AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mar 21 Aoû - 13:17

Il faisait chaud en ce début de soirée. Gidéon avait bien l'intention de profiter de ce repos jusqu'au dernier instant. Rien de prévu au programme pourtant, si ce n'est flâner et pourquoi pas finir sa soirée aux trois balais. Il en avait pris l’habitude. Lui qui était devenu un pilier de bar, avait un coup de cœur pour celui-ci en particulier...et peut être aussi pour l'une des serveuses. L'ambiance était assez souvent bonne et comme il s'agissait d'un lieu incontournable pour accéder au monde des sorciers, il voyait beaucoup de monde passer. Lui qui était très sociable avait en effet rencontré bon nombre de sorciers et sorcières en tous genres, en ce lieu.

Toujours souriant, et pour le coup, distrait par ses pensées, il mis du temps à apercevoir Phèdre qui marchait dans sa direction. Du fait de sa grande taille, il était coutume que l'homme repère rapidement certaines personnes, pour peu qu'il les recherche. cependant c'était surtout lui qui était visible de loin, et qu'on ne manquait pas.
Au travers d'un groupe d'une dizaine de personnes marchant devant Gidéon, Phèdre se frayait un chemin. Il la voyait maintenant et lui adressa un immense sourire, perdu entre la surprise et l'excitation. I ne l'avait pas vue depuis très longtemps.

Les deux amis se connaissaient depuis leur entrée à Poudlard et Gidéon, la découvrant froide, distante, sérieuse, et ne la voyant jamais sourire, s'était dit qu'elle devait surement beaucoup souffrir. Il dut user de patience et de persévérance pour enfin gagner son amitié. Plusieurs années s'étaient écoulées durant lesquelles il passa de inconnu un peu agaçant à un véritable ami.
Oh Phèdre ne souriait certes que rarement, même avec lui, mais elle pouvait au moins se confier. Puis arriva la fin de leurs études et chacun pris une voie différente. Ils se voyaient de temps en temps, mais beaucoup moins ces derniers temps. La raison s'appelait Aaron, un collègue de Gidéon qui lui paraissait très antipathique et désagréable, mais qui était en couple avec Phèdre.

La voir ainsi là, dans la rue et seule, lui fit un immense plaisir.

"Oh bonjour Phèdre, quelle bonne surprise!"
lui dit-il lorsqu'elle fut à sa portée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mar 21 Aoû - 19:46


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
P
hèdre n'en revenait pas. Elle avait lutté, pour ça. Des années qu'elle cherchait à gravir les échelons au sein de la Gazette du sorcier, à faire ses preuves, à montrer qu'elle était capable de rédiger des articles de qualité et qu'elle devait être reconnue en tant que telle. Et à chaque fois, elle s'exposait à la mauvaise foi de son rédacteur en chef qui trouvait toujours à y redire. Phèdre était peut-être trop orgueilleuse, ce n'était pas à exclure, mais elle était convaincue d'être douée, et de n'être maintenue à l'écart que parce qu'elle était une femme, autrement dit une potiche aux yeux de cet arriéré misogyne. Mais cette fois, cette fois, elle avait obtenu gain de cause. Elle n'en revenait pas elle-même, tant elle avait fini par l'espérer sans plus y croire, et pourtant, c'était là, sous ses yeux, une double page de la Gazette consacrée à son entretien avec Ignatius Tuft, le fils de madame la ministre. Pour le coup, Phèdre était vraiment fière d'elle, et elle avait bien l'intention de fêter ça. Elle comptait bien rendre une petite visite surprise à Aaron pour célébrer cela comme il se doit. Leur relation était toujours un secret, et elle savait bien qu'elle devait rester prudente, mais dans tous les cas, une petite visite à l'improviste, si elle prenait bien garde à ne pas être suivie, ne pouvait faire de mal à personne, pas vrai ?

Elle se dirigeait donc vers le Chaudron baveur, pas pour y boire un verre (même si elle l'aurait pu pour célébrer sa victoire - elle n'avait rien contre la boisson en elle-même, seulement contre les buveurs invétérés qui se gâchaient au profit de l'alcool, sans même s'en rendre compte), mais pour franchir le passage qui la mènerait au chemin de traverse, et donc à Gringotts, où il était très probable que Aaron soit en train de travailler. En chemin, elle croisa un visage familier. Il s'agissait de Gidéon, un vieil ami, que Phèdre appréciait beaucoup, mais duquel elle s'était éloignée, en grande partie parce qu'elle ne cautionnait pas sa passion grandissante pour l'alcool.

-Salut Gidéon. Tu ne te rendais pas encore au Chaudron baveur, j'espère ?

Elle savait que le jeune homme avait la fâcheuse tendance à y passer beaucoup trop de son temps, et elle n'aimait vraiment pas ça.



code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Jeu 30 Aoû - 1:39

Phèdre semblait particulièrement radieuse en ce jour. Gidéon le lui souhaitait. Ce n'était pas le genre de femme à beaucoup s'exprimer et elle n'avait pas connu la vie la plus heureuse non plus. Alors où qu'elle se rende, il espérait que sa joie persiste. Ca faisait un bon moment qu'ils ne s'étaient pas vus mais il avait toujours autant d'affection pour elle.

Lorsqu'il avait commencé à fréquenter les bars il y a un bon bout de temps déjà, il s'était découvert une passion pour certains alcool, surtout pour le whisky et la bière. Depuis il a développé un réel problème, presque une addiction. Sa passion lui prend beaucoup de temps. Bien qu'il puisse boire de grandes quantités d’éthanol sans en ressentir les effets, il est vrai qu'il en profitait un peu trop. Bien qu'il puisse se passer d'alcool pendant plusieurs jours, et qu'il ne buvait que très rarement chez lui, il aimait se rendre aux trois balais lorsqu'il en avait l'occasion.

Mais pour le coup, il comptait vraiment flâner, surement sur le chemin de traverse, avant de s'y rendre. Et puis l'une des raisons principales de ses venues au bar ne commençait pas son service avant quelques heures.
A cette pensée, Gidéon se sentit idiot. Il pensait vraiment trop à cette jolie serveuse qui était "juste" une amie. Il fallait qu'il l'enlève de son esprit, d'autant plus qu'elle était trop jeune pour lui.

Il reporta donc son attention sur Phèdre. Il ne voulait pas lui mentir mais en même temps il n'avait pas prévu de se rendre aux trois balais tout de suite donc autant la rassurer.
Il lui sourit alors, penchant la tête dur le côté

"Non, ne t'en fais pas, je suis en repos, donc je pensais me balader un peu et flâner devant les boutiques."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Jeu 30 Aoû - 19:25


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
P

hèdre tenait bien trop à son indépendance pour ne pas respecter celle des autres. Mais en certaines occasions, elle estimait qu'elle ne pouvait faire autrement que d'y mettre son grain de sel et d'intervenir. Quand elle voyait quelques-uns de ses rares amis se ruiner le moral et la santé, elle était incapable de demeurer indifférente, et quand la jeune femme faisait le choix d'intervenir, elle n'y allait pas de main morte. Seth pourrait très certainement en témoigner tant elle n'avait pas lâché d'une semelle son meilleur ami après la mort de sa petite amie, le voyant sombrer dans un état dépressif de plus en plus alarmant. Elle avait insisté, elle ne l'avait pas lâché, elle lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres, mais résultat des courses, Seth allait mieux... Même, à la limite, il semblait presque aller trop bien (mais forcément, découvrir que Pomona n'était pas morte en réalité avait dû aider - sauf que Phèdre ne l'avait pas, elle, cette information)... Et ça n'allait malheureusement pas durer.

De même, voir Gidéon sombrer dans l'alcool l'avait mise dans tous ses états. En même temps, avoir vu son incapable de père sombrer lamentablement, en proie à des démons similaires, n'avait pas aidé. Sauf qu'en ce qui concernait le jeune homme, la journaliste avait clairement le sentiment qu'il n'écoutait ses avertissements que d'une oreille distraite et n'en avait finalement que faire. Quoi de mieux pour la mettre en rogne, hein ?

-T'es sincère ou t'as juste changé tes plans à la dernière minute parce que tu viens de me croiser ?
demanda-t-elle, n'oubliant pas au passage d'afficher un certain scepticisme à l'adresse de son interlocuteur.

Elle devrait le croire sur parole et ne pas insister (d'autant plus que, pour le coup, il disait effectivement vrai, mais ça, puisqu'elle ne pouvait pas lire dans ses pensées, elle n'avait aucun moyen de le savoir) mais elle n'y pouvait rien. L'exemple de son père, une fois encore, l'avait rendue particulièrement défiante quand il était question de croire sur parole un alcoolique.

-Tu avais l'intention de visiter une boutique en particulier ? Je t'accompagne ?


Bon, c'est vrai, cette proposition n'était pas innocente et elle la formulait dans l'optique de pouvoir le fliquer un peu, mais pour tout dire, elle avait quand même envie de passer du temps avec son ami, quand ils ne se prenaient pas la tête, ils s'entendaient à merveille, après tout.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Ven 31 Aoû - 23:32

N'était-elle pas attachante? Gidéon pencha la tête sur le côté, un sourire attendri sur le visage. Il connaissait bien Phèdre et lorsqu'elle faisait des remontrances, c'était souvent qu'elle s'inquiétait pour la personne et qu'au final elle l'appréciait. L'immence homme était touché par cette déclaration d'amitié cachée dont elle faisait preuve. Et au grand jamais il ne souhaitait lui faire du mal. Mais il aimait l'alcool et ce n'était pas un menteur. Il voulait juste profiter de sa passion tant qu'elle ne portait préjudice à personne. Il en souhaitait de même pour tout le monde et principalement ses proches. Vivre bien, vive et pas survivre, vivre en profitant de la vie. Il a été témoin de nombreux malheurs touchant des proches qui s'étaient confiés et, bien que lui même n'avait connu que peu de drames, il restait une oreille attentive et réconfortante pour quiconque le souhaitait.
Phèdre était ce ceux qu'il fallait approcher en douceur, comme un animal blessé et sauvage. Elle non plus n'était pas de ceux que l'on pouvait dresser. Tout comme lui, elle n'allait pas changer pour quiconque, et il aimait beaucoup son trait de caractère. C'est pour cette raison qu'il ne souhaitait pas lui mentir, à elle plus encore qu'à n'importe qui.

"Tu sais bien que je ne te mentirai pas"

Je lui réponds avec toute la gentillesse que je possède. Il m'a fallut beaucoup de patience pour faire de Phèdre mon amie, et je n'ai aucunement l'intention de briser ce lien.

Visiter une boutique avec elle? j'en serai ravi, mais je dois réfléchir à ce que j'aimerai voir du coup. Moi qui comptais me rendre où mes grands pieds me porteraient...Je vais bientôt voir Hagrid, et je pensais lui trouver un bon livre sur le jardinage. Ca serait un bon début

"Je cherche un livre à offrir à un ami, je serai ravi que tu m'accompagne, mais tu ne m'as pas dit ce que tu faisait ici, tu as surement mieux à faire qu'accompagner un grand gaillard comme moi, non?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Sam 1 Sep - 9:41


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
P

hèdre se contenta d'afficher un fin sourire quand Gidéon lui dit qu'elle savait bien qu'il ne lui mentirait pas. Est-ce qu'elle le savait réellement ? Elle avait envie de le croire, parce qu'elle tenait à leur amitié et qu'elle avait envie de penser qu'il la respectait suffisamment pour ne pas lui asséner tout un tas de bobards. Mais c'était aussi quelque chose qu'elle avait vécu, les mensonges supposés la protéger qui étaient devenus invivables au fil du temps. Elle n'avait pas envie d'attribuer à son ami toutes les tares de son géniteur, loin d'elle cette idée, même, mais elle ne pouvait pas, malgré tout, s'empêcher d'y penser, et ce n'était bien évidemment pas une pensée très plaisante. Enfin, elle allait lui laisser le bénéfice du doute pour le moment. Elle se doutait bien que ce n'était pas cette simple entrevue qui allait empêcher Gidéon de se rendre au Chaudron baveur quand elle aurait le dos tourné, mais là il semblait d'excellente humeur et parfaitement sobre, alors autant en profiter, pourquoi pas ? Encore qu'elle avait le sentiment qu'il se cherchait des excuses quand il lui disait qu'elle avait sûrement mieux à faire que de l'accompagner.

- Je devais faire un truc, à la banque,
répondit-elle très laconiquement, mais ça peut attendre.

Oui, ça pouvait attendre, mais pas trop quand même, parce qu'en vérité, Phèdre avait vraiment hâte (pour ne pas dire besoin) de retrouver Aaron. Mais elle ne pouvait se permettre d'en discuter avec Gidéon, d'une part parce que sa relation avec Aaron devait demeurer un secret (même si cette perspective était bien loin d'être plaisante à ses yeux), d'autre part parce qu'elle savait que Gidéon et Aaron ne pouvaient pas s'encadrer, alors autant ne pas mettre d'huile sur le feu. Elle se rattraperait plus tard. Pour l'heure, elle allait profiter de cette rencontre inattendue au maximum, et ça ne lui ferait pas de mal de faire le plein de bouquins au passage.

-J'espère qu'il est pour moi, le livre, je te rappelle que mon anniversaire, c'est bientôt.

Bon, bientôt, tout était relatif, puisque Phèdre était née en juillet, mais ce n'était jamais qu'une simple boutade, quoi qu'il en soit. En fait, elle voulait surtout savoir à qui ce cadeau devait être destiné.




code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Ven 7 Sep - 1:32

Gidéon était en effet loin d'être un grand menteur. Il lui était arrivé à plusieurs reprises de s'attirer des ennuis pour ce simple trait de caractère. Il n'aimait pas mentir et s'y prenait très mal. Mais parfois il en était contraint et c'était alors pour lui un exercice d'une extrême difficulté.
Cependant c'était dans la nature de son amie de rester vigilante et stricte pour ce qui était de son addiction à l'alcool. Le grand homme en connaissait vaguement la raison. Il l'avait plus déduit qu'entendu clairement des rares confidences de la belle jeune femme. Elle s'exprimait peu sur elle même, mais il avait toujours été attentif à ses crispations, ses doutes, ses remontrances ou ses sourires. Phèdre avait un langage qui lui était propre et qu'il arrivait pas trop mal à comprendre. Il était toujours touché par sa manière de se protéger lorsqu'elle était à fleur de peau ou qu'un sujet lui déplaisait. Elle était bien différente lorsqu'elle était en défaut, en danger ou peinée par une situation, que lorsqu'elle était en colère ou déçue. Cette petite faiblesse cachée par sa grande force, c'était une des choses qu'il aimait le plus chez elle.

C'était le début de soirée et Phèdre lui annonçait qu'elle devait passer à la banque. Alors bien qu'elle veuille l'accompagner à la librairie, ils ne devraient pas trop tarder si elle ne voulait pas arriver à Gringotts après la fermeture. Il songea à lui en faire la remarque mais elle ajouta qu'elle espérait que le livre lui soit adressé. Il eut un petit rire, plaçant sa grande main à quelque centimètres du dos de son amie et l'autre l'invitant à l'accompagner dans la direction qu'ils avaient convenue.

-"Ahah, non ce n'est pas pour toi. Et puis je ne te prendrai pas un cadeau en avance et en ta présence, ça gâcherait la surprise


Il lui lança un regard taquin

- Mon ami Rubeus vas passer à Londres dans quelque jours, j'aimerai lui trouver un livre de jardinage pour son potager. Mais nous ne devrons pas tarder si tu dois aller à la banque. Comme la librairie est sur ton chemin, on peut y aller, mais si ça te dit, je t'accompagne à Gringotts après."


Gidéon n'avait en effet pas la moindre idée de la relation entre son collègue amer et froid et elle, belle et stricte. Il ne s'attendait donc pas à ce qu'elle refuse sa proposition. Lui était déjà parti dans son esprit, en quête d'un cadeau pour l'anniversaire de la jeune femme. Il n'avait pas encore trouvé de cadeau qui pourrait vraiment lui plaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Ven 7 Sep - 19:04


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
B

on, à choisir, Phèdre aurait préféré que Gidéon soit en quête d'un cadeau pour son anniversaire à elle, même si elle se doutait bien que ce n'était pas le cas (sans quoi elle n'aurait pas abordé le sujet si légèrement, de crainte de le mettre dans l'embarras)... Parce qu'en entendant le nom de la personne à qui l'ouvrage était destiné, elle se crispa légèrement. Pas qu'elle connaisse Rubeus Hagrid personnellement, pourtant. Mas comme beaucoup d'autres, elle le connaissait de réputation : le demi-géant qui était devenu garde-chasse de Poudlard alors même qu'il avait été un temps enfermé à Azkaban pour meurtre. Certes, il avait été libéré, et innocenté faute de preuves disponibles, mais ce n'est pas pour autant que la jeune femme se montrait réellement plus tolérante ou indulgente avec ce garçon qu'elle ne connaissait pas. Déjà parce qu'il était un demi-géant, et qu'elle souffrait de sincères préjugés envers les individus de son espèce, ensuite parce que même si elle-même n'était pas une sainte, ça ne l'empêchait pas d'estimer qu'il devait bel et bien être un criminel de haut vol de son côté. Elle s'abstint de tout commentaire malgré tout. Si elle n'hésitait jamais à blâmer ses excès concernant l'alcool, il pouvait bien fréquenter qui il voulait, elle n'estimait pas que cela la concerne... tant qu'il ne faisait pas plus de conneries...

Donc, elle allait se retrouver à chercher un livre sur le jardinage pour un type concernant lequel elle n'avait qu'une très faible estime : rien de franchement glorieux, en définitive, mais puisque ça lui permettait de passer du temps avec Gidéon, après tout, pourquoi pas ?

-Tu passes déjà tes journées à Gringotts et tu voudrais encore m'accompagner ? Je vais t'épargner ça,
répondit-elle, qui se trouvait surtout une excuse afin de balayer doucement sa proposition.

Elle préférait clairement ne pas retrouver Aaron en présence de Gidéon. Déjà qu'en temps normal, elle le voyait en l'absence de qui que ce soit, mais en compagnie de Gidéon encore moins, déjà que ces deux-là ne pouvaient pas s'encadrer. A choisir, il s'épargnerait ce moment qui avait de fortes chances de se révéler par trop gênant.

-De toute façon, j'ai pas la tête à me soucier de chiffres et de gobelins, je me chercherais bien un livre pour moi aussi.

code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mer 26 Sep - 13:53

An ayant mentionné Rubeus, Gidéon crut sentir une légère crispassion chez son amie. Mais il n'en fit pas de remarque. Peut-être était-ce son imagination, ou peut être s'était-elle vraiment raidit. Dans tous les cas il connaissait bien l'avis de beaucoup de personnes au sujet de Hagrid. Lui avait la conviction que son ami était innocent et d'une gentillesse à toute épreuve. Mais il avait déjà vu assez souvent les maladresses du semi géant. Ce garçon bourru et pataud avec ses mouvements, pouvait faire peur à pas mal de monde si on ne creusait pas un petit peu sous sa carapace. Et c'était la spécialité du grand homme. C'est d'ailleurs comme ça qu'il a gagné l'amitié de Phèdre.

Il sourit, nostalgique de ses années à Poudlard.

Ce qui le surprit d'avantage était la réponse de la jeune femme. Elle ne voulait pas l'ennuyer à retourner à son lieu de travail alors qu'il était en repos. Pourtant elle savait qu'il était passionné par son job. Puis...elle n'était pas d'humeur à compter les galions? Mais c'était pourtant la raison pour laquelle elle voulait se rendre à gringotts. Enfin en tout les cas, la seule raison possible à ses yeux.

Il haussa un sourcil, pas franchement convaincu par sa réponse. Mais bon, après tout, elle voulait se trouver un livre, et si elle cherchait un moyen de se retrouver seule ou de lui cacher quelque chose, ça la regardait. Il haussa les épaules et se mit à chercher son livre pour Rubeus.

"Tu voudrais quoi comme livre? je peux peut être t'aider à trouver ce qui te conviendrait?"


Il prit un ouvrage intitulé "Les limaces, ces sales petites bestioles" il trouvait le titre assez sympathique pour le feuilleter un instant, attendant distraitement la réponse de Phèdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Jeu 27 Sep - 19:01


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
S

on mensonge déguisé n'eut pas l'air de véritablement convaincre Gidéon, mais malgré tout, il s'abstint de tout commentaire, et elle l'en remercia intérieurement. Elle n'avait aucune envie d'avoir à se justifier, et elle n'avait pas forcément envie d'inventer plus d'excuses. Si mentir n'était pas un problème pour Phèdre et qu'il n'était pas rare qu'elle le fasse, il faut tout de même le remarquer, elle se l'épargnait autant qu'elle le pouvait auprès des personnes à qui elle tenait. Et puisque Gidéon appartenait à cette catégorie, il avait le privilège d'obtenir un minimum de vérité, même si elle ne pouvait évidemment pas tout lui dire et gardait tout de même une grande part de secret qu'elle ne daignait pas lui confier même s'il mériterait sans doute de les entendre. Il préféra donc ne plus s'arrêter sur le sujet Gringotts (peut-être reviendraient-ils sur le sujet plus tard, mais à l'heure actuelle, il n'en était rien, et c'était parfait ainsi). Il préféra se concentrer sur l'ouvrage dont elle pourrait vouloir faire l'acquisition.

-Je n'y ai pas trop réfléchi,
répondit-elle tout d'abord.

Ce qui était la plus stricte vérité, bien sûr, car si Gidéon n'avait pas eu l'intention de se rendre chez Fleury & Botts, elle n'aurait pas eu tout à coup cette envie de lecture. Non, elle n'y avait pas trop réfléchi, effectivement, mais elle trouverait sans mal. Phèdre aimait beaucoup lire. C'est sans doute normal quand on est passionné d'écriture, et comme la plupart des journalistes, c'était le cas de Phèdre, même si elle considérait que sa prose ne faisait pas honneur à ce qu'il lui fallait rédiger pour la Gazette du Sorcier, qui franchement, à ses yeux, avait la fâcheuse tendance à la sous-employer, ce qui lui déplaisait évidemment profondément.

-Je pense que je vais me contenter de parcourir les rayons et y aller au coup de coeur. A moins que tu aies quelque chose à me conseiller ?


Elle se fiait sans trop de difficulté aux goûts de son ami, même si ces derniers se révélaient parfois nettement incompatibles avec les siens. Phèdre était quelqu'un de naturellement curieux, elle appréciait découvrir de nouvelles choses, alors ça ne la dérangerait absolument pas de découvrir de nouveaux ouvrages, sur lesquels elle n'aurait même pas posé les yeux autrement.

code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Ven 5 Oct - 15:17


Le changement de sujet prit effet instantanément. Phèdre ne voulant pas s’étaler dans des mensonges, et Gidéon laissant à son ami l'opportunité de garder ses secrets. Si son amitié avec cette femme lui avait appris quelque chose, c'était bien de la laisser respirer et ne pas chercher à tout savoir d'elle. Elle avait toujours eu cette part de mystère, même après avoir accepté cette étrange amitié. C'était également l'une des raisons pour lesquelles les deux anciens élèves de Poudlard se voyaient peu. Ils avaient ce genre d'amitié profonde mais distante. Gidéon avait toujours vu Phèdre comme un oiseau libre qui revenait de temps en temps mais qu'il était inacceptable de mettre en cage. Elle devait rester libre. Et quand bien même sa beauté glaciale se retrouvait dans sa personnalité, il avait déjà eu la chance de découvrir que derrière cette carapace se trouvait un cœur qui brûlait d'une timide flamme.

Gidéon était ce genre d'homme à regarder au fond des gens pour y trouver du bon. Il ne pouvait imaginer que le mal pur existait. Pour lui ce n'était que blessures et peur. Et si on passait assez de temps à rechercher le bon, on le trouvait en chaque personne. Ça ne l’empêchait pas de se sentir bousculé par certains, ou de se trouver face à des murs, ne lui donnant pas l'occasion de briser la glace.
C'était le cas de Aaron par exemple, qui s'était montré froid et cassant avec lui alors même qu'il tentait de se faire un ami. Si Gidéon ne le détestait pas, il avait pour lui une grande inimitié. Il sentait que cet homme n'était pas tout noir, mais ne montrait pas non plus de bon à la surface. Il était surement trop rongé par ses démons et ses problèmes pour se montrer ouvert aux yeux des autres. Il avait de la compassion pour les êtres comme celui qui avait conquis le cœur de son amie. Et s'il apprenait que Phèdre et lui étaient en couple, le grand homme prendrait surement immédiatement peur pour elle. Cette femme était encore trop froide, trop renfermée, et il pensait sincèrement que Aaron pourrait la tirer vers le bas et la plonger dans un mal-être profond.

Mais lui n'y pensait pas à ce moment là. Il songeait seulement qu'il n'était pas bon de questionner son amie, et que si elle décidait de lui dévoiler son secret, elle le ferait d'elle même. Il passa donc à autre chose, recherchant un livre susceptible de l’intéresser, et gardant son ouvrage pour Rubeus dans ses mains.

Il parcourut les rayons un instant et tomba sur un livre qui attira son attention. C'était un vieux livre, magnifiquement décoré. Tout en cuir brun et orné de volutes dorées. Il se figea un instant, persuadé d'avoir lu son nom à la place du titre. Mais celui ci venait de changer et affichait maintenant "Qui suis-je?"

Gidéon fut très surpris par ce titre si mystérieux. Il retourna le livre pour y lire le résumé mais rien. Il alla donc interroger son amie

"Ça te dit quelque chose ce livre? il est bien étrange"


Allait-elle aussi y lire son prénom? connaissait-elle déjà cet ouvrage? dans tous les cas il était assez intrigant pour susciter la curiosité chez ce grand sorcier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Ven 5 Oct - 19:03


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
I

ls entrèrent donc chez Fleury & Botts. Ce n'était pas exactement là que la jeune femme avait planifié de passer sa soirée mais soit, ce n'était pas comme si cela allait l'occuper des heures non plus, et elle pourrait toujours retrouver Aaron par après, en toute discrétion. C'était là l'un des aléas de sa vie avec Aaron, et elle avait appris à faire avec : ils ne pouvaient pas se contenter d'agir comme bon leur semblait en se moquant de tout le reste, ça ne pouvait pas fonctionner comme ça. Ils étaient obligés de réfléchir, de se cacher, et si le caractère clandestin de leur relation avait eu quelque chose de sincèrement exaltant dans un premier temps, elle devait bien admettre qu'elle s'en passerait bien, maintenant. Seulement, elle n'avait pas vraiment le choix, il fallait bien qu'elle se fasse une raison pour la peine, et pour la peine, elle agissait comme elle le faisait en cet instant... Et ce n'était pas déplaisant non plus. Se rendre à la librairie n'avait absolument rien d'une corvée pour elle, bien au contraire. Elle aimait lire... tout comme elle aimait écrire, et elle devait bien admettre qu'il y a bien longtemps qu'elle n'avait pas pris la peine de juste se poser afin de lire un bon bouquin.

Elle parcourait les rayonnages dans son coin, regardant un peu les ouvrages mis en avant. Elle reconnut le nom de certains de ses confrères de la Gazette du sorcier et cela la fit grimacer. Elle, ce n'était pas demain la veille qu'elle devait espérer se faire publier... bon, pour cela, il faudrait déjà qu'elle ait parachevé l'un de ses manuscrits, ce qui n'était évidemment pas le cas, mais passons... Elle garda sous le coude un ouvrage ou deux dont les couvertures et le synopsis lui avaient tapé dans l'oeil quand Gidéon l'interrogea sur un bouquin. Elle se rapprocha pour en examiner plus attentivement la couverture. Qui suis-je ? C'était tout... Bizarre, effectivement.

-C'est sûrement un attrape-nigaud, du genre développement personnel, quelque chose du genre...,
suggéra-t-elle, à son tour intriguée par l'ouvrage. En tout cas, j'en ai jamais entendu parler, ajouta-t-elle dans un haussement d'épaules. Aucune idée de ce dont il pouvait bien s'agir, effectivement. Y a pas de résumé ?

code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Dim 7 Oct - 1:04


Phèdre pensa qu'il s'agissait d'un attrape nigaud, et elle avait surement raison. Mais il était presque certain d'avoir vu son prénom s'afficher juste avant. Il s'agissait surement pour lui d'un enchantement posé sur l'ouvrage, afin d'interpeller le lecteur, comme il en avait été le cas pour Gidéon, le poussant ainsi à l'acheter par curiosité. Il n'était pas curieux à ce point, et ne sortirait probablement pas de Fleury & Botts avec.

"Non, c'est vide"

Répondit-il à son amie, lui montrant le dos du bouquin. Puis il l'ouvrit, curieux de découvrir ce qu'il en retournait. Il avança de quelques pages, recula, ouvrant chaque fois au hasard. Il en comprit qu'il s'agissait d'un roman expliquant l'histoire d'un homme mort, essayant de se souvenir de ce qui lui était arrivé... mais il s’appelait Gidéon...et il semblait avoir de nombreuses similitudes avec lui. Il referma l'ouvrage dubitatif.

"Je crois que c'est un sortilège lancé sur le livre pour permettre l'histoire plus immersive. Regarde...

il ouvrit le livre pour lui montrer un passage montrant son nom et une rapide description, un jeune homme très grand, un peu pataud dans ses mouvements , protecteur... et répondant au nom de Gidéon. Le livre le décrivait plutôt bien.

"Quand j'ai pris le livre, j'aurai juré lire mon prénom à la place du titre. Et maintenant, je le vois dans le livre, le personnage principal, il est exactement comme moi, et il a le même prénom et c'est aussi le narrateur... mais ce qui est moins marrant c'est que... j'ai feuilleté le bouquin, et je crois que ce personnage est mort et qu'il essaye de mener son enquête.

Il marqua une pause, regardant Phèdre avec un léger sourire incrédule.

"c'est super glauque. Mais pas idiot comme astuce de vente. Je n'aurai jamais pensé à ça. t'as déjà vu un tel livre?"

Il ne comptait toujours pas acheter ce livre, mais Gidéon était partagé entre la surprise, et le malaise. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un best seller, c'était un style particulier, et il se demanda ce qu'en pensait son amie. Il lui tendit l'ouvrage, se disant qu'elle en ferait ce qu'elle voudrait, mais tout de même pas très enthousiaste à l'idée de la savoir lire une fiction réaliste sur une jeune femme.

Afin de chasser cette idée, son regard s'était déjà remis à chercher un livre moins... glauque pour Phèdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Lun 8 Oct - 18:58


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
R

ien en quatrième de couverture, soit. Au moins, ce bouquin s'épargnait-il les accroches aguicheuses qui avaient le don de lui hérisser le poil et que l'on retrouvait bien trop souvent dans la revue de presse de la Gazette, à son grand agacement. Ceci dit, ce bouquin ne lui inspirait pas confiance pour autant et elle restait sur sa position : pour elle, un livre avec cette tête là, sans synopsis, c'était forcément là pour appâter les plus curieux. C'était pas con, surtout que le bouquin s'était trouvé deux cibles dignes de ce nom, puisque Phèdre tout comme Gidéon restaient d'un naturel curieux. En tout cas, Gidéon ne résista pas à l'envie de l'ouvrir et de le parcourir en diagonale, avant d'anoncer à son amie que l'ouvrage avait dû être ensorcelé de sorte à faciliter l'immersion du lecteur dans l'histoire qui était racontée.

Définitivement curieuse, Phèdre y mit le nez à son tour tandis que Gidéon y résumait ce qu'il avait lu. Effectivement, le concept était un peu glauque, mais l'idée était diablement intelligente, et en parcourant les pages du livre, ce ne fut pas le nom de Gidéon qu'elle trouva, mais bel et bien le sien... C'était assez désagréable, comme si en un geste ce livre avait accès à des informations très personnelles... Et qui sait si ces informations ne finissaient pas par être répertoriées quelque part à la longue ? A cette pensée, la jeune femme afficha une légère grimace et referma le bouquin d'un claquement sec. Bon, très peu pour elle, elle allait plutôt s'épargner une telle lecture, elle avait l'intuition que ça valait clairement mieux... Et elle défendrait Gidéon d'acheter l'ouvrage si l'idée devait lui traverser l'esprit.

-Non, jamais... mais j'avoue que c'est intrigant...
Phèdre, dans un sursaut de lucidité, fouilla dans son sac à main et en tira une plume de poche et un carnet dans lequel elle griffona rapidement les références de l'ouvrage... pour peu qu'elles soient fiables. Sans vouloir l'acheter, elle pouvait reconnaître que ça pouvait faire l'objet d'un article de presse intéressant. Je pense que je vais me contenter d'un roman plus classique, je déteste qu'on décide à ma place, ajouta-t-elle dans un fin sourire.

Devenir le protagoniste de ce bouquin mais ne pouvoir pas influer davantage dessus, très peu pour elle. Autant écrire son propre livre directement.
code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mer 10 Oct - 1:38


Gidéon cherchait déjà un livre moins oppressant pour son amie, mais aussi pour se changer les idées. Il n'aimais pas non plus être le personnage principal mort dans un livre. C'était très désagréable pour lui. Il ne put s’empêcher de penser à son petit frère ou sa petite sœur qu'il aurait eu s'il n'était pas mort avant d'avoir fait entendre son premier cri. Il sursauta alors que Phèdre venait de fermer le livre d'un claquement, puis soupira un instant, faisant chasser cette pensée. Il regarda alors l'écrivaine prendre des notes, et se félicita intérieurement d'avoir trouvé de quoi piquer sa curiosité. Mais il fut d'autant plus soulagé de la voir reposer ce livre, bien trop angoissant finalement pour lui. Il n'aimait pas no plus ce sentiment qu'on puisse être dans sa tête, le cerner aussi facilement et surtout le contrôler. Mais il n'était pas aussi dérangé à cette idée que ne pouvait l'être Phèdre.

Il sourit à sa réponse, sachant à quel point elle détestait effectivement qu'on puisse prendre des décisions pour elle. Il aimait la voir sur sa réserve comme en cet instant, car il voyait en elle sa force et ses faiblesses. Il voyait en elle son besoin de contrôler les choses et sa peur du lâcher prise si elle ne l'avait pas décidé elle même. Gidéon savait que Phèdre avait souffert à cause de l'alcool dans sa vie. Mais il pensait aussi que le fait que boire pouvait rendre les gens différents, leur faire perdre le contrôle et les transformer, était un facteur aggravant à son aversion.

Il voyait cette femme assez forte pour se protéger, assez indépendante pour faire ses propres choix, mais aussi avec ses blessures, ses peurs. Et maintenant qu'il la connaissait, Gidéon la trouvait très touchante par moments, au travers de sa froideur apparente.

"Je te rejoins, cherchons quelque chose de moins perturbant et de plus intéressant."
Il lui fit donc un sourire attendrit, puis retourna à ses recherches. Il ne savait vraiment pas quoi lui trouver. Phèdre lisait tellement qu'il risquait fortement de tomber sur quelque chose qu'elle avait déjà, ou de faire un mauvais choix. Lui, ce qu'il espérait, c'était de pouvoir un jour tenir entre ses mains un ouvrage au nom de Phèdre Snowden. Il le lui souhaitait tellement.

C'est alors qu'il repensa à un livre qu'on lui avait conseillé, écrit par une française. Il était pour le moment peu connu. Gidéon espérait qu'elle ne l'ait encore jamais lu et qu'il lui plairait. El se mit alors à chercher ce livre dans les rayons et tomba finalement dessus.

"Tiens, qu'est ce que tu penses de ça?"
Il lui tendit le livre en question, un gros ouvrage avec de rares illustrations fines et simples

"C'est une biographie romancée sur une sorcière qui a voyagé pour découvrir différentes tribus nomades. Ça explique ce qu'elle en a appris et comment ces peuples, l'ont accueille. Il y a des recettes de cuisine, des explications de soins avec des plantes... c'est plutôt complet je trouve."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mer 10 Oct - 19:51


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
A

u fond, se retrouver face à un écrit perturbant n'était pas forcément pour déranger Phèdre, bien au contraire. La jeune femme aimait les challenges, elle aimait mettre son esprit voire ses angoisses à l'épreuve, c'était sans doute pour cette raison qu'elle ressentait un attachement tout particulier pour les récits horrifiques et n'éprouvait pas de réserve à couvrir les faits divers parfois les plus sordides... mais elle acceptait cela dit d'être perturbée tant que c'était dans une moyenne mesure, tant que ça concernait les autres et pas elle, tant que ça la touchait sans l'atteindre... Et donc, ce bouquin n'atteignait qu'à moitié ses objectifs avec la jeune journaliste. Même si elle était suffisamment intriguée pour enquêter sur la question, elle n'avait pas l'intention de lire davantage. Et elle suivrait sans problème les recommandations de son interlocuteur. Même si elle était peut-être plus à même que lui en matière de lecture. Non pas qu'elle remette en question la culture de son interlocuteur, elle ne se le permettrait pas. Mais son métier faisait qu'elle lisait tout simplement beaucoup et entendait bien souvent parler des dernières parutions avant même qu'elles ne soient en librairie.

D'ailleurs, Gidéon avait déjà jeté son dévolu sur un nouvel ouvrage, elle le suivit et jeta un oeil attentif au livre en question. Elle en avait entendu parler, effectivement, de ce livre, et il avait attisé sa curiosité, mais elle n'en avait encore jamais entendu parler. Toute journaliste qu'elle était, elle préférait les oeuvres de fictions aux ouvrages documentaires ou aux témoignages, peut-être parce qu'elle en voyait trop souvent dans le milieu du journalisme... Mais ça ne l'empêchait pas de se laisser tenter quand le sujet était vraiment intéressant. de toute manière, elle dévorait absolument tout ce qui lui passait sous la main, c'était presque une drogue pour sa part.

-Je crois que j'ai entendu parler de cette auteure, effectivement
, répondit-elle avec un fin sourire. Elle feuilleta l'ouvrage pour la pein, et elle devait bien reconnaître qu'il était richement illustré et semblait particulièrement complet. Je crois que je vais suivre ton précieux conseil, ça me donnera peut-être des idées de destination, il serait grand temps que je prenne des vacances...

Même si Phèdre était très curieuse, la jeune femme n'était pas une grande voyageuse. Pour tout dire, elle n'avait pas le temps de prendre des vacances, ou plutôt, elle n'en prenait clairement pas le temps.
code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mar 16 Oct - 1:04


Gidéon fut ravi d'avoir pu conseiller son amie sur un ouvrage. Lui lisait surtout des romans fantastiques, mais restait un lecteur occasionnel à l'instar de Phèdre. Il savait donc qu'elle avait déjà lu depuis longtemps les livres qu'il connaissait. Surtout qu'il était du genre à se laisser séduire par la couverture et le résumé, ou par les conseils de certains proches. Il s'agissait donc souvent de livres connus, qu'ils soient récents ou non. Alors quand Phèdre lui avait demandé de l'aider à trouver un livre, il s'était senti un petit peu perdu. Cependant ils avaient pu découvrir cet étrange ouvrage enchanté, elle avait pris des livres ou noté des noms, lui avait trouvé un cadeau pour Hagrid et finalement son conseil d'ouvrage pour Phèdre lui avait convenu. Donc finalement tout se passait bien.

Il se jura tout de même de lui trouver un cadeau d'anniversaire autre part que dans une librairie. C'était un risque trop grand de lui prendre un livre qu'elle avait déjà dans sa collection. Mais alors qu'allait-il lui offrir? La question revenait. Il devrait y songer. Heureusement il lui restait encore du temps.

C'est alors qu'elle parla d'idées de voyage. Gidéon en fut interloqué. Il ne se souvenait pas l'avoir jamais entendue parler de voyages. Il la pensait surtout solitaire, déterminée, indépendante et travailleuse. Ce grand sorcier pensait sincèrement que ce n'était pas dans ses envies. Lui voyageait beaucoup avec son travail, et il aimait beaucoup découvrir d'autres pays, d'autres cultures. Mais finalement la curiosité de son amie et l'envie d'écrire son livre pourraient l’inciter à voyager, dans le but d'être plus précise dans ses propos s'il devait se passer ailleurs qu'à Londres.

Il haussa donc les épaules à ces pensées intérieures, parcourant à nouveau les rayons et piles de livres.

"-Tu recherches d'autres livres?" Demanda-t-il distrait

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Mer 17 Oct - 17:52


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
G

idéon ne daigna pas même commenter les propos de son amie quand celle-ci suggéra qu'elle devrait envisager de prendre des vacances, et de partir, tant qu'à faire, à l'étranger. Elle pourrait s'en formaliser, mais pas vraiment, elle avait beau être curieuse, elle était la dernière à creuser les sujet qui ne l'intéressaient pas réellement, et elle n'aurait clairement pas reproché à son interlocuteur de ne pas vouloir en savoir plus. D'autant qu'il la connaissait très bien, mieux que beaucoup d'autres, sans doute devinait-il, au fond, que même si elle évoquait l'une ou l'autre perspective de voyage, elle ne partirait sans doute jamais, parce qu'elle était bien trop occupée pour cela et incapable de prendre du temps pour elle (ceci dit, s'évader un temps avec Aaron à un endroit où tout le monde se moquerait de les voir ensemble avait de quoi titiller son imagination.

C'était cela, au final, qui l'attirait dans le voyage, bien plus que la destination : l'anonymat et la tranquilité). Alors elle n'insista pas plus à ce sujet. De toute manière, c'est un fait, elle n'aurait pas eu grand-chose à dire quoi qu'il en soit. Alors elle répondit plutôt à la question suivante de Gidéon, balayant la pièce du regard, y réfléchissant tout de même un peu, mais aucune couverture ne lui attirait l'oeil, de près ou de loin.

-Non, je vais me contenter de ça pour l'instant
, répondit-elle dans un sourire en désignant l'ouvrage que son interlocuteur lui avait aimablement conseillé.

Elle avait plusieurs ouvrages à finir en même temps, Phèdre étant de ces personnes qui avaient tendance à se lancer dans la lecture de plusieurs oeuvres en même temps. Oui, elle allait se contenter de cela, effectivement. L'objet livre n'était pas bien épais, elle l'aurait sans doute fini rapidement, mais de toute façon, il était suffisamment fréquent que Phèdre se retrouve sur le chemin de traverse pour qu'elle trouve une autre occasion de se rendre chez Fleury & Botts. La pêche aux livres avait été fructueuse, c'était définitivement tout ce qui comptait, en ce qui la concernait.

-Et toi, tu as trouvé ton bonheur ?
l'interrogea-t-elle avec un léger sourire.
code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Jeu 18 Oct - 1:12


En effet, Gidéon n'avait pas pensé à interroger son amie sur  son allusion au voyage. Ne la sachant pas en couple, il ne savait rien de son envie de s'évader avec Aaron pour profiter de lui sans se cacher. Lui connaissait Phédre travailleuse et ambitieuse. Il savait qu'elle était toujours en train de bosser sur son projet ou un autre. De ce fait, il songeait bel et bien que parler de voyage serait la seule chose qu'elle déciderait de faire. Sauf si ce voyage était lié à son travail.

"Oui j'ai tout ce qu'il me faut pour le moment" dit il avec un sourire, tenant dans sa main le livre qu'il avait trouvé pour Rubeus

Mais réfléchissant à nouveau à cette phrase qu'elle semblait avoir dit de manière distraite, Gidéon se posa alors quelque réflexions. Il n'avait pas vu Phèdre depuis longtemps et ne l'avait que très rarement vue faire une pause et se détendre. Peut être ressentait-elle vraiment ce besoin de vacance? Après tout elle restait humaine. Peut-être se sentait-elle submergée au travail. Elle qui travaillait tout le temps n'avait que peu l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes, et bien qu'elle était très indépendante, elle pouvait tout aussi bien se sentir seul et souhaiter rencontrer un homme.

Alors qu'ils s'ajoutèrent à la file d'attente pour passez à la caisse, le grand homme se retourna vers la jeune sorcière, fronça légèrement les sourcils et inclina la tête sur la droite.

"Dis, comment tu vas? Comment ça se passe au boulot?"

Il lui avait déjà demandé comment elle allait tout à l'heure, mais là sa question était plus profonde. Il la fixait du regard. Son expression ressemblait à celle d'un grand frère protecteur, ou tout simplement d'un ami légèrement inquiet. Phèdre répondrait ce qu'elle voudrait, Gidéon pensait la connaitre suffisamment pour comprendre à peu près dans quel état elle se sentait, en fonction de sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 758
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   Jeu 18 Oct - 18:59


Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver
P

hèdre répondit par une esquisse de sourire quand Gidéon affirma qu'il avait trouvé ce qu'il voulait. La journaliste ne chercha pas à en savoir plus sur le livre qu'il avait déniché... s'il avait été à l'attention de quelqu'un d'autre que le demi-géant devenu garde-chasse de Poudlard, peut-être aurait-elle fait l'effort de s'intéresser, mais en l'occurrence, elle n'en voyait pas du tout l'intérêt, pas une seule seconde, même.

Déjà, elle était surprise que cet individu soit même capable de lire, à partir de là, elle ne comptait certainement pas chercher plus loin ni ne considérait que ce puisse être réellement nécessaire. Ils avaient donc trouvé chacun leur bonheur, et il était temps de régler leur achat. Ils se joignirent donc à la file de lettrés qui attendaient déjà devant la caisse, et ce fut ce moment que choisit Gidéon pour l'interroger. Ce fut au tour de Phèdre de froncer les sourcils. Elle avait le sentiment de percevoir du souci dans la voix de son ami.

Est-ce que c'était le cas ? Peut-être pas... Peut-être exprimait-il seulement une saine curiosité, mais pour la peine, elle ne put s'empêcher de s'interroger. Est-ce qu'elle se serait trahie, d'une manière ou d'une autre ? Car il est certain que, au regard de tout ce qu'elle vivait, elle n'était pas forcément... complètement heureuse ou sereine... mais elle ne pouvait pas parler de ce qui la dérangeait vraiment à Gidéon.

En fait, c'était bien simple, elle ne pouvait en parler à personne, point basse. Exception faite de Seth, évidemment. Et encore, c'était uniquement parce que le jeune homme s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment et que Phèdre n'avait par conséquent pas eu le choix.

-Tu sais, le boulot, c'est toujours un peu la même chose... mon rédacteur en chef est un vieux connard sexiste et j'ai l'impression de brasser du vent... la routine, quoi.


Phèdre adorait son métier, c'est certain et au fond, elle se savait chanceuse d'avoir intégré la prestigieuse Gazette du sorcier, mais elle considérait être sous-exploitée au sein du journal, au regard de ce qu'elle estimait bel et bien capable de faire de son côté.
code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une amitié si durement gagnée et si compliquée à préserver (Phèdre + Gidéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amitié, il paraît que c'est compliqué. + CAEDAN
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-