AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 145
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Juin - 20:31

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther savait bien que parler de son beau-frère n’était pas la plus sereine des réponses, mais la sorcière n’allait pas s’empêcher de le faire simplement pour ménager les sentiments de Bradley. Ce n’était pas qu’elle avait envie de lui faire du mal, au contraire. Si elle avait eu envie de lui faire du mal précédemment, elle ne pouvait pas le nier, mais là ce n’était pas le but de la manœuvre. Si elle disait cela, c’était pour la simple et bonne raison que son beau-frère était celui qui connaissait le mieux Pomona au final, qu’il était peut-être celui qui était capable de leur dire où se trouvait le carnet de leur fille. Alors oui, la femme mentionnait Henry, mais ce n’était pas dans le but de blesser son époux.

Quand bien même, ce dernier ne manqua pas de réagir vivement, affirmant que son frère serait un le dernier connard (elle ne put s’empêcher d’afficher une grimace aux paroles de Bradley, n’appréciant pas plus que cela de l’entendre user d’un tel langage), s’il avait eu une preuve qui était capable de sauver leur fille. Elle ne releva pas cette remarque, comme elle ne prit pas la peine de relever le fait qu’il lui affirma qu’elle n’avait qu’à aller lui parler, elle, à Henry. Elle se doutait que ce n’était pas vraiment quelque chose qu’il désirait, qu’il disait ça surtout parce qu’il était agacé par le fait qu’elle puisse faire une telle proposition. Quand il lui demanda d’ailleurs ce qu’ils s’étaient dit, elle se doutait que ce n’était pas réellement des reproches. Du moins, il ne lui parlait pas comme il avait pu lui parler précédemment, quand il lui reprochait d’être aller voir son frère.

« Honnêtement, on ne sait pas dis grand-chose. » Répondit-elle sincèrement, parce qu’elle n’avait pas de raison de ne pas répondre sincèrement. « On a parlé d’elle, principalement. Un peu de toi aussi. » Elle était toujours sincère. « Il m’a demandé comment tu allais. Et moi je… Je voulais juste savoir si elle était heureuse avant… » La voix de Esther se brisa sur les derniers mots, elle fut bien incapable de terminer sa phrase. En un sens, la sorcière avait conscience qu’elle n’avait pas spécialement besoin de continuer parce que son époux aurait parfaitement compris ce qu’elle voulait dire. Elle avait eu besoin de parler de sa fille, de savoir si Pomona avait été un peu heureuse quand même avant de tout perdre, avant qu’elle ne soit plus l’ombre d’elle-même. Ça n’avait pas été contre Bradley qu’elle s’était rendu chez son frère, c’était simplement… parce qu’elle en avait eu besoin. « Il était plus proche d’elle que nous, j’avais juste… je voulais juste m’assurer qu’elle avait eu la vie qu’elle désirait. »

Au final, il n’y avait pas grand-chose dans ce qu’elle disait qui pouvait réellement aider dans le fait de trouver une preuve pour permettre à l’enquête de s’ouvrir. Et Esther continuait de se dire que Bradley devrait quand même aller le trouver.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 252
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Juin - 20:46


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
Q

uoi qu'il ait pu se passer et quoi qu'il puisse advenir, Henry était et demeurait un sujet sensible et délicat aux yeux de Bradley. C'était comme ça, il ne pourrait jamais passer outre sa déception et son amertume, son frère le resterait dans les faits (et sûrement dans son coeur, quand bien même il ne le montrerait jamais), mais en acte, il n'en était plus question, et pour cette raison, aborder ce sujet lui était toujours extrêmement difficile. Même si sans doute indispensable en l'occurrence. Bradley avait toujours en travers de la gorge le fait qu'Esther se soit tournée vers Henry, mais à présent que les choses s'étaient apaisées entre eux, à présent que tout avait été dit, l'homme ne pouvait que vouloir savoir ce qui s'était dit entre eux. S'il ne posait pas la question, cette dernière allait le torturer à coup sûr. Même si la réponse pourrait bien le torturer également.

Bradley comptait sur l'entière sincérité de son épouse... et il ne se permit pas d'en douter quand elle daigna lui répondre, quand bien même il ne serait pas surpris qu'elle minimise un peu les choses en affirmant qu'elle et Henry ne s'étaient pas dit grand-chose. S'ils avaient parlé de lui, s'ils avaient parlé de Pomona, on ne pouvait pas dire que ce ne soit pas grand-chose au bout du compte.

Ils avaient parlé de Pomona. C'était évident. Bradley se doutait quoi qu'il en soit qu'Esther ne serait jamais venue frapper à la porte de son frère s'il n'avait été question de leur fille. C'était logique, et Bradley mentirait s'il affirmait que lui aussi ne s'était pas demandé comment était la vie de sa fille depuis qu'elle avait emménagé chez Henry. Si ce n'était sa fichue fierté et sa rancune de longue date, lui aussi aurait pu venir le trouver pour l'interroger de la même manière. Semble-t-il qu'ils avaient parlé de lui, aussi, c'était une affirmation que Bradley appréciait beaucoup moins, même si apparemment, Henry s'était contenté de lui demander comment il allait... comme s'il en avait réellement quoi que ce soit à faire... Il avait dû vouloir se donner bonne conscience en présence d'Esther, c'est tout... n'empêche, une part de lui espérait qu'il ne s'agisse pas que de ça.

-Et c'est le cas ? Elle a eu la vie qu'elle désirait ?
se contenta-t-il de demander d'une voix blanche.

Même si elle devait lui répondre oui, même si c'était effectivement ce que Henry lui avait dit, il aurait peine à le croire malgré tout. Parce qu'ils ne pouvaient pas se fier à lui... et il voyait mal comment Pomona aurait pu mener la vie de ses rêves vu les circonstances dans lesquelles elle était partie. Mais il voulait quand même entendre ce qu'il en était.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Esther Fitz
▌ Messages : 145
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue2 / 1002 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Bradley Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de noisetier, 21,21cm, moustache de Fléreur
Camp: Neutre
Avatar: Julie Benz

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Sep - 14:51

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple.
Esther préférait largement quand ils pouvaient parler de tout cela posément, sans prise de tête, mais la sorcière mentirait si elle affirmait qu’elle ne se sentait pas un peu mal à l’aise de parler de ce qu’elle avait discuté avec son beau-frère. Elle n’avait pas spécialement tenu à ce que Bradley découvre qu’elle avait été voir son frère, parce qu’elle savait parfaitement que ce n’était pas quelque chose qui allait lui plaire. Et la preuve, vu comment les choses s’étaient passés quand Bradley l’avait mise au pied du mur en lui demandant si c’était vrai qu’elle avait été voir Henry. Elle n’était donc pas entièrement à l’aise avec le fait de parler de sa discussion avec Henry, mais en même temps elle n’avait aucune raison de mentir, alors elle ne mentait pas. Elle avait simplement envie au fond d’elle de ne pas donner autant d’importance à cette discussion que ce qu’elle n’en avait sans doute en réalité.

En tout cas, elle se montra honnête, elle ne cacha pas de quoi ils avaient parlé avec Henry. Elle ne savait pas vraiment comment son mari prenait les choses, mais dans tous les cas elle ne revenait pas sur ses mots. C’était un fait, le frère de son mari avait été bien plus proche de leur fille qu’eux, c’était lui qui était capable de dire si elle avait été heureuse ou non. Et elle avait eu sa réponse d’ailleurs, à ce sujet. Bradley lui demanda d’ailleurs si elle l’avait été heureuse. Esther sentit son cœur se serrer en entendant les mots de son mari, parce qu’elle sentait bien dans sa voix que ça n’était pas évident.

« Il semblerait oui. » Elle ne pouvait pas en être si sûre que cela non plus, la jeune femme avait juste la parole de son beau-frère. Cela dit, elle ne pensait pas que Henry ait eu de raisons de lui mentir, ils avaient eu une conversation cordiale où globalement Esther s’était quand même rendu compte qu’il n’était pas une si mauvaise personne. Bon, la sorcière ne pouvait pas entièrement penser le connaître avec une simple conversation mais en même temps il lui avait fait quand même une bonne impression, même si forcément Esther n’était pas complètement objective en cet instant précis. « Il m’a confirmé qu’elle avait suivi la voie qu’elle désirait, qu’elle semblait satisfaite de… sa vie. »

La voix de Esther se brisa un peu en prononcer les derniers mots. Ça ne changeait rien, elle ne se sentait pas mieux de se dire que sa fille avait été heureuse. Elle avait eu besoin de savoir si elle l’avait été, mais ça n’enlevait pas le fait que Pomona était morte maintenant et vie heureuse ou non, ça n’enlevait pas qu’on l’avait brisé dans sa jeunesse. Ça ne changeait rien au fait qu’elle ne pourrait plus jamais voir sa fille, plus jamais lui dire qu’elle l’aimait et qu’elle regrettait qu’elles se soient séparées. Elle ne savait pas si ça lui faisait du bien de se dire qu’elle avait été heureuse une fois qu’elle les ait quittés, qu’au fond… ils n’avaient pas pu la rendre heureuse. En même temps, ils le savaient déjà, sinon elle ne serait jamais parti de leur vie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Bradley Fitz
▌ Messages : 252
Humeur :
On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : Esther Fitz

QUI SUIS-JE?
Baguette: Boix d'ébène, plume de phénix, 27 cm
Camp: Neutre
Avatar: Jack Davenport

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Sep - 17:48


On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple
B

radley ne savait pas réellement quelle réponse il attendait de la part de son épouse. A vrai dire, il ne savait pas du tout s'il avait bien fait de se poser la question pour commencer. Certes, qu'il l'articule ou non, l'interrogation restait là, inévitable, bien présente, et il ne cesserait de s'interroger, constamment, sur ce qu'avait été la vie de sa fille, ses fréquentations, ses opinions... son implication réelle ou pas dans le meurtre du ministre de la magie qui avait précédé Wilhelmina Tuft...

Mais même s'il obtenait les réponses à ces questions, il n'était pas certain que cela lui fasse véritablement du bien puisque, dans tous les cas, peu importe qui elle avait été et ce qu'elle avait vécu, Pomona n'était plus là, Pomona ne serait plus jamais là. Impossible de se racheter à rebours pour tout ce qui s'était passé. Cela ne changerait rien au fait qu'il avait été absent de sa vie, ça ne changeait rien aux derniers mots qu'il lui avait adressés... Quels étaient-ils, ces mots, d'ailleurs ? Le fait est qu'il les avait oubliés, il ne se souvenait même plus de ce qu'avait été sa dernière vraie conversation avec sa fille. Ce qu'il savait, c'est que quel que soit les mots qu'il avait prononcés, il les regrettait forcément aujourd'hui...

Alors qu'est-ce que cela changerait de savoir que Pomona avait été heureuse, à la fin... peut-être pas grand-chose, ce serait juste une preuve de plus qu'elle avait été heureuse sans eux... et en même temps, il voulait se dire que sa fille avait connu, dans sa vie, un moment où elle avait été sincèrement heureuse... ce qu'il n'était pas sûr de l'avoir un jour vu être, s'il devait être complètement honnête. Alors peut-être qu'il faudrait que la réponse soit positive. Ca n'allègerait pas le poids qu'il avait sur le coeur quoi qu'il en soit.

Il en eut la confirmation en entendant la réponse quand Esther lui rapporta les propos de Henry. Elle avait choisi la voie qui devait être la sienne, elle était heureuse. Ou en tout cas satisfaite de sa vie. Il aurait aimé que cette information le rassure ou le soulage, mais ce n'était pas le cas du coup, loin de là.

-On voit où ça l'a mené...,
observa-t-il d'une voix blanche.

Ca avait été plus fort que lui... Oui, très bien, elle avait choisi sa voie, mais sa voie l'avait conduit très sûrement à l'échaffaud. A cette pensée, il se sentit trembler de tous ses membres, et les larmes glissèrent d'elles-mêmes sur ses joues. Ces larmes qu'il contenait depuis une bonne éternité, depuis des mois, s'échappaient enfin. Et tout à coup, elles semblaient incontrôlables. Pour la première fois depuis une éternité, Bradley se sentit secoué de sanglots.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]   On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne peut bien gouverner sa famille qu'en donnant l'exemple [pv Esther <3333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Et bon appétit bien sûr !!
» Parce que nous le valons bien... ♥
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Fitz
-