AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Gidéon Leminy
▌ Messages : 93
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jared Padelecki

Message#Sujet: Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)   Mar 2 Oct - 1:59


Cela faisait très longtemps que Septimus et Gidéon ne s'étaient pas vus. Ils étaient pourtant amis depuis Poudlard. Leur écart d'âge n'avait été qu'anecdotique puisque les deux garçons à l'époque, étaient devenus assez rapidement et naturellement proches. Leur caractère, posé, bienveillant et tolérant, les avait poussés à se rencontrer.
Le grand garçon s'amusait souvent des questions sur les moldus que son ami lui posait. La mère de Gidéon étant, de part sa naissance, un cas de fascination pour Septimus.

Ils avaient également beaucoup de goûts en commun et avaient partagé de nombreuses anecdotes.
Le jeune sang pur avait même été son confident, le seul à avoir un jour appris le béguin qu'avait cette grande perche pour la jeune Carlotta. Il le lui avait avoué bien tardivement cependant. Il n'y eut jamais rien entre Gidéon et la jeune sorcière, et c'était de l'histoire ancienne, un vieux coup de cœur devenu amitié. Jamais il ne suspecta que Septimus trahisse son secret, et s'il l'avait fait, il ne le savait pas.

Mais c'était de l'histoire ancienne. Gidéon avait encore grandit et maintenant il devait parfois baisser la tête pour franchir certaines portes. et attirait quelques regards interloqués de voir un homme aussi grand et massif. Mais il avait gardé un visage doux et gentil, et un sourire plein de charme, bien qu'il n'en ait pas vraiment conscience. Ses atouts physiques comblaient sa taille et faisaient de lui un homme impressionnant mais pas terrifiant.

Il avait eu beaucoup de mal à organiser un moment de retrouvailles avec son ami. Septimus n'était jamais disponible. Il semblait très occupé. Que faisait-il de si prenant? une nouvelle passion? une crise au travail. Ils parvinrent tout de même à se caler ce midi là, un repas entre amis. Et comme souvent, ils se retrouvaient à Londres, côté moldus.

Gidéon, alors impatient de retrouver son vieil ami, entra dans le restaurant, se cogna le front contre un luminaire qui pendait un peu trop au plafond et qu'il n'avait pas remarqué, puisqu'il regardait les personnes assises, cherchant un Weasley.

"Ah pardon"

Dit-il à la femme qui le regardait, surprise. C'était surement la propriétaire du restaurant, affairée à tenir la caisse et le bar. Il se frotta le front de surprise et s'assura que rien n'était cassé. Il fit alors un signe à la femme que tout allait bien. Puis se dirigea vers son ami qu'il venait de repérer.

Mais en chemin, Gidéon évita de justesse un petit garçon qui courrait vers sa mère, ignorant le danger et laissant la porte des toilettes grande ouverte. Le petit bout de chou manqua de se prendre un coup de pied. Le grand homme, évitant donc le petit garçon, fit un écart et se prit une chaise contre la jambe. la réaction en chaîne avait commencé. De surprise, il fit un pas de côté et se cogna contre une table. Finalement, et trois chaises plus tard, Il arriva près de son ami.

"Ha salut Sept'! comment vas tu?"

Il se retourna vers les clients de la salle, et leur fit un petit sourire gêné, puis s'installa à table, se prenant les jambes contre la table, une dernière fois, et grimaça. C'était ce fameux hématome qui ne disparaissait jamais car il se prenait toujours son bureau au travail ou une table lorsqu'il prenait place. Ses jambes étaient trop grandes pour qu'il soit à l'aise en s'installant. Par chance pour lui, il n'y avait pas de clients à la table d'à côté. il en profita pour laisser traîner ses énormes échasses.

Il regarda alors son ami, tout aussi gêné que pour les clients, d'avoir attiré l'attention sur eux. Il avait grandi tellement vite qu'il lui arrivait d'être pataud avec son corps, surtout dans des endroits restreints ou avec un mobilier petit.
Il se souvint alors ses années de pleine croissance, où il passait ton temps à l'infirmerie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Septimus Weasley
▌ Messages : 400
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)   Sam 8 Déc - 18:44

Gidéon et Septimus se connaissaient depuis presque toujours. Bon, ils s’étaient rencontrés à Poudlard, mais depuis ce jour, ils étaient devenus de grands amis. C’était simple, ils se confiaient l’un à l’autre. La preuve, Gidéon avait été l’une des premières personnes à connaître ses sentiments pour Cedrella, même avant qu’il ne puisse envisager que ça soit réellement possible. Tout comme le rouquin avait connu les sentiments de son ami, pour leur camarade respective. Bref, ils étaient vraiment proches et par moment, Septimus considérait vraiment son ami comme un frère. Et même comme ça… ils peinaient réellement à trouver du temps pour se voir. Entre le fait que Septimus travaillait d’arrache pieds dans le but d’offrir à sa fiancée le plus beau des mariages, Gidéon avait ses propres occupations, et clairement ils avaient donc du mal à se voir. Le rouquin avait conscience qu’il n’était pas forcément disponible suffisamment souvent pour son ami, mais ce n’était vraiment pas qu’il ne pouvait pas. Non pas qu’il ne voulait bien, bien au contraire.

Mais les deux amis avaient donc réussi à se caler un déjeuner ensemble, ce qui n’était pas rien. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il avait envie de passer du temps avec Cedrella, mais ce n’était pas comme s’ils n’allaient pas se retrouver le soir même. Avec l’envie d’enfin pouvoir mettre un terme aux préparatifs de leur mariage, mais c’était malheureusement plus difficile qu’ils ne le voudraient. Enfin, ce n’était pas le moment d’y penser, le rouquin avait réellement envie de se concentrer sur son déjeuner avec Gidéon, ça allait être un bon moyen de se changer les idées.

Gidéon arriva, alors qu’il était déjà installé. Le rouquin le suivi du regard, entre le moment où il se prit le luminaire dans le front, l’instant où il avait évité l’enfant qui sortait des toilettes, les quelques chaises qu’il fit tomber et ce genre de chose jusqu’à ce qu’il arrive enfin à son niveau.

« Salut Gidéon. » Dit-il dans un sourire, alors que son ami s’installait, ne manquant pas de se cogner encore une fois en s’installant. Le pauvre, Septimus ne put s’empêcher d’afficher un sourire quand même, ne voulant pas se moquer de son ami, mais les situations dans lesquelles Gidéon se mettait, c’était toujours un peu cocasse. « Je vais bien et toi ? » Demanda-t-il avant de reprendre rapidement. « Tu ne t’es pas fait trop mal ? »

Parce que mine de rien, Gidéon venait quand même de les enchainer. Septimus avait mal pour lui, même s’il lui semblait qu’il allait bien tout de même, sinon il ne serait actuellement pas assis devant lui. Mais quand même, il se demandait comment il faisait pour ne pas avoir juste mal partout. Mais au moins, maintenant, il était assis et ils allaient pouvoir déjeuner, sans que Gidéon ne se fasse plus mal encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Gidéon Leminy
▌ Messages : 93
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Jared Padelecki

Message#Sujet: Re: Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)   Mar 26 Fév - 16:53


Gidéon était tellement habitué à se prendre des meubles, le haut de certaines portes trop petites, des personnes, des objets ou même à faite un mauvais geste et s'entraver tout seul, qu'il ne ressentait plus grand chose à ces petites blessures. Il était pataud et maladroit, c'était un fait, et depuis de longues années. Il s'y était fait. Petit déjà, il était maladroit. Ses soucis de coordination s'étaient simplement agavés avec sa croissance. Il était vrai que pour lui, certaines taches se révélaient compliquées ,et surement très drôles à voir de l’extérieur. Voler sur un balai, se faufiler dans des endroits restreints, danser... Mais fort heureusement pour lui, sa grande taille lui offrait également des avantages. il ne se perdait que rarement, pouvant voir l'horizon même plongé dans une foule, on le voyait aussi de loin. Il pouvait attraper des choses hautes et intimider d'éventuels agresseurs avant même qu'ils ne se mettent à l'action. C'était d'ailleurs ce dernier point qui lui permettait, entre autres, d'être un excellent agent de la sécurité de Gringotts.

Ainsi, Gidéon n'avait pas vraiment mal. Seul cet hématome qui ne partait jamais. Mais Il n'avait pas plus mal que cela, il lui suffisait de se masser quelques instants et il ne sentirait plus rien. De ce fait, il appréciait voir Septimus sourire plutôt que s'inquiéter. Le grand homme savait que son ami lui demandait s'il allait bien pour s'en assurer, mais ne s'e faisait pas non plus pour lui. Il était tellement habitué à le voir se cogner partout. C'était un peu sa marque. Un Gidéon qui ne soit pas pataud ne serait pas un vrai Gidéon, celui qu'on appréciait, l'homme moyen dans son attitude, celui qui aimait la vie, qui souriait et voyait le bon dans tout le monde, et presque aussi maladroit que Rubeus.

Il sourit au rouquin, se massant donc légèrement le genoux

"Ca va, ce n'est rien, j'en ai vu d'autres"

Il faisait là allusion à ces nombreuses fois où il s'était coupé en brisant une vitre, en serrant trop fort un verre quand il ne connaissait pas sa force, ou même quand il s'était cassé le bras en tombant de son balai... Les anecdotes étaient nombreuses, et Septimus était présent pour la plupart d'entre elles.
La fois où il avait cassé son lit à Poudlard en s'y asseyant trop rapidement était l'une de celles dont ils se remémoraient de temps en temps. Ses camarades s'imaginait la scène s'i lavait été avec une fille et le charrièrent durant des mois. Septimus avait rapidement eu vent de l'histoire, bien-sur, et s'en était également bien amusé. Gidéon lui même était à la fois gêné et amusé de la situation.

Alors que le jeune homme se remémorait ce bon vieux temps avec son frère de cœur, il le regarda alors plein de fierté. Il n'avais pas un très bon souvenir de Cedrella, et ne l'avait pas vue depuis longtemps. Aussi, il décida de lui laisser une chance. Mais jamais il ne lui pardonnerait si elle brisait le cœur de Septimus. Mais son ami était heureux et allait se marier. C'était important pour lui de se réjouir.

" C'est bon de te voir, frangin."

Il marqua une pause, considérant son ami avec cette fierté de voir son frère devenir un homme accompli

" Alors ça y est, c'est pour bientôt... Je suis fière de toi tu sais!"

Septimus savait que Gidéon n'avait pas un bon souvenir de Cedrella, c'était donc important pour le grand homme de lui montrer son approbation, bien qu'il sache que son avis ne changerait pas sa décision.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une entrée fracassante au restaurant (Septimus / Gidéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une entrée fracassante !
» AIDE ? Le Guide du débutant : pour faire une entrée fracassante !
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-