AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We're all mad here // Ft. Maisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeSam 14 Juil - 11:58




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

Je suppose que je devrais être reconnaissante, et envers Thésée surtout, car je me demande s'il est vraiment étranger à cette décision de justice. Je pense que j'ai vraiment échappé à Azkaban et aux détraqueurs de justesse cette fois, mais à la place, je me retouve une fois encore en cellule psychologique à Sainte-Mangouste pour une durée indéterminée. Je doute fort qu'on me laisse ressortir pour bonne conduite comme ça a été le cas les autres fois... Je pense que l'hôpital sorcier va être ma demeure pour un bon moment, et cette pensée fait naître en moi des sentiments mitigés. J'ai tant cherché le chaos, cette fois, que je me demande si je n'ai pas voulu, en partie du moins, atteindre cette limite, et m'infliger le châtiment approprié... Mais je suis ici, enfermée les trois-quarts du temps dans une cellule capitonnée et droguée aux médocs le reste du temps. Ces médocs, c'est comme des détraqueurs en gélules. C'est un truc qui vous aspire l'âme petit à petit, et qui se nourrit de ce qu'il y a de pire en nous. C'est sûr, ça ne m'avait pas manqué. Mais je suis là... et je peux rien y faire.

Je ne pense pas où je pense trop, je tourne en rond, j'attends puis n'attend plus. Quand la folie cède j'ai l'impression qu'une autre sorte de folie prend sa place. Elle met ma fragilité à nu et je perds de ma belle assurance. J'attends sans savoir quoi attendre exactement. Ces jours ponctués par un tic-tac assourdissant d'horloges, le constant aller et venue des infirmières, la compagnie d'autres folies qui ne se mélangent pas à la mienne.

Assise à la table d'une morne cafétéria à l'austérité qui sied tout naturellement à n'importe quel cadre médical, je profite de mon laps temporaire de liberté avant de retrouver ma "chambre", les yeux rivés à une assiette au contenu douteux. Je pousse un soupir. Est-ce qu'il va falloir que je prenne la fuite cette fois ? Les options ne sont pas nombreuses. Je choisis la latence, pour le moment. Pour combien de temps ? J'en sais rien. Je suis perdue. Je l'ai toujours été. Mais là c'est pire. Là, ça ne me fait plus rire. Focalisée sur cette assiette à laquelle je ne touche pas, je ne prête pas attentions aux allers et venues des... autres. Pas plus qu'à la femme qui s'approche de moi.



© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMer 1 Aoû - 14:28

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie n’était pas ravie d’être là, pas plus aujourd’hui qu’un autre jour en plus de cela. En même temps, qui le serait au juste ? Elle était entourée de fous. Elle l’était aussi, d’une certaine façon, mais elle avait quand même une certaine lucidité, que certains n’avaient pas ou plus du tout. Et ce n’était aps toujours très évident, surtout dans les moments où elle devait se mélanger aux autres. Elle évitait au maximum ces moments-là. Elle n’avait absolument aucune envie de rencontrer les autres pensionnaires, elle voulait juste rester tranquille et se reposer. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle était venue ici, pour une durée de quelques jours seulement. Elle voulait se reposer un peu. Mine de rien, il s’était passé pas mal de choses ces derniers temps, elle avait besoin de prendre un peu de recul. Du temps pour elle. Le temps n’était pas à la détente, elle le savait bien, mais dans tous les cas, avec l’autre barjot aux commandes, elle ne serait jamais très efficace pour aider l’Ysbridion. Elle serait presque du genre à rejoindre l’ennemi plutôt. Quoiqu’il en soit, plus vite elle se sentirait d’attaque, plus vite elle pourrait quitter cet endroit qu’elle avait appris à ne pas aimer.

Elle ne dénigrait pas les lieux, et reconnaissait tout à fait que l’hôpital était très bon. Mais y venir pour des raisons comme les siennes, forcément, cela n’aidait pas à l’appréciation. Elle faisait avec, dans tous les cas, elle savait qu’elle ne pouvait pas changer sa situation. Ni elle ni personne d’ailleurs. Il fallait qu’elle vive avec, mais c’était parfois bien difficile de l’accepter. C’était comme pour tout, il y avait des jours avec et des jours sans.

Quoiqu’il en soit, elle ne pensait pas rester ici très longtemps. Bien au contraire. Elle voulait juste une petite pause, une coupure de deux trois jours, pas beaucoup plus. Et pour le moment, elle n’avait pas trouvé autre chose que de venir ici. Peut-être qu’un jour la situation changerait, elle l’espérait vraiment en tout cas. Elle ne pouvait rien faire d’autre qu’attendre de toute façon, attendre et espérer. Au moins pour sa situation personnelle, heureusement, elle pouvait se rendre utile et aider pour d’autres sujets. Mais pour l’heure, elle était plutôt en proie à un questionnement. Pas très important, certes, mais tout de même. L’heure du repas n’était pas quelque chose qu’elle appréciait, mais elle était forcée d’y participer. Le truc c’est qu’ils étaient dans une pièce commune, et manger au milieu des dingos ce n’était pas la meilleure des occupations. Elle repéra une table occupée que par une seule personne. Leta Lestrange. Elle la connaissait de nom, dans d’anciennes affaires. Cela ne lui faisait pas plaisir de manger avec elle mais elle faisait partie des personnes les plus lucides ici. Après un soupir, elle alla s’assoir à sa table.

« Désolée, mais c’est sûrement la table la moins pire. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeLun 6 Aoû - 10:22




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

Je lève les yeux vers l'intruse quand je prends conscience du fait qu'intruse il y a, accompagnée de mes pensées, je ne l'avais pas vu arriver. Je la détaille un instant des yeux. Je crois bien la reconnaître, ou l'avoir vu quelque part en tout cas. Mais ça ne me revient pas. Ce n'est peut-être qu'une impression, ou bien ma mémoire suit ma raison et a décidé de dérailler à son tour. J'en sais rien, je crois pas que ce soit si important que ça. Si elle est là, c'est qu'elle aussi a perdu sa raison dans un coin de traumatisme ou juste au fil des ans. En tout cas, sa manière de s'imposer à ma table m'amuse un peu. Pour la peine, je peux bien lui faire une petite place, ou même une grande, on a la table à nous, après tout.

-Je vais prendre ça pour un compliment
, je me contente de répondre, en accrochant à mon visage un de ces sourires qui me connaissent bien et qui ne sont pas forcément engageants, mais que j'ai eu tendance à perdre avec... tout ça.

Je pourrais la laisser s'asseoir et l'ignorer, je suis même sûre que ça ne lui déplairait pas du tout, au contraire. Les seuls mots qu'elle m'a adressé jusqu'ici semblent assez parlants. Elle s'impose ma compagnie par défaut. Elle va finir par le regretter, peut-être.

-Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ?
je demande en ne me gênant pas pour l'observer sous tous les angles.

Elle a l'air très... saine, pour se retrouver ici. Mais en même temps, c'est souvent ceux qui ont l'air le plus sain d'esprit qui se révèlent les plus redoutables. Du coup, je trouve légitime de m'intéresser. J'ai rien de mieux à faire de toute façon. Si c'est pas me rendre plus folle que je le suis déjà. Si elle a un démon (en même temps, on en a tous), je crois qu'il est bien caché. J'ai beau chercher, je ne vois pas, et ça m'intrigue. J'ai au moins trouvé un sujet d'intérêt qui va rendre mon quotidien moins pénible même si ce n'est que quelques secondes. Dans mon cas, c'est déjà ça de pris.



© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeVen 31 Aoû - 15:16

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie se dit, en s’asseyant, qu’au final, elle aurait peut-être mieux fait de choisir une autre table. Mais bon, il y avait des tarés partout ici de toute façon, alors elle ne serait pas forcément plus à l’aise. De toute façon, elle n’aimait pas vraiment les trucs de collectivité, enfin, pas à Sainte-Mangouste en tout cas. A l’extérieur, cela ne la gênait pas, dans qu’elle connaissait bien les personnes autour d’elle. Comme dans l’Ysbridion par exemple, même si c’était parfois un peu délicat, avec Caelan ou encore Anthony, elle gérait assez bien. Mais là… entourée par els dingos, elle se sentait seule et désarmée. Oh, elle s’admettait très bien déficiente mentale, sans problème, mais elle n’appréciait pas vraiment être associée à tous les autres qui fréquentaient également le service psychiatrie. Et ils ne se comptaient pas sur les doigts d’une main, bien malheureusement. Mais bon, elle n’avait pas tellement le choix de toute façon.

-Je vais prendre ça pour un compliment.

Ce n’en était pas vraiment un, mais bon, Maisie savait que dans ce genre de situation, mieux valait ne pas trop insister, parce que de toute façon, ce serait comme parler à un mur. Autant ne pas se fatiguer pour rien donc. Maisie se sent observée par la jeune femme, mais peu importe, si cela pouvait lui faire plaisir, qu’elle la regarde. Elle ne savait probablement pas qui elle était, et cela n’avait aucune importance, étant donné que Maisie elle, savait très bien à qui elle avait à faire.

-Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ?

Elle lui jeta un regard. Pas vraiment surprise qu’elle lui pose cette question, surtout quand on connaissait le personnage qu’était Leta. Elle avait déjà lu quelques dossiers sur elle, du temps où elle travaillait encore. Ce n’était pas vraiment une criminelle au sens propre, mais elle ne faisait pas non plus dans la dentelle. Quoiqu’il en soit elle n’avait aucune obligation de lui répondre, ou de lui révéler ce qui l’obligeait à venir passer du temps ici. Elle ne le disait pas en général, alors encore moins à elle. Mais bon, elle n’allait pas non plus la snober, ce n’était pas très correct, et elle ne voulait pas faire d’histoires. Elle détestait ça.

« Tu veux vraiment parler de ça ? Je ne vois pas en quoi ça peut t’intéresser. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeLun 3 Sep - 14:49




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

Ma nouvelle "camarade" n'est pas une grande bavarde. Je l'aurais parié. Cela se sent, d'office, dans son attitude. Elle n'est pas le genre de personne que l'on peut facilement approcher, et qui serait capable de facilement se confier. Mais elle m'intrigue d'autant plus. Elle ne correspond à aucun des profils que j'ai l'habitude de côtoyer dans cet hôpital (et oui, à force d'internements, je commence à me dire que je fais partie des meubles). Et elle m'intrigue d'autant plus, et j'ai d'autant plus envie d'en savoir davantage sur elle... Ce qui ne sera pas simple, visiblement, elle ne va pas me déballer son curriculum vitae en deux temps trois mouvements. Mais je suis capable d'insister, quand je le décide, surtout quand je tente de tromper mon ennui comme je le peux. Elle est ce que je trouve de plus intéressant autour de moi, alors je compte bien ne pas lâcher la bride. Donc oui, ça m'intéresse vraiment. Elle m'intéresse vraiment.

-Crois-le ou non, oui, ça m'intéresse.
Je marque une pause. Le seul intérêt de cet endroit, c'est l'histoire de ceux qu'on y interne. Et toi... Je la détaille du regard comme si cela pouvait suffire à me faire une idée très précise de qui elle est et de ce qu'elle aurait potentiellement à cacher. Parce qu'elle a forcément quelque chose à cacher, c'est notre cas à tous... même de ceux que l'on estime être parfaitement sains d'esprit, pour peu que cela veuille dire quelque chose. Je pense que ton histoire est particulièrement intéressante. Alors soit on se regarde dans le blanc des yeux dans un silence pesant et on fait semblant de trouver ce repas insipide terriblement délicieux. Encore que le silence est tout relatif dans cet endroit où on peut entendre hurler ou rire à des heures indues de la nuit. Soit on fait connaissance.

C'est elle qui voit... Mais l'option deux me déplaît, et je préfère croire que cette rencontre va être un minimum intéressante, qu'elle va me passer l'ennui et toutes les pensées beaucoup plus angoissantes et incontrôlables qui pourraient bien m'envahir dans l'instant. Pas de quoi en faire un drame, après tout. Je n'aurais aucun mal à lui apprendre ma propre histoire en retour. Qu'elle connaît déjà plus que je ne l'imagine.





© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMar 25 Sep - 13:08

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie était en train de se dire que pour le coup, elle avait probablement fait un mauvais choix en venant s’installer à côté d’elle. Il fallait bien admettre qu’il était difficile de trouver de la bonne compagnie ici, sérieusement, tout le monde était cinglé. Et chez certains, ça faisait vraiment peur de les voir à l’œuvre. Mais bon, au moins, ils ne se rendaient peut-être pas compte de leur état et de l’endroit où ils se trouvaient. Peut-être que dans ce genre de situation, il était préférable de ne pas être lucide. Ça rendait les choses plus simples à supporter, il n’y avait pas cette phase de dépression où on se rendait compte qu’on était fou et qu’il n’existait pas de remède miracle pour s’en sortir. Enfin bon, dans tous les cas, Leta Lestrange ce n’était pas le meilleur choix qui soit, mais elle ne pouvait plus vraiment partir maintenant. Après tout, ce n’était que pour un repas, elles ne partageaient pas la même chambre. Encore heureux. Que ce soit elle ou une autre, Maisie n’aurait pas vraiment apprécié être en compagnie d’une autre personne.

-Crois-le ou non, oui, ça m'intéresse. Le seul intérêt de cet endroit, c'est l'histoire de ceux qu'on y interne. Et toi... . Je pense que ton histoire est particulièrement intéressante. Alors soit on se regarde dans le blanc des yeux dans un silence pesant et on fait semblant de trouver ce repas insipide terriblement délicieux. Soit on fait connaissance.

Mais bien sûr. Elle était bien drôle cette fille. En tout cas, il n’y avait aucune chance pour qu’elle lui apprenne les évènements qui l’avaient conduite ici. Elle se voyait mal lui dire qu’elle avait été torturée par des mages noirs jusqu’à devenir cinglée et développer une double personnalité parce qu’elle combattait lesdits mages noirs. Donc elle allait probablement être déçue, cette chère Lestrange.

Mais bon, il était vrai qu’elle n’avait pas tout à fait tort non plus, quand elle affirmait qu’il n’y avait rien d’intéressant ici et que toute distraction était bonne à prendre. Et que ne rien dire pourrait rendre les choses lourdes et pesantes, une situation pas vraiment confortable et appréciable. Elle pouvait toujours lui parler sans lui dire la vérité. Ce n’était pas comme si elle pouvait vérifier ses dires.

« Désolé, mais je n’ai rien de très intéressant à t’apprendre. Mon histoire est banale et sans utilité de s’attarder dessus. Mais bon, si tu tiens à discuter, je t’en prie, je suis toute ouïe. Je m’appelle Maisie au fait. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:56




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

Elle a beau prétendre ne rien avoir à m'apprendre, je ne la crois pas vraiment. Je l'ai dit et je le pense : on ne peut pas se retrouver aussi par simple hasard, c'est impossible. Il y a toujours une histoire. Est-elle toujours passionnante ? Ce n'est pas garanti, mais c'est bien souvent ceux qui veulent en dire le moins qui en ont le plus à raconter au bout du compte. Mais pour percer la carapace de mon interlocutrice, si vraiment c'est possible, je vais réellement avoir du fil à retordre. En fait, plus j'y pense, plus je me dis que ce sera peine perdue. Mais j'ai toujours eu un faible pour les causes perdues, donc ça ne va pas forcément me déranger pour autant, bien au contraire. Déjà, je parviens à lui sous-tirer un nom. Je crois bien que de sa part, c'est déjà énorme, et ça m'invite, forcément, à vouloir creuser plus loin. Elle s'appelle Maisie. C'est certainement un tort de ma part, mais je ne fais pas le lien avec Maisie Winters, l'ancienne Warden. Aussi je poursuis sur ma lancée sans savoir à qui j'ai affaire.

-Leta
, je me présente à mon tour sans savoir que ça n'a absolument rien de nécessaire en réalité, puisqu'elle sait parfaitement qui je suis. Si tu veux vraiment que je fasse la conversation toute seule, il va quand même falloir que tu m'aiguilles un peu, ma belle. Je marque une pause et la scrute depuis mes yeux sombres. Parler de moi ne me dérange pas, je dillue mes informations en fonction de mes interlocuteurs, je donne, pas totalement, trop ou pas assez, j'assaisonne, je ponctue, je m'attarde, je passe, c'est ma manière de faire. Mais pour cette fois, je veux que ce soit donnant-donnant. J'espère bien que si je lui en apprends beaucoup, elle m'en donnera ne serait-ce qu'un peu. De quoi veux-tu que je te parle ? Qu'est-ce que tu voudrais savoir sur moi, exactement ?

Elle s'en moque sans doute, de moi, mais pour une fois que j'ai face à moi une interlocutrice digne d'intérêt, alors j'ai bien l'intention de profiter de cette occasion dans tous les cas tant que je le peux.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMer 14 Nov - 20:41

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie savait effectivement déjà quelques choses sur Leta Lestrange, pas non plus toute sa vie, mais les éléments que le Ministère avait sur elle au moins. Ce n’était pas joli, sans aucun doute, mais bon, ici elles étaient comme égales. Ça lui faisait un peu mal de le reconnaître, mais c’était pourtant bel et bien le cas. Quoiqu’il en soit, elle n’avait pas vraiment très envie de lui confier des détails sur elle, déjà parce qu’elle se voyait mal lui dire vraies raisons de sa présence ici, ou plutôt, dans quelles circonstances elle avait développé une double personnalité. Très peu de personnes étaient au courant, ce n’était pas pour le dire à la première venue, surtout Leta Lestrange. C’est quelque chose qu’elle garderait pour elle. Même si elle continuait à se montrer curieuse et un peu insistante, Maisie ne lui dirait rien qu’elle ne veuille pas lui dire. En tout cas, pour le moment, elle était juste disposée à lui donner son prénom. Elle ne pensait pas qu’elle puisse faire le lien avec son identité, donc ce n’était pas vraiment dangereux. Mais bon, elle préférait tout de même rester vigilante.

-Leta

Oui, ça elle le savait déjà, mais ce n’était pas la peine de lui faire savoir. Autant jouer les ignorantes et feindre la découvrir totalement. Il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire de toute façon.

Si tu veux vraiment que je fasse la conversation toute seule, il va quand même falloir que tu m'aiguilles un peu, ma belle.

Ah oui vraiment. Eh bien, on pouvait dire qu’elle n’était pas difficile. Maisie connaissait déjà pas mal de choses sur elle, mais elle pouvait peut-être en profiter pour avoir de nouvelles informations sur elle, mais ça pouvait s’annoncer compliquer, et surtout suspect, si elle posait des questions un peu trop précises. De toute façon, elle pouvait toujours tenter, de façon discrète ou du moins, habile.

De quoi veux-tu que je te parle ? Qu'est-ce que tu voudrais savoir sur moi, exactement ?

C’était une bonne question, difficile de déterminer ce qu’elle voulait savoir, surtout si elle lui laissait le champ libre comme ça. Mais bon, elle allait trouver, sans aucun doute. Dans tous les cas, il valait mieux commencer doucement, poser des questions assez neutres, basiques, et peut-être qu’elle trouverait quelque chose à exploiter, même si elle n’avait pas d’utilité à « enquêter » sur Leta Lestrange, au moins, ça lui ferait passer le temps.

« Je suppose qu’il doit y avoir pas mal de choses intéressantes à dire sur toi… Qu’est-ce que t’as fait pour te retrouver ici ? T’es forcément dingue comme tout le monde, mais qu’est-ce qui t’a trahi pour que t’atterrisse là ? »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMar 20 Nov - 12:05




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

J'affiche un sourire évocateur quand mon interlocutrice suggère, à ce que j'estime juste titre, que je dois avoir beaucoup de choses à dire sur moi. Ce n'est pas pour me vanter, mais c'est le cas, j'ai eu une vie bien remplie, et quelques scandales à mon actif qui ont su enfler certaines rumeurs et surtout alimenter nombre de conversations, toujours à ce qui est supposé être à l'abri de mes oreilles, ça va de soi. Elle m'interroge plus spécifiquement sur les raisons qui font que je me trouve ici. J'avoue que ce n'est pas forcément le sujet que j'aurais voulu aborder en premier. J'assume mes actes, chacun d'entre eux, même si ça n'a pas toujours été le cas, et ça ne veut certainement pas dire que je suis fière de tous. En l'occurrence, ce qui m'a conduit ici est sans doute l'une des choses dont je suis le moins fière, ma vie entière comprise. J'ai l'intention d'être sincère, puisque de toute façon les raisons de ma présence ici ne sont pas vraiment un secret, et qu'il ne faudrait sans doute que quelques secondes à mon interlocutrice pour s'adresser à une infirmière pour avoir le fin mot de l'histoire.

-Je suis une habituée des lieux, tu sais...
C'est le moins que l'on puisse dire, et à chacune de mes sorties, moi-même j'y crois... mais mes démons me rattrapent toujours... à force, je ne sais pas si je serais capable de me passer de leur compagnie. Ils me manqueraient, c'est sûr, si je devais me séparer d'eux. Et pourtant j'aimerais vraiment être capable de m'en abstraire pour de bon. Mais on m'a ramenée ici parce que j'ai... plus ou moins kidnappé un gosse.

Bon, d'accord, plus que moins, je vous l'accorde. Mais dans tous les cas, je n'arrive pas à donner à cet acte la valeur qu'il a... parce que si j'ai plus d'une tare à mon actif, je n'aurais vraiment, sincèrement, jamais cru acquérir le statut de voleuse de gamin... Mais disons que j'aime cultiver l'inattendu... là, c'est juste allé un tantinet trop loin. Je hausse les épaules.

-Je sais même pas vraiment pourquoi j'ai fait ça. Mais ça avait l'air d'être une très bonne idée, sur le moment.


Quoi ? Je parle comme une cinglée ? Big news, people ! J'en suis une.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMer 5 Déc - 14:26

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ici, on voyait toute sorte de dégénérés mentaux. Ça allait de la pathologie sévère aux petites crises passagères, comme quoi, la folie avait vraiment de très nombreuses formes pour se manifester et se montrer. Mais de rares moyens de la soigner, voire aucuns. C’était triste, en effet, mais malheureusement, c’était comme ça, on ne pouvait rien y faire. Maisie trouvait qu’elle avait une forme de folie plutôt sévère, une double personnalité ce n’était pas rien, et même si elle avait ses moments de lucidité, ce n’était pas simple à gérer et elle ne pouvait pas être certaine que son autre elle ne prenne pas sa place, dans une situation très importante. Mais pour ce qui était de Leta Lestrange, elle ne savait pas grand-chose sur ce qui clochait dans sa tête, et elle était assez curieuse de le découvrir, sans aucun doute. Il est vrai qu’elle la connaissait de nom et de réputation du temps où elle travaillait au bureau des Aurors, mais ça s’arrêtait là, elle avait que peu de détails sur elle. Ce qui était normal, Leta n’était pas une criminelle à proprement parlé, mais si elle avait été internée plusieurs fois à causes de délits qu’elle avait commis, elle avait toujours plaidé la folie et donc n’avait pas atterris à Azkaban, une chance pour elle, elle ne se serait probablement pas beaucoup plu avec les détraqueurs.

-Je suis une habituée des lieux, tu sais... Mais on m'a ramenée ici parce que j'ai... plus ou moins kidnappé un gosse.

Plus ou moins kidnappé un gosse ? Bizarre comme formulation, enfin, tout était bizarre ici. Elle parlait sûrement du petit Dragonneau. Ça avait fait la une… le fils du très connu Norbert Dragonneau disparu. Et quand on savait que Leta avait été intimement liée aux Dragonneau, ça rendait l’affaire encore plus étrange. Mais pour le coup, elle ne démentait pas du tout sa réputation. Heureusement que le petit avait été retrouvé, Merlin seul savait ce qu’elle aurait pu lui faire… Qu’elle soit dangereuse ou non, il ne fallait pas jouer avec la folie des gens. Jamais.

-Je sais même pas vraiment pourquoi j'ai fait ça. Mais ça avait l'air d'être une très bonne idée, sur le moment.

Elle le disait avec une telle… désinvolture. Ça pourrait presque faire sourire Maisie, si la vie d’un gosse n’avait pas été mise en jeu. Il avait retrouvé sa famille à l’heure actuelle, ce qui n’était pas plus mal. Elle n’accusait pas vraiment Leta, dans le sens où elle savait ce que c’était de ne pas avoir le contrôle de son corps, de se le voir dicter par un esprit qui n’était pas vraiment le sien.

« Je vois… Heureusement que le petit va bien en tout cas. Je viens souvent ici aussi. Mais on ne m’y a jamais amenée de force, je viens de mon plein gré quand je sens que je vais dérailler et que l’autre va se réveiller. Malheureusement, j’ai pas de contrôle là-dessus et y’a rien à faire. »

Elle avait conscience qu’elle en disait peut-être un peu beaucoup, mais bon. Leta avait fait le premier pas, elle pouvait bien en faire un également, cela ne lui coûtait rien après tout. Ce n’était pas comme si elle savait vraiment qui elle était, et pour le moment, elles étaient dans le même bain.

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeJeu 6 Déc - 10:24




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

Je ne réplique rien quand mon interlocutrice se félicite de savoir que le petit n'a rien... je ne l'ai pas dit, mais je suppose qu'elle a rapidement fait ses propres déductions. En même temps, on ne peut pas dire que la disparition d'Hyppolite ait pu passer inaperçu... La disparition d'un gamin, ça émeut toujours la populace, mais quand en plus ce gamin est le fils de Norbert Dragonneau, tout le monde se sent bien évidemment l'obligation d'en faire tout un plat. C'est presque insultant d'entendre ce genre de remarques, j'ai kidnappé ce gamin, ok, mais je ne l'ai pas torturé non plus, il ne faut pas exagérer... Je sais, ce n'est pas une excuse. Mais que dire si ce n'est que la situation m'a échappé et que j'ai voulu rendre le gamin dès l'instant où il s'est retrouvé sous mon toit ? C'est juste que la situation s'est déteriorée, et j'ai pas réussi à réparer les pots cassés malgré mes efforts.

Et à propos de ne pas avoir le contrôle de soi, je me rends compte que je me trouve face à une personne qui peut bien être capable de me comprendre en réalité. Je ne m'attendais pas à ce que mon interlocutrice accepte effectivement de se livrer après mes aveux, mais j'apprécie qu'elle le fasse effectivement. Elle vient ici de son plein gré, quand elle craint que l'"autre" ne se réveille. Décidément, elle m'intrigue de plus en plus, et c'est un compliment. Par la force des choses, j'en ai côtoyés, des cas cliniques et des pathologies. La mienne (les miennes, plutôt) a un nom : troubles schizo-affectifs, obsessionnels et compulsifs... Un spectre de la schizophrénie sans en être totalement un, qui fait que je pense comprendre de quel mal souffre mon interlocutrice... Il se pourrait même que je la comprenne mieux que beaucoup d'autres.

-Pas facile, hein, de perdre le contrôle...
Je crois qu'elle me plaît définitivement, nos tempéraments sont très différents, mais je crois bien que nous pourrions atteindre un champ de compréhension insoupçonné, toutes les deux. J'aimerais beaucoup rencontrer l'"autre", j'ajoute en l'observant intensément.

Je sais que ces choses là ne se font pas sur invitation, mais je crois que l'autre et moi pourrions avoir une conversation passionnante.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeVen 21 Déc - 10:41

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Enlever Hyppolite Dragonneau, c’était bien un truc de dégénéré, pas de doutes. Mais de toutes façons, tous ceux qui étaient arrêtés, peu importe le crime, était tous un peu fêlé. C’était une certitude. Mais il y en avait chez qui, cela s’exprimait davantage, après on avait de la chance ou on n’en avait pas. Maisie n’en avait pas eu dès le départ, le fait que ses parents étaient frères et sœurs lui avait donné toutes les prédispositions nécessaires pour qu’elle vire cinglée. Eux qui ne l’avaient jamais aimée, devaient être contents en la regardant de là où ils étaient. Mais elle ne laissait pas abattre pour autant, et elle était très fière de servir une cause comme celle de l’Ysbridion. Et elle comptait les aider comme elle le pouvait. Mais pour ça, il fallait qu’elle prenne un peu de recul, et qu’elle fasse une petite pause ici. Chez les fous. Ça ne la guérirait pas, c’était sûr, mais au moins, elle se sentirait plus reposée.

Sauf que parler avec Leta Lestrange n’était pas vraiment reposant. Il y avait quelque chose de vraiment étrange chez cette fille, Maisie avait un peu de mal à définir clairement la pathologie dont elle souffrait. Comme si, elle avait sans arrêt quelque chose qui clochait. Mais c’était aussi le cas chez plusieurs personnes ici. Maisie était lucide la plupart du temps, mais il y avait des fois où elle perdait totalement contrôle. Leta ne semblait jamais l’avoir, et ne répondait qu’à ses envies, sans qu’elles aient de sens. Comme par exemple, kidnapper Hyppolite Dragonneau. Etrange. Mais le principal, est que le gamin ait été rendu sans mal à ses parents et en bon état. Maisie ne saurait dire quel était le pire des deux, perdre parfois le contrôle sans en avoir conscience, ou ne jamais l’avoir tout en ayant conscience que c’était le cas. Difficile à dire.

-Pas facile, hein, de perdre le contrôle... J'aimerais beaucoup rencontrer l'"autre"

Non pas facile. Elle haussa un sourcil à la deuxième partie de sa phrase. Cela ne la surprenait pas vraiment à dire vrai, mais Maisie ne laisserait jamais une telle chose se produire. Jamais. Bien sûr, elle ne pouvait pas le prévoir, parce qu’elle ne savait jamais quand l’autre elle allait prendre le dessus. Mais la laisser rencontrer Leta Lestrange serait une des pires idées au monde. Vraiment. Elle lui rendit son regard, ne voulant pas se laisser déstabilisée.

« Quel dommage, son agenda est complet, elle ne prend plus de rendez-vous. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeDim 23 Déc - 12:10




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

La réponse de mon interlocutrice n'a rien d'étonnante à mes yeux, je me doute que si elle se trouve ici, c'est qu'elle veut se débarrasser de l'autre une bonne fois pour toutes (même si je n'ai pas le sentiment qu'elle soit très optimiste à ce sujet), alors elle ne doit pas avoir envie de la voir se manifester. Mais à présent qu'elle m'a mis cette idée dans la tête, rien ne saurait l'en déloger, et même si je me doute qu'il ne suffit pas de l'appeler ou de claquer des doigts pour que l'"autre" intervienne, je ne renoncerai pas à l'idée de faire sa connaissance afin de me faire ma propre idée la concernant, afin de me faire une idée globale de qui elle est. Même si une conversation ne suffit pas à cerner quelqu'un. Tenez, je doute fort qu'une vie entière suffise à me cerner moi, alors à partir de là...

-Ce n'est pas grave
, je réponds avec un fin sourire au coin des lèvres. Je sais être patiente quand il le faut, j'attendrais.

Bon, pour être totalement honnête, la patience n'est pas vraiment mon fort, mais dans certaines circonstances, je sais qu'attendre en vaut la peine... mais j'espère que ce ne sera quand même pas trop long, et surtout que ça en vaudra la peine. D'un autre côté... ce n'est pas comme si on a grand chose d'autre à faire dans ce trou pour malades mentaux... alors au moins ça me donne un petit objectif personnel à poursuivre le temps que durera mon internement. Et je sais pertinemment que ça peut être sacrément long.

-Si tu es ici, c'est bien que tu as peur qu'elle se manifeste, non ? Alors si ça se trouve, ce ne sera pas si long que ça.


Je pense que je n'ai pas tort sur ce point. Quoi qu'il en soit, je reste très curieuse de cette situation, et des objectifs que je me verrais bien poursuivre. Je me fiche que ça déplaise à Maisie, je veux tout savoir de sa double personnalité. Même si je me satisfais très bien de mon interlocutrice en attendant, qui est définitivement très intéressante. Et avec de la répartie, en plus, ce qui ne gâche rien.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeVen 4 Jan - 12:37

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il ne manquerait plus que son autre personnalité rencontre Leta. Il ne fallait pas que cela arrive, mais elle n’avait pas de moyen de l’empêcher. Certes, elle pouvait quitter l’hôpital, rien ne l’obligeait à rester là et elle avait la chance de pouvoir aller et venir, mais si elle était venue, c’est qu’elle ne se sentait pas très bien, et pas assez forte pour tenter de contrôler un minimum les choses et son esprit. Mais en tout cas, elle comptait rester assez loin de Leta, parce que ce qui l’inquiétait surtout, c’est qu’elle serait presque capable de faire ressurgir l’autre. Justement parce que ce serait une personnalité qui lui plairait beaucoup trop, et en qui elle serait capable de trouver une camarade de folie. Et elle ne voulait pas voir cela arriver, vraiment pas. Mais encore une fois, elle n’avait pas vraiment de moyen de contrôler cela.

-Ce n'est pas grave. Je sais être patiente quand il le faut, j'attendrais.

Oui c’est ça… Il faut dire aussi que Leta n’avait pas choisi d’être là. Alors elle avait du temps à perdre, mais Maisie ne comptait pas rester là pendant trop longtemps, il y avait beaucoup trop à faire avec l’Ysbridion. Donc avec un peu de chance, elle sortirait sans que l’autre ne se réveille et Leta n’aurait pas la satisfaction qu’elle attendait. C’était le meilleur scénario possible à ce stade-là. Mais Maisie n’avait jamais eu beaucoup de chance, et les choses ne se déroulaient jamais déroulées comme elle le voulait depuis un long moment. Elle apprécierait que cela change, mais pour le moment, ce n’était hélas pas près d’arriver.

-Si tu es ici, c'est bien que tu as peur qu'elle se manifeste, non ? Alors si ça se trouve, ce ne sera pas si long que ça.

Elle était bien censée pour une malade mentale. Même si au fond, c’était plutôt évident dès l’instant où elle avait révélé qu’elle souffrait d’un déboulement de personnalité. En tout cas, elle allait faire en sorte de se contrôler un maximum pour le temps qu’elle comptait passer ici, elle s’en ferait un point d’honneur.

« Tu peux attendre autant que tu veux, tu n’as pas vraiment le choix de toute manière. Mais contrairement à toi, je ne suis pas obligée de rester ici alors… rien n’est joué ma jolie. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMar 8 Jan - 15:40




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

C'est vrai, Maisie marque complètement un point. C'est vrai qu'à l'heure actuelle, elle est bien plus libre que moi, et je n'ai pas grand-chose d'autre à faire que d'attendre que l'autre Maisie se manifeste peut-être, si en tout cas elle le voulait bien. J'estime avoir le choix quand même. Je peux très bien décider, après tout, de n'en avoir rien à faire du tout, mais elle a raison, j'ai envie d'attendre. Cette femme m'intrigue, elle m'intrigue réellement. Ou plutôt, je suis intriguée parce qu'elle dissimule à la face du monde.

Ceci dit, c'est effectivement possible qu'elle me déçoive et qu'elle s'en aille avant que je n'ai eu le temps de voir quoi que ce soit. Mais ça ne coûte rien d'attendre de voir malgré tout. Peut-être qu'il y a un moyen de réveiller cette double personnalité, d'ailleurs, en appuyant tout simplement sur le bon bouton. Mais ça exige de trouver l'interrupteur, nous sommes d'accord. Un sourire en coin se dépose sur mes lèvres quand elle m'appelle "ma jolie", je ne m'attendais pas à ce qu'elle utilise ces termes pour s'adresser à moi. Je décide d'y voir comme un signe, en tout cas, clairement un encouragement. Il ne m'en faut pas beaucoup plus pour rentrer dans la danse quoi qu'il en soit. Je n'ai pas grand-chose d'autre à faire de mon temps présentement, je ne vais pas mentir quant au fait que ça n'aide pas non plus.

-Tant mieux. Je déteste quand la partie est gagnée d'avance.


Même si c'est un jeu étrange... Si on peut vraiment appeler ça un jeu. Plutôt une sorte de pari tacite, qui me pousserait à tester ses limites et la pousserait, elle, à se tenir à l'écart de l'influence éventuellement néfaste que je pourrais avoir sur elle. Je commence à me dire que j'espère que mon interlocutrice est bel et bien là pour un moment. Je regretterais définitivement de la voir s'en aller sans avoir pu observer... au-delà de sa carapace. Ce que je brûle de voir et qu'elle me refuse. La curiosité est peut-être ce qui va m'empêcher de devenir... encore plus dingue que je le suis.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMar 15 Jan - 16:29

We're all mad here
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Après réflexion, Maisie n’aurait probablement dû confier ce dont elle souffrait à Leta. Car ce n’était définitivement pas tombé dans l’oreille d’une sourde, et Leta semblait s’y intéresser un peu trop. C’était le souci… Mais bon, avec un peu de chance, Leta ne rencontrerait son autre personnalité. Elle l’espérait très sincèrement, parce que l’autre est complètement incontrôlable. Et elle ne voulait pas qu’elle lui dise n’importe quoi, ou des informations importantes, mais normalement, son autre personnalité savait tout de même où s’arrêter, ou plutôt, de quoi elle ne devait pas parler, pour leur sécurité à toutes les deux. C’était une chance, ou plutôt, c’était déjà ça de pris… Il ne manquerait plus qu’elle parle de l’Ysbridion à n’importe qui… mais heureusement, elle ne l’avait jamais fait, et ne le ferait probablement jamais avec de la chance.

De la chance, elle en avait bien besoin en ce moment. Que ce soit pour que Leta n’ait pas la satisfaction d’avoir ce qu’elle désirait, ou dans sa vie de tous les jours, avec l’Ysbridion… Maisie avait bien l’impression qu’une succession de mauvaises nouvelles s’enchaînaient, inlassablement. C’était tout de même bien déprimant, et déjà que l’ancienne auror n’était pas très optimiste, ce n’était pas tout cela qui allait lui faire changer sa façon de voit les choses, définitivement pas. Mais bon, on pouvait toujours croire à un miracle, ce n’était pas exclu, même si en ces temps troubles, c’était peut-être un peu trop utopiste justement.

-Tant mieux. Je déteste quand la partie est gagnée d'avance.

Elle la dévisagea avant de lever les yeux, feignant une légère exaspération. Elle savait qu’au fond, rien de ce qu’elle pourrait dire ne découragerait la femme en face d’elle. Sans avoir besoin de tout savoir d’elle, c’était le genre de personne qui allait faire en sorte de pousser les autres à bout, d’agir de façon à contredire exprès, d’être en opposition, même si ce n’était pas ses propres convictions, ou ses propres envies. C’était ainsi qu’elle voyait les choses. Et Leta s’était probablement fixé un challenge à présent… Il ne lui manquait plus que ça… Elle aurait peut-être dû aller à une autre table, vraiment… Mais elle se contenta de sourire.

« C’est ce qu’on verra. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
We're all mad here // Ft. Maisie Left_bar_bleue50 / 10050 / 100We're all mad here // Ft. Maisie Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitimeMar 22 Jan - 15:19




We're all mad here
Ft. Leta & Maisie

C'est à l'instant où mon interlocutrice a gagné mon sincère intérêt que je la sens se braquer et se fermer comme une huitre. Dommage, au moment où la situation devient amusante, je ressens que je ne vais plus rien réussir à obtenir d'elle. Enfin, pas tout de suite en tout cas. Dans cette discussion, j'ai ressenti comme un défi implicite. Oh, pas de la part de Maisie, mais de la mienne, c'est certain. Je veux découvrir ce que cette femme dissimule, l'autre facette de cette pièce singulière.

Mais je vais devoir prendre mon mal en patience, j'en ai bien peur. J'ai bien envie d'insister, de poser des questions (car je m'interroge sur de très nombreuses choses). Mais je sais que ça ne ménera nulle part. Alors je préfère ne pas insister, ne pas en rajouter. J'aurais bien l'occasion d'y revenir plus tard, rien ne presse. Malheureusement, j'ai tout mon temps... Ici, le temps est d'ailleurs quelque chose de vraiment très relatif... J'en mesure difficilement l'écoulement, et je pense que ça pourrait contribuer à me rendre encore plus folle, pour tout dire. En tout cas, ce n'est pas la confiance affichée de mon interlocutrice qui va faire office de dissuasion en ce qui me concerne. Quand j'ai une idée derrière la tête... j'ai tendance à aller jusqu'au bout de cette idée, même si elle doit être proprement absurde. Et ce n'est pas pour rien, au final, si je me retrouve ici... c'est une grande partie de mon problème, ou plus exactement, un de mes trop nombreux problèmes... Je suis brisée à plus d'un titre.

-J'ai hâte
, j'affirme tout en me levant, abandonnant un repas à peine entamé sur la table, de toute façon, la nourriture n'a aucun goût, ici, je ne perds vraiment pas grand-chose à renoncer à achever mon assiette... Cette discussion s'achève, je pense qu'il ne serait pas nécessaire qu'on se regarde en chien de faïence pendant des heures et des heures.

Je ne prends même pas la peine de lui dire au revoir, à quoi ça servirait puisqu'on est coincées ici dans tous les cas ? On se reverra bien assez vite, inutile de faire des manières. Donc je me contente de tourner les talons sans dire un mot de plus.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

We're all mad here // Ft. Maisie Empty
Message#Sujet: Re: We're all mad here // Ft. Maisie   We're all mad here // Ft. Maisie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

We're all mad here // Ft. Maisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste
-