AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 109
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Mer 5 Sep - 12:07


Sa main, tremblante, s'arrêta à quelques millimètres de la porte à laquelle elle s'apprêtait à frapper. Le coeur battant, elle hésitait... Elle avait tourné et retourné le problème dans tous les sens, envisagé toutes les possibilités, s'était laissée tenter par les options les plus lâches, et finalement, elle était là, devant chez lui...

Cela faisait deux semaines qu'elle avait découvert la vérité, et deux semaines qu'elle se torturait intérieurement. Elle était enceinte, et l'identité du père de son enfant ne faisait aucun doute. Alors, quoi faire ? Tout avouer à son mari, espérer qu'il la pardonne, et tenter de réparer ce qu'elle aurait détruit, pour ne pas tout perdre.

Oui, c'était ce qu'il fallait faire... Elle ne pouvait pas se permettre de tout perdre, elle ne pouvait pas jouer davantage avec le feu. Elle s'était déjà brûlé les ailes. Elle devait éviter de se laisser consumer tout entière.

Quant à Thésée... Elle avait d'abord songé à ne rien lui dire. A ne plus rien lui dire du tout, en fait, à faire comme si, à tirer un trait... définitif ? Ce qu'il ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal... Ou elle avait essayé de s'en convaincre, en tout cas.

Pas suffisamment, puisqu'elle était là. Après s'être torturé l'esprit des jours durant, elle avait pris sa décision... Elle était là. Elle allait le quitter, elle n'imaginait pas d'autre possibilité (ou bien elle en imaginait, mais n'osait pas véritablement l'avouer)... Mais il avait le droit de savoir...

Si elle réussissait à toquer à cette fichue porte, seulement... Et même si c'était un geste anodin, jamais il ne lui avait semblé aussi compliqué, presque impossible, de l'effectuer.

Finalement, il ne s'était sûrement passé que quelques secondes avant qu'elle n'agisse enfin, mais elles lui donnèrent le sentiment de durer de longues heures. Comme elle eut le sentiment qu'il mit un temps infini à lui ouvrir, même si ce n'était sans doute pas le cas.

En le voyant dans l'encadrement de la porte, son coeur manqua un battement. Elle qui ne manquait généralement pas d'assurance se sentait proche de perdre tous ses moyens.

Elle avait beau avoir préparé son discours, avoir envisagé la conversation à venir sous tous les angles, elle ne savait plus du tout quoi dire, maintenant qu'elle l'avait sous les yeux. Tous les mots semblaient creux...


"Salut... Il faut que je te parle."


Et en temps normal, quand une conversation commençait ainsi, elle se terminait rarement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 289
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Mer 26 Sep - 14:04

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était loin d’être malheureux, même s’il y avait encore quelques imperfections dans sa vie, il n’avait pas non plus de quoi se plaindre. Evidemment, il aimerait pouvoir voir son frère Norbert plus souvent. Mais il savait aussi que ce dernier avait besoin d’explorer le monde à la recherche de ses créatures toutes plus farfelues les unes que les autres. Il avait ça dans le sang. Mais ce n’est pas pour autan que Thésée n’éprouvait pas de manque. Il était difficile de lui écrire, parce qu’il ne savait pas toujours où il se trouvait en plus de cela. Mais bon, les choses étaient ainsi. Concernant le côté professionnel, Thésée était content. Son nom était déjà pas mal reconnu à cause de ses « exploits » durant la guerre. Oui, il était flatté par toute cette attention et cette image de héros qu’on lui collait. Mais il n’avait aucunement agi pour la gloire, il avait fait ce qui lui semblait juste, rien de plus.

Quoiqu’il en soit, il était satisfait de la carrière qu’il menait jusqu’à présent, même au sein du bureau des Aurors, il pouvait admettre qu’il faisait du bon travail sans rougir. Et c’était un de ses principaux objectifs en plus de cela. Tout allait pour le mieux donc… mais la partie sentimentale se complexifiait davantage que le reste. Certes, son cœur n’était plus à prendre, mais tout cela n’était qu’officieux. Evidemment, il ne pouvait pas crier sur les toits qu’il entretenait une liaison avec une femme mariée, et ce depuis un bon moment déjà. Il avait eu le temps de tomber amoureux d’elle.

Il savait que ce n’était pas… bien. Que c’était immoral de s’immiscer ainsi dans un mariage, surtout quand ce mariage avait déjà donné naissance à un fils. Mais maintenant, il n’avait pas l’envie ou la force d’y mettre un terme. Et cela faisait longtemps qu’il n’éprouvait plus scrupules ou remords à aider Wilhelmina à faire de Monsieur Tuft -monsieur qu’il ne connaissait absolument pas- cocu. Il aimait ces moments passés avec Wilhelmina, et il l’aimait elle tout simplement. Pourtant, il n’était pas idiot, il savait bien qu’elle ne quitterait pas son mari pour lui, même s’il lui était déjà arrivé de l’espérer, il savait pertinemment que ce ne serait pas le cas. Alors il se contentait d’être son amant. C’était déjà bien tout compte fait.

Il entendit des coups retentir à la porte. Il n’attendait pourtant personne. Il alla tout de même ouvrir la porte et un sourire orna ses lèvres quand il découvrit Wilhelmina, pourtant, il fut de courte durée quand il observa la mine qu’elle affichait. Et encore plus après l’avoir entendu.

"Salut... Il faut que je te parle."

Quelque chose n’allait pas, c’était évident et il le ressentait. Il n’était pas très serein. Il faut dire qu’il avait tout de même l’appréhension et la peur, à chaque fois qu’ils se voyaient, que ce soit le jour où elle était venue le quitter. Et il avait le mauvais présentiment que ce jour était à présent arrivé.

« Bonjour. Euh oui… bien sûr entre. »

Il la laissa entrer et referma la porte derrière elle. Il ne savait pas trop quelle attitude il était censé adopter. Il aurait eu envie de l’embrasser ou de la prendre dans ses bras, mais il lui semblait que ce n’était pas le bon moment, et qu’il risquait fort de se faire repousser.

« Ça n’a pas l’air d’aller… »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 109
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Mar 2 Oct - 15:14

« Bonjour. Euh oui… bien sûr entre. »

Ce n'était pas l'entrée en matière la plus délicate ni la moins alarmante qu'elle aurait pu choisir que d'aller frapper directement à sa porte en affirmant qu'ils avaient à parler... mais c'était fait, et elle n'aurait pas vu cent autres façons de faire, elle n'aimait pas voir l'inquiétude et l'incertitude dans le regard de son amant, mais c'était de toute façon trop tard. Être délicate était impossible dans ces circonstances.

Ne pas être alarmante l'était encore plus par ailleurs. Et pour cause, c'était totalement l'adjectif qui convenait à la situation, alarmante, et elle n'était pas en mesure de prétendre autre chose. Elle ne pouvait faire semblant ni enrober la situation dans un peu de sirop. Il fallait l'exprimer directement... ce qu'elle n'avait pas encore fait, mais était résolue à faire. Même si son coeur était déjà bien trop serré....

Elle entra donc, là où elle avait des habitudes qu'elle se résignait déjà à perdre, tout en se sentant d'autant plus fort envahie de l'envie de se taire et de faire comme si elle n'avait que voulu le rencontrer par surprise. Mais il ne serait plus dupe à présent, et tant mieux.... Elle ne pouvait pas se permettre d'être lâche. Et elle n'avait pas le temps de tergiverser. Il n'était pas question que d'elle, et elle était rattrapée par le tic-tac d'une horloge toute singulière...biologique, pour la peine.

« Ça n’a pas l’air d’aller… »

Wilhelmina hocha la tête. Impossible de mentir, ça se voyait forcément, on ne devait même voir que ça, à vrai dire. Non, ça n'allait pas... et elle avait le sentiment que plus rien n'irait jamais.

Elle baissa les yeux. Soutenir le regard de Thésée lui était tout simplement impossible, une épreuve de chaque instant.


"Il faut qu'on arrête..."
Ces mots répétés plus d'une fois dans son esprit lui arrachaient la gorge. Elle avait beau n'avoir jamais sérieusement envisagé de quitter son mari, elle se sentait presque incapable de renoncer à son amant. Et elle savait pourtant que ça n'allait pas être le plus difficile à dire... C'était ce qui venait maintenant, alors qu'elle osait relever les yeux, non sans une difficulté extrême. "Je suis enceinte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 289
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Hier à 15:05

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne savait pas encore pourquoi Wilhelmina était là. Mais il ne s’attendait à rien de bon… surtout vu la mine qu’elle affichait. Dire qu’il était serein serait mentir, il n’avait rien de serein. Il avait peur, peur qu’elle le quitte. Le fait qu’il s’y attendait était une chose, l’entendre et surtout le vivre, c’en était une autre. Parce qu’il était plus que certain que les histoires adultères ne duraient pas. Dans leur monde, on ne quittait pas son conjoint pour son amant.

Mais même en vivant une histoire qui n’avait pas d’avenir, il n’était pas toujours simple de s’empêcher d’espérer que ça aille plus loin. Evidemment, Thésée avait souvent imaginé que Wilhelmina quittait son époux pour lui, même si elle débarquait avec son fils. Ça lui importait peu, mais il savait que ça ne restait que de l’ordre du fantasme. Quelle importance, Thésée était encore jeune, et il vivait sa première histoire d’amour, enfin, la première sérieuse.

Mais bon, quoiqu’il en soit, il était prêt à l’écouter, même s’il savait que ce ne serait sans doute pas agréable à entendre. Il ignorait comment réagir, et il ne savait s’il devait tenter de la récupérer ou la laisser vivre sa vie. Etre égoïste ou compréhensif ? Thésée n’était pas quelqu’un d’égoïste mais dans certaines situations… il était toujours difficile de savoir ce qu’on allait faire. Enfin, inutile de trop s’avancer alors qu’elle n’avait encore rien dit pour le moment.

Il l’avait laissée entrer chez lui, tout naturellement, mais son mauvais pressentiment ne faisait qu’accroitre. Thésée avait toujours eu une bonne intuition, ce qui était assez essentiel dans son métier. Mais très honnêtement, en ce moment, il préfèrerait ne pas l’avoir. Il préférerait qu’elle soit venue pour passer du temps avec lui, pour se lover dans ses bras, comme ils le faisaient en temps normal. Elle n’avait encore rien dit, mais le simple fait qu’elle fuît son regard le peinait.

"Il faut qu'on arrête..."

Cela lui fit plus de mal qu’il ne l’aurait cru. Il savait bien qu’elle parlait de leur relation, et il avait beaucoup de mal à le concevoir. Il fallait qu’il la laisse partir… il le savait, c’était comme une clause de leur accord tacite, lorsqu’ils avaient débuté leur liaison, mais ce n’était pas simple à faire, et rien que cette idée lui tordait le cœur.

"Je suis enceinte..."

Quoi ? L’information mit un temps à arriver jusqu’à son esprit, un peu trop embrumé par tout cela. Elle voulait le quitter pour une grossesse ? Si c’était le cas… c’est que son époux et elle avaient des rapports plus intimes qu’il ne le pensait. A moins que… cela se pourrait-il que l’enfant soit… de lui ?

« De qui ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-