AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 7 Jan - 17:54


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert ne pouvait pas le nier, ses voyages lui manquaient... et il culpabilisait un peu de ressentir ce manque alors qu'il savait qu'une partie du problème, et qui n'était pas des moindres, qu'il rencontrait en ce moment résidait dans son incapacité à simplement rester chez lui, auprès des siens. Pas que son épouse ou son fils veuillent lui interdire de mettre un pied hors de chez lui, il le savait bien, mais dans tous les cas, et même s'il finirait bien par repartir, il savait que sa place était ici. Et il n'avait pas spécialement envie de s'éloigner de son fils, qui plus est - sans oublier que la campagne de promotion de son dernier livre avait commencé, et son éditeur était trop heureux de l'avoir sous la main et de lui faire enchaîner les interviews et les séances de dédicaces pour le laisser aller où que ce soit... Et bien sûr le registre des loups-garous, qui traînait en longueur en partie par sa faite, d'ailleurs.

Seulement... ce n'était pas simple non plus de rester ici, dans les circonstances actuelles. Même s'il faisait tous les efforts possbles pour retourner vers Tina, le dialogue était rompu, et Hyppolite, de toute façon, était de retour à Poudlard... Alors il lui restait ses créatures. Et sans vouloir céder à l'habitude de passer tout son temps dans son bureau sans en sortir, il ne se sentait un peu apaisé que quand il prenait le temps de s'occuper de ses animaux. Il était occupé à nourrir ses veaudelunes quand il entendit la sonette de la porte d'entrée. Il eut le réflexe de ne pas aller ouvrir pour commencer, mais il était seul chez lui, Tina était au ministère, et il pouvait tout de même faire cet effort.

Il abandonna donc sa poste pour se diriger vers l'entrée et ouvrir la porte... pour découvrir Thésée de l'autre côté. Il était rare que les frères Dragonneau se voient sans s'être donné rendez-vous précédemment (leurs emplois respectifs appréciait cette considération), mais il ne lui semblait pas que Thésée devait venir aujourd'hui. Ou bien il avait oublié ? Ce n'était pas complètement impropable, il devait le reconnaître.

-Thésée ? Qu'est-ce que tu fais là ?
Il ne voulait pas non plus lui donner l'impression qu'il n'était pas le bienvenu, raison pour laquelle il afficha un sourire et s'écarta pour laisser passer son frère. Entre, je t'en prie.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 22:29

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée avait retourné la chose de tous les côtés, il avait tenté de faire le vide dans sa tête, de la prendre dans différents angles. Mais il n’arrivait toujours pas à s’y faire, et encore moins savoir quoi faire. Agrippine était sa fille… Qu’était-il censé en faire maintenant au juste ? Il se sentait toujours aussi perdu que le jour où Wilhelmina était venue lui annoncer toute la vérité au sujet d’Agrippine. Il ne voyait pas plus clair, bien au contraire. En même temps, ce n’était pas non plus une nouvelle sans conséquences, loin de là. Il ignorait totalement ce qu’il était censé faire. Wilhelmina lui avait dit qu’Agrippine n’était pas au courant qu’il était son père, et il ignorait si c’était une bonne, ou une mauvaise chose. Parce que cela lui laissait le choix de lui dire la vérité ou non. Avait-il envie qu’elle sache ? Il ne voulait pas la perturber. Il n’avait surtout pas envie qu’elle le rejette au final, qu’elle lui dise qu’il ne serait jamais son père, qu’elle refuse totalement cette idée. Mais en même temps, pouvait-il continuer de vivre sa vie en la laissant dans l’ignorance, et en feignant ne rien savoir surtout ?

Il avait besoin d’en parler, d’avoir des conseils. Il n’avait pas vraiment envie de crier cette histoire sur tous les toits, surtout que Wilhelmina était mariée à un autre homme lorsqu’ils avaient eu leur liaison. Et malgré tout, il n’avait pas envie de détruire son image, mais… il ne pouvait pas rester comme dans son coin. Et de toute façon, il n’était pas obligé d’entrer dans les détails non plus. Maintenant, le tout était de savoir à qui. Thésée était bien entouré, il voulait bien le reconnaître, et il ne se plaignait pas, mais c’était un sujet des plus délicats, alors il voulait parler à quelqu’un à qui il n’avait pas peur de se confier.

C’est donc tout naturellement que Norbert s’imposa. Il était son petit frère, et s’ils n’étaient pas les frères les plus proches du monde, ils étaient tout de même frères. Il espérait que Norbert soit chez lui, et que Tina ne soit pas là… il avait besoin de voir son frère tout seul. Il savait qu’Hyppolite était à Poudlard, donc c’était déjà ça. Il sonna à la porte et attendit qu’on vienne lui ouvrir.

-Thésée ? Qu'est-ce que tu fais là ? Entre, je t'en prie.

Il comprenait sa surprise, il n’était pas prévu qu’il vienne lui rendre visite. Mais il entra tout le monde et retira son manteau. Il ne savait même pas comment il allait aborder les choses, mais il avait besoin de parler à son frère tout de même. C’était délicat, et il ne voulait pas que Norbert ait une piètre image de lui avec cette histoire…

« Je suis désolé si je te dérange, je viens à l’improviste. Mais…je dois te parler de quelque chose… vraiment importante. C’est… compliqué et en quelque sorte, ça te concerne aussi… »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeDim 13 Jan - 23:13


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert n'était pas franchement un grand observateur quand il était question d'analyser les sentiments de chacun, soit il ne voyait rien du tout, soit il tombait à côté de la plaque, mais en l'occurrence, il ne fallut pas longtemps au magizoologiste pour comprendre que son frère n'était pas dans son état normal. Il se passait quelque chose, c'était évident. De là à savoir quoi, c'était une autre paire de manche. Ceci dit, pour la défense de Norbert, il n'aurait clairement pas pu deviner la situation à l'avance.

Thésée le lui confirma, il devait lui parler de quelque chose, une chose importante et compliquée, quelque chose qui le concernait lui aussi... Norbert n'avait pas la moindre idée de ce que ça pouvait être, mais ça ne lui disait quoi qu'il en soit rien qui vaille. Il faut dire que ces derniers temps, il avait quelque peu été habitué à enchaîner mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle, alors il avait un peu peur de ce qui allait lui tomber sur le coin de la figure. Il ne savait pas trop comment réagir, il n'avait pas envie de presser son frère de questions (il estimait qu'il ne fallait pas faire aux autres ce qu'on ne voudrait pas qu'ils nous fassent, et en l'occurrence il se passait bien de l'insistance de certains), mais en même temps, il devait se reconnaître une véritable curiosité quant à cette situation. Il n'avait pas la moindre idée de ce à quoi s'attendre, mais le fait est dans tous les cas qu'il était plutôt inquiet. Et s'il lui était arrivé quelque chose de grave ?

Il hocha la tête, un peu décontenancé. Si c'était une histoire un peu compliquée, il se pouvait également que c'en soit une longue, d'histoire, et sans doute le genre à ne pas raconter sur le pas de la porte. C'est donc tout en l'invitant à rejoindre le salon, mais sans attendre qu'ils soient installés tout de même, qu'il se permit d'interroger son interlocuteur.

-Qu'est-ce qui se passe ?


C'était encore la meilleure façon de le demander, sans faire d'inutiles plans sur la comète, en espérant que Thésée trouverait le courage nécessaire pour lui apprendre ce qui le tourmentait. En même temps, puisque semble-t-il cela le concernait aussi, il se doutait qu'il y parviendrait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeDim 20 Jan - 22:11

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Parler de tout cela avec Norbert, était une véritable évidence pour Thésée. Il était son petit frère, la personne de plus proche qu’il avait. Il était le seul à qui il avait envie de tout dire pour le moment, et il avait envie d’avoir son avis, ses conseils. Même s’il se doutait que Norbert serait tout aussi perdu que lui, ou alors il l’engueulerait… Si c’était le cas, il accepterait, mais bon, l’engueuler pour une liaison qui date de trente ans, c’était peut-être ridicule.

Quoiqu’il en soit, Thésée avait besoin de lui, il avait besoin de soutient. Et il espérait que Norbert puisse le lui apporter. Il était difficile de prévoir les réactions des gens, mais Norbert, c’était deux fois plus dur. Car il avait vraiment sa propre façon de réagir aux différentes situations qui pouvaient se présenter à lui. Mais bon, il restait son petit frère, et s’il allait lui annoncer qu’il avait une fille, cela faisait d’Agrippine la nièce de Norbert. Tout cela lui donnait le tournis, et encore, il n’avait pas encore tout dit au magizoologiste. Mais cela ne saurait tarder maintenant qu’il était entré chez lui. Mais il restait encore à trouver comme tout dire. En général, avec Norbert, il n’était pas utile de mettre les formes, on pouvait tout lui dire sans filtre, mais là, il avait du mal à dire quoique ce soit en ce qui concernait tout cette histoire. Mais il allait bien falloir dans tous les cas, parce qu’il avait vraiment besoin d’en parler, et s’il ne le faisait pas avec Norbert, il ne le ferait avec personne d’autre.

En tout cas, Norbert avait l’air à son écoute, ce qui n’était pas surprenant, vu comme Thésée annonçait les choses. Mais bon, autant ne pas tourner autour du pot et mettre les choses au point tout de suite. Comme ça, Norbert savait qu’il avait quelque chose d’important à lui dire, et il espérait encore une fois, avoir son soutient dans cette situation éprouvante.

-Qu'est-ce qui se passe ?

Bon, c’était maintenant à lui de jouer. Il n’était pas serein, il n’allait pas lui annoncer la météo, c’était vraiment important, mais bon. Il devait y aller. De toute façon, il n’avait plus vraiment le choix à présent.

« Je viens d’apprendre que j’avais une fille de vingt-huit ans. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 21 Jan - 18:10


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
T

hésée ne passa pas par quatre chemins, il lui dit exactement ce qu'il en était. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Norbert n'avait absolument pas été préparé à une telle révélation (en même temps, il ne pensait pas que l'on puisse être véritablement préparé à ce genre de choses, au bout du compte, tant la nouvelle était... énorme). Il venait de découvrir qu'il avait un enfant... Non, pas un enfant. Une fille de vingt-huit ans... Norbert était sonné... Si c'était vraiment possible, il croirait en une mauvaise blague.

Mais il savait pertinemment qu'il n'en était rien. Déjà, ce serait vraiment de très mauvais goût, comme humour, ensuite, ce ne serait pas du tout le genre de Thésée. Enfin... ce n'était pas drôle et c'était beaucoup trop aléatoire pour être faux. Décontenancé, Norbert se laissa tomber sans même s'en rendre compte sur le fauteuil le plus proche. Tu m'étonnes que Thésée avait l'air dans tous ses états. C'était juste... En fait, Norbert ne savait pas du tout ce que c'était. Une bonne nouvelle ? Une catastrophe ? Lui qui avait déjà du mal à gérer les situations sociales classiques, voilà qu'on le plaçait face à ce cas de figure hors-compétition... Difficile d'en penser quoi que ce soit dans l'instant.

-Une fille de vingt-huit ans ?
répéta-t-il, plus pour intégrer l'information pour de bon que pour entendre son frère lui confirmer ce qu'il avait très bien entendu. Qui ? Comment ?

Les questions glissaient de ses lèvres sans même qu'il réalise qu'elles s'en étaient échappées. Il y a vingt-huit ans... Vingt-neuf ans, disons... A vrai dire, maintenant qu'il y pensait, Norbert ne savait vraiment pas grand-chose de la vie sentimentale de son frère (il n'avait pas forcément pris la peine de s'y intéresser non plus, c'est vrai). Il y avait eu Leta... Il s'était arrêté là.

Et pour le coup, ce n'était peut-être pas pour rien qu'après ses fiançailles brisées, Thésée, n'ait plus voulu évoquer ses conquêtes. Sauf que non, cette fille, c'était avant Leta (et heureusement, il ne manquerait plus qu'elle ne leur sorte une gamine de derrière les fagots...). Ce qui ne changeait donc finalement rien aux questions qu'il se posait. Qui était sa fille ? sa nièce... Qui était la mère ? Pourquoi ne l'apprenait-il que maintenant ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeDim 27 Jan - 20:37

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bon… Il avait peut-être été un peu trop brusque, c’est vrai. Pour une nouvelle de cette taille, un peu plus de tact n’aurait sûrement pas été de trop. Mais en même temps, Thésée était quasiment encore à chaud, parce qu’il n’avait pas encore bien assimilé la nouvelle. Comment digérer une telle information en même temps ? C’était… Il n’avait même pas les mots. Il n’y avait pas vraiment de mot qui allait avec cette situation en même temps. C’était quelque chose totalement à part qui était survenu et il avait bien du mal à le gérer.

Il n’arrivait même pas à savoir s’il était content ou pas d’avoir une fille. Elle était déjà adulte après tout, et Agrippine était très indépendante, alors… Thésée ne lui servirait à rien, probablement. Si jamais il prenait la décision de lui dire la vérité, ce qu’il ignorait encore à ce jour. Thésée avait toujours voulu avoir des enfants, depuis qu’il avait été en âge de penser à ça. Mais vu les désastres amoureux qu’il avait enchaînés, il avait abandonné l’idée d’avoir femme et enfants, et s’était résolu à rester seul. Ce qu’il avait toujours déclaré comme un être un choix, même si cela n’était qu’à moitié. Mais aujourd’hui, tout était remis en question.

-Une fille de vingt-huit ans ? Qui ? Comment ?

Norbert était surpris, et c’était plus que normal. Surtout qu’il ne lui connaissait aucune relation à part Leta. Ils n’avaient jamais été proches au point de se confier l’un l’autre sur leur vie amoureuse, du moins à cette époque-là. Norbert était à fond dans son livre, et Thésée était dans sa carrière d’Auror également. Et leurs échanges, étaient en général bref et généraux, quand ils ne se chamaillaient pas. Aujourd’hui, ils étaient plus proches, et se confiait plus. Mais Thésée n’avait plus rien à confier, enfin sauf ça évidemment.

Il ne savait pas s’il devait tout lui expliquer depuis le début, mais cela pourrait être plutôt pas mal. Thésée assumait avoir eu une relation avec une femme mariée, même si ce n’était pas glorieux, il assumait les choses. Surtout que ça n’avait pas été une aventure d’un soir, cela avait duré, et ils s’étaient vraiment aimés tous les deux.

« Je ne sais pas si tu la connais, c’est… Agrippine Tuft, la fille de la Ministre, et la mienne donc. J’ai eu une liaison avec Wilhelmina y’a trente ans et elle m’a avoué il y a quelques jours qu’Agrippine était de moi. Je sais pas vraiment… je sais pas ce que je dois en penser, ni ce que je suis censé faire. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeDim 27 Jan - 21:03


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
A

grippine... Tuft. Oui, il la connaissait. Enfin... de nom, du moins, et de réputation, disons, ce qui n'était pas forcément très glorieux, on peut le dire... Le nom Tuft était devenu incontournable depuis que Wilhelmina Tuft était devenue ministre de la Magie, et son fils travaillait également au ministère. Il se savait qu'elle avait une fille, et qu'il était de bon ton de ne pas en parler. Norbert n'avait pas cherché plus loin, ce genre d'histoire ne l'intéressait pas.

Ou du moins... Elles ne l'intéressaient pas avant de comprendre qu'elles le concernaient, même indirectement. Car cette jeune femme n'était pas seulement la fille indésirée de l'actuelle ministre, elle était aussi, et dorénavant surtout, la fille de Thésée, sa nièce... Pas forcément une gamine d'un "bon genre", dirait-on, mais ça n'avait plus d'importance, à présent. Ce qui comptait, c'était Thésée, et la manière dont il encaissait une situation si spéciale... et forcément éprouvante.

Il avait eu une liaison avec cette femme... et la première chose à laquelle Norbert songea, sans pouvoir s'en empêcher, c'est que cette femme, à l'époque, était mariée... et déjà maman. Et si ce n'était pas le moment de jouer les moralisateurs à deux ronds, il ne pouvait nier le fait que cette pensée le dérangeait assez... sans doute parce qu'il était marié, et qu'il était père... un père marié qui n'avait ni le sentiment d'être un bon mari, ni celui d'être un bon père... mais il n'était pas question de ça, à présent. Le "nouveau" père, aujourd'hui, c'était Thésée. Et lui, il devait être présent pour lui, en dépit de ses propres considérations. Le "mal" était fait.

-Pourquoi t'en parler maintenant ? Si elle ne t'a rien dit jusqu'ici, pourquoi... là ?

Et une pensée lui traversa alors l'esprit, qu'il garda pour lui. L'époux de la ministre était décédé peu avant son investiture, peut-être que ce n'était que ça, au bout du compte, à présent qu'il était décédé, elle osait avouer la vérité... Dans tous les cas, c'était tard, tellement tard. Quand il pensait à Jacob, qui devait apprendre à être père seize ans plus tard, finalement, ce n'était pas grand-chose comparé à ce que Thésée traversait. Normal qu'il ne sache pas quoi faire. Et Norbert devrait sûrement le conseiller... seulement, il n'avait aucune idée de ce que son frère devait faire.

-Est-ce qu'Agrippine est au courant ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 11 Fév - 8:44

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne se sentait pas forcément bien, ni serein. Pourtant en général, en compagnie de Norbert, il n’avait pas de raison d’être tendu ou stressé. Mais là, il ne venait pas lui parler du beau temps, c’était délicat, et il appréhendait tout de même la réaction de son petit frère. Pas qu’il craigne que ce dernier ne le réprimande parce qu’il avait eu une liaison avec une femme mariée, même s’il savait que Norbert n’approuverait pas, mais bon…

Thésée avait conscience que ce n’était pas une bonne chose d’avoir eu une relation avec Wilhelmina, aux yeux des mœurs et de la bienséance, mais ils s’étaient juste aimés, ils n’avaient rien fait de mal. Thésée ne regrettait pas son histoire avec l’actuelle Ministre, il regrettait juste de ne pas avoir su plus tôt qu’il avait une fille, et il regrettait de ne pas s’être posé plus de questions.

Mais le temps n’était pas aux regrets, il avait surtout besoin des conseils de Norbert, même si son frère devait être aussi déboussolé que lui, étant donné qu’il débarquait et lui annonçait de but en blanc qu’il avait une fille cachée… C’est vrai qu’il avait été brusque,  mais il avait vraiment besoin de lui dire la vérité, de se décharger un peu du poids qui pesait sur ses épaules. Il espérait que Norbert ne lui en voudrait pas. Mais il verrait cela plus tard de toute manière.

-Pourquoi t'en parler maintenant ? Si elle ne t'a rien dit jusqu'ici, pourquoi... là ?

C’était une bonne question. Et Thésée n’avait lui-même pas tout compris. Il ne savait pas, il était juste perdu. Il était presque sûr que le fait qu’ils aient parlé dans l’ascenseur avait aidé. Etant donné qu’avant ça, ils ne s’adressaient pas la parole, et qu’elle préférait faire comme s’il n’existait pas. Cela lui avait fait du mal d’ailleurs mais c’était la décision de son ancienne amante, alors il ne pouvait pas la forcer à lui parler si elle ne le voulait pas.

-Est-ce qu'Agrippine est au courant ?

Non, pas à sa connaissance. Vu la relation de la mère et la fille, il ne pensait pas qu’elle soit allée prévenir sa fille que son père n’était pas celui qu’elle pensait. Et c’est d’ailleurs pour ça que Thésée ne savait pas du tout quoi faire… Il avait vraiment besoin de conseils.

« Je ne sais pas. On s’ignorait totalement depuis qu’on est resté bloqué dans l’ascenseur, je suppose que cela a joué. Elle m’a dit qu’elle ne m’avait rien dit à l’époque, parce qu’elle craignait de tout perdre, et en particulier son fils. Non, je ne crois pas qu’Agrippine sache quoique ce soit. Je ne sais vraiment pas quoi faire. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 11 Fév - 19:20


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
A

grippine, donc, n'était pas au courant de la situation. Norbert ne savait pas vraiment si c'était une bonne chose ou non, pour tout dire. Une part de lui avait envie de le penser, au sens où Thésée ne subissait aucune autre pression que celle qu'il s'infligeait à lui-même (ce qui était déjà beaucoup, forcément, cela va sans dire), et qu'il était donc libre de ses décisions, de choisir, de décider de ce qu'il voulait faire ou non par rapport à tout ça.

Il ne comprit pas exactement de quoi parler Thésée quand il évoqua ces histoires d'ascenseur, il supposa seulement que Wilhelmina et lui avaient eu une conversation qu'ils auraient dû avoir bien avant, parce qu'avant ça, elle avait pris le parti (que Norbert ne pouvait s'empêcher de trouver lâche) de l'ignorer. Ceci dit, elle donnait de bonnes excuses à son silence : avouer sa grossesse aurait été prendre le risque de perdre son fils. Objectivement, son point de vue s'entendait. Norbert était bien placé, et dernièrement plus que jamais, pour savoir de quoi l'on pouvait être capable au nom de son enfant...

Cela dit, ce n'était pas tant le sujet que cela, pour le moment, le sujet, c'était Thésée, et ce qu'il convenait pour lui de faire ou non de l'information-massue qu'il avait tout juste découverte et qui pourrait bien changer sa vie en profondeur... qui changeait sûrement déjà, à la vérité. Thésée ne savait pas quoi faire, et c'était normal. D'un autre côté, Norbert pensait connaître assez son frère pour savoir que l'un de ses regrets était de ne pas avoir fondé une famille. Il ne l'imaginait pas taire cette information ou choisir de ne rien en faire, ça ne lui ressemblerait pas.

-Tu peux prendre le temps d'y réfléchir. Mais tu sais... si jamais tu décides d'être un père pour elle... Enfin, tu sais bien qu'elle sera la bienvenue dans la famille.


Norbert ne connaissait pas réellement Agrippine, et même si cette dernière n'avait pas bonne réputation, ça lui était égal. Lui non plus n'avait pas forcément toujours eu bonne réputation, il était bien placé pour savoir que ça ne voulait pas dire grand-chose. Dans tous les cas, Norbert comptait bien prouver à son frère qu'il le soutenait dans cette histoire.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 4 Mar - 15:37

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée se sentait déjà mieux d’en avoir parlé à Norbert. Même si son frère ne lui avait pas donné la solution miracle, et ne l’avait pas vraiment « réconforté », il se sentait un peu mieux. Moins seul, et écouté. Norbert devait avoir sa propre opinion sur la question, et il ne disait peut-être pas le fond de sa pensée, parce qu’il ne voulait pas blesser Thésée, mais le plus vieux des deux savait que quoiqu’il arrive, il pouvait compter sur son petit frère. Il n’aurait pas parié là-dessus il y a plusieurs décennies de ça, mais c’était le cas aujourd’hui.

Il était encore dans l’interrogation quant à ce qu’il devait faire. En parler à Agrippine ou non ? Si elle savait qu’Eliot n’était pas son père, pourquoi pas, mais si elle ne le savait pas, est-ce que cela ne la perturberait pas ? Quoique… elle était déjà un peu perturbée. Il ne savait pas vraiment pas, c’était comme s’il était dans une impasse, et il n’en voyait pas la sortie. Il attendait beaucoup de Norbert en cet instant précis.

Bon, il se doutait bien que Norbert pouvait juste lui donner son avis, mais c’était déjà beaucoup pour l’Auror. Il avait de la chance d’avoir un frère avec qui il pouvait se confier sur ce genre de choses. Tout seul, il ne savait pas comment il aurait fait. Et il n’y avait pas que Norbert, bien sûr, Thésée était bien entouré, mais son petit frère était son proche le plus… proche du coup.

-Tu peux prendre le temps d'y réfléchir. Mais tu sais... si jamais tu décides d'être un père pour elle... Enfin, tu sais bien qu'elle sera la bienvenue dans la famille.

Il esquissa un léger sourire. Il lui était reconnaissant de dire ce genre de choses. Il reconnaissait bien son frère, ils étaient plutôt famille, même si Norbert l’exprimait à sa façon. Cela n’allait pas arranger sa situation, mais c’était déjà ça, il en était conscient.

« C’est gentil. Mais je ne suis pas certain qu’elle voudra faire partie de la famille de toute manière. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 4 Mar - 19:43


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert se doutait bien que, avant d'être intégrée à la famille Dragonneau, si cela devait bel et bien finir par arriver un jour, il fallait déjà que Thésée se fasse complètement à l'idée qu'il était père, qu'Agrippine se fasse complètement à l'idée que Thésée était son père... Autant dire que ce n'était pas gagné, et qu'il y avait plus d'une étape à franchir... Et peut-être d'ailleurs qu'elles ne le seraient jamais, au bout du compte, difficile de savoir. Par ses propos, Norbert avait surtout voulu faire savoir à son frère que, quoi qu'il décide de faire (mais le connaissant - et même s'il n'était pas toujours le plus doué pour sonder l'âme humaine -, il était convaincu que Thésée ne pourrait que vouloir renouer avec Agrippine, quand bien même la réciproque ne serait peut-être pas vrai), il le soutenait.

C'est sûr, il y avait des éléments de cette histoire qui ne lui plaisaient pas, et l'adultère lui était devenu un sujet sensible depuis qu'il était lui-même marié (quand bien même il n'imaginait pas une seule seconde que Tina puisse le tromper avec qui que ce soit - pas parce qu'il était exceptionnel à ce point-là, mais juste parce qu'il lui faisait une confiance aveugle à son épouse. Qui il l'espérait restait réciproque malgré les circonstances, les moments difficiles qu'ils passaient dernièrement, temporaires l'espérait-il). Mais il s'agissait de son frère, et surtout d'une histoire qui remontait à il y a presque trente ans, alors clairement, Norbert, sans dicter à Thésée ce qu'il devait faire, ne pouvait que vouloir l'encourager autant que possible. Et c'était donc ce qu'il faisait, sans forcément s'y prendre de la manière idéale, mais avec coeur. Même s'il n'y avait pas de manière idéale de faire quoi qu'il en soit. Ceci dit, bien sûr, Thésée n'était pas seul dans l'histoire, il y avait Agrippine, aussi. Qui, en effet, n'aurait pas forcément envie d'intégrer une nouvelle famille.

-Ca, tu ne le sauras que si tu décides de lui en parler,
observa simplement Norbert, ce qui était en réalité une manière implicite de l'y encourager (parce qu'il sentait qu'au fond, son frère avait envie de trouver Agrippine, de lui apprendre la vérité et de jouer son rôle de père). Je ne sais pas grand-chose sur Agrippine Tuft mais de ce que j'ai entendu, c'est surtout une jeune femme en manque de repère. Et je crois que tu saurais être un repère. Je le sais, tu l'es déjà, pour moi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeJeu 21 Mar - 14:53

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La situation était très complexe, et il était tout à fait conscient, qu’il n’y avait pas que lui et Agrippine dans cette histoire au final. Beaucoup étaient concernés. Même indirectement. La famille Dragonneau était tout de même conséquente, si on prenait en compte le rattachement de la partie Goldstein avec le mariage de Norbert et Tina. Ce n’était pas non plus à la hauteur des Black, mais bon, il y avait plusieurs membres à cette famille. Il ignorait ce que donnerait une hypothétique rencontre entre Agrippine et le reste de la famille, mais avant de penser à cela, il devait plutôt penser à s’il allait tout dire à Agrippine ou non. Il était tenté, bien sûr, mais il ne voulait pas agir dans la précipitation, et faire n’importe quoi. Autant ne pas aggraver la situation, il s’en passerait très volontiers.

Quoiqu’il en soit, en parler avec Norbert lui faisait du bien. Il savait qu’il était soutenu par son frère, et il le ressentait vraiment. Norbert n’était pas démonstratif, ni très affectif comme frère, mais Thésée le connaissait par cœur, et il le trouvait particulièrement à l’écoute, et compréhensif. C’était tout ce dont il avait besoin en cet instant précis. Il était vraiment content de pouvoir compter sur lui et il ne regrettait pas d’être venu le voir pour lui parler de tout ça. Tout seul, il aurait probablement ruminé dans son coin. Et cela n’aurait rien donné de bon. Maintenant il savait qu’il n’était pas seul, et c’était plus qu’appréciable. Rien n’était réglé, et il allait encore falloir qu’il réfléchisse à tout cela, qu’il réfléchisse à ce qu’il allait faire. Parce que là, tout de suite, il n’en savait strictement rien. Il était perdu, et il ne cherchait qu’à ce qu’on le guide. Ce qu’il attendait de Norbert, et son frère se débrouillait comme un chef. Mais il n’en avait pas douté, il savait que Norbert pouvait être d’un grand soutient.

-Ca, tu ne le sauras que si tu décides de lui en parler. Je ne sais pas grand-chose sur Agrippine Tuft mais de ce que j'ai entendu, c'est surtout une jeune femme en manque de repère. Et je crois que tu saurais être un repère. Je le sais, tu l'es déjà, pour moi.

Il sourit légèrement. Il ne savait pas s’il était un repère pour Norbert, mais il tentait de garder son frère sur terre autant que possible, et d’être toujours là pour lui. Pour ce qui est d’Agrippine, il est vrai qu’elle était une jeune femme perdue, et qui n’empruntait pas les bons chemins, mais n’était-elle pas un peu vieille maintenant pour qu’il l’aide ? Il n’en savait trop rien.

« Oui, elle ne fréquente pas le bon milieu c’est vrai. Je ne sais pas encore quoi faire, mais tu sais, tu te débrouilles très bien sans moi. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeVen 22 Mar - 18:49


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
E

n effet, Agrippine ne fréquentait pas les bons milieux, c'était le moins que l'on puisse dire, mais c'était sans doute aussi la meilleure façon de le formuler, et qui prouvait bien que Thésée cherchait déjà, presque instinctivement, à défendre les intérêts de sa fille, refusant de la voir seulement comme la fauteuse de trouble dont elle avait la réputation peut-être pas tant déméritée. Mais Newt, cela dit, serait bien le dernier à juger un livre à sa couverture, il était bien placé pour savoir que le contexte joue beaucoup et n'en dit pas forcément long sur la personne.

Après tout, lui-même avait été dans le collimateur de juridictions magiques sans pour autant estimer l'avoir mérité ou être une mauvaise personne (sans oublier que les notions de bien et de mal restaient complexes dans tous les cas). Agrippine Tuft n'avait pas l'air d'être une mauvaise personne, elle avait l'air plus perturbée qu'autre chose, en réalité... Et peut-être qu'avoir Thésée pour point de repère lui ferait du bien... ou encore n'y changerait rien du tout, mais dans tous les cas, elle était certainement la meilleure influence que qui que ce soit puisse avoir.

-En même temps, tu n'es jamais très loin.


Est-ce que Norbert se débrouillait bien sans son frère ? Il n'en savait rien. Pendant longtemps, leurs relations s'étaient réduites au strict minimum, et durant ce temps, il ne pouvait pas dire non plus qu'il s'était mal débrouillé. Bon, il s'était mis dans le pétrin à plus d'une reprise (sa marque de fabrique), mais à côté de ça, il avait embrassé une carrière qu'il adorait, il avait rencontré la femme qui deviendrait celle de sa vie, il avait fondé une famille. Oui, il se débrouillait bien seul, mais quand bien même, avoir son frère à proximité était... rassurant, surtout dans des situations où il avait le sentiment de perdre pied, ou d'être dépassé. Cette fois, c'était l'inverse qui se produisait, et il avait envie d'être à la hauteur... mais il n'était pas convaincu que ce soit réellement un succès.

-Et tu te débrouilleras très bien sans mes conseils aussi, je crois,
ajouta-t-il avec un fin sourire.

Même si, pour le coup, il estimait que c'était vrai. Quelque soit la décision que prendrait Thésée, il n'y serait pas pour grand-chose. Mais, du moins, il le soutiendrait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 15 Avr - 12:11

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai que d’office, Thésée ne pouvait pas vraiment admettre qu’il était fier d’Agrippine. Mais il n’en avait pas non plus honte, mais bon… elle n’avait pas emprunté la bonne route c’est sûr. Pourrait-il y faire quelque chose ? Il en doutait grandement. Agrippine avait près de trente ans, elle avait passé l’âge de prendre des leçons, surtout venant d’un homme qui devenait son père avec trente ans de retard. Il était d’ailleurs tout à fait possible qu’elle ne veuille pas de lui en tant que père, il n’était déjà pas certain d’aller le lui dire. Ce n’était pas une décision facile à prendre. Elle aurait un très gros impact sur pas mal de vies après tout.

Il avait encore un peu de temps pour y réfléchir, et en parler avec Norbert lui avait vraiment fait du bien. Il savait qu’il pouvait compter sur son petit frère, et c’était un constat tout à fait satisfaisant. Ils n’avaient pas toujours été très proches, et leur relation avait été quelque peu houleuse par le passé, mais tout ça semblait derrière eux, et ils pouvaient pleinement profiter l’un de l’autre en toute sincérité et sérénité.

-En même temps, tu n'es jamais très loin.

Il sourit légèrement, c’est vrai que Thésée n’était jamais bien loin de son frère. En même temps, il était tout ce qui lui restait comme famille, sans compter Hyppolite et Tina. Du moins, jusqu’à récemment puisqu’il s’était découvert une fille. Mais Norbert restait tout de même une grande partie de sa vie, et il avait également un certain don pour se fourrer dans les ennuis, alors il valait mieux qu’il ne soit pas seul très longtemps, même si Tina aidait beaucoup. Mais les choses n’étaient pas au mieux dans le couple en ce moment…

« Il faut bien, pour te sortir des ennuis. »

Norbert n’était pas non plus une calamité, mais bon, ce n’était jamais mal de le taquiner un peu. La situation ne s’y prêtait pas forcément, et le sujet était très sérieux, mais Thésée avait aussi besoin de décompresser un peu. De se détendre, parce qu’il avait presque l’impression de ressembler à une bouilloire qui fume.

-Et tu te débrouilleras très bien sans mes conseils aussi, je crois.

Il n’en était pas certain. Même si en parler avec Norbert lui avait fait du bien, il se sentait toujours aussi perdu. Il savait pourtant, qu’il n’allait probablement pas rester sans rien faire, et qu’il y avait de grandes chances pour qu’il aille parler à Agrippine. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se sentait serein, ou qu’il saurait quoi dire ou quoi faire. Il n’était peut-être pas fait pour ça.

« Je n’en suis pas aussi sûr. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeLun 15 Avr - 16:14


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert se contenta d'un léger haussement d'épaules, accompagné d'un fin sourire quand son frère observa que s'il n'était jamais loin, c'était qu'il fallait bien qu'on le sorte des ennuis. Il n'allait pas s'en défendre, il était en effet dans les habitudes du magizoologiste de se mettre dans le pétrin... et ce n'était jamais vraiment volontaire de sa part au demeurant.

Bon, il avait envie de penser qu'il s'était quand même amélioré au fil du temps, et qu'il menait une vie plus calme et moins mouvementée qu'à une certaine époque, mais ce n'était quand même pas pour autant que les ennuis avaient totalement déserté sa vie. Loin de là. La preuve qu'aucune exception ne venait confirmer la règle : Hyppolite avait été enlevé, et s'ils étaient parvenu à le retrouver, sain et sauf, c'était parce que Thésée était arrivé et était parvenu à faire parler Leta (et non, Norbert ne s'interrogerait pas sur le pourquoi du comment de cette conversation). Mais inutile de revenir sur cette situation, précisément.

Pour ce qui était de Thésée, Norbert était convaincu du fait que oui, il parviendrait très bien à se porter sans ses conseils, ceci dit, il appréciait que son interlocuteur y attache de l'importance. Au fond, cette situation singulière leur permettait tout simplement de se dire ce qu'ils évitaient de se confier en règle générale, et de mettre à jour ce qu'ils savaient au fond déjà sans pour autant le reconnaître d'office. En même temps, ce n'était pas le genre de conversation qu'ils avaient l'occasion de voir tous les jours, mais de toute évidence, ça ne pouvait pas leur faire de mal non plus.

-En tout cas, ce n'est pas forcément de moi que tu recevras des conseils pour être le meilleur père possible
, répondit-il d'un ton qui se voulait juste détaché et amusé, même si c'était malheureusement vrai.

Certes, il faisait des efforts et considérait qu'il s'améliorait quand même vis-à-vis d'Hyppolite. Dans tous les cas, il ne disait pas cela pour s'appesantir sur son sort. Il voulait simplement que son frère comprenne que quoi qu'il puisse en être, il soutenait ses choix, et qu'il était convaincu qu'il serait un excellent père.

-Tu me tiendras au courant de ce que tu décideras, n'est-ce pas ?

D'accord, il n'avait pas besoin de le demander, dans le fond, mais peu importe.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeMar 14 Mai - 14:42

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée se sentait moins perdu, et plus assuré d’avoir parlé de toute cette histoire avec Norbert, cela lui faisait du bien. Même si évidemment, rien n’était réglé, et qu’il était encore incertain sur ce qu’il allait faire. Mais au moins, il avait pu en parler un peu avec Norbert, et ne pas garder tout cela pour lui. Il n’aurait pas pu de toute façon. Quand bien même, Thésée gardait de nombreuses choses pour lui, là, c’était bien trop important. Et puis cela n’impactait pas que lui, mais toute sa famille.

Que ce soit direct ou indirect, c’était le cas. Il est vrai que les Dragonneau étaient déjà assez déboussolés, enfin pour ce qui était de Norbert, Hyppolite et Tina. Avec l’enlèvement d’Hyppolite, il y avait eu pas mal de rebondissements dans la famille, et Thésée n’avait pas non plus envie de secouer encore plus tout le monde en annonçant qu’il avait une fille. Une fille dont il ne savait pas s’il devait la mettre au courant ou non. Il n’avait pas fini de cogiter, c’était une certitude.

Enfin, il verrait bien de toute façon. Il n’avait pas envie de se précipiter, et de faire n’importe quoi. Il voulait faire les choses bien. Il ne savait pas encore quelle était la bonne façon de procéder, mais il voulait tout de même faire les choses de la meilleure façon possible. Il ne pouvait pas attendre que les choses se passent sans réagir de toute manière. Il avait l’opportunité d’être un père, et en y réfléchissant, il ne voulait pas la laisser passer. Mais il ne pourrait pas décider seul de ces choses-là.

-En tout cas, ce n'est pas forcément de moi que tu recevras des conseils pour être le meilleur père possible.

Norbert n’était pas un père comme les autres, mais il n’était pas un mauvais père pour autant. Du moins, Thésée ne le voyait pas comme tel. Il était accaparé par son travail c’est vrai, mais cela faisait partie de lui, on ne pouvait pas vraiment lui reprocher. Thésée ne savait pas s’il aurait été un bon père, lui aussi avait tendance à se laisser submerger par son boulot. Quoiqu’il en soit, Norbert ne devait pas être trop dur envers lui-même, il faisait ce qu’il pouvait.

-Tu me tiendras au courant de ce que tu décideras, n'est-ce pas ?

Thésée leva les yeux au ciel tant cette question était rhétorique. S’il était venu lui parler de cette histoire, ce n’était pas pour ensuite le laisser sans nouvelles. Evidemment qu’il lui dirait ce qu’il comptait faire, ce qu’il allait faire. Il n’était pas encore certain, mais il allait prendre le temps de réfléchir en tout cas, c’était une certitude.

« Evidemment. Tu seras le premier à le savoir. Mais quoiqu’il en soit, ne soit pas trop dur envers toi-même. Tu n’es pas un mauvais père Norbert, et ton fils n’est pas le plus facile à vivre non plus. Bien que j’adore mon neveu, je sais le reconnaître. En fait, vous vous ressemblez beaucoup je trouve. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeMar 14 Mai - 20:22


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert esquissa un fin sourire en entendant la réponse de son frère. Bon, en réalité, il n'avait pas réellement douté du fait que Thésée le tiendrait au courant quoi qu'il en soit, il voulait simplement faire comprendre à son aîné qu'il ne devait surtout pas hésiter à se tourner vers lui, comme il le faisait en cet instant. Norbert avait bien conscience qu'il n'était pas forcément la personne vers qui on voudrait instinctivement se tourner dans ce type de situation, alors même qu'il avait toutes les peines du monde à gérer n'importe quelle émotion humaine. Mais dans tous les cas, il se montrerait aussi présent que nécessaire, et prêt à accorder à Agrippine l'accueil qu'elle désirerait au sein de la famille Dragonneau si telle devait finir par être l'intention à la fois de Thésée et de sa fille... sa fille, c'était une pensait encore étrange pour elle.

Il allait répondre quelque chose, mais Thésée poursuivait, lui assurant qu'il ne devrait pas se montrer trop dur envers lui-même. Même s'il en faudrait peut-être davantage pour l'en convaincre, il appréciait sincèrement d'entendre son frère lui assurer qu'il n'était pas un mauvais père. Dans les circonstances actuelles, après tout ce qui s'était passé, c'était le genre de mots qu'il avait sincèrement envie d'entendre.

Le genre de mots qui lui faisaient chaud au coeur. Il n'avait sans doute pas tort également concernant Hyppolite, la pomme ne tombait jamais très loin de l'arbre. Et au final, Norbert et son fils se ressemblaient peut-être plus que ce qu'ils étaient capables de constater si personne n'était là pour le leur signaler. Au fond, cette idée ne déplaisait pas à Norbert, au contraire. Quand bien même les souvenirs qu'il avait de son enfance ne le plaçaient pas toujours en odeur de sainteté.

-C'est bien ma veine,
se permit-il de plaisanter aux propos de son interlocuteur, un fin sourire aux lèvres, même si au fond, il les prenait bel et bien au sérieux. Enfin, j'ai retenu ma leçon, je crois que les choses vont aller mieux avec Hyppolite maintenant.

Et il espérait qu'elles s'amélioreraient aussi avec Tina dans la foulée, mais ça c'était encore une autre paire de manches, malheureusement. Rien n'était jamais complètement parfait, c'était ainsi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeVen 28 Juin - 19:53

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était encore chamboulé par la situation, mais il se sentait tout de même un peu mieux d’avoir pu en parler avec Norbert. Norbert ce n’était pas la personne idéale quand il s’agissait de se confier, parce que ses réactions n’étaient pas toujours celles auxquelles on s’attendait, mais il restait son petit frère, et il était la personne dont il était le plus proche, donc il n’aurait pas pu espérer mieux que de le voir. C’était dans la logique des choses. Quoiqu’il en soit, Thésée ne manquerait pas d’avertir son frère du moindre avancement en ce qui concerne cette situation. Thésée n’avait pas envie de ruminer dans son coin, de tout garder pour lui. Il avait toujours été pour le dialogue, surtout dans la famille. Il fallait se parler, se dire les choses, passer du temps ensemble… tout ça. Alors il se voyait mal faire l’inverse de ce qu’il préconisait.

Enfin, il était tout de même touché que Norbert demande de lui-même qu’il le tienne au courant. Cela montrait que cela l’intéressait vraiment, en même temps, le sujet était plus que sérieux. Mais Thésée n’avait jamais douté du fait que Norbert, malgré son côté solitaire et dans son monde, était proche de sa famille. Même si les derniers évènements ne devaient pas y être pour rien. Si cela avait pu secouer un peu Norbert, ce n’était pas plus mal.

Il ne se permettrait jamais de juger la manière dont Norbert gérait sa famille, parce que Thésée n’en avait pas, jusqu’à aujourd’hui, et qu’il n’aurait peut-être pas mieux fait. Lui aussi était un homme qui était du genre à se consacrer à son travail. Alors non, il ne jugerait pas Norbert, mais il pouvait au moins être content de le voir se rapprocher des siens, c’était toujours un constat agréable.

-C'est bien ma veine. Enfin, j'ai retenu ma leçon, je crois que les choses vont aller mieux avec Hyppolite maintenant.

Thésée lui adressa un sourire, c’était des choses qu’il prenait plaisir à entendre. Surtout qu’il ne doutait pas un seul instant que le père et le fils se rapprochent, et que leurs conflits s’épuisent petit à petit jusqu’à disparaitre. Ils avaient besoin de se retrouver, mais ils ne savaient pas comment se le dire. Cela confirmait le fait que pour Thésée, Hyppolite ressemblait vraiment à son père.

« C’est plaisant d’entendre ça. Les choses vont se remettre à leur place petit à petit. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeSam 29 Juin - 11:00


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
N

orbert était capable de se remettre en question, il ne possédait pas cette sorte d'orgueil exacerbé qui l'empêcherait peut-être d'admettre ses torts ou de changer. Ce n'était pas agréable, bien sûr, ça ne l'était jamais pour personne après tout, mais ça restait dans ses cordes. Il l'avait toujours su, au fond, qu'il fallait qu'il corrige son comportement avec son fils, qu'il fallait qu'il réussisse à mieux se partager entre sa vie de famille et sa vie professionnelle, mais il n'avait jamais vraiment agi en conséquence.

C'était sa très grande faute, et il s'en était mordu les doigts, évidemment. Il aurait bien aimé ne pas avoir à en passer par cet électrochoc pour prendre ces bonnes résolutions, mais voilà, c'était ainsi, il avait fallu qu'il en passe par là, et même si le mal était fait, il avait au moins été résolu en partie. Le reste dépendrait bien évidemment de lui. Le magizoologiste comptait bien se montrer à la hauteur d'Hyppolite, à la hauteur de Tina, être le père et le mari qu'il se devait d'êtrek, sans rompre avec son caractère, non, mais celui-ci n'était pas forcément totalement inconciliable avec ses nouvelles résolutions. Et forcément, la confiance que Thésée plaçait en lui et dans l'avenir était diablement encourageante, à tout point de vue. Il savait que Thésée ne prononçait pas ces mots à la légère, et qu'il croyait en lui.

-C'est ce que je pense aussi, oui,
lui confirma Norbert avec un fin sourire.

Et le seul fait qu'il soit capable de le penser en disait long, déjà, car ça n'avait pas été le cas pendant très longtemps. Même si leurs histoires respectives étaient compliquées, c'est le moins que l'on puisse dire, elles trouvaient une résolution plutôt heureuse au bout du compte. Enfin... trouveraient, plutôt, car pour le moment, ils en étaient à une phase d'adaptation pour l'un, de réadaptation pour l'autre, et il n'était pas encore bien simple de savoir quoi en conclure précisément.

-Pour toi comme pour moi
, ajouta-t-il alors.

Car les histoires de Thésée étaient également plus que complexes, c'est rien de le dire, mais il songeait qu'un jour, ce serait devenu chose commune que de considérer Agrippine comme un membre à part entière de leur famille, sans plus se poser de questions.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 18:25

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les vies des deux frères Dragonneau étaient bien mouvementées. Dans tous les domaines. En même temps, ni l’un ni l’autre n’étaient fait pour avoir des vies tranquilles et routinières, mais tout de même il y a certaines choses dont Thésée se serait bien passé. Enfin, il ne pouvait pas refaire le passé de toute façon, il devait avancer avec ses erreurs et ses bienfaits. Où se rangeait Agrippine ? Il n’en savait rien. Mais il partait du fait qu’aucun enfant n’était une erreur dans tous les cas. Elle était sa fille, et il allait l’assumer.

Sa décision n’était pas encore tout à fait prise, il fallait qu’il digère la nouvelle, mais il allait en prendre une. Il ne pouvait pas vraiment reprendre le cours de sa vie, tout en ignorait le fait qu’il avait une fille. Mais il ne pouvait pas non plus débouler dans la vie d’Agrippine en lui assurant qu’elle était sa fille. Il n’avait pas envie de la chambouler, même si elle n’était pas la personne la plus stable, il avait tout de même envie de la ménager, et de la protéger. Il ne voulait pas avoir de regrets, mais la situation était loin d’être simple. Il se sentait tout de même bien mieux d’en avoir parler avec Norbert, même si cela ne réglait pas tout, il se sentait tout de même mieux.

-C'est ce que je pense aussi, oui.

En même temps, il le fallait bien. Cela ne ferait pas de mal que les choses se calment un peu et redeviennent normales. Enfin, aussi normales que possibles. Les choses allaient changer, Thésée se retrouvait père, même s’il n’en disait rien à Agrippine, elle n’en restait pas moins sa fille. Il ne savait pas ce qu’allait devenir sa vie, mais avoir un enfant lui conviendrait vraiment, même si elle était déjà adulte, ce n’était pas grave. Mais pour cela, il faudrait qu’elle l’accepte, et elle n’était encore au courant de rien.

-Pour toi comme pour moi.

Il afficha un sourire. Effectivement, Thésée ne vivait pas non plus des choses anodines. Si Norbert semblait être déjà sur le chemin de l’apaisement, Thésée venait seulement de mettre un pied dans les turbulences. Mais bon, avec l’aide de sa famille, il savait qu’il saurait gérer cela. Il ne savait pas encore comment, mais cela viendrait.

« J’espère bien, parce qu’on commence à se faire vieux pour tout ça quand même. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeJeu 8 Aoû - 18:43


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
S

e faisaient-ils vraiment trop vieux pour tout ça ? Probablement, oui, trop vieux pour beaucoup d'autres choses également. Ils en étaient à cette période de la vie où cette dernière ne devrait normalement plus avoir grand-chose à leur apprendre, où ils pouvaient compter sur leur expérience. Pas qu'ils soient non plus de vieux croulants à l'article de la mort, n'exagérons rien (quand on avait entrecroisé Nicolas Flamel, ça faisait remettre la notion de vieillesse en perspective, et puis la plupart des sorciers vivaient bien au-delà de leurs cinquante ans, ils n'en étaient sans doute pas à la moitié de leurs vies respectives à l'heure actuelle), mais c'était ainsi, ils appartenaient à une autre génération, maintenant, qui en cet instant se préoccupait de la suivant.

Trop vieux sans doute pour tenter d'établir un lien paternel qui aurait dû se solidifier d'année en année en plus d'une décennie. Trop vieux sans doute aussi pour se découvrir parent... d'une enfant qui avait déjà vingt-huit ans. Mais ce n'était pas eux qu'était vraiment revenu la décision de tout cela. Ils avaient malgré tout le pouvoir, maintenant, d'apaiser les choses, d'avoir un impact réel sur leurs vies respectives. Et s'ils pouvaient s'entraider et se serrer les coudes au passage, ça ne pouvait bien évidemment pas faire le moindre mal.

-Je ne suis pas certain qu'il y ait un âge pour tout ça,
observa tout de même Norbert dans un fin sourire.

En tout cas, que tout ceci soit de leur âge ou non, ça ne changeait rien au fait qu'ils se montreraient à la hauteur de ce qui les attendait. Et quoique décide de faire Thésée, Norbert ne pouvait qu'estimer qu'il ferait un père en or.

-Mais je dois quand même me faire sacrément vieux, j'oublie jusqu'à mes bonnes manières. Je ne t'ai même pas proposé de boire quelque chose.


Il faut dire qu'il avait été sérieusement pris au dépourvu par les révélations que son frère lui avait faites. A partir de là, il n'avait plus vraiment songé à tout le reste. Mais maintenant, les choses étaient dites, et ils étaient même capable d'observer la situation sous un jour le plus positif possible. Pour le reste, ils avaient certaines cartes en mains mais pas toute, leur avenir leur apprendrait le reste.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeVen 20 Sep - 12:04

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses semblaient tout de même s’apaiser pour Norbert, et c’était une bonne chose. En tant que grand frère, Thésée gardait toujours un œil sur Norbert, encore plus parce que c’était Norbert, et il continuerait de le faire. Peu importe ce qu’il se passait dans sa propre vie, il n’oubliait pas sa famille. Norbert était adulte, plus qu’adulte, et il avait sa famille, il avait bien réussi et Thésée était vraiment fier de lui. Même s’il y avait des hauts et des bas, il n’avait pas d’inquiétude. Les choses s’arrangeraient, que ce soit avec Hyppolite ou avec Tina, tout reviendrait à la normale, et il savait que Norbert allait tout faire pour renouer avec les siens. Lui ne savait pas trop comment les choses allaient se passer de son côté, tout était très incertain et compliqué, mais bon, il allait tout de même affronter cette situation sans mal. Il n’avait pas le choix.

Au moins, il savait qu’il était soutenu, et ce n’était pas rien. Il était incapable de dire ce qu’il allait se passer, ce qu’il allait faire, comment Agrippine réagirait si jamais elle savait. Beaucoup d’incertitudes, d’interrogations mais il tentait de rester serein et de faire le point. C’était compliqué dans cette situation, mais paniquer ne l’amènerait absolument nulle part dans tous les cas.

-Je ne suis pas certain qu'il y ait un âge pour tout ça.

Il est vrai que la vie était imprévisible. On ne savait jamais ce qu’il pouvait se passer, ce qui pouvait arriver. Et il en avait la preuve en ce moment. Jamais il n’aurait cru qu’une telle chose lui arriverait. Et pourtant… il était bien père d’une fille de vingt-huit ans. Et c’était plutôt difficile à assimiler d’ailleurs, mais il fallait bien.

-Mais je dois quand même me faire sacrément vieux, j'oublie jusqu'à mes bonnes manières. Je ne t'ai même pas proposé de boire quelque chose.

En même temps, débarquer chez son frère pour lui annoncer qu’il avait une fille, ce n’était pas non plus très bien élevé. Mais il avait vraiment eu besoin de parler avec son frère, et il ne regrettait pas une seule seconde de l’avoir fait. Il se sentait bien mieux à présent. Il adressa un sourire à son frère, ne lui en voulant pas du tout de n’avoir rien proposé.

« En même temps, je ne suis pas venu de parler de la pluie et du beau temps, donc tu es tout excusé. Mais si tu proposes, je prendrai bien un thé s’il te plaît. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeVen 20 Sep - 18:13


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
E

ffectivement, on pouvait reconnaître à Norbert qu'il avait quand même des circonstances atténuantes, et pas des moindres. Il avait été totalement pris de court par ce que son frère avait eu à lui annoncer à son arrivée. Ce n'était définitivement pas une situation à laquelle il aurait pu être préparé... Encore qu'il n'était évidemment pas le plus "à plaindre" dans l'affaire. Car si la nouvelle avait été un choc pour lui, il ne pouvait qu'imaginer à quel point ça avait dû l'être pour Thésée.

Mais maintenant, la surprise était un peu passée, et puisqu'aucune décision vraiment hâtive ne pouvait être prise, puisque la suite recelait des surprises qu'ils n'étaient pas encore en mesure d'entrevoir, le plus simple était peut-être encore de digérer tout ça avec une bonne tasse de thé. Le thé permettait de tout mieux faire passer. Dans de plus ou moins grandes proportions, certes, mais tout de même, c'était un fait. Très britannique, comme fait, mais ça...

Norbert hocha donc la tête et disparut un instant, le temps de leur préparer deux tasses de thé fumant qu'il leur servit dans le salon. Après s'être assis, il sirota sa propre tasse. A lui aussi, ça ne lui faisait pas de mal, de boire quelque chose, en fin de compte, au-delà des convenances (qu'il respectait une fois sur quatre) et de la politesse. Il était difficile de savoir exactement sur quoi rebondir après de telles révélations... Jamais Norbert n'aurait cru qu'il se retrouverait dans une telle situation, et pourtant, il avait appris par la force des choses à ne pas présumer des situations dans lesquelles il pourraint éventuellement se retrouver, justement. L'expérience lui avait prouvé à de très nombreuses reprises que c'était largement préférable.

-Et donc... à part... enfin, tout ça... Tu vas bien ?


Norbert se doutait qu'à l'heure actuelle, ce pan de la vie de son frère devait accaparer un pourcentage excessivement conséquent de son cerveau, mais il ne pouvait pas non plus se torturer... La vie continuait, sa vie continuait, une vie qui, longtemps, n'avait évidemment pas pu tourner autour de cette fille dont il avait totalement ignoré l'existence. Il fallait espérer que tout le reste aille (tout le reste se réduisant généralement au boulot, Norbert connaissait assez Thésée pour ne pas imaginer autre chose... encore qu'au point où il en était, hein).



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 446
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeSam 7 Déc - 13:36

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée se sentait mieux d’en avoir parler avec Norbert. Il concevait que cela devait être un choc aussi pour Norbert, c’était tout à fait légitime. Ce dernier ne s’attendait pas à devenir oncle. De la part de Thésée du moins, parce qu’il restait l’oncle d’Adrian par alliance. Mais en tout cas, il ne devait pas imaginer l’être à nouveau. C’était tout de même un soulagement pour Thésée de constater une fois de plus qu’il pouvait compter sur sa famille. Il n’en avait jamais douté, chez les Dragonneau, il était de coutume de se serrer les coudes, et de se soutenir, et Norbert ne délogeait pas à règle.

L’avenir restait cependant encore très incertain, concernant Agrippine. Thésée se sentait toujours autant perdu, mais au moins, il pouvait compter sur le soutien de son petit frère. Le fait qu’il soit père était encore une donnée difficile à intégrer, mais il faudrait bien qu’il l’accepte totalement, avant de décider ce qui était le mieux à faire.

Le seul avantage qu’il pouvait éventuellement avoir, c’était qu’il connaissait déjà Agrippine. Il travaillait avec elle assez régulièrement ce n’était donc pas une totale étrangère. Mais est-ce que cela justifiait le fait qu’il doive tout lui dire ? S’il savait qu’elle avait une relation très houleuse avec sa mère, il ignorait tout de la relation qu’elle avait eu avec Elliott, peut-être qu’elle adorait son père, qu’elle l’admirait… cela casserait peut-être quelque chose en elle qu’il lui révèle tout, mais en même temps… il s’était toujours bien entendu avec elle, il y avait toujours eu un bon feeling alors peut-être que… enfin bref, il aurait tout le temps de se torturer l’esprit avec cela plus tard. Maintenant que les confidences avaient été faites, il espérait pouvoir se détendre un peu en compagnie de Norbert.

-Et donc... à part... enfin, tout ça... Tu vas bien ?

Il est vrai que si on mettait de côté l’incroyable révélation au sujet d’Agrippine, le quotidien de l’auror n’avait pas changé. Il croulait toujours sous les dossiers, et s’en était rajouté un seul en rouvrant de manière totalement secrète et illégale l’affaire concernant la mort de l’ancien ministre. Mais au moins, il pouvait affirmer que la stabilité de son emploi l’aiderait sûrement à garder la tête froide. Il l’espérait.

« Oui, heureusement. J’ai toujours autant de travail, mais c’est le métier qui veut ça. Et toi ? On a beaucoup parlé de moi, je te laisse la place maintenant. Ça va mieux avec Hyppolite ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Norbert Dragonneau
▌ Messages : 780
Humeur :
On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Right_bar_bleue

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitimeSam 7 Déc - 14:27


On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches
C

ela confinait pratiquement à l'absurde, il est vrai, que de demander à Thésée comment il allait en dehors de tout cela, comme si "tout cela", justement, ne conditionnait pas présentement le moindre de ses gestes et la moindre de ses pensées. Difficile de faire autrement, sans doute, quand une nouvelle si étonnante, si inattendue, vous tombait dessus sans vous laisser le temps de vous y préparer... Malgré tout, la vie continuait, et Norbert espérait tout du moins que pour le reste, pour ce qu'il avait l'habitude d'expérimenter et de maîtriser, les choses ne se passaient pas si mal que cela.

Et visiblement, le reste allait bien. Bon, Thésée ne fit que parler de son travail, mais ce n'était pas étonnant, il constituait la grande majorité de sa vie, c'était comme ça, et ce qui ne concernait pas le travail avait bien souvent trait à des éléments dont le magizoologiste avait connaissance, par la force des choses. Thésée avait beaucoup de travail, mais Norbert savait que son frère ne s'en plaignait pas. Au contraire, il parierait même sur le fait que, dans les circonstances actuelles, il préférait justement en avoir beaucoup, pour pouvoir s'occuper à autre chose, et parce qu'il aimait ça, tout simplement.

Alors Norbert n'en demanda pas davantage. De toute façon, Thésée lui retournait d'ores et déjà la question, et cela ne dérangeait pas Norbert de répondre. D'autant que le sujet Hyppolite se révélait pour le coup moins délicat qu'il ne l'avait été à une période. Bon, avec Tina, la situation était toujours assez... compliquée, quoique peut-être un peu moins catastrophique que dans les premiers temps, mais en tout cas, il semblait évident pour tous que le pire était derrière eux. Et tant mieux.

-Je crois qu'on peut dire ça, oui. Il est encore pas mal secoué par ce qu'il a vécu.
Et c'était évidemment normal, il lui faudrait sans doute un certain temps avant de complètement se remettre, ce qui était entièrement logique. Mais il va mieux et on se comprend mieux aussi, enfin je crois. Et j'ai retenu ma leçon, je fais ce qu'il faut pour que les choses s'améliorent, avec Tina aussi.

Il s'en voulait d'avoir eu besoin de cet électrochoc pour être présent comme on attendait de lui qu'il le soit. Mais le message était passé, et cela ne lui demandait aucun véritable effort. Il savait, il en était certain, que sa famille passait avant tout le reste, et cette certitude était finalement réconfortante.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Empty
Message#Sujet: Re: On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]   On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne connaît jamais totalement ceux qui nous sont proches [Thésée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Dragonneau
-