AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

Partagez | 
 

 Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeVen 17 Aoû - 12:37

Le fair-play, c'est pour les faibles


Je vous les foutrais au cul, moi, ces histoires à la con de matchs amicaux. Ces derniers temps, on nous demande que ça. Comme si on avait que ça à foutre. Non mais sans déconner, on est des joueuses professionnelles ou pas (je veux bien, pour certaines de mes collègues, ça se discute, mais moi je le suis en tout cas) ? Et même si on nous fait jouer contre d'autres équipes, ça devrait être avec un truc à la clé... la gloire, un titre, du fric, n'importe quoi. Parce qu'on ne me fasse pas croire que notre match va changer quoi que ce soit à l'opinion que nous, Britanniques, on a de nos comparses allemands depuis la guerre. Mais bon, comme d'habitude, c'est pas moi qui décide hein. J'espère quand même que, un jour, je deviendrais capitaine de cette putain d'équipe, déjà parce que je le mérite, ensuite parce que les choses bougeraient un peu.

Mais non, les mentalités n'ont pas changé, et je me trouve actuellement au fin fond du pays de Galles après avoir disputé un match sanglant contre les Busards de Heidelberg. Je dis bien sanglant, parce qu'on ne s'est pas fait de cadeaux. En même temps, les crétins qui pensent encore que ce n'est pas un souci de me faire jouer contre Rudolf Brand sont vraiment des abrutis finis à l'urine.

Rudolf, le capitaine de l'équipe adverse... et mon ex. A de multiples reprises. J'y peux rien,  y a un truc chez lui qui me fait craquer presque à chaque fois, et quand on est pas ensemble, qu'on se tourne autour, putain c'est juste génial. Sauf que ce con gâche tout pour peu qu'on passe deux jours d'affilées ensemble... alors je me rappelle que c'est un connard, je reprends mes esprits et je le quitte (bon, il m'a peut-être quitté deux trois fois aussi)... Et rebelotte.

Mais j'ai pas l'intention de me refaire avoir. Une chance, les Harpies ont perdu le match donc je suis d'humeur assassine, l'idéal pour ne pas lui laisser une nouvelle "chance".

N'empêche que forcément, dans ce putain de bar paumé où je viens célébrer seule ma défaite, il faut forcément qu'il ait réussi à me retrouver... Fais chier.

Tu crois que j'ai pas suffisamment vu ta gueule comme ça aujourd'hui ?
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeSam 18 Aoû - 10:53


Le fair-play, c'est pour les faibles
E

t une victoire de plus pour les Busards de Heidelberg, une ! Le jeune homme n'irait pas jusqu'à dire que ça devenait lassant (il ne se le permettrait pas, voyons, quoique...), mais c'était tentant tout de même, parce qu'il est vrai que ces derniers temps, l'équipe de Quidditch allemande avait le vent en poupe. Et puisque Rudolf en était le capitaine, forcément, il estimait devoir en récolter tous les lauriers... Bon, il admettait tout de même que l'un ou l'autre de ses joueurs s'était admirablement défendu... mais quand même, il avait été pour beaucoup dans cette nouvelle victoire. D'accord, d'accord, c'était un match amical, à la base, donc il paraîtrait que le résultat n'importe pas vraiment. Mais à d'autres ! C'était une compétition, c'était un jeu, et dans tout jeu, dans toute compétition, il y avait un gagnant et un perdant. Et dans l'idéal, le gagnait, ça devait être lui, cela va sans dire.

Oui, Rudolf n'était pas peu fier de sa victoire, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas la victoire modeste. Encore moins quand l'équipe qui lui faisait face était parmi les plus redoutables de Grande-Bretagne. C'est qu'elles avaient leur petite réputation, les Harpies de Holyhead, et elle était justifiée. Elles n'étaient pas que des Harpies sur le terrain, d'ailleurs... et Rudolf en savait quelque chose, il était mordu de l'une d'entre elles. S'il avait encore plus voulu gagner que d'habitude, c'est parce qu'il tirait une satisfaction toute singulière du fait de gagner contre elle. Elle, Gwendolyn Morgan... Il ne saurait trop expliquer ce qu'il éprouvait pour elle ou mettre des mots sur leur relation... Ils se cherchaient et se voulaient sans cesse mais ne réussissaient pas à s'avoir sereinement. Ils savaient très bien que ça ne marchait pas et ne marcherait jamais, et pourtant, Rudolf était bien infichu de passer à autre chose. Cette fille, il l'avait dans la peau. Et quand il l'avait revue sur le terrain, au-delà de l'envie de la laminer d'office, eh bien... il avait juste eu envie de la revoir. Et Merlin, même sous son jour le plus hargneux, qu'est-ce qu'elle était belle.

Le match achevé, il était évident que Rudolf avait l'intention de savourer sa victoire. Et quoi de mieux que de s'en gargariser en présence de celle que ça agacerait le plus ? Quand il avait vu Gwendolyn dans ce pub, il n'avait pas pu résister, forcément, il fallait qu'il vienne à sa rencontre. Et il reçut évidemment un accueil digne d'elle... mais pas digne de lui.

-J'en suis certain,
répondit-il d'un ton assuré avant de s'asseoir à côté d'elle comme si elle ne venait pas clairement de l'envoyer boule. Je suis sûr que ma belle gueule te manque terriblement, même, ajouta-t-il avant de héler le serveur au comptoir. Je t'offre un verre ? Ce sera mon cadeau de consolation pour toi.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeMer 22 Aoû - 14:46

Le fair-play, c'est pour les faibles

Chaque fois que je recroise Rudolf, je le trouve un peu plus con et arrogant que la fois précédente. Cette fois ne faisait pas exception, et le fait qu'il m'ait battue à plate couture n'aide pas non plus. C'est sûr, il est toujours mignon, et avec ses airs de petit con, j'arrive à le trouver drôle, sans compter qu'il est toujours aussi mignon... N'empêche qu'il m'agace. Ce qu'il m'agace ! Voilà qu'il s'installe à côté de moi, je reconnais son putain de parfum musqué... et ça me soule, parce que je suis peut-être un peu trop contente de le savoir s'installer à côté de moi. Je ne lui donnerait pas la satisfaction d'admettre que sa belle gueule m'a effectivement manqué mais.... c'est un peu le cas quand même, bon. Je pousse un soupir.

Qu'est-ce que tu comprends pas quand on te dit d'aller te faire foutre ?
je réplique, et l'insulter reste encore la meilleure manière de garder contenance quoi qu'il en soit, même si à force, je ne suis pas convaincue qu'il en ait quoi que ce soit à foutre de toute manière. Je suis une grande fille, je peux payer mes verres toute seule.

Et je m'épargnerais bien de lui apprendre que je suis plutôt dans le rouge, dernièrement, avec toutes les histoires de suspension et l'achat de mon nouveau balai. Bon, je suis de retour en piste, et même si on s'est fait laminer, j'ai bien l'intention de botter des cul. En vérité, ça m'arrangerait qu'il me paye mon verre, mais une fois n'est pas coutume, j'ai trop de fierté, donc il ira se faire voir.

Et pour info, si ton équipe se la jouait loyale, on vous aurait écrasés.


Là, je suis de mauvaise foi (je le suis très souvent, ce n'est pas une nouveauté non plus). La vérité, c'est que les Busards de Heidelberg ont mérité leur victoire, et que si les Harpies se sont bien battues, elles auraient pu faire mieux. Et aussi... Rudolf est un putain de bon capitaine d'équipe, voilà, je l'ai dit. Mais laissez moi crever plutôt que de prononcer ces mots à voix haute.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeJeu 23 Aoû - 18:53


Le fair-play, c'est pour les faibles
R

udolf se contenta d'afficher un sourire mi-assuré, mi-amusé, quand Gwendolyn lui fit entendre une nouvelle fois (il l'avait si souvent entendu de sa part) qu'il pouvait aller se faire voir. S'il était véritablement capable d'entendre ces mots et de faire mine de les comprendre, leur histoire se serait achevée bien plutôt. Car oui, aux yeux de Rudolf, leur histoire était loin d'être terminée... Et c'était ce qui lui plaisait, avec Gwendolyn, même s'ils ne savaient que trop se gâcher la vie, il tenait trop aux moments où ils se la rendaient belle pour y renoncer. Et quand il la rejetait avec à ce point de véhémence, il n'avait que d'autant plus envie de lui courir après. Au fond de lui, Rudolf se disait qu'elle devait le savoir. Et donc, quand elle l'envoyait se faire foutre, il voulait lire entre les lignes une invitation, ou au pire un défi... et le capitaine des Busards adorait relever les défis. Il haussa les épaules quand elle décréta vouloir payer ses verres comme une grande. Comme elle voudrait. Il n'allait pas le lui reprocher, ça lui ferait des économies. Être galant et bon seigneur, pourquoi pas, mais il ne faut pas exagérer non plus. Elle n'aimerait pas, de toute façon, qu'il cède à tous ses caprices et la couvre de faveur, ou du moins avait-il su s'en convaincre au fil du temps.

-Ca t'écorcherait la gueule, hein
, répliqua Rudolf, fier comme un coq, pas du tout blessé quand Gwendolyn remit en question les compétences de son équipe... une équipe qui n'avait rien à se reprocher. d'admettre que je suis meilleur que toi.

Ce n'est pas parce que la défaite et la colère avait tendance à la rendre encore plus séduisante qu'il devait abandonner sa fierté naturelle ou la brosser dans le sens du poil... il n'avait jamais mâché ses mots, avec elle, et pourquoi le ferait-il puisqu'elle-même ne se privait jamais de l'envoyer balader ?

-Allez, fais pas la tête, sourit-il en attrapant le verre qu'on venait de lui servir et dont il but une gorgée moins que raisonnable (mais au pire, demain, c'était repos, alors il pouvait bien faire ce qu'il voulait, en fin de compte). Quoique..., ajouta-t-il en reposant son verre face à lui. T'es toujours aussi sexy quand t'es en colère.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeMer 5 Sep - 16:05

Le fair-play, c'est pour les faibles

Non, mais il y croit vraiment, ce crétin fini. Non, c'est pas qu'il y croit, c'est qu'il s'y croit, ce qui est encore pire. Quand il disparait de mon paysage un petit moment, j'en arrive à oublier à quel point Rudolf est un petit con arrogant, et il m'arrive même parfois de le regretter. Mais ensuite, il fait son grand retour dans ma vie, et la somme de ses tares me saute à la figure. En même temps que ce fichu je ne sais quoi qui me fait bêtement craquer sans raison. En tout cas, oui, ça m'arracherait la gueule de dire qu'il est le meilleur, puisque c'est faux. Il est pas mauvais, je peux pas aller jusqu'à dire ça, mais sur le terrain, je suis sûre d'être capable de le battre, et j'ai hâte que ça arrive, histoire de lui fermer sa sale gueule autrement qu'en lui envoyant un cognard en pleine tronche. Et il en rajoute une couche. Je suis sexy quand je suis en colère... Le pire, c'est que je suis sûre qu'il le pense, ça doit être aussi pour ça qu'il adore me foutre en rogne.

-Laisse tomber, Rudy, ça n'arrivera pas.

Je n'ai pas besoin de préciser ce qu'est le "ça" en question, c'est ce qui a trop souvent l'habitude de se produire quand Rudolf est dans le coin et qui me fait toujours détester d'avoir été aussi faible pour être une fois encore tombée dans ses bras alors que la toute première fois aurait largement dû me servir de leçon.

-Et si tu veux qu'on te lèche le cul toute la soirée en te répétant à quel point t'as été beau et fort sur le terrain, t'as qu'à demander à une de tes pétasses de te faire l'article, moi je suis pas d'humeur.

Parce qu'il y en a, des filles, pour se faire un plaisir de caresser ce vantard qui n'en a pas besoin dans le sens du poil. Et je sais qu'il adore ça, et je sais qu'il en abuse. C'est une des choses qui m'emmerdent le plus avec lui. Et non, c'est pas du tout de la jalousie. Je le jure.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeMer 5 Sep - 19:22


Le fair-play, c'est pour les faibles
R

udolf était du genre tenace, et à n'en faire qu'à sa tête, ce n'était certainement pas parce qu'on cherchait à le dissuader de faire quelque chose qu'il allait bien s'y plier et passer son chemin. Bien au contraire, même. Rudolf possédait un esprit de contradiction assez aiguisé qui le poussait bien souvent à faire l'inverse de ce que l'on attendait de lui (sauf quand il était question de Quidditch et qu'on espérait sa victoire, là, c'était à un autre niveau). Quand Gwen le sommait de toutes les manières possibles de dégager, Rudolf l'entendait donc comme une invitation, et il l'acceptait de bon coeur. Et quand elle disait qu'il ne se passerait rien, il avait plutôt le sentiment qu'elle le mettait au défi qu'il se passe quoi que ce soit. Et forcément, il avait envie de le relever, ce défi... Toutes leurs conversations avaient tendance à commencer de la même façon, de toute manière. Et bien souvent, elles se terminaient également de la même façon... Et c'était rarement déplaisant. Ceci dit, leurs joutes verbales n'étaient pas déplaisantes non plus. Gwen avait beau lui en mettre un peu la tronche, Rudolf devait sans doute être un peu masochiste, mais il adorait ça...

-Dis-moi, tu ne serais pas un peu jalouse, par hasard ?
demanda Rudolf presque innocemment, un sourire de paon aux lèvres (enfin, les paons, ça ne sourit pas, mais on se comprend). C'est dommage, j'aurais rien eu contre le fait que tu me lèches le...

Comme arrivé à point nommé, un serveur vint déposer un verre sous son nez juste à ce moment-là. Avec les respects d'il ne savait quelle admiratrice qui les observait du coin de l'oeil à l'autre bout du bar. Rudolf détourna un instant son attention de Gwendolyn pour lever le verre en question en direction de l'admiratrice susnommée, qui au passage n'était pas si mal. Si Gwen continuait de lui faire la tête, il avait peut-être trouvé de quelle façon finir sa soirée. Ceci dit, il ne comptait pas lâcher le morceau si facilement.

-Tes mots doux m'avaient manqué,
dit-il dans un sourire comme s'ils n'avaient jamais été interrompus. Il but une grande gorgée de son verre avant de reprendre. Tu m'as manqué.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeJeu 4 Oct - 10:46

Le fair-play, c'est pour les faibles

Je lève les yeux au ciel quand Rudy suggère l'idée que je puisse être jalouse. Mais non, pas du tout ! En même temps, si je devais vraiment être jalouse de toutes les petites pétasses qui gravitent autour de lui, j'en aurait pas fini. J'ai mieux à faire de mon temps, personnellement. Bon... Oui bon, ok, je suis peut-être un peu jalouse. Mais je l'emmerde. Je l'emmerde et je préfère me faire crever les yeux et arracher les yeux plutôt que de le laisser suggérer. Mon attitude et mes paroles parlent peut-être un peu trop pour moi, mais je m'en fous, il est hors de question que je m'humilie encore plus... Et quand il me fait sa nième allusion grivoise, je m'efforce de ne pas y sourire. Il est tellement bête qu'il me fait rire, ce con.. et c'est comme ça qu'il réussit à m'avoir, ce sinistre abruti.

Il n'a pas le temps de finir sa phrase, et j'ai envie de dire tant mieux, mais je vais m'abstenir, parce que je dois cette interruption au verre qu'une pouffe quelconque à l'autre bout du bar a voulu offrir à Rudy. Si je m'écoutais, je me lèverais direct et je lui éclaterai mon verre sur la tronche. Franchement, ça se joue à rien, surtout au fait que j'ai pas envie de donner raison à mon interlocuteur. Je suis du coup partagée entre l'envie de faire ma tête de mule et de faire comprendre à cette gourdasse que Rudy est à moi... On se refait pas. Fais chier... Rudy l'aurait engagée pour me faire virer chèvre, je serais pas surprise. Et puis il en rajoute encore une couche en ajoutant que je lui ai manqué. Non mais quel bâtard.

Tu fais vraiment chier, Rudy...
, je soupire, et je pense que c'est ma manière très personnelle de lui dire qu'il m'a manqué aussi. Tu peux pas juste me lancer ton putain de sourire de tombeur et attendre que je te tombe dans les bras, cette fois c'est mort, ok ? Je sais que t'arrives pas à te passer de moi, mais lâche l'affaire une bonne fois pour toutes, t'as pigé ?

Je sais que je le pense même pas, c'est ça le pire : j'ai aucune envie qu'il lâche l'affaire, en fait...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeJeu 4 Oct - 18:39


Le fair-play, c'est pour les faibles
U

n sourire ravi orna les lèvres de Rudy quand sa charmante interlocutrice le gratifia d'un "Tu fais chier". D'aucuns s'en offusqueraient très certainement, ce n'était pas le moins du monde son cas de son côté, bien au contraire, même, parce qu'il pensait parfaitement savoir (et surtout ne pas se tromper à ce sujet) ce que cela signifiait exactement... Cela signifiait qu'elle acceptait, petit à petit, progressivement, de lui céder du terrain. A force de la manier, pour ainsi dire, il estimait qu'il commençait à bien la connaître, et suffisamment pour être à même de décrypter certains signes, de mettre à jour certaines faiblesses, et sa faiblesse pour lui était certainement la plus probante. En même temps, ce n'était que justice, qu'elle ait un faible pour lui, étant donné que lui même pouvait difficilement cacher le faible qu'il nourrissait, de son côté, pour elle, et qui faisait qu'au lieu de répondre à ses insultes par d'autres (même s'il n'était pas rare qu'il le fasse aussi), il avait choisi de partir sur le terrain de la conquête... voire reconquête, à vrai dire. Sa vie, c'était une éternelle reconquête de Gwendolyn Morgan.

-Je lâcherais bien l'affaire, tu sais,
répondit-il dans un léger sourire, qu'il espérait bien être le sourire de tombeur qu'elle l'accusait de lui adresser (et si elle pouvait bel et bien "tomber" pour lui). Mais je suis sûr que c'est pas ce que tu veux. Du bout des doigts, il parcourut doucement le dos de la main de la jeune femme, sa peau était toujours aussi douce, sans aucune imperfection... Allez, dis-le que je t'ai manqué... Y a pas de mal à ça, tu sais.

Elle ne pouvait pas se passer de lui, il en était convaincu. En même temps, il fallait qu'il en soit convaincu, parce que de son côté, il ne pouvait pas se passer d'elle. Leur relation était ce qu'elle était, passionnelle et surtout toxique, mais cela ne changeait rien au fait qu'il avait tendance à lui manquer quelque chose, en temps normal, quand elle n'était pas dans le coin. Et cette envie, ce besoin, ce manque... il voulait qu'elle les ressente aussi, il trouverait injuste qu'elle ne les ressente pas. Bien sûr, remettre le couvert, ce serait forcément courir au fiasco... mais entre-temps, sur le moment, ce serait très agréable, non ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeVen 2 Nov - 8:55

Le fair-play, c'est pour les faibles

L'insistance de Rudolf devrait m'agacer... et il m'agace vraiment, je vous jure. Mais en même temps, s'il n'insistait pas, ça m'énerverait encore plus. Il est là, maintenant, et même si je préférerais me crever les deux yeux plutôt que de l'admettre, s'il devait partir maintenant, ça me frustrerait vraiment beaucoup. Je n'ai pas envie de croire que cette soirée se finira comme toutes les autres... Mais en même temps, je crois bien que j'en ai envie malgré tout. Dans ma tête, c'est un véritable cataclysme, et ce n'est pas quelque chose que je sais proprement gérer. J'en ai marre de moi, dans ce genre de situation, plus encore que j'en ai marre de lui. Et je le sens progressivement gagner du terrain sans que j'arrive à l'empêcher... ça, ça me met en rogne contre moi-même, à un point à peine imaginable, pour tout dire.

Mais oui, il a raison, il m'a manqué, il me tape sur le système, c'est clair, mais j'ai besoin qu'il me tape sur le système, je crois, c'est un peu comme une gêne du genre constante, qui me manque quand je peux plus la supporter. Comme si j'avais toujours vécu avec... Faut dire que j'ai du mal à rappeler la période de ma vie dont Rudolf ne faisait pas partie. Quelque part, j'ai envie de croire que c'est pareil pour lui, mais des fois, j'ai l'impression qu'on n'est pas sur le même plan. Alors, est-ce qu'il m'a manqué ? Oui, il m'a manqué, putain de merde, il me manque constamment, bordel, et ça me fait chier. Je peux facilement me voiler la face. Mais j'ai envie qu'il fasse pareil.

Mais pourquoi tu me manquerais, Rudy ? je demande en essayant de prendre une contenance, de faire comme si cette situation ne m'atteignait pas du tout. Alors que si, forcément. Il a aucune raison de me manquer, là-dessus, je changerai pas d'avis. Mais il me manque quand même, ce petit con. Tu sais, si on se sépare constamment, y a clairement une bonne raison. Non, en fait, y en a plusieurs. Le fait que tu sois le dernier des cons est en tête de liste mais je peux t'en trouver des centaines d'autres, s'il faut.

Malgré tout, je ne retire pas sa main qui caresse doucement la mienne. Les signaux sont contradictoires.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeDim 4 Nov - 9:40


Le fair-play, c'est pour les faibles
P

ourquoi lui manquerait-il ? S'ils s'engageaient sur ce terrain-là, tous les deux, elle n'était pas sortie de l'auberge, car si Gwen voulait que son interlocuteur lui liste toutes les raisons qui faisaient qu'il devait lui manquer, il était prêt à le faire. Ce seraient des raisons d'une mauvaise foi plus que parfaite, mais peu importe. Il était prêt à entamer sa liste, l'air de rien, mais elle ne lui en laissa pas le temps, elle reprit aussitôt la parole. Elle lui fit remarquer que s'ils se séparaient constamment, c'était qu'il y avait une bonne raison. Le jeune homme ne pouvait pas prétendre le contraire, il pensait précisément la même choise. Oui, s'ils se séparaient constamment, c'était bel et bien qu'ils ne devaient pas être compatibles... mais peut-être que ça faisait juste partie de leur dynamique, non ?

Peut-être que pour se sentir bien l'un avec l'autre, ils avaient juste besoin de se chercher, de se trouver et de se perdre constamment, encore et encore. Même si c'était un rythme qui pouvait être épuisant, et qui n'apportait peut-être pas grand-chose à la longue, il se disait que c'était peut-être ce qui leur convenait le mieux, à eux. Rudolf n'imaginait certainement pas Gwen dans une relation dite "sérieuse", dans un mariage plan-plan où elle jouerait les femmes au foyer avant de jouer les mamans parfaites pour leur tripotée de gamins. Non, Gwen était un esprit libre, comme lui, elle ne supporterait pas ça... Elle s'emmerderait dans une relation comme celle-ci.

-Des centaines, rien que ça
, répondit Rudolf, pas du tout rebuté par les propos de la jeune femme, quand cette dernière affirma qu'elle pouvait lui citer des centaines de raisons qui faisaient qu'ils n'étaient pas faits pour être ensemble, tous les deux. Je serais curieux de les entendre, ajouta-t-il avec un charmant sourire de parfait tête à claque sur le visage.

Il faut le dire, Rudolf cherchait très clairement les emmerdes, et il avait cessé de s'en cacher depuis bien longtemps. Il était masochiste, c'est sûr... mais il avait envie de se prendre des reproches plein la tronche. Pour lui, c'était comme des préliminaires. Et il était convaincu qu'il serait parfaitement capable de rebondir comme il se devait, et ce serait loin d'être un problème. C'était comme ça, elle lui en avait mis plein la tronche le premier jour de leur relation... et depuis, ça avait continué. Et lui-même s'était pas mal rattrapé.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeJeu 6 Déc - 15:39

Le fair-play, c'est pour les faibles

Je pense vraiment que Rudolf est masochiste. Non, c'est même sûr qu'il l'est. Il le faut pour poursuivre de ses assiduités la harpie qui lui a envoyé un cognard en pleine tronche lors de leur première rencontre. Et je crois que rien ne lui plaît plus que me voir l'insulter. Du coup, pour inverser la vapeur, je devrais peut-être jouer le psychologie inversée et le couvrir de compliments, mais pour deux raisons, je le ferai jamais, c'est évident. Déjà, parce qu'en vrai, je ne pense pas que ça changerait grand-chose, et dans tous les cas, il n'y a pas besoin de quoi que ce soit pour encourager son égo plus que démesuré, ensuite, parce que... oui, ça me fait chier de l'avouer mais bon c'est vrai, j'aime notre petit jeu, et j'ai pas vraiment envie que ça s'arrête... Mais bon, vous le gardez pour vous, hein, l'autre tête à claque a pas forcément besoin de le savoir pour autant.

Je suis sûre qu'il est sérieux quand il me demande vraiment d'énumérer les cent raisons qui font de lui un connard fini... ou en tout cas contribuent au fait que lui et moi, ça ne fonctionnera absolument jamais sur la durée. Sa main caresse toujours nonchalamment la mienne, et je continue de prétendre ne pas le remarquer, comme si c'était possible.

Tu l'auras voulu
, je prends une grande inspiration comme on le ferait avant de se lancer dans un discours à rallonge. T'es un connard fini, tu es narcissique, tu ne peux pas t'empêcher de draguer tout ce qui bouge, tu t'énerves dès que les choses ne vont pas dans ton sens, tu ne prends jamais rien au sérieux, tu as une haleine épouvantable le matin, tu n'es pas fichu de cuisiner ou de faire le ménage, tu penses être un meilleur joueur que moi alors que je t'envoie dans le cirage tous les deux matchs... tu veux vraiment que je continue ?

Je suis sincère. Tous ces défauts font bel et bien partie de ce qui m'horripile chez Rudolf Brand. Et malheureusement... c'est aussi ce que j'adore chez lui. Tout en énumérant ses défauts, je dois bien admettre que je ne voudrais pas qu'il change le moindre d'entre eux. Et pourtant, bon sang, chaque fois qu'on est ensemble, ça me sort par les trous de nez.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Rudolf Brand
▌ Messages : 357
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31,75 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Sebastian Stan

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeJeu 6 Déc - 17:57


Le fair-play, c'est pour les faibles
O

ui, Rudolf ne s'en cachait pas, il l'avait voulu, et il était ravi d'entendre Gwendolyn entrer dans son petit jeu. Elle aurait tout à fait pu se dégonfler.. mais non. Enfin, en vérité, non, elle ne se serait jamais dégonflée : on parlait de Gwendolyn Morgan... Et Gwendolyn Morgan ne se dégonflait jamais... c'était d'ailleurs l'une des choses qu'il aimait tant chez elle (et en ce qui le concernait, il pouvait en citer des centaines, des compliments comme ça... mais l'inverse aussi, bien évidemment). Alors il l'écouta, attentivement, sans perdre son sourire une seule seconde : il faut dire que la jeune femme ne lui apprenait pas grand chose. Rudolf avait conscience de ses défauts comme de ses qualités... et le pire, c'est qu'il en était véritablement très fier.

Bon, connard ou pas, ça se discutait, mais il pouvait bien admettre qu'il avait agi comme tel avec Gwendolyn, et plus d'une fois. Et il était convaincu qu'elle adorait ça. Narcissique, c'est clair qu'il était, il s'adorait, c'est rien de le dire... mais après tout, ce n'était pas de sa faute s'il approchait la perfection, pas vrai ? Il était un coureur, ça aussi, il ne s'en cachait pas, il aimait plaire et charmer, et ne voyait pas vraiment de raisons de s'en priver, pour la peine. Cela dit, pour sa défense, même s'il était un don Juan, avec elle, il n'avait jamais été infidèle... dans ces courts laps de temps où elle n'était qu'à lui, pourquoi irait-il voir ailleurs, en même temps ? Il était le dernier pour les tâches ménagères, c'est vrai, mais après tout, pourquoi s'en soucierait-il si on pouvait le faire à sa place... quant au fait de prétendre être un meilleur joueur qu'elle, est-ce que c'était de sa faute si c'était la vérité ?

Finalement, le seul reproche qui sut légèrement le faire grimacer fut la remarque concernant sa mauvaise haleine. Mais honnêtement, il ne la prenait pas réellement au sérieux. Il fallait bien qu'elle complète avec quelques inventions, si elle voulait vraiment atteindre la centaine. Et d'ailleurs, elle s'arrêta en chemin, loin du compte... et il avait très envie de l'encourager à continuer, mais d'un autre côté... ils pouvaient bien passer à autre chose, non ? Il estimait que oui pour sa part.. Et puisqu'elle laissait docilement sa main caresser la sienne, il estimait que elle aussi.

-Je pourrais t'écouter parler toute la nuit, tu sais...
Il fit glisser ses mains sur sa jambe. Il avait définitivement envie de passer à la vitesse supérieure. ... A moins que tu aies d'autres suggestions.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gwendolyn Morgan
▌ Messages : 268
Humeur :
Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 28 cm
Camp: Neutre
Avatar: Margot Robbie

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitimeMer 16 Jan - 11:31

Le fair-play, c'est pour les faibles

Rien ne semble pouvoir atteindre Rudolf Brand en cet instant. Et je n'en suis pas vraiment surprise, même si je sais qu'il peut être sacrément susceptible quand il le décide. Pour peu que notre relation reprenne de plus belle et que nous osions entrer dans n'importe quelle routine, tout part en couilles alors. Quand se chambrer, avant, avait des allures de parade prénuptiale, ça finit en véritable combat duquel ni nous ni nos égos ne sortirons indemnes. Sauf que là, il ne cherche qu'à me séduire. Je ne serais pas franchement étonnée qu'il n'ait pas écouté un seul mot de ce que je viens de dire. Pourquoi se donner ce mal, hein, puisque tout ce qui importe pour lui, c'est de me mettre dans son lit.

Et ce qui me soule par dessus tout, c'est qu'en cette seconde, j'en meurs d'envie moi aussi. Mais il n'en est pas question. Je sens que mes arguments cèdent sous le poids de ses caresses, de son regard... C'est trop pour moi, parce que je suis beaucoup trop faible. Je l'observe. Mon regard se perd un instant dans le sien, et finalement, je pousse un profond soupir, aussi bien agacée contre lui que contre moi-même, pour tout vous dire. C'est toujours comme ça que ça se passe, entre nous. Je me dis toujours que, quand même, je vais être plus forte que ça, que j'en suis pas au point d'accepter autant de conneries de sa part sans broncher et en tombant presque mécaniquement dans ses bras, et la seconde d'après, ça loupe pas, je me fais avoir comme l'attardée que je suis et je lui lèche les pieds... ou autre chose. Mais bordel, c'est plus fort que moi.

Tu fais vraiment chier,
je soupire.

Et avant de lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit, je m'empare de ses lèvres et met autant de fougue à l'embrasser que je n'en ai usé à l'insulter quelques secondes plus tôt. Je ne sépare ses lèvres des miennes qu'après un moment, pour venir agripper son poignet.

Suis-moi, et ferme-la, surtout.


Pour l'entraîner dans ma chambre, où nous allons finir la soirée. Tant pis pour mes bonnes résolutions, je reprendrai mes esprits demain matin.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Gwendolyn Morgan
You can join the team
Or you can bitch and moan
You can live the dream
Or you can die alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Empty
Message#Sujet: Re: Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)   Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le fair-play, c'est pour les faibles (Rudolf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Hentaï RP
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-