AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2275
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)   Lun 13 Aoû - 9:24

Ne jamais se retrouver sous la marque.
C’était vraiment difficile à vivre, Sasha le savait depuis le début, depuis qu’ils avaient envisagé cette possibilité en sachant parfaitement qu’ils devaient le faire, parce qu’ils n’avaient pas le choix. Mais c’était encore autre chose que de le vivre, que de devoir le supporter. Elle avait envie d’avoir son fils avec elle tout le temps et elle ne pouvait pas. Elle avait envie d’être heureuse avec son mari et son bébé, mais elle ne pouvait pas. Oh, heureusement, Gwendall et elle étaient plus que soudés. Sans lui, la jeune femme ne savaient pas du tout comment elle aurait tenu le coup. Elle savait bien qu’elle n’avait pas le choix et la vie de son enfant prenait le dessus sur tout le reste, mais elle avait le sentiment de devenir dingue vraiment à ne pas pouvoir juste avoir son bébé avec elle. L’avantage, c’était que ce n’était pas bien difficile pour elle de jouer les femmes malheureuses aillant eu un enfant mort-né. Elle ne pouvait qu’être crédible, parce qu’elle souffrait de l’absence de son fils.

Ce qui ne rendait pas le reste facile pour autant. Quand on lui donna, à elle et à Gwendall, la possibilité de se défouler un peu… elle n’avait pas forcément hésité à sauter sur l’occasion. En même temps, ce n’était pas comme si elle avait besoin de se retenir ou même qu’elle devait se retenir. C’était simple, il y avait des moldus qui causaient problèmes, il fallait juste s’en occuper. Et pour ça, les époux Colloway s’en sortaient à merveille. Il n’y avait pas besoin d’y aller trop durement, sans aucun doute, mais ce n’était pas pour autant que Sasha s’était spécialement retenu. Elle aurait pu se contenter de les tuer d’un coup, seulement, mais elle avait tenu à ce que ça dure un peu, elle avait eu envie de les voir souffrir. Et ils s’en sortaient à merveille dans ce domaine. Ils avaient été évidemment prudent, ils portaient leurs masques de mangemort, ils avaient utilisé des sorts pour que le son ne se propage pas en dehors de la maison des moldus, pour pouvoir tout de même profiter de chaque cri à l’intérieur. Le sang avait coulé à flot et ça avait été comme un certain soulagement sur l’instant, même si ça n’allait évidemment rien rattraper du tout.

Et quand ils eurent terminé, ils n’avaient donc plus qu’à s’en aller. À peine sorti de la maison de ces moldus, Sasha fit apparaître la marque des ténèbres dans le ciel, comme le voulait l’horrible tradition de Voldemort… cette marque qu’elle portait aussi sur son avant-bras et qu’elle détestait plus que tout, qu’elle ne pouvait que détester encore plus maintenant. Mais elle n’avait pas le choix… comme pour tout le reste, elle n’avait pas le choix. Une fois fait, la jeune femme se retourna, ils n’avaient plus aucune raison de rester dans les parages, bien au contraire. Mais voilà, quand elle se retourna son regard se posa sur une personne, devant eux, qui les regardait. Sasha tira doucement sur la manche de Gwendall pour attirer son attention sur cet… élément perturbateur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)   Mer 15 Aoû - 10:59


Ne jamais se retrouver sous la marque.
L

e sang, la souffrance, ceux des autres bien sûr, n'étaient sans doute pas le plus sain des exutoires, mais en l'occurrence, jamais Gwendall n'avait à ce point savouré une bonne expédition punitive en bonne et due forme. Ce n'était pas nouveau, le sang avait toujours exercé une fascination morbide pour l'Auror, qui justifiait sans doute qu'il ait choisi ce travail, et aussi qu'il ait rejoint les neo-grindelwaldiens, devenus les mangemorts (ça et le fait qu'il croyait bel et bien dans la suprématie des sangs purs). Mais là, faire du mal autour de lui, violemment, gratuitement, c'était... un soulagement. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas autant apprécié respecter les ordres de Lord Voldemort. En temps normal, il traînait les pieds, il avait le sentiment de ne plus être mangemort que par obligation, contrainte, et non pas par conviction quand bien même il croyait dans les idéaux du groupe, réellement. Là, c'était différent, là, il avait besoin de se défouler, d'exorciser sa rage, sa frustration, sa douleur.

Car oui, Gwendall était en souffrance, véritablement. Il ne s'écoulait pas un seul jour, pas une seul minute, sans que les pensées du mage noir ne convergent en direction de Morgan, son fils. Son fils... Il avait un fils, et il ne pouvait pas crier sous tous les toits la fierté qu'il ressentait à l'idée d'être père. Il avait un fils, et il voudrait passer tout son temps avec lui... et on le lui interdisait. Morgan, à peine né, lui manquait, et sa douleur était tout simplement immense. Certes, il n'était pas en deuil, comme il devait le prétendre auprès de tous, mais c'était tout comme. Il avait mal, et il savait que Sasha aussi. Ensemble, ils devaient tenter de surmonter au mieux cette épreuve, d'essayer d'aller de l'avant. Mais comment faire ?

Ils se façonnaient donc des exutoires, et ce petit massacre fonctionnait plutôt bien à ce titre. Ils avaient fait leur ouvrage, aucun des moldus auxquels ils devaient s'attaquer n'avait survécu (en même temps, ils n'auraient eu aucune chance), et la marque des ténèbres flottait à présent dans l'obscurité du ciel, au-dessus de leurs têtes. Il ne leur restait donc plus qu'à rentrer chez eux.
...Ou pas.

Sasha tira sur sa manche et Gwendall laissa son regard se poser où elle l'intimait de regarder. A travers son masque de mangemort, il vit une jeune femme... qui n'avait sans doute rien manqué de la scène. Aucun témoin ne pouvait être admis, c'était beaucoup trop dangereux. Soit... elle le payerait cher, la fête n'était donc pas encore fini.

-Approche,
l'interpella-t-il en lui faisant signe de venir à leur niveau.








code by Mandy

_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
avatar
▌ Messages : 88
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)   Mer 15 Aoû - 22:36

Elle avait terminé ses achats sur je chemin de traverse et allait prendre son train pour Poudlard. Cependant Olwen s'était lamentablement perdue. L'insouciante était loin de se douter qu'elle était sur le point de vivre une très mauvaise expérience. Et quel euphémisme! La naïve cherchait donc son chemin et se trouva dans un quartier résidentiel. A en juger par le son environnant, ce pavillon était calme. Pas un moldu ne semblait passer par là. Ils étaient surement tous au travail. Dommage, se dit-elle, quelqu'un aurait pu la guider.
Ne perdant pas espoir, elle continua de marcher, scrutant le moindre indice pouvant lui indiquer la gare, un panneau, un moldu, un bruit de train, des lignes de chemin de fer...
C'est alors qu'elle aperçut une lueur rapide passer par une fenêtre. Surement le soleil qui se projetait, se dit elle... ou bien une lumière issue d'une télévision allumée. Elle s'approcha cependant et soudain, les rideaux de la fenêtre se tintèrent de rouge, comme moucheté de poids...mais irréguliers. Olwen prit peur et se redressa, tremblante. Il se passait manifestement quelque chose d'étrange. Sa mère adoptive était une passionnée des films et romans policiers et ce que la jeune sorcière voyait là, y ressemblait beaucoup.
C'est alors que jaillit un éclair vert qui lui glaça le sang, sans raison apparente. Elle avait pourtant déjà vu cet éclair, bien qu'elle ne s'en souvienne pas, et bien qu'elle n'en eut pas la confirmation directe, elle sentait que c'était une très mauvaise chose. De panique elle recula et, descendit ainsi du trottoir sans qu'elle l'ait prévu. Il se déroba donc sous son poids et elle tomba au sol.
Sa tête ainsi amenée en arrière par le mouvement, son regard porta donc maintenant sur le ciel, et ce qu'elle vit la terrifia encore d'avantage. Une forme était apparue dans ce ciel si bleu. Et cette forme était aussi verte que l'éclair vu quelque instants plus tot. Il s'agissait d'un crâne d'ou s'échappait un serpent. Olwen le vit parfaitement, et pour cause, il était situé juste au dessus d'elle et de la maison, haut dans le ciel.

L’apeurée se releva aussi vite que possible et sentant que ce qui se passait était magique, elle sortit sa baguette d'une main tremblante. Lorsqu'elle baissa les yeux il était trop tard pour fuir. Deux étranges personnes se tenaient devant la porte d'entrée de la maison, à une vingtaine de mètres d'elle. Ils portaient un masque froid, angoissant. Ils avaient également une cape foncée. Il s'agissait bien de sorciers, mais jamais elle n'en avait vu de la sorte.

"Approche" lui dit l'un d'eux. Il avait une voix d'homme, une voix froide.

Olwen prit son courage à deux mains. Elle savait bien qu'elle ne ferait pas le poids. Elle qui venait tout juste de ré-apprendre le sort expelliarmus , n'avait que ça pour se défendre. Et elle n'avait jamais utilisé ce sort en situation de stress...encore moins dans une situation de vie ou de mort, comme il semblait être le cas à ce moment précis. Mis elle savait que si elle tentait de fuir elle serait morte.
Son pied allait reculer et ce mouvement de recul se vit surement de loin, mais elle se ravisa. Elle se tint donc droite, tentant de ne pas trembler, de ne pas céder à la panique, et pointa sa baguette sur l'homme. Elle tentait de se montrer sure d'elle et menaçante, mais la scène ressemblerait surement à un chaton tentant d'effrayer un lion.

Aurait-elle le temps de prononcer "exp..." ? si c'était le cas, elle ne put en dire d'avantage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne jamais se retrouver sous la marque (Gwendall et Olwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Question sous couchage sur 15mm
» Ne jamais sous estimer un potentiel adversaire. [terminé]
» SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim
» Sous le pont qui, lui, ne s'écroulera jamais [PV Hans]
» HOPKINS, ABEL ? Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-