AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
22.88 €

Partagez | 
 

 On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 167
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Juin - 20:31

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther savait bien que parler de son beau-frère n’était pas la plus sereine des réponses, mais la sorcière n’allait pas s’empêcher de le faire simplement pour ménager les sentiments de Bradley. Ce n’était pas qu’elle avait envie de lui faire du mal, au contraire. Si elle avait eu envie de lui faire du mal précédemment, elle ne pouvait pas le nier, mais là ce n’était pas le but de la manœuvre. Si elle disait cela, c’était pour la simple et bonne raison que son beau-frère était celui qui connaissait le mieux Pomona au final, qu’il était peut-être celui qui était capable de leur dire où se trouvait le carnet de leur fille. Alors oui, la femme mentionnait Henry, mais ce n’était pas dans le but de blesser son époux.

Quand bien même, ce dernier ne manqua pas de réagir vivement, affirmant que son frère serait un le dernier connard (elle ne put s’empêcher d’afficher une grimace aux paroles de Bradley, n’appréciant pas plus que cela de l’entendre user d’un tel langage), s’il avait eu une preuve qui était capable de sauver leur fille. Elle ne releva pas cette remarque, comme elle ne prit pas la peine de relever le fait qu’il lui affirma qu’elle n’avait qu’à aller lui parler, elle, à Henry. Elle se doutait que ce n’était pas vraiment quelque chose qu’il désirait, qu’il disait ça surtout parce qu’il était agacé par le fait qu’elle puisse faire une telle proposition. Quand il lui demanda d’ailleurs ce qu’ils s’étaient dit, elle se doutait que ce n’était pas réellement des reproches. Du moins, il ne lui parlait pas comme il avait pu lui parler précédemment, quand il lui reprochait d’être aller voir son frère.

« Honnêtement, on ne sait pas dis grand-chose. » Répondit-elle sincèrement, parce qu’elle n’avait pas de raison de ne pas répondre sincèrement. « On a parlé d’elle, principalement. Un peu de toi aussi. » Elle était toujours sincère. « Il m’a demandé comment tu allais. Et moi je… Je voulais juste savoir si elle était heureuse avant… » La voix de Esther se brisa sur les derniers mots, elle fut bien incapable de terminer sa phrase. En un sens, la sorcière avait conscience qu’elle n’avait pas spécialement besoin de continuer parce que son époux aurait parfaitement compris ce qu’elle voulait dire. Elle avait eu besoin de parler de sa fille, de savoir si Pomona avait été un peu heureuse quand même avant de tout perdre, avant qu’elle ne soit plus l’ombre d’elle-même. Ça n’avait pas été contre Bradley qu’elle s’était rendu chez son frère, c’était simplement… parce qu’elle en avait eu besoin. « Il était plus proche d’elle que nous, j’avais juste… je voulais juste m’assurer qu’elle avait eu la vie qu’elle désirait. »

Au final, il n’y avait pas grand-chose dans ce qu’elle disait qui pouvait réellement aider dans le fait de trouver une preuve pour permettre à l’enquête de s’ouvrir. Et Esther continuait de se dire que Bradley devrait quand même aller le trouver.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 302
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Juin - 20:46


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
Q

uoi qu'il ait pu se passer et quoi qu'il puisse advenir, Henry était et demeurait un sujet sensible et délicat aux yeux de Bradley. C'était comme ça, il ne pourrait jamais passer outre sa déception et son amertume, son frère le resterait dans les faits (et sûrement dans son coeur, quand bien même il ne le montrerait jamais), mais en acte, il n'en était plus question, et pour cette raison, aborder ce sujet lui était toujours extrêmement difficile. Même si sans doute indispensable en l'occurrence. Bradley avait toujours en travers de la gorge le fait qu'Esther se soit tournée vers Henry, mais à présent que les choses s'étaient apaisées entre eux, à présent que tout avait été dit, l'homme ne pouvait que vouloir savoir ce qui s'était dit entre eux. S'il ne posait pas la question, cette dernière allait le torturer à coup sûr. Même si la réponse pourrait bien le torturer également.

Bradley comptait sur l'entière sincérité de son épouse... et il ne se permit pas d'en douter quand elle daigna lui répondre, quand bien même il ne serait pas surpris qu'elle minimise un peu les choses en affirmant qu'elle et Henry ne s'étaient pas dit grand-chose. S'ils avaient parlé de lui, s'ils avaient parlé de Pomona, on ne pouvait pas dire que ce ne soit pas grand-chose au bout du compte.

Ils avaient parlé de Pomona. C'était évident. Bradley se doutait quoi qu'il en soit qu'Esther ne serait jamais venue frapper à la porte de son frère s'il n'avait été question de leur fille. C'était logique, et Bradley mentirait s'il affirmait que lui aussi ne s'était pas demandé comment était la vie de sa fille depuis qu'elle avait emménagé chez Henry. Si ce n'était sa fichue fierté et sa rancune de longue date, lui aussi aurait pu venir le trouver pour l'interroger de la même manière. Semble-t-il qu'ils avaient parlé de lui, aussi, c'était une affirmation que Bradley appréciait beaucoup moins, même si apparemment, Henry s'était contenté de lui demander comment il allait... comme s'il en avait réellement quoi que ce soit à faire... Il avait dû vouloir se donner bonne conscience en présence d'Esther, c'est tout... n'empêche, une part de lui espérait qu'il ne s'agisse pas que de ça.

-Et c'est le cas ? Elle a eu la vie qu'elle désirait ?
se contenta-t-il de demander d'une voix blanche.

Même si elle devait lui répondre oui, même si c'était effectivement ce que Henry lui avait dit, il aurait peine à le croire malgré tout. Parce qu'ils ne pouvaient pas se fier à lui... et il voyait mal comment Pomona aurait pu mener la vie de ses rêves vu les circonstances dans lesquelles elle était partie. Mais il voulait quand même entendre ce qu'il en était.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 167
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Sep - 14:51

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther préférait largement quand ils pouvaient parler de tout cela posément, sans prise de tête, mais la sorcière mentirait si elle affirmait qu’elle ne se sentait pas un peu mal à l’aise de parler de ce qu’elle avait discuté avec son beau-frère. Elle n’avait pas spécialement tenu à ce que Bradley découvre qu’elle avait été voir son frère, parce qu’elle savait parfaitement que ce n’était pas quelque chose qui allait lui plaire. Et la preuve, vu comment les choses s’étaient passés quand Bradley l’avait mise au pied du mur en lui demandant si c’était vrai qu’elle avait été voir Henry. Elle n’était donc pas entièrement à l’aise avec le fait de parler de sa discussion avec Henry, mais en même temps elle n’avait aucune raison de mentir, alors elle ne mentait pas. Elle avait simplement envie au fond d’elle de ne pas donner autant d’importance à cette discussion que ce qu’elle n’en avait sans doute en réalité.

En tout cas, elle se montra honnête, elle ne cacha pas de quoi ils avaient parlé avec Henry. Elle ne savait pas vraiment comment son mari prenait les choses, mais dans tous les cas elle ne revenait pas sur ses mots. C’était un fait, le frère de son mari avait été bien plus proche de leur fille qu’eux, c’était lui qui était capable de dire si elle avait été heureuse ou non. Et elle avait eu sa réponse d’ailleurs, à ce sujet. Bradley lui demanda d’ailleurs si elle l’avait été heureuse. Esther sentit son cœur se serrer en entendant les mots de son mari, parce qu’elle sentait bien dans sa voix que ça n’était pas évident.

« Il semblerait oui. » Elle ne pouvait pas en être si sûre que cela non plus, la jeune femme avait juste la parole de son beau-frère. Cela dit, elle ne pensait pas que Henry ait eu de raisons de lui mentir, ils avaient eu une conversation cordiale où globalement Esther s’était quand même rendu compte qu’il n’était pas une si mauvaise personne. Bon, la sorcière ne pouvait pas entièrement penser le connaître avec une simple conversation mais en même temps il lui avait fait quand même une bonne impression, même si forcément Esther n’était pas complètement objective en cet instant précis. « Il m’a confirmé qu’elle avait suivi la voie qu’elle désirait, qu’elle semblait satisfaite de… sa vie. »

La voix de Esther se brisa un peu en prononcer les derniers mots. Ça ne changeait rien, elle ne se sentait pas mieux de se dire que sa fille avait été heureuse. Elle avait eu besoin de savoir si elle l’avait été, mais ça n’enlevait pas le fait que Pomona était morte maintenant et vie heureuse ou non, ça n’enlevait pas qu’on l’avait brisé dans sa jeunesse. Ça ne changeait rien au fait qu’elle ne pourrait plus jamais voir sa fille, plus jamais lui dire qu’elle l’aimait et qu’elle regrettait qu’elles se soient séparées. Elle ne savait pas si ça lui faisait du bien de se dire qu’elle avait été heureuse une fois qu’elle les ait quittés, qu’au fond… ils n’avaient pas pu la rendre heureuse. En même temps, ils le savaient déjà, sinon elle ne serait jamais parti de leur vie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 302
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Sep - 17:48


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
B

radley ne savait pas réellement quelle réponse il attendait de la part de son épouse. A vrai dire, il ne savait pas du tout s'il avait bien fait de se poser la question pour commencer. Certes, qu'il l'articule ou non, l'interrogation restait là, inévitable, bien présente, et il ne cesserait de s'interroger, constamment, sur ce qu'avait été la vie de sa fille, ses fréquentations, ses opinions... son implication réelle ou pas dans le meurtre du ministre de la magie qui avait précédé Wilhelmina Tuft...

Mais même s'il obtenait les réponses à ces questions, il n'était pas certain que cela lui fasse véritablement du bien puisque, dans tous les cas, peu importe qui elle avait été et ce qu'elle avait vécu, Pomona n'était plus là, Pomona ne serait plus jamais là. Impossible de se racheter à rebours pour tout ce qui s'était passé. Cela ne changerait rien au fait qu'il avait été absent de sa vie, ça ne changeait rien aux derniers mots qu'il lui avait adressés... Quels étaient-ils, ces mots, d'ailleurs ? Le fait est qu'il les avait oubliés, il ne se souvenait même plus de ce qu'avait été sa dernière vraie conversation avec sa fille. Ce qu'il savait, c'est que quel que soit les mots qu'il avait prononcés, il les regrettait forcément aujourd'hui...

Alors qu'est-ce que cela changerait de savoir que Pomona avait été heureuse, à la fin... peut-être pas grand-chose, ce serait juste une preuve de plus qu'elle avait été heureuse sans eux... et en même temps, il voulait se dire que sa fille avait connu, dans sa vie, un moment où elle avait été sincèrement heureuse... ce qu'il n'était pas sûr de l'avoir un jour vu être, s'il devait être complètement honnête. Alors peut-être qu'il faudrait que la réponse soit positive. Ca n'allègerait pas le poids qu'il avait sur le coeur quoi qu'il en soit.

Il en eut la confirmation en entendant la réponse quand Esther lui rapporta les propos de Henry. Elle avait choisi la voie qui devait être la sienne, elle était heureuse. Ou en tout cas satisfaite de sa vie. Il aurait aimé que cette information le rassure ou le soulage, mais ce n'était pas le cas du coup, loin de là.

-On voit où ça l'a mené...,
observa-t-il d'une voix blanche.

Ca avait été plus fort que lui... Oui, très bien, elle avait choisi sa voie, mais sa voie l'avait conduit très sûrement à l'échaffaud. A cette pensée, il se sentit trembler de tous ses membres, et les larmes glissèrent d'elles-mêmes sur ses joues. Ces larmes qu'il contenait depuis une bonne éternité, depuis des mois, s'échappaient enfin. Et tout à coup, elles semblaient incontrôlables. Pour la première fois depuis une éternité, Bradley se sentit secoué de sanglots.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 167
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan - 12:52

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther aimerait bien que le fait de se dire que sa fille avait eu la vie qu’elle avait eu envie de mener la soulagerait, mais ce n’était pas du tout le cas. Au fond, la femme ne savait pas vraiment pas ce qu’elle aurait bien aimé attendre de cette réponse. Elle n’aurait pas spécialement été heureuse de se dire que Pomona avait été malheureuse avant qu’on vienne faucher sa vie comme ça. Mais en même temps, elle ne se sentait pas plus soulagée de se dire que Pomona avait trouvé sa voie, qu’elle avait pu être satisfaite de sa vie. Au fond… rien ne pouvait réellement la soulager donc.

On voyait où ça la menait donc.

Les propos de Bradley furent réellement difficiles à entendre. Esther ne pouvait pas lui reprocher de penser ça bien sûr, mais l’entendre affirmer une telle chose, comme ça de but en blanc, ça lui faisait du mal. Bien sûr que la vie qu’elle avait choisi ne l’avait pas mené où il fallait, qu’elle aurait été en sécurité chez eux, ou alors marié à un homme de bonne famille comme ça aurait dû être le cas. Elle se sentait blessée par les paroles de son époux, mais son regard se tourna vers son visage et ce fut juste un choc.

Bradley tremblait et il… pleurait. Esther ne l’avait jamais vu pleurer comme il était en train de faire en cet instant précis. Elle se sentait mal de le voir à ce point mal, de le voir craquer alors que justement il avait tendance à être un roc sans faille. Mais en même temps, au fond d’elle, ça lui faisait du bien de se dire qu’elle n’était pas la seule à souffrir, qu’elle était plus fragile, qu’elle avait plus de difficulté à faire face à tout cela, mais ils souffraient tous les deux. Elle n’était pas la seule à être mal à cause de la disparition de leur fille, ils étaient deux et au fond, ça lui faisait du bien. C’était atroce pour Bradley sans aucun doute, mais le voir à ce point craquer, à ce point souffrir, ça lui confirmait bien qu’elle n’était pas toute seule et qu’ils étaient deux à traverser cette épreuve.

Avec douceur et tendresse, la sorcière s’approcha de son mari pour le prendre dans ses bras. Il n’y avait rien à dire, sans doute. Esther ne trouvait pas les mots, ils ne pouvaient rien dire pour se soulager. La seule chose qu’ils pouvaient faire, c’était se soutenir mutuellement. Alors, Esther tentait de soutenir son mari, même si elle n’était pas forcément la mieux placée pour ça, le serrant fortement dans ses bras, laissant ses propres larmes couler comme ça arrivait bien souvent, sans rien dire. Elle avait parfaitement conscience que rien n’allait pouvoir les soulager, mais ça lui faisait quand même du bien. C’était comme si le poids qu’elle se mettait sur les épaules étaient un peu moins lourd, parce qu’elle se rendait compte qu’elle n’était pas la seule à le porter.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 302
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan - 18:19


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
B

radley ne pleurait jamais. Ce n'était pas une exagération, c'était un fait. Certes, cela lui était arrivé de pleurer dans son enfance, bien sûr, mais sitôt entré dans l'adolescence (après le départ de Henry, pour qui il avait versé ses dernières larmes jusqu'à aujourd'hui - et il préférerait que ce dernier ne l'apprenne jamais), il avait estimé que pleurer était signe de fragilité, et qu'il ne pouvait pas se permettre d'être fragile. Il devait être fort, il devait être un roc, il ne devait jamais craquer. Alors non, il ne pleurait jamais, et c'était presque déstabilisant pour lui que de se voir fondre en larmes de cette manière.

C'était comme si tout ce qu'il avait contenu de chagrin et de détresse toutes ces années se manifestait enfin, et c'était trop, beaucoup trop pour lui. Il avait envie de se ressaisir, il avait envie de prendre une grande inspiration, d'essuyer ses yeux du revers de sa manche et de ne plus en parler, mais il n'y arrivait pas.

C'était quelque chose qu'il ne contrôlait pas, et qu'il ne pouvait que trouver détestable par essence, mais qui pourtant lui faisait du bien. Il avait eu besoin de cela : simplement ouvrir les vannes et se laisser consumer par ce torrent de larmes qui ne demandait qu'à se déverser. Si Esther n'avait pas été juste à côté, il songeait qu'il aurait été bien capable de s'effondrer au sol tant il avait le sentiment de ne plus avoir de prise sur ce corps sanglotant, qui n'était plus qu'expression d'un deuil trop vif et puissant pour être encore nié.

Mais Esther était là, et elle rendait cette situation tout à coup plus belle, moins pénible. Elle l'enlaça avec douceur et tendresse, douceur et tendresse dont il avait tant besoin en cet instant. Il plongea sa tête au creux de son cou et se laissa simplement porter. Il se contenta d'apprécier la chaleur de cette étreinte, et s'autorisa à pleurer, encore, encore... Si longtemps qu'il ne sut pas exactement quand il parvint finalement à se calmer. Mais progressivement, il retrouva son souffle et sa contenant. Il se redressa légèrement, réalisant son laisser-aller. Lui qui avait voulu se montrer fort s'était révélé fragile, incapable. Il s'en voulait.

-Je suis désolé
, dit-il doucement.

Parce que c'était la vérité. Il s'en voulait d'infliger un tel spectacle à son épouse, sans comprendre une fois de plus que c'était précisément ce qu'elle attendait de lui. Qu'il craque, qu'il soit humain, qu'il souffre non pas dans un silence qui lui paraissait plus convenable, mais avec la sincérité qu'il exprimait en cet instant. La douleur lui serrait le coeur, mais il se sentait à présent davantage capable de faire face.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 167
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 19 Jan - 18:03

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
D’aussi loin qu’elle se souvenait, la jeune femme n’avait jamais vu Bradley pleurer comme il le faisait en cet instant précis. Esther avait conscience qu’elle s’était sans doute montrée beaucoup trop dure avec Bradley, mais maintenant elle devait bien se rendre compte que lui aussi souffrait de la disparition de leur fille. La jeune femme avait quitté leur vie, définitivement, ils ne pouvaient rien contre ça malheureusement. Esther souffrait, et elle avait conscience que jamais elle n’allait arrêter de souffrir et en même temps… elle devait bien reconnaître qu’elle se sentait capable de s’en sortir un peu plus maintenant. Oh, elle avait conscience que ça n’allait vraiment pas être simple, elle savait parfaitement qu’elle n’allait jamais réellement s’en remettre, mais en même temps pour la première fois depuis que sa fille était morte, Esther avait le sentiment de ne plus être seule.

Même si évidemment, voir son époux pleurer n’était pas non plus quelque chose de réjouissant. Il s’effondra dans ses bras, son visage plongé dans son cou, pleurant. Cela dura un moment, avant que finalement Bradley se calme. Ce ne fut pas trop long… ça ne pouvait pas être trop long, Esther considérait que son époux avait simplement besoin de craquer, d’exprimer pour la première fois la peine qu’il ressentait. Et de son côté, elle se sentait soulagée de savoir qu’il souffrait aussi. Finalement il se redressa, et s’excusa.

« Ne t’excuse surtout pas. »
Répondit-elle, la voie sûre, en caressant le visage de son mari.

Elle se savait faible, elle avait conscience qu’elle n’était pas très bien, qu’elle avait beaucoup de mal à se remettre de la mort de sa fille, mais pour l’heure elle avait le sentiment qu’elle devait se montrer forte, qu’elle devait soutenir son mari. Parce qu’il en avait besoin, ils avaient besoin de se soutenir mutuellement. Au fond, la jeune femme avait le sentiment qu’ils pouvaient se retrouver, enfin. Même si ce n’était pas facile.

« Nous allons… surmonter tout ça, ensemble, tous les deux. » Ce n’était pas évident, il y avait en réalité peu de chance qu’ils parviennent pleinement à se sentir mieux, à surmonter la mort de leur fille. Mais au moins ils allaient se soutenir mutuellement, ils allaient être là l’un pour l’autre. Esther allait être là pour Bradley, maintenant qu’elle avait la confirmation que lui aussi avait besoin de son soutien. Elle avait douté du fait de pouvoir obtenir le soutien de son mari, mais maintenant elle avait conscience qu’elle ne pouvait pas se permettre de douter. Parce qu’ils souffraient tous les deux, parce qu’ils devaient subir ça tous les deux. Mais par chance, ils étaient tous les deux. « Je ne veux pas que tu… que tu te retiennes pour moi, c’est inutile. »

Elle le connaissait, elle savait qu’il cachait ses émotions quand cela pouvait montrer le fait qu’il soit trop faible. C’était son cas avant aussi, mais elle n’en était plus capable. Elle n’avait pas envie que son mari se force à cacher sa douleur, même si c’était pour la protéger.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 302
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 19 Jan - 18:21


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
Q

uand Esther lui demanda de ne surtout pas s'excuser, il y avait dans sa voix quelque chose d'irrésistiblement impérieux. Et même s'il aurait dû s'en rendre compte bien plus tôt, il ne réalisait que maintenant combien Esther, elle aussi, pouvait être forte face aux circonstances. Il s'était donné le rôle de pilier, par orgueil masculin, bien sûr, et parce qu'il avait pensé Esther incapable de s'en sortir si elle n'avait pas à ses côtés ce roc solide, qui ne cèderait pas quoi qu'il arrive. Simplement, aujourd'hui, c'était lui qui craquait complètement et sans réserve.

Et c'était sur elle qu'il s'appuyait. Il lui fallait le temps, mais il commençait enfin à comprendre. Il n'était pas question de se positionner, l'un fort, l'autre faible. Il fallait simplement accepter les faiblesses de l'autre et en faire une force, justement. S'appuyer, se relayer. Il ne pouvait pas porter sur ses épaules ce poids trop lourd, mais s'ils le partageaient à deux, alors il devenait moins insoutenables. Bien sûr, ils n'en souffraient pas moins, bien sûr, la douleur restait présente, certaine, inévitables, mais ils étaient capables d'y faire face.

Esther avait raison, ils étaient capables de surmonter cela, tous les deux.... Enfin, bien sûr, tout était relatif, ils ne surmonteraient sans doute jamais complètement le décès de leur fille, car c'était un événement bien trop tragique pour qu'ils parviennent simplement à passer outre. En revanche, ils pouvaient en tirer le meilleur parti, ils pouvaient réussir à en faire quelque chose de pur, de puissant. Ils pouvaient transformer leur douleur en rage... Ils étaient ceux qui restaient, et ils devaient compter l'un sur l'autre pour ne pas se laisser submerger. Il devait cesser de se retenir pour elle, il était capable de le comprendre à présent... mais c'était plus facile à dire qu'à faire malgré tout. Parce qu'il aurait toujours instinct, celui de la protéger en refusant d'être protégé lui-même. Bien sûr que c'était idiot, bien sûr que ça ne pouvait que le mener nulle part, mais il fallait qu'il corrige jusqu'aux fondations mêmes de son caractère. Ce n'était finalement pas si simple.

-Je vais faire ce que je peux,
répondit-il doucement, le regard plongé dans celui de son épouse.

Il voulait faire cet effort pour elle, pour eux, mais ce n'était pas facile. Il n'avait jamais vraiment caché ses émotions à Esther avant le départ de Pomona, mais tout avait changé depuis. Il ne savait tout simplement pas de quelle façon gérer une douleur à ce point profonde. Un parent ne devrait jamais perdre son enfant, ça ne devrait jamais fonctionner de cette manière.

-Je ne sais pas... gérer ça. Je ne sais même pas pa où commencer,
admit-il simplement.

Parce qu'il n'y avait pas de façon de faire. Il ne fallait pas occulter la douleur, il fallait apprendre à vivre avec.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 167
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Mai - 17:48

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther était impressionnée elle-même par ce qu’elle pouvait dire, par le fait qu’elle était capable de réellement croire en ce qu’elle disait. Elle avait cru à peine quelques minutes avant que tout était définitivement brisé entre elle et son époux, mais maintenant Bradley pleurait devant elle et elle avait le sentiment de le redécouvrir. Elle s’en voulait de s’être montrée si dure avec lui, alors qu’au final ils souffraient tous les deux. Ils ne pourront sans aucun doute jamais taire cette souffrance, ils n’allaient pas pouvoir taire leurs peines, mais au moins s’ils pouvaient se soutenir tous les deux, ils avaient peut-être une chance s’en sortir. Esther hocha doucement de la tête, adressant un fin sourire à son époux quand ce dernier lui affirma son regard droit dans ses yeux qu’il allait faire ce qu’il pouvait. La sorcière avait conscience que son mari ne trouvait pas forcément évident de se confier sur ce qu’il ressentait, mais elle n’avait pas besoin qu’il cache ses sentiments. C’était justement parce qu’il avait eu cette trop grande habitude de cacher ses sentiments qu’elle avait souffert encore plus. Oh, rien ne serait capable d’éteindre la souffrance que provoquait la perte de Pomona, mais au moins... elle ne se sentait pas complètement délaissée par son mari.

Elle avait confiance en lui, elle savait que s’il lui disait qu’il allait faire ce qu’il pouvait, c’était vraiment ce qu’il avait l’intention de faire. Même si elle avait conscience que ça n’allait évidemment pas être facile. Bradley le lui confirma d’ailleurs, en affirmant qu’il ne savait pas du tout gérer ça. Qu’il ne savait pas par où commencer. Esther poussa un soupire, elle ne pouvait que comprendre parfaitement ce qu’il voulait dire par là, elle était dans la même situation. C’était justement parce qu’ils n’avaient aucune idée de comment gérer tout ça tous les deux qu’ils avaient… qu’ils s’étaient perdus un temps. Mais Esther espérait maintenant qu’ils allaient pouvoir se retrouver. Elle ne supporterait pas de perdre son époux en plus de sa fille.

« Moi non plus… »
Dit-elle la voix brisée, sentant les larmes monter dans ses yeux. Elle se reprochait souvent de pleurer la morte de sa fille, elle avait conscience qu’elle n’était pas suffisamment forte, qu’elle n’était pas suffisamment digne. Mais elle n’avait aucune raison de cacher quoi que ce soit à Bradley, elle ne devait pas le faire et elle savait maintenant qu’il la comprenait bel et bien, qu’il ne la jugeait pas. Qu’ils souffraient ensemble tout simplement, même s’ils l’avaient fait chacun de leur côté. « Je n’ai aucune… aucune idée de comment faire. » Et c’était bien le souci depuis le début au final. On leur avait pris Pomona et la sorcière ne savait pas comment faire pour surmonter la douleur d’avoir perdu sa fille. « J’ai… » Esther hésita un instant, elle n’avait pas envie de dire trop non plus, même si elle savait qu’elle pouvait se permettre de dire un peu plus ce qu’elle avait sur le cœur. « J’ai tellement de regret. J’aurais aimé être… une meilleure mère. »
Code by Gwenn

_________________
Esther Fitz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 302
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Mai - 19:12


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
C

omment gérer une telle situation ? De quelle manière y faire face ? La vérité, c'est qu'il n'existait sans doute aucune vraie manière de faire. Le deuil était toujours terrible, mais faire le deuil de son propre enfin, c'était source d'une douleur inimaginable. Il n'y avait pas de comportement clé ou de solution miracle, et de fait, il n'y avait rien d'étonnant à ce que le couple ait ainsi abouti à cette impasse. Ils avaient voulu appréhender la situation de deux manières complètement différentes, quand bien même leur sentiment sur la situation était complètement équivalent. Non, il n'y avait pas de bonne manière de faire, ce serait trop simple, en revanche, il y avait des débuts de solution à ne pas négliger. En l'occurrence, la communication était définitivement une chose d'une importance capitale, et qu'ils avaient eu beaucoup trop tendance à mettre de côté. Quoi qu'il advienne à présent, et même si ça ne sauverait pas Pomona, tout comme cela ne les sortirait pas de l'impasse pour autant, il fallait qu'ils parlent, qu'ils s'expriment, qu'ils se disent ce qu'ils avaient sur le coeur.

C'était contraire à toutes les habitudes de Bradley, mais il fallait bien en passer par là. Avec les autres, il comptait bien ne rien changer à son comportement et poursuivre ainsi qu'il l'avait toujours fait, mais avec Esther, il fallait définitivement qu'il s'y prenne autrement, ça ne pouvait plus faire le moindre doute en cet instant. D'autant qu'accepter de partager ses craintes, ses doutes et sa douleur avec Esther, c'était aussi permettre qu'elle se confie à lui. Et de cette manière, ils pouvaient tous les deux se soutenir du mieux possible, plutôt que de ruminer leur souffrance chacun dans leur coin, ce qui serait tout sauf productif. Cela ne l'était déjà pas au départ, mais ça l'était encore moins à présent.

-Ne dis pas ça,
répondit doucement Bradley en caressant avec tendresse la joue de son épouse quand cette dernière exprima ses regrets à l'idée de ne pas avoir été une assez bonne mère. Il avait envie de nier tout d'un bloc, mais c'était difficile d'agir ainsi alors que Bradley, de son côté, ne cessait de se flageller pour avoir été un si mauvais père. Mais ce qu'il était capable de se reprocher à lui-même, il ne réussirait jamais à le reprocher à son épouse. Il était bien plus responsable qu'elle. Tu n'as rien à te reprocher, tu as toujours été exemplaire avec elle. C'est moi je...je l'ai poussée à bout. Il poussa un soupir. Forcément, ça paraît stupide, maintenant, mais je pensait vraiment faire ce qu'il y avait de mieux pour elle. Je voulais lui garantir un avenir, un vrai. En la mariant, donc, pour s'assurer qu'elle ne manque de rien. J'ai tout gâché...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Fitz
-