AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une fois n'est pas coutume (Abraxas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 393
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Une fois n'est pas coutume (Abraxas)   Ven 8 Juin - 10:57


C'était presque devenu une sorte de tradition, en peu de temps et sans que Lou ait pu s'y attendre. Et voilà qu'elle se surprenait à compter les jours qui la séparaient des prochaines sorties à Pré-au-Lard, quand elle ne prenait pas tout simplement les devants en faisant le mur pour s'y rendre directement.

Sa rencontre avec Abraxas, qui se résumait presque à une première rencontre tant ils n'avaient pas vraiment pris la peine de ne serait-ce qu'essayer de se connaître avant ça, avait été une bonne surprise, et qui s'était confirmée par la suite.

Elle avait été elle-même surprise par son audace la première fois qu'elle avait demandé à le revoir, puis finalement, ça avait été tout naturel. C'était peut-être parce que le nombre de ses amis s'était drastiquement réduit dernièrement, mais le fait est qu'Abraxas était devenu l'ami auquel elle se confiait le plus, celui à qui elle pensait pouvoir parler de tout et de rien, sans craindre son jugement... ou même, en appréciant ce jugement, parce que finalement, sa vision des choses, sans toujours être complètement similaire à la sienne, la complétait assez pour qu'elle sache toujours entendre ses observations et ses conseils et se braquer.

En bref, elle aimait passer du temps avec lui, tout simplement, et cette amitié sur laquelle elle n'aurait pas parié la moindre mornille était devenu un fondamental dans sa vie, en quelques mois seulement.

Quelques mois qui avaient quand même changé pas mal des choses, pas seulement chez elle (car elle n'avait pas attendu Abraxas pour se remettre en question sur de nombreux point) mais... presque d'une manière globale. Il était de plus en plus rare qu'elle repense à Tom, et si c'était le cas, ce n'était jamais sans une certaine amertume, qui ne lui était même pas tant adressé à lui qu'à elle, à l'idiote qu'elle avait été, de se contenter d'une relation superficielle et à sens unique quand il y avait vraiment des personnes avec qui elle pouvait échanger, parler, pour qui elle avait le sentiment de compter.

Bon, Abraxas n'avait pas été le premier pour ça, Ines l'avait précédée, elle qui avait été sa première confidente, sa première véritable amie... Mais... Oui, bref, ce n'était pas pareil. Et Lou préférait ne pas se poser trop de questions à ce sujet et juste accepter que leurs discussions étaient les moments qu'elle attendait le plus dernièrement.

Ils s'étaient donné rendez-vous, comme c'était presque devenu une habitude, aux Trois-Balais. Lou avait un peu d'avance et en avait profité pour emmener ses notes avec elle, histoire de réviser un peu. Ou du moins d'essayer. Les ASPIC approchaient, et même si elle ne savait toujours pas vers quoi elle voulait s'orienter exactement, elle n'avait pas envie de se contrecarrer totalement de ses examens comme ses parents semblaient l'y encourager. Tout en attendant Abraxas, elle se replongeait donc dans les rudiments obscurs de l'arithmancie. A mourir d'ennui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 835
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: Une fois n'est pas coutume (Abraxas)   Jeu 14 Juin - 20:25

Une fois n'est pas coutume
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas avait rendez-vous avec Lou, encore. Mais ce « encore » n’avait rien de rébarbatif ou de déplaisant, bien au contraire. Il se surprenait encore à le penser, mais il appréciait ces rendez-vous avec la jeune femme, qui était devenue une bonne amie à force de se voir régulièrement. Il n’aurait jamais cru cela possible il y a encore quelques mois, et pourtant, c’était bel et bien le cas. Et il n’en était pas mécontent, il appréciait vraiment cette nouvelle amitié, et cette sorte de rituel qui s’était créé entre eux. Ils se voyaient régulièrement, à Pré-au-Lard, étant donné qu’elle était encore à Poudlard, mais cela lui faisait toujours plaisir de la retrouver.

Il avait perdu son amitié avec Elena il y a environ un an, au moins, il avait retrouvé une nouvelle amie avec qui il pouvait parler de tout et n’importe quoi. C’est vrai que leurs conversations n’avaient pas de thème précis, ils n’avaient presque pas de tabou, c’était quelque chose de simple, et c’était vraiment reposant. Il n’avait presque pas besoin de faire attention à ce qu’il disait, il savait qu’il ne serait pas jugé, même si elle n’était pas d’accord avec lui. Ils ne s’étaient d’ailleurs jamais disputés jusqu’à maintenant, ce qui était d’ailleurs étonnant avec lui car il était expert pour agacer les autres, mais avec Lou il se contentait d’être lui-même, ça le changeait de son quotidien au Ministère.

Abraxas et Lou ne se voyaient pas seulement là. Ils continuaient de se croiser aux réunions de Tom, mais ce n’était pas pareil. Ce n’était pas les mêmes conditions, ni la même ambiance et sans qu’il sache vraiment pourquoi, il n’aimait pas se montrer particulièrement proche d’elle dans ces moments-là. Ce n’est pas qu’il avait honte que les autres sachent qu’ils étaient amis, rien de cela, mais c’était juste qu’il se sentait un peu mal à l’aise vis-à-vis de Tom, étant donné qu’elle était son ex petite-amie. Ça n’avait rien de logique, mais il ne se l’expliquait pas alors il préférait ne pas trop y réfléchir pour le moment. Quoiqu’il en soit, il préférait de loin la voir aux Trois Balais, au moins ils pouvaient discuter sans être dérangés. Et puis il aimait bien ces moments en tête à tête. Il ne s’y était jamais ennuyé en tout cas. Vraiment, c’était une véritable surprise que cette amitié avec elle, mais c’était une belle surprise.

Abraxas était en retard, il le savait, mais il n’avait pas vraiment le choix. Son père l’avait coincé avant qu’il ne sorte pour qu’ils discutent un peu, soi-disant que cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas eu de discussion. Il n’avait pas pu y échapper, malheureusement, mais il avait fait de son mieux pour l’expédier rapidement cette conversation. En tout cas, il fut satisfait en arrivant devant le pub. Il n’avait pas besoin de la chercher, en général ils s’installaient toujours au même endroit, dans une table vers le fond. Il avança tranquillement avant de se laisser tomber sur la banquette à côté d’elle. Il jeta un rapide coup d’œil à son livre et grimaça. L’Arithmancie ça ne l’avait jamais attiré…

« Salut, désolé pour le retard, mon père voulait me parler. Mais je vois que tu as su t’occuper comme il se doit, même si je suis étonné que tu ne te sois pas encore endormie sur ton bouquin. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 393
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Une fois n'est pas coutume (Abraxas)   Ven 15 Juin - 15:03


Abraxas avait un peu de retard, rien d'alarmant ceci dit, où rien qui inquiète Lou outre mesure, en fait. C'était tout con, mais elle savait qu'il viendrait, et que s'il ne venait pas, il aurait une bonne excuse, c'était le genre de confiance qu'elle avait très vite et très facilement su placer en lui, sans se l'expliquer vraiment. N'empêche que c'était assez agréable de pouvoir faire pleinement confiance à quelqu'un d'autre.

Et de toute façon, elle avait de quoi s'occuper, même si elle se serait bien épargné des révisions si mortellement ennuyeuses. Encore, si c'était efficace ! Mais pour le moment, elle n'était pas fichue de retenir quoi que ce soit de ce qu'elle relisait. Il faut dire qu'elle n'avait jamais eu la facilité d'autres personnes pour ce qui était des cours et des examens. Ce n'était pas du jour au lendemain qu'elle allait passer du statut d'élève médiocre à celui de première de la classe.

« Salut, désolé pour le retard, mon père voulait me parler. Mais je vois que tu as su t’occuper comme il se doit, même si je suis étonné que tu ne te sois pas encore endormie sur ton bouquin. »


Lou accueillit la remarque d'Abraxas avec un sourire amusé tout en refermant avec plaisir le livre en question. Franchement, ses révisions n'auraient sans doute servi à rien si ce n'est à lui passer le temps.

"Tu es arrivé juste à temps, une minute de plus et tu m'aurais retrouvée écroulée sur la table", confirma-t-elle alors.

Ce qui n'était qu'à moitié vrai. Non, elle ne se serait sans doute pas littéralement endormie, mais bon, quand même, l'ennui aurait été sacrément présent. C'est sûr que si elle mettait toujours autant d'entrain à s'investir dans ses études, elle n'allait pas être sortie de l'auberge.

Bref, maintenant qu'il était là, elle avait tout sauf envie de discuter arithmancie plus longuement, ils avaient forcément mieux à se raconter. De toute façon, n'importe quel sujet ne pouvait qu'être terriblement rasoir.


"Tu vas bien ? Qu'est-ce qu'il te voulait, ton père ?"

Il ne tirait pas une tête de six pieds de long, donc ça n'avait pas dû être si grave que ça, mais on sait jamais. Quand les parents veulent nous parler, ce n'est pas toujours bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 835
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: Une fois n'est pas coutume (Abraxas)   Sam 23 Juin - 20:38

Une fois n'est pas coutume
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas n’était pas quelqu’un de particulièrement retardataire. On lui avait appris à arriver toujours à l’heure à un rendez-vous. Qu’il soit d’ordre professionnel ou personnel. C’était un signe de respect et de classe parait-il. Il avait donc pris pour habitude d’arriver à l’heure précise quand il était attendu ou devait se rendre quelque part. Ce n’était pas non plus un effort surhumain que d’arriver à l’heure quelque part. Mais pour une fois, sans qu’il ne se l’explique vraiment, il tenait vraiment à arriver à l’heure fixée. Il faut dire qu’il appréciait ces rendez-vous avec Lou, cela lui faisait une coupure, un souffle agréable de sa vie au Ministère et ce n’était pas plus mal. Il n’y avait ni contrainte, ni prise de tête, juste des moments agréables et reposants. C’était quelque chose qu’il avait appris à apprécier sans vraiment chercher à le faire, tout comme c’était le cas avec Lou. Cela s’était fait tout naturellement, sans qu’aucun des deux ne le décide ou le veuille vraiment.

Honnêtement, il préférait largement se retrouver ici avec elle plutôt que de parler avec son père. Vous savez, ce genre de discussions que veulent absolument avoir les parents avec leurs enfants alors que c’est la dernière envie de ces derniers. Mais il lui avait été impossible de l’esquiver, mais il avait fait en sorte de l’expédier au plus vite. Et maintenant, il se retrouvait là, avec elle.

"Tu es arrivé juste à temps, une minute de plus et tu m'aurais retrouvée écroulée sur la table"

Il sourit, amusé, il se doutait bien qu’elle exagérait un peu la chose, mais au moins il avait compris ce qu’elle voulait dire. C’est vrai qu’elle allait bientôt passer ses examens, et il était bien content que tout cela soit passé pour lui. Ce n’était pas quelque chose qui lui manquait, si certains aspects de Poudlard le rendaient encore un peu nostalgique, ce n’était pas le cas des cours et des examens. En même temps, qui aimait les examens ? Personne, si ce n’est peut-être des gens extrêmement bizarres.

"Tu vas bien ? Qu'est-ce qu'il te voulait, ton père ?"

Il haussa les épaules, ce n’était rien d’important. Juste une petite discussion de mise au point. Son père était pas mal occupé par son travail avec la nouvelle Ministre, alors il voulait juste savoir où en était Abraxas quant à lui. Fort heureusement, il ne lui avait pas parlé d’un prochain mariage, donc il avait encore un peu de sursis. Ce qui ne déplaisait absolument pas au Malefoy.

« Oh, rien de bien important. Il voulait juste parler de mon avenir et savoir où j’en étais. Et toi ? ça avance tes révisions ou tu t’endors sur tous tes bouquins ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une fois n'est pas coutume (Abraxas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fois n'est pas coutume (Abraxas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» De la Coutume Poitevine (Archives)
» Il était une fois... Carrefour!
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» De la Coutume Diplomatique Poitevine (Archives)
» Murphy frappera trois fois... [PV Letha]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-