AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 429
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeDim 5 Mai - 13:38

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, mais il avait un regain d’espoir sur l’idée qu’il puisse un jour vivre avec Wilhelmina, leur futur enfant et Ignatius. C’est tout ce qu’il voudrait. Il ne savait pas s’il devait y croire, mais il avait envie d’y croire. Wilhelmina nourrissait ses espoirs, ou du moins, elle semblait le faire. Peut-être qu’il interprétait un peu trop ses paroles, mais il était jeune et amoureux, et il ne voulait qu’être avec la femme qu’il aimait.

Quoiqu’il en soit, Thésée était deux fois plus déterminé qui arrangerait les choses. Une solution qui permettrait à Wilhelmina de divorcer tout en gardant la garde de son fils. Ce ne serait pas simple, et il ne savait pas si ce serait possible, mais il voulait vraiment y parvenir. Surtout si c’était pour qu’il ait une chance d’avoir ce qu’il voulait. Il ne pouvait pas ne rien faire.

Il ne fallait pas non plus se précipiter, ni faire n’importe quoi, il le savait pertinemment, et il voulait vraiment faire les choses bien. Il prendrait le temps nécessaire pour travailler sur ça dans tous les cas, c’était une évidence, et il ne reculerait pas. Le sujet était bien trop important.

"Je veux vivre avec toi"

Ces simples mots déclenchaient des tas de sensations chez Thésée. Ils le rendaient heureux, il n’aurait jamais pensé entendre Wilhelmina lui dire ça, et pourtant elle le faisait. Il en avait déjà rêvé, mais c’est tout. Bien sûr, cela ne voulait pas dire que les choses étaient faites, mais au moins, il était plus motivé que jamais à faire en sorte qu’ils puissent être ensemble. C’est ce qu’elle voulait, c’est ce qu’il voulait. Alors il allait tout faire pour qu’ils puissent avoir ce qu’ils voulaient. Même si la situation était plus que compliquée, Thésée ne pouvait cependant pas s’empêcher d’être heureux. Il l’était, comme il ne l’avait jamais été.

"J'aurais dû le reconnaître avant."

Elle le reconnaissait maintenant, et c’était le principal. Il ne savait pas si les choses auraient été moins compliquées, mais cela ne servait à rien de penser à cela. Il fallait penser à maintenant, et surtout au futur. Un futur qu’il espérait pouvoir vivre avec Wilhelmina. Mais pour le moment, rien n’était encore sûr, et il voulait surtout profiter de son amante. Il lui adressa un sourire et embrassa tendrement son front.

« Tu le reconnais, c’est le principal. Tu sais, je ne veux rien d’autre que pouvoir vivre avec toi, que de fonder une famille avec toi… je suis vraiment amoureux de toi. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 177
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeLun 6 Mai - 13:46



« Tu le reconnais, c’est le principal. »

Elle hocha la tête, il ne servait à rien de contester, mais elle se disait quand même que si elle avait pris la peine de reconnaître tout ceci, de se montrer plus claire avec ses sentiments beaucoup plus tôt... ils se seraient épargné une situation à ce point inextricable.

Sans cette situation inextricable, néanmoins, elle ne serait sans doute pas passée à ce genre d'aveu. Elle avait eu besoin d'être placée face au fait accompli, c'était aussi simple que cela. Pas de quoi en être fier...


« Tu sais, je ne veux rien d’autre que pouvoir vivre avec toi, que de fonder une famille avec toi… je suis vraiment amoureux de toi. »

Il était impossible pour Wilhelmina de ne pas s'attendrir de tels propos. C'était beau... et c'était des paroles qu'elle n'espérait plus entendre. Elle avait une chance incroyable d'être à ce point aimée... et elle s'en voulait de donner en retour à Thésée tant de problèmes. Trop de problèmes.

Vivre avec lui, fonder une famille avec lui, c'était... elle avait voulu croire que c'était inaccessible, et elle l'avait voulu surtout parce qu'elle avait été incapable de se croire à la hauteur d'en assumer les conséquences.

Mais à présent, elle était placée face au fait accompli, les options s'amenuisaient, il n'était même pas certain qu'il s'agisse encore d'options. Et elle sentait lui venir un courage dont elle ne se serait jamais cru capable. Peut-être tardif, mais indispensable à l'heure actuelle.


"Je t'aime aussi"
, répondit-elle doucement. Elle ne savait vraiment pas comment ils allaient se tirer de cette situation, mais au moins, il lui restait cette exceptionnelle certitude, que personne ne pourrait lui ôter.

Elle aussi, elle était amoureuse de lui. Non, ça ne changeait rien au fait qu'elle ait aimé Elliott, et qu'elle aurait toujours des sentiments pour son mari, mais ce n'était pas la même chose. Tout était différent, dans la manière dont il la regardait, dans la manière dont il la traitait. Il savait la rendre heureuse. Il saurait rendre Ignatius heureux, et leur enfant... Il ne la négligerait jamais, il ne l'abandonnerait jamais...


"Tellement..."


Tellement que ça rendait cette situation angoissante. Du moins encore plus angoissante. Lâcher prise et arrêter de faire semblant, reconnaître ce qu'elle voulait vraiment... Eh bien, c'était une épreuve.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 429
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Juin - 10:57

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’avait actuellement aucune idée de ce que serait leur avenir. Il ne savait pas s’il était possible qu’ils puissent rester ensemble, mais il voulait y croire. Cela allait être vraiment long, et il allait vraiment devoir tout tenter pour que Wilhelmina puisse garder Ignatius en cas de divorce. Déjà que les divorces n’étaient pas bien vus… rien ne garantissait que son mari accepterait mais bon, il fallait quand même essayer cela. Il n’avait rien à perdre, et tout à gagner dans tous les cas.

Il allait falloir qu’il y songe sérieusement, mais là, il avait surtout envie de profiter de la présence de son amante. Il ne savait pas s’ils pourraient se voir souvent avant que toute cette affaire ne soit réglée, alors il voulait profiter d’elle au maximum. Dans tous les cas, ce n’était pas le moment de prendre des décisions, tout restait encore à chaud, cela ne donnerait rien de bon. Ils en avaient déjà fait les frais quelques instants auparavant. Ce n’était pas nécessaire de recommencer à nouveau.

Il espérait en tout cas, qu’après plus de temps Wilhelmina ne changerait pas d’avis. Qu’elle ne déciderait pas de faire machine arrière, de rester avec son mari et de le balayer totalement de sa vie. Il ne pourrait pas du tout l’accepter si elle faisait ça, mais il avait confiance en elle, elle ne lui ferait pas une telle chose après ce qu’ils s’étaient dits. Elle avait le droit d’avoir peur, d’avoir des doutes, c’était tout à fait normal, mais il serait là pour elle, et pour tenter de l’apaiser au mieux.

"Je t'aime aussi"

Ces simples mots lui arrachèrent un sourire doux et tendre. Il était heureux d’entendre cela, et il savait qu’elle était sincère. Vu la situation, cela ne servirait strictement à rien de mentir. Quoiqu’il en soit, il prendrait tout l’amour qu’elle voudrait bien lui donner sans faire le difficile. Thésée tenait vraiment à Wilhelmina, comme il le lui avait dit, et il n’avait aucune envie de la perdre, aucune envie de la laisser à un autre, même si cette autre était son mari, il avait vraiment envie d’être avec elle pour de bon.

"Tellement..."

Il sourit un peu plus en la serrant un peu plus fort contre lui. Si on oubliait tous les problèmes qu’ils avaient, les choses étaient parfaites. Il était avec la femme qu’il aimait, elle attendait leur enfant, elle voulait vivre avec lui… que demander de plus ? Pour l’instant tout n’était pas rose, il n’était pas certain qu’ils arrivent à leurs fins, mais il fallait au moins essayer.

« Tout ira bien, je te le promets. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 177
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Juin - 12:55


Il était difficile pour Wilhelmina de mettre entièrement de côté l’angoisse qu’elle ressentait, mais elle devait tout de même admettre que plus rien n’avait l’air si grave quand elle se trouvait dans les bras de Thésée. Il réussissait à la rassurer, à la radoucir, et ce n’était pas un moindre exploit.

Il avait toujours eu cet effet-là sur elle, et c’était sûrement pour cela en partie qu’elle était tombée amoureuse de lui pour commencer. Il y avait mille façons de justifier ses sentiments pour lui, bien sûr. Après tout, Thésée était un homme exceptionnel, et la jeune femme le savait très bien, mais il est vrai que le fait de se sentir… aimée et protégée quand elle était à ses côtés avait été ce qui l’avait fait céder pour commencer. Sans quoi, elle serait sans doute tombée sous son charme malgré tout, car c’était inévitable quelque part… mais elle n’aurait peut-être pas cédé, elle serait restée fidèle à Elliott.

Est-ce que ça aurait été une bonne chose. En l’état, alors qu’elle était enceinte d’un enfant adultère, la réponse semblait d’office non. Pourtant, elle avait du mal à regretter la situation à présent. Elle n’aurait peut-être pas pensé de la même manière il y a quelques heures, c’est vrai, mais son amant lui donnait le sentiment qu’une nouvelle vie avec lui était une chose imaginable. Ce n’était pas juste une lubie de sa part, c’était quelque chose de concret, de réel.

Thésée lui promettait qu’il allait trouver une solution, alors elle choisissait, sciemment de laisser son destin reposer entre ses mains. Bien sûr, c’était une décision hasardeuse, pour ne pas dire dangereuse, mais elle se sentait totalement capable de l’assumer en cet instant. S’il pensait qu’il existait une solution, s’il pensait vraiment qu’ils pourraient être capables de s’en sortir, alors elle choisissait de le croire et d’admettre qu’il pourrait bien dire vrai. Pourquoi pas après tout ?

Dans tous les cas, ce n’était pas ce soir, ce n’était pas maintenant que des décisions seraient prises. Ils avaient besoin de prendre le temps d’y réfléchir, de peser chaque éventualité. Au moins, Wilhelmina savait qu’elle n’affronterait plus cette situation toute seule. Peu importe ce qui se passerait par la suite, elle ne vivrait pas sa grossesse dans le seul mépris de l’homme qu’elle avait épousé. C’était bien plus que ce qu’elle avait anticipé en frappant à sa porte.


« Tout ira bien, je te le promets. »

Elle hocha doucement la tête. Thésée n’était pas homme à faire des promesses qu’il ne comptait pas tenir. Alors s’il lui disait que tout irait bien, c’est que ce serait le cas, c’était qu’il le pensait.


"Je te fais confiance"
, répondit-elle alors en levant les yeux pour plonger son regard dans le sien.

Elle acceptait de placer son destin entre ses mains, elle était sûre, maintenant, qu’il en prendrait le plus grand soin. Et comme pour sceller ce pacte non dit, elle déposa ses lèvres sur les siennes avec tendresse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 429
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeMer 31 Juil - 15:28

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La situation était loin d’être évidente, et loin d’être réglée. Thésée en avait conscience, évidemment, mais il ne voulait pas trop y songer pour le moment. Il voulait croire que les choses pouvaient s’arranger, qu’ils pouvaient être ensemble, tous les deux, tous les trois bientôt, et puis sans oublier Ignatius non plus. Thésée avait envie d’y croire, et il avait envie de tout faire pour que cela se réalise.

C’était peut-être utopiste, il s’engageait peut-être dans une impasse, mais cela n’avait aucune importance. Il voulait y croire. Il avait une vie à vivre avec Wilhelmina, il en était convaincu, et il ne cesserait d’y croire. Quand il était avec la jeune femme, qu’il l’avait dans ses bras, qu’ils se disaient de mots d’amour, et en ayant pleine conscience qu’elle portait son enfant, Thésée ne pouvait que vouloir passer sa vie à ses côtés, c’était une évidence des plus certaines, et il ne comptait pas changer d’avis de sitôt.

En tout cas, il n’avait plus aucune envie de se disputer avec elle, ou de se montrer blessant. Il voulait juste profiter d’elle, et pouvoir l’aimer comme il en avait envie. Elliott ne la méritait pas, même s’il ne le connaissait pas vraiment, il ne s’occupait pas assez d’elle, et ne la traitait pas comme il le devrait. Alors non, il n’aurait pas de scrupules à briser un couple, et il ne doutait pas qu’il puisse aussi être un très bon père pour Ignatius, même si rien n’empêcherait ce dernier à voir son père, enfin s’ils arrivaient à avoir ce qu’ils voulaient, ce qui n’était pas encore garanti.

Ce n’était peut-être pas très honnête de promettre que tout irait bien, parce qu’il n’en savait rien à ce stade-là. Mais en tout cas, il puiserait dans tout ce qu’il avait pour faire en sorte qu’ils puissent être ensemble, elle, lui, leur bébé et Ignatius. Il était de toute façon totalement incapable de renoncer à elle, de concevoir ne pas élever leur enfant… c’était impossible pour lui, et il avait plus qu’envie d’être avec elle.

Surtout lorsqu’elle était dans ses bras, il lui serait totalement impossible de la lâcher, là tout de suite. Il était certain de l’aimer, et qu’elle était la femme de sa vie, il n’avait actuellement besoin de rien d’autre, et il espérait, au fond de lui qu’elle ressentait la même chose. Qu’elle soit sûre qu’il était l’homme de sa vie, et qu’elle voulait être avec lui. Elle le lui avait dit, et il la croyait, mais il restait tout de même une crainte dans son esprit qu’elle change d’avis. Mails là, il ne voulait pas penser à ça.

"Je te fais confiance"

Il sourit doucement et répondit à son baiser avec tendresse. Il se sentait vraiment bien en cet instant, et il avait envie que les choses restent ainsi, même si c’était utopiste et compliqué, il voulait vraiment croire qu’il pourrait avoir cette vie-là. Il savourait la présence de la jeune femme, et tout était parfait.

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 177
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitimeDim 4 Aoû - 17:48


C'était si simple, d'être avec Thésée. Elle se souvenait qu'il en avait été de même avec Elliott, elle mentirait en prétendant qu'ils n'avaient jamais eu ce genre de complicité, cette facilité de compréhension qui ne nécessitait aucun mot, juste une tendresse réelle et évidente. Mais ce n'était plus le cas depuis longtemps.

Est-ce que ce sentiment était irrémédiablement voué à disparaître ? Est-ce que, en officialisan sa relation avec Thésée et en divorcant de son époux, elle n'allait pas s'engager dans une spirale similaire à celle de laquelle elle viendrait tout juste de s'extirper ?

Peut-être... Mais Wilhelmina refusait de le croire. Elle ne voulait pas croire qu'il puisse y avoir une sorte de fatalité, comme une épée de Damocles qui menacerait tous les jeunes couples qui décideraient de s'engager pour la vie... Ce serait beaucoup trop... déprimant. Et il fallait le reconnaître, aussi, Elliott et Thésée ne pourraient vraiment pas être considérés comme les mêmes. Ils avaient peut-être en commun un intérêt trop grand pour leur travail... ce qui pourrait l'inquiéter, mais Wilhelmina ne voyait vraiment pas Thésée choisir de la négliger... ou encore détester son fils sous prétexte qu'il n'était pas de lui...

Qui sait comment les choses se passeraient... si son choix devait être un choix de coeur, alors sa décision n'avait même pas à se discuter plus avant. C'était lui... c'était forcément lui. Et finalement, même si, pour l'instant, elle avait du mal à voir le bon dans cette situation, sa grossesse était peut-être ce dont elle avait eu besoin, pour reconnaître qu'elle ne pouvait plus rester prisonnière du mariage où elle était. Quand il l'embrassait, tous ses choix semblaient plus clairs que jamais... et elle négligeait bien vite le fait que ce n'était pas dans l'intention de rester avec lui, mais bien dans celle de le quitter, qu'elle avait décidé de venir frapper à sa porte pour commencer.


"Qu'est-ce que tu dirais si je nous préparais à dîner ?"
suggéra-t-elle une fois leurs lèvres séparées.

Déjà qu'elle s'incrustait chez lui, c'était la moindre des choses, et elle se disait que cela leur ferait du bien, de simplement se retrouver tous les deux autour d'une table, de reconsidérer leurs perspectives, plus posément, de passer une soirée agréable, comme elles l'avaient toujours été jusqu'ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» des idées de grand'mère
» La bataille du Grand-Port...
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
» [Hentaï] Le Grand Jeu
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-