AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Sam 17 Nov - 10:23


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una ne savait pas où était sa place. Ce n'était pas quelque chose qui la dérangeait en soi. Après tout, elle n'avait jamais su se ranger dans une case préétablie, et elle trouverait dommage de n'avoir qu'une place en refusant de rejoindre toutes les autres... Mais dans les circonstances qui étaient celles qu'elle rencontrait, elle voudrait savoir, peut-être pour la première fois, où elle allait et quel rôle elle devait jouer. Elle n'irait plus à Poudlard, elle ne pourrait plus veiller sur Rhian et Louisa, elle ne verrait plus Adrian... C'était sans doute tant mieux comme ça, mais elle avait eu des habitudes, des rêves, peut-être même quelques espoirs inutiles, et maintenant, elle devait reprendre de zéro... sans savoir réellement se situer dans une dynamique qui s'était déjà construite sans elle. Elle avait tendance, au fond, d'agir en fonction de ce qu'on lui demandait, un peu perdue, un peu absente, dans l'attente de se trouver son chemin, ou même de se souvenir d'où elle était.

Elle s'était rendue sur le chemin de traverse à la demande du groupe afin de récupérer quelques ingrédients et ouvrages qui saurait leur servir. Armée de son sac à dos, complété d'un sortilège d'extension, elle allait donc de boutique en boutique, de son habituel pas traînant. C'était étrange de se dire qu'elle ne s'y rendrait sans doute plus jamais pour y acheter ses fournitures scolaires comme ça avait été le cas avant. Encore que rien n'était moins sûr. Qui sait si, à leur retour dans leur époque (s'ils revenaient dans leur époque, mais elle y croyait), ils n'allaient pas revenir au point de départ et reprendre leur scolarité comme si de rien n'était.  

Elle se rendait chez l'apothicaire, une liste d'articles à la main qui devaient servir à la concoction de l'une ou l'autre potions qui serviraient à la résistance. De l'avantage de ne pas être considérée comme morte par le reste du monde. Elle évoluait dans les rayonnages, récupérant à la volée les différents articles et ingrédients dont elle avait besoin quand elle vit paraître une silhouette familière et, l'air de rien, amie.

-Bonjour Lyall. Je suis contente de te voir.
Ce qui était d'autant plus vrai qu'elle n'avait pas du tout été certaine qu'ils se revoient de sitôt. Tu vas bien ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 59
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 29 Nov - 14:25

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall était vraiment content d’être au département de la régulation des créatures magiques. C’était vraiment quelque chose de super de pouvoir faire ce que l’on aimait en tant que profession. Même si Lyall n’avait encore aucune profession de définie, il aimait beaucoup explorer les différents services et découvrir ce qui s’y passait. Il n’était peut-être pas d’accord avec tout, mais bon, il n’était que stagiaire, il verrait bien comment les choses évolueraient par la suite, et vers quoi il se spécialiserait. Ce qu’il savait dans tous les cas, c’est qu’il avait envie de voyager à un moment où un autre. Découvrir le monde les choses qu’il renferme, un peu comme avait fait Norbert Dragonneau, mais Lyall ni pouvait rien si tout chez cet homme l’inspirait grandement, ce n’était même pas sur joué, c’était le cas, et il n’avait pas honte de l’avouer. Norbert était quelqu’un de bien, qui avait un énorme cœur en ce qui concernait les créatures magiques, et Lyall respectait beaucoup ça, même s’il n’avait pas le même amour pour toutes les créatures, enfin surtout pour les loups-garous, mais il les mettait à part.

En tout cas, et ce depuis qu’il avait enfin pu le rencontrer et lui parler, Lyall était encore plus motivé pour sa future carrière. Il espérait réussir et être à sa hauteur, ou du moins, se rapprocher de ce qu’il avait commencé à entreprendre, parce qu’à ses yeux, personne ne pouvait égaler Norbert Dragonneau. En tout cas, pour l’heure, il se baladait sur le chemin de Traverse, il ne cherchait rien de précis, mais il n’avait pas envie de rester chez lui à ne rien faire, ou à lire comme il le faisait la plupart du temps, il avait plutôt envie de prendre un peu l’air.

Ça ne faisait pas de mal après tout. Il s’était retrouvé chez l’apothicaire, sans rien avoir à y acheter, mais c’était une boutique qu’il aimait bien, parce qu’elle était pleine de mystères, de choses étranges, et il aimait bien apprendre de nouvelles choses. Il avait toujours eu soif de connaissances, de pourvoir s’enrichir culturellement avec tout ce qu’il trouvait, sans que cela ait de thème précis.

-Bonjour Lyall. Je suis contente de te voir. Tu vas bien ?

Lyall fut un peu surpris de voir Aulne aussi, mais ce n’était pas un soucis, bien au contraire. Il avait rencontré sa camarade à Poudlard, durant ses dernières années, et il s’était tout de suite lié d’amitié avec cette dernière. Beaucoup disaient qu’elle était totalement étrange, et il ne pouvait pas le nier qu’Aulne avait un côté  dans la lune, mais lui ça ne le gênait pas bien au contraire, il trouvait cela amusant, et puis, il était un peu pareil, après tout.

« Salut Aulne, ça me fait très plaisir également. Ecoute, oui ça va plutôt bien, et toi ? Pas trop triste d’avoir quitté Poudlard ? Tu sais ce que tu vas faire ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 29 Nov - 19:41


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una était vraiment ravie de trouver un visage amical et familier, et heureuse également d'entendre que Lyall allait bien. Elle savait que les quelques amitiés qu'elle était parvenue à construire à Poudlard (et il y en avait plus que ce qu'elle aurait pu imaginer... à croire qu'il lui fallait un voyage dans le passé pour élargir ses horizons sentimentaux... pour le meilleur comme pour le pire, à n'en point douter) étaient vouées à lui manquer tôt ou tard, sans suite possible. Poudlard avait été une sorte d'intermède dans cette aventure, mais à présent, tout ce sur quoi elle devait se focaliser, c'était la résistance, et c'était sans doute mieux comme ça, même si ce genre de rencontres fortuites pinçaient son coeur d'un soupçon de nostalgie... comme si la conversation s'étouffait déjà quand elle commençait pourtant à peine. Alors oui, quelque part, elle était triste d'avoir quitté Poudlard, et ce n'était pas tant pour l'école en elle-même (qu'elle retrouverait peut-être dans son époque d'origine ? Elle n'en savait plus trop rien), mais pour la page qu'elle tournait dans la foulée. Et aurait dû tourner bien avant, en réalité.

-Pas vraiment,
admit Aulne avec un léger sourire, pour répondre à la dernière question de son interlocuteur.

Une question à laquelle elle ne pouvait pas répondre, donc. Ce qu'elle allait faire, maintenant, c'était passer le plus clair de son temps avec ses amis présumés morts dans l'espoir d'arrêter un mage noir en passe de devenir de plus en plus puissant. Pas le genre d'information qu'on pouvait glisser aisément dans une conversation, donc.

-J'ai encore du mal à me dire que c'est derrière... tout ça,
ajouta-t-elle d'un ton légèrement songeur. Et toi ? Qu'est-ce que tu vas faire ? demanda-t-elle alors, consciente du fait qu'elle ne pouvait pas vraiment s'épancher sur elle-même.

Tout comme elle s'était abstenue, aussi, de dire comment elle allait... Elle n'avait pas envie de mentir, et donc elle n'avait pas envie de dire la vérité non plus, pour que le jeune homme s'inquiète d'une chose qu'elle ne réussirait pas à lui expliquer comme elle le voudrait. De l'inconvénient également de toutes les affinités qu'elle avait su construire : elles ne dépassaient jamais la barrière du mensonge, et il était de plus en plus difficile d'en faire abstraction.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 59
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Mar 18 Déc - 16:18

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall était content de pouvoir passer un peu de temps avec Aulne. Il appréciait vraiment cette fille. A titre d’amie. Beaucoup disaient qu’elle était étrange, et dans son monde, mais Lyall trouvait cela mignon, et amusant. Et ça ne la rendait pas folle pour autant, ou peu fréquentable. Il est vrai qu’elle était une fille à part, qu’elle avait son petit monde, mais Lyall ne s’ennuyait jamais avec elle au moins, et puis, il avait presque l’impression qu’ils étaient parfois sur la même longueur d’onde, et c’était assez cool. Au moins, il pouvait discuter librement avec elle. Sans avoir peur d’être jugé. Et elle pouvait en faire de même. C’était à cela que servaient les amis non ? Leurs chemins allaient se séparer maintenant, ils étaient tous les deux dans la vie d’adulte. Il ne savait pas encore ce qu’elle allait faire, mais en tout cas, il espérait qu’ils ne se perdent pas de vue, parce qu’elle faisait tout de même partie de ceux avec qui il avait lié une amitié sincère, alors il serait attristé de ne plus avoir de nouvelles d’elle. Ne serait-ce que par hibou, c 'était toujours ça de pris.

-Pas vraiment.

En soit, ce n’était pas dramatique de ne pas savoir quoi faire. Il y avait des tas de possibilités, beaucoup de domaines différents. Et puis, de ce qu’il savait, Aulne n’avait pas de mauvais résultats à ses BUSES et ASPICS. Donc elle avait tout de même un large choix de possibilités. Elle avait le temps en tout cas… Et il était certain qu’elle trouverait quelque chose qui lui plairait.

« Je suis sûr que tu trouveras ta voie, je me fais pas trop de souci pour toi »[/b]

Il lui adressa un sourire, loin de se douter que ce n’était pas du tout sans les préoccupations de son amie, et qu’elle avait des projets bien plus importants que ça. Mais comme il ne pouvait pas savoir, on ne pouvait pas le blâmer pour cela.

-J'ai encore du mal à me dire que c'est derrière... tout ça. Et toi ? Qu'est-ce que tu vas faire ?

Quitter Poudlard, ce n’était pas une chose facile, c’est vrai. Lyall ressentait tout de même de la nostalgie, mais il avait aussi hâte de découvrir le monde et tout ce qu’il renfermait. Pour le moment, il travaillait au Ministère et faisait des économies, il tentait aussi d’en apprendre plus sur les créatures magiques, mais il comptait bien suivre l’exemple de Norbert et partir faire des découvertes.

« C’est sur que c’est une page qui se tourne, mais il faut bien grandir j’imagine. Je vais travailler au Ministère pour le moment, au département des Créatures Magiques, mais j’aimerais bien parcourir le monde dans le futur, un peu comme l’a fait Norbert Dragonneau. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Mar 18 Déc - 16:34


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una esquissa un fin sourire quand Lyall lui garantit qu'elle trouverait sa voie, d'une façon ou d'une autre. La jeune femme n'en était pas si sûre. En même temps, difficile de savoir vers quoi s'orienter quand on était partagé entre deux mondes, entre deux époques.

La notion même de projet était éphémère dans un contexte où, à tout instant, il se pourrait bien qu'elle retourne chez elle. Oui, elle avait des aspirations, des envies, elle avait une idée assez précise, en réalité, de ce qu'elle aimerait faire... mais elle ne se voyait pas partager ces aspirations alors qu'elles n'étaient pas forcément réalisables. Un seul projet devait compter à l'heure actuelle, et c'était celui des voyageurs temporels, leur offensive contre Tom Jedusor. Va savoir le temps que ça leur prendrait ou même si ça fonctionnerait. Mais il le fallait dans tous les cas. Rien n'empêcherait jamais Luna d'en rêver... la machine à rêves, en même temps, carburait non-stop en ce qui la concernait. Dans tous les cas, elle appréciait d'entendre les encouragements de Lyall, parce que même si c'était irréalisable, c'était encourageant.

Lyall, lui, avait des projets visiblement bien définis, et semblait parfaitement satisfait de... grandir... elle aimait bien ce terme, même si elle reconnaissait que grandir n'était pas toujours si simple, et elle n'était toujours pas convaincue, en dépit de ses responsabilités, d'être réellement une adulte. Il allait travailler au ministère, donc. Rien d'étonnant pour commencer, la plupart des sorciers travaillaient là, tant le ministère groupait un nombre de domaines conséquent. Le sourire de la jeune femme s'élargit quand il évoqua le bureau des créatures magiques, et de son intention de suivre les traces de Norbert Dragonneau. Irrésistiblement, Luna songea à Adrian, qui caressait le même objectif;

-C'est un métier qui t'irait comme un gant. J'adorerais faire ça, aussi.


Mais même si un jour elle devait y réussir, ce n'était clairement pas pour tout de suite. En attendant, Luna espérait que Lyall parviendrait à accomplir ses objectifs... Il méritait de s'accomplir dans tous les aspects de sa vie, et professionnellement, cela va sans dire.

-Tu commences à travailler quand ? Tu vas faire quoi ?


Même s'il travaillait sûrement dans le meilleur département du ministère de la Magie, il n'allait peut-être pas faire le travail le plus épanouissant pour commencer, mais l'essentiel était qu'il se laisse porter par ses projets malgré tout.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 59
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Mer 2 Jan - 23:19

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall ne trouvait rien d’alarmant au fait que son amie ne sache pas encore ce qu’elle souhaite faire plus tard, après tout, elle n’avait pas la baguette sous la gorge. Elle avait le temps de se décider, il trouvait ça important de faire quelque chose qui plaisait, et pas seulement alimentaire. Travailler juste pour l’argent ou pour le pouvoir, c’était triste aux yeux du jeune homme. Et pourtant, il se doutait qu’une grande majorité de gens faisaient un travail juste pour subvenir à leurs besoins et parce qu’ils avaient été pris sur le fait, ou alors avait choisi une profession par dépit, ou parce qu’ils n’avaient pas d’idées, c’était dommage, mais bon, chacun gérait sa vie comme il l’entendait.

Mais bien sûr, l’ancien Serdaigle ne pouvait pas se douter que Luna n’était pas de cette époque, qu’elle était remontée dans le temps accidentellement avec d’autres personnes et donc que ses perspectives d’avenir étaient compliquées. Pour lui, elle était une fille de son âge qui avait les mêmes préoccupations que lui, ce qui était loin d’être le cas au final. Mais bon, cela ne les empêchait pas d’être amis au moins.

Quoiqu’il en soit, Lyall était très content et tout excité de dévoiler ses futurs projets, ou du moins, ses ambitions, parce que pour le moment, rien n’était encore fait. Lyall avait été accepté au Ministère, dans le département qu’il avait envisagé, ce qui était une bonne chose, mais ce n’était que le début, il avait encore tant de choses à faire derrière. Mais il avait espoir, il avait envie de réussir, d’aller jusqu’au bout des choses, comme Norbert l’avait fait, encore une fois, il en revenait toujours à lui. Mais c’était son modèle après tout, donc ça n’avait rien d’étonnant.

-C'est un métier qui t'irait comme un gant. J'adorerais faire ça, aussi.

Lyall lui sourit, il voyait bien Luna dans ce domaine. Elle était vraiment faite pour un métier qui touchait à la nature, cela se ressentait. Et puis, Lyall serait vraiment content de l’avoir comme collègue, ce serait même une idée vraiment chouette, mais bien sûr, cela risquait de ne jamais se faire, encore une fois, elle n’appartenait pas à la même époque.

« Rien ne t’en empêche, en plus on travaillerait ensemble, ce serait super ! »

Il ne voulait pas la forcer, bien sûr, elle devait faire ses propres choix, mais il avait tout de même envie de l’encourager, de montrer qu’il était là pour elle, pour la soutenir. Luna était une amie vraiment chère pour lui, et Lyall était quelqu’un de fidèle et loyal en amitié, donc c’était tout à fait normal pour lui.

-Tu commences à travailler quand ? Tu vas faire quoi ?

Là c’était un peu flou, mais Lyall ne s’attendait pas à ce qu’on lui confie un travail très intéressant à faire. Après tout, il n’était que stagiaire, alors on allait probablement l’envoyer vers l’un ou l’autre service du département en fonction des besoins des employés, mais bon, Lyall était prêt à travailler dur et avait vraiment envie d’apprendre, donc le mieux était encore de toucher un peu à tout.

« Je commence au début du mois d’août, le plus tôt est le mieux ! Je ne sais pas encore exactement… mais vu que j’ai été embauché en tant que stagiaire, ce ne sera sûrement rien de palpitant, mais ça ne fait rien, il faut bien commencer quelque part, et puis de toute façon, je compte pas rester au Ministère toute ma vie, j’ai bien envie de voyager. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 3 Jan - 16:27


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una afficha un nouveau sourire, sans pour autant répondre directement à son interlocuteur, quand ce dernier lui affirmait que rien ne l'empêchait de poursuivre la même voie que lui, que c'était même un projet qu'ils auraient pu avoir en commun. C'est sûr que ça ne lui aurait définitivement pas déplu, et en ce moment, rien ne la soulagerait plus que de courir le monde après des animaux fantastiques desquels il resterait encore l'une ou l'autre chose à apprendre, mais ça ne pouvait pas être aussi simple. Car en réalité, oui, quelque chose l'empêchait de caresser un tel projet, dans l'immédiat tout du moins, et en compagnie de Lyall comme d'Adrian, c'est certain : elle ne devait à présent se focaliser que sur un seul et unique objectif, aider ses amis, aider la résistance, participer au déclin de Tom Jedusor. Et une fois que ce serait fait, évidemment, il ne lui resterait plus qu'à retourner dans son époque, puisque le groupe en avait à présent la possibilité.

Alors non, rien de tout ça n'était réellement envisageable, mais elle n'estimait pas nécessaire d'opposer un "non" catégorique à son interlocuteur, puisqu'elle serait dans l'incapacité de s'en justifier. Lyall poursuivrait ses propres rêves, ses propres objectifs, et elle espérait de tout coeur qu'ils lui seraient bénéfiques. Tout le reste n'aurait, en comparaison, qu'une très infime importance.Pour lui en tout cas, qui pouvait aisément respecter ses ambitions sans attendre après son opinion.

Heureusement, Lyall poursuivait déjà, lui ôtant le malaise de ne pas savoir quoi lui répondre très exactement. Le jeune homme allait commencer à travailler en août en tant que stagiaire au sein du ministère, et il n'avait pas encore une idée bien précise de ce que cela signifierait pour lui, ce qu'on lui demanderait de faire. Ce qu'il savait, en revanche, c'est qu'il considérait surtout cela comme un tramplin, et que dans le futur, il voudrait surtout voyager. La jeune femme n'était pas du tout surprise. Bien au contraire, même, elle était bien incapable d'imaginer Lyall derrière un bureau, enseveli sous un tas de paperasse. L'une des raisons qui faisaient qu'il s'entendaient si bien, c'était leur affection pour la nature. Logique que le jeune homme ait envie de prendre le large.

-Je te comprends
, répondit-elle. Je sais pas si j'arriverais à travailler au ministère, même temporairement, répondit-elle comme si elle avait vraiment le choix.

Mais en attendant, c'était un vrai constat. Dans cette époque ou dans une autre, elle ne se voyait surtout pas travailler au ministère.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 59
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 10 Jan - 16:23

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall se montrait peut-être trop enthousiasme, mais il ne pouvait pas vraiment s’en empêcher. Il était dans une pente ascendante. Il avait l’impression que tout se passait pour le mieux pour lui en ce moment, et il avait tendance à croire que cela pouvait être aussi simple pour tout le monde. Ce n’était pas du tout prétentieux, c’est juste qu’il voyait les choses avec beaucoup d’optimisme et de positivisme. Un peu trop même peut-être. Mais bon, était-ce vraiment une mauvaise chose ? Il n’était pas sûr, surtout qu’il faisait tout de même sourire son amie alors, c’était plutôt une bonne chose non ? Il avait juste envie de donner un peu de bonne humeur et de positivité à tout le monde, et en particulier pour ceux qu’il appréciait et estimait. Et c’était le cas pour Luna, mais bon, il ne pouvait pas se douter de ses projets et de la « mission » qu’elle avait à présent, il était bien loin de tout cela.

Mais bon, il se doutait bien que si son amie n’avait pas postulé, c’est qu’elle n’avait pas forcément envie de suivre le même parcours, quand bien même le parcours lui était intéressant. Mais Lyall était un peu trop enthousiasme alors évidemment, il tirait des conclusions et des réactions un peu trop hâtives. De toute façon, ça ne changeait pas grand-chose au fait que Luna avait du temps pour trouver ce qu’elle voulait faire, que ce soit ici ou dans son époque.

En tout cas, pour lui, les choses étaient plutôt bien parties. Il ne pouvait pas le nier, même si ce n’était peut-être pas grand-chose, avoir ce poste de stagiaire était une vraie opportunité pour lui. Il en avait conscience, et même si cela ne lui plairait pas énormément, il devait tout de même commencer, et espérer être assez performant pour qu’ils le gardent avant qu’il puisse explorer le monde. Rattaché ou non au Ministère, il savait que les missions de détachement existaient, Norbert en était la preuve, mais bon, rien n’était encore fait. Mais il était tout à fait près à donner le meilleur de lui-même pour que tout se passe comme il l’avait prévu, et comme il l’espérait.

-Je te comprends. Je sais pas si j'arriverais à travailler au ministère, même temporairement.

Il lui adressa un sourire sincère, il comprenait tout à fait. Même si le Ministère proposait un très large choix de professions, cela n’allait pas à tout le monde. Il en fallait pour tous, et heureusement. Cela ne changeait rien au fait qu’il ne pensait pas qu’elle soit coincée, elle avait encore le temps de trouver sa voie. Même si cela n’était pas dans ses préoccupations pour le moment.

« Oui, c’est vrai que ce n’est pas simple pour tout le monde, et peut-être que je vais détester, mais on verra bien. En tout cas, je ne doute pas que tu trouveras ce qui te correspond. Sinon, tu comptes partir en vacances ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 10 Jan - 19:41


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una n'avait aucune envie de décourager Lyall dans ses projets. C'était même tout l'inverse. Il s'engageait sur une voie qui avait de quoi faire rêver - ou qui la faisait rêver elle, en tout cas -, alors forcément, la jeune femme souhaitait que tout se passe au mieux pour son interlocuteur. Si elle parlait du ministère et de ce que ce dernier lui inspirait d'aversion, ce n'était pas pour dissuader son interlocuteur, c'était juste un sentiment personnel, et qui n'était pas fondé sur grand-chose, d'ailleurs.

Luna ne s'imaginait pas travailler derrière un bureau, ceci dit, quand elle voyait son père travailler d'arrache-pied dans les locaux du Chicaneur, elle n'éprouvait pas vraiment d'agacement ou quoi que ce soit, plus une sorte d'exaltation. Bref, dans tous les cas, c'était l'histoire de Lyall dans tous les cas, pas la sienne. Est-ce qu'il accomplirait ses rêvfes à l'avenir, elle n'en savait rien ? La seule chose qu'elle savait, c'était que Lyall aurait un jour un fils, et que même si ce fils aurait une histoire douloureuse, il serait également un excellent professeur de défense contre les forces du mal, et un membre à part entière de l'ordre du phénix; De quoi faire sa fierté.

Lyall ajouta qu'il ne doutait pas du fait qu'elle trouverait ce qui lui correspondait. Luna appréciait, parce qu'elle savait qu'il le pensait réellement... C'était agréable d'entendre quelqu'un avoir confiance en elle, et croire réellement dans ses capacités. Alors la jeune femme appréciait, même si ses rêves et ses ambitions avaient tout intérêt à passer au second plan dans les temps à venir, et c'était évidemment tant mieux. Dans tous les cas, le jeune homme choisit de changer de sujet, ce qui n'était sans doute pas une mauvaise chose, même s'il était question de départs en vacances, et n'aurait pas de réponse très croustillante à donner à son interlocuteur, même si elle le voudrait.

-Je ne suis pas sûr. J'aimerais bien rentrer chez moi... Retrouver mon père, tu vois, mais ce n'est pas pour tout de suite.
La meilleure façon de lui répondre sans mentir complètement. Et toi, tu as l'intention de partir quelque part ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Lyall Lupin
▌ Messages : 59
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,7 cm, Bois d'If, Ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Matt Lanter

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 17 Jan - 20:58

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Lyall ne se sentait pas vexé, ou déçu que la jeune femme avoue ne pas vouloir travailler au ministère. Après tout, c’était son droit, et ce n’était pas un lieu qui convenait à tout le monde, loin de là. Et encore heureux d’ailleurs, parce que si tout le monde voulait travailler au ministère, les autres secteurs seraient totalement déficitaires. Et ce serait vraiment dommage, parce qu’ils avaient besoin de tout pour que la société se développe de façon normale, sans laisser de côté. Même si c’était un peu utopiste comme façon de voir les choses. Mais dans tous les cas, Norbert n’avait jamais caché son aversion pour le Ministère et les métiers qui incluaient de travailler derrière un bureau, alors il n’allait certainement pas jeter la pierre à son amie.

En tout cas, il n’avait pas envie de l’ennuyer avec les projets d’avenir, surtout qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait faire plus tard, et il ne voulait pas la stresser, ou qu’elle pense qu’elle devait vite se décider. Il ne voulait rien de ça, elle avait tout le temps qu’il lui faudrait. Parler des vacances c’était probablement mieux. Plus joyeux, pus festif, plus estival, c’était bien le cas de le dire.

Lui n’avait pas grand-chose de prévu, étant donné qu’il allait commencer à travailler pendant le mois d’août. Et il n’avait pas organisé le reste de ses jours de libre, à part voir quelques amis, des moments calmes et agréables. Mais peut-être que Aulne aurait des choses intéressantes à lui dire, bien qu’il ne l’eût jamais trouvée inintéressante. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils étaient amis. Ils avaient les mêmes centres d’intérêts, la même vision des choses, plus ou moins d’ailleurs. Il appréciait vraiment la jeune femme, bien que cela soit tout à fait amical bien sûr. Il n’avait jamais d’idée déplacée à son égard, et n’en aurait jamais, c’était une réelle certitude.

-Je ne suis pas sûr. J'aimerais bien rentrer chez moi... Retrouver mon père, tu vois, mais ce n'est pas pour tout de suite. Et toi, tu as l'intention de partir quelque part ?

Elle lui avait dit une fois, que sa mère était décédée, et que son père n’habitait pas dans le coin. C’était un peu triste comme histoire familiale, et il espérait qu’elle pourrait aller le retrouver en effet. Même si de toute évidence, ce n’était pas un projet pour un futur proche. Il lui adressa un sourire.

« J’espère que ça ne mettra pas trop de temps avant que tu puisses aller le voir en tout cas. Moi non, je ne compte pas partir. Pas pour le moment, même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Mais je suis quelqu’un de patient alors… ça va je le vis bien. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4162
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   Jeu 17 Jan - 23:34


La rêverie est le clair de lune de la pensée.
L

una afficha un léger sourire quand Lyall affirma espérer qu'elle pourrait bientôt retrouver son père... L'une des choses qu'elle appréciait chez lui, c'était sa bienveillance. Elle savait que son propos était honnête. D'autres auraient sans doute pu se contenter de prononcer ces mots pour la forme ou histoire de faire la conversation sans pour autant rien en penser, elle était certaine que ce n'était pas le cas du jeune homme. Il s'intéressait vraiment aux autres et à ce qu'il vivait. En bref, une personne altruiste et désintéressée comme on en faisait trop peu.

Et elle appréciait ses paroles, oui... même si au fond et en dépit de ce qu'elle disait, elle n'était pas complètement impatiente de rentrer chez elle (même si la partie qui concernait le fait de retrouver son père ne prêtait à aucune nuance en revanche)... C'était.. compliqué... Mais dans tous les cas, c'était aussi et surtout lointain, car même si les voyageurs temporels prenaient la décision de repartir dès que l'opportunité leur en serait donnée (et elle en doutait un peu), il faudrait attendre quasiment un an pour cela. Autant dire qu'elle avait le temps de voir venir. Et qui sait combien de choses pourraient se passer d'ici-là.

Lyall ajouta que, pour sa part, il ne comptait pas partir en vacances. En même temps, c'était assez attendu. Le jeune homme allait très vite entamer son stage, et ses perspectives de voyage étaient par conséquent réduite, même si elle le croyait sans problème quand il affirmait que ce n'était pas l'envie qui lui en manquait. Forcément... Il fallait aimer voyager et découvrir de nouveaux horizons si l'on voulait s'engager sur la voie qu'il escomptait faire sienne un jour... Et une chance pour lui qu'il soit patient, en effet, puisque c'étaient le genre de rêves qui malheureusement mettaient du temps à s'accomplir... Ce qui n'ôtait rien au fait qu'il y parviendrait sans doute. Luna n'avait en tout cas aucun doute quant à ses compétences et à son potentiel. S'il s'accrochait à ses rêves, s'il n'oubliait jamais d'y croire dur comme fer, alors tout se passerait bien. Comme il l'escomptait.

-Je n'en doute pas
, répondit Luna dans un fin sourire. Tu aimerais voyager où ?

Ce n'est pas parce qu'il ne le pouvait pas encore qu'il était interdit de rêver malgré tout, après tout. Rêver devrait même être une obligation, d'ailleurs.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rêverie est le clair de lune de la pensée. [pv Lyall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'apothicaire
-