AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Dim 29 Avr - 19:34

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines était plutôt content de ce qui se passait dans sa vie professionnelle. Au moins, elle n’avait pas tout perdu, elle avait quelque chose à quoi se raccrocher et avancer. Et en ce moment, ce n’était certes pas négligeable parce qu’en ce qui concernait sa vie sociale, c’était un peu plus compliqué en ce moment. Un comble, pour elle qui était si populaire à Poudlard. Pas qu’elle n’était plus aussi aimée par ses pairs, mais elle devait bien reconnaître qu’elle avait perdu les deux personnes auxquelles elle tenait le plus. Entre Daniel qui l’avait quittée il y a presque deux ans, et Lou qui lui avait fait une crise sans qu’elle comprenne vraiment pourquoi, elle se sentait un peu seule ces derniers temps.

Evidemment, elle faisait face, ou du moins elle essayait, c’était plus facile certains jours plutôt que d’autres. Quoiqu’il en soit, elle ne pouvait pas vraiment faire autrement. Elle avait beaucoup pensé à sa relation avec Lou ces derniers temps. Cette dernière s’était dégradée, c’était indéniable, mais elle ne savait pas pourquoi ni comment s’était arrivé. Lou lui avait reproché certaines choses sans aucune raison ni véracité. Ines avait vraiment été blessée par le comportement de son amie, qui plus est que ses reproches étaient injustifiés. Elle ne savait pas comment elle en était arrivée à ce genre de réflexions. C’est vraiment ce qu’elle pensait ou alors certaines personnes lui avaient mis ces idées en tête ? Elle n’en savait rien, et il faudrait peut-être qu’elles s’expliquent. Mais Ines n’était pas en tort, et elle n’avait aucune envie de lui courir après. De son côté, elle n’avait eu aucune nouvelle de Lou, donc la situation pouvait rester comme ça longtemps, sauf petit coup de pouce de la part du destin.

Elle avait eu de se changer les idées, et rien de mieux pour cela qu’une petite escapade à Pré-au-Lard. Elle pourrait peut-être faire un peu de lèche-vitrine, cela lui ferait passer le temps tout en se détendant. Elle poussa la porte de Gaichiffon et marcha à travers les rayons quand elle aperçut Lou juste en face d’elle, ça pour une surprise… Il avait fallu qu’elle vienne lors d’une sortie scolaire. Et elle ne savait pas encore si la voir maintenant était une bonne ou une mauvaise chose.

« Tiens, salut. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Mer 9 Mai - 14:33


Les sorties à Pré-au-Lard tenaient plus de la corvée qu'autre chose ces derniers temps, pour Lou. Le moins elle voyait de monde, le mieux elle se portait, et ce genre d'événements, qui rassemblait le plus d'élèves possible au même endroit était par conséquent tout sauf ce qu'elle aimait. Elle se disait qu'elle avait peut-être toujours été asociale, comme ça. Elle ne l'avait pas forcément compris, mais évidence faisant loi, elle réalisait que la solitude qui lui faisait si peur à l'époque n'était finalement pas si insoutenable.

Elle avait craint de ne pas être entourée, elle pensait ne pouvoir exister que dans le regard des autres, mais au final, eh bien... elle s'en sortait. De là à dire qu'elle s'en sortait bien, il y avait un pas à ne sans doute pas franchir, mais elle s'en sortait mieux, et elle devenait un peu moins... tolérante à la pollution extérieure que finissait par représenter la compagnie d'autres personnes...

Ce qui ne lui empêchait pas de regretter certaines compagnies. Celle de Tom de moins en moins, même s'il lui manquait tout de même (on ne se refait pas), mais celle d'Inès surtout, parce que si elle avait toujours su que l'amour du jeune homme pour elle était factice, elle avait cru en l'amitié de la jeune femme (et avait peut-être tort de ne plus y croire, d'ailleurs). Et ces sorties à Pré-au-Lard, bien souvent, elles se les consacraient.

Aujourd'hui, elle était seule, et se frayait comme elle le pouvait un chemin dans la masse sombre d'étudiants qui s'agglutinait un peu partout.

Elle avait un objectif simple et défini : faire l'emplette de tenues un peu plus légères maintenant que les beaux jours revenaient, si elle ne voulait pas mourir de chaud ce printemps. Elle n'attachait plus tant d'importance à l'apparence, mais que ce soit à cause du stress ou d'autre chose, elle avait perdu pas mal de poids dernièrement, et elle flottait dans toutes ses tenues. Du coup, ce ne serait pas un moindre luxe. Elle allait entrer, acheter vite fait ce qu'il lui fallait, et repartir. Simple, net, précis.


« Tiens, salut. »
Ou pas.

Lou se retourna vers Inès, mal à l'aise. Quelque part heureuse de la revoir, et d'un autre côté... intimidée. Elle avait envie de lui reparler, et en même temps, elle se disait que ce n'était pas une bonne idée.

"Oh, Ines, salut... Comment tu vas ?"

Peut-être qu'elle aurait dû faire semblant de ne pas l'avoir vu ? Bon, c'était trop tard, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Ven 18 Mai - 2:48

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines ne s’était pas attendue à tomber sur Lou. En même temps, elle ne s’était pas attendue à tomber sur qui que ce soit. Après tout, elle ne connaissait pas les dates de sorties scolaires de Poudlard à Pré-au-Lard, et puis quand bien même, elle ne voyait pas pourquoi elle vivrait en fonction de ces dernières. Même si l’année passée, elle était encore sur les bancs de l’école, elle avait l’impression que ses années à Poudlard remontaient à des décennies. Enfin… il était temps d’aller de l’avant maintenant, même si beaucoup de choses la ramenaient à ses années scolaires. A commencer par son amitié avec Lou. Cette dernière avait soutenu qu’Ines n’avait jamais été sincère avec elle, qu’elle l’avait utilisé comme faire valoir. Ines n’avait pas compris ces accusations et en avait été très blessée.

Elle ne comptait pas non plus oublier et passer outre, ce n’était pas du tout son genre. Elle voulait des explications, elle voulait comprendre, mais elle n’était pas sûre que son amie -ou alors ancienne amie- était disposée à lui en fournir. Son discours lui avait paru des plus incohérents. Est-ce qu’on lui avait mis des idées fausses dans la tête ? Après tout elle était seule à Poudlard maintenant, et Merlin seul savait sur qui elle pouvait tomber. Elle ne disait pas que Lou était idiote, loin de là, mais elle était facilement influençable. Ines s’était inquiété pour elle en début d’année, elle espérait que ça se passer bien pour elle, cette nouvelle année sans ceux avec qui elle s’entendait bien, mais elle avait vite déchanté le jour où elle l’avait vu, pleine de rancœur à son égard.

Elle avait du mal à l’accepter. Elle avait voulu lui écrire, une ou deux fois, pour lui exprimer ce qu’elle ressentait. Mais sa fierté et le fait qu’elle ne soit pas du tout en tort l’avait faite revenir sur sa décision. Cela aurait dû être à Lou de faire le premier pas, mais elle n’avait jamais eu aucun signe de sa part. Quoiqu’il en soit, il avait fallu qu’elle la croise aujourd’hui et maintenant. Ines l’avait abordé, certes, mais en fait, c’était presque plus un réflexe qu’autre chose. Comme quand elle le faisait il y a encore quelques temps, elle n’était même pas certaine que Lou lui accorde la moindre intention. Mais apparemment, elle n’avait pas décidé de l’ignorer.

"Oh, Ines, salut... Comment tu vas ?"

Elle était un peu décontenancée et surprise par sa question et son attitude. Ça n’avait rien à voir avec la dernière fois, mais Ines n’avait rien oublié. Elle ne comptait pas se venger, mais elle comptait bien lui faire comprendre qu’elle avait été blessée et qu’elle se trompait complètement sur elle.

« Comment je vais ? Je suis surprise que ça t’intéresse étant donné ce que tu penses de moi et de notre amitié… »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Mer 23 Mai - 12:08


« Comment je vais ? Je suis surprise que ça t’intéresse étant donné ce que tu penses de moi et de notre amitié… »

D'accord, la question avait été maladroite, et vu la tournure que leur dernière conversation avait prise, il n'y avait eu aucune chance pour qu'Inès se contente de lui répondre en faisant comme si de rien n'était.

Ce n'était pas ce qu'elle attendait d'elle, d'ailleurs. Elle-même n'avait pas envie de faire comme si de rien n'était, ça avait été difficile de dire ses quatre vérités à Inès (des vérités qui ne dépendaient que de son point de vue, forcément biaisé par tout ce qu'elle avait vécu ces derniers temps), mais ça l'avait libérée, comme si pour réussir à faire le point sur elle-même, il fallait qu'elle se libère de l'influence que les autres avaient sur elle.

Elle n'avait pas envie de revenir en arrière et elle assumait les mots qu'elle avait précédemment prononcés. Malgré tout, se retrouver confrontée à son interlocutrice n'en était pas moins facile. Parce qu'en dépit de tout ce qu'elle avait bien pu dire, elle continuait d'aimer et d'admirer celle qu'elle prenait pour sa meilleure amie. Aujourd'hui, elles en étaient là. En somme, Lou ne savait vraiment pas où elles en étaient, en fin de compte.

Lou devrait peut-être s'excuser, reconnaître qu'elle avait été trop loin, mais elle n'avait pas envie de retomber dans ce qu'elle considérait être ses anciens travers. Ce serait beaucoup trop simple, il en était tout simplement hors de question. Elle savait qu'elle devrait mettre de l'eau dans son vin. Elle était bien placée pour savoir que tout n'était jamais tout noir ou tout blanc. Mais elle ne voyait pas quoi dire ou quoi faire d'autre.


"Oh je t'en prie, ne joue pas les victimes"
, répliqua-t-elle alors. Elle n'avait pas envie de s'ériger en coupable de quoi que ce soit. Et puis, elle n'arrivait qu'en partie à croire le fait qu'Inès puisse réellement regretter leur amitié. Elle devait bien s'être trouvée un autre faire-valoir. Au mieux, elle aura été blessée dans son orgueil, rien d'autre. "Et n'inverse pas les rôles. Moi, j'ai toujours tenu à toi, et pas parce que tu ne pourrais pas me faire de l'ombre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Mer 30 Mai - 12:43

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines trouvait cela un peu déplacé que Lou lui demande comment elle allait. Quoique c’était sûrement qu’une formulation, une politesse qu’une réelle envie de connaître son état. Ou bien peut-être que Lou était revenu sur son jugement et ses paroles, ce dont Ines ne serait pas mécontente. Parce que dans cette histoire, elle n’avait absolument rien à se reprocher, c’était Lou qui avait pété les plombs. Mais elle connaissait Lou, elle avait tout de même de l’orgueil, même si pas aussi important que le sien. Elle ne reviendrait pas sur ses propos comme ça, mais au moins, elle pourrait s’excuser, ou même modérer ce qu’elle avait dit. Non seulement c’était sorti de nulle part, mais en plus, c’était un total mensonge. Rien n’était vrai et elle ne comprenait pas comment elle pouvait penser ça d’elle et de leur amitié. Ines ne s’était jamais servie de Lou, elle avait toujours été sincère avec elle, elle l’aimait vraiment, c’était sa meilleure amie.

Elle avait pensé qu’être loin de Tom lui serait bénéfique, mais elle ne pensait pas qu’elle se mettrait n’importe quoi dans la tête. Car là, c’était exactement ce qu’elle avait fait, et Ines aimerait bien comprendre d’où tout cela venait. Et surtout, que Lou comprenne qu’elle se fourvoyait totalement sur ce qu’elle pensait d’elle. Mais elle n’était pas certaine que cela soit le cas pour le moment, ce serait bien trop beau et bien trop facile pas vrai ? Mais il n’empêchait qu’elle avait envie d’espérer que les choses s’arrangent, ce serait déjà ça. Car niveau vie sociale, c’était loin d’être la joie ces derniers temps. Elle ne voulait pas se plaindre, mais tout de même, elle avait connu beaucoup mieux, durant ses années à Poudlard précisément. Mais apparemment, l’entrée dans la vie d’adultes offrait un pack emmerdes.

"Oh je t'en prie, ne joue pas les victimes"

Ah oui d’accord, elle n’était pas du tout sur le chemin du pardon. Non, elle préférait continuer sur sa lancée de grand n’importe quoi. Ines en était presque déçue, franchement, elle avait beaucoup de culot pour lui dire ça, après tout ce qu’elle lui avait dit la dernière fois, Ines avait été blessée, et c’était encore le cas aujourd’hui.

"Et n'inverse pas les rôles. Moi, j'ai toujours tenu à toi, et pas parce que tu ne pourrais pas me faire de l'ombre."

Si elle n’aimait pas autant son amie -ou ancienne amie- elle lui aurait collé une gifle. Même si cela n’aurait rien résolu ou même empiré les choses, au moins, Ines aurait pu se défouler, et Lou aurait peut-être repris ses esprits. Elle lui lança un long regard douloureux, se demandant encore pourquoi elle lui faisait ça.

« Je ne joue pas les victimes, j’expose les faits. Si tu tenais autant à moi comme tu le dis, tu ne m’aurais pas fait autant de mal délibérément. Et puis arrêtes avec des histoires d’ombre et de faire-valoir, ça n’a jamais été d’actualité. Je ne vois pas ce que cela m’aurait apporté de te considérer comme tu le crois. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Jeu 31 Mai - 12:20

« Je ne joue pas les victimes, j’expose les faits. »


Et dans les faits, Lou estimait qu'elles avaient toutes deux leur part de responsabilité. Dans un conflit, personne n'était jamais à cent pour cent responsable, les torts étaient toujours partagés, et en mettant un peu de sa mauvaise foi de côté, Lou pouvait reconnaître qu'elle avait été injuste, qu'elle avait été excessive.

Sauf qu'entendre Ines s'exprimer comme si elle était complètement irréprochable et comme si seule Lou était à blâmer dans l'affaire n'encourageait pas franchement la jeune femme dans ce sens. Alors, forcément, elle en venait à se montrer plus injuste encore, parce que piquée à vif.

Les faits changeaient de toute façon de nature en fonction de qui les considérait, et là, elle se sentait mal, à la fois triste et en colère, deux sentiments qui faisaient rarement bon ménage.


« Si tu tenais autant à moi comme tu le dis, tu ne m’aurais pas fait autant de mal délibérément. »

Sauf que l'intention de Lou n'avait pas été de faire du mal à Inès... Elle adorait sa meilleure amie (enfin, même si elle ne l'était plus vraiment), ça n'avait pas changé. Elle ne voulait pas la faire souffrir, juste lui faire prendre conscience qu'elle, elle avait souffert de son attitude, une attitude sans doute involontaire mais qui lui avait donné le sentiment de n'être qu'une moins que rien.

Le mal n'était pas délibéré, non... comme il ne l'avait peut-être pas été dans le cas d'Ines non plus finalement. Mais elle aussi avait eu mal... Et Lou aurait voulu qu'Ines s'en rende compte avant que les choses ne s'enveniment ainsi.

Au fond, à bien y regarder, tout ceci reposait seulement sur un profond problème de communication. Des choses qu'elles ne s'étaient pas dites ou s'étaient mal dites, et maintenant, elles en étaient là.


« Et puis arrêtes avec des histoires d’ombre et de faire-valoir, ça n’a jamais été d’actualité. Je ne vois pas ce que cela m’aurait apporté de te considérer comme tu le crois. »

Eh bien, ça lui aurait apporté de briller encore plus, d'être plus qu'elle ne l'était encore cette incarnation de la perfection que Lou pouvait à peine espérer atteindre.

"Peut-être que tu ne t'en rendais pas compte", admit Lou qui était incapable de croire que ses interlocuteurs puissent ne pas être sincères... Peut-être une faiblesse de sa part, parce que leur amitié lui manquait. Ou bien une vraie prise de conscience. "J'ai passé ces dernières années à chercher à être digne d'être ton amie. Regarde-toi, tu es parfaite, tu es belle, sûre de toi, intelligente... Tu ne voulais peut-être pas que je vive dans ton ombre, mais c'était le cas... Et j'avais l'impression que rien de ce que je faisais n'était assez bien pour toi. Alors peut-être que tu le pensais pas, parce qu'une fois de plus, t'es parfaite, alors ça ne t'effleurerait pas l'esprit. Mais moi, je suis l'inverse de parfaite, et je suis fatiguée d'essayer de l'être." Elle marqua une pause. "Et oui je tiens à toi et tu me manques, mais j'y arrive plus..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Mar 5 Juin - 11:51

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines était partagée entre plusieurs sentiments face à cette rencontre hasardeuse mais peut-être bien nécessaire. Même si Ines ne pensait pas avoir quoique ce soit à dire ou des excuses à faire comme semblait le penser Lou. Après tout, c’est cette dernière qui avait commis des torts envers elle, et non pas l’inverse, même si elles n’avaient pas le même point de vue sur la question semblait-il. Ines ne se serait jamais comportée comme ça avec elle, elle avait peut-être été particulièrement méchante et injuste envers certaines personnes par vengeance ou juste parce qu’elle avait envie de les rabaisser, mais jamais elle n’aurait infligé ça à Lou tout bonnement parce qu’elle tenait sincèrement à elle, qu’elle était sa meilleure amie.

Même si aujourd’hui, elle en doutait vraiment étant donné là où elles en étaient toutes les deux. Bien au contraire, Ines avait toujours fait en sorte de protéger Lou. Il est vrai qu’à l’époque, la jeune fille ne s’était jamais vraiment affirmée, même si elle avait du répondant, ce n’était pas la première chose qui frappait chez elle, et Ines avait toujours fait en sorte qu’on ne s’en prenne pas à elle. Et il ne lui semblait pas avoir mal fait les choses. Bien au contraire, même si elle aimait briller et qu’on fasse attention à elle, elle ne l’avait jamais fait au détriment de Lou, elle l’aurait remarqué si jamais elle blessait son amie, enfin, elle pensait que ça aurait été le cas en tout cas.

Mais quoiqu’il en soit, elle n’avait jamais eu l’idée de se servir de Lou pour se mettre en avant. C’était très tiré par les cheveux et elle ne comprenait pas ce que cela aurait bien pu lui apporter. Il n’empêche que la vision que Lou avait de leur amitié lui faisait vraiment mal, et pour toutes ces années passées ensemble, elle pensait mériter mieux que ce jugement-là. Surtout qu’elle s’était toujours montrée sincère et honnête avec Lou, elle lui avait tout confié, le genre de choses qu’on faisait avec sa meilleure amie, par son faire-valoir. Mais elle n’avait pas envie de se disputer avec elle, et surtout pas ici avec un public. Alors si Lou restait campée sur ses positions, elle prendrait la décision de s’en aller et de la laisser délirer toute seule, espérant que cela lui passe rapidement.

"Peut-être que tu ne t'en rendais pas compte. J'ai passé ces dernières années à chercher à être digne d'être ton amie. Regarde-toi, tu es parfaite, tu es belle, sûre de toi, intelligente... Tu ne voulais peut-être pas que je vive dans ton ombre, mais c'était le cas... Et j'avais l'impression que rien de ce que je faisais n'était assez bien pour toi. Alors peut-être que tu le pensais pas, parce qu'une fois de plus, t'es parfaite, alors ça ne t'effleurerait pas l'esprit. Mais moi, je suis l'inverse de parfaite, et je suis fatiguée d'essayer de l'être. Et oui je tiens à toi et tu me manques, mais j'y arrive plus..."

Elle l’écouta sans l’interrompre, attentivement. Ines ne se souvenait pas lui avoir fait des reproches, à part sur sa relation avec Tom, elle ne l’avait jugée. Lou était l’une des seules personnes qu’elle aimait sans la juger, parce qu’elle savait que c’était la même chose de son côté, et puis si Lou avait vraiment souffert de cette situation, pourquoi ne lui en parlait-elle que maintenant ? Ines pouvait être dure mais elle avait toujours été différente avec Lou, ce n’était pas comme si elle avait à craindre quoique ce soit de sa part.

« Je ne t’ai jamais demandé d’être parfaite, ni de me ressembler. Je ne t’ai jamais jugée non plus Lou. Et je n’ai jamais cherché à te causer le moindre tort. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu ne me l’as pas dit plutôt si cette situation te causait du tort. Mais si jamais je t'ai fait du mal je m'en excuse, parce que je ne l'ai jamais voulu. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Ven 8 Juin - 9:39

« Je ne t’ai jamais demandé d’être parfaite, ni de me ressembler. »


C'est vrai, et Lou le savait très bien, la pression ne venait pas d'Ines, ou du moins si, elle venait tout de même d'elle, mais c'était quelque chose de très indirect, et qu'Ines ne contrôlait pas. Ce qui était encore une fois de plus la preuve de sa perfection. Elle n'avait pas ce genre d'arrière-pensée, elle n'avait pas envie ou besoin de se mettre en avant par rapport à son entourage, son charisme et sa personnalité s'en chargeaient pour elle.

Mais Lou, elle, était imparfaite, et oui, elle, elle avait voulu, parfois, voulu se sentir valorisée, ou au moins être regardée comme tout le monde regardait sa meilleure amie. Mais quand elle était en présence d'Ines, c'était bien simple, elle était transparente.

Non, Ines n'avait peut-être pas voulu la façonner à son image, mais Lou avait fini par se convaincre que c'était peut-être la seule façon d'être appréciée de qui que ce soit... Tous les problèmes venaient peut-être d'elle, en effet. Dans tous les cas, qu'importe sur qui retombait la responsabilité, si la jalousie venait envenimer une relation, elle ne pouvait plus être complètement saine.

« Et je n’ai jamais cherché à te causer le moindre tort. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi tu ne me l’as pas dit plutôt si cette situation te causait du tort. »
C'est vrai que Lou aurait dû en parler avant, mais c'était comme pour tout le reste, elle s'était estimée si chanceuse d'avoir ce qu'elle avait quelle n'avait pas osé remettre en question ce qui lui déplaisait, quitte à s'effacer derrière des relations trop exceptionnelles.

Si elle avait osé s'exprimer, elle aurait fait à Tom tous les caprices du monde pour qu'il la regarde comme Daniel regardait Ines, par exemple. Mais tout se serait arrêté plus vite, et elle préférait encore qu'il fasse semblant de l'aimer plutôt que de le perdre.

Avec Ines, c'était un peu la même chose : tout lui dire, c'était prendre le risque qu'elles se disputent et se perdent de vie, et qu'elles perdent leur amitié. Et finalement, c'était ce qui s'était passé. Finalement, elle avait tout perdu.


"Parce que j'avais pas envie de te perdre...", soupira-t-elle. "Tu le dis toi-même, t'as rien à te reprocher."

Mais ça ne changeait rien à la pression sociale qu'elle ressentait, ça ne changeait rien à la manière dont elle avait vécu les choses.

« Mais si jamais je t'ai fait du mal je m'en excuse, parce que je ne l'ai jamais voulu. »


Elle esquissa un sourire, elle appréciait d'entendre les excuses d'Ines, le souci, c'est que finalement, elle s'excusait pour rien, puisque son attitude était irréprochable et pas la sienne. Même dans leurs disputes, Ines était encore meilleure qu'elle.

"Je sais... C'est moi, le problème, je crois..."


Le complexe d'infériorité revenait au grand galop.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Jeu 14 Juin - 11:46

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
De tout évidence, Lou avait quelque peu changé son discours, ou alors, elle s’exprimait de manière plus calme et posée, plutôt que de lui fournir reproche sur reproche. Elle préférait de loin ce genre de discussion où elle exprimait le vrai fond du problème sans chercher à simplement l’enfoncer, mais ce n’était pas pour autant qu’elle appréciât ce qu’elle lui disait, Ines n’avait jamais eu idée de ce genre de choses, que Lou avait de telles idées, et cela lui faisait mal. Elle se remettait en question bien entendu, elle aurait dû voir que son amie n’était pas bien, même si cette dernière n’en avait jamais rien laissé paraître ou rien dit.

Elle n’avait pas été une si bonne amie que ça au final. Et elle le déplorait, elles auraient dû en parler bien avant de tout cela, avant que cela les conduise dans une telle situation. Ines le regrettait, mais ce qui est fait est fait, à présent. Le mieux serait de savoir si les choses étaient rattrapables, ça, elle n’en savait rien, et puis elle n’était pas certaines que Lou ait tout dit non plus. Elle ne comprenait pas pourquoi elle lui disait tout cela maintenant, pourquoi elle n’avait pas parlé avant, Ines aurait compris. Elle pouvait être dure et garce, elle ne le niait pas, mais jamais elle ne l’aurait été avec Lou.

C’était tout de même dommage, au final, elle n’envoyait pas une si bonne image d’elle, si Lou n’avait même pas osé lui parler de ce qui lui causait du tort. Ines, elle n’aurait pas hésité à le faire si elle avait ressenti le besoin de le faire. Mais il était clair qu’elles n’avaient pas le même caractère. Elle l’avait toujours su ça, qu’elle était différente d’elle, mais ça n’avait jamais empêché leur amitié. Beaucoup ne l’avait jamais comprise, cette amitié, mais Ines s’en moquait, elle avait toujours rembarré ceux qui dénigraient Lou ou leur relation. Mais apparemment, ça n’avait pas suffi à donner confiance en Lou au sujet d’elle.

"Parce que j'avais pas envie de te perdre... Tu le dis toi-même, t'as rien à te reprocher."

De la perdre ? Elle ne comprenait pas vraiment. Elle ne l’aurait pas forcément perdue, elle aurait essayé de comprendre, après elle ne pouvait pas affirmer de ce qui se serait passé avec certitude, mais tout de même. Surtout qu’au vue de la situation, elles s’étaient un peu perdues toutes les deux. Donc au final, Lou avait plutôt raté son coup. Ines se demandait si elle lui disait vraiment la vérité ou si elle cherchait des excuses, mais elle avait envie de la croire, elles étaient plutôt honnêtes entre elles normalement.

"Je sais... C'est moi, le problème, je crois..."

Voilà surtout le vrai problème en effet, Lou avait encore ses complexes. Elle souhaitait peut-être se débarrasser des relations qu’elle trouvait néfastes pour elle, mais ses complexes semblaient bien accrochés. Ines soupira, elle était peinée pour son amie, elle aurait voulu qu’elle puisse se sentir bien dans sa peau sans se comparer aux autres, sans se comparer à elle. Elle savait que c’était facile à dire mais bon…

« Tu aurais dû m’en parler plus tôt si vraiment c’est quelque chose qui te dérangeait. Et je t’ai déjà dit que tu n’avais pas besoin de te comparer aux autres. Tu es comme tu es, et tu n’es pas en dessous. Tu as juste un peu de mal à sortir de ta coquille, mais c’est un travail auquel tu peux t’exercer. Mais encore une fois, tu aurais dû me parler de tout ça. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Ven 15 Juin - 15:18


« Tu aurais dû m’en parler plus tôt si vraiment c’est quelque chose qui te dérangeait. »

Bien sûr, et Lou le savait. Et d'ailleurs, elle avait déjà été tentée de lui parler de tout cela, seulement, ce n'était pas si simple. C'était peut-être un tort de croire qu'Ines allait renoncer à leur amitié pour si peu, mais c'est effectivement la crainte que Lou avait eu.

Parce que même en lui en parlant, ce n'est pas comme si ça pouvait faire évoluer la situation en fin de compte. Ce n'est pas comme si Ines pouvait ou devait changer quoi que ce soit. Oui, elle attirait la lumière à elle sans avoir besoin d'y faire quoi que ce soit, c'était une bonne partie de son charme, d'ailleurs, et ce n'est pas comme si Lou pouvait vraiment lui demander d'arrêter d'être... elle... ni comme si elle en avait envie d'ailleurs. Le problème paraissait insoluble, et c'était aussi pour cette raison qu'elle s'était tue, parce qu'il n'y avait pas grand-chose à y faire... ou si, peut-être qu'il fallait que Lou brade sa personnalité contre une autre.

« Et je t’ai déjà dit que tu n’avais pas besoin de te comparer aux autres. Tu es comme tu es, et tu n’es pas en dessous. Tu as juste un peu de mal à sortir de ta coquille, mais c’est un travail auquel tu peux t’exercer. Mais encore une fois, tu aurais dû me parler de tout ça. »

Oui, elle le lui avait dit, mais c'était facile pour elle de ne se comparer à personne puisqu'elle sortait du lot. Lou ne pouvait pas en dire autant... Bon dernièrement, elle avait bien voulu admettre valoir plus que l'étiquette de mademoiselle tout le monde invisible qu'elle s'était attribuée à elle-même, mais entre ça et s'estimer unique, il restait un océan à franchir.

Elle tiqua un peu quand Ines lui fit remarquer qu'il ne tenait qu'à elle de sortir de sa coquille, c'était vrai, ça, mais ce genre de réflexion avait tendance à la braquer, comme si, justement, elle n'était pas suffisamment bien en l'état, avait besoin de changer pour être à la hauteur, même si ce changement revenait plus à se révéler à elle-même. Son esprit de contradiction lui donnait envie de se renfermer encore plus dans sa coquille en entendant ça.


"Je sais."

Et une fois de plus, c'était elle qui avait mal agi, puisque c'était elle qui n'avait pas parler. Même si c'était à raison, Lou avait encore une fois le sentiment d'être celle qui avait les pires attitudes face à Ines, la voix de la raison, qui elle ne commettait jamais ce genre d'erreur.

"Maintenant t'es au courant. Mais de toute façon, y a rien que tu puisses y faire."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Dim 24 Juin - 13:08

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines était tout de même rassurée et soulagée de constater que Lou avait retrouver un certain calme et une certaine lucidité par rapport à la dernière fois. Elle n’avait pas recommencé à lui reprocher maintes et maintes choses et inventer n’importe quoi. Tous les soucis n’étaient pas réglés, loin de là, mais au moins, elles arrivaient à discuter toutes les deux et exposer ce qui n’allait pas calmement. Certes, ce n’était pas le meilleur endroit pour avoir cette discussion, mais elle était totalement improvisée alors autant se contenter de ce qu’elles avaient. Ines essayait de ne pas s’énerver et de rester calme, parce que de toute façon, cela ne servirait strictement à rien de crier sur elle, Lou gardait ses vieux démons et ses vieux complexes. Elle continuait de se rabaisser et de se comparer à elle. Le pire, c’est qu’elle le faisait toute seule, sans que personne ne le lui fasse remarquer, et Ines ne savait vraiment pas comment elle pourrait l’aider à sortir de cette situation-là. Elle ne pouvait pas obliger Lou à adopter une certaine façon de penser, elle était comme elle était après tout.

Ines avait appris à l’apprécier tel quelle. Sans avoir besoin d’espérer un quelconque changement de comportement de sa part. Ines n’avait jamais prétendu que Lou était parfaite, mais elle avait beaucoup de qualités, et elle trouvait cela dommage qu’elle les gâche avec ce genre de réflexions. Surtout, qu’elle se gâchait toute la vie et devait sans doute passer à côté de plein de choses. C’était dommage, et Ines aurait bien voulu pouvoir l’aider, mais malheureusement, elle n’avait pas la solution à cela. Lou devait faire un travail sur elle-même, c’était presque sûr, pas forcément pour qu’elle change, mais pour qu’elle arrête de se dévaloriser et qu’elle comprenne qu’elle n’avait rien à envier à personne et qu’elle ne devait pas se rabaisser toute seule.

Bien sûr, sa relation avec Jedusor n’avait pas aidé. Il n’avait jamais eu aucune considération ou attention pour elle, Ines s’était toujours demandé pourquoi il était sorti avec elle. Cela n’avait servi qu’à blesser Lou et la conforter dans ses complexes. Elle avait de toute façon, de nombreuses raisons de ne pas porter Tom dans son cœur. Il avait blessé son amie, il lui avait volé son copain, et son attitude était tout simplement détestable aux yeux d’Ines, non vraiment, il ne lui manquait clairement pas.

"Je sais. Maintenant t'es au courant. Mais de toute façon, y a rien que tu puisses y faire."

Pourtant, ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Mais Lou avait une part de vérité dans ses propos. Ines ne pouvait rien faire de concret pour Lou, ou alors, sur le moment, elle ne voyait pas quoi. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait laisser les choses comme ça. Malgré les tensions et leur dispute, elle ne pouvait pas effacer et oublier autant d’années d’amitié.

« Pourtant, tu sais que je serais prête à tout pour t’aider, tu peux me demander n’importe quoi. Malgré tout ce qui s’est passé, malgré que tu m’aies blessée, tu restes très importante pour moi, et je tiens toujours à toi énormément. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Mar 26 Juin - 15:54

« Pourtant, tu sais que je serais prête à tout pour t’aider, tu peux me demander n’importe quoi. »

C'étaient des mots que forcément, Lou avait envie d'entendre, que n'importe qui de sensé aurait envie d'entendre. Lou était comme tout le monde, ou en tout cas comme la plupart des gens de ce point de vue-là, elle avait besoin qu'on la soutienne, elle avait besoin de se sentir importante au regard de quelqu'un, et c'était le sentiment qu'Ines lui donnait. Et lui avait toujours donné, le problème ne venait pas de là (et c'était bien une partie du souci, il était complexe à identifier, et encore plus à expliquer, en fin de compte).

Leur amitié lui avait fait du bien pour cette raison, parce que Lou savait qu'elle pouvait faire entièrement confiance à Ines, et la réciproque était aussi vraie (même si les récents événements n'en donnaient pas forcément l'impression) : Ines, malgré la distance qu'elle avait volontairement prise, restait sa meilleure amie, quelqu'un qui lui était chère, l'une des personnes les plus importantes à ses yeux.

Mais rester à ses côtés sans avoir réglé ses soucis de jalousie, d'angoisse et d'absence de confiance en elle-même, c'était quelque part trahir une partie de cette amitié. Parce que Lou n'en était pas digne. Ines, comme toujours, faisait les choses de la même manière, et Lou, elle, se sentait à côté de la plaque.


« Malgré tout ce qui s’est passé, malgré que tu m’aies blessée, tu restes très importante pour moi, et je tiens toujours à toi énormément. »

La jeune femme afficha un léger sourire qu'elle ne sut garder pour elle. C'est sûr qu'elle aimait de l'entendre. Avec ce qu'elle lui avait balancé dans la tronche, la jeune femme aurait toutes les raisons du monde de lui en vouloir, de ne pas lui dire ce genre de choses, de renoncer à leur amitié. Après tout, Lou connaissait sa meilleure amie, et Ines était quelqu'un de rancunier. Jo pouvait certainement en témoigner (et Lou y avait bien contribué, elle aussi). Tant mieux pou elle, sûrement, mais ça ne changeait pas grand-chose au fait que Lou ne savait pas du tout où elle en était.

Et puis, le fait qu'elle lui dise avoir été blessée la mettait encore plus mal... Parce qu'en gros, c'était elle qui était complètement fautive une fois de plus aux yeux d'Ines. Possible que ce ne soit pas complètement faux. Mais pas simple à accepter pour autant.


"Je t'en donne pas l'impression, j'imagine, mais c'est pareil pour moi... C'est juste... Je crois que j'ai besoin de mettre certaines choses au clair, de me trouver, sinon ça servira à rien de toute façon."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Sam 14 Juil - 20:03

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ines voulait bien essayer de comprendre ce que Lou tentait de lui dire, mais il fallait dire qu’elle était prise de court. Cela faisait de nombreuses années qu’elles se connaissaient et étaient amies. Lou avait toujours été la première à qui elle s’était confiée, même avant Daniel, et elle avait toujours cru qu’il en était de même pour Lou mais il fallait reconnaître qu’elle s’était lourdement trompée, étant donné ce qu’elle apprenait en ce moment-même. Elle pensait que Lou lui avait toujours tout confié, comme elle-même l’avait fait, elle se sentait presque idiote de lui avoir fait autant confiance, vu qu’elle lui avait caché des choses. Décidément, Ines s’était trompée sur tout le monde dans son entourage proche.

Même si Lou n’avait sûrement pas fait cela dans le but de lui nuire, il restait qu’Ines se sentait un peu trahie. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour prendre les choses mal, et parfois les exagérer, mais là, elle se sentait en droit de ressentir cela. C’était presque comme si elle se retrouvait avec le rôle de la méchante qui avait causé du tort à tout le monde, et c’était plutôt difficile à encaisser. Malgré tout, leur relation était assez effritée comme cela, inutile d’en rajouter une couche en montrant sa déception à Lou. Elle ne savait pas si c’était vraiment une bonne chose qu’elles aient parlées aussi franchement. Sûrement que ça l’était, mais elle avait la mauvaise impression que leur amitié ne serait plus jamais comme avant, si amitié il restait par la suite.

Venant d’une autre personne que Lou, Ines aurait certainement mis le paquet pour lui pourrir la vie après tout ce qu’elle lui avait dit. C’était quelque chose qu’elle savait faire à merveille, plusieurs personnes pouvaient en témoigner. Mais elle n’avait ni l’envie, ni le cœur à s’acharner sur Lou, parce que malgré tout, elle tenait beaucoup à elle, tout comme elle n’avait jamais réussi à détester Daniel, malgré ses tentatives. Ines n’aimait pas se savoir aussi faible face à certaines personnes, mais malheureusement, elle n’y pouvait pas grand-chose. Il était difficile d’obtenir une place dans son cœur, mais il était encore plus dur d’y déloger certaines personnes qu’elle estimait. Elle ne savait pas encore ce que serait les suites de sa relation avec Lou, mais elle espérait que cette conversation ne signerait pas la fin de leur amitié, car elle aurait beaucoup de mal à se remettre de la perte de son amie, même s’il lui faudrait passer au-dessus de ça.

"Je t'en donne pas l'impression, j'imagine, mais c'est pareil pour moi... C'est juste... Je crois que j'ai besoin de mettre certaines choses au clair, de me trouver, sinon ça servira à rien de toute façon."

Peut-être bien. Il n’y avait qu’elle qui pouvait le savoir de toute façon. Ines ne pouvait pas faire grand-chose qui aurait d’impact sur la situation actuelle de toute façon. Il lui fallait juste attendre et prendre son mam en patience. Ce qu’elle détestait faire, il lui fallait toujours tout tout de suite, mais elle n’avait pas vraiment le choix de toute façon.

« Très bien. Fais comme tu veux. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Lun 16 Juil - 15:43


C'était le genre de conversation que Lou ne pouvait souhaiter à personne d'avoir un jour, même si elle était sans doute essentielle et que, surtout, elles auraient dû l'avoir beaucoup plus tôt (ou plutôt, Lou aurait dû dire ce qu'elle avait sur le coeur beaucoup plus tôt). Avoir voulu protéger leur amitié, c'était une chose, et tout sauf une mauvaise chose, mais une amitié sans une pleine et entière honnêteté, est-ce que c'était encore de l'amitié ? Lou n'en savait rien...

Elle avait l'impression que pour chaque mot qu'elle prononçait, elle enfonçait un clou supplémentaire dans le cercueil de leur amitié et l'enterrait pour de bon. Pourtant, et même si cela ne se voyait peut-être pas, ce n'était absolument pas ce qu'elle avait voulu. Dans son esprit, Ines restait sa meilleure amie, et elle ne pensait vraiment pas que qui que ce soit puisse la détrôner à ce titre, elle n'avait pas envie de lui trouver de remplaçante, d'ailleurs. Elle voulait juste la retrouver, elle...

Mais si cette situation mettait bien à jour quelque chose, c'est qu'il y avait quelque chose de malsain dans cette amitié. Sans rapport avec Ines, qui avait été juste et honnête et n'avait rien à se reprocher, mais qui avait entièrement rapport avec elle, son mal-être, ses erreurs, ses maladresses, son manque de confiance en elle. Autant des choses sur lesquelles elle travaillait... mais ça ne pouvait pas se faire en un seul jour. Et en attendant, quand elle estimerait être digne de retrouver sa place dans la vie d'Ines, est-ce que cette dernière voudra encore s'embarrasser d'elle ? Elle aurait de bonnes raisons de ne pas le vouloir. Sans oublier que les mots qu'elle lui avait adressés n'allaient pas non plus s'effacer de son esprit en un claquement de doigts.


« Très bien. Fais comme tu veux. »

Elle ne faisait pas vraiment comme elle le voulait, en fait. Sinon, elle ferait comme s'il n'y avait aucun problème, et chercherait tous les moyens possibles de se faire pardonner, parce que ce serait plus confortable.

Mais faire ce qu'elle voulait faisait malgré tout partie de ses résolutions, sans faire n'importe quoi. Mais s'écouter un peu ne faisait pas de mal... et elle avait trop souvent oublié de le faire.

Lou ne répondit rien à ça, elle n'avait pas envie que ça s'arrête là-dessus. Parce qu'une fois de plus, ça lui rappelait qu'elle endossait cent pour cent de la responsabilité de l'échec éventuel d'une amitié qui comptait pourtant énormément pour elle.

"J'ai le droit de savoir comment tu vas, quand même ?" osa-t-elle tout de même demander. Parce qu'elle se sentait quand même toujours concernée par elle, et parce que plus tôt, à juste titre, Ines n'avait pas voulu répondre à sa question.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, Aile de fée, 18,3 cm
Camp: Mal
Avatar: Scarlett Johansson

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Lun 6 Aoû - 18:23

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Décidément, Ines ne pouvait pas dire que sa vie sociale s’arrangeait. Elle avait même l’impression que cela s’empirait. Pourtant, ce n’était pas comme si tout cela était nouveau. Ça remontait à plusieurs mois, même plusieurs années. Entre Lou et Daniel, elle avait l’impression de ne pas s’en sortir. Même si cela faisait déjà un moment qu’elle n’était plus avec lui, et que donc, les problèmes devraient être terminés, elle continuait de penser à lui, quoiqu’elle fasse pour que ce ne soit plus le cas. Ce n’était de toute façon, pas le sujet pour le moment. Elle ne savait pas encore bien ce que cela signifiait pour la suite entre Lou et elle. Elle ne savait pas si elles seraient amies à nouveau après ça. En tout cas, il était presque certain que ce ne serait plus comme avant, comme du temps de Poudlard. Et si leur amitié devait être remise au goût du jour, cela ne se ferait pas du jour au lendemain, et il y aurait probablement un malaise entre elles dans les débuts.

Elles n’en étaient pas là de toute façon. Ines ne saurait même pas dire où elles en étaient, mais ce n’était rien de très agréable dans tous les cas. Elle n’allait pas forcer Lou à quoique ce soit, et puis de toute façon, elle avait encore du mal à digérer ses paroles. Elle avait tout de même été loin dans ses propos pour la blonde. Il lui faudrait, à elle aussi, un peu de temps pour faire fît de tout ça. Même s’il n’y avait pas mort d’homme, Ines avait tout de même été blessée par son amie, et elle ne jugeait pas exagérer. Même si elle aimerait que les choses en soient autrement, elles ne pouvaient pas revenir en arrière, il fallait juste laisser le temps faire les choses, et peut-être que cela pourrait s’arranger.

Ines espérait que les choses s’arrangent, mais même si elle avait toujours eu tout ce qu’elle voulait dans la vie, elle avait appris dernièrement que ce n’était plus le cas aujourd’hui, malheureusement. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait se laisser abattre, loin de là. De toute façon, ce n’était pas comme si c’était son genre de laisser quoi que ce soit la surpasser, ou même de baisser les bras. Mais peut-être qu’elle devrait se remettre en cause, étant donné que toutes les personne à qui elle tenait réellement, elle finissait par les perdre. Pourtant, de son point de vue, elle avait toujours fait les choses correctement.

"J'ai le droit de savoir comment tu vas, quand même ?"

Fut un temps, Ines n’aurait pas hésité à dire à Lou tout ce qu’elle avait sur le cœur, ce qui la préoccupait, même les choses les plus futiles, mais là… la situation était différente et elle ne se sentait pas de se confier. De toute façon, il n’y avait pas énormément de choses à dire. Si ce n’est qu’elle lui manque. Et que Daniel lui manque toujours. Pas de grande nouveauté en soit.

« Ça ne va trop mal. Je ne suis pas au mieux mais j’ai connu pire. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 409
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   Sam 11 Aoû - 11:08


« Ça ne va trop mal. Je ne suis pas au mieux mais j’ai connu pire. »

C'était la réponse la plus insatisfaisante, et de loin, que son interlocutrice pouvait lui donner, mais Lou ne pouvait pas franchement lui reprocher de lui répondre de cette manière, c'est à dire de façon floue et sans rien détailler du tout. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle l'avait bien cherché... Elle ne pouvait pas s'attendre à ce que Ines lui ouvre son coeur et lui apprenne par le menu tout ce qu'elle traversait après la conversation qu'elles venaient d'avoir. Elle l'avait cherché, elle devait quand même l'admettre.

Lou, tout de même, aurait voulu que son amie (si elle l'était encore) lui réponde qu'elle allait bien, que tout se passait comme elle le voulait... Non, elle n'aurait pas voulu qu'elle se contente de le lui dire, elle aurait voulu que ce soit le cas, parce que, tout de même, elle préférait qu'elle ne lui mente pas.

Au moins, elle était honnête, et ce n'était pas surprenant, Lou ne comptait définitivement pas la malhonnêteté au compte des défauts de la jeune femme (mais avait-elle seulement un seul défaut ? Pas aux yeux de Lou, en tout cas, et ça avait été une partie du problème).

Alors ça devait vouloir dire qu'elle n'était pas au fond du gouffre non plus (en même temps, elle ne se serait pas donné l'importance de croire qu'elle pouvait à elle seule avoir ce pouvoir sur elle... mais il n'y avait pas qu'elle, il y avait Daniel aussi. Même si leur rupture ne datait plus d'hier, Lou pensait encore connaître suffisamment Ines pour se douter qu'elle n'avait toujours pas tourné la page). Ce qui était bien en soi. Mais pas suffisamment.

"Je vois", répondit Lou, le coeur serré.

Cette situation était horrible, elle avait envie de revenir en arrière, au moment où Ines lui disait tout, où Lou n'avait rien besoin de lui demander pour connaître tous ses secrets et tourments... mais cette époque, il fallait qu'elle l'admette une bonne fois pour toutes, était révolue.

"J'espère que... ça ira mieux", ajouta-t-elle, parfaitement mal à l'aise mais sincère.

Elle n'avait jamais voulu le malheur d'Ines et ne le voudrait jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'y a pas de malentendus, il n'y a que des malentendants | Lou & Ines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Malentendus sur la Minustah, clarification de Nigel Fisher (lettre ouverte)
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Lou Hamilton || Links.
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Ines Stinwick (FINI)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Gaichiffon
-