AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeDim 5 Mai - 13:38

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, mais il avait un regain d’espoir sur l’idée qu’il puisse un jour vivre avec Wilhelmina, leur futur enfant et Ignatius. C’est tout ce qu’il voudrait. Il ne savait pas s’il devait y croire, mais il avait envie d’y croire. Wilhelmina nourrissait ses espoirs, ou du moins, elle semblait le faire. Peut-être qu’il interprétait un peu trop ses paroles, mais il était jeune et amoureux, et il ne voulait qu’être avec la femme qu’il aimait.

Quoiqu’il en soit, Thésée était deux fois plus déterminé qui arrangerait les choses. Une solution qui permettrait à Wilhelmina de divorcer tout en gardant la garde de son fils. Ce ne serait pas simple, et il ne savait pas si ce serait possible, mais il voulait vraiment y parvenir. Surtout si c’était pour qu’il ait une chance d’avoir ce qu’il voulait. Il ne pouvait pas ne rien faire.

Il ne fallait pas non plus se précipiter, ni faire n’importe quoi, il le savait pertinemment, et il voulait vraiment faire les choses bien. Il prendrait le temps nécessaire pour travailler sur ça dans tous les cas, c’était une évidence, et il ne reculerait pas. Le sujet était bien trop important.

"Je veux vivre avec toi"

Ces simples mots déclenchaient des tas de sensations chez Thésée. Ils le rendaient heureux, il n’aurait jamais pensé entendre Wilhelmina lui dire ça, et pourtant elle le faisait. Il en avait déjà rêvé, mais c’est tout. Bien sûr, cela ne voulait pas dire que les choses étaient faites, mais au moins, il était plus motivé que jamais à faire en sorte qu’ils puissent être ensemble. C’est ce qu’elle voulait, c’est ce qu’il voulait. Alors il allait tout faire pour qu’ils puissent avoir ce qu’ils voulaient. Même si la situation était plus que compliquée, Thésée ne pouvait cependant pas s’empêcher d’être heureux. Il l’était, comme il ne l’avait jamais été.

"J'aurais dû le reconnaître avant."

Elle le reconnaissait maintenant, et c’était le principal. Il ne savait pas si les choses auraient été moins compliquées, mais cela ne servait à rien de penser à cela. Il fallait penser à maintenant, et surtout au futur. Un futur qu’il espérait pouvoir vivre avec Wilhelmina. Mais pour le moment, rien n’était encore sûr, et il voulait surtout profiter de son amante. Il lui adressa un sourire et embrassa tendrement son front.

« Tu le reconnais, c’est le principal. Tu sais, je ne veux rien d’autre que pouvoir vivre avec toi, que de fonder une famille avec toi… je suis vraiment amoureux de toi. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Mai - 13:46



« Tu le reconnais, c’est le principal. »

Elle hocha la tête, il ne servait à rien de contester, mais elle se disait quand même que si elle avait pris la peine de reconnaître tout ceci, de se montrer plus claire avec ses sentiments beaucoup plus tôt... ils se seraient épargné une situation à ce point inextricable.

Sans cette situation inextricable, néanmoins, elle ne serait sans doute pas passée à ce genre d'aveu. Elle avait eu besoin d'être placée face au fait accompli, c'était aussi simple que cela. Pas de quoi en être fier...


« Tu sais, je ne veux rien d’autre que pouvoir vivre avec toi, que de fonder une famille avec toi… je suis vraiment amoureux de toi. »

Il était impossible pour Wilhelmina de ne pas s'attendrir de tels propos. C'était beau... et c'était des paroles qu'elle n'espérait plus entendre. Elle avait une chance incroyable d'être à ce point aimée... et elle s'en voulait de donner en retour à Thésée tant de problèmes. Trop de problèmes.

Vivre avec lui, fonder une famille avec lui, c'était... elle avait voulu croire que c'était inaccessible, et elle l'avait voulu surtout parce qu'elle avait été incapable de se croire à la hauteur d'en assumer les conséquences.

Mais à présent, elle était placée face au fait accompli, les options s'amenuisaient, il n'était même pas certain qu'il s'agisse encore d'options. Et elle sentait lui venir un courage dont elle ne se serait jamais cru capable. Peut-être tardif, mais indispensable à l'heure actuelle.


"Je t'aime aussi"
, répondit-elle doucement. Elle ne savait vraiment pas comment ils allaient se tirer de cette situation, mais au moins, il lui restait cette exceptionnelle certitude, que personne ne pourrait lui ôter.

Elle aussi, elle était amoureuse de lui. Non, ça ne changeait rien au fait qu'elle ait aimé Elliott, et qu'elle aurait toujours des sentiments pour son mari, mais ce n'était pas la même chose. Tout était différent, dans la manière dont il la regardait, dans la manière dont il la traitait. Il savait la rendre heureuse. Il saurait rendre Ignatius heureux, et leur enfant... Il ne la négligerait jamais, il ne l'abandonnerait jamais...


"Tellement..."


Tellement que ça rendait cette situation angoissante. Du moins encore plus angoissante. Lâcher prise et arrêter de faire semblant, reconnaître ce qu'elle voulait vraiment... Eh bien, c'était une épreuve.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Juin - 10:57

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’avait actuellement aucune idée de ce que serait leur avenir. Il ne savait pas s’il était possible qu’ils puissent rester ensemble, mais il voulait y croire. Cela allait être vraiment long, et il allait vraiment devoir tout tenter pour que Wilhelmina puisse garder Ignatius en cas de divorce. Déjà que les divorces n’étaient pas bien vus… rien ne garantissait que son mari accepterait mais bon, il fallait quand même essayer cela. Il n’avait rien à perdre, et tout à gagner dans tous les cas.

Il allait falloir qu’il y songe sérieusement, mais là, il avait surtout envie de profiter de la présence de son amante. Il ne savait pas s’ils pourraient se voir souvent avant que toute cette affaire ne soit réglée, alors il voulait profiter d’elle au maximum. Dans tous les cas, ce n’était pas le moment de prendre des décisions, tout restait encore à chaud, cela ne donnerait rien de bon. Ils en avaient déjà fait les frais quelques instants auparavant. Ce n’était pas nécessaire de recommencer à nouveau.

Il espérait en tout cas, qu’après plus de temps Wilhelmina ne changerait pas d’avis. Qu’elle ne déciderait pas de faire machine arrière, de rester avec son mari et de le balayer totalement de sa vie. Il ne pourrait pas du tout l’accepter si elle faisait ça, mais il avait confiance en elle, elle ne lui ferait pas une telle chose après ce qu’ils s’étaient dits. Elle avait le droit d’avoir peur, d’avoir des doutes, c’était tout à fait normal, mais il serait là pour elle, et pour tenter de l’apaiser au mieux.

"Je t'aime aussi"

Ces simples mots lui arrachèrent un sourire doux et tendre. Il était heureux d’entendre cela, et il savait qu’elle était sincère. Vu la situation, cela ne servirait strictement à rien de mentir. Quoiqu’il en soit, il prendrait tout l’amour qu’elle voudrait bien lui donner sans faire le difficile. Thésée tenait vraiment à Wilhelmina, comme il le lui avait dit, et il n’avait aucune envie de la perdre, aucune envie de la laisser à un autre, même si cette autre était son mari, il avait vraiment envie d’être avec elle pour de bon.

"Tellement..."

Il sourit un peu plus en la serrant un peu plus fort contre lui. Si on oubliait tous les problèmes qu’ils avaient, les choses étaient parfaites. Il était avec la femme qu’il aimait, elle attendait leur enfant, elle voulait vivre avec lui… que demander de plus ? Pour l’instant tout n’était pas rose, il n’était pas certain qu’ils arrivent à leurs fins, mais il fallait au moins essayer.

« Tout ira bien, je te le promets. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Juin - 12:55


Il était difficile pour Wilhelmina de mettre entièrement de côté l’angoisse qu’elle ressentait, mais elle devait tout de même admettre que plus rien n’avait l’air si grave quand elle se trouvait dans les bras de Thésée. Il réussissait à la rassurer, à la radoucir, et ce n’était pas un moindre exploit.

Il avait toujours eu cet effet-là sur elle, et c’était sûrement pour cela en partie qu’elle était tombée amoureuse de lui pour commencer. Il y avait mille façons de justifier ses sentiments pour lui, bien sûr. Après tout, Thésée était un homme exceptionnel, et la jeune femme le savait très bien, mais il est vrai que le fait de se sentir… aimée et protégée quand elle était à ses côtés avait été ce qui l’avait fait céder pour commencer. Sans quoi, elle serait sans doute tombée sous son charme malgré tout, car c’était inévitable quelque part… mais elle n’aurait peut-être pas cédé, elle serait restée fidèle à Elliott.

Est-ce que ça aurait été une bonne chose. En l’état, alors qu’elle était enceinte d’un enfant adultère, la réponse semblait d’office non. Pourtant, elle avait du mal à regretter la situation à présent. Elle n’aurait peut-être pas pensé de la même manière il y a quelques heures, c’est vrai, mais son amant lui donnait le sentiment qu’une nouvelle vie avec lui était une chose imaginable. Ce n’était pas juste une lubie de sa part, c’était quelque chose de concret, de réel.

Thésée lui promettait qu’il allait trouver une solution, alors elle choisissait, sciemment de laisser son destin reposer entre ses mains. Bien sûr, c’était une décision hasardeuse, pour ne pas dire dangereuse, mais elle se sentait totalement capable de l’assumer en cet instant. S’il pensait qu’il existait une solution, s’il pensait vraiment qu’ils pourraient être capables de s’en sortir, alors elle choisissait de le croire et d’admettre qu’il pourrait bien dire vrai. Pourquoi pas après tout ?

Dans tous les cas, ce n’était pas ce soir, ce n’était pas maintenant que des décisions seraient prises. Ils avaient besoin de prendre le temps d’y réfléchir, de peser chaque éventualité. Au moins, Wilhelmina savait qu’elle n’affronterait plus cette situation toute seule. Peu importe ce qui se passerait par la suite, elle ne vivrait pas sa grossesse dans le seul mépris de l’homme qu’elle avait épousé. C’était bien plus que ce qu’elle avait anticipé en frappant à sa porte.


« Tout ira bien, je te le promets. »

Elle hocha doucement la tête. Thésée n’était pas homme à faire des promesses qu’il ne comptait pas tenir. Alors s’il lui disait que tout irait bien, c’est que ce serait le cas, c’était qu’il le pensait.


"Je te fais confiance"
, répondit-elle alors en levant les yeux pour plonger son regard dans le sien.

Elle acceptait de placer son destin entre ses mains, elle était sûre, maintenant, qu’il en prendrait le plus grand soin. Et comme pour sceller ce pacte non dit, elle déposa ses lèvres sur les siennes avec tendresse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 31 Juil - 15:28

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La situation était loin d’être évidente, et loin d’être réglée. Thésée en avait conscience, évidemment, mais il ne voulait pas trop y songer pour le moment. Il voulait croire que les choses pouvaient s’arranger, qu’ils pouvaient être ensemble, tous les deux, tous les trois bientôt, et puis sans oublier Ignatius non plus. Thésée avait envie d’y croire, et il avait envie de tout faire pour que cela se réalise.

C’était peut-être utopiste, il s’engageait peut-être dans une impasse, mais cela n’avait aucune importance. Il voulait y croire. Il avait une vie à vivre avec Wilhelmina, il en était convaincu, et il ne cesserait d’y croire. Quand il était avec la jeune femme, qu’il l’avait dans ses bras, qu’ils se disaient de mots d’amour, et en ayant pleine conscience qu’elle portait son enfant, Thésée ne pouvait que vouloir passer sa vie à ses côtés, c’était une évidence des plus certaines, et il ne comptait pas changer d’avis de sitôt.

En tout cas, il n’avait plus aucune envie de se disputer avec elle, ou de se montrer blessant. Il voulait juste profiter d’elle, et pouvoir l’aimer comme il en avait envie. Elliott ne la méritait pas, même s’il ne le connaissait pas vraiment, il ne s’occupait pas assez d’elle, et ne la traitait pas comme il le devrait. Alors non, il n’aurait pas de scrupules à briser un couple, et il ne doutait pas qu’il puisse aussi être un très bon père pour Ignatius, même si rien n’empêcherait ce dernier à voir son père, enfin s’ils arrivaient à avoir ce qu’ils voulaient, ce qui n’était pas encore garanti.

Ce n’était peut-être pas très honnête de promettre que tout irait bien, parce qu’il n’en savait rien à ce stade-là. Mais en tout cas, il puiserait dans tout ce qu’il avait pour faire en sorte qu’ils puissent être ensemble, elle, lui, leur bébé et Ignatius. Il était de toute façon totalement incapable de renoncer à elle, de concevoir ne pas élever leur enfant… c’était impossible pour lui, et il avait plus qu’envie d’être avec elle.

Surtout lorsqu’elle était dans ses bras, il lui serait totalement impossible de la lâcher, là tout de suite. Il était certain de l’aimer, et qu’elle était la femme de sa vie, il n’avait actuellement besoin de rien d’autre, et il espérait, au fond de lui qu’elle ressentait la même chose. Qu’elle soit sûre qu’il était l’homme de sa vie, et qu’elle voulait être avec lui. Elle le lui avait dit, et il la croyait, mais il restait tout de même une crainte dans son esprit qu’elle change d’avis. Mails là, il ne voulait pas penser à ça.

"Je te fais confiance"

Il sourit doucement et répondit à son baiser avec tendresse. Il se sentait vraiment bien en cet instant, et il avait envie que les choses restent ainsi, même si c’était utopiste et compliqué, il voulait vraiment croire qu’il pourrait avoir cette vie-là. Il savourait la présence de la jeune femme, et tout était parfait.

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeDim 4 Aoû - 17:48


C'était si simple, d'être avec Thésée. Elle se souvenait qu'il en avait été de même avec Elliott, elle mentirait en prétendant qu'ils n'avaient jamais eu ce genre de complicité, cette facilité de compréhension qui ne nécessitait aucun mot, juste une tendresse réelle et évidente. Mais ce n'était plus le cas depuis longtemps.

Est-ce que ce sentiment était irrémédiablement voué à disparaître ? Est-ce que, en officialisan sa relation avec Thésée et en divorcant de son époux, elle n'allait pas s'engager dans une spirale similaire à celle de laquelle elle viendrait tout juste de s'extirper ?

Peut-être... Mais Wilhelmina refusait de le croire. Elle ne voulait pas croire qu'il puisse y avoir une sorte de fatalité, comme une épée de Damocles qui menacerait tous les jeunes couples qui décideraient de s'engager pour la vie... Ce serait beaucoup trop... déprimant. Et il fallait le reconnaître, aussi, Elliott et Thésée ne pourraient vraiment pas être considérés comme les mêmes. Ils avaient peut-être en commun un intérêt trop grand pour leur travail... ce qui pourrait l'inquiéter, mais Wilhelmina ne voyait vraiment pas Thésée choisir de la négliger... ou encore détester son fils sous prétexte qu'il n'était pas de lui...

Qui sait comment les choses se passeraient... si son choix devait être un choix de coeur, alors sa décision n'avait même pas à se discuter plus avant. C'était lui... c'était forcément lui. Et finalement, même si, pour l'instant, elle avait du mal à voir le bon dans cette situation, sa grossesse était peut-être ce dont elle avait eu besoin, pour reconnaître qu'elle ne pouvait plus rester prisonnière du mariage où elle était. Quand il l'embrassait, tous ses choix semblaient plus clairs que jamais... et elle négligeait bien vite le fait que ce n'était pas dans l'intention de rester avec lui, mais bien dans celle de le quitter, qu'elle avait décidé de venir frapper à sa porte pour commencer.


"Qu'est-ce que tu dirais si je nous préparais à dîner ?"
suggéra-t-elle une fois leurs lèvres séparées.

Déjà qu'elle s'incrustait chez lui, c'était la moindre des choses, et elle se disait que cela leur ferait du bien, de simplement se retrouver tous les deux autour d'une table, de reconsidérer leurs perspectives, plus posément, de passer une soirée agréable, comme elles l'avaient toujours été jusqu'ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 18 Sep - 10:39

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée imaginait sans mal le futur qu’il pourrait partager aux côtés de Wilhelmina, d’Ignatius et de leur enfant à naître. Il mettait de côté tous les obstacles, notamment le mariage de Wilhelmina et d’Elliott, parce qu’il ne voulait pour le moment plus penser à tout cela. C’était un détail d’une grande importance, il le savait, et il tiendrait sa promesse en y apportant une solution, mais pour l’heure, il voulait juste profiter de son amante, et passer un bon moment en sa compagnie.

Il était sincèrement amoureux d’elle, et avait toutes les raisons de croire que les choses pouvaient marcher entre eux. Il n’aurait pas la prétention de dire qu’il était l’homme parfait, loin de là. Mais il pensait tout de même pouvoir rendre Wilhelmina heureuse. Et étant donné la façon dont elle le rendait heureux actuellement, ce ne serait que légitime qu’il en fasse de même. C’est ce dont il avait envie en tout cas. Pouvoir espérer une vie à ses côtés, se réveiller et s’endormir près d’elle chaque jour, avec leurs enfants. C’était un idéal qu’il voulait envisager, et qu’il ne manquait pas de faire. Il ferait tout pour que cela se réalise, dans tous les cas. Et il se battrait jusqu’au bout, comme il l’avait toujours fait pour tout ce qui lui tenait à cœur.

En tout cas, il se sentait de bonne humeur. Ce qui n’était pas forcément le cas il y a encore quelques instants, mais tout cela était passé. Tout était calme maintenant, et c’était mieux comme ça. Il voulait passer un moment calme et serein en compagnie de Wilhelmina, et quand ils s’embrassaient, c’était la meilleure chose possible. Il n’avait pas envie que les choses soient autrement, et l’avoir ici, avec lui, ne lui donnait aucune envie de la laisser repartir. Il voulait qu’elle reste avec lui tout le temps. Autant que possible.

"Qu'est-ce que tu dirais si je nous préparais à dîner ?"

Il sourit. Il ne lui demandait pas de faire quoi que ce soit, elle n’avait pas besoin de devenir la femme au foyer de son appartement. La société sorcière était dans tous les cas plus avancée que celle des moldus en terme de la place des hommes et des femmes, et Thésée avait toujours su s’occuper de lui-même seul. Mais il se doutait bien que si elle le proposait, c’est parce que cela devait lui faire plaisir en un sens. Il frotta tendrement son nez contre le sien.

« Seulement si je peux t’aider. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Sep - 11:13


« Seulement si je peux t’aider. »

Rien que pour des remarques du genre, Thésée donnait à Wilhelmina l'envie de quitter son mari sur-le-champ et de l'épouser lui. Bon, elle s'en voulait presque aussitôt, ceci dit. Elliott était devenu un mari négligeant, mais elle l'avait si profondément aimé qu'il lui était impossible de concevoir ne serait-ce que l'idée que ce sentiment s'estompe un jour.

Malgré tout, elle ne pouvait pas passer à côté du fait que Thésée incarnait tout ce qu'elle désirait, tout ce dont elle avait besoin. Peut-être que ça n'aurait pas été le cas à l'époque où elle avait rencontré son mari, peut-être que les sentiments étaient faits pour s'essouffler... une idée angoissante, car elle n'avait pas envie de cesser d'aimer Thésée comme c'était le cas en cet instant.

Même si la situation allait être difficile, même si elle avait peur de ce qu'elle risquait de perdre, chaque minute qui passait la confortait un peu plus dans ses décisions. Ce n'était définitivement pas Elliott qui aurait proposé de mettre la main à la pâte. Wilhelmina ne s'était jamais sentie l'âme d'une femme au foyer (même si elle s'était découvert une âme de mère à la naissance d'Ignatius, chose qu'elle n'avait pas été vraiment certaine d'avoir en elle). Elle l'était devenue pour Elliott... et ça avait fini par la ronger. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne prenait pas plaisir à cuisiner, mais dans ces conditions...


"Avoue que tu te méfies surtout de mes talents culinaires"
, se plut à plaisanter Wilhelmina, même si il n'y avait rien de sérieux à entendre là-dedans.

Par la force des choses, la jeune femme avait fini par savoir plutôt bien cuisiner, et Thésée avait déjà pu le constater. Mais ça lui faisait vraiment du bien de passer à une conversation plus agréable et beaucoup plus légère.

Elle se permit de fouiller les placards, à la recherche de quoi cuisiner. L'idée étant de ne pas faire quelque chose de trop élaborer mais, tout de même, de se faire convenablement plaisir.


"Si toutes nos soirées doivent ressembler à ça, je ne regretterai pas une seule seconde de te choisir."


Elle n'avait pas envie d'avoir de regrets dans tous les cas, mais pour le moment, c'était évidemment plutôt difficile à dire, parce qu'elle ne savait pas ce que cette situation impliquerait, notamment concernant Ignatius, mais elle avait juste envie de profiter du reste de la soirée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Déc - 13:03

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Des moments comme celui-ci, Thésée n’avait qu’une seule envie, en passer des centaines. Même si les choses étaient encore très incertaines, que rien ne garantissait qu’ils pourraient être tous les deux et s’aimer comme ils le voulaient, mais Thésée avait envie d’y croire. D’ailleurs, il refusait de penser aux si maintenant, il voulait juste profiter d’être avec la femme qu’il aimait, sans ombre au tableau. Quand bien même elles étaient présentes, il arrivait à les chasser de son esprit.

Il est vrai que le jeune homme n’avait jamais osé songer au fait qu’il pourrait vivre un jour avec elle. Même s’il savait d’emblée que son couple avec Elliott n’était pas des plus heureux, et que c’était pour cela qu’elle avait accepté d’avoir un amant, il ne la pensait pas capable de tout quitter pour lui. Pourtant, il en avait rêvé, il l’avait espéré tout au fond de son cœur, et rien qu’à l’idée que ce soit possible, qu’elle en ait elle-même émis l’hypothèse, il était le plus heureux des hommes et se sentait prêt à affronter n’importe quoi.

Mais l’heure n’était pas à l’affrontement, pas encore. Même s’il se sentait prêt à se battre pour Wilhelmina, pour leur famille, il préférait commencer par passer un bon moment. Il savait qu’il ne pourrait pas tout de suite être avec elle aussi souvent qu’il le voulait. Pour l’heure, il restait encore l’amant caché, mais il espérait pouvoir prendre bien vite un statut plus officiel, et plus concret.

"Avoue que tu te méfies surtout de mes talents culinaires"

Il sourit légèrement, amusé. Leur coup de sang semblait loin à présent, ils étaient tous les deux apaisés, et c’était tant mieux. Il ne doutait pas du tout de ses talents culinaires. Elle n’était peut-être pas la meilleure cuisinière qui soit, mais il avait toujours apprécié ce qu’elle lui avait déjà fait goûter. Dans tous les cas, il n’avait absolument pas besoin d’une ménagère, il savait très bien prendre soin de lui, et il prendrait volontiers soin de Wilhelmina, et de leur famille.

"Si toutes nos soirées doivent ressembler à ça, je ne regretterai pas une seule seconde de te choisir."

Son sourire s’élargit davantage, tandis qu’il l’observait fouiller dans les placards. Elle pouvait totalement se le permettre, il lui avait toujours dit qu’elle était chez elle ici. Il sortit ensuite de sa contemplation pour attraper un couteau et commencer à hacher les légumes. Autant se rendre utile, étant donné qu’il avait proposé de l’aider, ce n’était pas pour la regarder tout faire.

« Certes, je pourrai craindre que tu m’empoisonnes, mais ça me donne surtout une occasion pour profiter pleinement de ta compagnie. S’il n’y a que ça, je prendrai soin de faire en sorte que tu ne regrettes jamais. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Déc - 11:26


« Certes, je pourrai craindre que tu m’empoisonnes, mais ça me donne surtout une occasion pour profiter pleinement de ta compagnie. »

Tout était si fluide, si naturel entre eux... Avant de s'autoriser à devenir une femme infidèle, avant de s'engager dans cette relation avec Thésée, Wilhelmina avait oublié que les relations de couple pouvaient être ainsi : agréables, plaisantes, sereines...

Elle culpabilisait toujours un peu, évidemment, d'autant qu'elle ne voulait pas faire passer Elliott pour un monstre qu'il n'était pas à ses yeux. Lui aussi, dans les premiers temps de leur mariage avait été tendre et prévenant, avec lui aussi, elle s'était sentie terriblement amoureuse et entièrement complice. Seulement, le temps et la naissance d'Ignatius avait absorbé tout cela et laissé place à une distance infranchissable, et à une rancoeur tue qui aurait peut-être pu tout sauver si elle avait été exprimée.

Thésée suivrait-il le même parcours pour sa part ? Est-ce que le Thésée doux, présent et impliqué qu'il était à présent laisserait sa place à un homme complètement différent, las, absent, négligeant, après la naissance d'Agrippine ? Après tout, il lui faisait des promesses qu'il n'était pas sûr de pouvoir tenir, comme celle de s'occuper d'un enfant qui n'était pas le sien. Forcément, elle avait peur que ce ne soit jamais qu'un cycle voué à se répéter encore et encore. Et évidemment, elle avait peur que le problème vienne d'elle, qu'elle soit vouée à engendrer ce même cycle.


« S’il n’y a que ça, je prendrai soin de faire en sorte que tu ne regrettes jamais. »

Mais non, elle ne voulait plus penser à cela. Pourquoi y penser alors qu'ils étaient aussi bien ? Quand Thésée lui promettait monts et merveilles, elle ne demandait qu'à le croire sans remettre même une seule seconde sa parole en question. En matière de caractères, après tout, Thésée n'était pas son mari, et encore heureux.

Elle sentait qu'il était prêt à se battre pour elle, qu'il la voulait honnêtement à ses côtés, qu'il ferait tout pour préserver ce qu'ils avaient. A ses yeux, cela représentait absolument tout, et au-delà encore.


"On devrait peut-être partir"
, suggéra-t-elle alors. "Le plus loin possible, repartir de zéro."

Même si ça signifiait peut-être priver Ignatius de son père biologique. Mais l'idée de commencer une nouvelle vie, repartir sur des bases neuves, n'avait jamais été aussi séduisante qu'en cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 457
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Jan - 18:19

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée restait au fond toujours un peu dérouté par la nouvelle. Enfin, les nouvelles. Entre l’annonce de la grossesse de Wilhelmina, le fait qu’elle ait voulu le quitter, leur dispute, et maintenant leurs roucoulades, c’était déroutant, mais il gardait plus du positif que du négatif. Déjà parce que c’était dans sa nature d’être relativement optimiste, et puis, parce qu’il avait envie d’y croire, il voulait croire qu’ils pourraient être heureux ensemble, être une vraie famille.

C’était ce qu’il avait toujours voulu. Même s’il était jeune, déjà depuis petit, Thésée aspirait à deux choses. Une belle carrière et une grande famille. Sa carrière débutait, mais elle était bien partie, et en cet instant, il ne pouvait vouloir que de Wilhelmina dans sa vie, et de leur enfant, leurs enfants. Il avait la possibilité de pouvoir réaliser tout cela, et il ne voulait pas passer à côté de tout cela. Il aimait sincèrement la jeune femme, et il était certain qu’ils pourraient construire quelque chose de beau, et de durable.

Et il n’avait qu’une envie, c’était qu’elle croit en lui, en eux. Tout ce qu’il lui disait, ce n’était pas des paroles en l’air, loin de là. Il pensait chaque mot, chaque promesse, tout ce qu’il lui disait. Il était prêt à beaucoup de choses pour elle, pour leur bébé à naître. Il n’avait pas emprunté le chemin le plus simple mais, c’était celui qu’il avait choisi, et il ne voulait pas s’en détourner sous prétexte que ce ne serait pas facile, il voulait y arriver. Il n’avait pas envie d’une vie sans Wilhelmina et sans leur futur enfant.

Et bien évidemment, il n’oubliait pas Ignatius. Il n’avait aucun lien avec le petit garçon, il ne lui avait jamais parlé, il l’avait juste entraperçu, ici et là, mais il était tout de même prêt à lui faire une place dans sa vie aussi. Ce dernier n’était pour rien dans toute cette situation, et Thésée était conscient qu’il faudrait qu’il en pâtisse le mien, il faudrait le protéger des confrontations, mais là encore, il préférait rester conscient. Il ne connaissait pas bien Elliot Tuft, mais il n’avait pas peur de lui, et il était déterminé à prendre l’avantage sur lui.

"On devrait peut-être partir. Le plus loin possible, repartir de zéro."

Thésée la regarda avec surprise. Il ignorait si elle le pensait vraiment ou non. Il délaissa quelques instants ce qu’il était en train de faire, pour glisser ses bras autour de sa taille, la regardant avec énormément de tendresse, et de douceur. Il ne sait pas ce qu’il aurait fait, si Wilhelmina l’avait vraiment quitté, mais en tout cas, il aurait eu énormément de mal à s’en remettre. Il lui adressa un petit sourire.

« Tu es sérieuse ? C’est ce que tu veux vraiment ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 205
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 22 Jan - 16:03


Dans la réaction de Thésée, beaucoup de surprise, c'est vrai, mais plus de tendresse encore. Elle se doutait bien qu'il n'avait pas dû s'attendre à une suggestion pareille... en même temps, elle non plus. C'était quelque chose qui lui était venu tout seul, spontanément, sans qu'elle l'ait réfléchi ou raisonné.

Comme elle n'avait jamais trop eu le temps de réfléchir et raisonner le fait de tout quitter pour l'homme qu'elle aimait. C'était le genre de décision qu'elle ne s'était pas vue prendre, parce que c'était une décision de coeur, et non une décision d'esprit. Pourtant... ça ne lui semblait pas si insensé, au bout du compte.


« Tu es sérieuse ? C’est ce que tu veux vraiment ? »

Même dans ses moments de moindre lucidité, Wilhelmina était toujours sérieuse. C'était même à ses yeux un véritable défaut. Mais oui, elle était sérieuse, elle n'avait pas prononcé ces mots sans les penser ou pour les oublier. Et c'était ce qu'elle voulait. Dans la situation présente, ça lui semblait être l'une de leurs meilleures options, en réalité.

Elle hocha donc la tête. Elle était presque étourdie par la masse de décisions irréfléchies qu'elle prenait en un temps record. C'était sa vie entière qu'elle choisissait de chambouler, mais en même temps, quitte à prendre ce virage radical dans sa vie, ne fallait-il pas aller jusqu'au bout. C'était une chose qu'ils ne pouvaient pas faire à moitié de toute façon. Cela exigeait de leur part qu'ils aillent... jusqu'au bout.


"C'est... insensé... ça me terrifie, mais c'est ce que je veux."
, résuma-t-elle alors. C'était la crainte et la prise de risque. En soi, prendre des risques n'était pas une épreuve insurmontable, mais changer de vie du tout au tout était forcément un défi. "Et puis... ce serait la meilleure solution..."

Pour elle en tout cas. Ici, on ne la laisserait jamais tranquille. Elle serait l'épouse adultère, sans promesse de carrière ou de vie de famille digne de ce nom. Mais s'en aller, prendre Ignatius avec eux et tout recommencer sur des bases neuves, sans souffrir du jugement de personne, en traçant une croix définitive sur le passé, c'était... inconscient, mais ça pouvait marcher.

Encore fallait-il que Thésée accepte lui aussi de tout abandonner pour elle, et elle savait que c'était un sacrifice peut-être trop grand à lui demander, même si l'idée, de prime abord, n'avait pas l'air de lui déplaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-