AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -35%
Pack LEGO Super Mario – La forteresse de la ...
Voir le deal
32.48 €

Partagez | 
 

 HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeMar 11 Sep - 15:26

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★

Revoir Celestina avait fait un bien fou à Herbert. Ces retrouvailles quasiment fortuites avaient redonné à l'artiste raté qu'il s'estimait être un sursaut d'enthousiasme et d'entrain. Ce n'est pas qu'il était malheureux à l'AADS non plus. Il était heureux, il aimait enseigner, et surtout, il se sentait à l'aise dans sa matière, alors ça se reflétait sur son travail. Et puis, les jeunes adultes qu'il avait pour élèves étaient plus simples à gérer que les adolescents pour certains en crise de Poudlard. Là, quand les élèves ne voulaient pas venir, ils ne venaient pas, et l'affaire était réglée. La plupart de ses élèves étaient motivés et passionés, et c'était agréable de travailler avec eux. Malgré tout, c'était vraiment la perspective de sa collaboration avec Celestina avait quand même eu le don de le remonter à bloc.

Ils avaient accumulé beaucoup d'idées, mais il leur en restait encore à peaufiner, et Herbert était bien décidé à ne pas ménager ses efforts, pas un seul instant. Las de tourner en boucle chez lui en quête d'inspiration, il avait pris la décision de prendre un peu l'air, afin d'y puiser peut-être l'une ou l'autre idée qui pourraient ainsi émerger. Il s'était arrêté aux Trois-Balais. Cela faisait longtemps qu'il ne s'y était pas rendu, mais il y avait ses habitudes du temps où il était professeur de botanique. Il s'y rendait alors quelques soirs et certains week-ends. Il avait bu une bièraubeurre, jeté quelques idées qui lui semblaient avisées sur le papier, et avait décidé de profiter du temps superbe de cette mi-juin qui fleurait bien le début des grandes vacances (qui pour le coup étaient aussi des vacances pour lui, même s'il n'avait pas l'intention de partir où que ce soit durant ce temps). Il marchait dans les rues du village, sans intention particulière... mais en tout cas pas celle de retrouver un vieux collègue... Encore moins ce collègue-là. Il venait de croiser Silvanus, et la rue où ils se trouvaient était trop étroite pour qu'ils réussissent à s'éviter tous les deux.

-Silvanus... Je ne m'attendais pas à te voir... plus ou moins en un seul morceau
, le salua-t-il, donnant le ton d'entrée de jeu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 126
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeSam 29 Sep - 16:52

Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.


Silvanus aimait bien se rendre à Pré-au-Lard sur son temps libre. Il appréciait l'élégance désuète de ce village sorcier où il pouvait passer beaucoup de temps à flâner. Sans jamais oublier, bien sûr, de consacrer un peu de son temps à une bonne bièraubeurre aux Trois-Balais. Silvanus n'avait donc pas de raison précise d'être là, il avait juste décidé de prendre l'air et de boire un coup, ce qui lui semblaient être deux prétextes amplement suffisants à justifier son comportement et sa balade du jour. Il avait choisi une heure et un jour où il ne s'attendait pas à croiser grand-monde mais on prenait souvent plaisir à contester ses ambitions, comme maintenant qu'il croisait un de ses anciens collègues. Un des ses anciens collègues qui avait une dent contre lui.

Pourtant, Silvanus l'appréciait assez. S'il avait voulu l'aider à la mise en scène de sa pièce de théâtre, ce n'était pas pour rien. Herbert Beery était un passionné, comme lui, des tempéraments qui parfois pouvaient ne pas faire bon ménage du tout. L'accident, il ne l'avait évidemment pas prémédité, pas plus que le renvoi de son ancien collègue, mais visiblement, cela n'empêchait pas Herbert de le lui reprocher encore. C'était quelque part compréhensible, plus que compréhensible, mais Silvanus n'avait jamais compris l'intérêt de la rancoeur. Une fois que les reproches étaient formulés, à quoi est-ce que ça pouvait bien rimer, après tout ? Il apprécierait de retrouver des rapports plus amicaux avec Herbert, mais ce n'était pas gagné d'avance.

"Que veux-tu, je retombe toujours sur mes pattes folles."
dit-il dans une tentative d'humour qu'elle n'apprécierait peut-être pas de son côté. Mais si ça pouvait l'aider à se sentir un peu mieux. "Comment vas-tu, tu as trouvé un nouveau travail ?"

Ses questions étaient maladroites. Elles n'étaient pas faites pour l'agacer ou remuer le couteau dans la plaie, mais il n'avait jamais très bien su s'y prendre, c'est un fait, ce n'était pas sa communication avec les autres que l'on pourrait considérer comme étant le plus grand et manifeste de ses talents.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeJeu 8 Nov - 10:06

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★


"Que veux-tu, je retombe toujours sur mes pattes folles. Comment vas-tu, tu as trouvé un nouveau travail ?"


Ce n'était pas simple de se retrouver face-à-face avec Silvanus dans ces conditions. Fut un temps, qui n'était pas si éloigné que ça, Herbert l'avait beaucoup apprécié. Parmi ses collègues, il était l'un des rares à l'apprécier et le soutenir, la douche froide n'en avait été que plus violente. Si Herbert acceptait de faire preuve du minimum d'objectivité requis, il pouvait reconnaître que son ancien collègue ne l'avait pas fait exprès, qu'il avait réellement voulu l'aider et que la situation lui avait bel et bien échappée. En attendant, un seul des deux avait été blessé et congédié de Poudlard, et ce n'était pas Silvanus. Avant, sa remarque amusée sur ses pattes folles auraient eu le don d'au moins faire sourire Herbert.... ou de le dérider un minimum. Mais il ne fallait plus tant en attendre de sa part à présent. Quand Herbert entendait parler son interlocuteur, il avait juste l'impression qu'il lui manquait de respect et se fichait de sa situation, puisqu'au lieu de se sentir gêné ou de s'excuser, il lui demandait à la place, l'air de rien, s'il avait retrouvé du travail. Qu'il n'aurait pas eu besoin de rechercher si ce n'avait été à cause de lui.

-Il a bien fallu,
répliqua-t-il froidement.

En vérité, il ne devrait pas en vouloir tant que ça à Silvanus puisque le travail qu'Herbert faisait maintenant lui plaisait et l'épanouissait bien plus que celui qu'il faisait à Poudlard. Mais c'était une question de principe. Il l'avait mis au pied du mur, il l'avait confronté à une situation précaire de doute et de détresse qu'il n'aurait pas connue sans lui. Donc on n'allait pas s'attendre à ce qu'il le remercie pour ça, surtout pas.

-Et toi, toujours occupé à mettre la vie de tes élèves en danger ?


C'était sa spécialité en ce qui le concernait. Mais quand l'un se contentait de subir des constantes mises en garde et des suspensions de courte durée, lui, avait été viré malproprement. Bon, maintenant que Dumbledore était directeur, peut-être qu'il aurait pu récupérer sa place mais ce n'était plus la question, à ce stade. Le pire, c'est que Silvanus s'en ficherait sans doute. Comme il avait toujours l'air de se foutre de tout de toute façon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 126
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeVen 4 Jan - 10:57

Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.


Silvanus regrettait vraiment que son interlocuteur réagisse de cette manière. Bien sûr, il pouvait comprendre la colère qui l'animait, d'une certaine manière, parce que Herbert avait perdu son emploi et que Silvanus était (en grande partie) responsable de cela. Mais en même temps, il n'avait eu aucune mauvaise intention. Il ne faisait jamais rien d'ailleurs par malice, mais juste par maladresse.

Il avait voulu aider, et il appréciait vraiment Herbert, alors il espérait quand même que son interlocuteur finirait par l'apprécier, à un moment ou à un autre. En attendant, il n'allait pas forcer le destin. Sur le champ des relations sociales, Silvanus avait toujours eu beaucoup de mal à se positionner, et ce n'était pas demain la veille que ça allait changer. Il n'allait pas obliger Herbert à lui pardonner et à oublier sa rancoeur, il espérait juste que ça finirait par arriver, à un moment ou à un autre.

"C'était un accident, tu sais bien"
, tenta-t-il quand même de se défendre quand son interlocuteur l'attaqua de front sur le fait qu'il mettait la vie de ses élèves en danger.

Et il le faisait effectivement, c'était indéniable et il lui était bien impossible de s'en cacher. En plus, même s'il se doutait qu'ils parlaient tous les deux du spectacle de Noël qui avait totalement tourné au fiasco, il y avait eu plus d'une occasion au cours desquels il avait mis ses élèves en danger. C'était une réalité et il n'était pas spécialement en mesure de s'en cacher.

"Alors, qu'est-ce que tu fais, maintenant ?"
demanda-t-il, toujours bien décidé à noyer le poisson. Mais au sens figuré, juste, car Silvanus ne ferait jamais de mal à un poisson. Même si les poissons susceptibles de se noyer étaient quand même très rares (mais ça existait, promis juré).
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeMer 30 Jan - 10:11

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★

"C'était un accident, tu sais bien."


Oui. Herbert pouvait être de mauvaise foi, et bien souvent, mais pas au point de ne pas admettre les faits. Oui, c'était un accident, et oui, il le savait pertinemment. Mais cela n'excusait pas grand chose à ses yeux. Silvanus en avait un nombre à ne plus savoir les compter, d'accidents, et advenait un moment où ça devenait franchement usant. Surtout quand lui n'accusait que des retombées d'assez moindre importance quand pour sa part, il se prenait des torrents de reproches et de conséquences dans les dents.

Oui, c'était un accident, mais l'accident en question ne venait pas de nulle part. Si Silvanus ne s'amusait pas sans arrêt à faire mumuse avec des créatures plus dangereuses les unes que les autres, ils n'en seraient pas là. Alors oui, ils avaient bon dos, les accidents. En attendant, s'il n'avait pas mis son grain de sel dans ses affaires pour commencer, il serait encore enseignant à Poudlard à ce jour. Alors bon, enseignant à Poudlard, ce n'était pas un grand regret de ne plus l'être, en vérité, mais il aurait voulu avoir l'opportunité de partir de son propre chef. Là, il s'était fait virer comme un malpropre. On faisait mieux pour l'ego, tout de même.

"Alors, qu'est-ce que tu fais, maintenant ?"

Herbert n'avait pas envie de répondre, et encore moins d'être sincère. Il n'avait pas envie d'apprendre à Silvanus qu'il avait trouvé sa voie, et que son renvoi y avait nettement contribué. Mais il n'avait pas non plus envie de jouer la carte du misérabilisme. Au fond, de toute manière, qu'est-ce que ça pouvait lui faire, ce qu'il faisait maintenant ou non ? Ils n'avaient plus rien à voir l'un avec l'autre. Ils n'étaient plus collègues, ils n'étaient certainement pas amis. Alors bon... Il s'arrêta sur une réponse simple, concise. Sincère, certes, mais qui n'invitait pas à en demander davantage.

-Je suis professeur d'art dramatique à l'AADS.


Voilà, point. C'est dit. Et il n'attendait surtout aucune remarque ou commentaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 126
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeSam 23 Fév - 9:17

Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.


La tension était à un tel comble que Silvanus n'aurait pas été réellement surpris d'entendre son interlocuteur l'envoyer balader, l'ignorer, ou décider de ne pas lui répondre. Silvanus, lui, était sincèrement intéressé par la tournure qu'avait sans doute pris la carrière. Mais au moins, il avait accepté de répondre, c'était une bonne chose. Qui ne signifiait pas spécialement que leur amitié (si elle avait existé) allait repartir sur de meilleures bases. Herbert lui apprit donc qu'il était resté dans le milieu de l'enseignement, mais dans le milieu de l'Académie d'Art dramatique des sorciers. Et franchement, quand on y réfléchissait, ça tombait tout bonnement sous le sens, c'était assez évident.

Herbert n'avait pas été le professeur le plus convaincant de tout Poudlard quand il y enseignait l'herbologie, mais il n'était pas complètement à blâmer pour cela. Ce n'est pas qu'il n'était pas pédagogue, mais c'est que gérer des adolescents demande une façon de faire toute particulière, une patience et des nerfs en acier. Silvanus ne gérait pas forcément mieux que lui, mais il se laissait moins affecter à titre personnel. Alors que Herbert prenait les choses beaucoup plus à coeur, c'était pour ça qu'il était un acteur né.

"Eh bien, je suis ravi pour toi, c'est un métier qui te va comme un gant."


Silvanus prononçait ces mots d'un ton sympathique et jovial. Il avait un peu le sentiment de marcher sur un champ de mine. Quoi qu'il dise ou quoi qu'il fasse, il avait peur que son interlocuteur le prenne mal. Silvanus avait toujours été nul en rapports humains, et encore plus en amitié (si bien qu'il ne savait pas vraiment s'il avait déjà eu de vrais amis ou non dans sa vie). Mais c'était vrai qu'il se réjouissait du tournant qu'avait pris la carrière de son ancien collègue;

"Comme quoi, c'est un mal pour un bien, ce qui s'est passé..."


C'étaient des mots qu'il aurait dû s'abstenir de prononcer, mais Silvanus n'appartenait pas à cette catégorie de personnes qui savaient tourner sept fois la langue dans leur bouche avant de parler. Lui, il était cash, et dans des moments comme celui-là, ça pouvait vraiment lui porter préjudice.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeLun 4 Mar - 12:46

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★

"Eh bien, je suis ravi pour toi, c'est un métier qui te va comme un gant."


Herbert devrait peut-être sourire et se taire, se contenter de remercier son interlocuteur et d'admettre qu'il avait raison. Parce que c'était vrai, bien sûr. Oui, c'était en effet un métier qui lui allait comme un gant, et il avait bien dû en prendre conscience. Bon, il caressait toujours le rêve de monter sur les planches, et il espérait bien que ce jour arriverait à un moment ou à un autre, mais en attendant, il adorait bien plus enseigner l'art dramatique que l'étude des plantes et de la flore magique.

Mais même s'il le pensait, ce n'était pas le genre de compliment qu'il avait envie d'accepter de la part de son interlocuteur. Il avait emmagasiné trop d'agacement, de frustration, de rancoeur pour juste hocher la tête, sourire et rien d'autre. Non, il ne supportait pas le comportement de Silvanus. Non mais, à quoi il s'attendait exactement ? à ce qu'il lui saute dans les bras, enterre la hache de guerre et lui assure que tout était réglé pour de bon ? Non, ça ne risquait pas d'arriver. Il avait été renvoyé par sa faute. Il n'oubliait pas, il ne pardonnait encore moins.

"Comme quoi, c'est un mal pour un bien, ce qui s'est passé..."


Il aurait pu laisser passer s'il s'était arrêté à la phrase précédente, mais visiblement, Silvanus ne savait jamais à quel moment s'arrêter. Il fallait toujours qu'il en rajoute une couche, encore et encore. De sa part, ce n'était pas de la malveillance, ce n'était que de la maladresse, mais c'est pas pour autant qu'Herbert avait l'intention de se montrer plus conciliant avec lui. Non, les mots qu'il venait d'entendre, il n'avait pas la moindre envie de les encaisser.

-Un mal pour un bien...,
répéta Herbert, sidéré. Non mais vraiment ? Il croyait qu'il allait s'en tirer à si bon compte, peut-être ? Et bien, on dirait bien que oui en fait. C'était franchement agaçant à ce stade. C'est facile de dire ça, pour toi, tu emmènerais clandestinement un dragon à Poudlard qui cramerait toute l'école qu'on te trouverait quand même des circonstances atténuantes.

Toujours quelqu'un pour lui sauver les miches. C'était agaçant. Il ne le méritait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 126
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeMar 19 Mar - 11:13

Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.


Quoique Silvanus puisse lui dire, Herbert semblait décidé à lui en vouloir. Il avait de bonnes raison, c'est vrai, mais quand même, Silvanus trouvait dommage d'éprouver autant d'amertume. Surtout qu'il semblait avoir tout ce qu'il faut pour être heureux, maintenant, alors pourquoi s'appesantir autant sur le passé ? Mais forcément, Silvanus ne pouvait pas se mettre à la place d'Herbert.

Lui aussi prenait des choses très à coeur, mais cela concernait toujours ses créatures et uniquement ses créatures, rien d'autre, sa propre vie, il la mettait en jeu constamment, alors on pouvait en déduire qu'il n'y consacrait finalement qu'une très moindre importance. Donc oui, le professeur de soin aux créatures magiques considérait qu'il valait tout de même mieux considérer que c'était un mal pour un bien, mais il ne pouvait bien sûr pas obliger son interlocuteur à penser comme lui.


"Tu exagères"
, répondit Silvanus avec un sourire quand son interlocuteur lui fit la remarque que même s'il faisait venir un dragon à Poudlard, il en ressortirait blanc comme neige.

Il ne devrait pas rire de la remarque de son interlocuteur, mais quand même ça le faisait doucement rire, parce que Herbert l'avait beaucoup trop bien cerné. Même s'il n'avait jamais fait venir de dragon à Poudlard, il pouvait bien avouer que ça ne lui déplairait pas du tout, loin de là, mais même lui avait des limites... enfin, vite fait quoi.

C'est vrai qu'il s'était souvent tiré de mauvais pas en s'en était juste tiré avec des blâmes. Mais Silvanus se disait que si Dippet n'avait pas insisté avec Herbert à l'époque, c'est qu'il avait dû se dire lui aussi que Herbert n'avait pas trouvé sa voie à Poudlard et que sa place était ailleurs. Mais le dire tel quel allait de nouveau vexer Herbert, ça Silvanus l'avait très bien compris.


"Je suis désolé que tu voies les choses de cette façon"
, ajouta-t-il alors seulement d'un ton légèrement peiné.

Il ne voyait pas trop ce qu'il pourrait ajouter de plus au bout du compte. Il n'allait pas prétendre ou insister, il n'en voyait pas l'intérêt. De toute façon, Herbert était borné, ça se voyait, alors ça ne servirait à rien dans tous les cas.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeSam 30 Mar - 15:45

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★

"Tu exagères"


Peut-être, oui, mais Herbert considérait que s'il exagérait, c'était à peine, et ça restait pour faire valoir son propos, pour lui incontestable, parce qu'il se basait sur des faits. Et dans les faits, Silvanus Brûlopot avait enchaîné les fautes graves, avait été suspendu plus de fois qu'il ne devrait être toléré de lefaire, et n'avait finalement jamais été remercié définitivement.

Il y avait de quoi trouver cela injuste, tout de même, quand on savait que pour Herbert, ce n'était que sa toute première année d'enseignement, que l'erreur était entièrement partagée avec Silvanus, et que c'était pourtant à lui de payer les pots cassés malgré tout. Alors non, il n'exagérait pas, et sa colère était par conséquent légitime.

"Je suis désolé que tu voies les choses de cette façon"


C'était la pire manière de lui pésenter ses excuses, là, non ? il ne s'excusait pas de la manière dont il l'avait traité, non, il s'excusait de l'accueil que l'ancien professeur de botanique répondait à cette manière. Honnêtement, il trouvait ça bas. Sans doute que ça faisait quelque part partie de sa mentalité, et que ça partait d'une bonne intention, mais il en faudrait nettement plus pour que la balance ne penche pas du côté de la rancoeur pour Herbert. Il n'avait vraiment pas de raisons de se réconcilier avec son interlocuteur. Non, il ne fallait pas abuser non plus. Donc il ne comptait vraiment pas lui faciliter la tâche.

-Eh bien ça me fait une belle jambe, tu vois
, répliqua Herbert en fixant son interlocuteur les bras croisés, borné comme ce n'est pas permis. En même temps, c'était la vérité, ça lui faisait une belle jambe parce qu'il l'avait décidé, rien ne changerait l'opinion d'Herbert. C'est dingue, quand même. T'es tellement égoïste que tu te rends même pas compte que tu l'es.

Pour lui, c'était seulement comme ça qu'on pouvait le résumer, oui. C'était de l'égoïsme pur et dur, et il était peut-être temps que quelqu'un le fasse remarquer à Silvanus puisque ce dernier n'était apparemment pas capable de se remettre en question quand il en aurait tout de même bien besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Silvanus Brûlopot
▌ Messages : 126
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Châtaignier et plume de phénix, 28,75 centimètres, flexible
Camp: Bien
Avatar: Martin Freeman

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeMer 3 Avr - 12:32

Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.


Silvanus avait depuis longtemps appris à demeurer imperméable aux paroles déplaisantes, aux critiques, aux remarques acerbes... Forcément, il ne pouvait en être autrement, car c'était comme ça qu'on le traitait la grande majorité du temps, alors il avait plutôt intérêt, oui, à s'en moquer ou à prendre la chose avec distance et décontraction. Il ne comptait que sur lui-même, et ses amis se réduisaient plutôt au nombre des créatures qu'il soignait et approchait.

Il fallait être dans son délire, aimer les créatures autant que lui-même pour l'accepter et ne pas finir par lui en vouloir pour une raison ou une autre. C'était certainement inévitable, parce qu'il était maladroit, il ne se rendait pas forcément compte du fait que son comportement pouvait être blessant. Il n'était pas une mauvaise personne, mais il prenait en revanche très souvent les mauvaises décisions, et c'est là que le bas blesse. En attendant, il estimait quand même que c'était injuste de le qualifier d'égoiste. Possible qu'il ne se rendait juste pas compte qu'il l'était, mais honnêtement, il ne trouvait vraiment pas que cet adjectif lui convienne effectivement.

Il ne savait pas vraiment quoi répondre si ce n'est un autre "désolé que tu penses ainsi" ? Ce n'était pas comme s'ils pouvaient faire les choses autrement. Il n'allait pas remonter le temps pour arranger la situation, alors il fallait bien faire avec au bout du compte, non ? C'était à peine la seule solution qui restait.

"Qu'est-ce que tu attends que je te dise, exactement ?"
finit-il par demander, décontenancé.

C'était une vraie question. Il ne disait pas cela pour se montrer encore plus hautain ou déplaisant, vraiment pas, il le disait parce qu'il ne savait vraiment pas ce qu'il pouvait dire ou faire, maintenant. Il avait le sentiment que quoi qu'il dise ou quoi qu'il fasse, il allait forcément aggraver son cas, et ce n'était ni son but, ni son intention. Ce n'était pas son genre de faire du mal intentionnellement à autrui. Alors s'il y avait quelque chose qu'il pouvait dire et qui pouvait permettre à toute cette discussion d'être... un peu moins inconfortable pour lui, il le ferait. Même si là, il voulait surtout que cette discussion prenne fin pour de bon.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Herbert Beery
▌ Messages : 256
Humeur :
HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitimeVen 12 Avr - 16:36

★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. ★

"Qu'est-ce que tu attends que je te dise, exactement ?"

Raaa ! Mais ce qu'il pouvait l'agacer, celui-là ! Là, à ce point, ça en devenait viscéral. Pourtant, pour commencer, ils s'étaient plutôt bien entendus, tous les deux. Herbert reconnaissait que son interlocuteur était du genre... excentrique, vraiment très étrange, sans aucun doute, mais il avait réussi à passer outre. En fait, il avait toujours eu de la compassion pour les personnes qui n'entraient pas dans les cordes.

Il se faisait un point d'honneur que de les encourager, de les aider. Alors il était allé de soi pour lui d'aller vers lui. Et il avait même cru que ça allait être le début d'une belle amitié quand l'homme avait soutenu son projet artistique. Jusqu'à ce que tout parte en vrille et qu'Herbert ait juste envie de ne jamais avoir adressé la parole à son interlocuteur.

Herbert n'allait quand même pas lui souffler son texte, pendant qu'on y était. Le professeur de soin aux créatures magiques devrait comprendre instinctivement ce qui lui était reproché. Mais apparemment, c'était déjà trop lui demander... Herbert était blasé. Cette conversation n'avait pas la moindre chance de mener où que ce soit, vraiment. Herbert leva les yeux au ciel, poussa un grand soupir, et reprit la parole.

-Si tu n'es pas fichu de le savoir, je ne peux vraiment rien fait pour toi.

Il n'avait pas du tout l'intention de lui faciliter la tâche, il n'en était même pas question. Sérieusement, il en avait vraiment marre de perdre son temps de cette façon. Lui, ce qu'il aurait voulu, c'étaient des excuses. Mais de vraies excuses, le genre qu'il aurait été capable d'entendre, voire de pardonner. Ce n'est pas pour autant qu'ils deviendraient le meilleur ami de Silvanus, loin de là, mais au moins, ils pourraient repartir sur des bases neutres. Oui, sauf que non. A ce stade-là, ce n'est pas possible, aucun retour en arrière n'est envisageable. Alors au bout du compte, tant pis. Il faudrait juste qu'ils mettent un terme à cette conversation, parce que ça ne leur faisait du bien ni à l'un, ni à l'autre. Cela avait juste le don d'envenimer les choses. Et ni l'un ni l'autre n'avaient besoin de ça. Pour facililter la tâche, Herbert se leva.

-Bonne continuation, mais je ne me fais pas de soucis pour toi,
dit-il amer.

Et il s'en alla sans dire un mot de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Empty
Message#Sujet: Re: HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.   HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

HERBERT & SILVANUS ★ Le reproche est bavard ; la rancune égoïste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-