AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -32%
-32% sur le purificateur d’air Dyson Pure Cool ...
Voir le deal
229 €

Partagez | 
 

 Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMer 20 Juin - 12:46


Elle ne pensait pas dire ça si vite, mais son travail lui manquait, beaucoup même. Elle avait pensé que se concentrer sur Gabriel lui demanderait tant de temps et d'attention qu'elle n'aurait pas le temps de regarder en arrière, mais force lui était de constater que ce n'était pas le cas. Même si elle se sentait épanouie et presque heureuse dans sa nouvelle vie (presque, parce que rien n'était jamais parfait, elle en avait fait le constat amer depuis un moment déjà), elle devait avouer que le rythme régulier et exigeant que lui imposait son travail de vendeuse lui manquait.

Elle le savait bien, Christian pouvait pourvoir aux besoins de toute la famille. Si elle le voulait, il ne lui serait pas nécessaire de retravailler, mais elle ne se voyait pas rester à la maison... sans se sentir capable de se séparer de Gabriel pour trop longtemps non plus. Reprendre son emploi à mi-temps étaient une option, mais ce ne serait pas pour tout de suite dans tous les cas. Honeydukes attendrait, si on voulait encore d'elle d'ici-là (dans le cas contraire, c'était peut-être la dentition de son fils qui l'en remercierait plus tard).

Et encore heureux, d'ailleurs, que ce n'était pas pour tout de suite, parce que trouver une baby-sitter fiable était une épreuve, un véritable tour de force. Pour le moment, aucune des nourrices qu'elle avait rencontrées ne la mettait suffisamment en confiance pour qu'elle daigne lui abandonner son fils. C'était un tort et une part d'elle le savait, mais elle n'y pouvait rien.

Si elle avait passé une tête chez Honeydukes, ce n'était donc pas tant pour tâter le terrain que pour aller saluer ses quelques collègues, profitant d'avoir quelques courses à faire.

Gabriel avait fait son petit effet dans la boutique, d'ailleurs. Il faut dire qu'à l'heure actuelle, il était adorable de tranquillité. Il dormait admirablement dans sa poussette, et rien ne semblait devoir le réveiller... Sans doute parce qu'il n'avait pas dormi de la nuit, comme en attestaient les cernes qui lui dévoraient le visage. Pas qu'elle se plaigne pour autant, Gabriel était sa fierté, et elle aimait voir quel accueil on lui réservait.

Une fois sortie de chez Honeydukes, elle suivit tranquillement la route principale, songeant qu'elle s'arrêterait peut-être prendre un thé chez Mme Piedoddu pour terminer sa petite expédition en beauté. C'est alors qu'elle reconnut un visage ami un peu plus loin.

"Melissa !" la héla-t-elle en se rapprochant d'elle tout en traînant sa poussette, sourire aux lèvres, contente de revoir son amie. "Je suis contente de te voir. Comment tu vas ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeSam 30 Juin - 18:21



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
C’était une journée comme une autre au Chemin de Traverse. Rarement quoi que ce soit d’intéressant arrivait, de toute manière. Oh, elle pouvait avoir quelques clients agréables, des amitiés, dès avec qui elle s’était plus ou moins liée. Quelques sorciers qui avaient autrefois achetés leur première robe de sorcier sous le regard bienveillant de Melissa. Mais très franchement, la sorcière n’avait pas de quoi sauter de joie à l’idée d’aller travailler. Pas lorsqu’elle imaginait Geoffrey au Ministère, donnant des ordres, portant des responsabilités… tandis qu’elle cousait des vêtements pour tout un tas de sorciers dont les employés de son époux.

C’est avec soulagement qu’elle prend sa pause du midi. Melissa enfile sa cape de sorcière couleur parme et décide d’aller se balader sur le Chemin de Traverse. Elle passe glisser quelques mots à James et organiser leur prochain déjeuner ensembles, puis va sans but réel se mêler à la foule multicolore. Malgré le peu de plaisir qu’elle éprouvait à être une simple petite couturière, elle ressentait toujours une certaine fierté lorsqu’elle reconnaissait des articles de sa conception sur les passants. Presque autant qu’en voyant une star comme Celestina Moldubec porter avec fierté ses créations.

Elle tourne le visage en direction de la personne ayant prononcé son nom avec tant d’enthousiasme. Aussitôt, un sourire éclaire son visage et elle rompt la distance la séparant de son amie. Elle ne voyait plus Lindsay autant qu’avant, depuis le divorce avec James d’abord, et puis surtout puisqu’elle avait cessé de travailler pour s’occuper de son premier enfant. Il était moins évident de croiser la sorcière brune, et la séparation fait que Melissa remarque d’autant plus vite à quel point Lindsay est rayonnante –malgré l’évidente fatigue qui tirait légèrement ses traits.

« -Lindsay ! Je vais à merveille, mais c’est plutôt à moi de te poser la question. Comment t’en sors-tu, avec ce petit bout de chou ? Ton travail de mère ne te fatigue pas trop ? » Souriante, Melissa se penche au-dessus de la poucette avec une expression frôlant l’adoration. Elle aimait vraiment les enfants, et même si elle restait envieuse de Lindsay pour avoir été capable de donner la vie, elle était très heureuse pour elle. Et pour James… Enfin, c’était compliqué. Penser à James lui faisait toujours un petit pincement au cœur, puisqu’il ne pouvait pas voir son enfant. Une injustice qui attristait Melissa, bien sûr. Même si elle ne voulait pas prendre de parti dans ce qui ne la regardait pas, elle avait exprimé sans reproches son opinion à Lindsay. Et c’était bien une preuve de leur amitié, puisque Melissa n’aurait pas été aussi honnête avec n’importe qui. « Il est chaque jour plus adorable ! » Elle s’arrache avec difficulté –très, très grande difficulté- à la contemplation de Gabriel pour sourire tranquillement à son amie.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeLun 2 Juil - 13:52



« -Lindsay ! Je vais à merveille, mais c’est plutôt à moi de te poser la question. Comment t’en sors-tu, avec ce petit bout de chou ? Ton travail de mère ne te fatigue pas trop ? »

Melissa disait se porter à merveille, Lindsay décidait de ne pas remettre son propos en question. Après tout, elle avait réellement l'air de se porter comme un charme, et tant mieux.

Même si son insensibilité récente envers James délivrait sans doute un message contraire au sein de son entourage, Lindsay se souciait sincèrement du bonheur de ses proches, et elle avait peine à être heureuse quand ses proches ne l'étaient pas pour leur part.

Et elle, comment se portait-elle ? Eh bien, elle n'avait certainement pas à se plaindre. Rien n'était parfait, bien sûr, rien ne l'était jamais de toute façon, mais puisque Melissa l'interrogeait plus spécifiquement sur son rôle de mère, il était hors de question qu'elle se plaigne. Puisque Gabriel était, et de très loin, la plus belle chose qui lui soit jamais arrivée.

Alors non, elle n'allait certainement pas se plaindre, c'était même hors de question.

Pourtant, c'est sûr qu'être maman était un travail qui exigeait une énergie que beaucoup avaient tendance à ne pas soupçonner. Une attention constante doublée d'un manque de sommeil évident, mais le jeu en valait très clairement la chandelle, et Lindsay souhaiterait un tel bonheur à n'importe qui, à commencer par Melissa, d'ailleurs...


"Je ne me souviens plus de ce qu'est une vraie nuit de sommeil"
, admit-elle. "Mais avec ce rayon de soleil constamment avec moi, ça ne peut qu'aller."

Melissa laissa à son amie tout le loisir de s'extasier sur son petit ange. Elle était tellement fière de Gabriel, elle considérait qu'il ne méritait que d'être cajolé et admiré.

« Il est chaque jour plus adorable ! »

Le sourire de Lindsay s'élargit. Elle aussi le pensait. Même si elle oubliait complètement d'être objective à ce sujet, c'est sûr et certain.


"N'est-ce pas ?"
répondit Lindsay, toujours sans aucune objectivité. "Tu as vu comme il pousse vite ? Il va déjà fêter ses neuf mois demain, tu imagines ?"

Lindsay n'avait absolument pas eu le temps de voir ces derniers mois filer. En même temps, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils avaient été chargés.

"Tu es en pause déjeuner ? On pourrait aller manger quelque part ensemble, si ça te dit."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMar 17 Juil - 10:45



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa mettait toujours un point d’honneur à paraître parfaite en toutes circonstances. Que ce soit pour ses atours, comme ses humeurs. Les apparences étaient primordiales, et même auprès d’amis elle se gardait bien de trahir ses soucis. Et puis, Lindsay avait l’air si comblée, la couturière avait encore moins envie de la troubler avec quelque plainte que ce soit.

Elle a un sourire compatissant à la confidence de Lindsay, appréciant son honnêteté.  « J’imagine bien. Il ferait fondre le cœur des plus insensibles… » Elle supposait donc que Lindsay n’avait pas encore trouvé de nourrice pour l’aider à prendre soin de l’enfant, et prendre un peu de repos. Connaissant son amie, possible que cela soit très difficile qu’elle s’y fasse. Déjà qu’elle refusait de laisser James, le propre père, s’en approcher… Melissa garde ses remarques pour elle. Il y avait des moments pour ce genre de dires, et ce n’en était pas un. La sorcière voulait juste profiter de leur rencontre fortuite pour renouer avec son amie –à croire qu’elle aimait souffrir, ce n’était pas facile pour elle, de voir le bonheur apporté par la maternité... Ce qu’elle cachait avec brio.

« C’est à peine croyable. Neuf mois déjà ! As-tu prévu quelque chose ? » Melissa avait du mal à croire qu’autant de temps ce soit passé. Bien sur elle avait revu Lindsay à quelques reprises pendant ce laps de temps, mais Melissa avait tant à penser de son côté que cela lui avait échappé..

« -Avec plaisir ! Oh, mais je viens juste de penser que j’ai oublié quelque chose, si tu veux bien m’attendre deux minutes, je reviens tout de suite. » Melissa se dépêche de retourner chez Madame Guipure afin de récupérer un paquet rangé dans son casier personnel, et soigneusement emballé. Elle le range dans son sac ; c'était l'occasion d'offrir ce petit présent qu'elle avait préparé pour le bébé de Lindsay, et si il fêtait ses neuf mois demain, c'était encore mieux ! Elle revient très rapidement rejoindre la mère et l’enfant. « Tu as déjà une idée en tête, pour ce midi ? Laisse-moi t’inviter, cela me ferait plaisir. » Melissa n’avait, après tout, pas à se soucier du problème financier, loin de là. Le salaire de Geoffrey leur offrait un train de vie plus qu’aisé, une sécurité à laquelle Melissa s’était fortement attaché, qui l’empêchait de trop songer à  ses autres problèmes.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeVen 20 Juil - 10:00

« J’imagine bien. Il ferait fondre le cœur des plus insensibles… »

Lindsay, de toute façon rayonnante, sourit plus encore à cette remarque. Elle pensait évidemment exactement la même chose, mais il faut dire que la jeune femme avait oublié d'être objectives concernant son fils dès la seconde où ce dernier était venu au monde.

Elle ne se lassait pas, dans tous les cas, d'entendre les compliments qui fleurissaient à son sujet. Bien sûr, personne n'allait dire de son fils en si bas âge quoi que ce soit de mal (encore qu'elle avait déjà perçu des regards courroucés et des murmures indignés sous cape les quelques fois où Gabriel avait fait une crise en public (heureusement, il était plus souvent calme qu'agité).


« C’est à peine croyable. Neuf mois déjà ! As-tu prévu quelque chose ? »


Lindsay fit non de la tête. Elle attendait les un an de Gabriel pour organiser quelque chose de vraiment grandiose. Elle pourrait bien marquer le coup en offrant un nouveau cadeau à son fils, mais entre elle et Christian (surtout Christian, d'ailleurs), le petit bout de chou était déjà (un peu trop) gâté au quotidien.

Donc non, elle ne ferait rien de particulier à l'occasion des neuf mois de son fils, si ce n'est le couvrir de tendresse et d'affection comme elle ne savait de toute manière que le faire, bien incapable d'agir autrement quoi qu'il en soit.


« -Avec plaisir ! Oh, mais je viens juste de penser que j’ai oublié quelque chose, si tu veux bien m’attendre deux minutes, je reviens tout de suite. »


"Bien sûr", répondit Lindsay sans s'interroger plus largement sur ce que Melissa pouvait bien devoir partir faire.

Elle lui proposait en dernière minute d'aller manger avec elle, rien d'étonnant à ce qu'elle ait deux-trois choses à faire rapidement avant de la suivre. De toute manière, Lindsay avait pour le coup tout le temps qu'elle voulait devant elle (même s'il valait mieux profiter du fait que Gabriel soit sage comme une image, de crainte qu'il ne fasse une crise en plein restaurant).

Elle attendit donc patiemment le retour de Melissa, ravie de pouvoir troquer cette petite sortie en déjeuner entre amies. Elles allaient avoir tout un tas de choses à se dire (même si en ce moment, le quotidien de Lindsay tournait autour des layettes, des couches et des biberons à réchauffer), ça ne leur ferait sûrement pas de mal.

Melissa ne mit pas longtemps à revenir dans tous les cas.


« Tu as déjà une idée en tête, pour ce midi ? Laisse-moi t’inviter, cela me ferait plaisir. »

"Je connais un petit restaurant français très sympathique dans le coin, si ça te dit", proposa-t-elle sans revenir sur l'invitation de Melissa, par pudeur surtout, même si elle appréciait l'attention. "Alors dis-moi tout, comment ça se passe, en ce moment ? ton travail ? et avec Geoffrey ?" s'enquit-elle tandis qu'elles se mettaient en route.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeLun 3 Sep - 8:36



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay & Melissa
Melissa acquiesce, favorable à la proposition de Lindsay. La cuisine française était particulièrement à son goût, leur gastronomie était réputée et raconter qu’on était allé manger français faisait toujours bien dans une conversation.

«Avec plaisir. Je te suis. »

Elles commencent à marcher tranquillement vers le restaurant, se fraçant tant bien que mal un passage dans la cohus habituelle du Chemin de Traverse. Même hors période scolaire, ce lieu était toujours bondé, plein de vie, un véritable capharnaeum de sons, goûts, couleurs. Ce qui pouvait être un peu déboussolant, pour qui n’avait pas l’habitude –comme les petits premières années né-moldus qui finissaient toujours à un moment ou un autre chez Madame Guipure, sous les doigts experts de Melissa.

Heureusement, le fait d’avoir une poussette offrait un semblant de protection puisque les sorciers avaient tendance à contourner le fragile obstacle, même les plus pressés.

« Oh, tu sais, il n’y a pas grand-chose à dire. Ta vie est bien plus rebondissante que la mienne en ce moment. » Ce qui était en partie vrai. La vie de Melissa n’avait pas grande saveur, pour elle. Chaque jour se ressemblait. Chaque discussion avec Geoffrey aussi –lorsqu’ils parlaient. Melissa n’était pas une femme intéressante –ou cultivait avec beaucoup d’habileté ce dehors- et sa vie la reflétait. « Mais j’ai une bonne nouvelle : tu verras peut-être bientôt arriver chez Madame Guipure des soieries d’Orient. Nous sommes en train de négocier avec des sorciers marchands d’Asie pour un contrat exclusif. Cela nous offre des perspectives très intéressantes. » Et elle ne faisait même pas semblant d’être ravie par la nouvelle. Melissa était loin d’être passionnée par la couture, mais du renouveau faisait du bien, et elle comptait bien décrocher ce contrat, quoi qu’il en coûte –elle ferait ressortir tous ses tours de Serpentard pour cela, s’il le fallait. A part cela, elle solifiait de plus en plus sa réputation depuis que Celestina Moldubec l’avait embauchée pour faire certaines de ses tenues de scène. Melissa allait même être interviewée par Sorcière Hebdo –mais elle garde ce fait pour elle, afin de ne pas avoir l’air de se vanter et pour laisser la surprise à Lindsay lorsque l’article sortirait.

« Avec Geoffrey tout.. est pareil. » Elle sourit tranquillement : « Il n’y a pas eu de changement depuis la dernière fois ou nous en avons parlées. » Lindsay ne savait pas tout, mais vu leur amitié elle savait que l’histoire d’amour de Melissa n’était pas non plus toute rose. « Qu’en est-il pour toi et Monsieur Walsh ? » Melissa ne l’avait pas encore rencontré… Et elle n’était pas certaine de vouloir. Elle préférait pour le moment éviter le sujet qui fâchait –James- et même si voir son amie si heureuse était plaisant… Elle ne pouvait pas oublier qu’à côté James souffrait de ne pas pouvoir voir son fils. Alors que le nouvel aimé de Lindsay l’élevait comme le sien. Ce qui était profondément injuste ; jamais Melissa n’aurait empêché à Geoffrey de voir son enfant. Même s’ils étaent divorcés. Ce qui n’arriverait jamais, bien sur. Melissa ne croyait pas au divorce, refusait d’y penser : c’était déshonorant, à ses yeux, que de montrer au monde que son mariage était brisé, que leur amour n’avait pas été assez fort. Cela était propice aux rumeurs, et à détruire des réputations. Jamais elle ne dirvorcerait, et elle savait que Geoffrey non plus.
Et jamais Melissa ne renoncerait à son mariage, quoi qu’il advienne. Elle avait juré, jusqu'à ce que la mort les séparent.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMer 5 Sep - 13:09



« Oh, tu sais, il n’y a pas grand-chose à dire. Ta vie est bien plus rebondissante que la mienne en ce moment. »

Peut-être bien, oui... C'est vrai que dernièrement, on ne pouvait pas dire que la vie de Lindsay soit un long fleuve tranquille... Et pour tout dire, elle se l'épargnerait bien et préférerait largement que sa vie rencontre moins de rebondissements.

Elle n'était pas malheureuse, bien au contraire, mais c'est vrai qu'elle s'épargnerait aisément certaines contrariétés (qui concernaient avant tout son ex-mari..)... Elle, vivre une vie routinière mais équilibrée, c'était tout ce qu'elle demandait. Et elle savait que c'était sur la bonne voie, même s'il y avait encore du travail...

En tout cas, s'il n'y avait semble-t-il rien de nouveau sous le soleil dans la vie de couple de Melissa, d'un point de vue professionnel, c'était une autre affaire.


« Mais j’ai une bonne nouvelle : tu verras peut-être bientôt arriver chez Madame Guipure des soieries d’Orient. Nous sommes en train de négocier avec des sorciers marchands d’Asie pour un contrat exclusif. Cela nous offre des perspectives très intéressantes. »

Cette information fit s'étirer les lèvres de Lindsay. La jeune femme était coquette, même si elle avait un budget limité (qui avait ceci dit considérablement augmenté maintenant qu'elle était avec Christian), elle adorait faire les magasins, et aussi bien par amitié que par goût, il n'était pas rare qu'elle s'habille chez Madame Guipure, et les perspectives qu'offraient ces informations avaient de quoi l'allécher.


"Il faudra que tu me préviennes quand ce sera fait, alors. Je suis sûre que vous allez faire des merveilles avec de tels produits."

Et elle était sincère. En même temps, même en n'y connaissant rien à la mode, il faudrait être aveugle ou de mauvaise foi d'admettre le talent de Melissa.

Le sourire de Lindsay disparut un peu quand Melissa évoqua Geoffrey.


« Avec Geoffrey tout.. est pareil. Il n’y a pas eu de changement depuis la dernière fois ou nous en avons parlées. »

Lindsay était malheureuse de l'entendre. Elle savait combien Melissa aimait son mari, et elle voudrait vraiment que les choses s'améliorent entre eux. Pour avoir connu une situation similaire, négligée et délaissée par un époux qu'elle aimait pourtant profondément alors (comme quoi, de la haine à l'amour, il n'y a souvent qu'un pas à franchir), elle savait combien c'était usant à vivre au quotidien.

Elle espérait qu'ils sauraient raviver la flamme. Le divorce ne pouvait être la solution de tous. Et elle entendait asse que le divorce ne devrait être la solution de personne... On l'avait bien assez jugée pour ça (en même temps, elle-même n'en avait pas voulu, de ce divorce, même si à ce jour, elle ne pouvait que reconnaître que c'était la meilleure chose à faire).


"Oh, Christian est parfait, comme à son habitude, je suis vraiment heureuse, avec lui."
dit-elle en réponse à sa question alors qu'elles passaient la porte du restaurant.

Elle éprouvait toujours une certaine gêne à parler de son nouvel époux à ses vieux amis, qui l'avaient connue en couple avec James depuis presque toujours (et qui étaient restés en contact avec lui). Comme si elle était responsable du divorce qu'il avait provoqué, parce qu'elle avait eu l'audace de se remarier plus vite que lui (en même temps, vu sa situation, il n'était pas prêt de le faire... et si tout le monde la connaissait, on n'arrêterait peut-être de faire d'elle la méchante de l'histoire - même si elle l'était)...

Pourtant, elle trouvait Christian parfait, et elle ne demandait qu'à voir ses amis l'apprécier et surtout l'accepter.

Une fois arrivées au restaurant, on les installa à une table à l'écart, qui laissait une place confortable à la poussette dans laquelle Gabrielle dormait toujours.


"J'aimerais beaucoup que tu le rencontres, tu sais.", ajouta-t-elle en prenant place su sa chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMar 9 Oct - 13:12



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa sourit, appréciant le compliment, et l’enthousiasme de son amie. Evidemment, elles feraient des creations formidable avec ces nouveux tissus, mélange des culture, patrons totalement originaux, vêtements jamais osés auparavant…. Melissa en était presque impatiente, en vérité. De « grandes » perspectives s’offraient à elle et à Madame Guipure…. Du moins, des perspectives un peu plus grandes que celles qu’elle n’avait pas et n’aurait jamais. Que l’état actuel de sa vie professionnelle et personnelle.
Au poids mort.

« Evidemment, tu seras la première prévenue. Nous ferons certainement des offres spéciales, abordables, pour lancer la mode. Les plus rapides y gagneront au change… Ne t’inquiète pas, je te réserve une place. »

Le sujet sur le statut de son couple est bien moins agréable à Melissa. Même si elle aimait profondément Geoffrey, mentir, l’hypocrisie perpétuelle, le masque, étaient difficiles à maintenir et à supporter au quotidien. D’autant plus avec ceux dont elle était proche. Et puis, si quelqu’un pouvait bien la comprendre, c’était une femme trompée, comme Lindsay –même si elles n’avaient visiblement pas [i]du tout[ /i] la même façon de réagir aux circonstances. Mais non : Melissa n’avouerait jamais sa honte et ses malheurs. Les apparences étaient trop importantes…E t elle avait toujours l’espoir que les choses s’arrangent. Que le mensonge devienne réalité.

Elle sourit avec, semble-t-il, joie au bonheur débordant de Lindsay. « Je suis vraiment ravie pour toi, Lindsay. » Et c’était en partie vrai. En partie, seulement. Melissa n’était pas un être tout blanc, elle était de nature plutôt jalouse et compétitive, même si cela faisait partie des nombreuses choses qu’elle étouffait sous ses dehors idéals. Elle voyait le bonheur de Lindsay avec un regard mitigé, jalouse, plus que de raison, amère, peut-être. Lindsay avait maintenant tout ce que Melissa n’avait pas. Même la situation financière, qu’elle avait gagné avec son nouvel époux.

Elles finissent le chemin dans un silence cordial, et s’installent tranquillement. Melissa retire sa cape et la pose soigneusement sur le dos de sa chaise, son sac à main lui posé sur la chaise libre voisine. Si elle tique intérieurement au vœu de Lindsay, elle n’en montre rien. Melissa croise les jambes et est momentanément sauvée par la serveuse qui vient leur apporter les cartes. Elle la remercie poliment mais se concentre sur son amie plutôt que le menu :
« Je sais… Et tu sais que… je ne suis pas certain d’être encore prête. » En quelque sorte…. Cela était trop court, pouvait-elle dire. C’était surtout par rapport à sa relation avec James, l’un de ses plus proches amis. Monsieur Walsh n’avait en soit commis aucun crime… Mais il encourageait très certainement Lindsay à continuer ce sot duel contre son ex-mari, à empêcher le petit Gabriel de voir son véritable père, pour l’élever lui-même. « Je ne suis pas à l’aise à l’idée de le rencontrer alors que cette situation entre toi et James n’est pas réglée... cela pourrait blesser James. » ajoute-t-elle avec tact et une voix apaisante, ne cherchant pas le conflit. En résumé : elle ne voulait pas entendre parler de ce Monsieur Walsh tant que James n’avait pas la garde partagé ou au moins, était autorisé à voir son enfant. Bien sur Melissa n’aurait jamais présenté les choses ainsi. Elle ne voulait pas faire de favoritisme, même si en son cœur elle pleurait pour James. Elle voulait soutenir la jeune mère à sa façon sans encourager ses agissements qu’elle désapprouvait. Sans jamais l’avoir dit directement, elle savait que Lindsay n’ignorait pas ses pensées.

Cette situation était décidément très compliquée, et délicate à gérer, d’autant plus pour elle qui cherchait à naviguer entre les flots houleux du divorce de Lindsay et James. Encore une raison pour laquelle elle désapprouvait le divorce.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMer 17 Oct - 11:24


« Evidemment, tu seras la première prévenue. Nous ferons certainement des offres spéciales, abordables, pour lancer la mode. Les plus rapides y gagneront au change… Ne t’inquiète pas, je te réserve une place. »

Lindsay répondit à cela par un grand sourire. Elle ne forçait pas le trait quand elle disait s'intéresser au travail de son amie, c'était bel et bien le cas, et même si elle s'abstint de le dire, pour ne pas se gargariser d'une fortune qu'elle n'avait pas forcément méritée en soi, que l'offre soit abordable ou pas, elle comptait bien en profiter, elle aurait sans doute les moyens.

En tout cas, si Melissa lui réservait effectivement une place, elle allait bel et bien saisir cette occasion. Et puis, ça lui donnerait un nouveau prétexte de passer du temps avec son amie. Même si elle n'avait pas forcément besoin de prétexte pour cela.

Elle ne fit aucun commentaire supplémentaire, le sujet changeait déjà de tournure, puisqu'elles parlaient à présent de Christian et du bonheur conjugal de Lindsay.


« Je suis vraiment ravie pour toi, Lindsay. »

Lindsay eut la faiblesse de penser que Melissa était sincère. Après tout, pourquoi ne le serait-elle pas ? C'était l'un des fondamentaux de l'amitié que de se réjouir du bonheur de ses proches, pas vrai ?

Et elle n'estimait pas devoir se reprocher son propre bonheur. Elle avait connu la disgrâce du divorce, mais ce n'était pas elle qui l'avait décidé, c'était James, elle n'avait absolument pas voulu cela (même si aujourd'hui, elle admettait que ça valait mieux). Elle pensait aujourd'hui mériter d'être heureuse en ménage, et elle avait aussi envie de croire que personne n'avait le droit de lui reprocher de l'être.

Seulement, la confiance que Lindsay avait dans les propos de son amie se dissipa en même temps que son sourire s'effaça de son visage en entendant sa réponse à l'idée de rencontrer Christian.


« Je sais… Et tu sais que… je ne suis pas certain d’être encore prête. Je ne suis pas à l’aise à l’idée de le rencontrer alors que cette situation entre toi et James n’est pas réglée... cela pourrait blesser James. »

Bon. Voilà, c'était dit. Encore un de leurs amis qui avaient pris le parti de James. Et ça faisait mal. Elle ne savait pas ce qu'il avait raconté à tout le monde pour la faire finalement passer pour la "méchante" de l'histoire, mais honnêtement, elle n'en pouvait plus.

"D'accord, visiblement, me blesser moi ne pose souci à personne, en revanche." Il n'y avait pas de "situation à régler" avec James, tout était clair et limpide. "James n'est pas une pauvre victime, vous ne savez pas la moitié de ce que..."

Elle prit une grande inspiration. Elle ne pouvait rien dire, mais comme c'était tentant. Et le pire, c'est que parce que quelque part elle cherchait à protéger son ex-mari en cachant ses inclinations qu'on lui reprochait encore plus la situation.

C'était James qui l'avait trompée, c'était lui qui l'avait abandonnée enceinte et demandé le divorce. C'était lui qui avait été absent à chaque moment de sa grossesse pour venir demander la garde de Gabriel comme une fleur le jour de sa naissance alors que Christian avait été le seul homme présent dans sa vie à cette époque. C'était lui qui vivait dans la débauche et l'illégalité. Mais c'était elle qu'on prenait pour une garce.


"Laisse tomber, j'ai compris... Tu sais, tu n'as pas à t'imposer ma compagnie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeLun 26 Nov - 9:06



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Divorce rimait avec disgrâce. Pour Melissa, il s’agissait de la pire conclusion, pire honte possible. Elle n’imaginait pas, jamais, qu’importe les circonstances, divorcer avec Geoffrey. Jamais elle n’apporterait une telle honte sur sa propre personne ou sur le nom Waldman. Et elle était à peu près certaine que Geoffrey non plus ne prendrait jamais cette décision : sa réputation était importante, d’autant plus qu’il était en pleine ascension au Ministère.
Evidemment chacun voyait tour à son retourneur, et prenait ses propres décisions… Mais ça ne changeait pas le fait qu’elle désapprouvait ferment la simple idée du divorce, que le mot en lui-même la terrifiait. Ce n’était pas pour rien si son Epouvantard avait cette forme-là…

… Quoi qu’il en soit, elle n’avait aucune raison de s’inquiéter…

Melissa serre les lèvres à la réaction de Lindsay. Elle n’était pas contente de blesser son amie. De ne pas être capable de la soutenir entièrement, partagée entre les deux. Elle était un peu agacée, que Lindsay fasse sa victime, elle n’était pas seule, ils étaient deux dans cette histoire, victime d’une rupture. Mais lui seul était interdit de voir son enfant. Et, oui, l’opinion de Melissa était un peu biaisé par son instinct maternel et ses idéaux, qu’une famille se composait d’enfants, de parents, mariés. Peut-être. Et par sa jalousie. Mais elle se sentait un peu coupable tout de même : les circonstances autour de la naissance du petit avaient été très éprouvantes pour Lindsay, soumise à un stress très intense.

Melissa secoue la tête pour se sortir de ses pensées et pose sa main sur celle de Lindsay sur la table, la serrant doucement, avec affection.

« Lindsay, tu es mon amie. Quoi qu’il advienne. Je suis ravie de t’avoir croisée aujourd’hui et de pouvoir enfin passer un peu de temps avec toi. Ne dis pas de sottise, je ne m’impose rien du tout. » Elle explique avec sincérité, le ton pressant. « Je suis désolée si je t’ai fait comprendre le contraire, c’est un malentendu. Tes choix sont tiens, je n’ai pas à les juger. »

Elle relâche la main de son amie pour la reposer sur son coin de table avec sa pudeur habituelle. Melissa n’était pas particulièrement tactile, comme personne. « Si tu penses avoir trouvé l’homme idéal en Christian, c’est une bonne chose pour toi. Et je suppose que c’est mon devoir en tant qu’ami de le rencontrer pour me faire ma propre opinion. » Elle ne pouvait seulement pas garantir qu’elle approuverait son nouvel époux. Mais Melissa avait l’esprit ouvert (sauf sur le divorce et quelques autres points sensibles qui la touchaient personnellement) et autant voir par elle-même… Elle n’aimait simplement pas l’image que cela pourrait donner : qu’elle approuvait le fait que James n’était pas autorisé à voir Gabriel, qu’un autre homme prenait sa place de peur. Elle jette un regard qui devient aussitôt très tendre sur le bébé qui poussait quelques adorables gazouillis. Son cœur empli de tendresse et d’envie devant cet enfant qui n’était pas le sien.

Elle retourne le visage vers la mère : « Je ne veux pas me disputer avec toi. Parlons d’autre chose pour le moment, autant apprécier ce repas non ? Et puis j’ai un présent pour ton petit ange. » elle ajoute avec un petit sourire, offrande de paix. Elle sentait que c’était le moment d’aborder le sujet pour désamorcer la discussion qui avait commencé à dégénérer.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie


Dernière édition par Melissa Waldman le Mar 18 Déc - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMar 27 Nov - 9:53


Lindsay pouvait bien reconnaître qu'elle s'était peut-être un peu emballée... Mais il était assez frustrant d'encaisser les remarques de ses amis, qui tous prenaient la défense de James, sans rien dire et en prétendant que ça ne lui faisait pas de mal. La réaction de Melissa avait été, pour ainsi dire... la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Melissa n'était pas forcément à blâmer. C'était seulement qu'à entendre le même discours constamment, elle se sentait de plus en plus seule... comme si elle avait finalement mérité ce qui lui était arrivé.

Elle songeait qu'à leur place, peut-être qu'elle aussi prendrait le parti de James... et finalement, à sa propre échelle, elle aussi le soutenait, et personne ne s'en rendait compte. Elle aurait pu le dénoncer, révéler son secret à tout le monde, non seulement cela lui aurait garanti pour de bon de garder Gabriel auprès d'elle, mais en plus, l'on aurait enfin compris l'entièreté de la situation, dont la plupart n'entrevoyaient qu'un fragment... mais il ne servait à rien d'en discuter, elle ne révélerait jamais le secret de James, et il fallait sans doute qu'elle s'habitue à ce qu'on privilégie l'homme qui avait été son époux à elle... quand bien même elle n'avait jamais rien voulu de cette situation.

Elle aurait été plus qu'heureuse, elle, d'être encore avec James, d'élever leur enfant avec lui... Il avait tout gâché. Et au moment où elle avait perdu tous ses repères, Christian lui avait donné un solide point d'ancrage, et il lui avait sorti la tête de l'eau. Il avait fait énormément pour elle, mais cela aussi, elle supposait que cela ne se voyait pas forcément, d'un point de vue extérieur. Si Melissa rencontrait Christian, elle comprendrait peut-être, c'était aussi pour cela que Lindsay voulait qu'elle le rencontre... ceci dit, ce n'était sans doute pas en chouinant qu'elle allait s'attirer la sympathie de ses proches... qui finiraient peut-être par ne plus l'être, à force.


« Lindsay, tu es mon amie. Quoi qu’il advienne. Je suis ravie de t’avoir croisée aujourd’hui et de pouvoir enfin passer un peu de temps avec toi. Ne dis pas de sottise, je ne m’impose rien du tout. Je suis désolée si je t’ai fait comprendre le contraire, c’est un malentendu. Tes choix sont tiens, je n’ai pas à les juger. »

Lindsay esquissa un léger sourire, elle n'avait aucune envie de se prendre la tête. Elle avait été vexée, elle ne pouvait pas dire le contraire, mais Melissa savait parfaitement se rattraper auprès d'elle. Et quelque part, elle aussi devait peut-être essayer de mettre de l'eau dans son vin.

Si tu penses avoir trouvé l’homme idéal en Christian, c’est une bonne chose pour toi. Et je suppose que c’est mon devoir en tant qu’ami de le rencontrer pour me faire ma propre opinion. »

Son sourire s'agrandit un peu en entendant ces mots. D'accord, elle ne pourrait sauter de l'esprit que Melissa n'acceptait de voir Christian qu'à contrecoeur, mais au moins, elle pourrait s'en faire une opinion réelle... et si elle le détestait au terme de leurs rencontres, au moins aurait-elle les meilleurs arguments pour cela...

Et oui, Christian était l'homme idéal pour elle... Elle n'aurait peut-être pas jeté son dévolu sur lui sans ce qui lui était arrivé avant, c'est vrai, mais à ce stade de sa vie, c'était définitivement de lui qu'elle avait besoin. Et puis... elle l'aimait. Ce ne devrait pas être si difficile à comprendre, n'est-ce pas ?


« Je ne veux pas me disputer avec toi. Parlons d’autre chose pour le moment, autant apprécier ce repas non ? Et puis j’ai un présent pour ton petit ange. »

"Tu n'aurais pas dû..."
, répondit Lindsay, qui maintenant se sentait embarrassée par un présent qu'elle n'avait plus le sentiment de mériter. "Je suis désolée pour ce que je t'ai dit, mais je... J'avais besoin que tu me comprennes, au moins que tu essayes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMar 18 Déc - 14:46



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa est soulagée de voir Lindsay s’apaiser. Elle n’était pas forcément d’humeur à écouter pleurnicher, aussi malheureuse son amie soit-elle. La situation était délicate, et si Melissa ne manquait pas de doigté en général, elle préférait éviter les complications le plus possible. Eviter les problèmes, les altercations, d’affronter ses problèmes… Un art qu’elle maîtrisait à la perfection. Surtout avec Geoffrey.
Peut-être son patronus prendrait-il la forme d’une autruche. Cela ne serait pas étonnant, en tout cas. Heureusement elle ne risquait pas d’avoir l’utilité d’appeler un Patronus, ni dans son métier, ni dans sa vie en général.

Elle avait réussi à rattraper son erreur, et à apaiser son amie. Et si elle avait toujours aussi peu envie de rencontrer Christian, elle ferait l’effort. Cela ne l’obligeait à pas l’apprécier (seulement à faire semblant, ce qui était devenu sa première spécialité) mais au moins cela permettrait à sa relation avec Lindsay de ne pas dégénérer… Et de continuer à garder un œil sur l’adorable petit Gabriel, qui avait besoin d’une maman épanouie pour bien grandir. Autant s’assurer par elle-même que Christian Walsh avait de bonnes intentions envers Lindsay et son bébé.
Elle avait beau parler avec Lindsay, le regard de la couturière n’arrêtait pas de retomber sur l’enfant, encore et encore, lui qui gazouillait toujours tranquillement dans son coin, petit ange d’innocence. Elle était tellement faible face aux plus jeunes…

« Pas de soucis, Lindsay. Je peux comprendre que c’est une situation difficile, pour tous les partis. » Elle est coupée par la serveuse qui vient prendre leur commande. Les deux femmes commandent ce qu’elles veulent avant de se retrouver à nouveau seules, Melisa bien pressée d’en finir avec ce sujet beaucoup trop problématique… « Essayer n’est pas un problème, ne t’inquiète pas. » Elle a un sourire compréhensif et sort de son sac à main le paquet soigneusement emballé qu’elle avait récupéré en vitesse à sa boutique avant d’aller manger avec Lindsay.  Melissa le lui tend avec un sourire : « Je suppose que je devrais attendre ses un an, mais ils sont prêts alors.. J’espère que ça te plaira. »

Le paquet contenait plusieurs ensembles assortis pour bébé, que Melissa avait bien sûr désigné et cousu elle-même. Tout dans un style adorable et avec de beaux tissus de qualité. Ce qui aurait sûrement coûté une petite fortune à l’achat, mais puisqu’elle les avait fait elle-même elle n’avait eu qu’à se procurer les tissus. « Ils sont enchantés pour s’adapter à la taille de l’enfant. Ils grandissent tellement vite ! C’est la nouvelle mode, que des vêtements pour bébés qui grandissent avec les petits. Ceux-là devraient, normalement, tenir jusqu’à ses trois à quatre ans. Bien sûr tu pourras toujours revenir me voir pour des modifications, si besoin est. »  
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeVen 21 Déc - 9:37

« Pas de soucis, Lindsay. Je peux comprendre que c’est une situation difficile, pour tous les partis. »
En effet, et en mettant sa rancœur et sa mauvaise foi de côté, elle pouvait bien reconnaître que cette situation était difficile pour James également. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle avait l’intention de se montrer plus clémente en quoi que ce soit. Cela ne changeait rien à ce qu’il lui avait fait… ni à qui il était.

Alors oui, c’était en effet une situation difficile pour tous les partis, mais elle n’avait pas l’intention de faire les efforts que l’on jugeait nécessaires de sa part pour les rendre plus simples. Elle était sûre de ses choix et de ses opinions, et personne ne lui ferait changer d’avis sur ce point.


« Essayer n’est pas un problème, ne t’inquiète pas. »

Mais au-delà d’essayer, Lindsay avait envie que l’essai soit fructueux, et là, elle savait que ce ne serait pas aussi simple. Pas que Christian ait quoi que ce soit à se reprocher… Lindsay estimait même qu’il avait tout du gendre idéal, mais ses amis, qui étaient aussi ceux de James, seraient forcément portés à lui préférer le libraire… c’était comme ça…

Et d’ailleurs, elle ne demandait pas à ce qu’on préfère Christian à James… juste… eh bien, qu’on accepte la présence de son mari, c’est tout. Mais c’était visiblement beaucoup déjà.

Alors elle préférait se concentrer sur le cadeau qui lui avait été offert, et qui était en effet une très charmante attention…


«Je suppose que je devrais attendre ses un an, mais ils sont prêts alors.. J’espère que ça te plaira./ Ils sont enchantés pour s’adapter à la taille de l’enfant. Ils grandissent tellement vite ! C’est la nouvelle mode, que des vêtements pour bébés qui grandissent avec les petits. Ceux-là devraient, normalement, tenir jusqu’à ses trois à quatre ans. Bien sûr tu pourras toujours revenir me voir pour des modifications, si besoin est. »

"C’est vraiment adorable", commenta Lindsay, sincèrement ravie. "Je vais vraiment devoir passer à la boutique, vous faites réellement des merveilles. Et j’aurais bien besoin de refaire ma garde-robe, d’ailleurs."

Elle préférait largement s’épancher sur ce genre de sujets que de revenir sur ceux qui risquaient de fâcher. Elle, elle avait envie de passer un bon moment avec son amie, rien d’autre, pas de s’entendre, une fois n’est pas coutime, condamner ses choix… alors qu’elle n’avait pas spécialement le sentiment d’avoir choisi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMar 12 Fév - 9:05



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa pensait être dans une assez bonne position pour juger. Après tout elle était dans une situation… circonstancielle. Son mari la trompait, mais elle restait avec lui. Son mari la trompait, mais elle l’aimait encore. Et elle ne voulait pas le quitter, jamais. Elle ne comprenait pas qu’on puisse agir d’une telle manière, malheur ou non, la réputation était primordiale.
Mais bon, clore le sujet était pour le meilleur. Et les enfants étaient sensibles aux humeurs, elle ne souhaitait pas que Gabriel s’agite parce que sa mère et son amie haussaient le ton.

Melissa laisse échapper un petit rire ravi. « Je suis contente qu’ils te plaisent. Espérons que le petit Gabriel les trouvera à son goût. » Parce que, il fallait l’avouer, elle avait avant tout l’intérêt du petit bonhomme à cœur, lorsqu’elle avait préparé ses vêtements. Rien de plus inspirant qu’une nouvelle vie au regard encore innocent posé sur le monde, loin de tous les soucis et drames des adultes. Il était précieux, Gabriel. Elle était terriblement jalouse.

Melissa hoche la tête et bois une gorgée. En effet, Lindsay avait bien besoin de refaire sa garde-robe, même si elle ne lui dirait pas comme cela, car cela faisait bien trop longtemps qu’elle l’avait eue en tant que clientes, depuis avant l’accouchement, et les modes avaient avancées depuis ! De plus à ce qu’avait compris Melissa, le nouvel époux de son amie était bien plus à l’aise financièrement que ce qu’avait été James. Il fallait absolument qu’elle l’emmène chez Madame Guipure, pour son propre intérêt ainsi que celui de la caisse de la boutique de prêt à porter. « Absolument. Il faudra que tu m’envoie un hibou, le jour où tu comptes venir, comme ça je m’occuperais personnellement de toi. Je connais déjà tes goûts, donc ce sera plus facile »

Elle sourit après réflexion : « A moins que tes goûts aient changés ? Si tu as envie de changement ? Dans tous les cas je prendrais bien soin de toi, tu peux me faire confiance. » Les goûts changeaient, après tout, c’était naturel de se lasser, de vouloir aller vers le changement. Ainsi étaient les hommes, la plupart du temps. Mais Melissa, elle, aimait ses petites habitudes, son chemin tout droit, la sécurité de son foyer officiellement sans reproches… Elle ne voulait pas perdre tout ça. Elle avait définitivement peur du changement.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeJeu 14 Fév - 12:00


« Je suis contente qu’ils te plaisent. Espérons que le petit Gabriel les trouvera à son goût. »

Lindsay répondit par un sourire. Gabriel en était pour le moment réduit à des manières de s'exprimer relativement primaires, qui se réduisaient à des sourires, des babillements et des grimaces.

Il n'avait pas de goût vraiment prononcé pour la mode, sans vouloir trop s'avancer, elle doutait fort que la couleur ou la coupe de ces vêtements la touchent en quoi que ce soit. En revanche, la matière sans doute davantage, et ce n'est qu'en le lui faisant essayer que Lindsay le constaterait. Elle espérait que Gabriel serait aussi conquis qu'elle, sinon, ce serait tout de même un comble.


« Absolument. Il faudra que tu m’envoie un hibou, le jour où tu comptes venir, comme ça je m’occuperais personnellement de toi. Je connais déjà tes goûts, donc ce sera plus facile »

Lindsay ne prenait pas mal le fait que son amie ne la contredise pas quand elle affirmait que refaire sa garde-robe ne serait pas du luxe. C'était vrai, Lindsay était élégante et très coquette, mais ses tenues commençaient à dater un peu, et la mode passait vite. Depuis la naissance de Gabriel, et même si elle en avait davantage les moyens, Lindsay s'était concentrée sur son fils, sur tous les changements qui avaient ordonné son existence, et sa tenue était passée au second plan. Sans compter que sa morphologie avait également un peu changé depuis sa grossesse, même si ce n'était pas le constat le plus agréable à faire.

Et puis, Melissa ne perdait pas le nord, elle avait l'esprit commerçant. même avec ses amis. Et puisqu'elle faisait très bien son travail, elle n'avait pas à en rougir. Par ailleurs, Lindsay préférait largement être conseillée par quelqu'un qui la connaissait bien et ne se tromperait pas sur ses goûts.


« A moins que tes goûts aient changés ? Si tu as envie de changement ? Dans tous les cas je prendrais bien soin de toi, tu peux me faire confiance. »

L'idée était tentante, en réalité. Lindsay avait besoin de renouveau, et ses choix de vie parlaient pour elle, à ce stade... Elle estimait que son style n'était pas mauvais, mais en changer un peu pourrait ne pas être un mal malgré tout.


"En fait, je ne serais pas contre un petit relooking. Je te laisserai me surprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeJeu 2 Mai - 9:56



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa avait fait mouche, alors. Elle a un petit sourire satisfait. A force, le métier lui avait fait gagner quelques habitudes utiles. Oh, elle avait toujours eu l’œil, pour observer et se bâtir des premières opinions par l’étude comportementale. C’était nécessaire dans un lieu tel que le Ministère. Depuis le temps, elle s’était rouillée, mais devenir couturière et, surtout, vendeuse, lui avait permis d’entraîner à nouveau son œil. Il fallait rapidement deviner ce qui plairait au client, notamment avec leur manière de s’habiller, de se tenir, de se comporter… Et parfois, il fallait lire entre les lignes et comprendre que certain cherchaient le renouveau.

Cela n’était pas complètement étonnant, pour Lindsay. Son amie avait connu une période très difficile, et de nombreux changement. Son divorce, la naissance, son remariage… C’était une occasion rêvée pour en faire profiter sa garde-robe.

Si Melissa n’appréciait, ni ne comprenait, tous les choix de Lindsay ; et que la jeune femme n’était pas disposée à entendre sa véritable opinion, ni ses conseils… Elle pouvait la conseiller pour ce qui était de la mode.
Il pouvait s’agir d’un détail, pour certain. Mais Melissa savait que pour se sentir bien dans sa peau et dans son corps, il fallait aussi être à l’aise avec ses vêtements… Comme le lui avait encore rappellé Agrippine Tuft.

C’était donc encore plus ridicule qu’elle-même ne soit pas satisfaite de son style, classique et élégant, mais d’une sobriété ennuyeuse. Un style qu’elle s’était construite pour aller avec celui de Geoffrey, pour faire belle à son bras sans lui faire de l’ombre, pour être la Madame Waldman dont il avait besoin.
Ce n’était pas pour autant qu’elle était satisfaite du résultat.

« Je ferais de mon mieux, promis. » Elle sourit et croise les jambes, alors que la serveuse leur apporte leurs entrées, forts appétissantes. Melissa commence à couper proprement sa salade. « Madame Walsh, je vais faire de vous une figure de mode. » ajoute-t-elle avec un sourire amusé. « Un relooking par l’une des styliste de Celestina Moldubec, tu vas pouvoir te vanter auprès des amis de ton époux ! »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeVen 3 Mai - 10:42



« Je ferais de mon mieux, promis. »

Et le mieux de Melissa serait forcément excellent. Son amie ne menait peut-être pas la carrière à laquelle elle s'était promise avant son mariage, mais elle n'en était pas moins une couturière de talent en plus d'une redoutable vendeuse, alors elle ferait sans doute des miracles.

La preuve, elle parvenait presque à transformer un déjeuner amical en repas d'affaires, un peu plus et Lindsay se demanderait si toute cette situation y compris le cadeau à Gabriel, n'avait pas juste vocation à l'harponner comme d'autres de ses clients.

Mais non, elle ne le pensait pas vraiment. Elles n'étaient pas d'accord sur tout, soit, c'était entendu, mais leur amitié restait sincère, pas vrai ?


« Madame Walsh, je vais faire de vous une figure de mode. Un relooking par l’une des styliste de Celestina Moldubec, tu vas pouvoir te vanter auprès des amis de ton époux ! »

Oh, Lindsay n'en demandait pas tant. L'idée d'être suffisamment élégante pour plaire et ne pas se fondre dans la masse lui plaisait, mais pas non plus celle d'attirer les regards. Elle préférait largement y trouver un juste équilibre.

Enfin, dans tous les cas, pour être une gravure de mode, il faudrait que Lindsay en ait le physique peu importe la tenue, et elle était loin d'avoir la plastique impeccable de Celestina Moldubec.

Pour ce qui était des amis de son époux. C'était bête car c'était sans doute dit sans malice, mais Lindsay y perçut comme une pique à son adresse.


"Je préfèrerais déjà convenir à mes propres amis, puisqu'ils ne peuvent apparemment pas être les mêmes que ceux de mon mari"
, observa-t-elle en baissant les yeux sur son entrée, qu'elle picorait du bout de sa fourchette.

Bon, d'accord, mieux valait se taire que de dire des choses pareilles, mais même des remarques comme celle-ci lui communiquaient le sentiment qu'il y aurait toujours un clivage entre elle, Christian, et leurs amis respectifs. Encore que non, les amis de Christian l'appréciaient et l'avaient très bien intégrés.

Mais ses amis à elle pleuraient tous sur le sort de James comme si c'était elle qui l'avait abandonné enceinte pour aller vivre elle ne savait quelle relation contre-nature avec l'un de ses collègues. Lindsay était au fond du goufre, et sans Christian, elle ne s'en serait peut-être jamais sortie, elle aurait voulu que ses proches soient au moins capables de lui reconnaître ça.


"Mais je suis sûre que tu feras des merveilles. Comme toujours."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeVen 17 Mai - 10:11



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Melissa aurait dû s’en douter, que ses paroles seraient détournées, connaissant son amie. La sorcière essayait de se mettre à la place de Lindsay, vraiment. Mais elle ne pouvait pas. Car les choix qu’avait fait la jeune femme lui échappaient totalement, allait à l’encontre de ce à quoi elle croyait dur comme fer. Pourtant Lindsay était son amie, alors elle faisait son possible pour être à l’écoute et ne pas juger trop durement… Peut-être que Lindsay aurait mieux compris son point de vue et ses conseils, si elle avait sur la vérité sur la situation matrimoniale chaotique de Melissa. Mais elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas dire à haute voix une vérité qui la terrifiait. Révéler ses hontes et ses malheurs, qui pourraient être utilisés contre elle ou, pire, contre son mari. Elle aimait Geoffrey et ne voulait pas lui causer du tort. Se confier n’était pas une option.
Surtout pas à Lindsay, à l’heure actuelle, car Melissa ne connaissait pas son nouveau mari (et n’avait toujours pas envie de le faire, même si, en y repensant, il avait un haut poste au Ministère et pouvait faire une bonne relation pour les Waldman…) et n’avait pas particulièrement envie que quoi que ce soit tombe dans ses oreilles. Melissa avait assez confiance en Lindsay, bien sûr, mais il y avait des choses que, ni elle, ni personne d’autre, ne pouvait apprendre.

« Je te remercie pour ta confiance. » Elle prend une gorgée, calmement. Heureusement qu’elle était patiente. « Tu sais très bien que ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, Linday. Je sais que ce n’est pas facile, pour toi, mais tu dois arrêter de tout prendre comme une attaque personnelle. Je pense juste au fait qu’il ne doit pas être facile, de te familiariser avec cette nouvelle vie, et ces nouvelles personnes. Et j’aimerais que cela se passe au mieux pour toi. » Qu’elle arrête de se victimiser car, même si elle était une victime dans cette histoire, elle n’était pas la seule, et qu’importe : elle avait retrouvé, amour, sécurité et enfantement, ce qui était loin d’être donné à tout le monde ! Lindsay réalisait-elle seulement la chance qu’elle avait ? Mais Melissa se retient de lui dire, pour ne pas échauffer la situation.

Encore une fois, elle couvrait le conflit avant qu’il ne naisse, agite un drapeau blanc pour calmer les nerfs. Melissa détestait vraiment les conflits. Même s’il était impossible de vivre sans eux –ce qui l’aurait arrangée- si elle pouvait les éviter… Elle les évitait. Elle considérait que la répartition par Maisons à Poudlard était source d’inégalité et de ces mêmes conflits qu’elle rejetait mais, il fallait avouer que cela était réaliste. Elle n’était pas assez courageuse pour les affronter. Serpentard lui avait convenu mieux qu’une capeline sur mesure.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeDim 19 Mai - 9:29



« Je te remercie pour ta confiance. »

Lindsay esquissa un fin sourire. Elle savait bien qu'elle s'était emportée pour rien et appréciait que son amie ne lui en tienne pas rigueur. Ces derniers temps, elle avait tendance à tout prendre comme une attaque personnelle, elle en deviendrait presque paranoïaque, et par conséquent forcément très agréable.

Bien sûr, elle était capable de se donner toutes les excuses du monde : sa situation, qui n'était pas complètement idéale, ce qu'elle avait appris sur James et qu'elle ne digérait toujours pas, Gabriel qui ne faisait toujours pas ses nuits et la soumettait à une fatigue peut-être un peu trop aiguisée... ça et sa susceptibilité naturelle, car Lindsay n'avait pas attendu toutes ces histoires pour prendre aisément la mouche... mais il est vrai, elle était à fleur de peau.

C'était comme si elle cherchait à éloigner volontairement ses proches de crainte qu'ils s'en chargent avant elle. Peut-être, aussi, qu'elle n'était pas aussi confortable qu'elle voulait bien le prétendre avec certains de ses choix.


« Tu sais très bien que ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, Linday. Je sais que ce n’est pas facile, pour toi, mais tu dois arrêter de tout prendre comme une attaque personnelle. »

Bon, voilà qui était dit. Mais Lindsay n'en voulait pas à Melissa pour sa franchise. Elle avait effectivement raison... elle prenait tout pour une attaque personnelle.

Pourtant, elle ne pouvait pas affirmer non plus que sa vie était difficile. Elle savait d'ailleurs que c'était ce que ses amis lui reprochaient. C'était peut-être James qui l'avait quittée, mais au final, c'était elle qui semblait bénéficier de ce mariage, avec un mari riche, la garde de leur enfant et une nouvelle condition sociale pour aller avec quand James restait seul (enfin ça, hein...) et loin de Gabriel...

Et ils avaient raison, ce n'était pas de sa vie qu'elle se plaignait, au contraire, elle était heureuse avec Christian... c'était seulement qu'en compagnie de ses proches, elle avait le sentiment de ne pas mériter son bonheur. Elle culpabilisait peut-être un peu, aussi.


« Je pense juste au fait qu’il ne doit pas être facile, de te familiariser avec cette nouvelle vie, et ces nouvelles personnes. Et j’aimerais que cela se passe au mieux pour toi. »  

"Tout se passe bien pour moi",
reconnut-elle doucement. Et sa nouvelle vie lui plaisait vraiment... ce n'était pas du tout ce qui était difficile en soi. "Vraiment, je suis désolée de donner l'impression de me plaindre." Et pour la peine, ses excuses étaient vraiment sincères en l'occurrence. "C'est seulement qu'il y a des choses que j'aurais voulu ne pas voir changer. C'était inévitable, je sais bien, mais ça me manque, parfois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Melissa Waldman
▌ Messages : 137
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Geoffrey Waldman, son époux. (qui a dit que l'amour était aveugle ?)

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Kate Winslet

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeMer 15 Juil - 22:20



✂ Taking care of friendship like of the children
Vieille amitié ne craint pas la rouille
Lindsay &  Melissa
Elle est soulagée que Lindsay ne prenne pas à nouveau la mouche avec ses remarques, et ne regrette pas d'avoir été un peu sincère. Elle voulait bien ménager Lindsay en partie, mais il y avait des limites. Et si Melissa appréciait grandement son amie, elle avait aussi énormément d'affection pour son ex mari et n'appréciait vraiment pas cette situation avec le bébé. Pas qu'elle puisse se mettre à sa place, puisqu'elle n'avait jamais réussi à avoir d'enfant, et préférait mourir que de divorcer et "s'humilier" de la sorte... Mais tout de même, priver un père de son enfant... Cela n'allait pas cesser de la déranger du jour au lendemain.

En attendant, Lindsay semblait avoir réalisé que son comportement des derniers temps n'était pas des plus faciles... Melissa lui sourit.

« J'accepte tes excuses. Et je suis sincère quand je dis que te voir si épanouie me ravie. » Même si... Elle n'allait pas entièrement se mentir, elle était jalouse, aussi. Lindsay avait retrouvé l'amour, une situation plus belle qu'avant, et avant un enfant... Sans s'en rendre compte, elle étalait son bonheur sous le nez d'une femme qui était loin d'être heureuse... Mais comment aurait-elle pu savoir, quand Melissa faisait tout son possible pour faire croire que sa vie n'était que perfection ?

« Je te comprend, tu sais... Le changement est effrayant. Il est bien plus confortable de rester dans un environnement familier.. Sans que rien ne change jamais. » Et donc ignorer ce qui n'allait pas pour garder ses tristes habitudes... « Qu'en est-il du travail ? Est-ce que tu comptes reprendre, ou rester mère au foyer ? » Elle demande, sincèrement curieuse. Melissa ne voit pas de mal à ce deuxième choix, elle serait bien mal placée pour juger puisqu'elle avait tout quitté pour devenir femme au foyer (jamais mère...). Dan leur monde, et leur époque, c'était la norme que les hommes travaillent en priorité, et que les femmes se consacrent plus à leurs familles... Avec sa nouvelle situation, Lindsay aurait pu se le permettre, même si la connaissant, elle risquait de s'ennuyer un peu.
.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

I know I'm not the only one
✂ Just gonna stand there and watch me burn Just gonna stand there and hear me cry But thats alright because I love the way you lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lindsay Walsh
▌ Messages : 377
Humeur :
Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitimeJeu 16 Juil - 12:46


« J'accepte tes excuses. Et je suis sincère quand je dis que te voir si épanouie me ravie. »

Sans être arrogante non plus (du moins pas qu'elle sache), Lindsay était quelqu'un de fier, ce n'était pas pour rien si elle se sentait quelque peu incomprise et avait quelque difficulté à ne pas le faire remarquer, mais elle n'avait aucune envie de se prendre la tête avec Melissa. Elle devait cesser de tout surinterpréter et admettre que ses choix et décisions ne seraient jamais entièrement compris de ses proches, puisqu'elle leur dissimulait à tous une part de vérité qui n'était pas négligeable.

Melissa la voulait heureuse et épanouie, et là-dessus, elle était convaincue de l'entière franchise de son amie, c'était ce qui comptait, et c'était définitivement ce qu'elle préférait garder à l'esprit plutôt que de se mettre martel en tête.


« Je te comprend, tu sais... Le changement est effrayant. Il est bien plus confortable de rester dans un environnement familier.. Sans que rien ne change jamais. »

Oui, il y avait plein de choses qu'elle aurait voulu ne pas voir changer. Mais dans le cas de Lindsay, ce changement avait été salvateur. Il le fallait, tourner la page sur certaines choses et accepter que tout ne soit pas comme avant. Sa vie comme elle avait été n'aurait guère pu continuer encore, ce serait se leurrer nettement que de le prétendre, et elle était heureuse. Il fallait accepter de ne pas tout avoir.

Et en matière de changement, il valait mieux qu'elle s'en fasse une philosophie très rapidement. Elle était bien loin de s'en rendre compte encore, mais les circonstances la placeraient face à la sévère vérité sans lui laisser le moindre choix. Le décès brutal de Christian, le retour de James dans sa vie, et donc de Gabriel dans la vie de James... tout ça était à l'heure actuelle proprement inconcevable pour Lindsay.

« Qu'en est-il du travail ? Est-ce que tu comptes reprendre, ou rester mère au foyer ? »

"Je ne suis pas entièrement décidée, à vrai dire"
, répondit honnêtement Lindsay. "Je culpabilise chaque fois que je laisse Gabriel, même le temps de quelques courses, alors je n'imagine pas ce que ce sera si je reprends le travail, même si ce ne serait qu'à temps partiel."

Elle esquissa un fin sourire. Travailler n'était plus nécessaire, ce pourrait même sembler dégradant, dans sa condition présente. Quand elle était mariée à James, leurs deux salaires n'étaient pas de trop pour joindre les deux bouts, mais avec Christian, la question ne se posait pas, et l'on attendrait sûrement d'elle qu'elle reste sagement à la maison.

Mais Christian était prête à l'encourager à reprendre si elle le décidait, et depuis qu'elle avait quitté Poudlard, elle avait travaillé presque en continu. Elle avait du mal à envisager de décrocher complètement.


"En même temps, je crois que j'aurais du mal à arrêter complètement. Le travail me manque beaucoup."

A Melissa, elle pouvait bien le dire, elle aussi travaillait. C'était un discours plus difficile à adresser à d'autres femmes au foyer bien installées dans la vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Empty
Message#Sujet: Re: Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)   Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Vieille amitié ne craint pas la rouille (Melissa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-