totalement contestable. Mais ils n'avaient pas beaucoup d'option. Ici, c'était le lieu le plus sûr, et au fond, il avait le mérite d'être assez... convivial, ce qui les mettrait peut-être en confiance.

Dans tous les cas, ils allaient être oubliettés, et leur frayeur ne serait plus que temporaire.


"Mais je suis d'accord, il ne faut pas attendre trop longtemps, cette chance pourrait nous passer sous le nez"

Là encore, Pomona était entièrement d'accord. Il fallait d'ailleurs espérer qu'il n'était pas déjà trop tard, ce qui était malheureusement très possible. Jedusor avait bien souvent tendance à avoir une longueur d'avance sur eux, et il était possible qu'il ait déjà ambitionné de faire taire ses anciens camarades.

Ceci dit, pour une fois depuis les origines de leur conflit, il semblait que ce soit eux qui mènent la danse, alors il fallait que ça dure, quoi qu'il arrive. Et donc, maintenant que c'était établi, ils devaient accélérer le mouvement, et Pomona était prête à initier cette impulsion.


"McDowell ou alors l'Ysbridion pourrait se charger de les ramener, et on pourra les interroger à plusieurs. Je pense que Neville voudra en être, il était avec moi quand j'ai interroger la femme de l'orphelinat"

Oui, c'était ce qu'elle avait à l'esprit aussi, et elle était sûre que McDowell, une fois mis au parfum, accepterait de les aider sans problème et pourrait les ramener discrètement sans éveiller les soupçons de qui que ce soit.

"Je reconnais que je voudrais être présente également, mais si nous sommes trop nombreux, nous risquons de les intimider." Elle marqua une légère pause. Elle n'aimait pas l'idée de ne pas avoir le contrôle de la situation, mais elle avait confiance dans le reste du groupe. Parfois, il fallait savoir déléguer. "Alors je compte sur vous."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Dim 27 Mai - 14:26


Ron hocha la tête, ses paroles, et idées semblaient rejoindre celles de Pomona ce qui était une bonne chose, et elle ajouta qu'ils ne devaient pas être trop nombreux lorsqu'ils interrogeraient les anciens camarades de Jedusor à l'orphelinat, est-ce une signe qu'elle ne serait pas avec eux, et leur faisait donc confiance pour mener cet .... interrogatoire, il n'y avait pas d'autres mots, seuls. Ron et Neville s'en étaient tirés comme ils ont pu lorsqu'ils étaient à l'orphelinat, avec la jeune femme qui s'occupait des enfants là-bas. Mais face à Amy, Dennis, Billy, et Eric, quoi ils ne parviendraient peut-être pas à localiser les quatre. Mais face à eux, Ron et Neville ne pouvaient pas se retrouver seuls, il fallait forcément Hermione, et pour compléter le trio aussi Harry, et peut-être que Ginny se joindrait à eux. Et tous les cinq, ils allaient même être encore un peu trop nombreux. Mais tant pis, il ne pouvait pas refuser la présence de Neville, ni celle de Ginny si elle voulait venir.

"Donc la première étape est de les localiser et de les faire venir ici. Tu en parles avec McDowell, ou tu préfères que je m'en occupe." fit Ron, bien qu'il n'avait pas un aussi bon contact avec l'auror que Pomona pouvait en avoir. Aprés la jeune femme avait déjà dit qu'ils avaient du veritaseraum de prêt, ils pourraient donc s'en servir dés qu'ils seront là. Aprés si ils étaient oubliéttés, ils n'auraient peut-être pas besoin de polynectar pour cacher leurs visages. Tout était une question de jours, ou de semaines maximum avant de voir ce groupe arrivait dans leurs murs, pour qu'ils puissent enfin en savoir plus sur le mage noir, et si toute cette histoire avait vraiment servit à quelque chose. Ron était optimiste, mais une partie de lui, craignant quand même un peu d'être déçu de ne rien apprendre de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1618
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Mar 29 Mai - 13:24

"Donc la première étape est de les localiser et de les faire venir ici."


Elle hocha la tête, c'était ça. Et il valait mieux ne pas tergiverser plus longtemps. Au plus tôt ils auraient les réponses à leurs questions, au plus vite ils pourraient agir en conséquence... s'il y avait effectivement matière à agir... Cela n'avait rien de garanti. Et ils le savaient bien, tout ce qu'ils mettaient en place n'allait peut-être pas leur permettre d'obtenir la moindre réponse concrète aux questions qu'ils se posaient, mais ils se devaient d'essayer malgré tout.

Il était important qu'ils tentent le tout pour le tout, et ils n'avaient jamais été aussi près d'une piste depuis leurs derniers progrès, qui l'air de rien commençaient à remonter. Ils ne pouvaient pas se permettre de stagner plus longtemps. Maintenant, ils n'avaient plus la moindre excuse pour ne pas aller plus loin qu'ils l'avaient déjà fait.


"Tu en parles avec McDowell, ou tu préfères que je m'en occupe."


Certes, elle avait accepté de laisser les rennes aux voyageurs temporels pour ce qui était d'interroger les anciens camarades d'orphelinat de Tom Jedusor, mais malgré tout, elle pouvait se rendre utile, et en l'occurrence, il semblait logique que ce soit elle qui se charge de jouer les médiatrices avec Christopher, c'était après tout ce qu'elle n'avait eu de cesse de faire depuis qu'ils s'étaient trouvé dans cette situation.

Pomona connaissait bien son mentor, elle se doutait que leur projet risquerait d'éveiller en lui quelques réticences, mais elle pensait aussi être la mieux pour taire ces réticences, justement. Peut-être que c'était se donner trop d'importance ou de pouvoir (ce ne serait pas une première), mais elle y croyait réellement.

Donc elle pouvait bien se charger de cette tâche précise, et même elle tenait à s'en charger, elle considérait que c'était préférable.


"Je m'en occupe. Je m'en chargerai dès sa prochaine visite."

Et puisque Christopher venait les voir régulièrement, ne serait-ce que pour les réapprovisionner, ça ne devrait pas être trop long.

"Les recherches risquent de mettre un peu de temps, mais plus vite on aura démarré la machine, plus vite celle-ci sera susceptible de fonctionner." Elle marqua une pause, tant qu'ils y étaient. "Est-ce qu'il y a d'autres messages que je devrais lui transmettre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 751
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   Sam 2 Juin - 16:16


Ron et Pomona semblaient d'accord sur le façon de faire les choses, elle se chargerait de prévenir McDowell pour faire les recherches sur ces jeunes moldus et les conduire jusqu'au quartier de la résistance. Ensuite les voyageurs se chargeront de questionner les anciens camarades de Jedusor, sur lui. Le jeune homme se dit que les recherches seraient sans doute un peu longue, ce que Pomona confirma comme si elle avait lu dans les pensées de Ron. Mais elle était douée pour faire ça, pour observer les autres, et savoir plus ou moins ce qu'ils font et pourquoi. Elle était donc un atout indispensable pour se battre contre le mage noir, Voldemort. La jeune femme avait aussi accepté de parler avec Christopher pour ramener un ou même plusieurs de ces jeunes moldus.

"Non je pense pas qu'il ait autre chose à dire" fit Ron, en se creusant la tête pour savoir ce qu'il pourrait bien avoir oublié. En même temps, ce serait quand leur entretien serait fini, qu'il penserait à tout un tas de choses à lui dire. Ça lui arrive souvent qu'une fois dans ce lit, il se dise, j'aurais dû lui dire ça ou ça. Et le lendemain, il l'oublie à nouveau. C'était tout lui ça, cela lui portait souvent préjudice pour les devoirs, heureusement qu'Hermione était là dans des cas comme ça. Sinon il aurait oublier bien des choses. Ron se leva avec le sourire, avec espoir que ces recherches les conduiraient vers des réponses qui pourraient les aider dans cette guerre.
"On se retrouve au diner." fit Ron en se dirigeant vers la porte pour quitter Pomona, ils se retrouveraient tous au diner, et cela alimenterait leurs conversations pendant un moment, en fait, jusqu'à ce que les jeunes moldus ne soient là, et puis ce serait au tour de leurs réponses d'alimenter les conversations.

HJ : Je pense qu'on peut conclure non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Vaut mieux demander la permission, que le pardon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vaut mieux demander la permission, que le pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vaut mieux demander la permission, que le pardon
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-