AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 15 Juil - 8:55


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Q

uand Bill avait découvert que son épouse était allé trouver Seth sans l'informer de cette décision, elle qui ne se privait pourtant jamais en règle générale de lui apprendre par le menu l'intégralité de ses journées de grenouille de bénitier, qui gérait sa fortune comme le ferait une gamine utopiste préférant donner à foison que d'investir durablement, il était entré dans une colère noire. Retrouver Seth, le confronter enfin, avait été de ces motivations qui avaient permis à Bill de supporter la prison avec moins de difficulté. Il savait qu'à son retour, il retrouverait cet enfant maudit, et lui ferait payer ces années gâchées, cet amour perdu, tout ça par sa faute. Ah, elle était amusante de naïveté, Isabel, à croire qu'en lui donnant l'adresse de ce fils retrouvé, Bill allait lui rendre une visite de courtoisie qui se limiterait en des retrouvailles émouvantes.... Oh non, ce n'était clairement pas pour cette raison que Bill parcourait d'un pas décidé les rues de Londres jusqu'à se retrouver devant la porte de son appartement. S'il s'en donnait cette peine, c'était pour enfin obtenir cette vengeance qu'il avait par tant de fois exigée, envisagée, espérée, anticipée.

Tout était de sa faute, et à l'abri de sa maudite cellule de prison, Bill avait su s'en convaincre encore davantage. Quand il se repassait le film dans son esprit, encore et encore, il savait précisément ce qu'il y avait à y trouver. Jamais Bill ne se serait emporté à ce point contre Judy, jamais il ne lui aurait fait subir un tel sort, s'il n'y avait eu ce maudit courrier, cette farce idiote et l'attitude insolente de Seth, qui osait prétendre n'y être pour rien. Son ire n'était pas réservée à sa femme, mais à cet enfant diabolique qui avait eu le culot de lui tenir tête, ingrat, alors que Bill l'avait pris sous son aile et avait pris soin de lui comme s'il était son propre fils... prêt à l'aimer comme son propre fils. Plus maintenant. Tout ce que retenait Bill dans cette sinistre affaire, c'est que s'il n'avait été question de Seth, Judy serait toujours à ses côtés, et sa vie serait bien différente. Il n'aurait pas connu la prison et ses vicissitudes, Bill et son épouse auraient eu des enfants bien à eux, il aurait achevé brillamment de gravir les échelons qui lui auraient permis d'accéder aux plus hautes sphères du monde politique. Il avait tout gâché. Eh bien, il allait lui rendre la monnaie de sa pièce (sans se rendre compte que Seth n'avait pas attendu après lui pour se mettre dans une situation impossible).

C'est décidé et hargneux qu'il frappa à la porte de l'appartement, à l'adresse que lui avait indiqué Isabel. Finalement, on ouvrit. Seth avait bien changé après tant d'années. Il n'avait plus rien de l'enfant d'autrefois, mais Bill n'était pas impressionné pour autant. Au contraire, sa colère n'en était que plus grande. En lui, il ne reconnaissait que trop douloureusement les traits de sa défunte épouse.

-Surprise
, le salua-t-il, un sourire carnassier aux lèvres.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 15 Juil - 17:39

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Seth ne savait pas exactement combien de temps il avait devant lui en réalité, avant que la situation ne dérape complètement. Il avait visiblement encore un peu devant lui, mais le jeune homme avait conscience que le temps lui était compté. Ce n’était pas pour rien qu’il se tenait prêt à tout moment, pour partir de son appartement. En fait, il devrait sans doute le faire déjà, sans attendre, mais il n’avait pas envie de paraître trop suspect. Pas encore, pas avant que Gwendall n’ait parlé à McDowell et qu’il soit définitivement recherché par le bureau des Aurors. Il n’avait pas envie de mettre sa fuite en péril en s’y prenant bien trop tôt. Donc, il prenait son mal en patience, même si ce n’était pas évident du tout. Déjà, parce que Seth n’était pas vraiment quelqu’un de patient en temps normal, sauf quand ça valait réellement le coup. Mais aussi parce que forcément, ça le rendait clairement tendu et légèrement paranoïaque. Il savait bien que Voldemort avait l’intention de le faire tomber, en le dénonçant aux Aurors, mais il craignait que ça se passe autrement tout de même. Non pas qu’il soit du genre à s’imaginer se faire avoir par un piège non plus, mais il ne pouvait pas non plus prendre la situation trop à la légère.

Surtout qu’il n’était pas seul. Évidemment, le jeune homme ne pouvait que penser à Pomona, aux conséquences la concernant. Elle était déjà dans une situation horrible, il n’avait pas envie de lui attirer encore plus d’ennuis. Quand bien même, sa petite amie (parce qu’il pouvait de nouveau la considérer comme sa petite amie et qu’est-ce que ça lui faisait du bien) était morte aux yeux de beaucoup de monde, il n’avait pas envie de compliquer sa situation. Et oui… Seth pensait à celle de la jeune femme avant la sienne, ce qui ne manquait pas de prouver que Pomona avait définitivement une influence incroyable envers lui. Enfin, il prévoyait donc tout pour qu’au moment donné, il puisse s’en sortir.

Et forcément, quand on frappait à la porte de son appartement, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était quand même un peu tendu. Parce qu’il craignait que ça soit McDowell. Enfin, Gwendall allait le prévenir quand il allait parler à leur patron, mais dans le doute… qu’il le découvre autrement. On ne savait jamais. Ce n’était pas pour rien qu’il tenait sa baguette dans sa main alors qu’il s’approchait de la porte pour l’ouvrir, dans le doute, pour se défendre s’il le fallait. Il était sur ses gardes… mais alors il était impossible pour lui de se douter de la personne qui se trouvait derrière cette porte. Même s’il avait rencontré Isabel, même s’il avait déjà eu un retour de son passé dans sa vie.

« Bill ! » Lança Seth d’une voix roque, sentant toute la colère qu’il possédait monter en lui. Comment osait-il se pointer ici cet enfoiré ? Et le saluer de cette manière ? Surprise… en effet c’était une surprise. « Comment ose tu venir ici ? »

Il n’était plus le gamin d’autrefois qui se laissait battre. Non, il n’était plus cet enfant et il allait le montrer à son beau-père.
Code by Gwenn


_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 15 Juil - 18:10


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
S

i longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus... la dernière fois, Seth n'était qu'un enfant, pas même un adolescent, encore, un enfant qui ne possédait ni les moyens, ni la force de se défendre, surtout face à un homme de la carrure et de la trempe de Bill Beresford. Dans l'esprit de Bill, et même s'il savait que son fils adoptif avait forcément grandi, il était resté ce gamin de dix ans à peine, qui l'avait encouragé par son attitude à tuer la seule personne au monde qu'il ait jamais aimé, du plus profond de son être. Seth n'était plus un gamin, non, et l'image que Bill s'en faisait allait devoir être modifiée, mais ça ne changeait rien de l'image qu'il conservait de lui. Même si Seth faisait presque sa taille, à présent, et était tout à fait capable de rivaliser avec lui physiquement, ça ne changeait rien, pour lui, il conservait l'autorité et l'avantage. La colère qu'il sentit sourdre dans la voix du jeune homme n'était pas pour l'impressionner. Il avait bien assez de sa propre colère, sans compter celle qui l'avait environné tout au long de son séjour en prison. La colère, c'était son lot quotidien et tout autant celui de ses codétenus... et puisqu'il avait su sortir avec superbe de prison en leader incontesté, il ne comptait pas se laisser impressionner pour si peu. Même si la suite devrait l'exhorter à se méfier. Mais comment imaginer que le bout de bois qu'il avait dans la main (et dont il n'avait pas encore constaté la présence) puisse lui nuire en quoi que ce soit. En tout cas, le discours du jeune homme, qui osait se permettre de se montrer présomptueux, méritait largement qu'il le recadre.

-Après tout ce temps, j'espérais un autre accueil de ta part,
répondit posément Bill, qui pour le moment, contenait le volcan qu'il sentait bouillonner en lui, pourtant.

Il serait temps de dévoiler sa vraie nature en temps et en heure. En même temps, si quelqu'un savait tout de sa vraie nature, c'était bien le jeune homme. Il avait vécu avec lui au quotidien pendant des années, il avait vu cette violence à l'oeuvre. Et Bill comptait bien revenir en prouvant que rien n'avait changé. Des deux, c'était toujours lui qui dominait.

-Tu pensais vraiment que j'allais revenir de cellule sans te rendre une petite visite ?

Une visite qui n'avait rien de courtoise. Si Seth était un minimum honnête avec lui-même, il admettrait que la situation où l'homme se trouvait était en grande partie de sa faute. Et qu'il devait maintenant répondre de ses actes passés. Et payer la note, qui au fil du temps, ne manquait pas d'être salée. S'il ne s'en rendait pas compte, Bill saurait parfaitement lui en faire prendre conscience.






code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 22 Juil - 18:32

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Seth était obligé de se contenir, alors qu’il se retrouvait en face de Bill, pour ne pas simplement exploser et lui envoyer un sort en plein face pour le tuer sur le coup. Quoi que ça serait quand même beaucoup trop rapide s’il faisait ça. Mais quand il entendit son beau-père prendre la parole, en affirmant qu’après tout ce temps il espérait un autre accueil, il devait vraiment prendre sur lui pour ne pas juste foncer sur lui pour le massacrer. Et pourquoi il ne le faisait pas ? Très franchement, le jeune homme n’en savait rien, il était clairement pris de court et mine de rien, il était plus affecté qu’il ne l’aurait voulu par la présence de l’ancien mari de sa mère. Ça lui faisait quelque chose quand même de le voir devant lui, il avait le sentiment de revenir presque vingt ans en arrière quand il n’était encore qu’un gamin. Quand il ne savait encore rien de la magie, du monde magique, de ses origines. Maintenant, il en savait beaucoup plus, il en savait tellement et il était loin d’être un enfant. Mais il fallait qu’il se le rappel, qu’il ne perde pas pieds devant son ancien bourreau. Il était hors de question que ça arrive de toute façon, il ne lui laisserait plus avoir de l’emprise sur lui.

Seth n’appréciait pas l’idée, mais il ne pouvait pas nier que Bill n’avait pas forcément tort. Ça ne semblait pas logique que son beau-père (ou ancien beau-père, mais mine de rien, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il ne pouvait pas s’empêcher de considérer encore cet homme comme son beau-père, il l’avait quand même élevé – si on pouvait appeler ça élever – pendant plus de dix ans) sorte de prison, et qu’il ne vienne pas lui rendre une petite visite. Et depuis sa rencontre avec sa nouvelle femme, il se doutait un peu que leurs chemins allaient se recroiser.

« Tu aurais très bien pu crever dans ta cellule, ça m’aurait très bien été aussi. » Répondit-il sans se démonter, sans même craindre la manière dont ils pourraient prendre les choses. À l’époque, Seth se rabaissait devant son beau-père pour éviter le plus possible les coups (ce qui n’était pas le plus efficace), mais maintenant il n’était plus un enfant. Si Bill cherchait à faire quoi que ce soit contre lui, il n’allait pas manquer de le lui faire payer. « Quoi que ça m’aurait enlevé le plaisir de le faire moi même. »

Tant qu’à faire... Seth ne se voyait pas pourquoi il se retiendrait de faire payer à Bill toutes ces années, de lui faire payer la mort de sa mère. Il ne pouvait pas nier qu’il avait envie de le tuer, de se venger depuis longtemps, mais c’était un peu comme un fantasme. Maintenant, c’était différent puisque l’homme n’était plus en prison et plus précisément, il se trouvait justement là. Seth connaissait suffisamment Bill, il allait chercher à se venger à tous les coups, il ne venait pas là pour rien. Mais il n’était plus un gamin, il allait s’occuper de lui.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 22 Juil - 18:54


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
B

ill pouvait le reconnaître à Seth, il n'avait pas changé qu'en apparence, ce même s'il était convaincu qu'il l'aurait reconnu entre mille dans tous les cas. Le Seth que Bill avait abandonné pour moisir dans cette prison infernal était un enfant incapable de se défendre, qui accusait les coups sans jamais les rendre, une cible facile, somme toute, comme toutes les personnes qui avaient sa préférence (il ne s'était pas choisi une épouse à ce point docile pour rien, après tout, que ce soit inconscient ou pas, c'était bel et bien un fait, il aimait dominer dans n'importe laquelle de ses relations : sentimentale, familiale ou professionnelle, qu'importe). Maintenant, il osait dire ce qu'il pensait, il s'exprimait avec rancoeur et véhémence, mais rien qui ne sache réellement impressonner Bill Beresford. Des insultes et des menaces, Bill en avait tant reçues dans sa vie qu'il avait cessé depuis bien longtemps de les compter, et ça lui était dans tous les cas parfaitement égal, car à la fin, quoi qu'il advienne, c'était lui qui gagnait, c'était lui qui gagnait un point c'est tout, parce qu'il ne tolérait tout bonnement pas que les choses puissent se passer autrement. Seth n'en manquait pas une, n'empêche, et il semblait bien sûr de lui quand il affirmait qu'il allait le tuer et en être satisfait... la preuve, s'il en fallait encore, que ce garçon était de la mauvaise graine. C'en était à l'époque, c'en serait toujours. Mais une graine morte, sous peu, même si, au-delà de sa vengeance, Bill espérait également obtenir de Seth des informations, et à ce titre, il faudrait qu'il le garde en vie suffisamment longtemps pour cea. Suffisamment mais pas trop quand même. Il afficha un sourire qui ressemblait davantage à un rictus.

-T'as pas retenu la leçon, depuis tout ce temps, petit ?
Pas si petit que ça, certes, mais dans son esprit, c'était du pareil au même : il était un avorton, le petit gêneur qui avait gâché sa vie, le sale emmerdeur qui lui avait volé la femme qu'il aimait le plus au monde. Personne ne se met sur mon chemin.

Bill força l'entrée dans l'appartement du jeune homme et referma la porte derrière eux. quelques instant plus tard, il plaquait ses doigts contre sa gorge et cherchait à le plaquer contre le mur le plus proche. La prison avait aiguisé sa force et ses réflexes. Grand mal face au jeune homme de penser faire le poids face à une ex-taulard - sans se rendre compte que c'était surtout lui qui ne faisait pas le poids face à rien moins qu'un sorcier. Il n'avait pas l'intention de le tuer tout de suite, certes, mais lui fare du mal serait déjà un début, ne serait-ce que pour lui ôter son faux-air supérieur du visage, ne serait-ce que pour oublier combien il ressemblait à sa mère...





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeMar 14 Aoû - 12:08

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Il y avait tellement de chose que le jeune homme avait envie de dire à son beau-père, qu’il ne parvenait pas à considérer autrement que comme son beau-père malgré la situation, quand bien même il le voyait aussi surtout comme l’assassin de sa mère. Dans tous les cas, il y avait énormément de chose qu’il avait envie de lui dire, qu’il n’osait pas faire quand il n’était qu’un gamin innocent (s’il était réellement déjà innocent à l’époque). Dès que Bill avait quitté sa vie, Seth avait été soulagé de ne plus l’avoir dans sa vie, mais c’était quand même un peu frustrant pour lui de ne pas avoir terminé cette « histoire ». Comme s’il n’y avait pas de point final à tout cela, mais il allait pouvoir en mettre un maintenant. Surtout que Bill ne manquait pas de venir se jeter directement dans la gueule du loup. Ce n’était pas forcément le bon moment pour l’homme d’apparaître de nouveau dans sa vie. Avec tout ce qui se passait dernièrement, il n’était pas dans les meilleures conditions. Quoi qu’en même temps, il valait mieux pour Bill qu’il arrive maintenant qu’il savait que Pomona n’était pas morte, qu’avant… quand il était au fond du gouffre.

Quand l’homme lui rétorqua qu’il n’avait pas retenu la leçon, en le qualifiant de petit, c’était vraiment comme s’il revenait des années en arrière. Quand ce colosse – parce qu’il l’avait toujours vu comme un colosse quand il n’était qu’un gosse – s’en prenait à lui, le rabaissant plus bas que terre et sans qu’il ne soit capable de faire quoi que ce soit pour se défendre. Il ne supportait pas ça, il ne supportait pas que ce type, que ce fichu moldu ose se croire encore supérieur à lui alors qu’il était évident qu’il n’était rien. Seth était un homme maintenant, il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Même si, l’Auror fut surpris quand Bill agit et fut incapable de l’empêcher d’entrer dans son appartement, et encore de serrer ses doigts sur sa gorge. D’accord… il était vraiment fort et la prison n’avait sans doute pas arrangé la situation pour Seth. Il tenta de le faire lâcher prise de sa main livre, mais il n’y parvenait pas. Physiquement, il ne faisait peut-être pas le poids non… mais l’une de ses mains possédait son atout le plus fort. D’un geste de main, il utilisa donc sa baguette pour que Bill s’éloigne de lui et lâche prise (même si ça n’avait rien d’agréable pour son cou, mais ce n’était rien du tout comparé à ce que l’homme lui avait infligé quand il n’était qu’un gosse incapable de se défendre).

« Tu sais ce que c’est que ça Bill ? » Demanda-t-il violement, sa baguette pointée sur son beau-père, sa haine s’exprimant clairement dans sa voix. « Tu n’as aucune idée de ce que je suis espèce d’enfoiré, tu ne fais pas le poids. » Il pourrait tellement le tuer, il suffirait d’un geste et il en mourrait d’envie. « Cette école débile à cause de laquelle tu as tué ma mère, sache que j’y suis allé. T’as fait tout ça pour rien. Et des personnes comme toi, j’en écrase tous les jours ! »

Un simple sort de la mort suffirait là, tout de suite. Mais est-ce que ça le soulagerait vraiment ? Non… il avait besoin de plus.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeMar 14 Aoû - 14:45


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
S

es doigts plaqués contre la gorge de son fils adoptif canalisaient toute la haine et tout le vif dégoût qu'il éprouvait à l'égard du jeune homme qui lui faisait face. Il brûlait d'envie de presser plus fort encore ses doigts contre sa gorge, jusqu'à sentir progressivement la vie s'échapper du corps du jeune homme. Mais il ne fallait pas qu'il aille trop vite en besogne, il n'en avait pas l'intention, même si c'était particulièrement tentant. Il avait bien l'intention de faire durer le plaisir, d'insister, encore et encore, jusqu'à ce que le jeune homme le supplie à genoux d'abréger ses souffrances, se confonde en excuse pour avoir provoqué la mort de son épouse. Alors ça ne devait qu'être une première étape... Sauf que tout à coup, et sans qu'il parvienne à comprendre comment ni pourquoi, il sentit une force immense le propulser en arrière, le faire lâcher prise. Il ne comprit pas ce qui arrivait, ce qu'il comprit en revanche, c'est qu'il n'allait certainement pas se laisser faire, quoi qu'en pense ce petit con.

Petit con qui maintenant le menaçait avec... un bout de bois. Non, il ne savait pas ce que c'était, mais il refusait de croire que ce puisse être plus qu'un bête objet qui au mieux lui crèverait l'oeil. Il refusait d'entendre ce qu'il lui disait, quand il affirmait s'être vraiment rendu à l'école de magie, celle du courrier qui avait en effet entraîné la mort de son épouse. C'était n'importe quoi. L'esprit cartésien de Bill refusait catégoriquement de s'arrêter à une affirmation à ce point absurde. Non mais, et puis quoi encore ? Evidemment que c'était des conneries, comment pourrait-il en être autrement ? Il se foutait de sa gueule et essayait de lui faire avoir des scrupules, mais ça ne prendrait pas. D'accord, il n'expliquait pas la manière dont Seth était parvenu à lui faire lâcher prise l'instant d'avant, mais tout était allé très vite, il pouvait l'avoir poussé, tout simplement... Il n'allait certainement pas commencer à avaler des couleuvres pour un petit tour de passe-passe à la noix. Dans tous les cas, hors de question de se remettre en question, hors de question de reconnaître que tout ça était vrai, et que sa femme était morte... par sa seule et unique faute.

-Tu crois vraiment m'impressionner avec ton bout de bois, petit con. Il voulait employer la manière forte ? Eh bien, il allait savoir ce que c'était. De sa ceinture, il retira le revolver qu'il avait dissimulé sous sa veste. Si vraiment il fallait employer la manière forte, et bien soi. Et ça, tu sais ce que c'est, hein ? dit-il en pointant l'arme dans sa direction. C'est tes conneries qui ont tué ta mère, pas moi.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 19 Aoû - 13:09

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Il ne faudrait pas grand-chose pour que Bill passe de vie à trépas, un simple sort de la mort suffirait pour que Seth le voit définitivement disparaître de sa vie. Ce qui lui conviendrait parfaitement. Parce que après toutes ces années, il était hors de question que le jeune homme envisage de laisser son beau-père lui pourrir de nouveau la vie. Ce n’était pas le moment en plus, Seth avait quand même d’autres choses à gérer. Mais puisqu’il était là, il ne faudrait vraiment pas grand-chose. Et en même temps, le jeune homme n’avait aucune envie de le tuer maintenant, pas avant d’avoir pu lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur, pas avant de lui prouver que la magie existait bien et que cet enfoiré avait tué sa mère pour rien. Pas avant d’avoir juste fait souffrir se connard pour la vie de merde qu’il lui avait donné, pour lui montrer à quel point il était même devenu pire que lui au final.

Il n’eut donc aucun mal à le reculer, mais visiblement ce n’était pas suffisant pour que Bill comprenne ce qu’il était. Il lui demanda s’il pensait vraiment l’impressionner avec un bout de bois… s’il savait, ça n’en était pas qu’un de bout de bois et il n’avait pas idée de ce qu’il était capable de faire avec ce « bout de bois ». Il avait en tout cas visiblement prévu de s’en prendre à lui, puisqu’il attrapa de sa ceinture une arme à feu. Contrairement à certain sorcier, ceux qui évitaient d’avoir des contacts avec le monde des moldus et avec tout ce qui se résumait à leur monde, il avait parfaitement conscience de ce que c’était. Tout comme il avait conscience que ce n’était pas comme ça qu’il allait pouvoir avoir le dessus sur lui. Bon, si Bill décidait de tirer, ça n’allait pas arranger ses affaires, mais le jeune homme n’avait pas l’intention de se démonter. Surtout pas alors que cet enfoiré osait affirmer que c’était lui qui avait tué et non lui.

« C’est pas moi qui l’ait battu à mort connard ! » Lança-t-il avant d’utiliser de nouveau sa baguette, dans le but que l’arme se trouvant dans la main de Bill s’en échappe. Il avait assez envie de s’épargner un coup perdu. Même si évidemment, le jeune homme n’avait pas l’intention de s’arrêter là. Il était hors de question qu’il ne fasse rien contre cet homme qui méritait mille fois de souffrir, surtout alors qu’il s’acharnait à parler de sa mère comme il le faisait. Comme si c’était la faute de Seth… ce n’était pas de sa faute non ! « Tu ne peux rien contre moi, tu n’es pas de taille. » Bon, ce n’était pas entièrement vrai puisque sans sa baguette Seth ne pourrait clairement pas faire le poids contre Bill. Mais pour l’heure, il avait sa baguette et il n’avait pas besoin de grand-chose pour se sentir supérieur à quelqu’un. Il avait sa vengeance à porté de main. Et d’ailleurs, il ne se retint pas plus longtemps, lança le sortilège de Doloris contre cet homme, espérant le voir souffrir plus qu’il n’a jamais souffert de sa vie.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeDim 19 Aoû - 14:37


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
B

illl s'était estimé gagnant d'office, parce qu'il considérait avoir les meilleures cartes possibles entre ses mains. Ce qu'il n'avait pas calculé, en revanche, c'était que le jeu auquel ils étaient en train de jouer était un jeu dont il ne connaissait pas la moindre règle, alors que Seth, lui, les maîtrisait tous. Son arme à la main, il avait éprouvé un sentiment de puissance et d'invincibilité, la conviction que rien ne lui échappait, pas le moindre détail... Il avait tort. Quand Seth rappela à Bill qui des deux avait battu sa mère à mort, il se sentit fulminer. D'accord, dans les faits, c'était la vérité, des deux, c'était lui qui avait porté un coup fatal à la femme qu'il aimait, mais jamais il ne se serait mis dans une si prompte et sombre colère si le sale gosse qu'il était n'avait pas tout gâcher. Oh, ce n'était pas l'envie qui lui manquait d'appuyer sur la gachette.... mais ce serait trop simple, top rapide.. insuffisant... A moins de lui tirer dans les jambes, pour commencer ? Il l'envisagea très clairement, mais fut pris de court quand à nouveau, Seth agita ce fichu bout de bois, qui fit aussitôt voler son arme à plusieurs mètres de lui.

Bill afficha un air ahuri. Son esprit cartésien refusait obstinément de croire en toutes ces fadaises sur la sorcellerie et les écoles de magie. Mais ce qui venait de se passer, il ne trouvait absolument aucune manière de l'expliquer, et il était horrifié. Horrifié parce qu'il comprenait que si le combat était sans doute inéquitable, c'était en sa défaveur. Horrifié parce qu'il devait commencer à admettre que peut-être, peut-être, la magie existait bel et bien, et cette pensée était insupportable. Sa femme serait effectivement morte pour rien ? Non, il refusait de l'accepter, et la rage renouvelée qu'il éprouvait envers Seth le poussait d'autant plus à observer les choses sous l'angle de la haine. Il fallait qu'il paye, il n'y avait pas d'autre alternative.

Il allait riposter avec toute la force et toute l'énergie dont il était capable, mais alors, Seth articula un... un quoi ? Un sortilège ? Aucune idée, ce qui était évident, en revanche, c'était que la douleur, elle, était indescriptible, d'une puissance jamais égalée dans la vie de Bill. Des épreuves et des souffrances, il en avait endurées, mais rien de tel, c'était insupportable. Effondré au sol sous le poids de la douleur, il dut se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang pour s'empêcher de supplier le jeune homme de mettre fin à son supplice. Il ne se rabaissait déjà que trop. Quand les effets du sortilège se furent estompés, il se redressa, les membres tremblants.

-Putain d'enfoiré...
, jura-t-il avant de conjuguer toute la force qu'il avait en réserve pour se précipiter vers Seth et lui asséner son poing en pleine figure avant d'agripper le poignet du jeune homme avec fermeté afin de lui arracher sa baguette des mains. Il ne mit pas plus longtemps à briser fermement ce fichu bout de bois en deux, un sourire carnassier aux lèvres. Tu fais moins le malin maintenant, hein, sale con ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeLun 22 Oct - 20:08

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
C’était tellement agréable, tellement jouissif même, de voir Bill ainsi au sol souffrant à cause du sort que le jeune homme était en train de lui lancer. Le simple fait de lui lancer un sort était agréable, de faire usage de la magie devant celui dont il portait le nom, devant l’homme qui avait à ce point cru incapable qu’une école de magie puisse exister au point qu’il en avait tué sa femme. Parce que quoi qu’il dise, il était évident que c’était Bill qui était responsable de la mort de la mère de Seth. L’homme pouvait bien penser comme il voulait, il pouvait essayer de changer les faits, ces derniers n’étaient pas changeables. Il était responsable de la mort de sa femme, tout simplement. Et ça simplement parce que son esprit étroit de moldu étroit était incapable de se rendre compte que le monde de la magie existait. Simplement parce que quelque chose ne se passait pas dans son sens, il était en colère. Bon, cela dit, il n’avait pas eu besoin de Poudlard pour être un gros connard, mais cet instant restait quand même le pire de tous. Tout en étant un soulagement pour Seth aussi en un sens. Le jeune homme continuait d’en vouloir à cet homme de la mort de sa mère, mais il ne pouvait pas nier le fait qu’avoir pu quitter cette famille n’avait pas été une mauvaise chose. À partir de la mort de sa mère, Seth n’avait presque plus revu Bill. Et il ne pensait pas le revoir maintenant en fait… mais il semblait qu’il s’était trompé.

Et en un sens, ce n’était pas désagréable, parce que Seth appréciait grandement de le voir souffrir en cet instant précis. Il ne pouvait pas nier qu’il aimait voir souffrir les autres d’une manière générale – et il n’aimait pas forcément l’idée que ça venait justement de l’homme sous ses yeux qu’il agissait de la sorte –, mais c’était encore plus agréable de faire souffrir Bill. Cet homme méritait de crever, mais il méritait surtout de souffrir longuement avant de crever comme un chien.

Sauf que Seth avait sans doute pris un peu trop de confiance. Le sort qu’il lançait à Bill s’arrêta et ce dernier reprit bien plus rapidement ses esprits qu’il n’aurait pu croire. Il se leva rapidement, et lui donna un violent coup de poing dans le visage qui déstabilisa Seth au point qu’il ne parvint pas à l’empêcher de prendre sa baguette et de la briser en deux. Quand Seth vit sa baguette se briser, il sentit une rage folle s’emparer de lui. Ce n’était pas une bonne chose pour lui, clairement, parce que son « beau-père » avait un physique plus imposant que lui, mais il était hors de question qu’il se laisse faire. Bien au contraire, alors Seth fonça sur Bill, parce qu’il était hors de question qu’il ne se défende pas ou qu’il n’attaque pas. Il envoya à son tour son poings dans le visage de Bill, il n’avait plus de baguette mais il allait faire en sorte de lui faire payer quand même ce qu’il avait fait.

« Tu vas voir si ça m’arrête ! »
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeLun 22 Oct - 20:29


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
B

illl estimait que s'il n'avait pas été affaibli par le sortilège que Seth venait de lui lancer (parce que, à ce stade, que ça lui plaise ou pas, il allait bien falloir qu'il reconnaisse que la magie existait bel et bien et que son fils adoptif s'en était servi, lâche qu'il pouvait bien être pour s'en prendre à lui plutôt que de se battre comme un homme - et oui, cela devrait peut-être remettre en considération tous ses principes et le faire s'interroger sur lui-même... mais pensez-vous, c'était tout sauf le cas), il aurait pu l'assommer en un coup, mais d'un autre côté, il n'avait pas envie que les choses se passent de cette manière, oh non.

La situation avait pris une tournure à laquelle il ne s'était clairement pas attendu, soit, mais quoi qu'il en soit, son objectif restait le même : faire souffrir Seth, comme ce dernier n'avait jamais souffert, et se repaître de son agonie jusqu'à ce que ce dernier le supplie à genoux. D'accord, la scène de tout à l'heure laissait clairement entendre que Seth avait de la réserve et pourrait très bien prendre l'ascendant sur lui... Mais Bill refusait de l'entendre de cette oreille. Sans sa baguette, sans ce fichu bout de bois à la con, ils se retrouvaient à armes égales, et à armes égales, il était sûr de gagner. Après tout, il avait eu un milliard d'occasions de se battre à mains nues. Avant d'atteindre le statut qu'il méritait, il avait dû se battre pour s'imposer en prison, et il ne comptait pas sur ce gamin (même s'il n'en était plus un) pour prendre l'avantage alors qu'il se servait d'une branche d'arbre pour résoudre ses problèmes.

Ce qui ne l'empêcha pas de lui faire valdinguer son poing en pleine figure, et putain de merde, Bill pourrait difficilement nier que ça faisait mal. Il se demandait même s'il ne lui avait pas déboité la mâchoire. Entre l'ersatz de la séance de torture de tout à l'heure et ce nouveau coup, il était à peine vraisemblable qu'il tienne debout, mais il était mu par une rage telle qu'il ne pouvait tout simplement pas en être autrement. Oui, visiblement, ça ne l'arrêtait pas, mais Bill comptait bien prouver tout de même qu'il restait le plus fort quoi qu'il advienne. Il en allait de son honneur, et d'une vengeance qu'il attendait avec la plus vive impatience depuis beaucoup trop longtemps.

-Tu ne peux pas me battre, Seth, à la fin, c'est toujours moi qui gagne
, assura-t-il d'un ton qui pourrait sans doute être plus convaincant si son visage n'avait pas viré au rouge violacé... mais peu importe : il lui flanqua un nouveau coup de poing, en plein estomac, cette fois, avant de venir agripper son cou avec fermeté et violence.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeJeu 20 Déc - 15:45

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Seth n’était plus l’enfant qu’il était autrefois, il n’était plus ce gamin incapable de se défendre, incapable de protéger sa mère, incapable de répliquer quelque chose à son beau-père. Autrefois, Bill pouvait avoir le dessus sur lui, parce qu’il était un adulte, que Seth était chétif. Maintenant, même si le jeune homme qu’il était devenu n’était pas aussi mastodonte que son interlocuteur (si on pouvait le qualifier comme tel, on ne pouvait pas dire qu’ils parlaient vraiment), il savait quand même se défendre. Il n’était plus un gamin, il était un homme et il était Auror. Même si les sorciers se reposaient quand même énormément sur la magie, ils devaient quand même avoir un physique correct. Donc, oui, il avait quand même de quoi se défendre et il avait bien l’intention de se défendre.

Mais on ne prenait pas le dessus sur Bill Beresford comme ça, en un claquement de doigt. Seth avait beau se défendre du mieux qu’il pouvait en mettant toute la force possible qu’il pouvait, son beau-père parvenait constamment à se relever encore et encore. Même quand il pouvait utiliser sa magie, il n’avait pas pu prendre le dessus pleinement et Bill avait réussi à se relever. Cette fois-ci encore, l’homme se relevait et ne manqua pas de lui lancer son poing dans l’estomac. Seth poussa un râle de douleur, alors qu’il sentait un haut le cœur le prendre. S’il avait été capable de parler, il n’aurait pas hésité à lui lancer quelques insultes. Sauf qu’il en fut bien incapable, trop perturbé par la douleur et Bill ne manqua pas d’enchaîner encore en attrapant son cou.

Ces mouvements ne faisaient que rappeler de trop mauvais souvenir à Seth, il avait le sentiment de revenir à une jeunesse qu’il avait eu envie d’oublier. Il n’avait aucune envie de se laisser battre par son beau-père, mais en même temps il devait bien reconnaître que l’homme était bien plus fort que lui. Il avait envie de faire ravaler ses paroles à Bill, lui montrer que ce n’était pas toujours lui qui gagnait, mais clairement en cet instant précis il ne savait pas ce qu’il pouvait faire. Ses mains avaient attrapé les bras de l’homme dans le but de le faire lâcher prise, il tentait de donner des coups de pieds également. Mais la poigne de Bill était forte, et la douleur ne manquait pas d’être forte, sans oublier le fait que l’oxygène ne pouvait que manquer très rapidement. Il avait le sentiment d’être vraiment en train de perdre pied, d’être revenu à une époque qu’il avait eu envie de laisser derrière lui.

Mais il n’avait pas l’intention de se laisser faire pour autant, il enfonçait ses ongles dans la peau de son beau-père, il s’efforçait à donner le plus de coup de pied possible, il tenta même d’une de ses mains de repousser son visage afin de le faire enfin lâcher prise.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeJeu 20 Déc - 16:02


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
B

illl devait bien reconnaître que Seth savait se défendre, et qu'il n'était plus aussi simple d'avoir l'ascendant sur lui qu'autrefois, mas ce n'était pas pour autant que le jeune homme perdait en confiance, loin s'en faut. Le jeune homme devrait supporter le poids de ses erreurs, et ce même s'il devait les lui attribuer. Oui, il se trouvzit face à un adversaire de taille, mais Bill n'en prenait pas ombrage ni ne se décourageait pour autant... Il avait bien l'intention de se battre, encore et encore et encore... Et s'il devait faiblir ou flancher, il n'aurait qu'à penser à la femme qu'il avait aimée, la mère de Seth, pour retrouver un sursaut de courage et de confiance et poursuivre de plus belle.

Il pensait être sur la bonne voie, en tout cas, alors que ses doigts se serraient autour du cou du jeune homme... mais ce dernier n'avait pas dit son dernier mot (même si à l'heure actuelle, il n'était pas réellement en mesure de dire quoi que ce soit)... Et il n'oublia pas de se défendre, semblant même plus virulent à mesure que l'oxygène lui manquait au lieu de s'affaiblir comme Bill l'aurait espéré. Ses ongles s'enfonçaient dans ses chairs, sa main cherchait à repousser son visage, ses pieds battaient l'air jusqu'à parvenir à le frapper; Bill fit abstraction autant qu'il le put, mais un coup de trop le poussa à lâcher prise. Il était définitivement tenace, le bougre... et il était certain que Bill n'allait pas s'en sortir sans séquelles. Il s'en fichait, des séquelles, il en avait connu d'autres, ce n'était pas la première fois, ce ne serait pas la dernière. L'essentiel, c'était qu'il aille jusqu'au bout. Mais pour ça, il allait peut-être falloir qu'il attaque Seth sous un autre angle... ou qu'il envisage de s'en prendre à ses proches, comme il avait détruit la vie de sa mère. C'était une option. Qui le laisserait sur sa fin s'il n'allait pas jusqu'au bout ici et maintenant, ceci dit.

Bill s'était donc écarté d'un pas... lâchant le cou de Seth mais n'ayant pas pour autant l'intention de s'arrêter là puisque pour la peine, il enfonça vivement son pied dans le genou de son beau-fils. Il n'avait pas le choix... La situation avait de fortes chances de dégénérer encore, c'est vrai, et l'issue n'était pas aussi certaine que Bill le voudrait. Mais quoi qu'il en soit, il avait encore de la haine, de la rage à revendre, et il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. Il sonda l'endroit où il se trouvait du regard, en quête d'un indice, de n'importe quoi qui soit susceptible de le faire souffrir. Il obtiendrait gain de cause.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeMer 27 Fév - 21:20

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Il était hors de question qu’il crève ici et maintenant, hors de question qu’il crève des mains de Bill. Seth sentait bien que l’homme avait l’ascendant sur lui, il était bien plus fort que lui physiquement. Le jeune homme était un sorcier, même s’il se devait d’avoir une bonne condition physique, il était évident que le jeune homme se reposait sans doute beaucoup sur sa magie. Il avait une condition physique forcément au top, il fallait bien ça pour arrêter des mages noirs (et être en plus un mage noir), mais Bill n’était pas en reste. Sans sa baguette, Seth était donc forcément en position d’infériorité, parce qu’il ne pouvait pas compter sur sa magie. Sauf que ce n’était pas pour autant qu’il avait envie de laisser Bill avoir complètement le dessus, il était hors de question qu’il laisse Bill gâcher quoi que ce soit. Crever ce n’était pas un souci, mais pas de la main du connard qui avait osé tué sa mère. C’était à lui de le tuer, pas l’inverse. Alors, il était hors de question qu’il se laisse avoir.

Et c’était bien pour cela qu’il se montrait particulièrement combattant, qu’il ne lâchait pas l’affaire. Et cette force de caractère sembla toucher à son but, puisque finalement Bill s’écarta d’un pas, en lâchant le cou de l’Auror. Seth pu reprendre une respiration, inspirant longuement afin de remplir ses poumons, non sans tousser au passage. Il eut à peine le temps d’apprécier de respirer de nouveau qu’il sentit le pied de Bill s’écraser violemment dans son genou, ce qui lui tira un cri de douleur. Le jeune homme ne savait pas exactement si l’homme venait de lui briser le genou ou pas, mais il était évident qu’il avait atrocement mal et il avait entendu un crac qui ne disait rien de bon. Il n’avait pas besoin de ça pour détester son beau-père, mais il sentait la rage prendre un peu plus le dessus. Il était hors de question qu’il le laisse continuer, qu’il le laisse avoir le dessus. Ça faisait des années que Seth rongea sa haine envers son beau-père, ça faisait des années qu’il la subissait. Il était temps qu’il s’en libère, c’était l’un ou l’autre.

Seth parvint, non sans difficulté, à se relever, posant à peine son pied au sol. Mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter, il était hors de question qu’on l’arrête. Il était hors de qu’il s’arrête. Il parvint à s’approcher de la cuisine, attrapant un grand couteau de cuisine. Ce n’était pas une baguette, mais ça pouvait déjà lui servir.

« Tu as une idée du sang que j’ai sur les mains ? » Demanda-t-il, d’une voix qui ne cachait rien de sa haine, de sa rage. « J’en ai tellement plus que toi Bill, t’en as pas idée ! » Il ne pouvait pas savoir exactement si Bill n’avait tué que sa mère, ou s’il était un tueur en série, mais dans tous les cas le jeune homme ne réfléchissait pas assez en cet instant précis. « Je te jure que je vais te buter ! »
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeJeu 28 Fév - 17:37


Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
S

i Bill devait consentir à reconnaître quelque chose à Seth (et ce n'était vraiment pas de gaité de coeur), c'était que le jeune homme était coriace. Bille n'en avait rien su, évidemment. Il n'avait eu aucune nouvelle du jeune homme, et remonter sa trace avait été plus compliqué qu'il ne l'aurait supposé de prime abord. A présent, bien sûr, il comprenait que c'était parce que le jeune homme évoluait dans un monde très différent du sien. Il était un dégénéré, une anomalie, et si le tuer soulagerait avant tout sa conscience, ce serait tout de même un vrai bonheur pour lui que de régler son compte à ce jeune homme qu'il détestait de toutes les fibres de son âme, comme il n'avait jamais détesté personne (et pourtant, des ennemis, il en possédait plus qu'il n'est humainement possible d'en dénombrer pour une personne normalement constituée - qu'il n'était pas).

Oui, Seth était coriace, mais une part lui admettait que c'était mieux. Même si la pensée de l'écraser d'un coup sec contre sa semelle était une perspective agréable, dans les faits, une confrontation comme celle-ci, qu'il avait tant attendue, qu'il avait eu des centaines de fois l'occasion de ruminer derrière les barreaux, ne pouvait qu'être mouvementée. Il devait mériter la victoire qu'il emporterait (là-dessus, il n'avait aucun doute) sur ce garçon qu'il avait eu la générosité d'adopter, à qui il avait légué son nom... un héritage dont il ne faisait que peu de cas. Pour son ingratitude, pour avoir tant bafoué son nom, il ne méritait que d'autant plus une fin pénible et surtout douloureuse.

Bill était essoufflé, affaibli, mais la réciproque était vraie également, et sur le papier, leurs chances de l'emporter étaient équivalentes... Seulement, Bill escomptait bien l'emporter quoi qu'il en soit. Même si Seth prit une longueur d'avance en s'emparant d'un couteau de cuisine aiguisé. Forcément, en allant le cueillir chez lui, Bill avait laissé un certain avantage au jeune homme, qui connaissait mieux les lieux que lui et donc les armes qu'il pouvait mettre à sa disposition. Mais ce n'était pas là ce qui devait inquiéter ou dissuader Bill, loin s'en faut. Il avait plus d'un tour dans son sac, et il avait la ferme intention de le prouver. Et ce n'était pas les propos du jeune homme qui allaient l'intimider, bien au contraire. En termes de criminalité, il considérait ne rien avoir à apprendre de qui que ce soit.

-Ne jure pas en vain, c'est stupide et impoli,
répliqua posément Bill comme s'il réprimandait le gamin qui était à l'époque. Je sais parfaitement que tu es un assassin. Je te rappelle que tu as tué ma femme. Mais je doute fort que tu sois habitué à ce genre d'armes, je me trompe ? Tu sais, c'est dangereux de jouer avec des objets tranchants.

L'infantiliser pour le déstabiliser, le temps de trouver une issue. Ou juste de se précipiter sur lui pour le faire basculer au sol dans l'espoir de lui arracher le couteau des mains.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 919
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeVen 17 Mai - 15:16

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
Seth aurait bien aimé ne pas se retrouver si affaibli devant Bill… pour une fois qu’ils se retrouvaient, le sorcier devait reconnaître qu’il n’avait pas le dessus et ça l’énervait au plus haut point. Oh, le jeune homme n’avait pas spécialement cherché à retrouver cet homme, il pensait qu’il croupissait en prison et il avait considéré que c’était une très bonne chose, même si ce n’était pas grand-chose, même si ce n’était pas suffisant. C’était déjà une bonne chose et Seth n’avait pas cherché à le revoir, parce qu’il n’avait eu aucune envie de l’avoir dans sa vie…

Et maintenant qu’ils se trouvaient l’un en face de l’autre, Seth n’en revenait vraiment pas de ne pas avoir le dessus, alors qu’il était un sorcier et que ce type n’était qu’un moldu. Mais en même temps, sans baguette, le jeune homme ne pouvait effectivement pas faire grand-chose… et physiquement, son beau-père avait clairement le dessus. Enfin, ce n’était pas pour autant que le jeune homme avait l’intention de baisser les bras, bien au contraire. Il avait bien l’intention de faire payer à cet enfoiré tout ce qu’il avait fait, tout ce qu’il disait encore.

Cette manière qu’il avait de lui parler, comme s’il n’était encore qu’un enfant… ça avait le don de l’agacer. Mais depuis le temps, Seth était devenu un adulte, un homme fort, il n’avait pas l’intention de laisser ce type lui parler de cette manière, comme s’il était encore un gamin qui avait besoin des « conseils » de la figure merdique paternel que pouvait être ce moldu de malheur. Surtout si c’était pour qu’en prime, cet homme continue à affirmer qu’il avait tué sa mère… ce n’était pas lui qui l’avait fait et il n’avait pas l’intention de changer son discours.

« C’est toi qui à son sang sur les mains ! »
Répliqua-t-il, même s’il savait parfaitement que ça n’allait pas changer grand-chose, qu’il y avait quand même peu de chance que tout d’un coup Bill change sa vision des événements. Le pire, c’était que Seth se disait que cet enfoiré devait vraiment croire que c’était lui le responsable de la mort de sa mère, qu’il avait sans doute fini par se convaincre. Et c’était ça le pire au final, il était incapable de reconnaître sa responsabilité, alors qu’il était clairement l’enfoiré en question, qu’il était la pire ordure. « Ne me parle pas comme si j’étais encore ton gosse ! » Techniquement, il ne l’avait jamais été, mais forcément Bill avait eu cette figure d’autorité pour lui depuis sa naissance (tout ça parce que le connard de Rosier s’était amusé avec sa mère, au fond il devrait peut-être payer aussi). « Même si je dois t’arracher le cœur de mes oncles, je le ferais ! Même si je doute que t’en ai un. »

Comment pouvait-il imaginer une seule seconde avoir réellement aimé sa mère, alors qu’il l’avait battu à mort, tout simplement parce qu’il avait été en colère.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 71
Humeur :
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitimeVen 17 Mai - 17:42

 

   
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères
   
S
eth pourrait bien chercher à le culpabiliser autant qu'il le voudrait, ça ne fonctionnerait pas pour autant, et pour cause, Bill se faisait une très bonne idée de ce qui s'était passé le jour où la seule femme qu'il ait jamais aimée avait poussé son dernier soupir. Il se repassait le film des événements sans cesse dans son esprit. Bien sûr, c'était son poing qui, à tant de reprises, était venu se fracasser contre son visage Mais rien de tout ça n'aurait eu lieu s'il n'avait été question de Seth.

Tout était de sa faute, et oui, il continuerait de lui parler comme au gamin qu'il n'était plus, à son gamin, d'une part parce qu'il espérait toujours réussir à le déstabiliser par ce biais (et il avait le sentiment que cela fonctionnait au moins un peu), mais aussi parce que c'était avec ce gamin, justement, qu'il avait des comptes à rendre. Les années avaient passé, mais ça n'avait pas d'importance, pour lui, l'essentiel était de revenir à ce moment-clé qui avait bouleversé leurs existences à tous les deux. Et réparer l'erreur qu'il avait commise à l'époque : celle de laisser Seth en vie. Quitte à moisir en prison, il aurait préféré le devoir au meurtre de ce fichu gamin plutôt qu'à celui de son grand amour.

-Tu n'en es pas capable
, répliqua Bill, un sourire méprisant au coin des lèvres.

Bon, il n'était pas aussi rassuré qu'il en donnait l'air, mais il osait penser que ce que son interlocuteur suggérait restait quoi qu'il en soit parfaitement impossible, y compris pour un sorcier (puisqu'il allait devoir admettre que le jeune homme en était effectivement un, ce même si cette unique pensait lui déplaisait au plus haut point).

Pour l'heure, ne pas se laisser démonter et user de toutes les forces à sa disposition pour se débarrasser de Seth devait être son plan d'attaque. Bill était un monstre, on ne se débarrassait pas d'un monstre tel que lui si facilement. Sa fureur de vivre était d'une telle ampleur qu'elle transcendait même la logique. Bill était un survivant. Il considérait l'avoir toujours été, et ce depuis sa plus tendre enfance. Il avait la ferme intention de le rester quoi qu'il advienne. L'échec nétait pas acceptable, et ce peu importe la force et laa nature de l'adversaire.

Bill n'ajouta pas un mot de plus. Pour le moment, Seth n'avait pas esquissé le moindre mouvement, et il fallait qu'il en profite. Il bascula de tout son poids sur Seth et lui agrippa le poignet, ses ongles s'enfonçant dans sa chait, dans l'espoir de lui faire lâcher le couteau qu'il tenait à la main tout en lui assénant le coup de genou le plus puissant qu'il put. C'était ce qu'il avait de mieux en réserve pour l'heure.
   



   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Empty
Message#Sujet: Re: Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]   Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Nous sommes la somme des erreurs de nos pères [pv Seth :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes sept...
» [PV Krocq] « nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même »
» Nous sommes Charlie.
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment - Calliope
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Seth Beresford (Londres)
-