AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeDim 15 Juil - 9:22


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
L

e passé avait refait surface sans que Tom le demande, et moins encore qu'il le veuille, mais puisque c'était à présent chose faite, le mage noir autoproclamé estimait qu'il était de son devoir que de reprendre le contrôle de cette situation passée et d'en tirer avantage. Qu'avait-il à craindre, après tout, d'une poignée d'adolescents moldus qu'il s'était si bien appliqué à briser autrefois que ces derniers n'auraient quoi qu'il en soit aucunement la force de se battre ou de lui opposer une résistance quelconque ? Il devait rendre à César ce qui était à César, Amy et Dennis n'avaient pas été étrangers à sa prise de conscience, ils avaient contribué à faire de lui celui qu'il était devenu, et à ce titre, les rayer trop vite du tableau avait peut-être été une (mince) erreur que ses charmantes retrouvailles avec Amy l'avaient exhorté à réparer. Dès lors qu'il avait eu l'âge de ne plus retourner dans cet orphelinat moldu duquel il ne voulait plus rien savoir, il avait choisi, dans la foulée de ne plus rien garder de cet endroit, ni souvenirs inutiles, ni contacts quelconques avec ses anciens camarades, qu'il avait de toute façon toujours bien davantage considéré comme des cobayes à des pouvoirs qu'il cherchait encore à apprivoiser que comme de véritables camarades.

Sa quête des horcruxes, de leu forme et de leur emplacement idéal, exemptait pour lui la possibilité (à ses yeux absurde) de retourner à l'orphelinat. Mais cela avait été vite occulter le fait que c'était là, tout de même, que ses pouvoirs étaient nés, qu'ils s'étaient développé... Et Amy en avait clairement fait les frais à une échelle telle qu'elle en avait été traumatisée à vie, ce qu'il avait pris plaisir à constater. Depuis, d'autres perspectives avaient émergé dans son esprit. Cette caverne où il avait joyeusement brisé l'âme de deux enfants innocents, où il avait pour la première fois considéré l'extrême ampleur de ses pouvoirs sans en chercher de limites, n'était-il pas une cachette aussi symbolique qu'idéale. Et si vraiment il fallait envisager de confier une partie de son âme à cet endroit, quel crime plus symbolique pour inaugurer les lieux que celui de ceux qu'il n'avait que faussement épargné en les gardant en vie ce jour-là. Il faudrait qu'il revoie Amy. Mais même si Dennis, lui, n'avait pas cherché à le revoir, ce n'était pas pour autant que Tom avait la moindre intention de l'oublier. Bien au contraire.

Il lui fallut un certain temps pour retrouver le jeune homme, mais il mit finalement la main sur son adresse. Il était temps, à présent, de lui payer une petite visite. Une fois devant la porte de son appartement, il frappa et attendit qu'on lui ouvre. Quand Dennis ouvrit, Tom lui adressa l'un de ces vieux sourires de façade, celui d'un jeune homme ravi de retrouver un ancien camarade.

-Dennis !
le salua-t-il avec un enthousiasme feint. Tu te souviens de moi ?





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 69
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMar 14 Aoû - 16:39

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
Dennis savait bien qu’il ne pouvait concrètement pas complètement tirer un trait sur son passé, mais en même temps, il y avait beaucoup de chose qu’il avait envie d’oublier. Enfin, il y avait surtout une chose en particulier, mais ce n’était pas comme s’il pouvait réellement envisager que ça soit possible. Ça ne l’était pas non, il devait faire avec… vivre avec… c’était ce qu’il tentait la plupart du temps de se répéter, sauf que ça ne marchait pas dans tous les cas. Non, il ne parvenait pas à passer outre tout ça, à ne pas repenser à ce qui s’était passé et aux conséquences. Et, mine de rien, le retour de Amy dans sa vie, ça ne faisait que lui rappeler tout ça. Bon, c’était peut-être pas réellement le cas, parce que même sans la présence de la jeune femme, il y pensait dans tous les cas. Et évidemment, le jeune homme avait apprécié de pouvoir revoir son ancienne amie (ou son amie tout court… il ne savait plus trop en réalité), parce qu’elle lui avait quand même manqué. Même si, forcément, tout ça c’était… dingue.

Ça faisait deux jours qu’il n’arrêtait pas de penser à Amy, à ce qu’ils s’étaient dit et qu’il pensait par la force des choses à ce qu’il avait vécu dans cette caverne lorsqu’il n’était qu’un gamin. Au point qu’il peinait à fermer les yeux la nuit. Et malgré les remèdes qu’il prenait normalement pour dormir, il n’arrivait réellement pas à se reposer. Il était loin de se sentir bien donc, que ça soit physiquement ou mentalement. Le manque de sommeil et tout ce qui était dans tous les cas capables de faire qu’il n’allait pas bien… le rendait malade.

Il n’avait donc pas bougé de chez lui depuis, même s’il savait bien qu’il n’allait pas avoir le choix dans tous les cas. À un moment donné, il allait bien devoir s’y mettre, sortir, mais pour le moment il ne se sentait pas de le faire, donc il se contentait juste de rester chez lui. Mais il allait vite regretter de ne pas avoir mis le nez dehors aujourd’hui. Il n’attendait personne, il n’avait aucune envie de voir quelqu’un, mais on frappa à sa porte. Pendant un temps, Dennis eut envie de simplement faire le mort en espérant que cette personne allait partir. Mais il ne put s’empêcher de penser à Amy en se disant que peut-être que ça allait être elle. Il n’y avait aucune raison normalement, mais on ne savait jamais. Dans le doute, il se leva donc pour aller ouvrir la porte. Grande erreur, très grande erreur.

Quand il posa son regard sur Tom, qui lui souriait comme quelqu’un de normal, le saluant avec enthousiasme, Dennis sentit un long frisson parcourir son échine. C’était un peu comme s’il revenait des années en arrière, quand il se trouvait dans la caverne, quand il se trouvait dans l’orphelinat. Il lui demanda s’il se souvenait de lui, comment l’oublier.

« Je… » Il parvenait difficilement à articuler quelque chose. « Je ne… vas-t-en. »
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMar 14 Aoû - 17:17


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
L

a peur que Tom vit luire dans le regard de son interlocutrice était déjà la juste récompense des efforts fournis pour mettre la main sur son adresse. Bien sûr, ce n'était pas suffisant, mais il devait bien reconnaître apprécier que ces retrouvailles inattendues du point de vue de Dennis fassent leur petit effet. Amusant... ou du moins intéressant, comme un événement qui aurait presque pu être anecdotique en d'autres circonstances, avait eu tant d'impact sur des vies ô combien insignifiantes. Il avait déjà discerné une immense détresse chez Amy, une détresse identique se découvrait chez Dennis... il avait bouleversé leurs vies à jamais, et avoir un tel pouvoir sur l'existence d'autrui n'avait très clairement rien de déplaisant. Il avait rendu la vie de ces deux orphelins terrible et douloureuse... était-ce si grave ? Cette vie, incessamment sous peu, toucherait à son terme quoi qu'il en soit. Sans surprise, Dennis le somma de partir, et sans surprise, Tom ne tint pas compte de son propos une seule seconde. Pourquoi en prendrait-il la peine ? Ce n'était pas comme si le moldu pouvait s'attendre à avoir la moindre forme d'autorité sur lui dans tous les cas.

-C'est regrettable
, répondit-il simplement sans abandonner ses atours simples et aimables. Vois-tu, j'espérais plutôt que tu m'invites à rentrer chez toi, en réalité.

Sans rien ajouter pour le moment, il fit un pas de plus et força l'entrée dans l'appartement de Dennis, peu importe que le jeune homme ne veuille pas le voir chez lui, au contraire, cela ne pouvait qu'inciter davantage Tom à agir de la sorte. Pour ce qu'il avait à dire et à faire, il était de toute façon évident qu'ils ne pouvaient se permettre de rester sur le palier. Quand il avait rencontré Amy, cette dernière lui avait donné rendez-vous dans un café. Des témoins trop nombreux avaient empêché leur entretien d'aller bien loin, mais cette fois, ils se trouvaient chez Dennis, il n'y aurait personne pour les déranger, et il y comptait bien.

-C'est sympathique, ici, commenta-t-il sans penser aucun des mots qu'il venait juste de prononcer.

Non, on ne pouvait pas dire que cet appartement transpirait le luxe et le confort, mais peu importe. Ils n'étaient pas là, dans tous les cas, pour discuter décoration ou mobilier, loin s'en faut. Ce n'était juste qu'une entrée en matière, une façon d'entretenir la peur chez son interlocuteur... Ce qui au passage apparaissait comme un exercice des plus simples et des plus évidents.

-Je dois bien t'avouer que je suis déçu,
finit-il par dire après un moment, en plongeant son regard dans celui de son interlocuteur. J'attendais un autre accueil de ta part.

C'était faux, mais peu importe. Il guettait la réaction de son interlocuteur, et c'était ce qui l'intéressait vraiment.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 69
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMer 17 Oct - 19:34

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
Dennis avait juste le sentiment de vivre son pire cauchemar, de le revivre plutôt. Le jeune homme avait été soulagé quand il avait enfin quitté l’orphelinat, parce que çà signifiait qu’il n’aurait plus à croiser la route de Jedusor, pensait-il, mais visiblement ce n’était pas le cas. Et même si Dennis lui disait de partir, il était évident qu’il n’allait pas l’écouter. Oh non... le jeune homme n’y croyait pas une seule seconde, il se doutait qu’au contraire Jedusor n’était sans aucun doute pas venu pour rien. Pourquoi était-il venu ? Là était la question et Dennis n’avait aucune envie de connaître la réponse, mais encore une fois il se doutait que ce n’était pas réellement lui qui aurait le dernier mot. D’ailleurs, son ancien camarade ne manqua pas de forcer le passage entre lui et son appartement, rentrant chez lui sans qu’il ne parvienne à l’empêcher (il n’osait même pas imaginer une seule seconde de pouvoir faire quelque chose contre l’homme). Dennis le laissa donc faire, fermant fébrilement la porte derrière eux... quand bien même il avait juste envie de s’enfuir, de la passer et de laisser Jedusor seul dans son appartement. Mais ses jambes ne parvenaient pas à lui permettre de s’enfuir.

Dennis ne prêta pas réellement attention au commentaire de son ancien « camarade » concernant son appartement, il ne croyait pas une seule seconde à ses propos. Comme il ne croyait pas une seule seconde à son attitude non plus. Dennis était bien placé pour savoir que le visage sympathique, sociable, charmant de Jedusor n’était qu’un masque. Un masque qui effrayait énormément le jeune homme. Parce qu’il était en train de jouer avec lui, encore. Autrefois, au retour de Jedusor de son pensionnat d’il ne savait où pour il ne savait quoi, Dennis se répétait encore et encore qu’ils n’étaient pas seul (et il s’arrangeait pour ne jamais être seul en sa compagnie). Mais là, ils étaient seuls,d ans son appartement et le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’il avait l’intention de lui faire. Parce qu’il ne pouvait pas venir juste comme ça, il avait forcément une raison de venir. Est-ce que ça avait un rapport avec le fait qu’il avait revu Amy dernièrement ?

« Arrête de jouer la comédie... » Dit-il doucement, son regard planté vers le sol.

Dennis ne parlait évidemment pas comme s’il donnait un ordre, c’était presque plus un supplice. Il craignait l’homme devant lui, clairement, mais c’était encore plus dur de supporter son jeu et sa fausse sympathie. Alors qu’il savait bien qu’il n’était en aucun la personne aimable qu’il prétendait être, que tout le monde devait croire qu’il était d’ailleurs. Au non, il était bien pire que ça.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMer 17 Oct - 19:50


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
C

e masque d'amabilité, de fasse camaraderie, de déférence, lui collait presque à la peau depuis Poudlard, même s'il était dorénavant plus libre de l'abandonner comme il le voulait, il en gardait certains réflexes au quotidien. Avoir joué les élèves agréables, attentionnés, brillants et bien sous tout rapport sept années durant avait forcément laissé ses marques, et quand il travaillait pour le compte de Barjow & Burke, force lui était encore de faire quelques ronds de jambe pour dissimuler sa vraie nature. Mais cette vraie nature, Dennis la connaissait évidemment par coeur. D'autres avaient pu deviner son manège auparavant, car l'art de la dissimulation était un talent qu'il avait davantage développé une fois au coeur du monde des sorciers, mais Dennis et Amy avaient été les premiers à pouvoir voir clair en lui, ils avaient pu cerné toute la noirceur de son âme, et résultat des courses, ils ne s'en étaient jamais totalement remis, et resteraient sans doute marqués à vie par cette sinistre expérience. Alors oui, Dennis avait raison de demander à Tom de ne pas jouer la comédie en sa présence, car tout bien considéré, il n'avait aucune raison de le faire.

-Tu as sans doute raison
, répondit simplement Tom dans un léger sourire avant de tirer sa baguette de sa poche pour venir verrouiller magiquement la porte derrière eux. Il n'y a que nous ici, alors autant aller droit au but.

Dennis préférait donc avoir affaire à l'homme sous le masque ? Eh bien soit, il allait lui accorder cette grâce. Il ne l'avait pas donné à Amy, avant tout parce qu'ils ne s'étaient pas retrouvé seul à seul, dans une situation où il pouvait se permettre de prendre l'ascendant autrement que verbalement sur elle, mais là, la situation était différente. Dennis connaissait son vrai visage, et il voulait voir son vrai visage... eh bien, c'était lui qui l'avait voulu ainsi, il ne devrait pas s'en plaindre par la suite... si toutefois il devait encore être à même de s'en plaindre le moment venu.

-Amy te l'auras peut-être déjà appris
, commença-t-il, prenant bien soin de parler d'elle, avant tout pour déstabiliser son interlocuteur, lui faire comprendre qu'une tierce personne était impliquée dans l'affaire et que ce qu'il ferait ou déciderait aurait forcément un impact direct sur elle. Sans savoir même si les deux étaient restés en contact, il se doutait que l'argument ferait mouche. Nous avons eu une conversation plutôt édifiante, tous les deux... Et je me rends compte que j'ai peut-être commis une erreur. Il marqua une légère pause. Pour que Tom Jedusor admette qu'il avait fait une erreur, peu importe laquelle, peu importe l'âge qu'il avait à l'époque, c'était qu'il y avait anguille sous roche. Je crois que je n'aurais pas dû vous laisser la vie sauve, ce jour-là.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 69
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeJeu 20 Déc - 11:33

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
Dennis n’avait pas spécialement envie de subir les foudres de Tom Jedusor, mais en même temps, ça l’agaçait de le voir jouer les gentils jeune homme parfait sous tout rapport, alors qu’il était évident qu’il était loin d’être ce genre de personne. Dans tous les cas, le jeune homme savait bien que son interlocuteur jouait à un jeu, alors quitter à ce qu’ils se retrouvent tous les deux face à l’autre… autant jouer carte sur table, même si ça risquait d’être douloureux. Ça promettait de l’être en tout cas. Jedusor affirma qu’il avait raison, avant de sortir un bout de bois qui provoqua un frisson à Dennis.

Il avait un peu de mal à tout comprendre, il ne comprenait rien de tout cela depuis l’épisode de la grotte, mais il avait compris que le monde était vraiment particulier. La visite de Amy quelque jour avant n’avait fait que le confirmer, avec ce qu’elle lui avait appris. Il avait encore du mal à réellement s’en remettre, mais en même temps il ne se remettait déjà pas de ce qui était arrivé quand ils étaient tous les trois jeunes. Il ne savait pas ce que Jedusor cherchait, il ne savait pas ce qu’il voulait, mais il avait bien conscience que ça n’allait pas être une partie de plaisir pour lui. Et d’ailleurs, l’homme ne manqua pas de parler de Amy, ce qui eut le don de stresser encore plus Dennis, comme s’il avait besoin de ça. Il n’aimait pas l’idée que son interlocuteur ait parlé avec sa meilleure amie (ou ex meilleure amie, il ne savait pas trop comment se positionner vis-à-vis de Amy en réalité, leur relation était un peu particulière quand même, surtout qu’ils ne s’étaient pas vu pendant très longtemps). Il n’aimait vraiment pas l’idée que son amie ait pu recroiser Tom Jedusor, comme il était en train de le faire. Ils avaient donc discuté, Dennis espérait qu’Amy allait bien quand même. Parce qu’on ne pouvait pas dire que les propos de Tom allait dans un bon sens. Il s’était rendu compte qu’il avait fait une erreur… qu’il n’aurait jamais du les laisser en vie à ce moment-là, dans cette… grotte.

« Tu… » La voix de Dennis monta grandement dans les aiguës, il était bien incapable de la contrôler, d’en faire réellement quelque chose. Parce qu’il se rendait bien compte qu’il était dans une position délicate. Il ne savait pas du tout ce que le jeune homme sous ses yeux avait l’intention de lui faire, mais quelque chose lui disait qu’il n’allait pas s’en sortir très bien. « Tu… tu vas… faire quoi ? »

Il peinait à poser cette question, et il n’avait aucune envie en réalité de connaître sa réponse. Le pire, c’était qu’il savait bien qu’il n’avait aucun moyen de se défendre. Que pouvait-il faire en même temps contre Jedusor ? Il ne pouvait déjà pas le faire dans la grotte, alors, maintenant ce n’était même pas possible. Il n’était capable de rien faire… et il craignait que ça soit la fin déjà.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeJeu 20 Déc - 11:55


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
L

a réaction de Dennis était à la hauteur de la piètre opinion que le mage noir avait de lui. En même temps, il ne s'attendait à rien d'exceptionnel de la part de son interlocuteur. Déjà, Dennis était un moldu. Sur le principe, il semblait logique qu'il ne fasse pas le poids face à lui, mais en plus, il était un moldu fragile et traumatisé, alors il était une cible facile, et l'affaire serait vite expédiée. Cela étant dit, il n'avait pas l'intention de tuer gratuitement Dennis et Amy.

Il leur réservait un destin très particulier. Pour boucler la boucle, il considérait que leur meurtre pourrait parfaitement convenir à son prochain horcruxe. L'ennui, c'est que tant qu'il ne saurait pas ce qu'il était advenu de son journal, et même s'il devait surveiller ses arrières, il savait qu'il n'était pas avisé - pas encore - de diviser son âme une nouvelle fois. Au contraire, il était préférable qu'il attende le moment opportun. Mais dans l'attente, il ne comptait pas laisser le moindre répit aux deux moldus. Ils n'étaient pas revenus dans sa vie par hasard, et il comptait bien leur accorder l'accueil qu'ils n'avaient peut-être pas désiré, mais qu'ils méritaient pourtant, à ses yeux tout du moins.

-Je viens de te le dire,
répondit-il avec le plus grand calme quand son interlocuteur lui demanda ce qu'il comptait faire, comme s'il n'en avait pas une idée bien précise. Je vais te tuer, vous tuer tous les deux. Il marqua une légère pause. Mais ne t'en fais pas, tu as encore un peu de répit.

Pas longtemps, l'espérait-il, car il ne comptait pas faire traîner cette affaire trop longtemps non plus, mais tout de même, pour l'heure, tuer Dennis et Amy ne serait d'aucune sorte d'utilité... Il comptait juste les garder sous son giron et, qui sait, leur trouver une autre forme d'utilité en attendant. Il comptait bien, en tout cas, faire son grand retour dans ces vies qu'il avait négligés, pour le plus grand malheur de ces deux moldus qui, dans tous les cas, ne pourraient que souffrir de sa présence, de la menace qu'il ne cesserait jamais de représenter pour eux.

-A moins bien sûr que tu ne saches me convaincre de te laisser la vie sauve.


Mais il doutait fort que le jeune homme possède le moindre argument qui sache la convaincre. Après tout, qu'est-ce que ce moldu insignifiant pouvait bien avoir qui sache véritablement le faire se montrer plus clément ? La réponse était simple. Il n'avait rien, rien du tout. Mais sait-on jamais, beaucoup de gens se révélaient dans l'énergie du désespoir, et c'était pour le moins... divertissant. Même s'il n'était pas forcément là pour s'amuser non plus.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 69
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMer 27 Fév - 17:01

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
Oui, bon… Dennis avait quand même une petite idée de ce que Tom avait l’intention de lui faire. En soit, il n’y avait aucune raison de douter, Jedusor était un monstre et il n’avait pas manqué de le montrer quand ils étaient à l’orphelinat. Autant dire que le jeune homme n’avait aucun doute au sujet de son sort, l’homme avait sûrement envie de le tuer, parce qu’il devait peut-être trouver ça amusant. Oui au fond, le jeune homme se disait que son interlocuteur devait juste trouver tout ça amusant. L’homme ne manqua donc pas de confirmer le fait qu’il avait bien l’intention de le tuer, le tuer et la tuer elle aussi. Le jeune homme n’entra pas spécialement dans les détails, mais puisqu’il avait déjà mentionné Amy un peu plus tôt, Dennis ne se posait pas mille ans la question. Il avait l’intention de s’en prendre à son amie également, sans que ça ne soit si surprenant que ça encore une fois. Parce qu’ils avaient été dans la même galère tous les deux, ce jour-là. Et Tom avait simplement envie de terminer le travail.

Cela dit, apparemment, ils avaient un peu de répit devant eux. Dennis ne comprenait pas pourquoi il ne le tuait pas ici et maintenant, pourquoi il avait l’intention d’attendre. À quoi bon ? À quoi ça servait ? Qu’est-ce qu’il avait l’intention de faire ? Forcément, Dennis se posait les nombreuses questions sans avoir l’ombre d’une réponse. Comment pourrait-il arriver à deviner ce qu’il y avait dans un esprit si dérangé que celui de Tom Jedusor ? Que cherchait-il donc ? Dennis n’en avait aucune idée et ce n’était pas la remarque de son interlocuteur ensuite qui allait l’aider à savoir quoi penser de tout ça. À moins qu’il ne parvienne à le convaincre ? Sérieusement. Il n’avait aucun moyen de convaincre le jeune homme c’était impossible. Parce que… parce qu’au fond, le jeune homme ne méritait sans doute même pas de vivre, c’était aussi simple que ça.

« Tu aurais dû… »
La voix de Dennis se fit encore plus tremblante que d’habitude, parce qu’il était en train de penser violement à l’épisode de la grotte, et qu’il ne se contentait pas d’y penser, il avait l’intention d’en parler aussi. Il mit plusieurs secondes avant de parvenir à reprendre la parole. « Tu… tu aurais… dû… me… me tuer là-bas. »

Il était sans aucun doute vraiment faible en cet instant précis, mais c’était ce que pensait Dennis. Il s’en voulait un peu de penser comme ça, parce qu’au fond il n’avait aucune envie que Amy ait eu à subir le châtiment final ans la grotte. Mais oui, il se disait qu’il aurait dû le tuer là-bas, qu’il n’aurait pas dû rester vivant parce qu’il n’aimait pas la vie qu’il menait actuellement. Il ne supportait pas la vie qu’il menait maintenant, il ne supportait pas ce qu’il était devenu. Il aurait préféré mourir au final, ça aurait été mieux pour tout le monde sans doute.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMer 27 Fév - 18:26


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
C'

était en vérité bien trop simple pour être réellement divertissant aux yeux du mage noir. Certes, ça l'était forcément, quand on s'attaquait à des Moldus, puisque cette sous-race avait la capacité de résistance de fourmis que l'on écraserait sous le plat de sa chaussure, mais tout de même... c'était presque rebutant de voir si peu de volonté de vivre chez un autre être humain. Tom ne comprenait même pas comment ça avait été possible, en réalité, tant il avait pour sa part une volonté de vivre, pour ne pas dire survivre, au-delà de toute limite. Pour quelqu'un qui redoutait tant l'idée même de mourir, l'idée que l'on puisse tant aspirer à voir son existence achevée dépassait l'entendement.

C'était à se demander si Tom ne manquerait pas sa "chance" s'il n'assassinait pas Dennis tout de suite avant que ce dernier n'en finisse de son côté. Enfin, s'il devait décider de se suicider, il lui resterait toujours Amy, il n'avait jamais besoin que d'un crime sur les deux. Et la jeune femme, même si elle partageait clairement avec son ami d'enfance une détresse profonde et une angoisse de tout, avait affiché au cours de leur rencontre une manifeste volonté de survivre aux épreuves qu'elle s'imposait. C'est sûr que ça ne la sauverait pas, mais c'était quelque part relativement courageux de sa part. Même si c'était vain, bien sûr, puisqu'il la tuerait quoi qu'il en soit.

-J'aurais peut-être dû, en effet
, répondit Tom d'un ton indifférent, car il l'était en effet au manifeste mal-être de Dennis, dont il était l'entier responsable, ça il l'avait bien compris (et il en était plutôt fier d'ailleurs). Mais je ne regrette pas de m'être abstenu.

Même si en vérité, il ne s'était pas réellement "abstenu". A l'époque, la magie dont il avait fait preuve, toute nocive et dangereuse avait-elle été, était profondément instinctive. Il n'avait pas encore de baguette, il ignorait l'existence de Poudlard et du monde de la magie. Il n'aurait sans doute pas été capable de tuer Amy et Dennis à ce moment-là... Mais la donne avait changé, depuis. Maintenant, il ne lui suffirait que d'un geste, de deux mots pour mettre fin aux jours de ces deux jeunes gens détruits dès l'enfance par ses soins.

-Tu vas servir un dessein plus grand que ce que j'aurais pu envisager à cette époque, plus grand que ce à quoi ta misérable vie de Moldu insignifiant aurait dû te vouer.


Et c'était vrai. Au fond, il devrait s'estimer honnoré. Parce qu'il avait été choisi. Choisi pour l'aider à accomplir ses ambitions. Un meurtre symbolique, pour son prochain horcruxe... Qu'il savait pertinemment où cacher cette fois. Encore qu'il n'était pas forcément celui sur qui son choix se porterait.

-Même si je vais peut-être plutôt réserver ce privilège à Amy, à vrai dire.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Dennis Bishop
▌ Messages : 69
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Andrew Garfield

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMar 14 Mai - 21:45

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
Bon, en soit, Dennis n’avait pas spécialement envie de mourir, si c’était le cas, le jeune homme se serait sans doute déjà donné la mort depuis longtemps. Au vu de ce qu’il vivait, il était évident qu’il aurait déjà tout abandonner s’il n’était pas capable de juste un minimum se battre… au vu de la vie merdique qu’il avait ces dernières années. Non, il ne cherchait pas spécialement à mourir, mais en même temps Dennis n’avait aucune envie de souffrir, il n’avait aucune envie de subir des actes comme ça avait déjà été le cas dans leur enfance. Non... ce n’était pas possible, le jeune homme ne se sentait pas capable de subir de nouveau tout ça.

Alors oui, clairement, Dennis se disait au final que Tom aurait sans doute dû le tuer à l’époque, pour que sa vie ne soit pas celle qu’il subissait présentement. Il était traumatisé, il était constamment en alerte, il avait le sentiment de vivre un enfer constant tout simplement – si on pouvait dire que c’était simple – parce que Tom avait décidé de s’amuser avec eux… Tom affirma qu’il aurait peut-être dû le tuer à l’époque (sans que le jeune homme ne se doute que son interlocuteur aurait été incapable de le tuer à l’époque), mais qu’il ne regrettait pas de ne pas l’avoir fait, parce qu’il allait servir un dessein encore plus grand que ce qui était arrivé. Dennis avait vraiment beaucoup de mal à comprendre les propos de son interlocuteur, il ne voyait pas où il voulait en venir. Il comprenait la base, le fait que Tom le considérait vraiment comme insignifiant – ce qu’il ne pouvait pas lui donner tort, clairement…, il se considérait vraiment comme insignifiant en réalité –, le fait qu’il avait l’intention de lui faire pire encore que ce qu’il avait fait.

Mais l’homme reprit la parole, à un moment, affirmant qu’il devrait finalement peut-être réserver ce privilège à Amy.

« Non ! » Lança Dennis, se surprenant lui-même de la rapidité à laquelle il avait répliqué aux propos de son interlocuteur. C’était sorti tout seul, sans qu’il ne le réalise réellement. Évidemment, il le regrettait un peu maintenant qu’il avait conscience de ce qu’il venait de dire, mais en même temps, il n’avait pas envie de retirer ce qu’il venait de dire non plus. « Tu… Tu peux faire ce que tu veux de moi. » Reprit-il la voix un peu plus tremblante de nouveau. « Mais je t’en supplie… ne lui fais pas de mal. »

Dennis ne donnait sans doute pas une très bonne image de lui en cet instant précis, à supplier de cette manière Tom Jedusor, mais en même temps ce n’était pas comme s’il avait d’autres choix. Le jeune homme n’avait aucune envie qu’il arrive quelque chose à Amy, il avait envie… de la protéger. Il ne pouvait pas faire grand-chose en réalité pour la protéger mais… se sacrifier à sa place était une possibilité, du moins le pensait-il. Même si rien n’était simple avec Jedusor.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 11756
Humeur :
Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitimeMar 14 Mai - 22:05


Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
L

a réponse de Dennis fut plus vive et instinctive que ce à quoi Tom s'était attendu... et c'était parfait ainsi... C'était même mieux ainsi, car il entrevoyait des perspectives qui lui étaient jusqu'alors inconnues. Le jeune homme venait, en quelques phrases, de lui faire comprendre la profondeur de son attachement envers Amy. Peu importe ce qui les liait à ce jour, ce genre de détails n'intéressaient pas vraiment le seigneur des ténèbres autoproclamé.

Il retenait simplement ce qu'il y avait à retenir : à savoir que le jeune homme serait bel et bien capable de sacrifier sa vie et sa liberté pour garantir celles de son amie d'enfance. Cette information n'était bien évidemment pas rentrée dans l'oreille d'un sourd. C'étaient des propos qu'il retenait, une certitude qu'il comptait exploitait. Il n'y avait pas pire faiblesse pour un être humain qu'un attachement à une autre personne. Et le mage noir le savait, il exploitait cette faiblesse chez autrui dès que l'occasion lui en était donnée. Et il avait une occasion en or juste sous les yeux.

-Tu me donnes l'assurance d'être à mon entière disposition si je ne lui fais pas de mal ?
demanda-t-il en plantant son regard dans celui de son interlocuteur.

Il n'agissait pas de la sorte uniquement pour intimider son interlocuteur (même si c'était également le cas, et il avait bien compris qu'il ne fallait pas grand-chose pour qu'il soit intimidé dans tous les cas) mais pour pouvoir lire dans son esprit la sincérité qu'il lui manifesterait. Même s'il prenait à Dennis l'envie de mentir, il ne lui échapperait bien évidemment pas. Mais il appréciait assez l'idée d'avoir le Moldu à sa disposition au moment opportun, et de disposer qui plus est d'un moyen de pression en la personne d'Amy.

Dans tous les cas, le destin des deux orphelins qui avaient pendant longtemps partagé son enfance était décidé. Que ce soit Amy ou Dennis, même s'il n'avait besoin de tuer que l'un d'entre eux pour créer son prochain horcruxe, ils mouraient l'un et l'autre. Ils ne devaient leur répit actuel qu'aux circonstances, au fait que créer un nouvel horcruxe était exclu pour le moment, tant qu'il n'aurait pas mis la main sur son journal. Mais cela, le fait qu'Amy ne serait pas épargnée non plus, Dennis n'avait aucune raison de l'apprendre.

-Si tu m'en fais la promesse, Amy ne craindra rien de ma part,
lui assura-t-il d'une voix doucereuse.

Qu'il le croie ou non, c'était une autre affaire, mais même si le doute devait vraiment subsister, Dennis ne prendrait sans doute aucun risque, et c'était là-dessus que Tom comptait à l'heure actuelle.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Empty
Message#Sujet: Re: Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]   Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent. [pv Dennis :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut être indifférent et digne que malheureux et pathétique.
» Mieux vaut le diable qu'on connaît
» Vaut mieux demander la permission, que le pardon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-