AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour du fils prodigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 433
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 25 Mai - 13:46


Je n'avais pas particulièrement envisagé que les choses se passeraient de cette manière, mais en même temps, je n'avais rien envisagé du tout. Dès l'instant où j'ai pris la décision d'enlever Hyppolite, je ne voyais absolument pas vers quoi je me dirigeais. J'ai très vite su que je voulais que ça s'arrête et que c'était une belle connerie. Mais c'était bien plus difficile de faire marche arrière que dans d'autres situations. Même si le comportement de Thésée vis à vis de moi, même s'il est prévisible, n'a pas été simple à encaisser, je me sens soulagée de lui avoir dit toute la vérité. Quelques instants plus tard, nous nous retrouvions chez moi, et nous récupérions Hyppolite. Je n'ai pas pris la peine d'assister aux retrouvailles entre l'oncle et le neveu, je suis restée à l'écart, sans en profiter pour fuir, même si l'idée m'a effleurée. Ce n'est pas comme si ça servirait à quelque chose. Je sais d'avance ce qui m'attend et je vais devoir faire avec...

J'ai donc attendu, et finalement, Thésée et Hyppolite m'ont traînée chez les Dragonneau. Je suis partagée. Je ne suis pas impatiente de voir tout le monde me tomber dessus, ni de me forcer à assister à une petite réunion de famille entre Dragonneau. Surtout si je dois les regarder se sauter dans les bras et pleurer comme des bébés pendant une demi-heure.... Je le sens venir gros comme ça. Mais je suis quand même assez curieuse, je dois dire. Je décide de me distancier de la situaton. Il ne servira à rien de me défendre de toute manière, je sais déjà ce qu'ils me rétorqueront, je sais déjà ce qu'ils en penseront. Je reste donc parfaitement muette, muette comme une carpe (elle me fait rire, cette expression), et j'attends de voir. J'ai l'impression de m'apprêter à assister à la projection d'un film comico-dramatique dont je ne serais pas l'un des personnages, mais j'ai quand même l'intuition qu'on ne mettra pas longtemps à me remettre à ma place. On va dire que ce sera bon pour ce que j'ai... Et je crois que ce que j'ai, c'est ce qu'on appelle de sérieux problèmes. En même temps, c'était couru d'avance. On frappe à la porte, et c'est parti...

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 763
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 25 Mai - 20:23


Le retour du fils prodigue
U

n silence de mort régnait dans la demeure des Dragonneau. C'était comme ça depuis plusieurs mois maintenant (exception faite des moments où Thésée, Queenie, Jacob ou Adrian venaient les voir - ce qui était quand même très souvent le cas). Quand Norbert était seul avec Tina, eh bien... il fuyait... Il passait le plus clair de son temps dans son bureau, en compagnie de ses créatures... Bref, rien de nouveau sous le soleil, quelque part. Quelque chose s'était brisé, et quand tout le monde s'évertuait à le réparer, lui restait cantonné à cette latence qui ne le soulageait en rien, mais qui le punissait au moins un peu. Parfois, il se hasardait à quelques sursauts d'espoir, quand ses proches savaient lui redonner confiance, mais ce n'étaient jamais que des feux de paille, et il revenait bien vite à son sentiment d'origine, à l'impression de ne rien contrôler, au sentiment d'être fautif.

Il y a plusieurs (longues) semaines de cela, entendre frapper à leur porte lui aurait donné de l'espoir, celui de voir Hyppolite de l'autre côté. Mais à force de désillusions, il avait entièrement oublié cette possibilité. Bien trop tôt, sans doute... Encore que cela faisait si longtemps. Pour une fois, fait très rare chez lui en règle générale mais encore plus dernièrement, le magizoologiste n'était pas dans son bureau. Il avait fait une pause, le temps de se préparer du thé, et il serait sans doute retourné d'où il était venu bien rapidement... si dans le même temps, on ne s'était pas signalé à la porte. Sans grande conviction, et avec une profonde lassitude, il alla ouvrir, convaincu qu'il s'agirait de Jacob, de son frère ou de sa belle-soeur, comme à chaque fois. Ce qui est sûr, c'est que rien ne l'avait préparé à ce qu'il découvrit ensuite. Oui, Thésée était là, mais il n'était pas seul.

-Hyppolite !

Norbert ne réfléchit pas la moindre seconde, n'accorda pas l'ombre d'une attention à Leta (il pourrait se soucier de ce qu'elle faisait là plus tard, il aurait la réponse à cette question bien trop tôt de toute manière). Pour le moment, une seule chose comptait pour lui : Hyppolite était là, face à lui. Son fils était vivant, il était revenu.
Alors, sans rien dire de plus, Norbert le serra dans ses bras, aussi fort qu'il le pouvait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
Hyppolite Dragonneau
▌ Messages : 790
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, Crin de licorne, 18,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jacob Tremblay

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeLun 28 Mai - 13:26


Je suis en chemin pour la maison. J'en reviens pas. Des semaines et des semaines que j'étais prisonnier de l'appartement de Leta... Tellement de temps que je ne sais même pas à quelle période de l'année nous sommes. Au début, je demandais la date du jour à ma séquestratrice, comme pour garder prise avec la réalité en dehors de la chambre que je n'avais plus aucune envie de quitter, mais au bout d'un moment, je n'ai plus voulu savoir, parce que j'avais fini par croire que je ne partirai jamais, ou pas vivant en tout cas. Et pourtant, on en est là. La dernière fois que j'ai mis les pieds à l'extérieur, la neige recouvrait les trottoirs et un froid mordant vous glaçait les chairs. Aujourd'hui, il fait beau, un beau temps printanier... Je crois que j'ai jamais autant aimé le soleil de ma vie. D'accord, j'ai pas vécu dans l'obscurité tout du long, mais pour moi, c'est tout comme. J'ai l'impression de tout réapprendre, et ça fait bizarre, mais je me sens bien.

Je me sentirai mieux quand Leta aura dégagé du paysage, mais là, déjà, je me sens rassuré. Tonton Thésée est là, je sais qu'il va me protéger et me ramener sain et sauf chez papa et maman. Papa et maman... J'ai tellement hâte de les revoir... J'aurais jamais pensé dire ça mais même papa m'a horriblement manqué. C'était encore pire avec lui, en fait, parce que je lui ai dit des choses horribles, et j'avais peur de pas pouvoir m'excuser. Mais maintenant, on se rapproche de la maison, dans peu de temps, je serai de retour, tout redeviendra comme avant, et même mieux qu'avant, peut-être. On frappe à la porte, c'est papa qui ouvre.

J'ai rien le temps de dire (mais en même temps, j'aurais pas su quoi dire) qu'il m'étreint le plus fort possible. Je lui rends son étreinte et je fonds en larmes contre lui. Je me souviens même pas de la dernière fois où papa m'a serré dans ses bras. Je sais juste que ça faisait longtemps. Enfin, je me sens mieux, complètement en sécurité, et comprendre que papa a eu peur pour moi que je lui ai manqué, ben l'air de rien, ça fait sacrément du bien. Oui, même si je pleure, je suis bien, la tension se relâche, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Porpentina Dragonneau
▌ Messages : 260
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue62 / 10062 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMar 29 Mai - 13:42


Cela faisait plusieurs semaines que Tina avait repris le travail, et on ne pouvait pas dire qu'elle le vivait très bien, pour de nombreuses raisons qui avaient toutes une seule et même origine : la disparition de son fils.

Elle avait l'impression qu'au Ministère, tous les regards convergeaient dans sa direction, que l'on murmurait dans son dos, et même ceux qui s'adressaient à elle le faisaient avec tant de fausse (peut-être vraie mais elle n'arrivait pas à le croire) compassion qu'elle se retrouvait à avoir le sentiment que tout le monde la considérait comme une assistait, ou comme quelqu'un de beaucoup trop fragile. Et elle ne pouvait même pas vraiment le démentir, parce que c'est vrai qu'elle se sentait plus fragile qu'à l'ordinaire. Les événements l'avaient totalement démuni de sa force.

Et si elle avait espéré que se plonger dans le travail l'aiderait à tenir le coup, c'était l'inverse : elle culpabilisait d'avoir repris le chemin du ministère. C'était comme si elle abandonnait l'idée qu'Hyppolite reviendrait. Et est-ce que ce n'était pas le cas ?

En tout cas, elle ne pouvait pas nier le fait qu'elle y croyait de moins en moins. Avant, elle avait le sentiment de voir son fils partout, maintenant, elle ne le voyait plus nulle part, et la vie se faisait un malin plaisir de lui rappeler qu'elle continuait malgré tout.

Elle était revenue du travail, donc, et on ne pouvait pas dire que le climat à la maison était plus engageant qu'au ministère. Tina ne se rappelait même pas de la dernière fois où elle et son mari avaient eu une vraie conversation. Norbert se murait dans sa douleur et dans son bureau, et il la laissait seule, et même si elle comprenait sa souffrance, puisque elle aussi la ressentait, elle était incapable de ne pas lui reprocher cette distance, ce mutisme.

Elle ne chercha même pas à signaler sa présence à son mari, elle se dirigea directement dans sa chambre, où elle ferait mine d'essayer de dormir, ce qui ne marchait jamais.

Elle ne bougea pas de son lit quand elle entendit frapper à la porte. Qu'il s'agisse de Queenie, Thésée ou Jacob, ils savaient qu'ils pouvaient entrer... et il y avait longtemps qu'elle ne s'attendait plus à retrouver son fils de l'autre côté de la porte. Sauf que...

-Hyppolite !

Tina se redressa d'un bond, le coeur battant à tout rompre. Elle avait bien entendu Norbert prononcer le nom de leur fils. Elle se précipita jusqu'à l'entrée, et il était là.

Ni une ni deux, elle se joignit à l'étreinte du père et du fils, les larmes aux yeux, Hyppolite était revenu, on fixait les morceaux de son coeur...

Puis après un moment, elle releva les yeux et daigna constater la présence de son beau-frère... Et de Leta.


"Qu'est-ce qu'elle fait là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 434
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 1 Juin - 16:32

Le retour du fils prodigue
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ça avait fait l’effet d’une libération de voir Hyppolite. De le voir en bonne santé, pas blessé après tous ces mois d’angoisse et de doutes. Il avait eu l’impression de ne pas l’avoir vu pendant des décennies. Au moins, il avait perçu cette lueur de soulagement dans le regard de son neveu en le voyant, sa captivité était finie et il allait pouvoir rentrer chez lui et retrouver ses parents, enfin. Au moins, il avait pu constater que Leta n’avait pas menti quand elle lui avait dit qu’Hyppolite allait bien. Enfin, au moins en apparence, car il avait peut-être des séquelles psychologiques. Il faudra lui faire faire un examen complet de toute manière, mais chaque chose en son temps. D’abord, il fallait le ramener chez lui, et il comptait aussi y emmener Leta. Il tenait à ce qu’elle s’excuse auprès de Norbert et Tina, même si cela n’allègerait pas sa sanction, elle leur devait au moins ça, et puis au moins, ils pourraient voir le coupable, enfin en l’occurrence, la coupable directement et avant qu’elle ne soit internée.

Elle n’était pas ravie de les accompagner, mais il ne lui demandait pas son avis. De toute façon, il n’avait aucune envie de faire des allers retours maintenant, il voulait juste ramener Hyppolite et s’occuper de Leta après, et il n’avait pas assez confiance pour la laisser sans surveillance. Arrivés devant la maison de son frère, ils n’avaient pas hésité longtemps avant de manifester leur présence. Le premier à réagir fut Norbert.

-Hyppolite !

Thésée devait reconnaître que voir le père et le fils dans les bras l’un de l’autre avait quelque chose de touchant et réconfortant. Il continuait de surveiller Leta du coin de l’œil, on ne savait jamais, si une autre merveilleuse et brillante idée s’insinuait dans son esprit, mieux valait faire attention. Hyppolite retrouva ensuite sa mère, Thésée restait silencieux et immobile, il ne voulait pas interrompre leurs retrouvailles attendues et méritées.

"Qu'est-ce qu'elle fait là ?"

Evidemment, la présence de Leta n’allait pas continuer à passer inaperçue éternellement. Déjà que c’était compliqué entre elle et Tina, quand cette dernière saurait que c’était elle qui avait enlevé son fils, ça n’arrangerait rien. Au final, Leta avait réussit à se mettre tous les Dragonneau à dos, pas seulement Norbert et lui. En même temps, elle l’avait cherché. Ce n’était pas peu de le dire. Il jeta un coup d’œil à Leta à nouveau avant de répondre.

« C’est elle qui a enlevé Hyppolite, elle me l’a avoué. Elle est là parce que j’ai préféré vous amener Hyppolite directement plutôt que de passer au Ministère et parce qu’elle a des choses à vous dire. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 433
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 8 Juin - 16:03


Cet épisode se déroule précisément comme je l'avais redouté. Non pas que j'envisageais de m'imposer un tel spectacle avant.... il y a quelques minutes de ça, quand Thésée m'a percée à jour, mais quand même. Il y a dans cette scène tout ce qui m'horripile et tout ce que j'avais toujours catégoriquement refusé d'associer au nom des Dragonneau. Peut-être que ces touchantes retrouvailles familiales tireraient des larmes à un coeur de pierre, mais moi, je ne me sens ni émue, ni attendrie, et ce n'est pas que j'estime ne pas avoir de coeur, c'est seulement qu'il y a selon moi une immense différence entre sensiblerie et sensibilité, et il s'agirait de ne pas faire l'amalgame. Et les voilà qui se précipitent dans les bras les uns des autres dans une scène pathétique digne du plus glorieux mélo, et qui va en connaître une fin équivalente, puisqu'ils vont tous vivre heureux et unis et puisque la méchante sorcière va être menée au sort détestable qui doit lui être alloué. Est-ce que c'est ça, mon problème, est-ce que je les envie ? Ou bien c'est juste que je ne les comprends pas. Ou encore, c'est juste que je suis folle. Irrécupérable. Totalement cinglée.

Après encore plusieurs interminables minutes d'effusions embarrassantes, on se rend compte de ma présence. Eh oui, je suis là, et c'est bien gentil de poser la question, Tina, mais la vérité, c'est que t'as pas besoin qu'on te donne la réponse pour la connaître (outre le fait qu'on t'a pas sonnée) : tu le sais bien, et j'espère que tu t'en voudras de ne pas avoir été capable de soupçonner l'instable en chef qui a toujours lorgné sur ton mari, toi l'ancienne Auror sans peur et sans reproche. En même temps, Thésée, que j'estime beaucoup plus compétent qu'elle, n'avait pas fait beaucoup mieux non plus. Mais en ce qui le concerne, je crois qu'il avait juste envie de croire en moi, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Je m'en veux de n'avoir pas su lui donner raison, j'aurais aimé, même un tout petit peu. Mais je peux bien reconnaître que j'ai foiré. En même temps, je sais que je me répète, mais je ne sais pas ce qui m'a pris.

-Quoi, tu veux que je m'excuse, c'est ça ?
je réplique quand Thésée affirme que j'ai des chose à dire à Tina et Norbert.

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 763
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeSam 9 Juin - 0:39


Le retour du fils prodigue
L

e coeur de Norbert se serra légèrement quand il sentit Hyppolite sangloter entre ses bras. Qu'est-ce qui lui était arrivé ? Qu'avait-il enduré ? Certes, il avait l'air d'aller plutôt bien, du moins physiquement, mais ça ne voulait pas dire que ce qu'il avait enduré ces derniers mois n'avait pas laissé ses marques. Norbert espérait être capable de sécher ses larmes et de lui faire oublier cet épisode. Il comptait bien, en tout cas, conjuguer tous les efforts possibles pour l'aider et le soutenir, et là-dessus, il ne serait pas seul. Tina les rejoignit bientôt et se joignit à leur étreinte. Et ça lui avait manqué. Ils lui avaient manqué. Il goutait à peine à sa chance tant elle semblait providentielle. Mais maintenant qu'elle lui avait été donnée, il ne comptait pas la laisser s'échapper. Il ne sut combien de temps ils demeurèrent ainsi, sans doute quelques secondes seulement, mais ce moment avait été comme échappé du temps et de l'espace, et Norbert aurait voulu qu'il dure encore et encore. Mais il fallait bien qu'ils reviennent à la réalité. Thésée était là, lui aussi, et il n'était pas seul.

Tina fut la première à souligner l'incongruité de la présence de Leta. Norbert craignait fort de connaître d'avance la réponse, et Thésée confirma en effet ses soupçons. Elle avait enlevé Hyppolite et l'avait avoué à Thésée. Norbert aimerait dire que c'était surprenant... mais ça ne l'était pas tant, en réalité. Ce qui l'était davantage, c'est qu'il n'ait pas une seule seconde songé à elle alors qu'il la savait bel et bien capable d'une telle chose. Bon, il n'aurait tout de même pas cru qu'elle irait si loin, mais manifestement, il ne fallait plus présumer de rien de la part de Leta Lestrange. Elle avait décidé de ruiner leurs existences, et elle avait bien failli y parvenir... Norbert se redressa tout en conservant une main protectrice sur l'épaule d'Hyppolite, hors de question qu'il la laisse l'approcher à nouveau, et adressa à Leta un regard chargé de haine. Il avait cru qu'il n'en serait jamais capable, de la détester si viscéralement, quoi qu'elle puisse faire. Mais cette situation lui donnait tort. Il n'avait jamais concentré tant de colère envers une seule et même personne. Il ne vit même pas le coup partir quand, alors que Leta osait leur refuser des excuses (dont il ne voulait pas mais qui étaient la moindre des choses), il lui administra une gifle monumentale. Il ne se pensait pas capable de tant de violence, mais comment aurait-il pu autrement réagir.

-Garde tes excuses,
répliqua-t-il. Ne t'approche plus jamais de nous, tu m'entends ?





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
Hyppolite Dragonneau
▌ Messages : 790
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, Crin de licorne, 18,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jacob Tremblay

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMar 12 Juin - 14:05


Maman nous rejoint bien vite et se joint à notre étreinte. Je ne me souviens pas de la dernière fois où je me suis senti aussi bien, enfin en sécurité. Je suis encore un peu dans le flou, je ne parviens pas à m'arrêter de pleurer, mais je suis heureux. J'avais tellement besoin de retrouver mes parents, et ils m'encerclent de tant d'amour que je me demande comment j'avais pu leur tenir tant de rancoeur en premier lieu. Je n'ai pas envie d'y penser. Il sont là, avec moi, bien présents, et je sais qu'ils ne me lâcheront plus. Progressivement, j'essaye d'admettre que cette situation est bien réelle, que le cauchemar est derrière moi, que je peux m'en sortir, non, que je vais m'en sortir. Et que, de toutes les manières, plus rien ne m'arrivera puisqu'ils sont là. Il pourrait s'être écoulé quelques minutes ou bien quelques secondes. Je perds de toute façon absolument toute notion du temps. Je me laisse transporter par la chaleur de cette étreinte, par le réconfort d'être à nouveau chez moi. Je voudrais que ça ne s'arrête jamais. Mais si c'est pas moi qui remet les pendules à l'heure, quelqu'un d'autre s'en chargera.

C'est maman qui, la première, relève la tête et pose les yeux sur Leta. J'avais eu envie d'oublier sa présence, elle est un peu comme un nuage trop noir qui flotterait encore au-dessus de ma tête, mais j'ai réussi à faire abstraction l'espace d'un instant. Parce que papa et maman ont tout effacé. Je veux pas savoir quelles sont ses excuses, d'ailleurs, j'ai jamais trop compris ses motivations, elle voulait donner une leçon aux parents, elle me l''a dit, comme elle n'a pas arrêté de me marteler que mes parents étaient plus heureux sans moi. Mais j'ai bien la preuve que non, là, pas vrai ? Je veux pas de ses explications et de ses excuses, je veux juste qu'elle sorte de ma vie pour toujours. Quand papa réagit à son tour et balance une vraie baffe à Leta, j'avoue que ça me surprend et le spectacle me fait du bien. Elle a foiré son coup, et je veux qu'elle s'exécute : oui, qu'elle parte de nos vies, pitié.

-Je... je veux qu'elle s'en aille
, je bredouille surtout à l'adresse de tonton, parce que c'est lui l'Auror et le super-héros qui m'a sauvé. Si quelqu'un peut nous débarrasser d'elle, c'est lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Porpentina Dragonneau
▌ Messages : 260
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue62 / 10062 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMer 13 Juin - 14:07

« C’est elle qui a enlevé Hyppolite, elle me l’a avoué. Elle est là parce que j’ai préféré vous amener Hyppolite directement plutôt que de passer au Ministère et parce qu’elle a des choses à vous dire. »

Est-ce que la réponse de Thésée surprenait vraiment Tina ? Pour tout dire, non, alors qu'elle la voyait là, comme une tache manifeste sur un tableau de retrouvailles qui devrait être parfait autrement, il était évident que ce n'était que pour une raison et que son beau-frère ne leur imposerait pas sa présence autrement.

Non, elle n'était pas surprise, en revanche, elle se sentait vraiment idiote, idiote de ne pas avoir tout de suite pensé à elle. Pour le coup, ils devaient tous trois penser la même chose : Leta était le suspect idéal, et pourtant, aucun d'eux ne l'avait soupçonné. Même Tina, qui s'estimait la plus subjective à ce sujet (encore que ça se discutait), n'avait rien vu venir, alors qu'elle l'avait croisée il n'y a pas si longtemps avant le kidnapping. Il ne servait à rien malgré tout de se reprocher leur aveuglement. Il n'y avait qu'une seule responsable ici, et c'était la seule de la pièce à ne pas porter le nom de Dragonneau (et c'était peut-être ce qui la dérangeait tant).


-Quoi, tu veux que je m'excuse, c'est ça ?

Non mais elle était sérieuse, là ? Des excuses, ce serait effectivement la moindre des choses, et encore, Tina n'accepterait aucune excuse de la part de cette folle furieuse. Qui sait comment Thésée avait eu le fin mot de l'histoire, mais s'il n'avait pas retrouvé Hyppolite, elle voulait bien parier que Lestrange ne le leur aurait jamais rendu. Alors pour ce qui était des excuses , on repasserait.

-Garde tes excuses. Ne t'approche plus jamais de nous, tu m'entends ?

Il n'y avait pas de mots pour décrire la haine que Tina ressentait en cet instant précis, mais Norbert le premier la retranscrivit bien mieux qu'elle n'aurait su le faire. Giflant Leta, lui ordonnant de ne plus jamais s'approcher d'eux. Tina n'avait jamais vu son époux ainsi, mais honnêtement, elle appréciait, elle appréciait vraiment, même si c'était encore bien mince en comparaison de ce qu'ils avaient eux-mêmes subi.

La voix d'Hyppolite ne tarda pas à la ramener à une réalité plus pragmatique.


-Je... je veux qu'elle s'en aille.

Le pauvre. Tina sentit son estomac se tordre, son coeur se serrer. Elle serra encore plus fort son fils contre elle.

"Tu n'as plus rien à craindre.", lui souffla-t-elle simplement, dans le but de le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 434
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeJeu 21 Juin - 23:45

Le retour du fils prodigue
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée se rendait bien compte qu’emmener Leta avec eux n’avait pas été la meilleure idée qu’il ait eue, mais il n’avait pas vraiment eu le choix. Le temps de l’amener au Ministère puis de revenir ou d’attendre ses collègues, cela aurait pris trop de temps. Et puis, il préférait gérer lui-même les choses. Au moins, Hyppolite avait retrouvé ses parents et il était sain et sauf, c’était le plus important non ? Il comprenait que Norbert et Tina ne soient pas contents de la voir, mais il aurait espéré que les choses se passent de manière pacifique. Mais ça, c’était sans compter sur Leta qui continuait d’en faire des siennes et d’adopter la pire attitude qui soit dans ce cas précis.

-Quoi, tu veux que je m'excuse, c'est ça ?

Eh bien oui, c’était tout de même la moindre des choses, elle avait tout de même enlevé Hyppolite, elle pourrait présenter des excuses, mais au lieu de ça, elle préférait jouer les désintéressés et les désinvoltes. Si elle continuait sur ce chemin-là, cela risquait de ne pas très bien finir toute cette histoire. Thésée n’eut pas vraiment le temps de réagir quand Norbert donna une gifle à la jeune femme. Voir son frère perdre son sang-froid c’était quelque chose d’inédit, mais les circonstances étaient atténuantes pour lui. Il comprenait le geste, mais il ne l’approuvait pas. Régler les choses dans la violence ne servirait à rien, sinon envenimer encore plus les choses.

-Garde tes excuses. Ne t'approche plus jamais de nous, tu m'entends ?

Bon, au moins, il extériorisait ses sentiments, pas de la meilleure des façons, mais tout de même. Dans tous les cas, il veillerait à ce que ces échanges ne dérapent pas trop, mais il ne voulait pas trop intervenir non plus, Norbert et Tina avaient le droit d’être en colère, après tout, on leur avait pris leur garçon. Même si fort heureusement, il le leur avait été rendu. Il soupira et jeta un coup d’œil à Leta, observant sa réaction, ou plutôt la redoutant, il espérait qu’elle ne ferait rien d’encore plus stupide qu’elle n’avait déjà fait, et il se tenait tout de même prêt à intervenir en cas de besoin.

-Je... je veux qu'elle s'en aille

Il leva les yeux vers Hyppolite et hocha la tête. La réaction de son neveu était encore plus légitime, après avoir passé un moment avec son bourreau, il était normal, qu’il ne veuille plus passer ne serait-ce qu’une seconde en sa présence. De toute façon, il n’avait pas prévu qu’ils prennent le thé tous les cinq ensemble en discutant de la vie. Ils avaient besoin de se retrouver tous les trois, ils avaient très certainement des tas de choses à se dire, et puis, ils le méritaient bien après tout ce qu’ils avaient traversé durant cette sombre période de kidnapping.

"Tu n'as plus rien à craindre."

Oui, Tina avait raison. Il n’avait plus rien à craindre maintenant, ses parents étaient là pour le protéger, et Leta allait être enfermée, que ce soit à Sainte-Mangouste ou Azkaban, cela ne changerait rien. Ce ne serait sûrement pas définitif parce qu’Hyppolite n’avait pas eu de dommages physiques, mais elle y resterait un moment, c’était certain. De toute façon, ce ne serait pas lui qui se chargerait de son dossier, mais l’Auror qu’on avait mis sur l’affaire.

« Ne vous en faîtes pas, on va y aller. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 433
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 29 Juin - 10:57

D'accord, je peux admettre que des excuses sont de mise, qu'elles sont même la moindre des choses, mais elles ne sont pas ma tasse de thé. Je ne sais pas si j'ai un jour entendu des excuses qui n'aient été extorquées par la force. Mais ça leur a ôté toute valeur à mes yeux. Si je dois forcer quelqu'un à s'excuser, ce sera juste pour m'amuser à voir cette personne mette son égo de côté, pas en estimant que ces excuses valent vraiment quelque chose en soi. D'accord, c'est un peu tout ce qui me reste à faire, mais je ne pense pas que ça changera quoi que ce soit pour les Dragonneau. La seule chose qui va changer, c'est que leur fils soit de retour. Non, vraiment, je ne pense pas que des excuses en valent la peine. Et d'ailleurs, Norbert me fait comprendre assez clairement qu'il n'en veut pas.

Je me frotte la joue, décontenancée. Je ne l'aurais pas pensé capable de me frapper, ni moi ni qui que ce soit, mais moi encore plus que n'importe qui, en fait. D'accord, il a généré de la colère et de la frustration, il n'a pas su les gérer. C'est dommage mais je peux comprendre. Après tout, je l'ai toujours compris. Je pense qu'il faut juste attendre qu'il soit un peu calmé, et à l'évidence, ce n'est pas pour tout de suite. Hyppolite donne le coup de grâce en demandant à ce que je m'en aille. Eh bien, merci pour la gratitude, sale gosse ! Et dire que je l'ai nourri et logé pendant des semaines et des semaines. Et le pire, c'est que tout le monde se range à son avis. Il faut croire qu'il n'a pas retenu la leçon. J'aurais pensé que cette expérience lui aurait mis plus de plomb dans la cervelle. Je tourne mon regard vers Thésée, au fond, il ne faut sans doute pas que je m'éternise, en effet. Au moins, il m'accompagne (en même temps, il a plutôt intérêt s'il ne veut pas que je prenne la fuite), et ça me convient très bien.

-Bon. On se reverra tôt ou tard, de toute façon.

Je fais partie de leur vie, c'est comme ça, ils ne m'en délogeront pas, qu'ils le veuillent ou non.



_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 763
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeVen 29 Juin - 17:24


Le retour du fils prodigue
L

es paroles que prononça son fils eurent le don de fendre le coeur du magizoologiste. Il n'osait imaginé ce qu'Hyppolite avait dû endurer durant ces longs mois d'isolement et de séquestration, mais il était malheureusement fort à parier que cet épisode de sa vie le poursuivrait pour longtemps. Et c'était profondément injuste. Au fond, Norbert n'avait pas entièrement tort en s'estimant responsable de la disparition de son fils. Bien sûr, la personne à blâmer était Leta avant qui que ce soit d'autre, mais cet acharnement qu'elle mettait à lui gâcher la vie avait initié le comportement de cette folle alliée. Et ça, il y était malheureusement pour quelque chose. Qu'elle s'en prenne à lui, c'était une chose, mais qu'elle ose s'en prendre à Hyppolite, ça, c'était tout bonnement impardonnable. S'il lui fallait encore quelque chose pour la haïr une bonne fois pour toutes, voilà qui était fait, et définitivement fait. Cet épisode ne pouvait que l'avoir vacciné de Leta à vie, même si rencontrer Tina l'avait déjà très largement permis.

Tina qui, d'ailleurs, lui ôta les mots de la bouche en affirmant à Hyppolite qu'il n'avait plus rien à craindre. Plus maintenant en effet. Il était en sécurité, et Norbert comptait bien faire tout son possible pour qu'il ne cesse plus de l'être. Certes, on ne pouvait malheureusement jamais présumer de rien, mais il était plus que jamais déterminé à le protéger, à le rassurer. Ses parents étaient là pour lui, et ils ne le lâcheraient plus d'une semelle (ça risquait même d'être un peu trop, mais il ne faut rien exagérer non plus.

En tous les cas, il semblait évident qu'ils ne pouvaient qu'accéder à la requête de leur fils. Norbert ne demandait qu'à perdre définitivement de vue Leta, que Thésée promettait d'éloigner avec lui, soit, c'était une excellente chose. Même s'il craignait fort que les propos de Leta ne soient un peu trop vrai. Norbert avait le sentiment qu'on ne se débarrassait jamais entièrement de Leta Lestrange, elle revenait toujours à la charge, d'une manière ou d'une autre, et sans vous demander votre avis. Norbert décida de l'ignorer, tout simplement : il lui avait dit ce qu'il avait à lui dire. A la place, il tourna son regard vers son frère et se contenta de quelques mots :

-Merci de l'avoir retrouvé.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
Hyppolite Dragonneau
▌ Messages : 790
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, Crin de licorne, 18,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jacob Tremblay

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMar 10 Juil - 13:55


Je resserre encore plus fort l'étreinte que m'accorde maman. J'ai plus jamais envie de quitter ses bras, j'ai envie d'être un tout petit enfant, et de ne plus penser, m'étouffer dans l'affection de mes parents et oublier tout le reste comme si j'avais tout inventé, comme si rien de tout ça n'était vrai. Je ne sais pas à quel point elle le croit quand elle me dit que je n'ai plus rien à craindre, mais je ne la contredis pas, même si j'ai le sentiment que je ne me sentirais plus jamais en sécurité. Votre vie peut basculer en une fraction de seconde. C'est ça que cette histoire m'a appris, c'est pas simple à digérer, comme leçon, et j'aurais bien aimé ne pas avoir à l'apprendre aussi durement. Un jour, on peut quitter tranquillement le Poudlard-Express, prêt à repartir pour Poudlard, et l'instant d'après, on est cloisonné dans un appartement inconnu, aux mains d'une tarée instable aux motivations incompréhensibles.

Je n'ai jamais été courageux, mais là, je sais, je vais avoir peur pour un rien, et tout le temps. Mais maman me dit que je n'ai plus rien à craindre, alors j'arrive à me sentir un peu mieux... même si, tant que cette femme sera là, je n'arriverais pas à me sentir bien. Heureusement, tonton Thésée jure qu'ils vont partir, et comme c'est un super-Auror, j'imagine qu'il va lui régler son compte bien comme il faut, quand même. J'adresse à tonton un regard reconnaissant. Papa le remercie pour moi, moi j'arrive à articuler qu'une seule chose, quand j'arrive à prendre la parole, reposant mes yeux encore humides sur maman.

-On peut aller dans ma chambre, s'il te plaît ?

J'ai besoin de me retrouver en terrain familier. Mais j'ai peur d'y aller tout seul. J'ai plus du tout envie d'être tout seul, ça me fait vraiment beaucoup trop peur. J'ai envie de reprendre mes habitudes et mes repères, mais j'ai besoin qu'on m'aide, parce que je ne me sens vraiment pas bien, encore. Je suis soulagé, heureux de retrouver mes parents, mais il y a quand même un truc qui va pas. J'arrive pas à l'expliquer, j'espère que papa et maman comprendront. Parce que j'en ai besoin, là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Porpentina Dragonneau
▌ Messages : 260
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue62 / 10062 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMer 11 Juil - 13:42


« Ne vous en faîtes pas, on va y aller. »

Tina adressa un signe de tête approbateur accompagné d'un sourire reconnaissant à Thésée. Elle se doutait que Thésée avait agi dans l'urgence, et que c'était aussi pour ça que Leta se trouvait ici (au-delà du fait qu'elle leur devait des explications... mais inutile de les attendre encore à ce stade.

De toute façon, mieux valait choisir d'office de ne prêter aucune forme de sincérité à aucun des mots qui pouvaient s'échapper de ses lèvres), mais maintenant que c'était fait, il semblait préférable pour tout le monde, en effet, qu'ils s'en aillent... enfin, Thésée pourrait bien rester, mais il fallait bien quelqu'un pour gérer la folle furieuse qui se révélait donc être aussi une kidnappeuse d'enfants à ses heures perdues, par-dessus le marché.

Tina espérait que Leta recevrait la peine qu'elle méritait, mais elle avait confiance en son beau-frère pour cela. En attendant, la priorité, c'était Hyppolite.


-Bon. On se reverra tôt ou tard, de toute façon.

Une chance, madame semblait s'être résignée (pour le moment en tout cas, mais Tina avait fini par la connaître, même si elle aurait préféré le contraire, elle savait qu'elle était de ces maux tenaces qui ont tendance à vous reprendre quand on penserait pourtant s'en être débarrassé).

Elles se reverraient tôt ou tard en effet, en tout cas très probablement, malheureusement, mais le plus tard serait le mieux. Tina ne répliqua rien à son adresse, impatiente de la voir partir, et finalement, ce fut Nobert qui prit la parole pour, lui aussi, ignorer Leta et, à la place, se tourner vers Thésée.


-Merci de l'avoir retrouvé.

Tous les remerciements de la terre n'y suffiraient pas, en l'occurrence, tant Tina se sentait reconnaissante, elle aussi. Elle n'aurait jamais pu surmonter la disparition d'Hyppolite si elle avait été définitive, c'était évident.

Elle fut prête à le remercier quand la petite voix de son fils s'éleva.


-On peut aller dans ma chambre, s'il te plaît ?
Tina déposa sur lui un regard chargé de tendresse toute maternelle. Elle n'imaginait pas combien cette situation était un épreuve pour lui. Evidemment qu'il pouvait rejoindre sa chambre... et bien sûr, elle comprenait qu'il ne veuille pas y aller seul. Tina, de toute façon, n'était pas du tout apte à le lâche d'une semelle à l'heure actuelle.

"Bien sûr", répondit-elle alors avec douceur. Elle releva les yeux vers Thésée. "Merci."

Sur quoi elle attrapa la main de son fils pour le conduire à sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 434
Humeur :
Le retour du fils prodigue  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le retour du fils prodigue  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitimeMar 31 Juil - 13:55

Le retour du fils prodigue
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée vivait la chose un peu étrangement, il fallait bien le reconnaître. Il ne se sentait pas à sa place, même s’il s’agissait de sa famille, tout cela était très étrange. Comme si un mur invisibles les séparait, et il se sentait gêné, mal à l’aise. Surtout que la situation commençait à quelque peu déraper, mais ce n’était pas étonnant. Après tout, Norbert et Tina avaient perdu leur fils pendant une durée déterminée, alors ils avaient des réactions un peu violentes. Un peu trop au goût de Thésée, mais ce n’était pas comme s’il pouvait les blâmer ou leur reprocher quoique ce soit. Quoiqu’il en soit, ils s’éternisaient un peu trop, Leta et lui. Ils n’avaient pas fini tous les deux, et ce serait bien vite encore moins plaisant pour elle, mais après tout, elle l’avait cherché. Personne ne l’avait forcé ou même insufflé l’idée de kidnapper et séquestrer Hyppolite. Mais quoiqu’il en soit, leur présence ici n’était pas ou plus justifiée. Autant laisser la famille se retrouver tranquillement. Ils en avaient sûrement grandement besoin après tout. Il espérait que les choses se passeraient mieux entre Norbert et Hyppolite à l’avenir. Qu’ils arrivent à communiquer plus simplement et plus sainement.

-Bon. On se reverra tôt ou tard, de toute façon.

Evidemment, il fallait que Leta continue de dire et faire n’importe quoi. Pour une fois, rien que pour une seule fois, ne pouvait-elle pas se contenter de se taire une bonne fois pour toute ? Non, évidemment que non, elle ne pouvait pas faire ça. Thésée serra les dents mais ne fit pas de commentaires, de toute manière, il était devenu totalement inutile de s’occuper d’elle ou de lui accorder de l’importance, mieux valait laisser de côté. De toute façon, elle ne continuerait pas longtemps à jouer la carte de la provocation.

-Merci de l'avoir retrouvé.

Il hocha la tête, inutile de le remercier, surtout qu’au final, il n’avait rien fait de spécial. Il avait juste été là au bon moment. Mais il leur expliquait tout plus tard, s’ils le désiraient. Dans tous les cas, Hyppolite leur dirait sûrement aussi. Cette histoire n’était de toute façon pas encore terminée. Il y avait encore le procès qui allait arriver, Hyppolite serait sûrement amené à témoigner, enfin, personne ne le forcerait, mais ce serait tout de même mieux, ils avaient le temps dans tous les cas.

-On peut aller dans ma chambre, s'il te plaît ?
"Bien sûr. Merci."

Il adressa un léger sourire à Tina. Encore une fois, inutile de le remercier, il n’avait rien fait. Et ça le frustrait énormément, même si le principal était qu’Hyppolite soit rentré sain et sauf chez lui. C’était tout ce qui importait au final. Il soupira et attrape le bras de Leta, il était temps de la ramené au Ministère.

« Allez, on y va. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le retour du fils prodigue  Empty
Message#Sujet: Re: Le retour du fils prodigue    Le retour du fils prodigue  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du fils prodigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» 3000 personnes manifestent pour le retour d'Aristide
» RETOUR DE JMB 11?
» Jenerasyon Dechennen 6/8/11 Réveil des filles & fils de Dessalines en diaspora
» Fils de Russ
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Dragonneau
-