AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 13 Oct - 14:41

Certains cas sont désespérés.
Charlus était peut-être un peu trop en train de gâter Dorea, mais il n’y pouvait définitivement rien. Alors que l’homme pensait avoir en main tous les présents qu’il allait offrir à sa bien-aimée, il n’avait rien trouvé de mieux que de vouloir encore lui prendre autre chose. Il n’y pouvait rien, il l’adorait bien trop pour arriver à se retenir de la couvrir de toute les attentions dont il était capable. Et avec les événements actuels, il ne pouvait pas nier qu’il avait même encore plus envie d’en faire plus. Parce qu’il tenait définitivement à adopter les enfants de son frère et qu’on ne pouvait pas dire que c’était vraiment évident. Les jumeaux n’avaient pas spécialement montré leur envie de vivre avec eux. Et en plus de cela, Charlus se retrouvait à imposer l’arrivée de deux adolescents à son épouse, alors qu’elle ne voulait pas encore qu’ils aient leurs propres enfants. Bon, si ça ne tenait qu’à lui, il aurait déjà été père depuis longtemps, mais il respectait le désir de son épouse d’attendre un peu. Et avec ça… il lui imposait les enfants de Angus. Et en prime, elle le soutenait. Dorea était tellement parfaite que malgré la situation complexe, elle le soutenait et Charlus ne parvenait vraiment pas à la remercier comme il pensait qu’il devait le faire. Donc oui, cette année, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de la combler encore plus pour son anniversaire. Et puis qu’il avait les moyens, il n’allait pas se retenir.

C’était pour cette raison qu’il se trouvait sur le chemin de traverse, dans le but de trouver de nouvelles choses à ajouter à la liste des présents qu’il avait déjà acheté pour Dorea. En espérait qu’il avait suffisamment caché les autres paquets pour qu’elle ne tombe pas dessus, même si elle devait se douter qu’ils se trouvaient bel et bien dans la maison. Et puis, ce n’était pas comme si de son côté elle ne pouvait pas s’acheter elle-même des cadeaux. Charlus avait envie de croire qu’il ne s’en sortait quand même pas trop mal pour combler son épouse, contraire à d’autres hommes de son rang. Il était en train de marcher dans la rue, quand son regard se posa sur Agrippine.

« Salut Agrippine. »
La salua-t-il en affichant un sourire. L’homme appréciait sincèrement la jeune femme, quand bien même elle avait une vie quelque peu délurée qu’il n’appréciait pas réellement. Ils se connaissaient depuis longtemps, quand ils étaient encore à l’école de magie tous les deux et déjà à l’époque, Agrippine avait présenté un caractère particulier. Et Charlus n’avait pas pu s’empêcher de chercher à lui faire comprendre qu’il faudrait qu’elle se calme, ce qui n’avait évidemment pas marché. « Je me porte bien, et toi ? » Demanda-t-il, espérant qu’elle allait bien. « Qu’est-ce que tu viens faire ici ? »

Bon, d’accord, il ne pouvait pas s’empêcher de se montrer curieux, parce qu’il se doutait que les activités de Agrippine n’avait que peu de raison d’être réellement « droites ».
Code by Gwenn


_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 13 Oct - 15:58


Certains cas sont désespérés
C

harlus affirma qu'il se portait bien, Agrippine supposait qu'elle pouvait le croire. En même temps, elle avait le sentiment que tout allait toujours bien pour Charlus. Agrippine avait un peu le sentiment que son interlocuteur était l'incarnation du succès, l'exemple à suivre. Il était intelligent, sûr de lui, bel homme, il menait une carrière parfaite, il avait une femme magnifique à qui il ferait sans doute des enfants tout aussi adorables... Ce n'étaient clairement pas là le genre de choses qui attiraient Agrippine, bien au contraire, mais elles allaient bien à Charlus, en revanche. Depuis qu'elle le connaissait, elle avait toujours imaginé que ce serait comme ça qu'il mènerait sa vie, et il ne l'avait absolument pas détrompée, à aucun moment... Donc oui, forcément qu'il devait aller bien. A moins qu'un drame ne se soit déroulé dans sa vie (et elle osait croire qu'elle serait au courant si ça avait été le cas), il n'avait pas la moindre raison d'aller mal. Et elle en était ravi pour lui. Même si ils étaient très différents et avaient leurs (nombreuses) divergences, ils se connaissaient très bien tout de même, suffisamment en tout cas pour être sincères, et elle pour se réjouir de son sort, même si elle se doutait que la réciproque ne serait pas totalement vraie... ce qui n'avait rien à voir avec une hypocrisie quelconque de la part de Charlus, mais elle savait pertinemment qu'il voudrait bien la ramener sur ce qu'il devait estimer être le droit chemin. Pas de bol, ce n'était pas prêt d'arriver. Et dans sa question, même si elle pouvait sembler innocente à qui ne connaissait pas leur relation de longue date, Agrippine distinguait, une fois n'est pas coutume, le besoin de la fliquer, de s'assurer qu'elle ne mijotait pas un sale coup. Pas de bol, c'était toujours plus ou moins le cas.

-Je fais du lèche-vitrine, comme tout le monde,
se contenta-t-elle de répondre du ton le plus innocent du monde (qui signifiait donc clairement qu'elle ne l'était absolument pas, bien au contraire). Rien de louche ou d'illégal, promis juré, ajouta-t-elle avec malice. En tout cas pour l'instant, car Agrippine n'allait certainement pas tarder à trouver le moyen de se lancer dans quelque comportement amoral ou répréhensible, puisque c'était sa manière d'être et plus encore son gagne-pain. Et toi alors ?

Elle pouvait bien lui retourner la question, après tout. Ce n'était pas si courant de croiser Charlus sur le chemin de traverse, et elle en savait quelque chose, puisqu'elle passait le plus clair de son temps dans ce coin, ne serait-ce que parce que l'allée des embrumes était sa voisine. Si l'une pouvait être surprise de trouver l'autre ici, c'était elle, au fond, même si ce n'était jamais qu'une anodine subtilité que celle-ci.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeMar 18 Déc - 21:49

Certains cas sont désespérés.
Quand Agrippine répondit qu’elle faisait du lèche-vitrine comme tout le monde, avec un air innocent qui ne convainquait absolument pas Charlus, ce dernier ne put s’empêcher de se montrer quelque peu sceptique. Ce n’était pas contre elle, mais quand même, on ne pouvait pas dire que Agrippine était la preuve vraiment d’une vertu sans faille. Elle précisa qu’elle ne faisait rien de louche, rien d’illégale. Elle prit même la peine de le lui promettre. Est-ce que le jeune homme pouvait vraiment envisager qu’elle disait la vérité ? Sans doute pas. Mais en même temps, il n’avait pas envie de remettre en doute sa parole. Même s’il savait que Agrippine devait sans aucun doute lui mentir par moment, il osait croire qu’elle ne passait pas son temps à le faire.

« Bon, si tu le dis. » Répondit-il tout de même, en ne pouvant pas s’empêcher de se montrer un peu sceptique. Dans tous les cas, par principe, Charlus avait bien envie de dire qu’il devait se montrer sceptique avec la jeune femme, puisqu’il ne savait que trop bien quel genre de vie elle avait. Le genre de vie qu’il tentait de lui faire changer. Même si c’était sans doute peine perdue.

Il n’ajouta rien de plus dans tous les cas, il n’avait pas besoin de le faire. Et Agrippine ne manqua pas de lui poser une question de toute façon, pour lui demander ce qu’il faisait ici. C’était sûr que le croiser sur le chemin de traverse, ce n’était pas forcément le plus logique. Non pas que le jeune homme n’y aille jamais, mais quand même ce n’était pas l’endroit le plus logique de le rencontrer, pour la simple et bonne raison qu’il avait quand même plus de chose à faire que du lèche vitrine.

« Eh bien, sache aussi que je fais du lèche vitrine. » Répondit-il, dans un sourire, se doutant que sa réponse n’allait pas forcément être banale. En effet, Charlus ne passait pas tout son temps à faire du lèche vitrine évidemment, il n’appréciait pas spécialement ce genre de pratique. Mais quand il était question de faire plaisir à Dorea, il n’y avait rien qu’il ne pouvait pas faire. « Je cherche des cadeaux pour ma femme. » Ajouta-t-il, au cas où que son interlocutrice ait l’intention de le questionner à ce sujet.

Ça n’avait pas grand-chose d’intéressant sans doute pour la jeune femme, mais au moins il précisait un peu plus ce qu’il faisait. Quelque chose qu’il ne faisait pas souvent donc, une fois l’année au final.  Rien de réellement passionnant en somme, et Charlus se doutait que ce que faisait Agrippine devait être bien plus intéressant. Ou en tout cas, qu’elle lui cachait peut-être quelque chose de plus intéressant, parce qu’il ne pouvait pas encore s’empêcher de douter du fait qu’elle n’était peut-être pas si honnête ça. Ce n’était pas forcément le cas, mais dans le doute.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeMar 18 Déc - 22:17


Certains cas sont désespérés
C

harlus décida de ne pas remettre en question sa réponse, ou du moins choisit de ne pas lui poser davantage de questions, ce qui convenait très bien à Agrippine, qui n'avait pas envie de se prendre une leçon de morale de la part de son interlocuteur. Elle préférait très largement se contenter d'une conversation détendue et agréable en compagnie de son ami... Et puisqu'il acceptait de répondre à sa question, c'était bel et bien ce qui semblait les attendre. Charlus était ici aussi pour faire des emplettes. Ce qui n'avait rien d'étonnant pour des raisons plus que manifestes : déjà parce que l'homme avait les moyens d'acheter tout ce qu'il voulait quand il le voulait, ensuite parce que rares étaient les personnes qui venaient sur le chemin de traverse pour un autre motif que celui de dépenser son fric.

Et pour sa femme, visiblement. Pas de surprise à ce sujet, Agrippine n'avait jamais connu de maris aussi accros et attentionnés que Charlus envers sa femme. C'était tout à son honneur, même si Agrippine, de son côté, se serait très clairement senti oppressée à la place de Dorea Potter... Elle, elle avait besoin de sa liberté, si un homme commençait à lui faire des cadeaux, elle avait le sentiment qu'il tentait de la mettre en cage... pensée ô cobien impossible et haïssable pour elle.

-Quelle chanceuse, celle-là,
répondit-elle alors dans un sourire, même si en vérité, elle n'enviait pas forcément la vie de la femme de son interlocuteur. Tout comme il était certain que Dorea Potter ne lui envierait certainement pas la sienne non plus. Alors, tu comptes lui offrir quoi ? demanda-t-elle avec un léger sourire, amusée par cette situation, consciente de se montrer beaucoup trop curieuse... d'un autre côté, son interlocuteur n'avait aucune obligation de lui répondre en retour, mais elle n'allait certainement pas s'excuser de son indiscretion. Quand on la connaissait, on admettait que ça faisait tout simplement partie de sa nature, et qu'il fallait apprendre à faire avec. Comment elle va, d'ailleurs, ta femme ? C'est toujours l'amour fou ?

Tant qu'elle y était, autant en profiter pour rattraper le temps perdu, et rien de mieux pour cela que de bavarder un peu avec lui et de lui poser des questions sur sa vie. Même si elle se doutait que Charlus devait sans doute avoir toujours une vie au beau fixe, parce qu'ils faisaient ce qu'il fallait pour cela. Il avait une bonne position, un bon travail. Et c'était incroyable également, il était amoureux de sa femme. Ne lui manquait plus que le gamin pour parfaire le tableau. Et elle ne se doutait pas qu'en fait, les choses avançaient nettement de ce point de vue-là, plus qu'elle ne serait capable de le soupçonner. Il menait la vie qu'il avait sans doute toujours désiré. Et qui aurait profondément ennuyé Agrippine.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeLun 25 Fév - 14:40

Certains cas sont désespérés.
Charlus afficha un sourire quand Agrippine commenta ses propos en affirmant que Dorea était une chanceuse, pour la simple et bonne raison que l’homme était en train de faire des emplettes pour acheter des choses à son épouse. Est-ce qu’elle le pensait vraiment ? En un sens, Charlus avait bien envie de se dire que oui, qu’elle était sincère, mais en même temps il savait bien que la jeune femme n’était pas comme les autres, qu’elle avait une vision de la vie bien différente. C’était justement ce qui avait tendance à le pousser à changer de vie, de façon d’être. Quand bien même, Charlus avait bien conscience qu’il ne pouvait pas la changer de tout au tout non plus, c’était évident. Il ne pouvait juste pas s’empêcher d’avoir envie de la ranger un peu, en sachant parfaitement au fond qu’il ne pouvait pas réellement la changer non plus.

Ça ne le dérangeait pas une seule seconde de parler de Dorea et de ce qu’il avait l’intention de lui offrir, quand bien même pour l’heure il n’avait pas encore d’idée trop précise. Cela dit, ils n’avaient pas forcément besoin de parler pendant des heures de ce que Charlus allait bien pouvoir offrir à son épouse pour son anniversaire, c’était un sujet bien trop récurent sans doute puisqu’il passait son temps à couvrir Dorea de diverses attentions.

« Toujours l’amour fou. » Répondit-il quand Agrippine enchaîna en lui demandant si c’était toujours l’amour fou avec Dorea. Il n’avait aucune raison de répondre autre chose, parce que c’était bel et bien le cas. Le jeune homme était fou amoureux de son épouse, c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas changer et qui n’allait pas changer une seule seconde. Parce qu’il n’y avait aucune raison que ça change. Dorea était une femme parfaite, elle était sa femme, il en était raide amoureux. Même si leur mariage était un mariage arrangé de prime abord, ça ne changeait rien à la situation. Quand bien même, Charlus ne demandait pas à ce que Dorea l’aime aussi passionnément que lui, même s’il supporterait forcément mal qu’elle décide de n’avoir aucune affection à son encontre. « Elle va bien. » Répondit-il quand même, puisque c’était l’une des questions de Agrippine. « C’est bientôt son anniversaire. » Raison pour laquelle Charlus commençait d’ores et déjà à rassembler quelques présents pour elle, parce qu’il avait grandement envie de la combler. « J’ai envie de la combler du coup. » Même si en fait, il n’y avait pas forcément besoin que ça soit l’anniversaire de la jeune femme pour qu’il la comble. « Surtout que je lui en demande beaucoup ces derniers temps. » Ajouta-t-il, en pensant aux jumeaux de son frère justement.

Sans entrer directement dans les détails, parce qu’en fait sa vie tournait quand même beaucoup autour de son désir d’adopter les enfants de son frère qu’il oubliait un peu rapidement le fait que tout le monde n’était pas forcément au courant de cet histoire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeLun 25 Fév - 17:26


Certains cas sont désespérés
A

grippine afficha un sourire amusé quand son interlocuteur lui assura que, entre lui et son épouse, c'était toujours l'amour fou. Elle n'en avait pas réellement douté (enfin... du côté de Charlus, parce qu'elle ne connaissait pas assez Dorea pour savoir ce qu'elle en pensait de son côté - et elle s'en fichait, au passage), elle voyait bien comment il se comportait avec elle. Et ses propos et son attitude ne faisaient que le confirmer une fois encore. Charlus ne passait jamais à côté du moindre prétexte pour couvrir sa femme d'attentions et de cadeaux... Alors c'est sûr que l'anniversaire de sa chère et tendre, c'était un prétexte en or à ses eux pour faire ce qu'on faisait le mieux. Il avait envie de la combler constamment... tant d'énergie déployée pour une seule et même personne. C'était une chose que la jeune femme avait vraiment du mal à comprendre.Un mal fou, même. Mais si Charlus était heureux, comme ça, après tout, c'était son problème. Agrippine se contentait d'observer tout ça de loin, avec un amusement non dissimulé, et cela lui suffisait amplement.

-Ouais, j'ai vaguement suivi l'histoire des jumeaux
, répondit-elle dans un haussement d'épaules indifférent.

Elle se doutait que pour le couple Potter, en ce moment, ça devait être le grand bouleversement et leur vie devait tourner autour de ça et rien d'autre, mais Agrippine trouvait l'information à moitié croustillante sans spécialement envie de chercher plus loin. Eux, ça allait changer leur vie, pour elle, c'était plus une anecdote parmi tant d'autres, un peu plus spectaculaire que celles auxquelles elle était habituée en temps normal.

-C'est quoi cette soudaine envie d'adopter ces gamins ? Le prends pas mal mais tu te fous dans la merde tout seule à vouloir gérer deux ados en crise. Vous auriez pu adopter un chat pour commencer. Enfin, c'est ta vie, moi je m'en fiche.

Et c'était totalement vrai, elle s'en fichait complètement. Comme de sa première paire de chaussettes. Si Charlus était sûr de son choix, de ses décisions, eh bien il était parfaitement libre de faire tout ce qu'il voulait. Ce n'est pas comme si c'était elle qui devrait se coltiner une telle situation et rien d'autre. Agrippine avait été juste un peu étonnée de la nouvelle, même si de son côté, elle n'avait pas franchement son mot à dire si on devait commencer à parler de familles dysfonctionnelles. Dans le domaine, il était assez évident que la jeune femme battait tous les records possibles, impossible de lui arriver à la cheville, et elle ne le souhaitait à personne. Car si elle-même estimait qu'elle s'en sortait plutôt bien, elle considérait que sa vie pourrait valoir de longues et onéreuses séances de psychanalyse à quiconque déciderait de mener une existence saine et parfaitement équilibrée.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeVen 10 Mai - 23:25

Certains cas sont désespérés.
Charlus n’était pas spécialement étonné d’entendre Agrippine affirmer qu’elle avait vaguement entendu parler de cette histoire, du fait qu’il tenait à adopter les jumeaux de son frère. C’était quelque chose qui faisait du bruit dans les rangs des sorciers de sang pur, forcément, comme beaucoup d’autre chose. C’était des détails qui pouvaient sembler anodins, mais en réalité ça ne l’était pas du tout. Après tout, toutes les naissances, tous les décès, les mariages, les divorces même parfois, ça avait de l’importance dans leurs rangs. Charlus n’aurait peut-être pas autant de poids que s’il n’était pas l’époux de Dorea, mais dans tous les cas ce qui le touchait lui, la touchait elle et indirectement une partie des Black donc. Ce n’était donc pas étonnant que Agrippine ait entendu parler de tout cela. Agrippine le questionna alors, lui demandant ce que c’était que cette soudaine envie d’adopter ces jumeaux. Qu’ils auraient pu se contenter d’adopter un chat, ça serait beaucoup moins problématique que des ados.

Le jeune homme ne se retint pas d’afficher un sourire aux remarques de son amie, qui affirmait qu’elle s’en fichait dans tous les cas. Charlus en avait conscience, la jeune femme disait ce qu’elle pensait, mais il se doutait bien que dans tous les cas ça n’allait lui faire que ni chaud ni froid qu’il décide ou non d’adopter les enfants de son frère. Elle ne le jugeait pas réellement, elle disait ce qu’elle pensait et le fait qu’elle était étonnée de découvrir qu’il adoptait les enfants de son frère. Mais quoi qu’il fasse, ça n’allait rien changer pour elle. Cela dit, il n’avait aucun mal à se justifier quand même.

« Disons que… » Reprit-il en cherchant un peu ses mots, prenant donc la peine de réfléchir à ce qu’il allait dire. « Je n’ai pas été vraiment présent pour mon frère. J’ai même clairement… merdé si on peut dire. » Parce qu’il s’était pris la tête avec Angus, parce qu’ils avaient donc fait leur vie de leur côté, sans se reparler. Charlus n’avait même pas eu l’occasion de dire à son frère qu’il l’aimait avant qu’il ne disparaisse et il n’avait pas forcément bien agie non plus après sa mort. Bref… il y pensait souvent ces derniers temps et surement plus encore parce que maintenant il était marié, il songeait à fonder une famille avec sa femme. Il regrettait que ses enfants ne connaissent jamais leur oncle. « Je veux être là pour eux, pour tenter de rattraper le fait de ne pas avoir été là pour leur père. »

Il ne s’en cachait pas, Charlus avait à cœur de vouloir se rattraper. Sans aucun doute de taire un peu sa mauvaise conscience, mais il ne pensait pas que ça soit une si mauvaise chose non plus. Dans tous les cas, il voulait adopter ces enfants, leur offrir la vie qu’ils méritaient, les aimer comme ses propres enfants.

« Tu le comprends ? Vu que tu as un frère. » Ce n’était pas forcément une raison, mais Charlus se disait que peut-être que vu comme ça, son amie comprendrait plus son geste.
Code by Gwenn

_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeVen 10 Mai - 23:40


Certains cas sont désespérés
A

grippine n'était pas du genre à juger la vie des autres. En même temps, s'il y avait bien une personne en ce bas monde qui ne pouvait en aucun cas se permettre d'apposer un jugement moral sur ceux qui l'entouraient, c'était bien elle et sa vie ô combien dissolue. Alors Charlus pouvait bien faire ce qu'il voulait, c'était effectivement son problème, et jamais la jeune femme ne se permettrait de lui faire la moindre remarque à ce sujet. Ceci dit la jeune femme était tout de même curieuse d'en savoir plus sur les choix de son ami et sur ce qui les motivait... enfin, si Charlus voulait effectivement en parler. Et il semblait que ce soit effectivement le cas puisqu'il ne tarda pas à expliciter sa décision d'adopter Cenlyn et Rhian Potter.

Apparemment, il avait "merdé" avec son frère, n'avait pas été présent pour lui. Agrippine ne tombait pas réellement des nues en entendant cela. Même si elle ne savait pas grand-chose de l'histoire familiale des Potter, elle savait tout du moins que Charlus et Angus Potter n'avaient pas été réellement proches, et qu'au décès de ce dernier, Charlus était tombé des nues. Compréhensible. Si Agrippine devait se retrouver à couper totalement les ponts avec Ignatius (ce qui, miraculeusement, n'était jamais arrivé), elle savait que ça lui ficherait un sacré coup à elle aussi. Et donc, faut d'avoir été présent pour le père, il voulait l'être pour ses enfants. En soi, c'était légitime. Même, l'entreprise était belle, au fond. Oui, Agrippine pouvait comprendre effectivement. Et peut-être qu'elle le pouvait effectivement parce qu'elle avait un frère.

-Oui, bah si Ignatius doit pondre des marmots un jour, il se démerdera avec, faudra pas compter sur moi,
décréta-t-elle tout de même avec un sourire amusé, parce qu'il ne fallait pas non plus trop lui en demander.

En même temps, c'était vrai, elle continuait de penser qu'adopter un chat ou un fléreur resterait tout de même moins contraignant, comme décision. Elle n'y pouvait rien, elle détestait les gamins. Ils n'avaient que des âges ingrats : bébé, ça braille et ça chie, enfant, ça hurle et ça boude, et ado, ça râle et ça en fout pas une, tu parles d'un bonheur ! Ceci dit, dans le cas d'Ignatius, la question se poserait pas franchement... Plus le temps passait, moins Agrippine imaginait Ignatius faire sa vie avec qui que ce soit et avoir des enfants. Ou bien il finirait par se marier à un sosie de leur génitrice. Et ce serait sacrément gênant.

-Mais ouais, je vois ce que tu veux dire quand même
, ajouta-t-elle pour ne pas totalement faire preuve de mauvaise foi non plus.

Oui, le lien fraternel, ce n'est pas quelque chose qu'on a le droit de contester, pas aux yeux d'Agrippine. Puis, pour ce qui était des familles complètement moisies, elle en connaissait un rayon.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeMar 30 Juil - 18:24

Certains cas sont désespérés.
Charlus savait bien que la vie de Agrippine était bien différente de la sienne – d’ailleurs, il ne manquait pas de lui faire cette remarque bien souvent –, mais elle avait un frère et même si les histoires de famille étaient toujours un peu complexes, il se disait qu’elle comprendrait peut-être ce qu’il ressentait. Charlus n’avait pas du tout été présent pour Angus, sur le moment il s’était dit que c’était comme ça et que ça ne changerait pas dans tous les cas. Et puis… son frère était mort et Charlus s’était rendu compte qu’à force d’être têtu et borné (sacré Potter), il avait fait l’erreur de ne pas pouvoir profiter des derniers instants avec son ainé. Bon, il continuait de trouver que son frère s’était détourné du droit chemin, mais en même temps il aurait pu mettre de l’eau dans son vin. Comme faisait son épouse avec son propre frère d’ailleurs, ce qu’il ignorait encore pour le moment.

Le jeune homme afficha un sourire amusé quand Agrippine affirma que si son frère devait « pondre des marmots », il allait devoir se débrouiller seul et ne pas compter sur elle. Mais que malgré tout, elle comprenait ou en tout cas, elle voyait ce qu’il voulait dire. Bon, Charlus n’était pas spécialement surpris d’entendre la jeune femme affirmer qu’elle n’avait pas l’intention de s’occuper des enfants de son frère (cela dit, il était possible que Tuft ait des enfants un jour ? De ce qu’il savait, il n’avait jamais été vu en compagnie de femme, du moins jamais en tant que femme proche de lui, c’était à se demander s’il allait un jour se marier), parce qu’il connaissait quand même son tempérament. Charlus avait beau avoir tendance à avoir envie qu’elle ait une vie plus rangée, il avait lui-même un peu de mal à l’imaginer mère de famille.

« Angus se démerdait très bien avec, avant. »
Affirma-t-il alors, dans un sourire triste. Forcément à choisir, Charlus aurait préféré que les jumeaux de son frère ne perdent pas leur père, mais ce n’était pas comme s’ils pouvaient changer ça de toute façon. « Enfin voilà, c’est pour ça que je m’acharne à récupérer leur garde. » Et quand il avait une idée derrière la tête, il ne l’avait pas ailleurs dans tous les cas (Potter, tout ça tout ça…). « Mais je t’avoue tout de même que j’aurais bien aimé commencer par avoir mes propres enfants avant d’adopter ceux de mon frère. »

Enfin, ils avaient le temps encore avoir d’avoir leurs enfants avec Dorea bien sûr. Dans tous les cas, l’adoption de son neveu et sa nièce n’allait pas changer le fait qu’ils auraient des enfants un jour (quand même quoi), mais évidemment Charlus préfèrerait quand même avoir ses propres enfants. Si ça ne tenait qu’à lui d’ailleurs… mais bon, il était suffisamment amoureux de Dorea pour lui laisser tout le temps qu’elle désirait. Et de toute façon, ce n’était pas le bon moment à présent, avec toutes ces histoires.
Code by Gwenn

_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeMar 30 Juil - 18:38


Certains cas sont désespérés
A

grippine préféra ne faire aucun commentaire quand Charlus observa que son frère s'était très bien débrouillé avec ses enfants, avant, avant qu'il ne meurt, donc. Qu'est-ce qu'on pouvait répondre à ça ? Au final, Charlus n'avait pas été un frère exemplaire ou un oncle exemplaire. Il avait fait ce que la jeune femme préconisait également pour elle-même, il était resté à l'écart, tout simplement... et en effet, ça changeait tout de même les choses de se retrouver tout à coup sans frère, sans personne pour s'occuper de ses neveu et nièce. Ouais, dans le fond, elle ne pouvait pas dire qu'elle serait indifférente si jamais Ignatius devait disparaître et laisser des enfants orphelins. Est-ce qu'elle ferait comme si de rien n'était dans ce cas ? Honnêtement, elle ne savait pas.

Elle était convaincue qu'il était très important qu'elle n'ait jamais d'enfants, parce qu'elle serait une mère absolument épouvantable, surtout au vu du cercle parental où elle avait grandi... mais en vrai, elle n'en savait rien. Agrippine donnait souvent le sentiment de se foutre de tout, et c'était globalement le cas, mais elle avait ses exception. Ignatius était de ces exceptions. Ses enfants le seraient donc aussi ? Bah, Ignatius était aussi près d'avoir des enfants qu'Agrippine de tomber enceinte un jour (ahem), donc au bout du compte, la question ne méritait peut-être pas d'être posée.

-L'un n'empêche pas l'autre
, remarqua Agrippine quand Charlus observa qu'avant de s'occuper des enfants de quelqu'un d'autre, il aurait voulu devenir père naturellement.

Là encore, c'était un truc que la rouquine était incapable de comprendre vraiment, mais soit. Ceci dit, même si les jumeaux allaient prendre du temps aux Potter, le fait est qu'ils étaient grands, et ils allaient à Poudlard, même, donc rien ne les empêchait, avec Dorea, de mettre un mini-Potter au four. Au sens figuré, hein.

-Qu'est-ce qui coince ? C'est la jolie blonde qui veut pas ?
demanda-t-elle.

Elle n'était pas vraiment élégante dans son discours, et ne passait pas par quatre chemins, mais en même temps, elle ne voyait pas l'intérêt de faire des ronds de jambe ou de tourner autour du pot quand on se confrontait à un sujet aussi concret, en fin de compte. Ils se connaissaient depuis longtemps. Même s'ils ne se comprenaient pas toujours, ils s'appréciaient et se connaissaient, le pensait-elle, suffisamment pour pouvoir discuter frontalement et sans détour des sujets qui les préoccupaient (même si elle, elle faisait trop d'efforts pour prétendre que rien ne la préoccupait, alors elle n'était pas forcément transparente à ce sujet). Ce n'était sans doute pas pour rien, d'ailleurs, qu'il lui parlait du fait qu'il aurait aimé avoir ses propres enfants pour commencer. C'était que ça devait le travailler, quelque part, au fond.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeJeu 14 Nov - 14:36

Certains cas sont désespérés.
L’un n’empêchait pas l’autre… en effet, Charlus ne pouvait pas donner tort à son interlocutrice. En soit, Charlus se disait effectivement que rien ne pouvait réellement les empêcher d’avoir des enfants, en dehors de Dorea en réalité. Cela dit, ces derniers temps, le jeune homme ne pensait qu’au fait qu’il tenait à adopter son neveu et sa nièce, alors c’était aussi une bonne chose qu’ils n’aient pas à penser au fait qu’ils allaient potentiellement accueillir un nouveau nait. Cela dit, on ne pouvait pas dire qu’ils avaient l’intention d’agrandir encore leur famille avant qu’ils commencent à faire les démarches pour adopter Cenlyn et Rhian. Parce que Dorea n’était pas prête. Charlus ne lui avait jamais caché le fait qu’il avait envie d’avoir des enfants, qu’il avait hâte d’avoir des enfants d’ailleurs et Dorea ne lui avait pas caché non plus le fait qu’elle n’était pas encore prête à être mère.

Agrippine ne se montra pas réellement tendre quand elle reprit la parole, pour lui demander si c’était sa « jolie blonde » qui ne voulait pas qu’ils aient des enfants encore pour le moment. Mais en même temps, Charlus n’était pas spécialement étonné, la jeune femme n’était jamais tendre quand elle prenait la parole, elle disait les choses directement, comme elle les pensait. C’était une bonne chose en un sens, parce qu’au moins on n’avait pas besoin de se demander si elle pensait vraiment ce qu’elle disait.

« C’est en partie ça oui. »
Répondit-il, parce qu’il n’allait pas mentir non plus. Il pourrait le faire, sans doute, mais en même temps il n’avait aucune envie de mentir à Agrippine. Il n’allait pas entrer dans les détails de leur vie intime non plus, mais Agrippine était une personne très proche pour lui, il avait envie de se confier à elle. Même si ça ne changerait rien et qu’en soit, il n’y avait pas non plus grand-chose de dramatique. « Dorea n’est pas vraiment prête, elle veut attendre le bon moment. De toute façon, il n’y a beaucoup trop de femme enceinte chez les Black. »

En ce moment, ce n’était pas le bon moment donc. Charlus était beaucoup trop préoccupé par l’adoption de son neveu et de sa nièce, donc ça lui allait bien que Dorea soit enceinte. Et effectivement, il y avait beaucoup d’enfant en cours dans la famille Black, deux cousines de sa femme étaient enceintes quand même. Au fond, c’était donc quand même mieux que Dorea et lui aient un enfant quand ça sera plus calme, quand il y aurait moins d’enfant à naître autour d’eux. Historie que sa femme soit quand même un peu au centre de l’attention, c’était le but en un sens. Bon, bien sûr, ce qui comptait c’était qu’ils agrandissent leur famille, mais en même temps quand on appartenait à ce monde, les apparences comptaient énormément. Et il savait que Dorea aimait être au centre de l’attention, donc s’il devait attendre pour lui offrir ça, ça ne lui dérangeait pas.
Code by Gwenn

_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeJeu 14 Nov - 17:50


Certains cas sont désespérés
A

grippine se montrait particulièrement directe, c'est un fait, mais elle n'était pas du tout malintentionnée. Son but n'était pas du tout de blâmer son interlocuteur, elle se contentait d'exprimer le fond de sa pensée, et de la formuler à voix haute. Elle détestait par-dessus tout l'hypocrisie. Et maintenant qu'elle savait que cette hypocrisie avait marqué et modelé toute sonexistence, elle avait d'autant moins l'intention d'en faire preuve, c'était tout bonnement hors de question.

Alors oui, elle n'y passait pas par quatre chemins, mais elle savait que Charlus saurait faire la part des choses et ne pas se vexer. Ils n'auraient pas pu emprunter chemins plus différents, tous les deux, sans l'ombre d'un doute, mais ça ne les empêchait pas de s'entendre et de se soutenir. Et en l'occurrence, c'était un sujet de conversation certes épineux, mais surtout passionnant. Et dans lequel Charlus ne pouvait que se sentir investi. Charlus voulait des enfants qui soient la chair de sa chair, et sa femme le faisait mariner. C'était logique qu'il veuille en parler.

Elle n'avait aucun mal, à vrai dire, à comprendre le point de vue de Dorea. Il existait une vraie pression pour les femmes mariées de faire des enfants. Et pour les femmes de faire des enfants tout court, comme si c'était un passage obligatoire... Agrippine ne pourrait pas être plus opposée à cette vision des choses. Elle-même ne voulait surtout pas avoir des enfants un jour, et on avait beau lui dire parfois que ça viendrait, que c'était dans sa nature de femme, non content de trouver ça con, elle savait que c'était faux. Merlin la préserve de tomber un jour enceinte. Il n'y avait absolument rien qui l'intéresse là-dedans. Certainement pas la grossesse, certainement pas l'accouchement, certainement pas le fait de devoir s'occuper d'un gosse. Alors elle comprenait Dorea. Mais elle pouvait aussi comprpendre la frustration d'un homme qui souhaitait devenir parent et qui attendait le bon moment.

-Si vous attendez qu'il y ait personne dans vos familles de dégénérés qui soit enceinte, c'est sûr que vous avez du temps devant vous
, plaisanta Agrippine.

Elle n'était pas tendre, mais en même temps, le fait est qu'ils appartenaient tous à la même famille et étaient obnubilés par la perspective de conserver une descendance de sang pur. Alors dans ces grandes familles, ça avait quand même plutôt intérêt à pondre à tout va, et plus il y avait de gosses, mieux c'était. En tout cas, elle pensait surtout que cette histoire de grossesses ailleurs dans la famille, c'était du chiqué... une bonne excuse... Et que si Dorea était vraiment prête, elle n'aurait pas besoin de se planquer derrière ce genre de prétexte, elle foncerait les pieds devant. Mais bon, ce n'était pas plus mal qu'elle décide de profiter de sa liberté... et Charlus aurait dû faire de même plutôt que de vouloir s'embarrasser de deux adolescents.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 29 Fév - 20:43

Certains cas sont désespérés.
Charlus avait l’habitude de la façon crue qu’avait de parler Agrippine, même si ce n’était pas toujours évident à supporter. Le jeune homme était bien plus réservé que la jeune femme, assurément et il n’avait pas spécialement envie de l’entendre critiquer sa famille et son mode de vie, mais en même temps la jeune femme ne serait pas la jeune femme si jamais elle devait parler plus posément. Il était évident que Agrippine n’était peut-être la mieux placée pour que Charlus se confie sur son envie d’enfant, que Dorea ne suivait pas forcément… mais en même temps, la jeune femme était une amie de Charlus, il n’avait pas spécialement envie de cacher ce qu’il ressentait réellement. Le jeune homme avait vraiment envie d’avoir des enfants, il espérait en avoir bientôt, mais en même temps il n’avait aucune envie de forcer Dorea. Ça allait arriver quand ça allait arriver, parce qu’en même temps ce n’était pas comme s’ils avaient vraiment le choix. Après tout, c’était quand même un devoir qu’ils avaient envers leurs familles.

Charlus afficha une sorte de grimace quand il entendit son amie affirmer que s’ils attendaient que personne ne soit enceinte dans leur « famille de dégénérée », ils n’en auraient pas fini. Le jeune homme avait envie de donner entièrement tort à Agrippine, mais en même temps ce n’était pas possible. Forcément, il y avait quand même de forte chance que les grossesses s’enchainent, surtout que plusieurs mariages avaient lieu ici et là.

« Sans doute. » Répondit-il, parce qu’il ne pouvait donc pas donner tort à son amie, mais en même temps il n’appréciait pas spécialement de l’entendre parler de la sorte. C’était comme ça, Charlus avait quand même une certaine fierté. Il n’aimait pas qu’on critique sa famille, même s’il y avait de forte raison pour qu’elles soient critiquables. Le jeune homme savait bien que les familles de sang pur n’étaient pas forcément parfaites sur certain point, mais quand même. « Mais je ne vais pas forcer mon épouse quoi qu’il en soit. » Charlus avait envie d’avoir des enfants, il avait hâte de pouvoir avoir ces enfants, mais en même temps si Dorea ne voulait pas, ils n’avaient pas vraiment d’autres choix que d’attendre. Bon, après, il osait croire quand même que ça allait arriver, qu’ils allaient quand même avoir leurs propres enfants. « De toute façon, on est bien occupé là. » Ajouta-t-il, peut-être un peu plus sèchement.

Il n’avait aucune envie de prendre mal les paroles de la jeune femme, mais il n’appréciait vraiment pas qu’on critique sa famille, même s’il faisait preuve d’une sacrée mauvaise fois forcément. Les Potter n’étaient pas au même niveau que les Black, mais c’était la même chose quand même. Cela dit, il savait aussi que Agrippine se contentait simplement de dire ce qu’elle pensait, sans forcément avoir envie de l’attaquer lui. C’était juste que le sujet était un peu plus sensible le concernant. Il ne pouvait pas vraiment s’en empêcher.
Code by Gwenn

_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 29 Fév - 21:12


Certains cas sont désespérés
P

armi les (très) nombreux défaut d'Agrippine Tuft, celui-ci tenait très clairement le haut du panier : elle parlait trop, et ne s'arrêtait jamais à temps. Elle avait tendance à dire tout ce qu'elle pensait sans se soucier de mettre des filtres. Alors par moments, assez souvent pour être honnête, elle avait tendance à blesser autrui sans même s'en rendre compte. Par accès d'honnêteté. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, c'est ce qu'on dit, mais Agrippine estimait pour sa part que si l'on n'acceptait pas la vérité d'autrui, alors on ne pouvait jamais se remettre en question. Pas qu'elle soit la reine de la remise en question non plus, mais bon...

Bref, Agrippine avait vexé Charlus, elle le voyait à la grimace qu'il affichait et à la réponse sèche qu'il lui adressa. Elle n'éprouvait que rarement des scrupules à vexer autrui, mais en l'occurrence, elle s'en voulait un peu. Elle n'avait envie que de passer un moment simple, léger et agréable en compagnie de son ami, et elle était en train de tout gâcher parce qu'elle n'avait pas su garder sa langue dans sa poche. C'était bien son genre, ça...

Agrippine était loin de vouloir encourager Charlus à forcer sa femme ou quoi, ce serait à l'opposé même de tout ce qu'elle pourrait bien attendre de son ami, d'ailleurs, si elle avait prononcé ces mots à la base, c'était juste pour rire, rien d'autre. Elle, elle s'en fichait bien, que Charlus fasse un ou pas de bébés à sa femme, elle estimait même qu'il se porterait mieux sans aucun gosse à charge, et les hommes qui respectaient suffisamment leur compagne pour ne pas les forcer à accéder à leur désir de progéniture (dont pour la plupart ils ne prenaient même pas soin de toute façon) étaient suffisamment rares pour que le comportement de Charlus mérite plus d'être admiré que conspué.

Il n'était pas son ami pour rien, Agrippine ne s'encombrait pas de la compagnie de ceux qu'elle n'estimait pas. Elle considérait que c'étaient des hommes comme lui qui rehaussaient le niveau des familles de dégénérées qu'elle évoquait plus tôt... mais elle avait comme le léger sentiment que présenter les choses de cette façon n'allait pas forcément apaiser les tensions entre eux, tensions dont elle ne voulait absolument pas au passage.

-Le prends pas mal comme ça, je dis ça, mais toutes les familles sont dégénérées, c'est comme ça,
dit-elle en essayant de se rattraper - avec une maladresse infinie, cela va sans dire, car son mea culpa ne commençait clairement pas très bien. Mais tant pis, elle n'avait pas non plus envie d'annuler ses dires précédents. Et la mienne, c'est la pire de toutes.

Là-dessus, elle estimait que ça ne faisait aucun doute, et encore, elle n'était pas au bout de ses peines à ce sujet.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Charlus Potter
▌ Messages : 141
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue

En couple avec : Dorea Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, crin de licorne, 22.22cm
Camp: Bien
Avatar: Ian Somerhalder

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 1 Aoû - 11:21

Certains cas sont désespérés.
Charlus avait conscience qu’il ne devait pas se vexer pour rien, mais en même temps, la situation était un peu particulière pour lui. Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait déjà eu des enfants depuis longtemps avec Dorea, mais elle n’était pas prête. Et lui, il était beaucoup trop amoureux de son épouse pour lui imposer quoi que ce soit. Cela dit, à côté, il en était un peu frustré. En soit, ils avaient une bonne vie, une vie qui leur allait, ils ne manquaient de rien et Charlus pensait qu’ils étaient heureux ensemble. C’était le principal, Charlus ne devrait même pas se plaindre au final. Mais… eh bien, il espérait quand même que prochainement, Dorea accepterait d’avoir un enfant. Même si ce n’était pas forcément le bon moment non plus, parce qu’ils étaient occupés avec l’adoption des jumeaux.

C’était qu’il tenait à sa famille, même si elle était… un peu spécial. Enfin, techniquement parlant, sa famille propre se résumait en son épouse et son neveu et sa nièce. Mais en réalité, Dorea était si proche de sa famille qu’il ne pouvait que la considérer comme sa propre famille également, toute dégénérée qu’elle puisse être. Agrippine fit son mea culpa, en lui demandant de ne pas prendre mal ses paroles, que toutes les familles étaient dégénérées. En un sens, Charlus n’aimait pas entendre ça, mais il savait aussi qu’il ne pouvait pas donner à ce point tort à son interlocutrice. Toutes les familles étaient un peu… spéciale, et les Black avaient quand même pas mal de cadavre dans les placards.

« Tu penses que ta famille est pire que les Black ? » Demanda-t-il dans un fin sourire, prouvant qu’il n’avait pas l’intention de se vexer plus. Agrippine était honnête, c’était quelque chose qui faisait parti de son caractère. Elle disait les choses telles qu’elle les pensait et c’était quand même agréable dans ce monde de faux semblants de pouvoir parler avec des personnes honnêtes. L’image de marque, les faux semblants, Charlus faisait avec parce qu’il baignait dans ce monde depuis toujours, mais il n’était pas non plus le plus adepte à ce jeu non plus. « Ils sont quand même plutôt fort dans tout ça. »

Si Dorea l’entendait, elle prendrait sans doute mal ses paroles, mais pour le moment il parlait seulement avec Agrippine et rien d’autre. Il savait que son épouse était particulièrement proche de sa famille, c’était ça avec les « Black », ils étaient tellement unis qu’en épouser une revenait à entrer entièrement dans cette famille. Même si par chance, Charlus avait quand même son mot à dire sur certaines choses et il avait conscience que l’influence de sa belle-famille ne pouvait que l’aider énormément dans certain domaine. Comme pour l’adoption des jumeaux Potter, c’était quand même un bon point pour lui de pouvoir compter sur sa belle famille pour le soutenir dans tout cela et faire en sorte que les choses se déroulent comme elles devaient se dérouler.
Code by Gwenn

_________________
Charlus Potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Tuft
▌ Messages : 1170
Humeur :
Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitimeSam 1 Aoû - 11:38


Certains cas sont désespérés
L

a franchise à toute épreuve d'Agrippine avait souvent tendance à vexer son entourage, et la jeune femme en avait bien conscience. Elle en avait conscience, oui, mais bien souvent, elle décidait qu'elle n'en avait que faire. Bien souvent mais pas toujours. Quand elle se trouvait en présence d'un ami, elle avait plus de scrupules à se montrer vexante, surtout quand elle n'avait pas vraiment eu l'intention de se montrer blessante mais surtout de s'amuser, ce qui était selon elle la chose qu'elle faisait le mieux au monde. Bref, elle s'en voulait un peu d'avoir vexé Charlus, et elle se sentait soulagée de constater qu'elle avait réussi à réparer les pots cassés et que son ami ne comptait pas lui faire la tête ou lui reprocher ses propos maladroits.

Son sourire et son discours lui prouvaient bien qu'il était prêt à rentrer dans son jeu, et il y rentrait même en se montrant particulièrement doué à ce même jeu, car il était presque impossible pour Agrippine de ne pas se corriger alors que Charlus lui faisait remarquer que les Black étaient imbattables et que les Tuft faisaient pâle figure en comparaison. La mauvaise foi, ça la connaissait, mais celle-ci mise à part, il fallait quand même voir la vérité en face, et quand on regardait la vérité en face, eh bien on se retrouvait à admettre que, en effet, les Tuft avaient encore de nombreuses leçons à apprendre de la part des Black pour arriver à leur niveau de dégénérescence. Ce qui n'était sans doute pas plus mal, en réalité, parce que rien que comme ça, Agrippine estimait avoir dépassé son seuil de tolérance avec sa propre famille, qu'elle ne considérait pas comme telle à une exception près. Elle n'en aurait pas toléré davantage.

-Bon d'accord, je te l'accorde, les Black sont imbattables,
sourit Agrippine, amusée à l'idée de ce que cette chère Dorea Potter, née Black, penserait de cette conversation si elle devait en avoir connaissance. Mais la question ne se posait pas vraiment : ça n'arriverait tout simplement pas. Agrippine était parfois un peu vicieuse, mais pas au point de venir mettre un bordel inutile dans le mariage de Charlus. Elle avait trop de respect et d'affection pour lui pour cela. En même temps, ils trichent, ils ont l'avantage du nombre ! se défendit-elle en souriant. Il y avait tellement de Black dans le monde sorcier qu'elle serait incapable de les dénombrer, et comme en plus ils s'amusaient à se marier et à se multiplier entre eux, ça ne s'arrangeait absolument pas au fil du temps, loin s'en faut. Mais je trouve que sur une base de quatre membres moins un seulement, la famille Tuft se défend honorablement en matière de dégénérescence.

Et encore, elle ne savait pas tout. Elle ne savait pas encore qu'à la famille Tuft, il fallait adjoindre la famille Dragonneau. Et là ça devenait autre chose.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Empty
Message#Sujet: Re: Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]   Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Certains cas sont désespérés [pv Charlus :33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-