AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeLun 16 Juil - 23:05

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Pour le moment, ça allait. Pour combien de temps ? C’était clairement la question que Gabrielle se posait. Elle le savait, elle n’allait pas si bien que cela, parce que la sorcière avait peur de tout. Mais elle savait que ce n’était pas à tort, bien au contraire. Elle savait que d’une part, le monde magique était dangereux – il suffisait de penser à la soirée d’Halloween pour le savoir – et elle savait que son époux avait un rapport avec la magie noire. Forcément, elle avait peur mais pas pour elle vraiment, surtout pour son fils. Son bébé qui tait toute sa vie, qu’elle avait envie de protéger même si elle ne savait pas si elle était assez forte pour le faire. Elle avait envie de le protéger, elle avait à cœur de le protéger, mais elle ne savait pas si elle allait pouvoir le faire.

Bref, tout ça, c’était un peu compliqué, mais elle tentait quand même de prendre sur elle un peu pour ne pas trop se laisser aller à la paranoïa. Heureusement qu’elle pouvait compter sur ses proches. Sur Raziel, déjà, forcément. Il était parfait, il était un mari parfait, définitivement. Et elle avait ses amis, bien sûr, quand bien même la situation était tendue avec James à présent, avec ce qui s’était passé. Gabrielle s’en voulait tellement, elle ne savait pas comment réparer les choses. Elle ne savait même pas si elle le pouvait. Lucretia était là en tout cas et Gabrielle se reposait sans doute un peu trop sur elle. Et puis, il y avait Isabel.

Qu’elle avait retrouvé il y a peu de temps, au final, après un long moment de silence. En partie à cause d’elle, parce qu’elle n’avait pas donné suffisamment de ses nouvelles. Sauf qu’elles s’étaient retrouvées. Du moins, elles s’étaient croisées par hasard et maintenant, Gabrielle n’avait pas envie de se retenir de passer du temps en sa compagnie. Comme ça arrivait un peu trop, dernièrement, Gabrielle avait été un peu jeté de chez elle. Raziel lui avait dit qu’elle pouvait aller se promener, passer du temps avec d’autres personnes. C’était difficile pour la jeune femme de s’éloigner de Augustus, surtout au vu de la situation, mais elle avait de toute façon confiance en son époux.

Alors elle avait quitté sa demeure et elle avait décidé de se rendre chez Isabel, pour voir si elle pouvait passer un peu de temps en sa compagnie. Ça ne pourrait que lui faire du bien. Même si elle se reposait sans doute un peu sur les autres. Enfin, bon, elle essayait donc de passer du temps avec Isabel, même si elle ne l’avait pas prévu pour le coup et qu’elle ne savait pas du tout si elle était chez elle pour commencer. Mais au pire, si elle n’était pas là, Gabrielle allait faire autre chose. Elle frappa à la porte de l’adresse que Isabel lui avait donnée, mais ce ne fut pas elle qui ouvrit.

« Bonjour, je suis Gabrielle une amie de Isabel. » Elle se disait qu’elle devait être devant l’époux de la jeune femme. « Est-ce qu’elle est là ? »
Code by Gwenn


_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeMar 17 Juil - 18:08


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
I

sabel, une fois n'est pas coutume, était absente. Selon l'humeur, Bill pouvait plus ou moins s'agacer de ses absences (surtout quand elle commençait à lui faire des cachoteries qui pouvaient avoir un réel impact sur lui, qu'importe qu'elle pense agir pour son bien), mais dans l'ensemble, il devait tout de même lui reconnaître qu'il appréciait bénéficier de ces moments de solitude où la résidence familiale n'appartenait qu'à lui et où il avait toute la latence de faire ce qu'il voulait sans sentir se promener sur lui le regard curieux de son épouse. Pas que ça l'empêcherait de faire quoi que ce soit, mais il comptait conserver l'image qu'elle avait de lui, elle lui bénéficiait trop (parce que sa richesse lui bénéficiait trop) pour s'en priver. Alors il avait en effet profité du fait qu'Isabel soit allée visiter il ne savait quel orphelinat ou refuge pour nécessiteux (ce genre de considérations lui passaient au-dessus) pour donner rendez-vous à plusieurs contacts qui lui avaient été donné quand il était encore en prison et qui pourraient aisément l'aider à booster sa carrière politique (à grands renforts de malversations et pots-de-vin, cela va sans dire), cette petite réunion improvisée, qui n'avait pas manqué par ailleurs d'être des plus constructives, s'était achevée il y a une vingtaine de minutes de cela, et Bill avait récompensé le succès de ces petites négociations en s'accordant, comme il en avait bien souvent l'habitude depuis qu'il pouvait à nouveau en savourer, un verre bien tassé de whisky, brut et sans glaçons.

Il avait pioché un livre au hasard de la bibliothèque (Isabel aimait décidément beaucoup trop lire) et le feuilletait nonchalamment, davantage pour s'occuper les mains que par réel intérêt, quand on frappa à la porte. Bill se défiait par-dessus tout des visites impromptues, il en avait payé lui-même beaucoup trop par le passé pour les envisager innocentes. Il prit le temps d'examiner par le judas l'importune qui osait déranger sa quiétude. Il s'agissait d'une jeune femme, très belle au demeurant, qu'il n'avait jamais vue. Suffisamment inoffensive pour ne prendre que peu de risques en allant lui ouvrir. Et en effet, d'office, elle se présenta comme une amie d'Isabel. Il aurait dû s'en douter... Il n'aimait pas l'idée que les amis d'Isabel aillent et viennent à loisir dans cette demeure, de manière générale, il comptait bien surveiller de très près les fréquentations de son épouse. Mais pour cela, le mieux était de ne pas les faire fuir... dans un premier temps. Alors Bill déposa un masque de courtoisie sur son visage en lui répondant.

-Elle est sortie. Mais elle devrait être de retour d'ici une petite demi-heure. Vous pouvez l'attendre ici si vous le voulez,
dit-il de ce ton charmant qu'il utilisait toujours pour faire un peu oublier sa monstruosité latente. Nous aurons l'occasion de faire connaissance, je crois que nous n'avons jamais été présentés. Il tendit sa main à Gabrielle pour qu'elle la serre. Bill, je suis le mari d'Isabel.





code by Mandy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeMar 18 Sep - 15:47

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
L’homme que Gabrielle avait sous les yeux, elle se doutait qu’il s’agissait du mari de Isabel, mais elle devait bien avouer qu’elle ne l’imaginait pas comme ça. Il était si grand et si costaux, clairement impressionnant. Et malgré sa grande carrure, quand il prit la parole avec un sourire aimable sur le visage, la jeune femme ne put s’empêcher de le trouver charmant. En tout bien tout honneur bien évidemment, Gabrielle ne pourrait jamais regarder un autre homme que son époux et encore moins le mari d’une amie. Mais cela n’enlevait pas le fait qu’il trouvait cet homme charmant, ne se doutant clairement pas du monstre qu’il pouvait être sous son masque. L’homme lui apprit donc que Isabel n’était pas là. En même temps, la sorcière avait bien conscience qu’elle avait pris un risque en venant voir son amie sans s’assurer qu’elle se trouvait là. Et au pire, ce n’était pas si grave que cela. Bien sûr, ça aurait plu à Gabrielle de pouvoir passer du temps avec Isabel, mais si celle-ci ne se trouvait pas là, ce n’était pas si grave que cela. L’homme lui apprit tout de même que son épouse serait de retour dans une petite demi-heure et qu’elle pouvait l’attendre.

Gabrielle ne pouvait pas nier qu’elle hésitait. Non pas qu’elle n’aimait pas l’idée d’attendre son amie, surtout qu’elle avait bien envie de passer du temps avec elle. Mais tout simplement parce qu’elle n’avait aucune envie de déranger l’homme sous ses yeux, tout charmant qu’il puisse être. Même si, forcément, ils allaient avoir l’occasion de faire connaissance. Puisque même si Gabrielle avait conscience que l’homme sous ses yeux devait être le mari de son ami, elle n’avait pas eu l’occasion de lui parler encore. Il se présenta d’ailleurs, toujours de la manière très agréable. Gabrielle serra donc la main de Bill, elle n’avait pas besoin de son côté de lui donner son nom puisqu’elle l’avait déjà fait.

« Je suis ravie de faire votre connaissance. » Dit-elle alors, en toute sincérité encore une fois. Elle n’avait aucune raison de mentir, de toute façon. Elle pensait vraiment ses propos, faire la connaissance du mari de son amie, c’était forcément un plaisir pour elle. Surtout qu’aux premiers abords, tout de même, l’homme lui semblait des plus sympathiques. « Je ne voudrais pas vous déranger. Je peux très bien repasser à un autre moment. »

Gabrielle n’avait aucune envie de s’imposer. Bon, l’homme en même temps lui proposait lui-même d rester, donc ça voulait sans doute dire que ça ne le dérangeait pas tant que cela, mais quand même. La jeune femme n’avait vraiment pas envie de déranger Bill. Bon, elle se posait peut-être trop de question, mais elle n’y pouvait rien du tout. Et puis même si Isabel rentrait dans peu de temps, elle n’aurait pas forcément envie de devoir supporter sa présence, elle aurait peut-être plus envie de se reposer tranquillement chez elle, ce que Gabrielle ne pourrait que comprendre.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeMar 18 Sep - 20:23


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
G

abrielle dérangeait-elle ? Sans doute oui. Bill considérait que toute présence non désirée et non planifiée dans sa demeure (et la plupart d'entre elles répondaient à au moins l'un de ces deux critères) était susceptible de le déranger en effet, mais néanmoins, il avait bien envie d'insister et d'en apprendre plus sur son interlocutrice. Puisqu'elle avait daigné se présenter à sa porte sans s'annoncer, elle lui devait au moins de lui permettre de savoir à qui il avait affaire. Elle semblait polie et agréable, le portrait craché d'Isabel, peut-être aussi naïve et influençable qu'elle était, elle... Cela restait à déterminer. Bill aimait bien cerner ses interlocuteurs, il n'y avait que de cette manière que l'on parvenait à garder un certain contrôle, et en l'occurrence, il n'était pas seulement question d'avoir un contrôle sur la nouvelle arrivante, mais aussi sur Isabel. Les allées et venues de cette dernière lui permettaient de respirer et de goûter à la solitude (quand il ne baignait pas dans quelque affaire louche dont il ne voulait pas que sa femme soit le témoin), mais il était hors de question qu'elle lui échappe. Elle était un atout trop précieux dans sa manche, et contrôler les fréquentations d'Isabel, cela revenait donc à contrôler Isabel elle-même, ce qui n'était pas un moindre luxe à ses yeux.

-Vous ne me dérangez pas du tout, au contraire, je tournais en rond chez moi, je serai ravi d'avoir un peu de compagnie. Et puis, je n'ai encore rencontré aucun des amis d'Isabel, alors c'est un plaisir.


Il est vrai que depuis sa sortie de prison, on ne pouvait pas affirmer que Bill pouvait vraiment "sociabiliser"... Enfin, il n'avait pas cherché à le faire, du moins. Les personne qu'il avait recontrées jusqu'ici étaient là pour veiller son retour en politique, et lui permettre de revenir aux bonnes vieilles magouilles qui devaient lui permettre de revenir en force. Mais ces rencontres n'étaient pas ce qu'on pourrait qualifier d'amical ou autre. En même temps, Bill n'avait jamais vraiment trouvé d'intérêt dans les amitiés réelles. Ses amitiés avaient toujours été factices, là pour lui permettre de conforter son image, de renforcer son réseau. En même temps, toutes les démarches qu'effectuait Bill, qu'importe lesquelles, étaient toujours intéressées. Cette fois ne faisait pas le moins du monde exception, et si la jeune femme décidait bel et bien de rester sous son toit et d'attendre Isabel ici, ce ne serait pas non plus sans arrière-pensée.

-Je vous sers quelque chose à boire ? Du thé ? Du café ? Quelque chose de plus fort, peut-être ?


Dans tous les cas, il avait ce qu'il fallait à disposition. Le but étant de mettre Gabrielle à l'aise afin de mieux pouvoir sonder son caractère. Il avait déjà en tête une foule de questions à lui poser, mais il n'allait pas le faire de suite.



code by Mandy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeJeu 29 Nov - 21:30

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Puisque Gabrielle avait fait le chemin pour se rendre chez Isabel, elle avait bien envie de pouvoir parler avec son amie. Mais en même temps, la jeune femme n’avait aucune envie de s’imposer auprès de son époux, alors que ce dernier était tranquillement chez lui. Elle n’avait aucune envie de le déranger donc, surtout qu’ils ne se connaissaient pas du tout après tout. La sorcière avait entendu parler de Bill quand elle avait recroisé Isabel, mais c’était la première fois qu’ils se rencontraient. Mais l’homme lui affirma qu’elle ne le dérangeait pas du tout, au contraire, puisqu’il était en train de tourner en rond. Gabrielle ne put s’empêcher d’adresser un sourire à l’homme sous ses yeux, qui lui semblait des plus forts sympathiques. C’était bien parce qu’il voulait se montrait sympathique avec elle et Gabrielle se laissait pleinement prendre à son petit jeu. L’homme lui expliquait donc qu’il tournait en rond chez lui et qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer les amis de Isabel, autant dire que ça lui faisait plaisir. Et donc, forcément, la sorcière ne pouvait pas s’empêcher de se détendre et de se dire qu’elle ne dérangeait pas Bill.

Et en prime, l’homme lui proposa de boire quelque chose. Définitivement, Gabrielle était parfaitement séduite par l’homme. Pas dans un mauvais sens évidemment, elle n’était pas charmée par l’homme comme une femme l’était par un homme qui lui faisait la cour. Simplement, elle le trouvait très sympathique et mine de rien ça lui faisait du bien. Parce qu’on ne pouvait pas dire qu’elle se sentait très bien ces derniers temps et se retrouver en compagnie d’un homme agréable, c’était un vrai plaisir.

« Je veux bien une tasse de thé s’il vous plait. » Demanda-t-elle donc, dans un nouveau sourire.

Mine de rien, depuis qu’elle vivait en Angleterre avec Raziel, elle se faisait à ce thé à longueur de temps. Non pas qu’elle n’en buvait pas à l’époque où elle vivait en France, mais ce n’était évidemment pas la même chose. Maintenant, le thé lui faisait donc du bien, bien souvent. Pendant sa grossesse, ça avait été une bonne chose d’ailleurs, parce que le thé passait bien plus que le café. Maintenant, la jeune femme avait accouchée alors son estomac était bien plus résistant, mais en même temps elle aimait quand même le thé. Bref, tout ça pour dire qu’elle avait bien envie de partager une tasse de thé avec Bill.

« Ça fait longtemps que vous connaissez Isabel ? » Demanda-t-elle alors, dans le but un peu de faire la conversation. Parce qu’elle ne se voyait pas non plus se contenter de s’installer autour d’une table avec cet homme et ne rien dire du tout. Alors elle tentait tant bien que mal de faire la conversation, même si c’était peut-être un peu maladroit.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeVen 30 Nov - 17:55


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
B

ill disparut le temps de préparer le thé que son interlocutrice lui avait demandé. Il n'était clairement pas dans les habitudes de Bill de se montrer serviable... surtout quand il ne pouvait trouver qu'un intérêt limité à la situation où il faisait un tel effort. Mais il savait quoi qu'il en soit qu'il devait prendre soin de son image. Il n'avait pas quitté la prison il y a très longtemps, il avait tout à reconstruire, et pour la peine, il ne devait négliger aucune des connaissances qu'il pouvait se faire. Qui sait si cette Gabrielle n'avait pas quelque relation qui pouvait lui être profitable ? Si, dans l'intimité, il était un véritable monstre avec Isabel, il avait par ailleurs l'intention de passer pour le plus parfait des maris au regard de tout son entourage, et il avait le sentiment que pour l'heure, ses petites attentions faisaient leur petit effet. Quand il reparut, avec un plateau chargé de deux tasses, une théière et quelques gateaux secs trouvés au fin fond d'un placard, son interlocutrice lui en demanda plus sur les circonstances de sa rencontre avec la docile Isabel.

-Cela va faire trois ans
, répondit-il en remplissant leurs tasses, se composant une attitude attendrie à l'évocation de la belle et ma foi utile Isabel. Elle m'a... sauvé la vie, à sa manière.

Il n'en pensait pas mot, mais il avait quelque chose en tête, bien sûr, en prononçant ces mots. Il savait que si elle ne le savait pas encore (et visiblement ce n'était pas le cas, effectivement) qu'il avait fait de la prison, ça allait bel et bien finir par arriver... parce que ce n'était pas une information dont il pouvait se cacher, et plutôt que de mentir, il préférait donc très largement jouer les criminels repentis. C'était ainsi qu'il prétendait considérer sa romance avec Isabel (qui n'avait rien de romantique, à la vérité) : elle l'avait sorti de l'obscurité, et grâce à elle, il avait retrouvé le goût de vivre. Tu parles... Il était heureux d'avoir croisé la route d'Isabel, c'était la vérité, mais parce que grâce à son compte en banque bien garni, elle lui permettait de mener une vie confortable sans souci et lui apportait le soutien dont il avait besoin pour sa campagne électorale, les choses s'arrêtaient là.

Cependant, il se disait que sortir les violons et prétendre à une histoire bien mélodramatique saurait parler à son interlocutrice. Quelque chose, chez elle, lui faisait diablement penser à Isabel, et il aimait penser, pour la peine, qu'elles partageaient la même naïveté. Il se pouvait qu'elle se trompe, bien évidemment. Bien sûr, il pressentait pour la peine qu'il allait devoir faire preuve de la même veine mélodramatique pour justifier les raisons qui l'avaient conduit en prison. Même si pour lui, il n'y avait qu'une raison à cela, et elle avait un nom : Seth Beresford.



code by Mandy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeJeu 31 Jan - 23:21

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Gabrielle ne bougea pas d’un pouce, ou presque, alors que le mari d’Isabel s’absentait le temps de préparer le thé. Elle ne savait toujours pas si c’était une vraie bonne chose qu’elle reste ici, elle se sentait un peu de trop. Oh ça n’avait rien à voir avec l’homme, ce Bill lui donnait vraiment le sentiment d’être parfaitement charmant. Mais elle ne le connaissait pas, elle ne connaissait que Isabel et elle se sentait par conséquence un peu mal à l’aise en compagnie de son mari, sans trop savoir ce qu’ils allaient bien pouvoir se dire. Quoi que le sujet de conversation semblât quand même un peu trouvé, puisqu’ils pouvaient mentionner Isabel.

Ce fut donc pour cette raison que la jeune femme reprit la conversation en parlant de son amie, qu’elle n’avait pas eu l’occasion de voir pendant un long moment, mais qu’elle avait apprécié retrouver. Même s’il était évident qu’il y avait quand même énormément de chose qui les séparait, notamment le fait qu’elles n’appartenaient pas au même monde. La jeune femme n’aimait pas spécialement mentir, mais elle n’avait pas le choix, le secret magique devait passer avant le reste.

Bill revint en tout cas avec leurs tasses de thé, répondant à sa question. Cela faisait donc trois ans qu’ils se connaissaient avec Isabel. Et l’homme précisa qu’elle lui avait sauvé la vie. Gabrielle avait eu l’occasion d’entendre son amie lui parler de cet homme, quand elle l’avait rencontré, elle ne lui avait pas caché le fait qu’ils avaient eu une correspondance pendant qu’il était en prison. Autant dire que la jeune femme se permettait de croire l’homme sur parole, quand il affirmait qu’elle lui avait sauvé la vie.

« Isabel m’a parlé de vos correspondances, quand vous étiez en prison. » Affirma-t-elle, afin que l’homme puisse savoir qu’elle était parfaitement au courant de sa condition, sans que cela ne lui pose le moindre souci. La jeune femme serait quand même mal venue de juger les actes des maris de ses amis, quand elle savait parfaitement que le sien avait également du sang sur les mains. Elle ne savait pas ce que Bill avait fait pour finir en prison, elle ne savait pas la manière dont les choses s’étaient passés, mais ce qu’elle savait c’était que si Isabel l’aimait, c’était qu’elle avait de bonnes raisons de le faire et la jeune femme lui faisait confiance sur son jugement. « Je trouve votre histoire vraiment très belle. » Ajouta-t-elle, quand bien même elle ignorait beaucoup de détail de cette histoire.

Mais Gabrielle était sincère, elle trouvait que le fait que Isabel soit justement une sauveuse pour l’homme qui se trouvait sous ses yeux était vraiment magnifique. En un sens, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de faire un genre de rapprochement avec sa propre histoire, même si elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle avait sauvé Raziel. Cela dit, il était évident qu’ils ne venaient pas réellement du même monde tous les deux.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeVen 1 Fév - 17:53


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
B

ill ne dissimula pas sa surprise quand son interlocutrice lui apprit qu'Isabel lui avait parlé des débuts de leur histoire, et donc du fait qu'il avait été en prison. Ce n'était pas un secret d'Etat, certes, mais l'ancien prisonnier n'aimait pas pour autant l'idée qu'sabel répande cette histoire aux quatre vents. Son passif était son passif, puisqu'il ne pouvait pas complètement s'en cacher, il fallait bien qu'il l'assumer auprès de celles et ceux qu'il ne pouvait duper. Mais dans le cas de Gabriel, ce n'était pas exactement ainsi qu'il avait imaginé les choses, et il n'aimait absolument pas que l'on puisse avoir une longueur d'avance sur lui, quand bien même ce devait être en toute innocence. Il devait garder contenance, aussi ne se permettrait-il pas, en présence de son interlocutrice, de lui reprocher d'être en possession de cette information.

En revanche, Isabel, à son retour, allait en entendre parler, ça ne faisait pas le moindre doute, et Bill n'avait aucune intention de se montrer tendre ou conciliant avec elle. En même temps, elle l'aurait cherché. Elle savait pertinemment comment il était. Si elle avait estimé nécessaire de le présenter comme un ex-taulard auprès de son amie, elle devait s'attendre à des répercussions.. ils étaient ensemble depuis suffisamment longtemps pour qu'elle ait pleinement conscience de ce qui pourrait potentiellement l'attendre.

Il allait en demander davantage. Il voulait savoir, à présent, ce que sa femme avait pu dire de plus à Gabrielle, mais il comprit bien vite que cette pauvre demoiselle était fait du même bois qu'Isabel : un bois fragile, innocent, naïf... Elle trouvait leur histoire vraiment très belle. Tant mieux, c'était exactement ainsi qu'il cherchait à la présenter au plus grand nombre. Au regard de Bill, son mariage n'avait rien de beau ou de romantique : il n'avait aimé qu'une seule femme, et ce n'était clairement pas cette potiche d'Isabel. Pour lui, elle ne représentait qu'une chose : un porte-feuille bien garni. Mais il pouvait bien reconnaître qu'elle lui faisait en dépit de cela une excellente publicité. Elle était sans doute la seule personne au monde qui pouvait faire passer un criminel pourri jusqu'à la moelle et qui avait battu à mort sa première femme pour un enfant de choeur sauvé par la bonne volonté d'une jeune et naïve héritière qui avait l'âge de cette fille.

Bill afficha un fin sourire qui se voulait attendri. Heureusement, il était très bon acteur, il n'avait donc aucun mal à présenter cette histoire sous l'angle qui arrangeait son interlocutrice, même si c'était totalement erronné, définitivement erronné.

-Elle l'est,
confirma-t-il dans un hochement de tête. Je ne pensais pas qu'elle vous aurait parlé de mon passé. Pour être honnête, je n'en suis vraiment pas fier. J'ai tendance à en dire le moins possible.



code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeJeu 4 Avr - 16:15

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Bill afficha un sourire que Gabrielle trouva attendrissant, alors qu’elle affirmait qu’elle trouvait que leur histoire était belle. Bien sûr, la jeune femme avait parfaitement conscience que l’homme sous ses yeux avait fait de la prison et en soit ça faisait de lui un criminel. Mais ce n’était pas parce qu’il avait fait des erreurs à une époque, qu’il avait payé cela avec des années de prison, qu’il ne pouvait pas avoir le droit à une deuxième chance. Gabrielle avait vraiment envie de croire que son amie avait permis à Bill d’être sauvé, de lui permettre de reprendre une vie digne de ce nom. Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher de se ranger du côté des pensées de son amie, elle se voilait la face. Sans doute parce qu’au final, elle tenait vraiment à ce qu’un homme capable de faire des choses horribles, afin de pouvoir considérer Raziel comme quelqu’un de bien. Elle savait que son époux était une bonne personne au fond, elle savait qu’il n’avait rien de mauvais, mais rien ne changeait le fait qu’il faisait d’horribles actions quand même. Alors, oui, elle avait besoin de constater que c’était possible d’avoir plusieurs chances.

L’homme sembla en tout cas surpris que Isabel ait pris la peine de lui parler de lui, ainsi que de sa peine de prison. Parce qu’il n’en était pas vraiment fier.

« Je comprends parfaitement. » Répondit-elle, parce qu’elle n’avait aucune envie que Bill s’imagine qu’elle puisse le juger, qu’il puisse en vouloir à Isabel de lui avoir parlé d’elle. Sans pour autant se douter une seule seconde du fait qu’il était capable des pires supplices envers son amie. « Elle a commencé à me parler de vous avant de vous fréquentez, quand elle tombait sous vos charmes de vos écris. » Elle marqua une pause avant de comprendre. « Je comprends que vous soyez discret sur votre histoire, mais tout le monde à le droit à une seconde chance. »

Gabrielle le pensait oui, sans se douter une seule seconde que ça serait bien mieux pour son amie de ne pas se retrouver marié à un homme tel que Bill, que Isabel méritait vraiment mieux que lui. En cet instant précis, la jeune femme était vraiment heureuse que son amie soit auprès de son mari, qu’elle soit heureuse auprès de l’homme qu’elle aimait. Elle ne pouvait pas lui vouloir autre chose, parce que c’était à ses yeux le meilleur qu’elle pouvait avoir. Et évidemment, la jeune femme souhaitait le meilleur pour Isabel.

Elle était bien loin de se douter du vrai visage de l’homme qui se trouvait sous ses yeux, même si elle était capable de se rendre compte que cet homme était vraiment imposant, qu’il ne devait pas être une personne qu’on allait chercher. Mais malgré son apparence, Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher de se ranger du côté de son amie et donc de se fier à son jugement, sans se rendre compte que le jugement de Isabel était biaisé par ses sentiments.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeJeu 4 Avr - 18:02


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
B

ill avait cru qu'il ne trouverait jamais femme plus simple, plus naïve et prompte à croire dans la nature humaine que la femme qu'il avait épousée, mais ça, c'était de toute évidence parce qu'il n'avait pas eu le loisir jusqu'ici de faire la connaissance de la douce et candide Gabrielle Rookwood. Isabel et elle s'étaient bien trouvées, ça ne faisait aucun doute... et au fond, c'était une bonne chose que son épouse s'entoure davantage d'individus crédules plutôt que de personnes capable d'un discernement suffisant pour pouvoir voir clair dans son jeu. Certes, Bill se considérait très talentueux, un acteur hors pair qui pouvait duper à tout va sans en subir les conséquences, mais il arrivait toujours un moment où la mascarade prenait... moins, disons. C'était pour cela qu'il avait fini derrière les barreaux, après tout.

Enfin, quoi qu'il en soit, la douceur et la gentillesse apparente (et dans le vocabulaire de Bill, "gentil" n'avait rien d'un compliment) de son interlocutrice était un soulagement pour l'homme, qui continuait de ne pas apprécier, néanmoins, qu'Isabel se soit à ce point permise de s'épancher à son sujet sans qu'il n'en ait rien su. Il se trouvait face à une inconnue qui connaissait l'épisode le plus sombre de son passé quand lui-même ne savait rien sur elle... c'était un sentiment relativement déplaisant, pour tout dire. Et si Gabrielle semblait au-delà d'inoffensive, rien ne lui garantissait que tous ceux à qui Isabel aurait parlé des lettres qu'ils s'échangeaient quand ils étaient encore en prison soient aussi... faciles à berner.

Il allait définitivement falloir qu'il ait une conversation avec sa femme. Et autant le dire, Isabel allait le sentir passer. En attendant, il allait continuer de jouer les maris sympathiques et repentants. Apparemment, ce petit manège était très efficace avec son interlocutrice, alors il avait tout intérêt à ne pas s'en priver, de toute évidence. Même s'il s'agissait là d'un jeu duquel il pourrait bien se lasser si celui-ci devait durer un peu trop longtemps, au passage.

-J'aimerais que tout le monde soit de votre avis
, répondit-il avec un sourire poli.

Ce n'était évidemment pas le cas, et tout le monde n'était pas forcément clément concernant son passé judiciaire. Ce n'était pas grave puisque Bill ne gravitait pas réellement dans des milieux où briller par sa probité et la virginité de son casier judiciaire vous conférait la moindre autorité quoi qu'il en soit, mais quitte à passer pour un criminel repenti, autant attiser jusqu'au bout la compassion de son interlocutrice.

-Je ne suis pas étonné qu'Isabel et vous soyiez amies. Ce monde manque cruellement de personnes justes et sincèrement bonnes.

Et c'était tant mieux, sinon ce monde serait le plus ennuyeux que l'on puisse imaginer.



code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeLun 1 Juil - 12:30

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Gabrielle ne pouvait pas nier le fait que l’homme se trouvant sous ses yeux, le mari de Isabel, ne manquait pas d’être impressionnant. La jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle était quelque peu impressionnée donc, mais ça ne voulait pas dire que c’était quelqu’un de mauvais. Bon, d’accord, il avait fait de la prison, mais la sorcière considérait que si Isabel faisait confiance à son mari – et elle était à mille lieues d’imaginer que l’homme était violent avec son amie –, il n’y avait donc aucune raison pour laquelle Gabrielle ne pouvait pas lui faire confiance de son côté également. Bill affirma qu’il aimerait que tout le monde pense comme elle, forcément, Gabrielle n’était pas spécialement étonnée d’entendre de tels propos. La jeune femme avait conscience que tout le monde n’était pas forcément agréable, mais en même temps elle savait elle de son côté que le monde était tout blanc ou tout noir. La preuve… elle était quand même marié à un mangemort de son côté. Bien sûr, ce n’était pas un homme qui avait fait de la prison parce qu’il avait tué sa femme (ce qui rendait quand même la situation un peu glauque en un sens), mais en même temps Raziel pourrait très bien faire de la prison si on découvrait quelque chose. Et puis… elle ne connaissait pas les détails de ce qu’il faisait, mais il était évident que Raziel risquait gros et elle se doutait qu’il avait dû… faire d’horrible chose pour le compte des mages noirs et peut-être même qu’il avait brisé des vies d’ailleurs.

Bill affirma qu’il n’était pas étonné qu’elles soient amies avec Isabel, puisqu’elles devaient se ressembler sans aucun doute. Gabrielle ne savait pas forcément si le monde manquait vraiment de monde comme elles, mais en tout cas Gabrielle appréciait quand même sincèrement le compliment.

« Je vous remercie. » Dit-elle d’ailleurs, avant de reprendre. « Isabel est vraiment une bonne personne. » Et elle ne disait pas ça dans le but d’affirmer que de son côté, elle était une bonne personne aussi. En un sens, Gabrielle n’était plus si sûre d’être réellement une bonne personne. Elle considérait vraiment que son amie était quelqu’un de bien, une vraie bonne personne. « Je suis heureuse de la savoir heureuse à vos côtés. » Elle ne se rendait pas compte à quel point ce n’était sans doute pas une bonne chose pour la jeune femme d’être auprès de l’homme qui se trouvait sous ses yeux. « Elle le mérite vraiment. » Elle méritait d’être heureuse auprès d’un homme en effet, d’être heureuse en amour comme elle de son côté était également heureuse auprès de Raziel. Même si, forcément, il n’y avait pas que des « bons » jours, mais Gabrielle était à mille lieues d’imaginer ce que la jeune femme vivait quand même. « Je suis certaine que tout ira bien pour vous. »

En tout cas, Gabrielle espérait que ça soit le cas.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeLun 1 Juil - 17:54


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
I

sabel était une bonne personne, c'est un fait, Bill le savait pertinemment, et c'était justement parce qu'il la savait d'une bonté sans pareille qu'il avait choisi de compter sur elle à sa sortie de prison. Sur elle et sur sa fortune colossale, cela va sans dire. Elle était effectivement d'une bonté et d'une douceur aux antipodes de son propre caractère. Trop douce pour ce monde, elle en ferait les frais tôt ou tard, tout comme cela finirait certainement par être le cas pour la jeune femme qu'il avait sous les yeux. Ce monde était un monde de requins, et c'était là-dessus qu'il fallait s'appuyer avant tout.

Ce genre de caractères étaient facilement exploitables, et c'était pour cette raison que Bill se montrait se montrait agréable et patrient avec son interlocutrice. Car, à la vérité, ce genre de caractères lui tapaient royalement sur le système. Tout comme les femmes, de manière générale, lui tapaient sur le système, dans les grandes largeurs, il n'y en avait qu'une qui avait trouvé grâce à ses yeux, et elle était décédée depuis bien longtemps, toutes les autres ne seraient jamais pour lui que des boulets accrochés à son pied, ou des objets jetables une fois leur usage dépassé.

Isabel était heureuse à ses côtés, il s'en rendait bien compte, mais il n'y était pas pour grand-chose, à vrai dire. Oui, il faisait quelques efforts en sa présence, mais beaucoup d'autres, moins naïves et persévérantes, auraient renoncé depuis bien longtemps en sa présence, ou auraient fui en comprenant combien il était dangereux... enfin, pour commencer, elles ne seraient pas tombées sous son charme en ayant pertinemment conscience du fait qu'il était un criminel, qui en plus du reste avait tué sa femme précédente. Gabrielle était à mettre dans le même panier, sans doute, elle savait qui il était, et au lieu de convaincre son amie de le fuir à tout prix, elle la jetait dans ses bras, et elle encourageait une relation toxique au possible. Bon, bien sûr, elle ne pouvait évidemment pas savoir de quoi il retournait, parce que Bill se targuait d'être un excellent acteur et un embobineur de première classe, mais tout de même... il sentait qu'elle pouvait bien être aussi malléable qu'Isabel et la suite de son discours le prouvait tout autant.

-J'en suis convaincu également. J'ai une bonne raison de lutter contre l'adversité et d'être la meilleure version de moi-même, alors il ne pourrait en être autrement
, répondit-il en jouant aux romantiques de bas étage... Avec les candides de la trempe d'Isabel, ça fonctionnait, alors pourquoi pas avec Gabrielle. Alors, Gabrielle, dit-il finalement en reprenant la parole. Parlez-moi un peu de vous. Qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

Puisqu'elle était là, et potentiellement exploitable, c'était l'occasion d'en apprendre plus à son sujet, pas vrai ?



code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gabrielle Rookwood
▌ Messages : 582
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue90 / 10090 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeLun 30 Sep - 15:04

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup
Gabrielle se contenta d’afficher un sourire quand le mari de Isabel reprit la parole, en affirmant qu’il était convaincu que tout irait bien pour lui et son épouse, qu’il allait en tout cas tout faire dans le but que les choses se passent bien. Qu’il avait l’intention de tout mettre en œuvre dans le but d’offrir une meilleure version de lui-même. La jeune femme ne connaissait pas grand-chose de cet homme en réalité, elle connaissait son histoire via Isabel, elle lui parlait un peu en cet instant précis, mais en réalité la jeune femme ne connaissait pas grand-chose de cet homme. Elle était bien loin de se douter qu’elle avait à faire à un homme violent, qui faisait du mal à son amie. Elle voyait en lui l’image qu’il voulait lui donner, celle d’un homme bien sous tout rapport et qui n’avait rien à se reprocher. Enfin, en tout cas, rien de plus à se reprocher que ce qu’il avait fait et qu’elle était au courant, mais dont il avait suffisamment payé maintenant.

Elle avait donc toute confiance en cet homme, parce qu’il savait parfaitement y faire, parce qu’il n’avait pas son pareil pour manipuler les autres et que Gabrielle était clairement du genre manipulable ces derniers temps. Elle ne prit pas la peine de reprendre la parole après la réflexion de l’homme, elle n’avait rien de plus à dire en même temps. Et l’homme ne manqua pas de lui poser à son tour des questions, à lui demander ce qu’elle faisait dans la vie.

« Je suis femme au foyer. » Répondit-elle, sans évidemment aucune once de scrupule dans la voix. La jeune femme était fière d’être femme au foyer et en même temps, ce n’était pas comme si la plupart des femmes travaillaient. Elle n’avait pas besoin de le faire et elle pouvait se concentrer uniquement sur son fils et son foyer. « Nous venons d’avoir notre premier enfant avec mon époux. »

Premier enfant, parce que la jeune femme avait envie d’avoir une grande famille. Mais elle était loin de se douter que ce n’était pas quelque chose qu’elle allait pouvoir mettre en place, que bientôt sa vie allait prendre une tournure bien différente. Mais pour l’heure, elle était femme au foyer, heureuse en amour, heureuse avec son enfant. Évidemment, rien n’était complètement parfait, mais en cet instant précis il était évident que la jeune femme n’avait aucune envie de penser au fait qu’elle avait quelques petits soucis dans sa vie, mais qui semblait dérisoire quand elle se concentrait sur de « bonnes » choses.

« Ma vie de jeune épouse et de jeune maman me prends tout mon temps. » La jeune femme ne pouvait malheureusement pas dire grand-chose de plus, parce qu’elle ne pouvait évidemment pas mentionner le fait qu’elle était une sorcière. Et en dehors de cela, on ne pouvait pas réellement dire qu’elle avait beaucoup d’autre chose dans sa vie. Ce qui n’était as plus mal, elle n’avait pas besoin de plus.
Code by Gwenn

_________________
Oh all the tears I've cried. Oh i may weep forever more. My love will never die...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Bill Beresford
▌ Messages : 101
Humeur :
Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Right_bar_bleue

En couple avec : Isabel Beresford

QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Mal
Avatar: Mark Strong

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitimeLun 30 Sep - 17:22


Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup  
G

abrielle lui répondit qu'elle était femme au foyer. Une réponse qui n'avait absolument rien de surprenante, au contraire. Elle avait l'âge de l'être, et Bill, en réalité, connaissait très peu de femmes dans son entourage qui soient... actives... et d'ailleurs, il avait tendance à mépriser les femmes qui s'arrogeaient une responsabilité qui devait incomber aux hommes. Oui, Bill Beresford était un misogyne de bas étage, et qui portait avec fierté son opinion sur les deux sexes, capable sans aucune ironie d'affirmer que la place des femmes était en cuisine. Et après tout, était-ce de sa faute si les choses avaient toujours été ainsi, et devaient le rester ?

De ce point de vue, il reconnaissait qu'Isabel remplissait très bien son rôle. Certes, elle ne se contentait pas de rester à la maison, à faire le ménage et la cuisine, mais tant qu'elle n'aurait pas d'enfant (et ce n'était pas prévu au programme, en vérité - n'en déplaise à Isabel, Bill avait assez donné à ce sujet, et pourtant, Seth n'était même pas son fils biologique... à quoi bon avoir un héritier si c'était pour subir son insubordination), elle avait davantage de temps à perdre, disons. Il la trouvait assez stupide de s'investir dans toutes ces associations humanitaire, à rendre visite aux orphelins, aux prisonniers... si ça l'amusait. Après tout, c'était comme ça qu'ils s'étaient connus, alors quelque part, tant mieux. Et il ne comptait pas lui interdire de poursuivre ses activités, même s'il était tentant de le faire, parfois, quand il avait le sentiment que sa femme était un peu trop... indépendante. Au moins, quand elle n'était pas chez eux, Bill ne l'avait pas dans les pattes, et c'était agréable.

Gabrielle était donc jeune épouse et jeune maman, et c'était tout ce qu'elle était. Très bien, Bill approuvait. Au moins, il pouvait se satisfaire du fait de découvrir que son épouse s'entourait des "bonnes personnes"... Que les deux amies se fréquentent autant qu'elles le voulaient, à moins que l'homme soit en train de totalement se laisser abuser par le discours de son interlocutrice, il considérait qu'elle ne saurait qu'avoir une bonne influence sur Isabel (mais ça, c'était évidemment parce qu'il ne savait pas qu'elle était une sorcière... s'il devait le découvrir, ça changerait très clairement la donne).

-Il n'y a pas de plus beau métier que le métier de parent
, dit-il avec un sourire qui semblait sincère. Tu parles d'un beau métier... une perte de temps, un investissement sur la durée qui payait une fois sur dix. J'y ai goûté brièvement, autrefois.

Il afficha un léger sourire triste. Il évoquait à dessein son passé pour bien montrer à son interlocutrice qu'il en éprouvait le plus profond regret. Ce qui était faux, bien sûr. Enfin si, il avait des regrets, bien sûr, mais pas ceux qu'on pourrait croire.



code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)   Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Avoir peur, mais ne pas se méfier du loup (Bill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Résidence des Beresford
-