AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Fév - 9:27

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Geoffrey appréciait ce moment, juste après l’union, où ils se contentaient de profiter de la présence de l’autre. Même si Agrippine n’était « que » sa maîtresse, il avait aussi envie de profiter d’elle d’autre façon que pour la partie charnelle. Que ce soit pour discuter, ou autre. Il appréciait pouvoir avoir quelques gestes tendres et doux avec la jeune femme, juste pour le plaisir d’être avec elle durant quelques instants. Il y aura bien un moment ou chacun reprendra sa vie chacun de son côté, mais pour le moment, il pouvait encore profiter d’elle. Geoffrey n’était pas spécialement quelqu’un de tendre et affectif, et ce n’est pas Melissa qui le qualifierait ainsi, mais il y avait quelques moments où il avait envie d’agir de la sorte, avec certaines personnes aussi. Et Agrippine en faisait partie, et là, sur le moment, il avait envie de se montrer un minimum tendre et affectif, et la jeune femme le lui rendait bien. Mais Agrippine n’était pas non plus sauvage, elle ne l’avait jamais viré une fois la chose accomplie, et il appréciait cela.

-Que veux-tu. Il faut croire que tu m'inspires.

Il sourit contre ses lèvres et répondit à son baiser. En même temps, il n’avait jamais été déçu d’Agrippine dans ces moments-là, elle lui avait toujours apporté ce qu’il désirait, et plus encore. C’est d’ailleurs pour ça qu’il revenait la voir, ou qu’il la suivait lorsque c’était elle qui faisait la démarche. Les choses marchaient bien entre eux de ce côté-là, c’est vrai. Et c’était une bonne chose.

-Et tu ne t'en es pas sortie trop mal non plus. Je vais me chercher une bière, tu en veux une ou tu dois rentrer ?

Il rit légèrement et la laissa se lever. Il n’amorça pas de mouvement pour faire de même. Il n’avait pas spécialement envie de partir tout de suite à vrai dire. Bien sûr, si Agrippine voulait être seule, il ne l’encombrerait pas plus de sa présence, mais pour l’heure, il avait plutôt envie de rester encore un peu ici. Et passer un peu plus de temps avec son amante. Et de toute évidence, elle n’avait pas spécialement envie qu’il s’en aille non plus, ce qui arrangeait bien ses affaires.

« Eh bien, pour tout te dire, je ne serai pas contre une bière. »

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 653
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Fév - 17:56


Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
E

n guise de réponse, Agrippine adressa un sourire accompagné d'un hochement de tête à Geoffrey avant de quitter la chambre le temps de récupérer leurs boissons. Sans envisager un seul instant de dissimuler sa nudité, elle progressait ainsi jusqu'à la cuisine, oubliant toute pudeur éventuelle. En même temps, pour qui devrait-elle envisager de se couvrir ? Il serait très hypocrite de la part de son amant, en cet instant, de la blâmer d'exposer ainsi un corps dont il avait si largement profité quelques instant auparavant. Pourtant, elle en connaissait quelques uns, des hommes qui ne supportaient pas que la nudité, celle des femmes du moins, dépasse le seuil de la chambre à coucher... et des femmes qui trouvaient tout à coup leur corps hideux après que ce dernier ait pourtant été chevauché de toutes les manières inimaginables, et pas toujours à l'avantage dudit corps.

Elle laissait aux autres ce genre de considérations. Pour sa part, elle se préférait au naturel. Si cela ne tenait qu'à elle, d'ailleurs, elle prendrait rarement le soin de s'habiller, quand bien même elle savait parfaitement être coquette et choisir ses tenues. Puisqu'on lui imposait de se vêtir, autant le faire avec goût. Mais pas tout de suite, pas avec Geoffrey.

Elle retourna dans la chambre armée de deux bières et se réinstalla sur le lit avant de boire une large gorgée de la sienne, parfaitement satisfaite. Elle était ravie que Geoffrey choisisse de lui consacrer un peu plus de son temps. Si Agrippine fermait catégoriquement la porte au moindre sentiment, du moins amoureux, elle préférait coucher avec des mecs qui avaient de la conversation, et avec lesquels trainailler au lit après une partie de jambes en l'air ne soit pas une corvée sans nom. Même si elle entretenait des rapports avant tout charnels avec les hommes, pour rejoindre son lit, justement, il fallait qu'ils aient su la séduire, et pour la séduire, il était tout de même plus convenable d'avoir un minimum de conversation, ce dont son amant du jour n'avait jamais manqué avec elle. Mieux encore, il savait parler quand il le fallait, se la fermer quand c'était nécessaire. L'idéal, en gros.

-Comment ça se passe, avec ta femme ?


C'était sorti de nulle part, c'est sûr, mais pour Agrippine, c'était un sujet de conversation comme un autre, évoqué sans jalousie ou possessivité, juste une manifeste curiosité, que son petit jeu avec Melissa Waldman n'avait bien évidemment fait qu'accentuer.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév - 14:17

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Geoffrey laissa Agrippine s’absenter, entièrement nue. Ce n’était pas comme si cela le dérangeait, bien au contraire. Si elle était sa maîtresse, c’était avant tout parce qu’elle lui plaisait aussi bien dans son attitude, que par son physique. Alors non, qu’elle se ballade nue chez elle ne le dérangeait pas, au contraire, cela lui plaisait. Il avait l’occasion de pouvoir en profiter un peu plus. Et puis, cela l’amusait aussi. Elle était au parfait opposé du genre de femme qu’est Melissa, et pourtant, Agrippine lui plaisait sous tous les aspects. S’il savait qu’il était loin d’être le seul à avoir ces moments intimes et privilégiés avec elle, il n’était pas non plus jaloux. Parce qu’elle était ainsi, il le savait et il l’acceptait. Geoffrey était un homme dur et exigeant dans son quotidien, mais il y avait certaines exceptions, c’était comme ça.

Le jeune homme ne prit pas la peine de se vêtir non plus. A dire vrai, il était bien là, dans les draps de son amant, calme et détendu. Il n’avait pas la moindre envie de bouger, ni partir. Il n’allait pas s’éterniser chez elle évidemment, il y aurait bien un moment où elle en aurait marre de lui, et où il devrait rentrer, mais pour l’heure, il voulait profiter encore un peu d’Agrippine.

Agrippine qui ne tarda pas à revenir d’ailleurs. Il lui sourit légèrement et prit la bière qu’elle lui tendait. Un peu de fraîcheur après ce moment intense ne lui ferait pas de mal, bien au contraire. Il but calmement, tout en restant silencieux. Non pas qu’il s’ennuyait, ou qu’il ne trouvait rien à dire, mais il n’avait pas forcément besoin de parler. Profitant simplement de l’instant présent. Il se sentait bien en cet instant précis, et il n’avait pas envie que cela change pour le moment.

-Comment ça se passe, avec ta femme ?

Geoffrey haussa un sourcil, un peu pris de cours par la question. Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle lui parle de Melissa. Et il ne savait pas vraiment quoi lui répondre. Cela ne le gênait pas vraiment. Probablement qu’à cet instant, il aurait dû ressentir de la culpabilité à l’égard de son épouse, mais ce n’était pas le cas.

« Eh bien… disons que ça se passe. Il n’y a pas de changement majeur ou notable. Je ne savais pas que mon mariage t'intéressait.»

Il sourit légèrement tout en glissant ses doigts dans quelques mèches flamboyantes.

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 653
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév - 18:14


Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
A

grippine buvait tranquillement une gorgée de sa bière (agréablement fraîche) tandis que son amant se confiait plus ou moins sur sa vie conjugale. Bon, moins que plus, il est vrai, mais en même temps, Agrippine comprenait qu'il n'ait pas forcément envie de se répandre en discours sur sa femme alors qu'il se trouvait présentement en tenue d'Adam dans le lit de sa maîtresse. Il faisait sans doute partie de ces hommes qui compartimentaient, suffisamment pour ne pas avoir de scrupules. Ils oubliaient d'être des maris le temps d'une partie de jambe en l'air et oubliaient d'être adultères quand ils retrouvaient leurs épouses.

Elle, elle s'en fichait, elle avait simplement posé la question par curiosité, et aussi, il est vrai, parce qu'elle avait appris à connaître Melissa Waldman à force de venir la narguer sous cape, non sans y prendre un malin plaisir (mais elle n'allait pas forcément partager ce genre de détails avec son interlocuteur), non, pour elle, c'était plus une façon comme une autre de faire la conversation, sans prise de tête ni crise de jalousie. Geoffrey pouvait bien se taper toutes les femmes qu'il voulait, ce n'était clairement pas la rouquine qui irait l'en dissuader. Rien à dire, donc, entre les époux, c'était la routine. Point. Tu m'étonnes qu'il ait envie d'aller voir ailleurs, à l'entendre parler comme ça, Agrippine était convaincue que le mariage des Waldman était chiant comme la pluie (en même temps, elle était plus ou moins convaincue aussi que c'était le lot de tout mariage, certaine qu'elle était que les humains n'étaient pas faits pour avoir un seul partenaire). Et pourtant, elle se disait que Geoffrey devait l'aimer, sa petite femme, tout comme elle avait pu constater que Melissa aimait son mari.

-J'irais pas jusqu'à dire qu'il me passionne, surtout vu ce que tu m'en racontes, mais j'ai toujours été fascinée par les gens mariés, c'est peut-être pour ça que je m'en tape autant,
observa-t-elle, sans filtre, avant de boire une nouvelle gorgée de bière. Ce n'était pas tout à fait vrai... En fait il y en avait très peu sur sa liste, et même certains, comme Harfang, auxquels elle avait choisi de ne pas toucher, mais bon, elle aimait le sens de l'emphase. Sérieusement, le mariage et la monogamie, c'est vraiment deux trucs qui me dépassent complètement.

Ceci dit, la monogamie impliquait peut-être d'être fidèle, auquel cas, ça réduisait quand même singulièrement le nombre d'époux de sa connaissance qui soient monogames... Bon, il faut dire aussi qu'elle savait s'arranger pour que les plus fidèles lui cèdent quand elle l'avait décidé.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar - 11:21

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Geoffrey n’éprouvait pas forcément de honte à parler de Melissa devant Agrippine, ou de gêne, de culpabilité… rien de tout cela. Geoffrey était conscient de tromper sa femme, et il ne voyait pas l’intérêt de jouer les mortifiés une fois un moment intime et agréable passé avec Agrippine, il assumait ce qu’il faisait du début jusqu’à la fin. Ce n’est pas pour autant qu’il s’estimait fier de ce qu’il faisait mais bon, c’était ainsi. Agrippine lui apportait ce dont il avait envie et besoin, c’était comme ça, pas besoin d’exposer là-dessus durant des heures et des heures, surtout que ça ne mènerait nulle part.

Mais bon, ce n’est pas pour autant qu’il avait envie d’exposer sa vie conjugale à Agrippine. Surtout qu’il doutait que cela l’intéresse vraiment, et puis bon, il n’y avait pas non plus beaucoup à dire là-dessus. Avec Melissa, les choses étaient toujours les mêmes, elle était fidèle à elle-même, et lui, fidèle à lui-même. Il ne faisait pas forcément de pas vers elle, et il n’en éprouvait pas l’envie. Pourtant, il avait toujours de l’affection pour elle, mais il ne dirait pas que c’était toujours le grand amour entre eux. Il fallait être honnête, et se rendre à l’évidence et reconnaître que la passion s’était essoufflée, et ce n’était pas nouveau. Probablement que les problèmes de fécondité du couple jouaient, les nombreuses fausses couches de Melissa avaient creusé un fossé entre eux. C’était indéniable. Pourtant, il ne l’avait jamais blâmée ou accusée, parce qu’il savait pertinemment qu’elle n’y était pour rien, mais cela ne lui donnait pas vraiment l’envie de tenter encore l’expérience, et on ne pouvait pas dire que Melissa lui faisait tourner la tête, même s’il la trouvait toujours très belle. Cela ne faisait aucun doute.

-J'irais pas jusqu'à dire qu'il me passionne, surtout vu ce que tu m'en racontes, mais j'ai toujours été fascinée par les gens mariés, c'est peut-être pour ça que je m'en tape autant. Sérieusement, le mariage et la monogamie, c'est vraiment deux trucs qui me dépassent complètement.

Geoffrey but sa bière calmement tout en levant les yeux au ciel. Ce discours, ce n’était pas la première fois qu’il l’entendait de sa part, et il ne la jugeait pas, elle vivait comme bon lui semblait, elle n’avait pas de comptes à lui rendre, et si elle était heureuse comme ça, il l’était pour elle. Mais c’était la façon dont elle avait de dire les choses qui le faisait surtout réagir. Il ne savait pas s’il devait en être amusé ou désespéré, mais c’était peut-être un mélange des deux.

« Eh bien, une chance que tu ne sois ni mariée, ni monogame. »

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 653
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar - 13:40


Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
G

eoffrey leva les yeux au ciel et cette réponse silencieuse fit doucement sourire Agrippine qui n'en attendait pas moins de la part de son interlocuteur. Elle savait bien qu'un discours tel que le sien pouvait susciter ou son exaspération, ou son amusement. Peut-être les deux, au bout du compte, et dans un cas comme dans l'autre, Agrippine s'en amusait beaucoup. Si pour certains, le mariage était un lien sacré, important, puissant, à ne surtout pas négliger, aux yeux d'Agrippine, il s'agissait bien davantage d'une illusion douce et charmante, qui passait le temps, mais qui ne pouvait pas véritablement aboutir à quoi que ce soit de véritablement probant.

Elle sourit de plus belle quand Geoffrey observa alors que c'était donc une chance qu'elle ne soit ni mariée, ni monogame. Pour elle, ce n'était pas une affaire de chance, juste une affaire de bon sens puisqu'elle en était quelquefois capable, mais elle s'amusait beaucoup de la manière dont son interlocuteur présentait les choses de son côté. Elle le fixa un court instant avec la plus grande attention avant de répondre, sans le lâcher un seul instant des yeux.

-Une chance pour toi, surtout, regarde à côté de quoi tu passerais,
s'amusa-t-elle alors.

Bon au fond, elle était convaincue que Geoffrey se passerait très bien d'elle, même s'il appréciait de toute évidence sa compagnie et n'hésitait pas à en redemander. Si elle n'avait pas été là, il aurait sans doute pris une autre maîtresse, tout simplement, et elle était loin de se considérer comme quelqu'un d'irremplaçable. Ceci dit, elle ne faisait jamais que taquiner son interlocuteur. Tout ceci n'était qu'un jeu, comme leur histoire en fin de compte, qui avait certes un léger passé, mais qui n'avait pas d'avenir, ou pas un avenir construit comme celui que Geoffrey avait dû vouloir façonner avec sa chère et tendre épouse.

-Avoue que ça te manquerait, si je devais me caser du jour au lendemain
, répondit-elle alors sans spécialement le penser, mais juste parce que cette conversation n'avait que besoin d'être légère et inconséquente.

Tout comme elle, en somme, qui s'y connaissait très largement en matère de légèreté et d'inconséquence, on pouvait même dire que c'était sa spécialité. Et au-delà de ça, il s'avérait qu'elle en était tout particulièrement fière.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 13:51

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Agrippine était une femme comme on en croisait rarement. Elle avait vraiment une personnalité bien à elle, que l’on retrouvait presque nulle part. Il ne s’était jamais ennuyé avec elle, même lorsqu’ils ne faisaient que parler, ce qui arrivait, il n’y avait jamais un moment où il se disait qu’il serait probablement mieux ailleurs et qu’il s’ennuyait sévère. On ne pouvait pas plaire à tout le monde, et il en existait probablement qui détestaient Agrippine, et ne supportait pas son caractère, mais ce n’était pas le cas de Geoffrey, loin de là. Il appréciait réellement la compagnie de la jeune femme, et était satisfait de l’avoir trouvée.

Et il pensait sincèrement que la jeune femme devait apprécier la sienne aussi. Quoiqu’il en soit, leurs entrevues ne se ressemblaient pas toujours, il faut dire aussi, qu’elle arrivait toujours à le surprendre à un moment ou un autre. Ce qui plaisait beaucoup à Geoffrey, c’est aussi pour ça qu’il avait pris Agrippine pour maîtresse régulière, parce qu’il ne se retrouvait dans une relation planplan. Il l’avait déjà avec son épouse, et il ne cherchait pas du tout à reproduire ce qu’il avait à la maison.

-Une chance pour toi, surtout, regarde à côté de quoi tu passerais.

Un sourire s’inscrit sur ses lèvres. Il savait bien qu’elle disait cela avec humour, qu’elle ne le pensait pas forcément. Agrippine n’était pas quelqu’un de spécialement prétentieux de toute manière. Quand bien même, ce ne serait pas dérangeant. Geoffrey n’avait rien contre la prétention, lui-même en possédait un peu. Et puis, il était toujours bon d’avoir confiance en soi. Surtout que dans le cas d’Agrippine, elle n’avait aucune raison d’être particulièrement modeste. Elle était très belle après tout, du point de vue de Geoffrey, et elle était une amante de choix, et très douée, Geoffrey pouvait en témoigner.

« Ce serait fort dommage, en effet. »

Et au fond, Geoffrey le pensait. Il n’était pas au point de dire que s’il ne l’avait pas rencontrée, il serait malheureux et sa vie n’aurait pas de sens, mais elle apportait tout de même une touche de fraîcheur, et d’exotisme. Un petit goût pimenté qu’il adorait. Alors oui, il était vraiment content de l’avoir rencontrée.

-Avoue que ça te manquerait, si je devais me caser du jour au lendemain.

Il est vrai qu’il n’en resterait pas insensible, mais pas que pour le plan sexuel. Geoffrey appréciait vraiment Agrippine, un peu trop même. Il savait bien que c’était une connerie, et il n’attendait d’ailleurs rien d’elle, mais c’était pourtant le cas. Il ne lui dirait pas, parce qu’il était certain que cela sonnerait la fin de leur liaison. Mais cela l’embêterait tout de même qu’elle trouve quelqu’un. Il choisit de répondre avec humour, même s’il y avait un fond de vrai.

« Je serai dévasté, c’est sûr. »

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 653
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 18:34


Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
A

grippine avait sa petite fierté, c'est un fait, mais certainement pas au point de considérer que Geoffrey ne s'en remettrait pas si elle devait décider du jour au lendemain de ne plus être sa maîtresse (ce qui n'avait aucun risque d'arriver s'il continuait d'être aussi performant que ce soit). Elle ne pensait pas représenter grand-chose pour son interlocuteur, au mieux une certaine source de divertissement, qui serait éventuellement remplaçable si besoin était. Et elle ne le lui reprocherait certainement pas. Après tout, son point de vue n'était pas différent non plus. Agrippine mettait un point d'honneur à ne pas s'attacher trop profondément auprès de ceux qui partageaient son lit. C'était une règle de base... pas difficile à respecter au passage, puisque de toute manière, le cas de figure ne s'était jamais présenté. Agrippine s'était fait une raison avec le temps : elle n'était pas capable de nourrir ce genre de sentiments (même si elle avait déjà réalisé qu'elle était capable de le susciter, en revanche)... et ça lui allait très bien.

Le dernier des embarras qu'elle puisse souhaiter, c'était de tomber amoureuse ou une connerie du genre. Non, vraiment, elle ne pensait pas que Geoffrey serait outre mesure concerné si tout s'arrêtait du jour au lendemain. Peut-être qu'il songerait que ça lui manquerait un peu (parce qu'elle avait envie de penser que sa femme ne lui proposait pas le même genre de parties de jambes en l'air à la maison), mais ça s'arrêterait là et c'était tant mieux. Ils pouvaient donc plaisanter sans souci sur le sujet quitte à en faire des tonnes. C'était même plus drôle d'en faire des tonnes.

-Je te comprends,
répondit Agrippine d'un ton sérieux, même s'il était plus qu'évident que sérieuse, elle ne l'était pas réellement en vérité. A ta place, je serais effondrée. C'est vraiment dur de vivre sans moi. La preuve, j'ai jamais réussi.

A vivre sans elle. Bref, on repassera pour l'humour, mais peu importe. C'était le genre de sujets dont Agrippine aimait plaisanter librement, sans vouloir s'épancher sur le fait qu'il était peut-être triste, au fond, que personne n'ait vraiment besoin d'elle... ce qu'elle estimait vrai. Même la personne la plus susceptible de regretter son absence, c'est-à-dire Ignatius s'en remettrait sans doute bien vite si ça devait arriver.

-J'ai les crocs. T'as envie d'aller manger un bout ?


Il était trop tard pour ça mais peu importe. Agrippine cédait généralement à son envie du moment sans se poser de questions, et ce n'était pas vraiment chez elle qu'ils pourraient se payer le gueuleton du siècle.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Mai - 15:17

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses étaient bien comme elles étaient, et Geoffrey n’avait pas envie de les changer. Sa vie n’était pas idéale dans l’ensemble, mais en ce qui concernait sa relation avec Agrippine, elle lui convenait tout à fait. Il n’avait pas envie que les choses s’arrêtent entre eux, même s’il ne tomberait pas non plus en dépression si cela devait être le cas. Mais il prenait du bon temps avec elle, et il osait penser qu’ils étaient plutôt compatibles, et qu’elle aussi prenait du bon temps avec lui. Dans tous les cas, elle ne se serait pas gênée de le lui dire si cela n’avait pas été le cas. Peut-être qu’un jour il se lasserait, ou alors ce serait elle, mais pour le moment, ce n’était pas du tout le cas de son côté. Et Agrippine lui apportait tout ce qu’il recherchait chez une femme, enfin chez une maîtresse. Même s’il s’était entiché d’elle, il n’imaginait pas vivre sa vie avec elle, parce qu’elle n’était pas le genre de femme que l’on épousait. Et il n’était pas question qu’il le fasse, ni même qu’il divorce.

Mais quoiqu’il en soit, il se sentait bien lorsqu’il était en présence d’Agrippine, et il ne se prenait pas la tête non plus. Il était clair avec lui-même, même s’il ne l’était pas vraiment avec la jeune femme. Il n’avait aucune envie ni raison de gâcher les choses. Il avait développé des sentiments pour Agrippine, mais les choses s’arrêtaient là, et cela lui allait bien comme ça de toute manière. Ils étaient donc tous les deux satisfaits, et c’était le principal en finalité.

-Je te comprends. A ta place, je serais effondrée. C'est vraiment dur de vivre sans moi. La preuve, j'ai jamais réussi.

Il leva les yeux au ciel encore une fois, juste pour la forme. Il savait qu’elle plaisantait, évidemment. Agrippine n’était ni modeste, ni vantarde, elle se contentait d’être elle-même, et c’était ce qui était aussi plaisant. Quoiqu’il en soit, il ne la prenait pas au sérieux. Il est vrai qu’il serait tout de même déçu, et peut-être même un peu triste si les choses devaient se terminer entre eux, mais ils n’en étaient pas là de toute manière.

« Je ne te le ferai pas dire… mais ne crois pas pouvoir te débarrasser de moi si facilement. Je viendrai crier en bas de ton immeuble et te supplier de me reprendre. »

Ce qu’il ne ferait absolument jamais. Sous aucun prétexte. Mais bon, puisqu’ils étaient dans la plaisanterie, il pouvait bien participer un peu. Dans tous les cas, il savait qu’Agrippine ne le prendrait pas au sérieux, du moins il l’espérait, parce qu’il ne l’était pas une seule seconde.

-J'ai les crocs. T'as envie d'aller manger un bout ?

Encore une fois, il aurait pu être décontenancé par sa requête, mais c’était Agrippine, et il la connaissait maintenant. Alors il n’était plus vraiment surpris par ce genre de remarques. Elle se contentait de céder à ses envies quand elles arrivaient, et il n’allait pas le lui reprocher, même s’il n’avait pas du tout le même fonctionnement qu’elle, ce n’était pas désagréable de temps en temps. Il lui adressa un léger sourire en coin.

« Pourquoi pas. Je commence à avoir faim également. »

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 653
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Mai - 18:40


Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
A

grippine ne put s'empêcher de rire franchement en entendant la remarque de son interlocuteur, qu'elle ne pouvait évidemment pas prendre au sérieux une seule seconde. L'image de Geoffrey, si propre sur lui et soucieux ce qu'il laissait paraître aux autres en train de crier à sa fenêtre dans l'espoir de la reconquérir était absolument désopilante... tout comme absolument pas crédible, cela va sans dire (et tant mieux, car la jeune femme n'aurait absolument pas envie de se retrouver dans ce cas de figure dans tous les cas).

Non, clairement, si les choses devaient s'arrêter entre eux, que ce soit à l'initiative de l'un ou de l'autre (chose qui n'avait rien d'exclue, bien sûr, car après tout, il était tout à fait probable que l'un ou l'autre finisse par se lasser, même s'ils étaient pour l'instant très satisfaits de la manière dont leur liaison se passait), ça s'arrêterait, point. Ils n'auraient plus de contact, ils reprendraient le cours de leurs vies respectives (qui ne changeraient finalement pas tant que ça exception faite des moments qu'ils avaient l'habitude de passer ensemble)... et voilà, rien à dire de plus sur la question. Non, Geoffrey n'était définitivement pas le genre de gars à chanter la sérénade sous son balcon (même si elle n'avait pas de balcon, mais mettons) et c'était bien pour ça qu'elle n'hésitait pas à le revoir chaque fois que l'envie lui prenait sans craindre que cela finisse par poser problème.

Remise de son léger fou rire, elle apprécia entendre son amant affirmer qu'il avait faim également et acceptait de manger un bout avec elle. Très bien, tant qu'il lui laissait l'occasion de passer encore un peu de temps avec lui, elle prenait. Des fois, Agrippine voulait juste... faire ce qu'elle avait à faire puis retourner à sa solitude, mais ce soir, elle aimait la compagnie de Geoffrey, donc autant en profiter un maximum.

-Parfait, je connais un endroit super... enfin je crois, j'ai jamais mangé là-bas, c'est largement au-dessus de mes moyens. Mais c'est toi qui payes de toute façon, pas vrai ?
Ben quoi ? Elle ne laissa pas à Geoffrey le temps de répondre, déposa ses lèvres sur les siennes avant de reprendre la parole. Je me prépare et on file.

Elle disparut le temps de se vêtir de la robe dos nue que lui avait "chaleureusement" conseillé Melissa (autant pousser le vice jusqu'au bout), discrètement maquillé et sa chevelure rousse vaguement disciplinée en un chignon fait à la va-vite.

-Allez, en route.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Geoffrey Waldman
▌ Messages : 246
Humeur :
Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Melissa Waldman

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois d'acajou, écaille de sirène
Camp: Neutre
Avatar: Michael Fassbender

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitimeMar 11 Juin - 14:12

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Passer un peu plus de temps avec Agrippine était une perspective qui plaisait à Geoffrey c’était une vérité, mais il osait penser que la réciproque était vraie, Agrippine ne lui aurait probablement pas proposé sinon. Ce n’était pas le genre de fille à faire ou dire quoi que ce soit si elle n’en avait pas envie. Et puis, si elle avait eu envie d’être seule, elle le lui aurait dit aussi. Et il appréciait cette franchise, elle était bien rare. Lui-même ne l’était pas, que ce soit avec Melissa, dans le cadre de son travail, ou même avec Agrippine, il n’était pas tout à fait honnête.

Quoiqu’il en soit, il était content de pouvoir passer un peu plus de temps avec elle. Même si pour le moment, elle était plus occupée à rire qu’autre chose. Il devait bien admettre que ce qu’il venait de dire était complètement stupide, et fort heureusement, il n’agirait jamais de la sorte. Geoffrey avait sa fierté et il n’avait aucune intention de courir après une femme, il ne fallait pas trop lui en demander. Même s’il est vrai que Geoffrey se sentirait assez triste si sa relation avec Agrippine devait se terminer, parce qu’il avait développé des sentiments pour elle, il la laisserait s’en aller. Ce serait stupide de tenter de la retenir si elle n’en avait plus envie. Mais bon, fort heureusement, ils n’en étaient pas là. Et il n’avait pas envie que les choses changent.

Il observa son amante rire, il la trouvait vraiment belle quand elle riait. Il sourit légèrement, attendant qu’elle ait terminé de se moquer à moitié de lui. Mais il ne le prenait pas mal, après tout c’est lui qui avait choisi de dire n’importe quoi. Il était vraiment content de l’avoir croisée cette soirée-là. C’était triste à dire, mais il préférait largement se retrouver ici avec elle, plutôt que chez lui avec sa femme.

-Parfait, je connais un endroit super... enfin je crois, j'ai jamais mangé là-bas, c'est largement au-dessus de mes moyens. Mais c'est toi qui payes de toute façon, pas vrai ?

Il haussa un sourcil. Il leva ensuite les yeux au ciel, amusé. Evidemment, il allait payer pour elle, cela l’aurait surpris qu’elle l’invite. Le fait qu’elle choisisse un établissement apparemment coûteux ne le dérangeait. Geoffrey avait de l’argent, beaucoup d’argent, et il pouvait se permettre ces petits extras. Il n’était pas dépensier, au contraire, il était assez proche de son argent, mais bon, pour des occasions comme celles-ci, cela ne dérangeait pas de mettre un peu d’argent.

-Allez, en route.

Geoffrey s’était rhabillé entre temps, après avoir récupéré ses affaires dans l’appartement. Elles n’avaient pas trop été éparpillées pour une fois, et c’était tant mieux. Cela ne l’amusait pas vraiment de devoir courir après les vêtements, même s’il pouvait utiliser la magie pour ça. Il offrit un léger sourire à Agrippine avant de l’embrasser chastement.

« Je te suis. »

black pumpkin

_________________

- Qui cherche la perfection obtient l’excellence -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]   Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser. [Geoffrey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» Nain et armes a deux mains
» Fin du rp : Une boîte de biscuits et un embryon de deux mois... {OK}
» Un casse pour deux [PV Ishii]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-