AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   Mer 9 Juin - 15:08

Music: Shape of my Heart - Sting


    Jeudi soir…

    Cela faisait quatre semaines que les cours avaient commencés, et il devait bien être 20 heures passées puisque tous le monde avait terminé le dîner (au passage, bœuf glacé miel et moutarde avec haricots verts et riz. Pas mal. Surtout le dessert en fait, de l’ananas confit. Quoiqu’un peu trop sucré au goût d’Olive). Les quatre autres filles de Serpentard en Septième année avaient fini leurs toilettes respectives, et étaient allées se coucher en ricanant rapidement sur les tics du professeur de Botanique. N’assistant pas à ces cours, Olive ne s’était pas mêlée à la conversation. De toute manière, elle n’en avait pas vraiment l’envie. Et peu à peu, l’Anxieuse, la Bavarde, la Rancunière et la Ronfleuse s’étaient endormies. Et le bruit des rires s’était éteint, remplacé par des respirations lentes et posées, entrecoupées de ronflements sourds en provenance du lit à la gauche de la porte.

    Silencieuse et immobile, les yeux fixés droit devant elle sur le plafonnier du lit, Olive réfléchissaient. Réfléchir à quoi ? A un peu tout et rien. A ce qui faisait la vie, aux conséquences des choix qu’on effectuait, aux relations qu’elle entretenait avec certaines personnes… Au confinement dont elle avait hérité. Sa tête tourna lentement sur l’oreiller de plumes, s’enfonçant encore un peu plus. L’oreille gauche enfoncée dans le support moelleux, elle put regarder sans difficulté à travers la fenêtre. Une nuit noire, un manteau sombre où ne brillaient que quelques étoiles. Et soudain, cela fit tilt dans sa tête. C’était la nouvelle lune. Une simple constatation…

    Se redressant en position assise, elle jeta un rapide coup d’œil aux filles endormies à travers les espaces des rideaux des baldaquins. Bon… Sans faire trop de bruit, Olive repoussa les couvertures au bout de ses pieds et se glissa hors de son lit. En quelques pas, elle fut près de la fenêtre. Son regard se posa sur l’immensité du parc, qui lui était d’ordinaire interdite, tandis que sa main gauche effleurait le verre transparent…

    Et soudain, une impulsion la prit. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle tournait sur la pointe des pieds vers ses affaires. Elle enfila sa cape chaude d’hiver sur ses épaules, histoire de recouvrir un minimum la chemise de nuit blanche qu’elle arborait, et de ne pas prendre froid dehors. Ses pieds cherchèrent ses bottines, qu’ils enfilèrent avec dextérité. L’habitude de ne pas se servir de ses mains… L’absence de chaussettes compliqua la tâche, et rendrait sa marche moins confortable… Tant pis. Ses chaussettes étaient trop loin sous le lit. Elle risquait de réveiller les filles.

    Pas après pas, elle avança vers la porte, qu’elle fini par entrebâiller sans la faire grincer. Une chance. Elle se faufila dans l’ouverture et descendit les marches qui menaient à la salle commune des verts et argents. Un léger coup d’œil furtif lui indiqua une pièce vide. Pas vraiment une surprise… Heureuse de son sort, elle traversa la salle d’un pas vif en plaignant les Gryffondors et les Serdaigles. Pour ceux qui voulaient s’offrir une balade nocturne, il était plus facile de monter un étage que d’en descendre beaucoup plus…

    Elle remonta l’escalier de pierre, attendit un peu qu’aucun bruit ne lui parvienne, et fonça sans bruit vers la porte d’entrée, la porte de la liberté. Pourvu qu’elle ne tombe sur aucun préfet en rentrant… Sûrement que Tom ne dirait rien mais bon… La probabilité qu’elle tombe juste sur lui était assez faible. Pensive, elle se rendit compte que ses cours ne commençaient qu’à dix heures le lendemain matin. Joyeux coup du sort. Au moins, elle ne ressemblerait pas à un zombie le lendemain matin… Enfin, sauf au niveau de la couleur blafarde de sa peau…

    Laissant de côté cette idée désagréable, Olive profita de l’air frais que le vent faisait frôler ses joues. Un délice, dont elle était trop souvent privée. Heureuse d’être dehors, elle fit quelques pas en sautillant à moitié. Avisant un arbre solitaire, assez près du lac, elle s’avança vers lui d’un pas léger, comme si être dehors atténuait toute fatigue, toute oppression…
    Arrivée au pied, elle s’allongea de tout son long, la tête près du tronc. Et à travers le feuillage de l’arbre, elle perdit dans la contemplation des étoiles…

    Heureux tableau… Fermant les paupières pour le savourez un peu plus, il fut cependant brisé par l’approche d’une personne. Des pas feutrés dans l’herbe. Une approche silencieuse, qui convenait à l’atmosphère suave du parc en cette nouvelle lune… Elle hésita… Ouvrir les paupières ? Trop curieuse pour renoncer à ce geste, elle entrouvrit la paupière droite, histoire de voir qui se tenait là…

_________________


Dernière édition par olive hornby le Ven 24 Sep - 18:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amoureuse manipulée
avatar
▌ Messages : 169
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tom Jedusor, mais il ne m'aime pas vraiment.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne et plume d'Hyppogriffe, 31.22 cm
Camp: Mal
Avatar:

Message#Sujet: Re: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   Mer 9 Juin - 22:24

Foutu Dumbledore! Il leur avait donné une énorme pile de travaux à remettre pour le lendemain, et comme si c'était pas assez, fallait aussi que Slughorn en fasse demême... La rage aux dents, Lou avait lancée ses devoirs sur son lit et ne les avaient plus touchés de la soirée. Non mais c'est vrai; qui était assez attardé pour faire ses devoirs pour faire plaisir à des vieux profs stupides? Pas Lou en tout cas. Elle avait buté dessus en allant se coucher et c'était contentée de les balancer par dessus bord. De toute façon, ce n'était que des livres et des cahiers. Depuis que la jeune verte et argent avait appris que ses notes étaient en chute libre, elle s'était découragée. Son père allait la tuée et elle allait finir vieille fille avec deux bonnes douzaines de chats parce qu'elle n'aurait jamais réussi à passer ses BUSES. Elle posa sa tête sur l'oreiller et soupira. Que le sommeil lui donne la chance d'oublier ses problèmes, mais sa, c'était peu probable.

Oui, parce qu'encore et toujours, Lou faisait ce même cauchemar étrange dans lequel cette silhouette sans visage la pourchassait un peu partout et qu'elle finissait par tomber dans un infini gouffre sans fond, ni lumière. Au moins, elle y était habituée maintenant. Elle accueillait presque son cauchemar avec la courtoisie, et l'énervement, d'une belle-fille recevant sa belle-mère. Pouvait-elle vraiment dire qu'elle ressentait ce rêve comme une belle-mère? Non, bien sûr, ce n'était qu'une simple image. Et comme elle s'en doutait, elle sombra bientôt dans un paysage irréel, et sentit le ''sol'' se rouvrir dessous son corps.

Lou ouvrit l'oeil, embêtée. Encore une énième nuit passée à se réveiller à toute les quarts d'heure. Elle roula des yeux et se retourna dans son lit. C'est alors qu'elle aperçue Olive qui venait de sortir du dortoir. Que pouvait-elle bien vouloir faire à une heure pareille? Avait-elle eue un malaise? Lou se redressa parmit ses couvertures. Fronçant les sourcils, elle se demanda si elle devait la suivre, histoire de voir si tout allait bien. Penchant pour la balade nocturne, elle fit doucement glisser ses jambes sur le côté et enfila ses chaussures. Lou attrapa sa cape et sortit furtivement du dortoir des filles

La salle commune était déserte, donc Olive était réellement sortit. Traversant la pièce à pas feutrés, elle finit par aboutir dans le couloir obscure du sous-sol. À cet instant elle vit disparaître la chevelure noisette d'Olive tout au bout. Se hâtant, Lou se rendit jusqu'aux escaliers qui menait au Grand Hall. La verte et argent pénétra alors dan la cour, sentant avec délice la fraîcheur de la nuit rouler sur son visage encore endormi. Elle ferma les yeux un petit instant, profitant de la brise nocturne. Lorsqu'elle les rouvrits à nouveau, elle repéra son amie allongée dessous un arbre. Au début inquiète, Lou s'approcha rapidement, puis constata qu'Olive souriait et qu'elle semblait aller bien, enfin, comme d'habitude.

L'ayant sûrement entendu, cette dernière entrouvit l'oeil droit. Sur le coup, Lou se sentit mal à l'aise de l'avoir suivit, puis un sourire étira ses lèvres. C'était tellement idiot qu'elle en riait. Elles étaient toutes les deux dehors, à moitié endormi, à se demander que pouvait bien faire l'autre là. Si elle ne craignait pas de se faire prendre, la jeune fille aurait éclater de rire. Elle s'assit lentement près d'Olive et dit enfin:

Tu sais, j'ai cru que t'allais pas bien et je t'ai suivit uniquement pour m'assurer que sa allait. Je me sens tellement idiote! Elle sourit de plus belle, et ricana d'un petit rire léger. Et puis, de toute façon, j'aime l'obscurité et la fraîcheur de la nuit.

Elle ferma les yeux encore une fois et s'appuya contre l'arbre sous lequel Olive était couchée. Elle aurait restée là, à écouter le silence pendant des heures. Quoique, était-il possible ''d'écouter'' le silence? Fallait croire que oui, parce que sinon, elle se demandait bien se qu'elle pouvait faire d'autre.

[Désolé, c'est pas très long comparé à toi..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   Ven 11 Juin - 9:32

[Aucun problème, je te répond sûrement aujourd'hui... n__n ]
Music: Rob Costlow (Contemporary Piano) - Friend


    Elle distingua une chevelure sombre, assez courte comparée à la longue touffe blonde que possédait Inès. Quelques mèches qui s’arrêtait au niveau du cou. Une coiffure peu commune à notre époque, où les cheveux longs étaient appréciés. Mais Lou, car c’était bel et bien elle, avait fait ce choix. Peu être pour se démarquer des autres ? Non, peut être pas au final. Quoiqu’il en soit, une figure quelque peu désorientée se mua très vite en une mine joyeuse que vint éclairer un sourire franc. Le genre de sourire qu’il était rare que la demoiselle Hamilton affiche. Généralement, il y avait toujours une pointe d’ironie, quelque chose d’acide dans les rictus qu’elle effectuait. Là, non. Il était pur, doux, heureux. Olive se réjouit intérieurement et un court instant que ce genre de sourire lui soit adressé. La plupart de temps, c’était de l’inquiétude, de la peur, de la colère, ou bien de l’indifférence qu’elle récoltait…

    Tournant lentement la tête vers la cinquième année, elle ouvrit l’autre œil et afficha un sourire tendre à l’intention de Lou. Elle l’aimait bien cette fille… Ses prunelles examinèrent les vêtements que portait la jeune fille, pour découvrir avec humour qu’elles portaient à peu près la même chose. Par-dessus leurs tenues de sommeil, une cape. Et à leur pieds, des chaussures… Pareil ? Quoique… Peut être bien que Lou avait été plus intelligente et avait opté pour le port de chaussettes… Sûrement même. L’aspect pratique des choses échappait parfois à notre Serpentard. Et bien oui, on ne peut pas toujours penser à tout. Le regard d’Olive suivit son amie lorsque s’assit. Le dos contre l’écorce de l’arbre. Une position confortable, bien choisie. A éviter cependant lorsque le tronc de l’arbre en question est parcourut par une colonie de fourmi.

    Redressant sa tête vers le ciel, elle observa une étoile, plus brillante que les autres. Plus brillante…fermant les paupières, Olive se perdit dans ses pensées. L’étoile brillait-elle aussi fort parce qu’elle n’avait plus beaucoup de temps à vivre ? Elle soupira en douceur. Non, c’était idiot. Le professeur d’astronomie lui aurait hurlé dessus si elle avait osé sortir une bêtise du genre. Les étoiles, elles s’éveillent dans les limbes obscures des nébuleuses gazeuses et cotonneuses, vivent ensuite leur vie lumineuse avec calme ou agitation, et meurent enfin comme elles ont vécu, sereinement ou dans une apothéose grandiose… Au final, la vie des personnes pouvait fort bien être comparée aux étoiles…Restait à Olive de briller plus que les autres, et à s’éteindre dans un magnifique éclat de lumière. Oui… Sereine, les paupières closes, Olive réussit enfin à se remettre totalement de sa conversation perturbante avec Jedusor. Elle était redevenue calme, avait oublié l’anxiété. Arriverait ce qui arriverait. Soit elle trouverait un moyen, soit elle mourrait plus tôt que la moyenne… Ou bien, peut être que quelqu’un trouverait ce moyen pour elle. Après tout, Jedusor avait l’air bien parti pour effectuer des recherches sur le sujet…


    - Tu sais, j'ai cru que t'allais pas bien et je t'ai suivit uniquement pour m'assurer que sa allait. Je me sens tellement idiote! Et puis, de toute façon, j'aime l'obscurité et la fraîcheur de la nuit.

    Coupée dans l’enchaînement logique de ses pensées, Olive remua légèrement le bras droit, la position actuelle la dérangeant un peu. Un court sourire fit son apparition lorsque Lou déclara s’être sentie idiote. Sa main droite vint se poser sur l’épaule de la demoiselle, tandis que ses paupières se rouvraient et qu’elle se mettait sur le côté gauche. La position avait plus facile pour voir et parler avec l’une des rares amies qu’elle avait.

    - T’inquiètes pas va… T’es loin d’être idiote Lou. Et merci d’être venue, … Et de t’être inquiétée pour moi.

    Un rapide coup d’œil appuya les paroles d’Olive, renvoyant à Lou les sentiments qu’elle ressentait à ce moment précis. La joie, le bonheur… La confiance aussi. Inspirant un grand coup l’air frais de la nuit, Olive ajouta négligemment :

    - Tu as raison… La nuit, c’est en quelque sorte l’un des trésors les plus précieux. Comme la liberté, ou la vie. Et peu de gens savent l’apprécier à sa juste valeur…

    Elle n’attendait aucune réponse. Pas même un acquiescement. C’était ce qu’elle pensait, un point c’est tout. Et connaître l’opinion de Lou sur le sujet n’était pas vraiment important… Non… Du moment que la miss comprenait qu’il fallait parfois faire plus attention aux choses que l’on possède, et un peu moins aux choses que l’on aimerait obtenir. Mais bon, c’était à elle de voir cela. En ce qui concernait Olive, elle avait déjà changé de sujet, se préoccupant de sa jeune amie, qu’elle n’avait pas vue depuis assez longtemps. Elle s’inquiétait, une chose peu fréquente.

    - Au fait, ça va toi ? Les amies, les amours, les études, … ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amoureuse manipulée
avatar
▌ Messages : 169
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tom Jedusor, mais il ne m'aime pas vraiment.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne et plume d'Hyppogriffe, 31.22 cm
Camp: Mal
Avatar:

Message#Sujet: Re: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   Ven 25 Juin - 18:38

Un rire franc et doux s'échappa de Lou. Il était rare qu'elle se laissait aller ainsi. D'ordinaire, elle se contentait de glousser aux commentaires désobligeants d'Ines sur un autre élève. C'était devenu une routine: Ines parle, Lou glousse, la victime se sent mal. Voilà, c'était la seule activité à laquelle Lou se vouait depuis la rentrée. Les BUSES approchaient, et elle révisait, et révisait encore. Pourtant... ça ne donnait pas grand chose. Car ses notes, elles dégringolaient depuis mi-septembre. Lou se sentait épuisée et ne savait plus où donner de la tête. Et demander de l'aide, c'était hors de question. La verte et argent était bien trop orgueilleuse pour s'abaisser à ça. Elle poussa un soupir lorsque la question d'Olive lui parvint aux oreilles. Les amis? Ines était presque toujours avec Chaser. Les amours? Elle voyait encore moins Tom qu'elle ne voyait Ines. Les études? Elle ne voulait même pas en parler, de peur que le dire à haute voix allait empirer son cas. Elle leva ses yeux foncés vers son amie. Que pouvait-elle bien dire? Et puis de toute façon, Lou était réputée pour son visage expressif. Il en disait sûrement déjà suffisamment long sans avoir à ajouter quelque chose.

Elle fit un pauvre sourire à son ainée de Serpentard. Lou ne se plaignait jamais d'habitude, et c'est pas maintenant qu'elle allait commencer à gaindre. Par contre, elle ne pouvait caché son expression, c'était contre sa nature, c'était impossible. Elle ferma les yeux et s'appuya de nouveau contre le tronc massif de l'arbre. Après quelques secondes, la jeune fille réussit à chasser le plus possible ses angoisses. Elle rouvrit les yeux et regarda Olive. Elle avait la peau si blanche... Extérieurement, elle semblait fragile, mais à l'intérieur, Lou savait que c'était la fille la plus robuste qu'elle connaissait. Les gens qualifiait Oly' d'agressive et de commère. C'était peut-être vrai pour eux, mais ceux qui avait la chance de la compter parmit ses amis découvrait une facette bien différente de celle qu'ils connaissaient avant. Hornby n'était pas un monstre, elle portait un masque... très solide et opacte, mais c'était un masque.

''Olive..., Lou sourit à cette dernière, je voulais juste te dire que je t'aime beaucoup et que je suis bien contente de pouvoir t'appeler mon amie.''

Et c'était vrai. Lou mentait souvent, mais pas à ces amis. L'amitié, c'était l'une des seules valeurs saines à laquelle elle croyait dur comme fer. Olive et Ines, elles étaient importantes pour la verte et argent.

''Et pour toi, ça se passe comment?''

Lou savait que les ASPICS étaient bien plus difficile que les BUSES, et elle ignorait comment elle en arriverait à bout, si jamais elle s'y rendait, aux ASPICS...

[Désolé, c'est court. -_-]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   Jeu 8 Juil - 18:44

Music: My Friend Dario - Vitalic

    Le rire sincère qui s’était élevé dans le silence alors qu’elle parlait s’était tu. Il était mort au moment où Olive avait posé sa question. Ou plutôt au moment où Lou avait comprit la teneur de la question. Sans doute qu’Olive n’aurait pas du la poser... Mais elle n’avait pas vu souvent Lou ces derniers temps, et pour tout dire, les bruits de couloirs qui étaient parvenus à elle étaient assez alarmants. On se moquait, comme d’habitude, de sa relation avec Tom, mais certaines filles de son année avaient tendance à prétendre que ses notes ne volaient pas haut… Alors certes, Olive n’était pas la mère de Lou. Elle ne faisait même pas partie de sa famille proche. Mais les liens affectifs sont parfois plus forts que les liens du sang. Et Olive en était rendue à s’inquiéter légèrement pour la brunette… Le soupir qu’elle poussa renforça un peu son appréhension…

    Les yeux foncés de la jeune serpentard rencontrèrent les pupilles noisette d’Olive et les sourcils de la septième année se froncèrent légèrement. Lou n’allait pas vraiment bien ces derniers temps… Et ça, ce n’était ni une rumeur, ni un bruit de couloir. C’était la vérité nue. Et lorsque la jeune sorcière fit un sourire accablé à notre miss, Olive baissa les yeux et fixa le sol où poussaient plusieurs brins d’herbe.

    Oui… Elle s’en doutait auparavant, mais maintenant, les doutes s’étaient évaporés. Tom n’était pas vraiment celui qui convenait à Lou. Il se servait d’elle, comme il se servait de tous les autres. Comme il se servait d’elle. Enfin… Pas exactement de la même manière, mais on pouvait comparer. Et surtout, il la négligeait. Ne se trouvant en sa compagnie que lorsque la situation l’exigeait. Et ce comportement énervait quelques peu Olive. Jouer ainsi avec les sentiments des autres… Mais au fond, c’était… C’était tout lui. Tom tout craché. Et alors qu’elle était partie dans ses pensées, Lou reprit la parole.


    - Olive... Je voulais juste te dire que je t'aime beaucoup et que je suis bien contente de pouvoir t'appeler mon amie.

    Relevant soudainement la tête, la miss découvrit son amie en train de la regarder avec un grand sourire. Un sourire malicieux fit alors son apparition sur les lèvres d’Olive alors qu’elle se jetait sur son amie dans une espèce de combat câlineux. Car même si deux années les séparaient, leur amitié était franche et sincère.

    - Et pour toi, ça se passe comment?

    Un rire clair et léger s’échappa de la gorge d’Olive avant que ne se reprenne et réponde à la question.

    - Alala… Que dire ? Niveau amitié, une certaine personne m’inquiète à garder tous ses problèmes pour elle…

    Elle jeta un regard malicieux et blagueur à Lou. Après tout, Olive pouvait bien l’aider, dans la mesure de ses compétences… Parce que changer les sentiments de Tom, ça risquait d’être difficile… Son regard dévia pour observer le parc, droit devant elle. Elle reprit.

    - Du côté des notes, bah, vu qu’il ne faut pas énormément d’Aspic pour devenir Contrôleur du Réseaux du Cheminette, je ne risque pas grand-chose.

    Un air désabusé et légèrement mélancolique se peignit rapidement sur son visage avant de laisser place à quelques pouffements. C’était devenu une sorte de blagues entre Olive et ses amis. La miss avait des notes plutôt bonnes, et pourtant, le métier qu’elle visait n’avait pas besoin d’autant de… d’autant de cours, ni d’autant de bonnes notes, disons. Un métier réservé à la SMS - Société Médiocre des Sorciers.

    - Et pour l’amour, baah… Pas de nouveauté.

    Un court instant son esprit s’égara en direction de Morgan, le Serdaigle de Sixième Année… Et Olive s’en voulu d’avoir répondu ça à Lou. Et puis, la culpabilité s’effaça peu à peu. Après tout, la relation qu’elle entretenait avec le serdaigle n’avait effectivement pas évoluée. Et ce depuis l’année dernière, où Olive s’était un jour demandé si elle éprouvait de l’amour envers lui. Bref, rien de nouveau.

    Elle retourna les yeux vers Lou. Olive avait répondu, Lou avait esquivé la question… Il ne fallait pas qu’elle se renferme sur elle-même… C’était une mauvaise habitude, qu’Olive aurait bien aimée lui faire perdre… Malheureusement, avant qu'Olive n'ait pu en parler à son amie, de grosses gouttes vinrent s'étaler à leurs pieds, suivies par d'autres. Et bientôt, ce fut une averse qui tombait à l'extérieur du château. Olive ne put s'empêcher de lancer un regard dramatique à son amie... Avant d'éclater de rire comme une gamine. Elle aimait la pluie, autant que le vent, même si les deux cumulées l'insupportait. Cependant, ce n'était pas vraiment une raison pour rester dehors, surtout lorsque la tenue ne s'y prête guère...


    - Bon, j'imagine que notre escapade s'arrête là...

    Et avec un large sourire, elle tendit la main à Lou pour la relever, et toutes deux se dirigèrent de nouveau vers le château. Avec un peu de chance, Olive pourrait compléter sa nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balade nocturne, et rencontre inattendue. {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Balade Nocturne [PV Itsumy et Deino, si tu veux]
» [FB -3 mois] Balade nocturne sur west blue [ solo]
» Balade nocturne (ouvert)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: Le parc.
-