AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 275
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Jeu 25 Oct - 9:35


Je suis encore remué par toute cette situation, par ma confrontation avec Seth, par cette vérité qu'il m'a bien fallu digérer, même si c'est difficile, et qui m'oblige à tout remettre en question. J'ai pris des risques bien trop inconsidérés, j'ai donné ma confiance à la mauvaise personne, et maintenant, ce n'est pas seulement moi mais tous les autres qui risquent d'en pâtir, parce que je n'ai pas su agir comme il le fallait. J'ai été négligent, et j'ai le sentiment que cela arrive beaucoup trop souvent. Je perds pied, totalement, et bien sûr, le décès de Purdey n'a vraiment rien arrangé... Maintenant, je ne peux rien faire d'autre à part tenter de réparer du mieux que je le peux les pots cassés. J'ignore si ce sera assez, mais il faudra bien que j'essaie malgré tout, je n'ai pas réellement le choix. Je vais réparer ce qui est réparable, résoudre ce qui peut l'être, mais je n'ai pas l'esprit tranquille. Je me suis embourbé dans l'erreur. Je sais que j'ai connu pire, et que je m'en suis sorti (mais à quel prix ?). Puis-je prétendre être serein ? Non, bien sûr, mais au moins, je sais ce qu'il me reste à faire.

En faisant preuve de toute la prudence habituelle, je me suis donc rendu dans ma maison de campagne devenue le repère des résistants. Quand je pénètre à l'intérieur, je ne distingue presque aucun bruit. Rien d'anormal à cela, je suis arrivé très tard, je n'ai pas pu me libérer avant, trop de choses à régler, en vérité. Heureusement, il subsiste une lueur à l'intérieur, venue du salon. Pomona est là, et elle est seule, les autres dorment sans doute. Cela m'arrange : pour ce que j'ai à lui dire, il faut que nous soyions seul à seul. Je ne pense pas qu'elle ait parlé de Seth à qui que ce soit, et dans ce contexte, c'est tant mieux, elle ne sera pas remise en question, du coup, et c'est bien ce qu'il nous faut.

-Bonsoir Pomona.
Je cherche la manière de lui apprendre la vérité. Je pourrais juste lui demander comment elle va, d'autant que je m'en soucie, bien sûr. Mais je ne veux pas tourner autour du pot. Je sais qu'elle n'aime pas ça, et moi non plus. Je dois te parler, c'est important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1645
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Mer 31 Oct - 13:08



Ces derniers temps, le sommeil lui était devenu difficile à acquérir. Et pour cause, pour le nombre de questions qu’elle se posait, les réponses peinaient à pointer le bout de leur nez, et plus encore à la convaincre. Pourtant, l’intervention de l’Ysbridion, les retrouvailles avec la résistance, ses retrouvailles personnelles avec Seth, cela aurait dû contribuer à lui communiquer un regain d’énergie dont elle avait diablement besoin pour se battre jusqu’au bout.

Elle était prête à se battre, et ce regain de motivation, elle l’avait eu en même temps que tous les autres voyageurs quand elle avait constaté ces progrès dans lesquels elle avait oublié de croire, quand elle avait commencé à admettre que la situation leur permettait d’espérer de nouveau et que même ils avaient su en fait acquérir un net avantage sur l’ennemi.

Mais tout ça s’était effondré, éphémère château de cartes, quand elle s’était retrouvée seule avec elle-même et avec une conscience pas tout à fait apaisée. Pomona avait toujours considéré être droite dans ses bottes, elle parlait peu, mais quand elle le faisait, c’était avec honnêteté, et si elle devait mentir, ce n’était jamais par intérêt personnel… avant…

Aujourd’hui, elle se posait des centaines de questions et la grande majorité, malheureusement, tournait autour de Seth. Le bonheur de l’avoir retrouvé gâché par la culpabilité de lui avoir pardonné… mais en même temps, que faire d’autre ? Elle était incapable de ne pas céder, et moins capable encore d’envisager vivre sans lui sans avoir le cœur en mille morceaux. Elle découvrait en temps réel le fameux dilemme institué par Corneille, et ce qui était par trop certain, c’est qu’elle n’aimait pas cela… pas du tout, même. Soulager sa conscience serait comme lester son cœur d’un poids intenable… Ne pas le faire, c’était daigner à peine se regarder dans la glace de crainte de haïr son reflet malgré tout…

En attendant, elle continuait. Pour la résistance… en piètre leader qui avait irrémédiablement perdu une grande part d’estime d’elle-même.

Non, elle ne dormait pas… faute d’avoir la conscience tranquille, elle essayait au moins de faire progresser la résistance à son échelle, du mieux qu’elle le pouvait. Attablée à la table du salon, elle épluchait d’obscurs ouvrages dans l’espoir (vain, elle le pressentait d’avance) qu’ils lui en apprennent davantage sur les horcruxes. Quand elle entendit un bruit caractéristique dans la maison autrement endormie, quelqu’un venait d’ouvrir la porte.

Par réflexe, et même si elle se doutait de qui il s’agissait, Pomona serra sa baguette au creux de son poing, prête à accueillir le visiteur. On n’est jamais trop prudent. Mais il s’agissait bien sûr de Christopher.


-Bonsoir Pomona. Je dois te parler, c'est important.


Pomona l’observa un moment, intriguée. De toute évidence, il s’était passé quelque chose, et d’important… Et à en juger le comportement de Christopher… ce quelque chose était potentiellement grave….

"Que se passe-t-il ?" demanda-t-elle, alarmée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 275
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Mer 7 Nov - 10:27


Pomona me répond d'un ton alarmé. Je dois avoir une tête d'enterrement, ou bien sait-elle simplement qu'une conversation qui commence par "Je dois te parler, c'est important", a peu de chances d'être autre chose que grave. Tant mieux, si elle est en condition d'entendre une conversation difficile, parce que c'est ce à quoi elle va effectivement avoir le droit. Je ne sais pas exactement de quelle façon m'y prendre, je ne sais pas par quoi commencer. J'ai le sentiment que ce n'est pas mon rôle que de lui apprendre tout cela, et en même temps, je ne peux pas mentir sur le fait que j'ai largement contribué à encourager leur relation. Si ce n'était à cause de moi, Seth aurait continué de croire que Pomona était morte, elle serait hors de danger... Mais je l'ai exposée... Je les ai exposés, elle et toute la Résistance. J'ignore à quel moment j'ai cessé d'avoir la jugeotte qui est supposé être ma marque de fabrique, mais il est assez clair que je m'enfonce dans l'erreur. Et maintenant, cette erreur, je dois la confesser à Pomona... sans réelle possibilité de la résoudre, si ce n'est de prévenir la jeune femme de s'éloigner autant que possible de cet homme dangereux. Quitte à lui briser le coeur une nouvelle fois. Pomona est une femme forte, c'est sa chance. Elle se remettra, comme de tout le reste. Mais elle mérite mieux que ça. Comme elle mérite mieux que lui.

-C'est au sujet de Seth.
Dans ma tête, j'avais rodé tout un discours, mais face à elle, j'ai l'impression qu'il ne tient juste pas la route. Il manque.. d'humanité... En même temps, c'est difficile de parler humainement d'un sujet inhumain, et comment ménager la sensibilité de Pomona quand la situation ne tolère que de la voir s'effondrer ? Je ne sais même pas comment te dire ça...

Non, en fait, je ne vais tout simplement pas réussir à le dire tel quel. Et j'avais prévu la possibilité de ne pas y parvenir. Je me dis que le plus simple, c'est de lui montrer, même si ce sera d'autant plus violent... Je tire de ma poche un papier plié en quatre. L'avis de recherche qui concerne aujourd'hui Seth... et qui le confirme en criminel recherché. Je tends le papier à Pomona, je ne sais pas quoi faire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1645
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Jeu 8 Nov - 14:41



-C'est au sujet de Seth.

En entendant son nom, un large frisson vint mourir dans l'échine de Pomona. Christopher n'avait pas besoin d'en dire plus. Son attitude, le ton de sa voix, la manière dont il prononçait cette phrase... tout ne pouvait que laisser suggérer une seule et unique chose.

Elle avait senti que ce moment arriverait, tôt ou tard, comment savoir, et qu'elle n'y serait tout simplement jamais prête... parce que c'était une chose que de fermer les yeux et de minimiser l'impact de ses choix, de tout ce qu'elle passait sous silence, et c'en était une autre de l'admettre une bonne fois pour toutes et d'assumer ses erreurs, de porter souverainement le poids de la culpabilité.

En silence, elle priait pour être dans l'erreur, pour mal interpréter le comportement et les propos de Christopher McDowell... mais si elle avait acquis un certain talent dans le fait de se leurrer elle-même, ce talent atteignait ici ses limites. Elle voulut articuler une question, afficher une réaction, peu importe laquelle, mais elle en était incapable. Figée, elle attendait la sentence, avec une anxiété terrible. Et le verdict tomba.


Je ne sais même pas comment te dire ça...

Elle n'était pas surprise qu'il ne trouve pas les mots. Elle non plus ne les avait pas trouvés quand la vérité lui était tombée dessus... elle pouvait deviner la déception qu'avait dû être la sienne en découvrant tout la vérité, en comprenant s'être trompée au sujet de son favori, de son protégé... Déception qui serait forcément renouvelée s'il lui fallait découvrir qu'elle avait été au courant de tout depuis le début.

Finalement, faute de mots, il choisit la démonstration, au sens le plus direct du terme, et lui planta sous le nez l'avis de recherche concernant Seth.

Oh, elle avait immédiatement su que c'était là ce dont il s'agissait, mais ça ne rendit pas le spectacle plus difficile. La vue de cet avis de recherche rendait ça tout à coup si... réel, si vrai... Il n'y avait pas d'échappatoire à cette observation. C'était un fait, c'était là, vrai, sûr, irrévocable. Impossible de se faire la moindre illusion face à cette affiche où trônait une photo de Seth en premier plan, où c'était écrit noir sur blanc : Seth était un criminel, et un criminel recherché.


"C'est... c'est impossible"
, articula-t-elle finalement. Elle osait croire que le tremblement dans sa voix avait le don de rendre son propos plus crédible.

La nouvelle la bouleversait, mais pas pour les raisons que Christopher devait imaginer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 275
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Ven 7 Déc - 11:04


Je ressens du trouble dans la voix de Pomona, bien plus tremblante que d'ordinaire. Une fois encore, mes talents d'observation (que je devrais définitivement remettre en question) me trompent, mais je l'imagine bouleversée, et nul ne le serait moins face à une découverte pareille. son premier réflexe et d'affirmer que c'est impossible, et je la comprends. C'est ce qui a aussi été mon premier réflexe. Je n'ai pas voulu voir la vérité en face. Je me suis voilé la face, et c'est ce qui explique sans doute que j'ai mis si longtemps à comprendre la situation.

Et encore, je n'y suis pas pour grand chose. Je ne me suis pas réveillé un matin en admettant enfin que Seth était notre taupe, il a fallu qu'on dépose des preuves bien structurées et accablantes directement sur mon bureau. Pour le reste, je les ai examinées en long, en large et en travers, et elles ne laissent en effet aucune place au doute. Je voudrais que ce soit impossible, moi aussi, ce serait plus simple pour tout le monde, mais c'est la vérité : Seth est un mangemort, et nous ne pouvons prétendre ne pas le savoir. Je hoche doucement la droite de gauche à droite, l'air grave.

-Les preuves sont accablantes,
je réponds pour bien lui faire comprendre que ce ne sont pas des présomptions, et qu'il n'est pas la victime d'un coup monté comme elle-même a pu l'être. Tout ceci est malheureusement bien trop réel, et il n'y a rien que nous puissions y faire, sinon espérer que Seth serait rapidement appréhendé. Même si ce n'est pas simple, ce sera mieux pour tout le monde. Je suis désolé, je t'ai mise en danger. J'ai fait une immense erreur...

On dirait que c'est un peu dans mes habitudes ces derniers temps, mais quoi qu'il en soit, je ne peux en effet le nier... et en plus de m'en vouloir, je m'inquiète. Seth sait que Pomona est toujours en vie, et ce faisant, j'ai mis toute la résistance en danger. La distance que nous avions prise sur l'ennemi s'est sans doute réduite à néant... et je ne commets pas ce genre d'erreur en temps normal... Irréparable, qui plus est... Nous allons devoir faire avec cette information, à présent, nous n'avons tout simplement pas le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1645
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Lun 10 Déc - 11:30



-Les preuves sont accablantes.

De cela, Pomona ne doutait malheureusement pas... Elle connaissait bien Christopher et ses méthodes, et elle savait aussi qu'il était attaché à Seth, et qu'il lui avait fait pleinement confiance (sans quoi il ne les aurait pas remis en contact alors qu'elle était supposée morte ou pas loin). Alors elle imaginait bien que quand ses soupçons avaient commencé à naître concernant son protégé, il avait pris toutes les mesures nécessaires pour s'assurer que ces soupçons étaient bien fondés...

De toutes les manières, celui qui avait été son supérieur ne faisait pas les choses à moitié. Il lui arrivait de se tromper, comme tout un chacun (preuve en était de cette situation, d'ailleurs), mais il restait un homme brillant, intelligent et observateur, alors Pomona, même si elle n'était pas déjà au courant de toute la vérité, n'aurait clairement pas pu remettre en question son discours.

Pomona préféra ne rien répondre, elle se contentait d'observer l'avis de recherche, le regard de Seth qui la toisait, avec une boule de stress au creux du ventre. Elle était plus que jamais rattrapée par le poids de sa culpabilité, et elle avait peur que cette charge lui soit beaucoup trop lourde.


Je suis désolé, je t'ai mise en danger. J'ai fait une immense erreur...
Et voilà qu'il s'excusait à présent, alors que c'était clairement elle qui devrait le faire, pour tous les mensonges qu'elle lui avait asséné, et pour la situation dans laquelle elle le mettait à présent. Elle n'avait jamais voulu qu'ils en arrivent là... Mais elle l'avait malgré tout provoqué. Elle avait voulu compartimenter coeur et raison, elle n'y était pas parvenu, elle s'était découvert une faiblesse qu'elle ne s'était pas soupçonée, et elle s'en voulait, bien sûr. Elle n'avait aucune excuse, pas la moindre, pour ce qui était en train de se produire.

Elle voudrait rassurer Christopher, lui garantir qu'il ne trahirait pas leur secret, ce qu'elle savait qu'il ne ferait pas puisqu'elle s'en était assurée quand il était encore sous filtre de vérité.  Mais tout cela, bien sûr, elle ne voulait pas en parler d'office avec son interlocuteur.


"Tu n'aurais jamais pu deviner..."
, observa Pomona d'une voix blanche.

Elle l'avait tutoyé, elle n'y avait pas réellement pris garde... Dans cette situation, elle avait besoin de repères, et ceux-ci s'effaçaient, petit à petit, lentement mais sûrement.


"Est-ce que tu as des pistes ? Tu sais où il est ?"


En son fort intérieur, elle espérait que non, et elle se sentait définitivement horrible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 275
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Sam 29 Déc - 18:12


Je ne contredis pas Pomona, ce n'est pas le moment, mais cela n'ôte rien au fait que je ne suis pas du tout d'accord avec elle. J'aurais pu deviner... mais je n'ai rien voulu voir, la situation peut se résumer ainsi, je me suis reposé sur une première impression qui s'est avérée iraisonnée... J'aurais dû voir quelque chose, j'aurais dû savoir. C'est mon métier, c'est ce pourquoi je vis, ce pourquoi je respire.

Et j'ai échoué. J'apprécie qu'elle ne veuille pas me laisser avec en travers de la gorge ce constat d'échec, mais je ne peux pas y couper malgré tout, c'est impossible. Je me rends bien compte que cette situation m'échappe, et ça m'attriste, vraiment. Mais il n'y a rien que je puisse y faire. Si ce n'est le retrouver, mais là encore, je ne fais pas les choses de la même manière. Et les questions de mon interlocutrice ne font que me le rappeler. Non seulement je lui apprends que l'homme qu'elle aime est un criminel, mais en plus, je n'ai aucune idée d'où il se trouve en cet instant ni de ce qu'il compte faire. Et je me sens démuni. Je fais non de la tête pour répondre à sa question.

-Pas pour le moment, mais je vais le retrouver, je te le promets...


Je sais que c'est une situation difficile, même, je me doute même qu'elle doit se sentir partagée, entre l'envie d'obtenir réparation pour les mensonges dont elle a souffert... et l'envie de le voir échapper à la justice, puisque même si je ne suis plus sûr de grand-chose, je suis convaincu de la sincérité des sentiments de Pomona, ce qui rend cette situation plus grave et difficile encore. Dans tous les cas, Seth ne doit pas s'en sortir indemne, surtout avec toutes les complications que cela pourrait apporter. Il est trop dangereux de le laisser en liberté, et je pense que sur le long terme, savoir Seth à Azkaban sera libérateur pour Pomona. Mais tout ceci va quand même demander du temps.

Je ne sais pas ce que valent mes promesses pour elle, mais je pense nécessaire qu'elle les entende. Elles sont quoi qu'il en soit sincères et je n'ai pas l'intention de lâcher quoi que ce soit. Il n'en est pas question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1645
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   Jeu 3 Jan - 10:01

-Pas pour le moment.

Pomona dissimula son soulagement en apprenant que son ancien patron n’avait aucune information concrète quant à l’endroit où se cachait Seth. Elle espérait de tout cœur que ça durerait.

Elle se sentait partagée entre de confus sentiments qui ne faisaient pas du tout bon ménage, à l’heure actuelle. Oui, elle était soulagée, mais en même temps sa culpabilité était bien réelle également… Parce qu’elle voyait bien à quel point Christopher s’en voulait, pas seulement de manière générale mais vis-à-vis d’elle, surtout, et elle ne le méritait absolument pas. Lui dire la vérité l’empêcherait de se torturer, et ce serait sans doute plus juste pour tout le monde. Seulement, elle ne le pouvait pas.

Elle était devenue, progressivement, insidieusement, l’inverse totale de ce qu’elle avait toujours voulu être. Elle avait envoyé valser sa conscience, son intégrité, ses principes… et elle ne savait pas si ce qu’il lui restait l’autorisait à prétendre au rôle qu’elle se donnait tout de même.

Mais elle ne réussissait pas à reculer. Aussi, elle restait muette, et ne faisait absolument aucun commentaire, comme si tout ceci pouvait être réellement considéré comme normal. Elle savait que non, ce n’était pas le cas, mais..


-Mais je vais le retrouver, je te le promets…

C’était une promesse qu’elle ne voulait surtout pas le voir tenir, en réalité. Elle savait que la conclusion en serait désastreuse, peu importe qui en pâtirait le plus, qu’il s’agisse de McDowell ou de Seth, dans tous les cas, elle ne serait plus capable de se regarder en face… C’était à peine si elle y parvenait déjà, présentement, pour tout dire.

Elle hocha doucement la tête. Il fallait qu’elle réussisse à calmer le jeu, d’une manière ou d’une autre, c’était important.


"Il n’est pas au courant…"
, mentit-elle, au culot. "Le rendez-vous que tu avais organisé… J’y suis allée, mais quand j’ai vu qu’il était là, je suis partie avant qu’il ait le temps de me voir." Elle marqua une légère pause. Elle s’était rarement autant détestée qu’en cet instant, mais elle poursuivait. "Je ne voulais pas prendre le risque de l’impliquer."

Elle afficha un sourire qui se voulait empreint d’ironie. Parce qu’elle pouvait bien prétendre ne pas être allée à sa rencontre pour le protéger autant que le groupe… Il n’était pas nécessaire que Christopher s’inquiète d’avoir mis en péril toute la Résistance, puisque s’il était une chose que Pomona savait à coup sûr, c’est que Seth, malgré tout ce qu’on pourrait lui reprocher, ne trahirait pas leur secret.

Maintenant, il fallait espérer que son mensonge ne détonnerait pas avec ce que Seth avait pu éventuellement dire à Christopher de son côté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haïti : La question de couleur et Michel Martelly.
» On est beaucoup trop nombreux dans ma tête
» Trop de laxisme dans le gouvernement, selon Mgr Kébreau
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith
» Regarde dans ton jardin avant de regarder dans celui des autres.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
 :: Quartier général de la Résistance
-