AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeVen 21 Déc - 13:15

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie s’était réveillée différente ce matin-là. Elle n’était pas elle-même, ou plutôt… elle l’était enfin. Libérée de l’autre qui essayait toujours de la brider, elle avait réussi enfin à profiter d’un moment de faiblesse, d’inattention pour prendre le dessus et pouvoir faire tout ce dont elle avait envie. Ça faisait bien longtemps, qu’elle n’avait pas pu prendre le contrôle, et elle ne comptait pas le lâcher de si tôt. Au non, cela faisait bien trop de bien d’être enfin maîtresse de leur corps commun pour qu’elle lâche l’affaire. De très bonne humeur donc, cette autre Maisie sortie de sa chambre d’hôpital pour faire un tour. Elle pourrait très bien sortir de Sainte-Mangouste et faire sa vie, mais elle savait que les médecins ne la laisseraient pas sortir, avec le temps, ils avaient appris à les dissocier, même si elle feignait être la Maisie de d’habitude. Pas de problèmes, elle se débrouillerait au sein de ce trou à rats.

Elle arpentait les couloirs, à la recherche d’une distraction. Elle avait besoin d’agir, de se défouler un peu. On leur prenait leur baguette à l’entée, ce qui était bien dommage, mais Maisie pouvait bien trouver quelque chose à faire même sans magie, après tout, elle était pleine d’inventivité et d’initiatives. C’est sûr que ce n’était pas un souci pour elle. Les gens remarqueraient bien vite qu’elle était différente, cela se voyait jusque dans sa stature, sa façon de marcher, de regarder, de sourire… Tout était différent, et à dire vrai, elle était bien consciente d’être bien dissociée de l’autre Maisie. Elle voulait avoir sa propre identité. Elle voulait pouvoir avoir sa propre vie, et si elle pouvait restée toujours en contrôle, elle en serait que très satisfaite. C’était son souhait le plus cher, mais à chaque fois, elle se faisait repoussée par Maisie. Toujours celle-là…

C’est alors qu’elle reconnut une silhouette connue. Enfin, que Maisie avait déjà rencontré. Et qu’elle n’appréciait pas énormément pour le moment. Mais elle ne voyait pas ce qu’elle lui reprochait. La Maisie d’aujourd’hui la trouvait au contraire très agréable et d’excellente compagnie. Elle s’approcha d’elle avec un petit sourire.

« Alors Leta, c’est toujours l’ennui profond pas vrai ?  Je trouverai bien une distraction efficace, mais je sèche un peu pour le moment. T’aurais pas quelques idées? »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeDim 23 Déc - 13:55




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie

Toujours le même animal en cage... Je m'ennuie d'un ennui mortel, et tout ça ne sert à rien, les médicaments m'assoment, m'épuisent, et quels que soient les traitements dont on m'afflige, ça n'aboutit jamais au moindre résultat. Alors je me laisse agresser d'expériences et d'expertises, et le temps passe et ne passe pas... Je n'en peux plus. J'ai envie de sortir, et en même temps, je ne crois pas que ce qui m'attend peut-être dehors puisse réellement inspirer la moindre impatience. J'attends. J'attends... Et rien ne se passe. Ou du moins, rien ne se passait jusqu'à aujourd'hui qui, je le comprends vite, ne sera pas comme tous les autres.

Car Maisie s'approche de moi. Non, ce n'est pas Maisie, ou en tout cas pas celle avec qui j'ai parlé la dernière fois. Je le comprends avant même qu'elle m'adresse le moindre mot. Quelque chose dans sa démarche, dans son regard. Et j'aime plutôt ce que je vois, je le reconnais. Je lui réponds par un sourire par commencer. J'avais raison de vouloir rencontrer l'autre Maisie, je le comprends en quelques secondes seulement. Deux personnalités aux antipodes, et la seconde paraît véritablement intéressante... piquante, passionnante. Je l'adore.

-Oh, ça se trouve toujours, je réponds quand mon interlocutrice suggère qu'on pallie à nos ennuis respectifs ensemble. Pas vraiment, dans ce trou à rats, il n'y a pas énormément de choses à faire. Mais à deux, je pense que c'est plutôt jouable, surtout si le tempérament de l'autre Maisie est à la hauteur de ce que je soupçonne. Je suis ravie de te rencontrer enfin, j'ajoute, pour bien lui faire comprendre que j'ai compris qui elle était, même si en réalité, je ne pense pas que le doute soit réellement permis, loin de là. Tu as un nom ou je dois t'appeler Maisie, aussi ?

Avant de faire quoi que ce soit avec elle, je veux savoir à qui j'ai affaire. J'ai quelques idées à l'esprit, je commence à me faire une image mentale de qui elle est potentiellement, mais je veux voir si ces a prioris vont se confirmer ou non. C'est sûr, ça m'intéresse vraiment de l'apprendre.



© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeVen 4 Jan - 16:44

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elle n’allait pas le nier, cela faisait vraiment du bien d’être « de sortie ». Cela faisait un moment qu’elle avait eu la bonté et la gentillesse de laisser Maisie tranquille, deux qualificatifs qui étaient très rares avec elle. Mais c’était aussi pour mieux se ressourcer, prendre des forces et rester maîtresse du corps qu’elles partageaient assez longtemps pour faire ce dont elle avait envie. Bon, elle n’avait pas vraiment de chance, elle se retrouvait à Sainte-Mangouste quand elle avait enfin ce qu’elle voulait, mais bon, elle allait s’en contenter pour le moment. Quel dommage tout de même, elle appréciait tant causer du trouble parmi les amis de Maisie, d’ailleurs, elle l’en avait débarrassée de pas mal. Et elle ne le regrettait pas, Maisie ne trainait qu’avec des coincés totalement ennuyant… cela ne lui plaisait pas du tout, mais elles n’avaient jamais eu les mêmes goûts de toute manière.

Mais bon, elle n’allait pas rester à rien faire pour autant. Même si ce coin était complètement pourri, il devait bien y avoir un moyen de s’occuper tout en s’amusant. Même si sa définition de s’amuser ne devait pas être la même que la plupart des gens. Peut-être mise à part Leta Lestrange, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle prie l’initiative de lui demander son avis.

-Oh, ça se trouve toujours.

Eh bien voilà qu’elle avait misé sur la bonne personne, mais elle n’était pas surprise. Elle avait accès à toute la mémoire de Maisie et même si c’était la première fois qu’elle voyait cette femme, elle savait tout ce que Maisie savait sur elle, et elle était persuadée qu’elles pourraient s’entendre à merveille toutes les deux.

« Voilà quelque chose qui me plaît à entendre. »

Pour une fois qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait, elle voulait que ce soit quelque chose de mémorable, ou du moins, qui lui plaise vraiment. Quitte à être capitonnée ici, autant qu’elle puisse tout de même s’amuser. Et si c’était en bonne compagnie, c’était encore mieux.

Je suis ravie de te rencontrer enfin. Tu as un nom ou je dois t'appeler Maisie, aussi ?

C’était une bonne question, et elle appréciait qu’elle la lui pose. C’était toujours agréable d’être considérée comme une personne à part entière, et pas comme un paria dont on se devait se débarrasser, ou bien juste une humeur étrange de Maisie… elle avait envie d’avoir sa propre existence et sa propre identité.

« Je suis toute aussi ravie. Eh bien… pour être honnête avec toi, je n’y ai jamais réfléchi, parce que ça m’amuse quand les amis de Maisie me prennent pour elle et ne comprennent pas ce qui lui prend. Mais tu peux m’appeler autrement si tu veux. Ça ne me pose aucun problème. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMar 22 Jan - 14:53




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Je ne pourrais pas être plus enthousiaste qu'en cet instant. Pour la première fois depuis de nombreuses semaines, j'entrevois une excellente raison de me réjouir de me trouver ici, et je compte bien saisir ce divertissement providentiel en en profitant au maximum. Au fond, je regrette que Maisie ne puisse pas se dédoubler au sens propre pour voir celle qu'elle a nommée l'autre s'approprier son corps avec des intentions qui m'apparaissent peu conventionnelles. Je me demande si Maisie repose quelque part, au fin fond de sa conscience, spectatrice mais incapable d'intervenir pour autant. Cette idée m'amuserait beaucoup. J'espère en tout cas qu'elle gardera en mémoire les minutes, voire les heures à venir, car j'ai bien l'intention qu'elles valent la peine d'être bel et bien qualifiées de mémorables.

Mais avant tout, je compte bien faire plus ample connaissance avec cette femme qui n'a de la Maisie avec qui j'ai conversé rien d'autre que l'apparence. Tout le reste est aux antipodes. Je me demande si je l'aurais deviné tout de suite, mais j'ai envie de le penser, je trouve son regard différent, comme les inflexions de sa voix, comme sa manière de sourire. L'"autre" n'a donc pas de nom. Mais il est hors de question de l'appeler "l'autre". Et je n'ai pas envie de l'appeler Maisie non plus. Je veux bien croire qu'elle se soit bien amusée de la confusion qu'elle ait pu créer. Et j'autoriserais n'importe qui d'autre à l'appeler Maisie, ne serait-ce que pour que les événements à venir lui incombent. Mais moi, non, je veux lui donner un autre nom, ça ne se discute même pas. Elle a le droit à sa propre identité, ça m'a l'air d'aller de soi. Sauf que je ne suis pas douée pour ça...

-Il est hors de question que je t'appelle comme elle, en tout cas. Elle, aujourd'hui, c'est l'autre. Je vais trouver.
En la découvrant davantage, je me dis que je serais plus à même de la baptiser en bonne et due forme. En attendant... On se tire d'ici, cet endroit me file la nausée.

Je ne peux pas m'échapper, ou pas longtemps en tout cas... mais pour une fois, pour cette fois, je m'autorise à penser que tout est permis. Maisie... ou non, celle dont le nom reste à déterminer me donne l'impulsion nécessaire pour ça.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeLun 28 Jan - 22:21

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elle était toujours contente quand elle pouvait prendre le dessus sur Maisie, c’est vrai, il n’y avait pas meilleure sensation au monde, chose plus jouissive que d’avoir le contrôle total sur son corps. Bien sûr, la plupart des gens, le commun des mortels ne s’en rendait pas compte et c’était bien dommage. Mais elle, elle savourait totalement le processus, qui était bien trop rare à son goût, mais puisqu’elle était de sortie, elle comptait bien s’amuser autant que possible, et de toutes les façons dont elle avait envie. Même si elle était limitée par l’endroit, elle trouverait bien de quoi se divertir comme elle l’entendait, surtout qu’elle avait trouvé une camarade de jeu à la hauteur de ses espérances. Elle ne connaissait pas bien Leta Lestrange, mais elle avait l’intime conviction qu’elle ne serait pas déçue.

De toute façon il était toujours plus agréable de s’amuser à deux que seule, et ce n’était pas souvent qu’elle trouvait des gens à la hauteur de ses ambitions et de ses envies. Les amis de Maisie étaient… fades, gentils, sans intérêt, comme Maisie en fait, il n’y avait pas à chercher plus loin. Et elle avait beau vouloir la combattre autant que possible, Maisie ne pourrait jamais la réduire totalement au silence, et son double y prenait un certain plaisir, sans aucune hésitation. Mais pour le moment, c’était Maisie qui était réduite au silence, qui était prisonnière de son propre corps sans le maîtriser, spectatrice. C’était bien fait pour l’ancienne auror, au moins, elle allait goûter un peu à ce qu’elle vivait tout le temps, ce n’était que faible revanche.

-Il est hors de question que je t'appelle comme elle, en tout cas. Elle, aujourd'hui, c'est l'autre. Je vais trouver.

Elle lui adressa un sourire en coin, amusée. Cela lui faisait plaisir qu’elle tienne tant que ça à les différencier, à lui donner une véritable identité. C’était tout ce qu’elle voulait, et elle avait trouver enfin une personne qui partageait la même vision qu’elle. Décidément, elles étaient vraiment faites pour s’entendre.

-En attendant... On se tire d'ici, cet endroit me file la nausée.

Elle n’allait pas y mettre une objection, cet endroit ne lui plaisait pas beaucoup plus. D’ailleurs, elle aurait voulu pouvoir reprendre le contrôle ailleurs qu’ici mais bon… On ne pouvait pas tout avoir de toute évidence. Il fallait se contenter de ça, même si bon, elle était frustrée.

« Je ne demande pas mieux. Mais je sais pas trop où on peut aller là. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMer 30 Jan - 12:39




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


C'est une chose que de dire que nous devons nous tirer d'ici, c'en est une autre que d'y parvenir. Je me suis déjà évadée de Sainte-Mangouste. Je ne suis pas partie très loin et ça n'a pas duré bien longtemps, mais c'est donc possible. Bon, j'avais joué de circonstances qui avaient plaidé en ma faveur, pour le coup : un tour de garde mal géré, une voie royale vers la sortie.

On ne doit pas s'attendre à ce que ce soit toujours aussi simple, mais je ne me fais pas d'inquiétude, et je vois ça comme notre premier défi. Si la situation était simple, si nous pouvions nous contenter de tout réussir facilement... Aucune question ne se poserait vraiment, au final. Là, j'aime l'idée d'ajouter un peu de défi à cela... Et puis, si à moi seule je n'estime avoir aucune chance de me tirer d'ici, je sais que Maisie, elle, a tout de même beaucoup plus de ressources, ça ne fait aucun doute.

"Tu peux te faire passer pour Maisie, pas vrai ? Et Maisie peut entrer et sortir d'ici comme elle veut, je me trompe ?"


Non, je ne me trompe pas, je le sais car nous avons eu cette conversation, l'autre et moi, et elle m'a bien fait comprendre que si moi je n'avais d'autre choix que de rester ici (ce qui est vrai), elle, elle peut partir comme elle le veut puisqu'elle est là de son plein gré. Si nous comptons après les talents d'actrice de... je dois définitivement lui trouver un nom... on devrait s'en sortir, et j'ai envie de penser qu'elle ne manque pas de ressources. Les gens, de toute manière, sont tous particulièrement cons, c'est pas nouveau. Le charmant double de Maisie ne s'est pas manifesté depuis bien longtemps, alors, c'est l'occasion.

"Tout ce qu'il faut, c'est que tu récupères ta baguette, la mienne si t'y arrives, et ensuite... On pourra toujours aller quelque part où elle t'interdit toujours de te rendre."

C'est son moment. Je compte en profiter largement, je ne dis pas le contraire, mais c'est surtout à elle de le savourer, alors j'ai bien envie de lui laisser les commandes. Et je suis curieuse de savoir où ça va nous entraîner.

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeJeu 14 Fév - 15:40

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai que Sainte-Mangouste n’était vraiment pas un endroit recommandable si on voulait passer du bon temps. Rien de plus logique pour un hôpital, qu’il soit magique ou non. Et tant qu’à faire, et puisqu’elle s’était réveillée, elle aurait voulu ne pas devoir rester enfermée ici. A croire qu’elle aurait toujours quelque chose qui l’empêcherait de pouvoir vivre, tout simplement. Et quand ce n’était pas Maisie, c’était autre chose. Mais elle ne comptait pas se cantonner à ça, surtout que pour une fois, elle avait une camarade de jeu, ce qui n’était le cas que trop rarement.

Le peu de fois où elle avait réussi à reprendre le contrôle sur Maisie, elle n’avait pas eu l’opportunité de trouver de vrais camarades. La plupart du temps quand elle avait croisé des gens, ils s’attendaient à discuter avec Maisie, alors si cela l’amusait de lui pourrir un peu ses amitiés, même si cela ne marchait pas avec tout le monde, en particulier avec ceux qui savaient qu’elle existait, elle avait aussi envie de passer du temps avec des personnes avec qui elle pouvait vraiment s’entendre, et elle sentait bien que Leta était de cette trempe, et tant mieux. Elle ne la connaissait qu’à travers ce que Maisie savait d’elle, et tout cela lui plaisait et elle avait hâte d’en savoir plus.

"Tu peux te faire passer pour Maisie, pas vrai ? Et Maisie peut entrer et sortir d'ici comme elle veut, je me trompe ?"

C’est vrai que Maisie avait le droit de venir et sortir comme elle en avait envie. Et si elle avait appris à se faire passer pour Maisie, elle n’était pas certaine que cela fonctionne. Non pas qu’elle était mauvaise comédienne, mais certains membres du personnel étaient habitués et l’avait déjà vue. Donc peut-être que cela ne passerait pas, cela dépendrait de qui s’occupait des admissions et sorties.

"Tout ce qu'il faut, c'est que tu récupères ta baguette, la mienne si t'y arrives, et ensuite... On pourra toujours aller quelque part où elle t'interdit toujours de te rendre."

Elle lui adressa un petit sourire en coin, cela ne coûtait rien d’essayer après. Elle attrape le poignet de Leta et l’attira à sa suite, et la laissa un peu avant de se rendre au bureau des sorties, en adoptant le plus possible l’attitude de Maisie. Par chance, c’était un nouveau qui était là. Elle lui adressa un joli sourire en affirmant qu’elle se sentait mieux et pouvait rentrer chez elle. Il goba son histoire et lui remis sa baguette, ils les gardaient toutes dans une boîte scellée. Elle lui demanda à pouvoir consulter son dossier et il s’éloigna quelques instants pour aller le chercher. Elle en profita pour lancer un accio afin de récupérer la baguette de Leta et la fourra dans sa poche. Quand le médicomage revint elle fit semblant de lire quelque chose dans son dossier puis le lui rendit en le remerciant. Elle attendit qu’il s’éloigne à nouveau et fit signe à Leta de la rejoindre afin qu’elles quittent toutes les deux l’hôpital discrètement et elle lui tendit ensuite sa baguette.

« Et voilà le travail. Je sais pas trop où on peut aller au final. On peut toujours aller chez Maisie, elle a une grande barraque avec beaucoup à boire si ça te dit. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeJeu 21 Fév - 9:25




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Maisie, ou du moins celle qu'il me reste à nommer, me répond par un sourire, j'en conclus que mes plans ne lui déplaisent pas et qu'elle se sent prête à y répondre favorablement. Je ne dis pas que mon plan est en béton armé, je ne suis pas certaine que ça va marcher, mais il faut bien essayer, après tout. J'ai besoin de m'évader, j'ai besoin d'être insouciante, de faire tout et n'importe quoi une fraction d'instant. Je sais que Maisie redeviendra elle-même... et je sais déjà que mon évasion sera de courte durée et que je retournerai bien vite à Sainte-Mangouste, mais pour l'instant, c'est... disons que c'est ma récréation, et j'ai bien l'intention, la ferme intention même, d'en profiter à mille pour cent. Je la laisse donc au commande, et j'attends patiemment de voir si elle va réussir ou non à nous "évader", au sens propre comme au figuré.

Au final, c'est un jeu d'enfant. Alors oui, notre chance réside en grande partie dans le fait qu'il y avait un nouveau à l'accueil, mais si on décide de ne pas croire au hasard, ce qui est mon cas quand ça m'arrange, je me dis que c'est bien le signe que nous n'avons plus rien à faire ici. Je prends une immense inspiration quand nous nous retrouvons en dehors des murs de l'hôpital. Plus je m'éloigne de ma chambre capitonnée, plus je me sens renaître. On ne saurait imaginer le bien fou que cela me procure. Pareil quand Maisie me rends ma baguette... Elle m'avait manqué, celle-là ! Plus que je ne l'aurais soupçonné, en fait...

Maintenant que nous sommes à l'extérieur, ne nous reste plus qu'à décider de ce que nous allons faire à présent. C'est une chose que de s'être échappé de cet asile (appelons un fléreur un fléreur), c'en est une autre que de décider de quoi faire... Mais là encore, ma camarade prend les devants et son idée a tout pour me plaire. Nous n'avons pas besoin de faire dans le grandiloquent. Une grande baraque, de l'alcool, et la possibilité de fouiner dans les affaires de Maisie et d'y foutre un putain de bordel, ça me plaît énormément.

-Tu n'imagines même pas à quel point j'aime cette idée,
j'affirme avec le sourire tout en agrippant le poignet de Maisie, car je suppose qu'elle va me faire transplaner jusque chez elle. Qu'est-ce qu'on attend, alors ?

© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMar 12 Mar - 15:07

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’est vrai que ce qu’elle avait fait n’était pas prudent, que c’était contre la loi, étant donné qu’elle avait fait sortir une « prisonnière », et dangereux. Mais elle s’en fichait totalement. Maisie serait probablement scandalisée quand elle se rendrait compte de tout cela mais elle s’en fichait un peu. Pour tout le temps où elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait, et où Maisie était aux commandes de leur corps, eh bien c’était de bonne guerre selon elle. En même temps, Leta n’avait tué personne. Elle avait juste kidnappé un gosse et elle ne lui avait rien fait de mal. C’est bon, il n’y a pas mort d’homme, elle avait bien le droit à une petite escapade loin de tout cela. Et puis, elle savait d’emblée qu’elles allaient bien s’amuser toutes les deux et qu’elles étaient vraiment faites pour s’entendre. Cela ne faisait aucun doute, elles étaient totalement sur la même longueur d’onde.

Cela faisait vraiment longtemps qu’elle n’avait pas rencontré quelqu’un avec qui elle pouvait vraiment s’entendre. C’était même la première fois. Les amis de Maisie, elle ne les appréciait pas, ils étaient inutiles, vides, plan-plan… bref ce n’était pas du tout sa tasse de thé. Elle approchait les amies de l’ancienne auror juste pour foutre la merde. Pour l’incommoder, la rendre mal à l’aise. Elle ne supportait pas que cette dernière puisse vivre sa vie normalement, avoir des proches, alors qu’elle, elle devait restée cloitrée et ne rien pouvoir faire, ce n’était pas juste, et elle n’avait pas envie de se laisser faire sans rien dire. Et puis au moins, lui pourrir la vie était une activité qui l’amusait toujours autant.

Mais là, elle avait envie de penser surtout à elle, et pas à Maisie. Et puisqu’elle était en compagnie de Leta, autant l’inclure à son programme. Elle ne savait pas encore ce qu’il en serait, mais il serait très intéressant, elle n’en doutait pas. Et en plus, elle savait qu’elles seraient tranquilles chez Maisie. Elle ne recevait presque pas de visites, et la baraque était immense, donc il y aurait vraiment de quoi faire. Et elle espérait que cette idée plairait à Leta, mais elle était presque sûre que ce serait le cas.

-Tu n'imagines même pas à quel point j'aime cette idée. Qu'est-ce qu'on attend, alors ?

Elle lui lança un petit sourire et transplana donc chez Maisie, directement dans le salon, pourquoi s’embêter plus longtemps. Ses parents avaient été vraiment nuls, et pas aimants du tout, mais au moins, ils lui avaient légué un beau petit pactole et une magnifique maison quand ils étaient morts, c’était toujours ça de pris. Elle servit deux verres et lui en tendit un, comme promis.

« Et voilà, mets toi à l’aise, fait comme chez toi. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeSam 23 Mar - 11:50




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie

Il ne nous faut pas plus d'une seconde pour transplaner et changer totalement de décor. C'est alors que je me retrouve dans cet endroit que je ne connais pas le moins du monde que je réalise à quel point je me suis sentie confinée à Sainte-Mangouste. Ce n'est pas une nouveauté non plus, bien sûr, j'ai toujours le sentiment d'étouffer, là-bas, mais passer d'un coup de l'odeur d'hôpital au confort d'un salon bien entretenu (suis-je surprise que Maisie numéro un soit du genre maniaque de propreté ? Pas spécialement, non.

Et ce salon bien ordonné me donne envie d'y mettre un bordel sans nom, je n'ai aucune intention de m'en priver en quoi que ce soit, d'ailleurs). De toute évidence, elle ne s'embête pas et elle a du blé, ça m'arrange. J'ai toujours été habituée à un certain luxe. Même si ça m'aurait quand même fait marrer, j'apprécie l'espace. Et surtout, j'apprécie la compagnie. C'est quand même ce qui importe le plus, on ne va pas se le cacher. Maisie me dit de faire comme chez moi, et je ne me fais pas prier, je m'étale sur le premier canapé venu et je m'étire dans un soupir de satisfaction. J'espère que l'autre Maisie va mettre du temps à se réveiller, parce que pour le moment, je m'éclate, je m'amuse comme une petite folle. Que je suis. Une grande folle, en fait.

Et ce n'est qu'un début, je le sais. C'est d'ailleurs la suite qui va être réellement intéressante, bien plus que tout le reste, sans aucun doute possible.

-Tu as parlé de quoi boire, pas vrai ?
je dis sans avoir besoin de la réponse, puisque je la connais déjà, juste d'un verre, en réalité, ou même de plusieurs. J'ai le sentiment d'avoir carburé à l'eau pendant une conséquente éternité, ça me fera du bien de découvrir autre chose. Sans transition, tout en balayant la chambre du regard, j'ajoute : C'est sympa ici, mais un peu trop austère à mon goût. Faudrait envisager de refaire la déco, tu crois pas ?

C'est un peu gamin comme perspective, mais ça ne me dérange pas. J'ai juste envie de m'amuser, peu importe comment.


© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMar 16 Avr - 18:36

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’était vraiment grisant pour elle d’être maîtresse de ce corps, maîtresse de son corps. Même si elle le partageait avec Maisie, elle en avait plus que marre de n’être que « l’autre » qu’il fallait à tout prix éliminer. Elle savait pertinemment que si Maisie le pouvait, elle la ferait disparaître définitivement. Mais ne ferait-elle pas de même avec Maisie ? Il était probable que si. Mais ce n’était pas possible, et il faudrait qu’elles arrivent à s’entendre, mais cela semblait bien impossible. Alors elles se contentaient de se mettre des bâtons dans les roues, et d’avoir le plus souvent le dessus sur l’autre.

Mais le débat n’était pas ouvert pour le moment, et elle comptait bien profiter d’avoir le contrôle pour faire ce dont elle avait envie. D’autant plus qu’elle n’était pas seule, elle avait une invitée de marque, et quelque chose lui disait qu’elles allaient pouvoir passer un excellent moment toutes les deux. Elle ne savait pas si elles étaient faites pour bien s’entendre, mais le fait est qu’elles se retrouvaient être plutôt compatibles. Le courant passait bien, et effectivement, elles s’entendaient très bien jusqu’à maintenant. Il n’y avait plus qu’espérer que les choses continuent ainsi. Mais il n’y avait pas de raison, elles semblaient sur la même longueur d’onde, et elles avaient tout à disposition pour passer un bon moment.

Elle savait qu’elles trouveraient leur bonheur chez Maisie. La barraque était énorme, et puis il y avait plein de choses à boire, et de quoi s’amuser. Alors elles ne pouvaient pas vraiment demander mieux.

-Tu as parlé de quoi boire, pas vrai ?

Elle sourit légèrement, contente de voir que sa nouvelle amie ne perdait pas le nord. Elle hocha la tête avant de fouiller dans le placard. L’avantage, c’est qu’elle savait déjà où se rangeait les choses, puisqu’elle avait accès à l’esprit de Maisie, et qu’elles étaient chez Maisie. Elle ne mit donc pas longtemps avant de dégoter une bonne bouteille et deux verres qu’elle remplit avant d’en tendre un à Leta pour trinquer avec elle.

-C'est sympa ici, mais un peu trop austère à mon goût. Faudrait envisager de refaire la déco, tu crois pas ?

Elle sourit légèrement, et se laissa tomber sur le canapé. Si Leta était d’humeur à faire de la déco, libre à elle. Ce n’était certainement pas elle qui allait l’en empêcher, c’était une certitude. Et puis dans tous les cas, elle n’avait pas envie d’imposer des limites à Leta, quand elle-même ne voulait pas en avoir.

« Peut-être bien, en tout cas si tu as des idées, ne te gêne surtout pas. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMer 24 Avr - 11:28




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie

Maisie - Enfin, "personne dont je dois encore déterminer le nom le plus approprié" - me sert un verre, et je reconnais dès la première gorgée que mon hôtesse n'a pas mauvais goût, loin de là, en matière d'alcool... Et dire qu'elle doit sortir ses bouteilles une fois l'an pour célébrer je ne sais quel événement de pacotille plutôt que d'envisager même l'option de boire l'une de ces bouteilles premier choix cul-sec ! Au fond je peux comprendre, en soi je ne suis pas forcément portée sur l'alcool, même si j'apprécie le sentiment d'abandon qu'il peut procurer, mais dans des moments comme celui-ci, célébrer sans boire serait presqu'assez fâcheux.

Mon verre à la main, que je porte à mes lèvres régulièrement si bien que j'en siffle le contenu presque plus vite que mon ombre, je déambule dans la pièce. Je ne pourrais pas vivre dans un endroit pareil pour ma part, mais je n'ai aucun mal à comprendre pourquoi la Maisie du protocole et de l'ennui y trouve sa place et ses repères... Sauf qu'elle n'est pas là. Et sa place tout comme ses repères, je n'en ai absolument rien à faire.

Au contraire, même. Je savoure ma liberté retrouvée, et je sais qu'elle ne sera que de courte durée. D'une manière ou d'une autre, volontairement ou pas, je retournerai à Sainte-Mangouste, je le sais pertinemment. Ou pire. Je flirte sans cesse avec la ligne rouge, celle qui me mènera tout droit à Azkaban et à la merci des détraqueurs, et là, ce sera une autre paire de manches. Mais je ne m'autorise pas à y penser ici et maintenant. En cet instant, je m'ancre dans l'instant présent, je ne fais que ça, et je me réjouis avec délice de tout ce qu'il m'apporte, de tout ce qu'il me procure. Ce n'est qu'un début, je le sais bien. Mais justement, pour un début, je le trouve plutôt prometteur. Même très prometteur.

-On étouffe un peu ici, non ?
Ce n'est pas exactement vrai, cette pièce pourrait faire à peu de choses près la taille de mon appartement, mais épargnons-nous les détails techniques. Je me sers un nouveau verre - oui déjà, et je m'approche d'un mur sur lequel je pose le plat de ma main. J'ai envie d'agrandir l'espace. Tu crois que c'est un mur porteur ?


© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeSam 25 Mai - 13:08

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses se passaient plutôt bien, elle n’allait pas le nier. Il était toujours bon de pouvoir se sentir libre dans tous les cas. Ce n’était pas définitif, elle en était malheureusement consciente, mais elle comptait bien profiter de tout cela dans tous les cas. Ce n’était pas tous les jours qu’elle était aux commandes de son corps, et elle en avait assez de le laisser à Maisie. Elles étaient tellement différentes, elles n’avaient pas du tout la même façon de vivre, la même façon de voir les choses, et il était tant qu’elle reprenne les choses en main et qu’elle fasse ce dont elle avait envie. Et en présence de Leta, elle était persuadée que tout se passerait au mieux.

Elle sourit amusée, en voyant sa nouvelle amie boire son verre quasiment cul-sec. Elle prit plus le temps de boire son breuvage, profitant de l’arôme sur sa langue, et elle l’observa. Elle se demandait ce qu’elle avait en tête, à la voir observer comme ça la pièce.

« Jolie descente. »

Elle la laissa se resservir et se concentra à nouveau sur son propre verre. Elle n’avait pour le moment aucune envie ou idée particulière sur ce qu’elles pouvaient faire. Même si elle savait que le temps était compté, elle n’avait pas non plus envie de trop se précipiter, et de griller les étapes. Cela faisait un moment qu’elle n’avait plus eu le contrôle sur Maisie, et il fallait qu’elle se réhabitue.

Elle termina son verre avant de se servir à nouveau elle aussi. A voir Leta tourner comme ça, elle se dit qu’elle avait probablement une idée en tête. Elle avait bien compris qu’elle voulait mettre le bordel, mais il y avait différentes manières de procéder après tout. Quoiqu’il en soit, elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait, elle n’avait absolument aucune intention ou envie de la chaperonner. Elle était libre de ses gestes et de ses paroles.

-On étouffe un peu ici, non ? J'ai envie d'agrandir l'espace. Tu crois que c'est un mur porteur ?

De toute évidence, elle avait dans l’idée de détruire la maison. Si ça lui faisait plaisir… elle n’allait pas l’en empêcher. Elle sourit légèrement amusée, sans quitter sa place, elle observa le mur qu’elle désignait silencieusement puis elle haussa les épaules. Elle n’était pas du tout experte en maçonnerie.

« J’en sais trop rien… probablement, c’est la vieille barraque familiale. Mais ne te gêne surtout pas pour faire les choses comme tu en as envie. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeLun 27 Mai - 13:21




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie

J'adore sa désinvolture. Honnêtement, rien ne me fait plus plaisir que de l'entendre ainsi fomenter à l'encontre de son double. L'idée que Maisie soit blottie là, quelque part, au creux de son corps, incapable de s'exprimer, assistant malgré elle et douloureusement au spectacle m'amuse à un point inimaginable et n'en ajoute que davantage à mon désir de chaos (qui dans tous les cas a toujours été au beau fixe...même si j'ai honnêtement tenté de me soigner, promis juré). Effectivement, détruire cette baraque serait une option assez prometteuse, et qui ne serait absolument pas pour me déplaire. Mais alors que je caresse ma baguette machinalement, du bout des doigts, réfléchissant à la meilleure façon de m'y prendre (on va éviter de se tuer dans le processus. Je suis folle mais pas suicidaire), une idée m'effleure qui interrompe toute esquisse de sortilège que j'avais pu m'apprêter à lancer.

-Tu vas crécher où, si je détruis cet endroit ?


Laisser Maisie dans le plus total démuniement ne me dérange pas le moins du monde et je me languis de connaître ce que sera sa réaction le moment venu... Mais pour l'instant, ce n'est pas à Maisie que j'ai affaire, mais à l'autre. Et de son sort, je me soucie déjà bien davantage. Plus que je ne l'aurais soupçonné quand je n'avait pas encore eu le loisir de la rencontrer, seulement de l'imaginer. Souvent, la réalité rattrape la fiction d'une façon sérieusement décevante. Pas cette fois. Cette fois, je crois bien que la réalité est même plus satisfaisante.

Pas besoin de détruire tout l'appartement non plus, je peux toujours me contenter de saccager les lieux en fonction de ce qui a de la valeur pour l'une et aucune pour l'autre... Dans tous les cas, je trouverais plus amusant que Maisie ne regarde pas juste et mette la main à la pâte. Je suis très heureuse de ma liberté retrouvée (même si elle ne durera qu'un moment), mais c'est vraiment à Maisie de profiter à cent pour cent de cette occasion. Qui sait quand le démon ressortira de sa boîte.

-Qu'est-ce que tu as le plus envie de faire, ici et maintenant ?
je demande après un instant à observer l'endroit, brisant quelques bibelots posés çà et là avant tout pour m'occuper les mains.



© Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeSam 13 Juil - 20:17

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bon très clairement, pour elle ce n’était pas sa maison, c’était celle de Maisie, et elle n’y était pas vraiment attachée. Quoique… Maisie ne l’était pas non plus. C’était la maison familiale, qu’elle avait hérité de ses parents qui ne l’avaient jamais aimée… Mais bon, c’était son héritage, alors elle y vivait. Il faut dire aussi qu’il y avait tout le confort nécessaire et plus encore. Plusieurs pièces étaient inutilisées depuis des années, comme la chambre de ses parents où elle n’avait jamais remis les pieds depuis qu’elle avait hérité de la maison, à leur mort. Mais quoiqu’il en soit, ni elle ni Maisie n’avait vraiment d’attache avec cette maison. Maisie n’avait d’ailleurs fait aucun véritable effort de décoration. Elle avait juste enlevé tout ce qui pouvait lui rappeler ses parents. Mais si Leta voulait en faire une toute nouvelle, elle était libre de le faire. Ce n’était pas la femme qui allait l’en empêcher, il y avait bien mieux à faire.

-Tu vas crécher où, si je détruis cet endroit ?

La femme lui lança un sourire, amusée. Elle était presque touchée de sa considération à son égard. Il est vrai que la question pouvait se poser. Elle n’avait en aucun envie de vivre dans des décombres, elle voulait profiter de sa liberté retrouvée, et pas s’occuper à rechercher un nouvel habitat, ou bien faire de la rénovation. Même si tout allait plus vite avec la magie, elle voulait tout de même profiter mieux que ça de son temps. Qui sait pendant combien de temps elle resterait en contrôle de leur corps partagé.

« Bonne question. Oh je pourrai toujours aller trouver une andouille pour m’héberger. Les amis de Maisie se rendront trop vite compte que je ne suis pas elle, mais je ne me débrouille pas encore trop mal en termes de séduction. »

Certes, elle se voyait mal demander à Christopher ou Zelda de l’héberger. Déjà parce que Zelda vivait le plus clair de l’année à Poudlard, mais ensuite parce que s’ils le feraient de bon cœur pour Maisie, ils ne seraient pas du tout dupes et sauraient dès le début qu’elle n’était pas elle. Mais bon, comme elle l’avait dit, elle se débrouillait toujours bien pour se trouver des amants de passage, malgré son âge, alors elle pourrait toujours trouver une âme charitable. Alors que Maisie était plus que frigide. Heureusement qu’elle était là pour satisfaire leur coprs, quand bien même elle ne sortait pas assez souvent à son goût pour prendre le contrôle.

-Qu'est-ce que tu as le plus envie de faire, ici et maintenant ?

La femme prit le temps de la réflexion, ne s’offusquant pas du bruit des bibelots qui se brisaient sur le sol. C’était une bonne question. Elle ne savait pas vraiment où elle devait commencer les choses. Elle se leva et rejoignit sa nouvelle amie. Il est vrai qu’elle devait trouver quelque chose à faire, elle devait profiter de sa liberté, en profiter le temps qu’elle le pouvait. Parce que malheureusement, elle savait pertinemment que Maisie finirait par revenir. La plaie. Elle adressa un sourire en coin à Leta.

« C’est une excellente question. Ça fait un moment que je n’ai pas été maîtresse de mon corps… il y a tant de choses à faire que je ne sais par où commencer. Et toi ? Qu’est-ce qui t’a le plus manqué depuis qu’on t’a enfermée ? »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMer 17 Juil - 13:10




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Bon, visiblement, elle ne s'inquiète pas spécialement de ce qu'il adviendra d'elle le moment venu. J'aime beaucoup son détachement face à la situation. Décidément, cette Maisie là vaut son pesant de gallions, je suis vraiment contente de l'avoir rencontrée. Elle a rendu mon morne quotidien bien plus intéressant, au moins l'espace de quelques secondes... avant l'inévitable retour à la normale, je suppose. Je ne serais pas spécialement étonnée de la voir se laisser accueillir dans n'importe quel lit pour obtenir gain de cause.

Je n'ai pas de mal à imaginer qu'elle puisse plaire, parce que, en effet, quand elle est qui elle est en cet instant, elle est franchement séduisante. J'aime découvrir aussi par cette simple information un aspect de sa personnalité qu'elle ne m'a pas encore dévoilé en l'état. C'est qu'en rencontrant Maisie, j'ai fait la connaissance d'une enveloppe. Et maintenant, je prends soin de faire plus ample connaissance avec ce que cette enveloppe renferme. Je suis franchement impatiente d'en apprendre plus. Et je me dis que ses impulsions du moment pourraient m'inspirer. Cela dit, elle n'a pas l'air décidée. Trop de possibilités, au final. Je la comprends. Mais moi, je serai encore maîtresse de mon corps demain, après-demain, dans une heure... alors je ne suis pas certaine que ce soit à moi qu'il faille poser la question.

-Eh bien... ça,
je réponds avec un fin sourire quand ma nouvelle amie m'a demandé ce qui m'a manqué le plus depuis mon internement à Sainte-Mangouste. Juste ça, la perspective de pouvoir aller partout et de tout faire, sans restriction.

Ce qui ne va pas forcément aider à se décider sur la suite de notre programme.

-Mais j'aurais toujours d'autres occasions d'y penser.
Elle, elle ne sait pas ce qu'il en est. Et je ne veux pas qu'elle passe à côté de cette opportunité. Dis-moi la première chose qui te passe par la tête, peu importe ce que c'est, et on se lance.

Moi, de toute manière, je ne refuse jamais aucun défi... Et j'ai bien envie qu'elle m'en lance un, en réalité. Je ferai au mieux pour le relever avec le plus grand plaisir.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeVen 23 Aoû - 18:05

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bon, très clairement elle était loin d’être à la rue. Elle ne pensait pas du tout qu’elles allaient détruire la maison, et puis en soit, cela n’aurait rien de très amusant. Qu’est-ce qui l’était ? Tout un tas de choses, mais la femme ne s’était jamais sentie des envies de détruire des maisons, et encore moins la sienne, même si elle n’était clairement pas attachée au mobilier, c’était une certitude. Enfin bref, pour le moment, elle n’avait pas envie de penser à demain, parce qu’elle ne savait pas combien de temps elle pourrait être en contrôle.

Le truc à faire, c’était surtout de se trouver une occupation qui leur plairait à toutes les deux, et qu’elles n’auraient pas l’occasion de faire en temps normal. Il y avait de nombreuses possibilités, il faut dire. Après tout, Maisie contrôlait leur corps la plus grande partie du temps, alors ses actions étaient très limitées, et elle n’était pas tout le temps en aussi bonne compagnie que maintenant lorsqu’elle arrivait à prendre le dessus. Il fallait donc trouver quelque chose à la hauteur de la situation actuelle. Cela ne devrait pas être trop compliqué à trouver, mais il y avait tant de possibilités, et si peu de temps, du moins elle ne savait pas combien exactement, que cela ne rendait pas les choses simples. Mais elle allait tout de même trouver, elle n’avait pas de doute là-dessus.

-Eh bien... ça. Juste ça, la perspective de pouvoir aller partout et de tout faire, sans restriction. Mais j'aurais toujours d'autres occasions d'y penser. Dis-moi la première chose qui te passe par la tête, peu importe ce que c'est, et on se lance.

Elle pouvait comprendre. Après avoir été enfermée durant un laps de temps, le retour à la liberté devait être particulièrement appréciable. En tout cas, la femme sourit, amusée, quand elle suggéra de dire la première chose qui lui passait par l’esprit, en cet instant précis. C’était en effet, une idée qui pouvait porter ses fruits. Quoiqu’il en soit, elle décida de se prendre au jeu, et elle s’approcha davantage d’elle pour l’embrasser, se laissant donc porter par ses envies, comme Leta le lui avait suggéré.

« Quelque chose dans ce genre-là, je dirai. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeLun 26 Aoû - 13:09




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


La situation étant ce qu'elle est, je laisse le champ libre à n'importe quelle possibilité. Je ne m'avance sur rien, je ne présume de rien, je suis juste curieuse de savoir ce qui se trame dans l'esprit dérangé de mon interlocutrice, et où vont me mener ses envies. Dans ces circonstances, ça ne me dérange pas de laisser les autres mener la danse, bien au contraire. L'essentiel, c'est l'inattendu. C'est ce que je recherche, ce que je désire. Et il s'avère que je suis servie.

Quand les lèvres de Maisie... enfin, de l'autre, se posent sur les miennes, je reconnais que je ne m'y attendais pas. J'aurais pu préssentir une attirance mutuelle, peut-être, mais j'ai toujours été moins douée à ce jeu-là avec les femmes qu'avec les hommes. Il faut dire aussi que je les ai moins... pratiquées. D'un point de vue sentimental, et c'est tant mieux, sûrement, j'ai toujours eu un faible pour les hommes, mais le corps des femmes ne me rebute pas pour autant. C'est seulement... différent. Ils ont le mérite de recéler une sorte de tabou qui rend ce genre d'échanges d'autant plus agréables. Et puis, personne ne connaît miux le corps d'une femme qu'une autre femme. Alors non, je ne suis pas novice dans ce domaine, mais je ne prétendrais pas être une experte non plus. Qu'en est-il de celle dont les lèvres sont posées sur les miennes ? Je vais le découvrir rapidement.

Car je ne compte pas laisser les choses s'arrêter là, bien sûr, elles sont parfaitement engagées, et elles me plaisent énormément. Je glisse une main dans sa chevelure et lui rend son baiser avec intensité. Ma rencontre avec Maisie recèle définitivement un nombre infini de possibilités que je n'avais pas prises en considération, et celle-ci est... savoureuse.

-C'est un programme alléchant
, je remarque, un sourire au coin des lèvres, interrompant notre baiser, mais pas pour longtemps, je m'applique à apprivoiser ses lèvres une fois encore, tant qu'il me plaît, et autorise mes mains à se montrer plus aventureuses.

Je les glisse dans son dos, sous le tissu de son haut, part à l'exploration de courbes qui ne demandent qu'à être découvertes, prête à aller plus loin.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeLun 4 Nov - 11:22

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elle ne s’imposait pas de limites, lorsque Maisie était « endormie ». Lorsqu’elle pouvait avoir le contrôle de leur corps, son corps, elle faisait ce qu’elle voulait sans vraiment se soucier des conséquences. D’autant plus que plus Maisie avait ensuite des problèmes, plus cela l’amusait. Elle n’irait pourtant pas jusqu’à la mettre en danger, parce que si Maisie mourrait, eh bien elle mourrait aussi, mais si elle pouvait la mettre dans des situations compliquées, c’était très amusant pour elle.

Mais en l’occurrence, lorsqu’elle avait pris l’initiative d’embrasser Leta, elle n’avait pas réfléchi aux conséquences pour Maisie, elle l’avait juste fait parce qu’elle en avait envie. Une sorte d’impulsion, qui se révélait être très agréable en plus de cela. Leta ne la repoussait pas tant mieux. Elle n’avait aucune envie de l’être, quand bien même Leta eu le droit de le faire. Elle ne semblait pas novice dans le domaine, en même temps, elle avait été fiancée au moins un temps, et la femme était certaine qu’elle avait eu des aventures en plus de cela. Hommes ou femmes, cela n’avait pas grande importance. Maisie n’était pas du genre volage, ce qui était bien dommage pour son double, mais elle prenait toujours le soin de réparer cela lorsqu’elle prenait le contrôle. Même si en général elle se portait plus sur les hommes, Leta Lestrange avait un charme et un magnétisme tout particulier et plaisant.

En tout cas, elle n’avait aucune envie de se priver. Elle était bien trop souvent incapable de pouvoir faire ce qu’elle avait envie, qu’elle préférait ne se donner aucune barrière lorsqu’elle était en contrôle. Surtout qu’elle n’avait aucune idée de combien de temps elle disposait. Mais il y avait un minuteur d’enclencher, c’était malheureusement une certitude. Alors autant qu’elle profite de cet instant à fond.

-C'est un programme alléchant.

Le double de Maisie afficha un sourire, heureuse de l’entendre dire. Elle répondit au nouveau baiser qu’elle lui donnait, tout en la laissant rendre ses mains un peu plus aventureuses. Elle n’allait certainement pas la repousser, elle appréciait beaucoup de sentir ses mains sur sa peau. Glissant une des siennes dans le creux de son cou, l’autre se dirigea sur ses reins, pour la presser un peu plus contre elle.

« Tu me vois ravie que ce programme te plaise ma belle. »

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMar 5 Nov - 16:28




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Je dois bien le dire, je ne pensais pas du tout que les événements prendraient cette tournure... et c'est tant mieux, j'ai horreur de ce qui est prévisible. Bien sûr, certaines choses sont plaisantes à planifier, d'autres épouvantables à entreprendre sans avoir envisagé d'y réfléchir (comme le fait de kidnapper un gosse, s'il faut donner un exemple totalement au hasard)... mais j'aime ce qui est impulsif. La surprise, l'adrénaline... se sentir vivant une fraction de seconde vaut mieux que de vivoter le reste du temps.

Quand on ne peut pas avoir ce qu'on désire vraiment, ce dont on n'aurait réellement besoin, quand on sait à peine ce que l'on désire ou ce qu'il nous faut, céder tout simplement à ce qui nous fait du bien un bref instant, c'est tout ce que l'on devrait demander. Ce n'est pas ce qui fait de soi quelqu'un d'équilibré (je peux en attester), mais ça aide à s'oublier, et à le faire avec plaisir. Et du plaisir, j'en prends sans conteste, à découvrir le corps de Maisie, à poser mes lèvres sur les siennes. C'est qu'elle est pas mal foutue. Je ne m'étais pas spécialement intéressée à son corps avant notre petite expédition, mais maintenant qu'il m'est offert, je profite.

Enfin, je vais en profiter davantage sous peu, car un corps à posséder, c'est un corps à l'état naturel, et je vois encore trop de vêtements recouvrir cette peau que mes doigts caresses. Alors je les retire un à un. Je ne dis plus rien, la parlotte ne sert à rien du tout dans ces circonstances. J'ai toujours eu horreur, de toute façon, des confidences à n'en plus finir sur l'oreiller. Enfin, à une exception près... Je devine que Maisie, cette Maisie-là en tout cas, doit passer plus de temps à agir qu'à bavasser, et ça me convient très bien. Quelle expérience a-t-elle dans ce domaine ? Je suis assez curieuse d'en découvrir l'étendue.

Son corps à présent nu satisfait à toutes mes attentes. Je veux maintenant en explorer le moindre centimètre carré. De mes doigts, de mes lèvres. Un nouveau baiser à ses lèvres, puis mes lèvres partent à l'assaut de son cou, de sa gorge. Puis de ses seins, de ses seins surtout.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeDim 5 Jan - 20:06

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les évènements avaient pris une tournure bien singulière, mais ce n’était franchement pas pour lui déplaire. Cela déplairait sans doute à Maisie, c’était même une certitude, mais elle ne lui demandait pas son avis à elle de toute façon, elle faisait ce qu’elle avait envie. Et ce dont elle avait envie là tout de suite, c’était de prendre du bon temps avec Leta, qui se trouvait être très réceptive, ce qui était une excellente chose. Comme quoi, elles s’étaient définitivement bien trouvées ces deux-là.

Elle n’avait aucune raison de se priver, puisqu’elle ne la repoussait pas, au contraire elle répondait à ses attentions pour son plus grand plaisir. D’autant plus que Leta était une très belle femme, alors elle voyait mal pourquoi elle se priverait d’un tel moment, qui ne se représenterait sans doute jamais. Et si cela venait à se représenter, eh bien ce serait encore mieux. Elle ne disait jamais non aux bonnes choses, elle était bien trop souvent privée, étant donné que Maisie était la plus souvent en possession de leur corps, à son plus grand désarroi. Maisie ne savait pas s’amuser, elle était d’un ennui mortel, et heureusement qu’elle était là pour rattraper, les choses lorsque c’était son tour.

Elle se délecte des caresses de sa désormais amante, frémissant sous ses mains expertes. Elle n’est probablement pas la première femme avec qui elle se permet ce moment d’intimité, mais ça ne la dérange absolument pas, elle non plus, n’en est pas à sa première femme. Mais elle en a connu très peu, cela se compte sur les doigts d’une seule main, et encore. Quoiqu’il en soit, elle aime sentir qu’elle sait ce qu’elle fait, qu’elle n’est pas hésitante. Elle se laisse dénuder, en profitant pour en faire de même avec elle, pas question qu’il y ait de jalouse. Elle frissonne de plaisir en sentant les lèvres de sa partenaire sur sa peau, effleurer ses zones érogènes, faisait grimper un peu plus son excitation et son désir.

Au bout d’un instant, elle prend sa main pour l’emmener dans la chambre, là où elles seraient plus confortables pour continuer leurs ébats. Elle l’attire sur le lit et reprend possession de ses lèvres, avant d’à son tour, explorer aussi son corps, laissant traîner ses lèvres et sa langue sur sa peau, appréciant son parfum et son goût.

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeJeu 9 Jan - 8:54




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Si je suis dans l'instant, mes pensées s'amusent de temps à autre à s'égarer. Je songe à Maisie, la vraie (mais qui a déclaré que c'était l'autre, la vraie, et pas la femme que j'ai sous les yeux. Tout est affaire de perspective, et la femme dont j'apprécie tant de découvrir le corps me sembe bien plus "réelle" que ne saurait jamais l'être son revers). Je songe à sa réaction quand elle reviendra à elle, et je reconnais que cela ajoute à l'excitation que je ressens. Cela, et la possibilité aussi qu'elle se réveille à tout moment. Je trouverais particulièrement amusant que ça arrive, mais si ça ne doit pas être le cas, je ne savourerais pas moins la situation, puisqu'elle a tout de savoureuse. Comme l'est notre situation, ses lèvres, ses mains et sa peau. Plus ça va, plus elle me plaît.

Après un moment, elle m'entraîne dans une autre pièce, sa chambre. J'aurais pu y jeter un oeil plus attentif et curieux, mais pour le moment, mes préoccupations trouvent un objet très différent, et c'est sur lui que je veux concentrer toute mon attention. Je me laisse allonger sur le lit. Je me laisse, tout simplement, aller. Car c'est à son tour de m'explorer, de me goûter, du bout des lèvres et du bout des doigts. Je m'abandonne à ces caresses et à ces baisers experts. Quelques soupirs, quelques gémissements s'échappent de mes lèvres. Elle sait me faire plaisir, et elle le fait bien. Plusieurs minutes, je la laisse aux commandes, et je me contente de savourer sans en faire davantage, juste satisfaite de la tournure inattendue qu'a pris cette soirée. Rien n'aurait pu servir mieux que cela de célébration à ma liberté reconquise, même si je sais bien qu'elle ne pourra être que de courte durée.

C'est après un moment que je décide d'inverser la vapeur. Je me retourne au-dessus de Maisie et m'installe à califourchons sur elle. Ma langue joue avec la sienne alors que mes doigts longent doucement le long de son corps. Ils se fraient un chemin entre ses jambes, et je mets alors toute mon expérience au service du plaisir de ma maîtresse, explorant son intimité avec avidité.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeVen 7 Fév - 8:42

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Maisie, enfin l’autre Maisie, n’aurait pas pu mieux profiter de son réveil. Et elle n’avait aucune envie de se rendormir. Elle voulait que ce moment dure le temps qu’il fallait, sans qu’elles ne soient interrompues, et sans avoir besoin de se presser. Elle était vraiment ravie de sa rencontre fortuite avec Leta. Cette femme était des plus surprenantes, et particulièrement au goût de la femme, sur tous les aspects. Comme quoi, elle n’avait vraiment pas les mêmes goûts avec Maisie. Tout ce qu’elles avaient en commun, c’était leur corps.Et en parlant de corps, la brune prenait beaucoup de plaisir à découvrir celui de son amante. Leta était sans aucun doute une femme magnifique, et ne pas le reconnaître relèverait du déni, et de la mauvaise fois. Elle n’avait vraiment rien à corriger, tout était parfait. Alors il était tout naturel que la sorcière ait envie de découvrir ce corps, et de le cajoler. Ce que sa partenaire semblait apprécier au vu des sons qu’elle produisait et dont la femme s’enivrait.

Elle n’eut pas le loisir d’aller beaucoup plus loin puisque Leta décida d’inverser les positions. La femme se retrouva donc allongée sur le dos, Leta sur elle, la dominant. La sorcière était du genre dominatrice, même avec les hommes, mais avec Leta, elle voulait bien lâcher prise et la laisser faire ce qu’elle voulait surtout que cela n’avait rien de désagréable, bien au contraire. Elle répondit à son baiser avec envie et sensualité, appréciant tout simplement sa saveur. Et ne put empêcher un petit sourire d’ourler ses lèvres en sentant la main de son amante descendre jusqu’à se glisser entre ses cuisses. Ses gémissements étouffés contre les lèvres de Leta et elle mordilla la langue de sa partenaire en guise d’appréciation. Elle continua de caresser sa peau, ses cuisses, ses fesses, ses reins, son dos. Profitant de ses attentions, elle sentait le plaisir affluer de plus en plus dans son bas-ventre.

La sorcière eut elle aussi envie de procurer ce même plaisir à sa partenaire. Sans se soustraire aux attentions de Leta qu’elle n’appréciait que beaucoup trop, elle glissa elle aussi une main entre les cuisses de la sorcière, prodiguant à son intimité caresses et attouchements, dans le but de lui procurer le plus de plaisir possible. Voulant profiter au maximum de ce moment, et n’en perdre aucun instant.

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 606
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeDim 9 Fév - 11:09




L'autre face d'une pièce...
Ft. Leta & Maisie


Il y a une forme de plaisir distinct et très spécifique à en procurer à autrui. Je ne me qualifierais certainement pas d'altruiste, ce serait se foutre de la gueule du monde, mais il y a des circonstances dans lesquelles je sais privilégier le bonheur des autres... même si ce n'est jamais sans raison. Tout acte, à mes yeux, est forcément intéressé, et dans ces circonstances particulières, je sais très exactement ce que j'ai à y gagner.

Je me satisfais complètement de voir l'effet de mes caresses se lire sur le visage de cette femme que j'ai découvert sous un jour que j'adore, et dans ses gémissements étouffés. J'aime aussi la manière dont elle me mordille les lèvres, dont ses mains s'agrippent à mon corps, et j'aime encore plus son initiative quand, à son tour, elle veut me rendre la faveur que je lui accorde.

Je frissonne légèrement quand ses doigts s'égarent entre mes jambes, que j'écarte plus largement pour laisser le champ libre à mon amante. Je perds un instant le contrôle, mais je ne souhaite pas le perdre complètement. Petit à petit, je calque le rythme de mes caresses sur les siennes, et je laisse le plaisir qu'elle me procure m'envahir très sûrement. Je ne sais rien de l'expérience que cette autre Maisie a bien pu avoir avec la gent féminine, mais il n'est pas difficile de deviner que je ne suis pas sa première. Ce qui me convient très bien. J'aurais eu une certaine satisfaction à être la première femme que ma maîtresse du moment ait jamais mis dans son lit, mais je me satisfais très bien de les choses telles qu'elles sont, car elle sait y faire, et je ne boude pas le plaisir qu'elle me procure, et que j'exprime en gestes, en gémissements et en soupirs. Elle est sacrément douée. Je pense qu'elle le sait, mais j'espère avoir l'occasion de l'apprendre à la seule Maisie que je connaissais jusqu'alors, juste pour jauger sa réaction... Encore que si la Maisie stricte et ennuyeuse pouvait ne jamais refaire surface, j'en serais ravie.

Peu à peu, l'exploration de l'intimité maîtresse s'intensifie. Mes doigts accélèrent leurs mouvements, traduisent ma propre impatience, l'envie de redoubler d'intensité, le désir de gagner en plaisir, encore davantage.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
Maisie Winters
▌ Messages : 315
Humeur :
L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, Aile de fée & 23 cm
Camp: Bien
Avatar: Maggie Siff

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitimeMer 4 Mar - 15:03

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elle n’aurait pas pu rêver mieux pour son « réveil ». Leta était une femme qu’elle appréciait définitivement beaucoup. Elle ne connaissait pas toute sa vie, mais ce qu’elle savait d’elle, et surtout ce qu’elle avait vu d’elle, que ce soit physique ou psychologique, lui plaisait énormément. Elle ne regrettait absolument pas la tournure qu’avaient pris les choses, bien au contraire, elle la savourait avec plaisir.

Leta était douée, et elle savait ce qu’elle faisait, c’était plus que certain. Et la sorcière en profitait au maximum. Elle appréciait autant les caresses que Leta s’appliquait à lui offrir, que de voir le visage de son amante exprimer le plaisir qu’elle lui donnait. Les deux allaient de pair. Son regard ne la lâchait pas une seule seconde, ne voulant pas perdre le contact, ou le contrôle, même si les caresses expertes de sa maîtresse commençaient à lui faire perdre pied, de plus en plus.

Elle n’allait cependant pas s’en plaindre. Cela faisait un moment déjà, qu’elle n’avait pas eu la chance de ressentir autant de plaisir, alors elle n’avait aucune envie que cela cesse. Elle captura à nouveau ses lèvres, l’embrassant avec toujours plus de désir, et de passion. Ses gémissements se firent un peu plus prononcés contre ses lèvres, quand ses doigts accélèrent. Ce que les siens ne tardèrent pas à faire à la suite. Elle sentait le plaisir se faire de plus en plus présent, grimpant en intensité à chacune de ses caresses. Elle ne boudait certainement pas son plaisir, et n’avait aucune intention d’avoir honte de l’exprimer. Bien au contraire. Elle trouvait cela normal, d’exprimer à sa partenaire le plaisir qu’elle lui faisait ressentir. Elle se concentra désormais sur ce qu’elle ressentait, sur ce point dans son bas-ventre qui ne faisait qu’enfler, annonciateur de la jouissance qui se rapprochait de plus en plus.

Elle ne voulait cependant pas s’y abandonner tout de suite. Elle avait d’abord envie de s’assurer d’emmener Leta avec elle. Au bout d’un moment, le plaisir finit par la submerger totalement, atteignant son paroxysme, elle continue cependant de caresser son amante, désireuse de lui faire ressentir autant de plaisir qu’elle, ce qui était nécessaire pour que le sien soit complet.

black pumpkin

_________________

- Maisie Winters -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Empty
Message#Sujet: Re: L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie    L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'autre face d'une pièce n'est pas toujours celle qu'on croit | Leta & Maisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste
-