AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeVen 13 Juil - 14:00


Quand on ouvre les yeux sur les injustices de ce monde, quand on se sent saisi du désir de les réparer, on se sent bien souvent... submergé par le nombre de responsabilités qui, soudain vous incombent, par la charge de travail à fournir pour apporter ce qui ne se révèle qu'être un maigre fragment de pierre à l'édifice, au mieux une poignée de poussière.

On ne peut pas aider tout le monde, c'est ce qu'on dit, mais Isabel n'avait que faire de ces anciennes maximes. Elle voulait aider tout le monde, et elle ne voulait surtout pas laisser qui que ce soit sur la touche. Ce n'était pas possible, d'accord, mais en admettant que les choses étaient impossibles, on ne faisait plus rien, et Isabel voulait agir, dans tous les cas.

Optimiste dans tous les cas, elle était persévérante et n'abandonnait jamais les causes qui l'intéressaient. Pour cette raison, quand une cause lui tenait à coeur, elle la soutenait jusqu'au bout, et ne la négligeait certainement pas, même sous des prétextes personnels.

Ces derniers temps, depuis qu'elle avait retrouvé la trace de Seth, surtout, elle avait beaucoup à penser et plus encore à gérer, mais ce n'est pas pour autant qu'elle comptait laisser de côté celles et ceux qu'elle s'était jurée d'aider et de soutenir. Elle aimerait pouvoir se dédoubler, elle aimerait pouvoir être partout à la fois et avoir plus de temps. En attendant, elle divisait son temps du mieux qu'elle pouvait. Heureusement qu'elle n'était pas de ces femmes qui espéraient mener une carrière, elle n'aurait vraiment pas le temps là.

Et cet après-midi, elle avait décidé de le consacrer à la jeune Amy.

Elle savait que la jeune fille (qui était maintenant une jeune femme) n'avait plus vraiment besoin d'elle depuis qu'elle avait trouvé des parents aimants pour l'adopter. Mais ce n'est pas pour autant qu'Isabel comptait l'abandonner du jour au lendemain.

Quand Isabel avait visité l'orphelinat londonien, l'histoire de la jeune Amy Benson l'avait immédiatement touchée. Cette pauvre enfant abandonnée par ses parents, victime d'un traumatisme semble-t-il si douloureux qu'elle ne savait pas en parler. Victime d'une agoraphobie manifeste. Elle suscitait la compassion, et Isabel s'était tout simplement attachée à celle qui à l'époque n'était encore qu'une enfant. Donc elle estimait normal de lui rendre régulièrement visite.

Elle l'avait prévenue, elle savait que Amy n'aimait pas être prise au dépourvu. Alors qu'elle frappait à sa porte, Isabel espérait quand même qu'elle trouverait une Amy heureuse et dans de bonnes dispositions.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeSam 14 Juil - 11:22




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

Toujours aucune nouvelle de Dennis... Je dois bien reconnaître que ça commence à m'inquiéter. Et dire que ça "commence" à m'inquiéter, c'est un euphémisme quand on sait que j'ai tendance à m'inquiéter de tout dans tous les cas. Mais à l'heure actuelle, avec tout ce que je suis en train de découvrir et de vivre, j'aurais vraiment besoin qu'il soit à mes côtés. J'ai besoin de retrouver le seul vrai ami que j'ai jamais eu, j'ai besoin de me sentir moins seule... Et ça doit sembler absurde que je dise ça, parce qu'en y regardant de près, je n'ai sans doute jamais été aussi entourée de toute ma vie. Que ce soit par mes parents adoptifs, qui m'ont toujours apporté tout le soutien et tout le suivi dont j'avais besoin. Ou par tous ces sorciers que je rencontre et qui ont à coeur de me protéger contre un ennemi que je sais maintenant ne pas avoir fantasmé, qui est bel et bien présent. Et puis, il y a ces autres personnes, extérieures à toutes ces histoires (en apparence en tout cas) qui ont toujours fait preuve de gentillesse et de patience avec moi.

Isabel est le premier exemple qui me vient à l'esprit si je dois penser à une personne bienveillante, qui a toujours voulu me voir m'en sortir, bien avant que je ne fasse la rencontre de mes parents adoptifs. Elle s'est toujours montrée douce, compréhensive, avec moi, elle venait souvent à l'orphelinat, elle me tenait compagnie, elle me parlait... Avec elle, je me suis sentie en sécurité, tout simplement. Et je ne la remercierai jamais assez pour ça... Je suis heureuse que même adoptée, elle tienne toujours à me voir. Aujourd'hui, elle vient me rendre visite, et je suis sûre que ça va me faire du bien. Puis, qui sait, ça va peut-être me permettre de lui demander des nouvelles de Dennis ? Avec un peu de chance, elle est encore en contact avec lui ? J'en attends peut-être trop, mais dans tous les cas, je suis heureuse de sa visite. J'en ai grand besoin, je crois bien. Quand elle frappe à la porte, je l'accueille et parvient même à lui sourire.

-Bonjour Isabel, entre.
Je lui laisse l'espace de rentrer avant de fermer la porte derrière nous. J'ai préparé du thé et du gâteau, j'ajoute, fière de cet effort social qui paraîtrait anodin à d'autres. Comment vas-tu ?





© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeLun 16 Juil - 15:59


-Bonjour Isabel, entre.


Amy l'accueillit avec le sourire. Aux yeux d'Isabel, c'était un excellent signe. La jeune femme estimait bien connaître la jeune orpheline, cela faisait des années maintenant qu'elles s'étaient rencontrées, et elle savait donc que les sourires de la jeune femme étaient une denrée rare dont il fallait savoir profiter.

Isabel prit donc l'invitation d'Amy à la lettre et entra. Elle avait eu quelquefois l'occasion de venir voir la jeune fille ici depuis qu'elle avait été adoptée, et elle trouvait que c'était un cadre idéal pour elle. Non content de s'être trouvé des parents adoptifs compréhensifs, patients et affectueux, elle vivait dans un confort bien mérité. Elle était bien, elle avait toutes les clés en mains pour prendre le taureau par les cornes et aller de l'avant dans la vie.

Mais le confort et l'affection de ses proches, si cela fait beaucoup, ne suffisait pas toujours, et Isabel avait conscience de cela.


J'ai préparé du thé et du gâteau.


Isabel sentait bien que la jeune fille était fière de ce petit exploit, et elle allait l'apprécier comme tel. Elle savait que tout effort social était un exercice compliqué pour Amy. Elle n'avait pas l'air de s'être forcée, elle avait juste voulu lui faire plaisir, et c'était apprécié. Isabel aimait voir ainsi sa protégée s'en sortir. Elle avait encore du chemin à faire, mais elle était sur la bonne voie, c'était ce qui comptait.

Elle s'installa et laissa à son hôtesse du moment le soin de lui servir une tasse de thé chaud, qui serait fort apprécié. Pendant ce temps, Amy lui demanda comment elle allait.

-Comment vas-tu ?


"On ne peut mieux", affirma-t-elle avec enthousiasme.

Ce n'était pas mensonge ni ironie. Isabel allait bien. Bien sûr, il y avait toujours des bémols, sa vie n'était pas parfaite, mais Isabel éprouvait une immense reconnaissance envers la vie pour tout ce qu'elle possédait.

Et fréquenter au quotidien personnes plus miséreuses contribuait à cet état d'esprit. Oser se plaindre ou être malheureuse dans la situation où elle se trouvait serait une folle ingratitude.


"Et toi alors ? J'aurais dû venir te voir plus tôt, j'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis une éternité."

Et je veux m'assurer que tout va bien pour elle depuis la dernière fois. Je suis plutôt confiante.



_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeLun 23 Juil - 10:30




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

J'affiche un sourire quand Isabel me répond qu'elle va "on ne peut mieux". Je ne l'ai jamais entendu me répondre qu'elle allait mal. Je pourrais prendre ça pour de la politesse et une simple convenance, mais la jeune femme est si... positive, lumineuse, agréable, capable de voir le meilleur côté des choses et des autres, que je ne suis pas sûre qu'elle soit capable d'aller mal. Elle côtoie la misère au quotidien, pourtant, avec toutes les associations qu'elle fréquente et qui la confrontent aux difficultés du monde, mais toujours, elle voit cela sous un jour positif, au lieu de se laisser déborder par toutes la douleur dont elle est témoin, elle décide de la soigner à son échelle, et moi je trouve ça beau. Oui, quand Isabel m'affirme qu'elle va bien, je ne peux vraiment que la croire. J'esquisse un fin sourire pour lui faire comprendre que je ne lui en veux pas de ne pas être venue me voir plutôt.

-C'est pas grave, j'ai été assez... occupée, ces derniers temps, de toute façon.

J'aurais pu prendre sur moi et l'inviter chez moi de mon côté, mais j'ai été préoccupée par tellement de choses qu'Isabel est un peu passée au second plan, c'est un fait. Je suis contente de la voir maintenant, et sa présence me fait du bien, mais j'ai eu beaucoup de choses en tête. Beaucoup trop de choses, je devrais dire. Je me serais bien épargné beaucoup d'entre elles, mais j'essaie d'aller de l'avant, et pour ça, je crois qu'Isabel pourrait vraiment me féliciter.

-J'ai pas mal... travaillé sur moi-même, sur mon passé, ce genre de choses.

Et pour certaines choses, je le regrette. Je me serais bien épargné de croiser de nouveau le chemin de Tom, surtout que je n'ai pas le sentiment que ça ait servi à grand chose. Mais forcément, c'est trop tard. Et pour le reste... j'angoisse de revoir Dennis, mais j'en meurs d'envie, en même temps. Je ne peux pas parler de tout ça en détails à Isabel. Elle a beau être sympathique et compréhensive, c'est bien trop étrange, tout ça.
[/color]



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeLun 30 Juil - 11:49

-C’est pas grave, j’ai été assez… occupée, ces derniers temps.
Voilà une réponse à laquelle Isabel ne s’était pas attendue mais qui ne manqua pas de la réjouir malgré tout. Ce n’est pas qu’elle s’imaginait sa jeune interlocutrice incapable de faire quoi que ce soit de ses dix doigts, mais elle connaissait sa difficulté à interagir avec les autres, ses difficultés à s’intégrer, le labeur que représentait le moindre pas qu’elle faisait dehors, alors pour elle, si elle avait été occupée ces derniers temps, c’était forcément un excellent signe.

Cela ne disait rien, évidemment, à la jeune femme de ce qu’Amy avait fait et qui avait à ce point accaparé son attention, mais elle avait bien l’intention d’assouvir sa curiosité et de poser les questions qui s’imposaient. Elle y mettrait les formes, bien sûr, parce qu’elle savait combien parler d’elle demandait de l’effort à la jeune orpheline, mais elle espérait bien réussir à lui tirer les vers du nez. En douceur, bien entendu.

Mais au moment de poser plus de questions, Amy prit le parti d’y répondre un peu par elle-même. Le discours restait assez énigmatique, mais tout de même un bon début, et qu’Isabel décidait de trouver très encourageant en tout cas.


-J’ai pas mal… travaillé sur moi-même, su mon passé, ce genre de choses.
Ce genre de choses, cela faisait beaucoup de choses. Isabel connaissait bien Amy, assez pour savoir à quel point ça ne devait pas être simple pour elle de travailler sur elle-même. Mais à ce titre, la jeune femme se doutait que les parents adoptifs d’Amy avaient véritablement été d’une aide précieuse pour elle. Elle avait eu de la chance de tomber sur un couple aussi compréhensif, qui ne faisait pas qu’accepter les « défauts » de la jeune femme, mais cherchaient aussi à les corriger.

"Oh… eh bien, je suis fière de toi, vraiment.", répondit Isabel avec enthousiasme. "Et ce travail sur toi, comment se présente-t-il ?"

Elle ne voudrait peut-être pas en parler, parce que ce serait justement un peu trop… personnel, mais après tout, Amy pourrait bien décider de ne pas lui répondre si cela devait la déranger, d’une manière ou d’une autre.

Malgré tout, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être curieuse, d’autant plus qu’il s’agissait d’Amy. Elle se souvenait encore de sa première visite à l’orphelinat. Elle n’était encore qu’un tout petit bout de chou alors, adorable certes, mais déjà perturbé, détruit par la vie. Elle ne lui souhaitait que le meilleur.



_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 31 Juil - 16:35




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

Je réponds avec un fin sourire quand mon interlocutrice me répond qu'elle est fière de moi. Je pourrais me vexer, mais c'est totalement l'inverse. Moi aussi je suis assez fière, à mon échelle, et j'apprécie qu'Isabel voie et respecte mes efforts, même si elle n'en connaît pas encore la nature. Ce n'est pas si souvent que j'entends qu'on est fier de moi, et ça me fait toujours beaucoup de bien de l'entendre. J'ai besoin de ça pour progresser et pour réussi à aller de l'avant, ce qui n'est pas le plus évident, loin de là. Venant d'Isabel, ça me touche d'autant plus qu'elle sait que je reviens de loin... enfin, je suis loin d'être complètement revenue, mais au moins, je travaille sur moi-même, et j'ai l'impression de progresser un peu, pas après pas, jour après jour, lentement mais sûrement. Avant, je ne pouvais même pas la regarder dans les yeux ou aligner trois mots en présence de qui que ce soit. Maintenant, l'effort m'est moins pénible. Isabel veut en apprendre plus, bien sûr, j'accepte de lui répondre. Même si je ne peux pas tout lui dire, en fait, j'ai bien plus de choses à lui cacher qu'à lui apprendre.

-J'ai commencé à enquêter... sur mes origines.
Je me tords les doigts, en parler me rend nerveuse, et cela même si je considère que c'est vraiment une bonne chose. J'ai un frère, une soeur, tu imagines ?

Et c'est déjà énorme, c'est déjà fou, incroyable. Et pourtant... pourtant... ce n'est que le sommet de l'iceberg, ce n'est vraiment pas ce qu'il y a à retenir de plus important dans l'affaire. Je me suis retrouvé une famille, mais j'ai aussi retrouvé le démon à l'origine de mon traumatisme, et découvert qu'il est encore plus démoniaque que j'aurais pu le soupçonner... et j'ai découvert le monde de la magie... La sorcellerie existe et j'ai encore du mal à m'y faire. Mais ce n'est pas une chose de laquelle je peux parler avec Isabel. Même si ce serait tentant de le faire, de le lui apprendre.





© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeVen 3 Aoû - 11:12



-J'ai commencé à enquêter... sur mes origines.

Isabel était assez surprise de l'entendre, même si cette réponse relevait d'une certaine logique. Elle n'avait jamais décelé chez Amy un tel besoin de connaître ses origines dans le détail, surtout qu'elle était heureuse auprès de ses parents adoptifs, qui valaient très certainement mieux que ses abandonnistes de parents biologiques... mais en vérité, c'était totalement justifié, et Isabel n'allait pas prétendre tout connaître de sa jeune interlocutrice. C'était loin d'être le cas, et pour cause, Amy était si... secrète.

Remonter jusqu'à sa naissance, jusqu'à sa famille d'origine, c'était en soi entièrement logique. Pour se comprendre, il y avait sûrement un intérêt à comprendre d'où l'on venait. Bon,Isabel n'estimait pas que ce soit toujours indispensable. Mais dans le cas d'Amy, remonter au source était peut-être un premier pas vers la guérison de sa... défaillance psychologique.

Elle allait lui demander plus de précisions, mais Amy enchaîna tout de suite, lui apprenant que remontant dans son arbre généalogique aux branches ô combien fragiles, elle s'était découvert un frère et une soeur. La nouvelle était des plus surprenantes. Devait-elle aussi être enthousiasmante ? Isabel n'était pas encore en mesure d'en juger. En tout cas, Amy semblait-elle vivre la chose... convenablement ? Amy était sujette aux crises de panique, bien plus que n'importe qui d'autre, et par conséquent, Isabel trouvait définitivement que son interlocutrice prenait particulièrement bien les choses. Tant mieux, bien sûr.


"Tu les as rencontrés ?" demanda-t-elle avec curiosité. Puis, après un moment d'hésitation, mais parce qu'elle était incapable de ne pas se poser la question : elle se souciait bien trop de son interlocutrice pour cela. "Comment tu vis tout ça, tous ces bouleversements... ?"

Et dire que ce n'était que le sommet de l'iceberg ! Isabel n'avait pas la moindre idée de tout ce qui se bousculait en même temps dans l'esprit fragile de l'angoissée Amy... Elle était bien plus courageuse qu'elle ne devait le soupçonner ou l'estimer pour supporter tout ça. Ce qui est certain en tout cas, c'est qu'avoir des parents adoptifs thérapeutes était semble-t-il la meilleure chose qui pouvait arriver à la jeune femme.

Elle avait le sentiment qu'en dépit de son naturel, qui se voyait quand même, elle était un peu différente, comme gagnée d'un semblant de sérénité. Et c'était une aubaine.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 7 Aoû - 10:44




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

La nouvelle surprend Isabel, je me doutais un peu que ce serait le cas. C'est normal, elle ne devait pas s'attendre à une chose pareille. Moi non plus, je ne m'y attendais pas. Quand je me suis mise à enquêter sur mes origines, je ne m'attendais pas à me trouver un frère et une soeur. J'avais juste envie de comprendre d'où je venais dans l'espoir de comprendre un peu qui je suis. Est-ce que ça m'a aidée, vraiment ? Je n'en sais rien honnêtement, mais je ne suis pas encore allée au bout de ce périple, en même temps. Je pense que c'est ce que je vais découvrir de Sasha, et peut-être d'Angus, si je réussis à le rencontrer, ce qui n'a malheureusement pas l'air d'être gagné, j'en ai bien peur. Je hoche la tête quand mon interlocutrice me demande si je les ai rencontrés, avant de pondérer, afin de préciser un peu mon propos, ce qui ne sera pas du luxe, je pense.

-Juste ma soeur... pour l'instant.

Je pourrais préciser que mon frère est porté disparu, mais je ne me sens pas d'entrer dans ce genre de détails, en tout cas pas pour le moment. J'y arriverais peut-être plus tard, mais pour le moment ce n'est vraiment pas possible, je n'ai pas envie de le dire, parce que je sais que ça va m'angoisser, et si je m'angoisse, je vais inquiéter mon interlocutrice. Sauf que, pour le moment, je veux surtout faire en sorte que cette conversation soit la plus agréable possible.

-C'était... étrange, j'ajoute quand elle me demande comment j'ai vécu la situation.

Je voudrais avoir une autre manière de le dire, mais je ne sais vraiment pas comment le présenter d'une façon différente. C'est exactement ce que c'était. C'était étrange, et j'ai encore du mal à savoir si je considère tout ceci comme positif ou négatif... Surtout que ce n'est pas comme si je pouvais espérer que ma famille retrouvée m'accueille à bras ouverts, ce n'est même pas comme si j'en avais envie, d'ailleurs, je suis très bien avec mes parents adoptifs.

-Je ne sais pas trop quoi en penser encore, en fait.





© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeSam 11 Aoû - 13:57




-Juste ma soeur... pour l'instant.


Très bien. Isabel ne savait pas pourquoi Amy ne s'était qu'adressée à la soeur et non au frère, mais elle se doutait qu'elle devait avoir ses raisons. Peut-être qu'elle se sentait plus rassurée de lui parler à elle parce qu'elles étaient du même sexe ? Peut-être qu'elle avait été plus facile à trouver ? Ou juste qu'il était très difficile de s'adresser déjà à un des membres de la fratrie et qu'elle avait voulu se contenter d'un seul pour commencer... Il se pouvait aussi que ce soit tout simplement un mélange habile des trois.

Dans tous les cas, la jeune femme n'avait aucune intention de se montrer trop curieuse et insistante. Elle connaissait Amy depuis longtemps, alors elle était bien placée pour savoir qu'en insistant, le seul résultat serait qu'elle la braquerait, et il était assez évident qu'Isabel ne souhaitait rien de tel. Elle souhaitait ouvrir le dialogue, loin d'elle l'idée de le fermer.

Et d'ailleurs, elle n'eut pas à poser la question qui lui brûlait les lèvres pour qu'Amy décide d'y répondre, à savoir : comment la rencontre s'était-elle passée ?

-C'était... étrange.


Isabel se doutait que le terme était très bien choisi. Une telle situation paraîtrait tout à fait étrange à absolument n'importe qui, même à la personne la plus avertie, sans aucun trouble psychologique, caché ou apparent.

Se retrouver face à une soeur que l'on n'a jamais connue, la convaincre que vous êtes de la même famille, essayer d'établir un contact, il ne devait y avoir rien de plus étrange, d'autant plus que cela devait forcément remuer le passé en profondeur. Et pour ce qui était de remuer le passé, Isabel en savait quelque chose, c'était son activité préférée ces derniers temps.

-Je ne sais pas trop quoi en penser encore, en fait.
Forcément, Amy devait laisser à l'affaire le temps de décanter. Fallait-il lui laisser le temps de se faire une idée plus précise de la situation ou au contraire prendre la décision de l'interroger plus avant, quitte à la brusquer ?

Même si elle savait qu'elle prenait des risques en agissant de la sorte, Isabel fit le choix de se concentrer sur l'option numéro deux.

"Qu'est-ce que vous vous êtes dits ?"

_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 21 Aoû - 13:14




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

Isabel se montre curieuse par rapport à la situation. Je ne lu en veux pas de réagir ainsi. Je comprends parfaitement pour quelle raison elle me pose toutes ces questions. C'est normal. Ce que je viens de lui apprendre n'est as anodin. il n'est pas illogique qu'elle se pose de nombreuses questions. La curiosité, c'est quelque chose de tout naturel, réellement, et au-delà de ça, je sais aussi qu'elle se préoccupe de moi, tout simplement, c'est pour cette raison qu'elle vient me voir si souvent, même maintenant que je ne suis plus à l'orphelinat, et qu'on peut dire que je suis entre de bonnes mains, auprès de mes parents adoptifs... Alors quand elle apprend que je suis exposée à une situation comme celle-là, je pense qu'il est assez sensé qu'elle m'interroge sur les raisons qui font que j'appréhende à ce point la situation. Même si je ne peux pas tout lui dire. En vérité, je ne suis capable de lui apprendre que le dixième de ce que j'ai à lui raconter de mon côté.

-Pas tant de choses que ça
, je réponds, choisissant de me montrer un peu laconique.

En même temps, c'est vrai que la situation ne permettait pas franchement d'avoir une conversation trop... profonde, il faut laisser à Sasha le temps d'encaisser la nouvelle, je pense qu'il sera nécessaire que l'on se revoie, même si je ne sais pas si je vais en avoir le courage. Je ne sais même pas ce que j'attends, avec elle. Je ne suis pas sûre de vouloir partager des liens fraternels avec elle. Ni avec qui que ce soit. Ce n'est pas vraiment ce que je veux. J'ai juste besoin de comprendre qui je suis, de renouer un peu avec mes origines.

-Elle a eu du mal à me croire, au début...


Et c'est tout naturel, bien sûr. Si elle m'avait cru directement sans remettre une seule seconde mon propos en question, il y aurait eu anguille sous roche, c'est l'évidence. Mais j'ai su la convaincre, lui montrer les preuves irréfutables de ce que j'avançais. Heureusement, je n'aurais pas eu la force de débattre trop longuement pour affirmer ma sincérité la plus pure.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeLun 27 Aoû - 15:17


-Pas tant de choses que ça.

Voilà qui ne répondait pas entièrement à sa question, et Isabel était clairement avide de plus de détails, mais elle connaissait Amy, suffisamment pour savoir que la brusquer et tenter de lui poser plus de questions qu'elle n'était capable d'y répondre n'était pas forcément la meilleure idée du monde.

Elle se disait que les détails se présenteraient peut-être au fil de la discussion, et qu'il était préférable, en contrepartie, de ne rien brusquer, au risque de la refermer comme une huître.

Il se pouvait par ailleurs que rien n'ait été dit non plus de bien précis ou de bien important dans l'affaire, et que ceci explique cela. Elles verraient bien, le meilleur moyen de renouer le dialogue, dans tous les cas, était toujours de l'alimenter, de faire en sorte qu'Amy soit suffisamment à l'aise pour comprendre qu'elle pouvait parler librement, et qu'elle n'encourrait absolument aucun risque (ce qui n'était pas rien.


-Elle a eu du mal à me croire, au début...

"J'imagine...", répondit honnêtement Isabel.

Si cette soeur avait accepté la situation comme ça, sans discuter, sans se poser plus de questions, là, il aurait fallu s'interroger. La nouvelle serait un choc pour n'importe qui : apprendre tout à coup qu'on avait un frère ou une soeur, dont on avait jusque-là ignoré l'existence, ce n'était vraiment pas rien.

C'était peut-être pour cela aussi qu'elles ne s'étaient pas dit grand-chose, parce que au cours de cette première approche, elles n'avaient rien eu de particulier à se dire. Ce cheminement de réflexion poussa Isabel à poser la question suivante, d'ailleurs.


"Tu as l'intention de la revoir ?"

Pour certains, ça coulerait de source, et ils ne sauraient pas se contenter d'un simple rencontre, d'une première approche et rien d'autre.

Mais Amy n'était pas comme tous les autres, elle ne répondait pas de la même manière que les autres à des situations qui ne devraient pourtant pas lu attirer l'oeil.

Amy était une fille intelligente, mais aussi une fille peureuse, et par conséquent une fille prudente. Elle avait forcément réfléchi à tout cela. Et si Isabel pouvait l'aider à lui remettre de l'ordre dans ses idées, d'une manière ou d'une autre, elle s'en ferait un plaisir.






_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeJeu 30 Aoû - 13:56




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

Je me demande si ce n'est qu'une impression ou si je vois juste, mais j'ai vraiment le sentiment que mon interlocutrice se retient de me poser des millions de questions. Ce que je peux parfaitement comprendre, bien évidemment parce que ma situation a de quoi susciter un très grand nombre d'interrogations, et moi-même, je m'en pose beaucoup (mais c'est constant chez moi). Et d'ailleurs, le souci, c'est que je ne sais toujours pas de quelle manière y répondre. Elle s'abstient de m'en poser trop, je le sais, et je l'en remercie mentalement, parce que moi, de mon côté, je ne saurais vraiment pas du tout quoi répondre en fait. Les questions sont nombreuses mais les réponses pas du tout, en revanche. Alors je suis contente qu'elle me laisse le temps de décante la situation et d'y réfléchir, en fait. Elle ne me pose qu'une question... Peut-être la moins sensible, mais ce n'est pas pour autant que j'ai une réponse toute faite à donner.

-Honnêtement, je n'en suis pas sûre...

Je n'ai pas envie d'avoir fait tout ça pour rien, mais en même temps, je n'ai pas envie de m'immiscer dans la vie de Sasha, qui a sa propre famille de son côté, et qui n'a pas besoin de moi. Je ne suis pas sûre que cela nous apporte grand-chose en vérité. Alors non, en effet, je ne suis pas sûre du tout. Je ne sais même pas si je dois en éprouver le besoin ou pas d'ailleurs. J'ai besoin d'y réfléchir, mais en fait, je crois que si Sasha ne revient pas vers moi, je n'aurais pas la force de revenir vers elle. Je vais me contenter d'une réponse évasive.

-Je ne suis pas sûre d'en avoir besoin, en fait...
Ce qui est peut-être faux... Comment savoir ? Je suis vraiment douée pour me mentir à moi-même. D'ailleurs, au fait..., j'ajoute comme si ça n'avait pas d'importance, alors que ça en a énormément. J'ai revu Dennis, aussi.

J'ai vu beaucoup de monde en fait... ce qui me ressemble si peu.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeSam 1 Sep - 13:23


-Honnêtement, je n'en suis pas sûre...

De la part d'Amy, cette réponse n'étonnait pas vraiment Isabel, elle la trouvait même assez logique, conforme à son caractère. Pas dans le sens où Amy était une éternelle indécise, mais disons en revanche qu'elle faisait preuve d'une prudence calculée dans tout ce qu'elle voulait. Majoritairement par crainte, il est vrai.

Mais elle avait de bonnes raisons d'être prudente, et il valait mieux ça, et que ça lui permette de faire un pas après l'autre, plutôt qu'elle reste bloquée sans parvenir à se convaincre d'avancer, c'était en tout cas l'opinion de la jeune femme.

Après, il lui restait encore beaucoup de choses à apprendre du comportement d'Amy : la preuve, elle n'aurai pas cru qu'elle aurait eu le courage de trouver et d'aller à la rencontre de sa soeur biologique, c'était un immense progrès.

Mais c'était encore un pas supplémentaire que de garder le contact, et la jeune femme pouvait comprendre le fait que son interlocutrice ne s'y sente pas encore prête...

Elle avait bien envie de l'exhorter à le faire, parce qu'elle estimait que ce serait une excellente chose, mais elle savait très bien que ce n'était pas à elle d'en décider. Elle n'avait pas son mot à dire là-dessus.

Elle se disait qu'avec un peu de chance, ce serait sa soeur qui ferait le prochain pas dans sa direction. Ce qui d'ailleurs pourrait être logique, et à ce moment-là, elle serait forcément plus décidée. C'était tout ce que la jeune femme lui souhaitait en tout cas. Comme son seul voeu à son sujet était qu'elle soit heureuse dans tous les cas.

-Je ne suis pas sûre d'en avoir besoin, en fait...

Là-dessus, Isabel émettait plus de réserve, mais elle ne voulait pas les exprimer trop directement à sa jeune interlocutrice. Elle était la mieux placée pour savoir ce qui était bien pour elle, après tout. Même si Isabel avait quand même le sentiment que sa protégée avait par moments besoin d'un petit coup de pouce du destin pour se décider.

Elle en avait sûrement besoin, oui, mais ce n'était pas à elle de lui en faire prendre conscience, et comme Amy poursuivait déjà, Isabel n'insista pas.


D'ailleurs, au fait... J'ai revu Dennis, aussi.

En entendant ces mots, le sourire d'Isabel s'agrandit. Voilà qui était définitivement une bonne nouvelle.

"Oh, je suis ravie de l'apprendre." Elle l'était, oui, car elle pensait bien que ces deux gamins perdus le seraient un peu moins s'ils se retrouvaient. "Comment va-t-il ? Ca s'est bien passé ?"

_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 11 Sep - 11:23




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel

J'ignore ce que pense exactement mon interlocutrice de tout ce que je lui apprends sur ma situation. Je pense qu'elle aurait envie d'y mettre son grain de sel et qu'elle se retient... Elle me connaît bien. Elle a appris à m'apprivoiser, progressivement, et elle sait par quel bout me prendre, comment il faut qu'elle se comporte pour que je ne me sente pas trop brusquée. Elle y reviendra peut-être, j'en suis même sûre, mais pour le moment, j'ai pu la détourner du sujet. S'il y a quelqu'un à qui je peux parler de Dennis et qui sait à quel point il est important pour moi, c'est bien Isabel, qui nous a connus tous les deux orphelinat, qui nous a vus très proches et qui nous a vus s'éloigner. Je crois qu'elle a encore des contacts avec lui, ou en tout cas il me semble... En tout cas, s'il y a quelqu'un à qui je peux parler à coeur ouvert de celui qui a longtemps été mon meilleur ami (et que je continue à considérer comme tel malgré tout), c'est bien la jeune femme que j'ai en face de moi.

-C'était... bizarre, de le revoir.


Bizarre, c'est le cas de le dire, parce que nous étions passés d'une relation totalement fusionnelle à un silence totale. Alors oui, c'était étrange. On était mal à l'aise (on l'est tout le temps), on était maladroit, je ne saurais pas dû tout dire si Dennis était heureux de me retrouver ou pas. Mais moi, dans tous les cas, ça m'a fait un bien fou. J'ai envie que ce soit réciproque, mais avec toutes les révélations dont je l'ai accablé, j'en doute un peu... Il doit regretter mon retour dans sa vie à l'heure actuelle, même si je lui devais la vérité.

-Mais ça m'a fait du bien. Même si je ne pense pas qu'il aille vraiment très bien, en fait...


En même temps, depuis l'épisode de la caverne, ni lui ni moi ne seront jamais capables d'aller bien. C'est comme ça... Ce qui nouslie encore aujourd'hui et nous a divisé restera ancré en nous, même si certains devaient réussir à vaincre... l'ennemi.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeJeu 20 Sep - 10:13


-C'était... bizarre, de le revoir.


De cela, Isabel se doutait, malheureusement. Elle trouvait triste, en effet, que deux amis qui avaient été si proches et si fusionnels se soient à ce point éloignés au point de ne plus se parler pendant des années.

Isabel avait connu l'avant et l'après (elle ne savait simplement pas ce qu'avait été l'étape intermédiaire entre ces deux états, même si elle se doutait que cela avait été fondateur, car le comportement des deux enfants avait changé du tout au tout dès cet instant.

Avant, ils étaient comme les deux doigts de la main, toujours fourrés ensemble. C'était plutôt... mignon. Rien n'avait l'air de pouvoir les séparer, et ils se soutenaient dans les épreuves qu'ils rencontraient. Puis, tout à coup, ils ne s'étaient plus parlés, s'étaient ignorés, avaient fait comme si de rien n'était, en proie avec de nouveaux démons que personne n'avait réussi à comprendre.

Donc oui, ça devait être bizarre pour eux de se reparler après tout ce temps, mais Isabel avait envie de penser que ça avait fait le plus grand bien à Amy. Et à Dennis. Ils ne s'en rendaient peut-être pas encore compte, mais ils avaient dû en avoir besoin, d'une façon ou d'une autre.


-Mais ça m'a fait du bien. Même si je ne pense pas qu'il aille vraiment très bien, en fait...

Isabel hocha gravement la tête. Elle en avait conscience, malheuresement. Elle les avait suffisamment côtoyés, l'un comme l'autre, pour se rendre compte du mal qu'il les habitait, même si elle ne pouvait pas en admettre ou comprendre l'origine.


"Je suis sûre que ça lui aura fait du bien à lui aussi.", répondit-elle.

Elle n'était pas là, elle n'était pas à même de savoir ce qu'ils s'étaient dits et comment ça s'était passé, mais elle pensait en savoir suffisamment tout de même pour deviner que ces retrouvailles avaient dû être importantes pour Dennis également, peu importe la manière dont les choses se sont déroulés.


"Et que vous irez mieux tous les deux en reprenant contact."


Elle s'avançait beaucoup sur ce sujet, mais elle considérait que ce n'était pas à tort. Elle les connaissait un peu tout de même, et elle connaissait une partie de leur histoire, alors... elle pouvait très bien comprendre.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeVen 21 Sep - 11:00




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel


J'esquisse un léger sourire alors qu'Isabel m'affirme qu'elle est certaine que me revoir aura fait du bien à Dennis. Ce qui me fait plaisir, c'est que je suis convaincue qu'elle croit en ce qu'elle dit (en même temps, Isabel a toujours été une personne franche et honnête, et ce n'est pas pour rien que j'apprécie sa présence et son contact), dur comme fer. Et elle connaît peut-être Dennis mieux que moi à l'heure actuelle, puisqu'elle a eu plus d'occasions que moi de le revoir, mais je garde un certain doute malgré tout. Même si j'adore Isabel et que j'ai envie de la croire, elle ne sait pas tout, et je ne peux pas faire comme si je n'en savais rien, comme si je l'ignorais. Mais en même temps, il y a tout un tas de choses qu'Isabel ignore. Il y a beaucoup de choses dont il m'a fallu parler à Dennis, des choses qui ont forcément bouleversé nos vies à tous les deux, et dans les grandes largeurs... Alors je doute qu'il me remercie pour toutes ces révélations.

-On verra bien
, je réponds sans vouloir la contredire, ne serait-ce que parce que j'appréhende qu'elle veuille creuser la question.

Je ne peux pas lui parler en détails de ce qu'on s'est dit, de ce qu'on a partagé. Ce que je sais en revanche, c'est que même si Dennis me maudira peut-être à vie d'être revenu dans sa vie et de l'avoir bouleversée plus qu'elle ne l'était déjà (et ce n'est rien de le dire), moi, je suis heureuse qu'il soit de retour dans la mienne. Bien sûr, c'est particulièrement égoïste, mais c'est malgré tout le cas. Et j'espère qu'il ne me fuira pas. J'ai trop besoin de lui, surtout maintenant. Toutes les épreuves qui m'attendent, je ne m'imagine pas les traverser seule, ou plutôt, je ne me vois pas les traverser sans lui. En tout cas, si je ne sais pas si je voudrais revoir Sasha, mais je suis certaine de vouloir revoir Dennis. Je n'ai pas une seconde d'hésitation à ce sujet.

-En tout cas, j'ai l'impression d'avancer...


Et ça me fait beaucoup de bien.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 2 Oct - 14:41



-On verra bien.

Isabel voudrait que son interlocutrice sache se montrer plus sûre, en fait, elle voudrait qu’Amy soit totalement confiante, qu’elle croie en ses positions, qu’elle ait conscience de la valeur de ses efforts. Mais Amy resterait Amy, et on ne la changerait pas. C’était, quelque part, ce qui la rendait attachante. Et c’était déjà bien qu’elle y aille par étapes. C’était juste frustrant du point de vue de ceux qui voulaient son bien, comme Isabel, et qui voudraient qu’elle soit heureuse maintenant et tout de suite, et sans conditions.

Cela dit, il valait peut-être mieux aussi que la jeune femme reste sur sa réserve et ne se montre pas trop optimiste. Elle aimait bien Amy et elle croyait en elle, c’est vrai, mais elle connaissait bien Dennis, aussi, qui pour le coup avait plus de chemin à franchir qu’elle.

Oui, ils verraient bien, et c’était une bonne chose aussi de laisser le temps au temps, mais dans tous les cas, Isabel souhaitait le meilleur à son interlocutrice. Si quelqu’un devait réellement le mériter, c’était bien elle. Et Isabel voulait croire que les personnes qui le méritaient vraiment finissaient toujours par obtenir gain de cause.



-En tout cas, j'ai l'impression d'avancer...

Le sourire d’Isabel s’agrandit. C’étaient des mots qu’elle avait eu envie d’entendre, et depuis longtemps. Elle avançait. Pas à pas, à son rythme (encore que ce rythme deviendrait presque effréné avec tout ce qu’elle apprenait d’un coup… et pourtant elle ignorait encore plein de choses). Et elle se donnait la peine de s’accomplir. Elle était une jeune femme exceptionnelle, elle deviendrait une femme formidable, Isabel voulait bien le parier.

Isabel hocha la tête, une manière de manifester son approbation et sa fierté. Parce que oui, elle était fière. Amy ne lui devait rien bien sûr, mais Isabel la « suivait » depuis si longtemps, difficile de ne pas être émue de la situation.


"Tu avances"
, lui confirma-t-elle avec bienveillance. "Je ne vois que ça depuis que je suis arrivée, tes progrès. Tu peux être fière de toi."

Isabel espérait qu’elle l’était. La fierté ne devait pas lui être un sentiment coutumier, loin de là. Pourtant, elle aurait plein d’occasion de l’être, mais sa nature brisée ne le réalisait peut-être pas. L’entendre de sa part l’y encouragerait peut-être ? En tout cas elle l’espérait de tout son cœur, car de son côté, elle n’en voulait pas moins.


_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeSam 20 Oct - 12:07




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel


La réponse d'Isabel me fait sourire et me fait du bien... Le plus grand bien, même. Les efforts que je fais exigent de moi une concentration surhumaine, de vraiment prendre sur moi, de mettre de côté beaucoup de mes angoisses et de mes appréhensions. Que ce soit reconnu à sa juste valeur, pour la peine, ça me rassure. Ce n'est pas si courant qu'on me félicite concernant tous mes efforts. Même mes parents adoptifs ne me congratulent pas si souvent. Je les trouve même assez durs, parfois, avec moi. Mais je sais très bien pourquoi ils le font... Ils veulent que je me dépasse, et même si j'ai fait des efforts, nous savons que ce n'est pas assez et qu'il me faudra en redoubler jusqu'à enfin parvenir à être en paix avec moi-même, cet état de sérénité après lequel je cours, que je convoite terriblement, tout en m'inquiétant de ne jamais réussir à l'atteindre... Les parents pensent peut-être que leurs compliments vont m'affaiblir au lieu de m'encourager, je pense pour ma part qu'ils ont tort. Parce que lorsque j'en discute avec Isabel comme maintenant, je me rends bien compte à quel point ça me fait du bien.

-Merci. Je ne sais pas si je suis complètement fière de moi, j'ai encore beaucoup trop de chemin à faire, je crois.


J'entends par là que je crois que j'ai beaucoup trop de chemin à faire pour être fière de moi, pas que je présume avoir trop de chemin à faire tout court. Là-dessus, je sais reconnaître la distance parcourue et celle qu'il me restera à parcourir par la suite. Ce qui me reste à faire me fait peur (en même temps, tout me fait peur). Mais l'avantage, si l'on veut, c'est que je suis allée trop loin dans ma démarche de toute façon. J'en suis à un stade où je ne peux rien faire de plus... et en même temps, je dois sûrement faire plus que je ne le soupçonnais.

-Ton soutien m'aide vraiment beaucoup.


J'ai de la chance qu'elle continue comme ça alors que rien ne l'y oblige. C'est vraiment ce en quoi Isabel est quelqu'un d'exceptionnel.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Isabel Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue

En couple avec : Bill Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Jenna Coleman

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMar 30 Oct - 15:22

-Merci. Je ne sais pas si je suis complètement fière de moi, j'ai encore beaucoup trop de chemin à faire, je crois.

Isabel aurait voulu que les immenses efforts que son interlocutrice avait déjà fournis (et encore, elle ne les connaissait pas tous) suffisent à ce que cette dernière s’en enorgueillisse ou au moins admette que tout ce chemin parcouru méritait qu’elle soit fière d’elle, mais elle n’était pas surprise pour autant par les réserves d’Amy.

Elle avait peut-être du chemin à faire, mais elle en avait parcouru tellement, déjà ! Entre ce qu’elle avait déjà accompli et ce qu’il lui restait à accomplir, c’était le jour et la nuit. Quand elle se rappelait de comment était Amy la dernière fois qu’elles s’étaient vus, elle était obligée de constater la différence.

Bien sûr, si Amy voulait se guérir de toutes ses névroses, il lui restait des progrès à faire. Mais toutes ses névroses pouvaient-elles être soignées ? Elle n’avait pas envie de jouer les oiseaux de mauvais augure, mais le mal dont souffrait sa jeune interlocutrice était si profond, si ancré, qu’elle ne serait pas étonnée qu’il ne puisse se soigner si facilement.


-Ton soutien m'aide vraiment beaucoup.

Ces paroles touchèrent énormément Isabel. C’était la première fois que Amy lui exprimait sa gratitude. Pas qu’elle soit ingrate en temps normal mais, disons… eh bien, plus réservée, autant de manière générale que sur ses sentiments, tout simplement. Et là, Isabel voyait que le temps qu’elle lui consacrait portait ses fruits, qu’Amy ne prétendait pas seulement aller mieux, elle allait mieux. Oh, il en faudrait encore beaucoup pour que la jeune femme guérisse de tous ses maux mentaux, si c’était possible, mais tout de même, ça faisait véritablement chaud au cœur.

Isabel sourit. Elle avait envie de prendre la jeune femme dans ses bras mais elle s’abstint. Elle devinait que ce n’était pas une bonne idée, que cela pourrait bien brusquer la jeune femme, et c’était bien évidemment la dernière chose qu’elle puisse vouloir au monde. Alors elle se contenta d’une promesse, une promesse qui n’avait rien d’anodine.


« Et tu pourras toujours compter sur moi, tu sais. »
Elle marqua une pause, elle voulait réellement que la jeune orpheline comprenne à quel point elle était sincère, à quel point ces mots comptaient pour elle. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où me contacter et je ne veux surtout pas que tu hésites à le faire, c’est bien compris ? »

_________________
Walking down the road, you're looking for a home.
You are not alone. I can be your stepping stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Amy Benson
▌ Messages : 360
Humeur :
Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Left_bar_bleue15 / 10015 / 100Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Katerina Graham

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitimeMer 7 Nov - 15:08




Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres.
Ft. Amy & Isabel


J'affiche un sourire, presque intimidé, quand elle me dit que je pourrais toujours compter sur elle. Je sais qu'elle le pense, et s'il y a peu de personnes que j'estimerais fiables en ce bas monde, je pense que je pourrais lui confier ma vie sans ciller.

C'est un soulagement de se dire qu'il reste de vraies bonnes personne en ce bas monde. Je suis convaincue qu'elles se comptent sur les doigts d'une seule mains : il y a Isabel, et il y a Dennis (même si c'est devenu compliqué entre nous, et qu'on a plein de choses à rattraper, je reste certaine qu'il reste la bonté incarnée, comme ça a toujours été le cas)... C'est tout. Moi, je ne me comprends pas dans le lot. Isabel est ce que le monde a fait de plus... humain... si la bonté est vraiment encore un fondement de l'humanité. J'espère que rien ne réussira jamais à broyer sa belle âme. En attendant, j'ai de la chance qu'elle reste dans mon entourage, qu'elle veille sur moi... même si j'ai parfois le sentiment d'être un cas perdu, désespéré, même si les efforts que je fais sont nombreux, et ont l'air de porter leurs fruits... dans une moindre mesure quand même.

-Je n'hésiterai pas
, réponds-je avec un léger sourire.

Je dis ça, mais c'est faux... J'hésiterai forcément. Je n'aime pas déranger, et ça me fait peur. Je ne suis pas bien, je ne suis pas bien du tout, et pas du tout confortable avec l'idée de demander de l'aide à quoi que ce soit. Alors bon, malgré tout, c'est vrai que si vraiment je dois être dans une vraie situation de détresse, elle sera sans doute l'une des personnes à qui je penserai en premier.

-Mes... mes parents ne vont pas tarder...
Ce n'est pas grave que mes parents adoptifs croisent Isabel, au contraire, ils l'apprécient beaucoup, mais c'est moi qui ne suis pas à l'aise dans ces moments-là. D'autant plus que je suis toujours au coeur de la conversation, dans ces moments-là, et je déteste vraiment ça. J'étais... contente de te voir, en tout cas...

Elle va avoir l'impression que je la mets dehors, mais tant pis. Quand je suis nerveuse, j'ai tendance à manquer de tact.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Empty
Message#Sujet: Re: Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)   Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. (Amy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les vipères ayant sifflé tout l'été, ne se retrouvèrent pas fort dépourvues lorsque la bise fut venue {Meg & Becky}
» La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme (Alîna)
» La cigale, le tabac et la fourmi
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]
» HAÏTI: La nationalité du président Martelly - scandale ou écran de fumée?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Benson (Londres)
-