AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez | 
 

 Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 28 Jan - 12:58


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid pourrait passer des heures et des heures à flâner entre les longs rayonnages de la librairie magique sans jamais se lasser. Elle adorait s'y égarer, s'y retrouver, piocher çà et là les ouvrages susceptibles de lui plaire et d'occuper ses longs moments de solitudes... Et pour être longs, ils l'étaient, puisqu'Enid était rarement autre chose que seule. Bon, c'était faux, elle avait quelques amis, mais trop rares, et en l'occurrence, tout de suite, aucun d'eux, ne l'accompagnait. En même temps, elle n'aurait imposé sa présence à personne en cet instant.

Quand elle se laissait absorber par l'une ou l'autre quatrième de couverture, ça pouvait bien durer des heures, et comme elle était capable de s'impatienter quand d'autres faisaient les magasins et couraient d'essayages en essayages (exercice auquel elle détestait se plier, même si elle n'avait pas toujours le choix), elle comprendrait que d'autres aient le même comportement s'ils devaient l'accompagner dans ce genre de périple.

Cela devait faire à peu près une demi-heure qu'elle se trouvait chez Fleury & Botts en effet, et elle était loin d'avoir fini son petit tour d'horizon, même si son choix s'était arrêté sur quelques ouvrages spécifiques (dont un qu'elle n'avait encore jamais repéré et qui traitait de divination, et plus spécifiquement des rêves prémonitoires... le genre d'ouvrages dont Enid avait grand besoin dans l'espoir de se comprendre, ce qui n'était pas du tout gagné). Elle avait tout de même déjà quatre ou cinq livres sous les bras, et elle n'avait pas choisi les volumes les plus légers ou les plus encombrants.

Et forcément, à trop regarder où elle mettait les pieds, elle ne regarda pas, finalement, ce qu'il y avait devant elle, et fonça donc tête et livres en premiers dans la personne qui se trouvait, renversant au passage tous ses bouquins au sol.

"Oh mince..."


Parfaitement mal à l'aise, elle se baissa pour ramasser les ouvrages en question, embarrassée au possible. Et quand elle leva les yeux et qu'elle vit qui elle venait de bousculer, elle se sentit encore bien pire. Son teint vira au rouge vif tandis qu'elle se redressait. Elle n'en loupait vraiment pas une.

"Désolée..."




codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 11 Fév - 13:14

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il arrivait, très rarement, que Kennil sorte prendre l’air sans but précis durant les vacances. Il restait en général chez lui à avancer sur son futur livre, qu’il espérait voir le jour. Mais sinon, non, il ne sortait pas. Mais là, ses parents l’avaient presque viré de la maison pour qu’il prenne l’air… Bon, Kennil n’était pas colérique, ni même caractériel alors… il se laissait faire. Et puis, ce n’était pas non plus une corvée, il n’était pas allergique à la nature, mais il avait souvent la tête trop plongée dans le Quidditch pour l’observer cette nature. Et il ne voyait pas cela comme un défaut.

Enfin bref, quitte à devoir passer du temps dehors, autant le faire sur le chemin de Traverse non ? C’était en tout cas à l’avis de Kennil, l’idée la plus appropriée. Il se voyait mal errer dans les rues en attendant que les heures passent, ce serait vraiment du temps de perdu à rien faire. Non, autant trouver une occupation plaisante, ou sinon divertissante, au moins un minimum.

Surtout que sur le chemin de traverse, il y avait le magasin de Quidditch que Kennil appréciait particulièrement, et pour cause. Il regroupait tout ce qu’il aimait et il pouvait rester des heures dedans, sans rien acheter, juste à observer les divers articles. Mais malheureusement, ce jour-là, le magasin fétiche du Serdaigle était fermé… Une mauvaise nouvelle donc, mais bonne, Kennil trouverait bien autre chose à faire. Et pourquoi ne pas se rendre chez Fleury & Botts ? S’il voulait devenir écrivain, il était important qu’il se renseigne aussi sur le côté littéraire.

Kennil se dirigea donc vers la librairie d’un pas tranquille. Mais peu après être entré dans la boutique, il fut assez surpris qu’on rentre en collision avec lui. Ce n’était rien d’extraordinaire, il n’avait même pas eu mal, mais cela l’avait surpris.

"Oh mince..."

Il baissa les yeux et se rendit compte qu’il connaissait cette personne, puisque c’était une camarade de classe. Enid Pettigrow. Il ne la connaissait pas énormément, mais ils avaient parfois échangé quelques mots, sans que cela soit très profond. Il voulut se baisser pour l’aider à ramasser les livres mais elle avait déjà tout ramassé.

"Désolée..."

Il lui offrit un sourire rassurant. Il n’avait rien et il se doutait bien qu’elle n’avait pas fait exprès, alors il ne se voyait pas s’énerver ou être méchant envers elle sans aucune raison. Cela pouvait arriver à tout le monde de bousculer quelqu’un par erreur, ce n’était pas un crime.

« T’en fais pas c’est rien, ça arrive. Tu ne t’es pas fait mal au moins ? »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeJeu 14 Fév - 14:21


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Oui, bien sûr, ce n'était rien, ça pouvait arriver à tout le monde, et Enid ne devait pas en faire toute une histoire, mais elle avait l'impression que si elle pouvait saisir une occasion de s'humilier, elle sautait immédiatement dessus de manière inconsciente, et ça l'énervait. Elle aimerait être capable de briller par sa seule présence, de savoir aborder les gens normalement sans leur foncer dedans, d'être capable de s'exprimer en articulant convenablement quand elle s'adressait à une personne qui lui plaisait. C'était agaçant... Elle s'agaçait elle-même, vraiment...

Et même si les propos de Kennyl étaient un minimum réconfortants. Bref, c'était rien, ça arrivait, et elle s'abstint de s'excuser pour ce qui serait certainement la millième fois parce que ça ne rendrait vraiment service à personne en l'occurrence. Elle fit non de la tête, les joues rosissantes, quand le bleu et bronze lui demanda si elle ne s'était pas fait mal, au moins. Elle appréciait vraiment qu'il fasse preuve d'autant de gentillesse et de considération à son égard, même si c'était peut-être juste histoire de faire preuve d'un peu de politesse. Même si ce n'était que ça, ce n'était déjà pas rien. Les gens s'embarrassaient rarement à être polis avec elle... En fait, ils s'embarrassaient rarement avec le fait de lui adresser la parole autrement que pour la mettre plus bas que terre... quand elle ne s'arrangeait pas pour s'y étaler directement.

"Hum non, t'en fais pas... Mes livres ont plus souffert que moi."

Elle baissa les yeux en se demandant si son trait d'humour n'allait pas passer pour un reproche déguisé, alors que ce n'était pas du tout le cas. Elle voulut presque s'en excuser, mais elle savait qu'elle devait arrêter de se répandre en excuses constamment, que ça ne menait jamais nulle part.

"Tu... vas bien ?"

Elle se sentait complètement stupide, et d'un autre côté, les occasions de parler avec Kennyl étaient si rares... Celle-ci lui tombait littéralement dessus (ou elle tombait dessus, plutôt) donc autant faire avec. Même si c'était complètement maladroit et qu'il avait sûrement mieux à faire.



codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 6 Mar - 13:29

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil ne connaissait pas vraiment Enid, c’était une camarade de Poudlard. Il ne pouvait pas dire de classe car ils n’étaient pas dans la même année, et ils n’étaient pas non plus dans la même maison. Ce qui fait qu’il ne pouvait pas vraiment beaucoup la fréquenter, et n’avait pas de raisons de passer du temps avec elle. Mais il l’avait déjà croisée, que ce soit à la bibliothèque, dans le parc, dans les couloirs… il y avait de nombreuses raisons pour la croiser, sans qu’il prenne forcément le temps de la connaître un peu mieux.

Pourtant, il n’avait rien contre elle. Ce n’était même pas un choix de sa part. Mais il y avait vraiment beaucoup d’élèves à Poudlard, il ne pouvait pas s’intéresser à tout le monde de manière approfondie. Surtout que Kennil était un garçon un peu étrange, dans son monde. Le nez souvent dans un bouquin ou dans ses notes. Il était usuel qu’il ne fasse pas attention à ce qu’il se passait autour de lui. Dans son monde, dans ses pensées, il pouvait avoir une dispute juste à quelques pieds de lui, qu’il était capable de ne même pas lever la tête de son livre, surtout si ce dernier parlait de Quidditch. Il était comme ça, il ne fallait pas lui en vouloir. Mais pour ce qui était d’Enid, il trouvait qu’elle était sympa, c’était une fille gentille avec qui il pouvait être agréable de discuter.

"Hum non, t'en fais pas... Mes livres ont plus souffert que moi."

Kennil se sentit un peu coupable, si jamais elle avait abîmé ses livres sans le faire exprès, à cause de la collision, c’était un peu dommage, et il était responsable. Mais bon… avec la magie, ils pouvaient tout faire, donc si vraiment ils étaient abîmés, il y aurait toujours le moyen de leur donner une seconde jeunesse.

"Tu... vas bien ?"

Il ne voyait aucune objection à ce qu’elle engage la conversation. Vraiment pas. Il n’était pas pressé de toute manière, alors il pouvait bien prendre le temps de discuter un peu avec une camarade.

« J’espère quand même qu’ils ne sont pas trop abîmés… oui ça va, je te remercie. Et toi, tu profites bien de tes vacances ? »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeVen 8 Mar - 8:58


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid se mordilla doucement la lèvre inférieure, mal à l'aise. Elle le savait, elle n'aurait pas dû évoquer ses livres. Ce n'était qu'un trait d'humour, mais il avait été maladroit, comme tout ce qu'elle faisait de manière générale. Ses livres en avaient pris un petit coup, mais c'était beaucoup trop léger pour qu'il y ait de quoi lui faire le moindre reproche. De toute façon, même si ses livres devaient ne plus avoir été lisibles, elle n'aurait rien reproché à Kennil, en dépit de son amour inconditionnel pour les bouquins. C'était Kennil... Même si elle s'y efforçait, elle serait forcément incapable de lui reprocher quoi que ce soit.

Heureusement, il n'insista pas et répondit donc à sa question et répondit que ça allait. Elle sourit. Même si ce n'était pas grand-chose, et que rien ne lui garantissait qu'il soit sincère, elle aimait entendre cette réponse, parce que, évidemment, elle voulait que Kennil aille bien. Ses joues rosirent très doucement quand il lui demanda si elle passait de bonnes vacances. Est-ce qu'il s'y intéressait ? Peut-être que non, peut-être qu'il voulait juste faire la conversation. Mais même si c'était le cas, la rouge et or en était heureuse, puisque ça voulait dire que Kennil avait envie de parler avec elle. Il lui consacrait du temps et de l'attention, et pour elle, c'était quelque chose d'immense.

"Oui, enfin, rien de trop passionnant mais..."
Elle marqua une pause. "Ça me fait du bien de ne plus être à Poudlard. J'ai pas vraiment hâte d'y retourner."

Elle aimait beaucoup l'école de magie, mais on ne pouvait pas dire qu'elle brillait ni par ses résultats scolaires, ni par sa popularité. Là, le fait d'être tranquillement chez elle, ça lui évitait de rencontrer les personnes qui lui faisaient la misère en temps normal. En plus, à la rentrée, Andreï ne serait plus à Poudlard, elle aurait perdu un de ses rares alliés.

"Et toi, tes vacances ? Ça se passe comment ?"


Elle n'avait pas envie de s'attarder sur ses propres problèmes, elle avait envie qu'il n'y ait que du positif dans cette conversation. Elle avait envie de passer un bon moment. Et que Kennil passe un bon moment aussi.




codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeSam 23 Mar - 20:21

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
C’est vrai que Kennil connaissait très peu Enid, il la connaissait de nom et de vue, mais il n’avait jamais pris le temps de s’intéresser à elle, ou de la connaître. Pas par manque d’envie, mais parce qu’il restait cloîtré dans le Quidditch, et qu’il ne voyait presque pas ce qu’il se passait autour de lui. Les amis qu’il avait, ils étaient déjà dans la même maison que lui, et il les avait parce que soit, c’était eux qui étaient venus lui parler, ou parce qu’ils avaient une passion en commun pour le Quidditch. Mais… voilà. Beaucoup de monde le trouvait bizarre, mais il n’y faisait pas attention, et il restait dans son monde, cela lui convenait.

Quoiqu’il en soit, il n’avait rien contre parler un peu avec Enid, au contraire, elle pourrait se révéler être une fille intéressante. Il y avait des rumeurs sur elle à l’école, mais il ne les connaissait pas. Cela ne l’intéressait pas du tout, les rumeurs et tout ça… c’était juste bon à être oublié. Mais bon, il ne pouvait pas forcer les gens à ne pas en répandre. Il y en avait peut-être sur lui sans qu’il ne soit au courant, mais cela ne l’atteignait pas du tout. Il apportait que très peu d’importance à ces gens-là, qui colportaient des rumeurs infondées juste pour se rendre intéressants, alors bon. Il n’allait pas perdre de temps avec toutes ces bêtises.

"Oui, enfin, rien de trop passionnant mais... Ça me fait du bien de ne plus être à Poudlard. J'ai pas vraiment hâte d'y retourner."

Kennil était un peu surpris d’entendre qu’elle n’avait pas envie de retourner à Poudlard. En général, les élèves, même ceux qui n’étaient pas très scolaires, adoraient passer du temps à Poudlard. Kennil était content d’être en vacances c’est vrai, parce qu’il avait du temps à consacrer à son livre, mais il serait heureux de retourner sur les bancs de l’école à la rentrée.

« C’est bien la première fois que j’entends quelqu’un dire qu’il n’a pas envie de retourner à Poudlard. »

Elle devait avoir ses raisons, évidemment. Et il ne disait pas cela pour la juger ou la mettre mal à l’aise, mais parce qu’il trouvait cela un peu drôle, et que ce n’était pas commun. Mais voilà tout. Il espérait tout de même qu’elle ne voyait pas l’école comme une corvée, vu le temps qu’ils y passaient. Ce serait triste pour elle.

"Et toi, tes vacances ? Ça se passe comment ?"

Tout se passait bien de son côté, il n’avait pas à se plaindre. Il pouvait plancher sur son livre, tout en prenant un peu de temps pour lui (surtout quand ses parents l’y forçaient), et il passait donc du temps avec ses amis… enfin il ne se plaignait de rien quoi, et il était bien content de ses vacances.

« Ça se passe bien. J’ai plein de temps pour bosser sur un projet alors je suis content. Je sors de temps en temps, pour voir quelques amis, mais je reste enfermé dans ma chambre la plupart du temps, au grand damne de mes parents. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeJeu 28 Mar - 8:15


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid réagit par un léger sourire quand Kennil répondit qu'il n'était pas habitué à entendre dire qu'on n'avait pas envie de retourner à Poudlard. Elle savait que ce n'était pas un discours habituel. Pourtant, elle ne l'avait pas prononcé pour se rendre intéressante ou pour se distinguer des autres, c'était juste sa façon de penser. C'est vrai que Poudlard était un cadre exceptionnel, et qu'ils étaient privilégiés de pouvoir étudier dans un pensionnat de cette envergure.

Mais c'était difficile de profiter du château et de tout ce qu'il avait offrir quand, à côté de ça, elle subissait les moqueries, les brimades et le harcèlement quasiment constant de ses camarades de classe. Elle devrait s'en moquer, peut-être, ne pas y prêter attention et vivre tranquillement sa vie dans son coin, indifférente aux remarques et aux brimades. Mais ça la touchait, c'était comme ça, elle n'y pouvait rien. Elle ne réussissait pas à se sentir indifférente. Elle choisit de ne pas se justifier. Elle n'avait pas envie de passer pour une victime ou autre... déjà qu'elle ne se montrait pas sous son meilleur profil, elle ne voulait pas se donner l'air plus pathétique qu'elle n'avait déjà le sentiment.

Elle préférait entendre parler des vacances de Kennil, en apprendre plus sur la manière dont il occupait son été. Il avait passé ces dernières semaines à travailler sur un projet. Forcément, Enid se sentait très curieuse, elle voulait en apprendre davantage. Le fait qu'il lui parle de rester enfermé dans sa chambre, à la grande exaspération de ses parents, cela lui décochait un nouveau sourire, c'était une chose qu'elle comprenait totalement. Enid, par la force des choses, était casanière. Elle sortait le moins possible. Ses parents n'avaient de cesse que de l'encourager à prendre l'air, à voir des amis. Mais Enid n'en avait pas envie, et elle n'avait pas vraiment d'amis à voir... Elle en avait quelques-uns, mais elle ne se voyait pas les déranger.

"Je connais ça"
, répondit-elle alors. "Tu travailles sur quoi, comme projet ?"

Enid était curieuse, elle ne savait pas si la question était indiscrète ou pas, mais elle tentait quand même, surtout si ça lui donnait l'opportunité de prolonger leur conversation.



codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMar 23 Avr - 15:44

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil n’avait pas idée de ce que pouvait vivre Enid à Poudlard. Non pas que cela ne l’intéressait pas, mais il n’était pas au courant. Kennil s’intéressait très rarement aux choses qui l’entouraient, surtout quand il était plongé dans quelque chose qui s’apparentait de près ou de loin au Quidditch, et il n’y avait que ses amis pour le sortir de là. Alors évidemment, il n’était pas vraiment au courant de ce qu’il se passait pour les autres élèves, il y en avait tellement en même temps.

Mais quoiqu’il en soit, il n’était pas du tout pour le harcèlement, de quelque sorte que ce soit. Certains élèves avaient quelques remarques désobligeantes à son sujet parfois, mais cela ne l’atteignait pas, il se fichait de ce qu’ils pensaient. Ils pouvaient le trouver bizarre, nul, looser s’ils le voulaient, il ne s’arrêtait pas du tout à ce que les autres pouvaient penser de lui. Il n’y avait que l’avis de ses proches qui comptait. Mais bon, c’était sa façon de voir les choses, elle n’était pas la même pour tous, il le savait bien. Et puis de toute manière, il ne savait même pas ce que vivait Enid.

Quoiqu’il en soit, lui serait bien content de retourner à Poudlard, et pouvoir revoir tous ses amis. Evidemment, il n’avait pas attendu la rentrée pour les voir, et c’était très bien comme ça. Même s’il s’enfermait souvent dans sa chambre pendant les vacances pour son projet, ne pas voir ses amis durant deux mois, c’était quand même dur. Même s’ils s’envoyaient des lettres plus ou moins régulièrement, ce n’était pas la même chose que de passer un moment avec eux. Surtout si c’était avec Cassiopée. Quoiqu’il en soit, il avait tout de même hâte de retourner à Poudlard. Il adorait cette école, comme tous les élèves qui y étudiaient, ou presque, puisqu’Enid ne semblait pas aussi enthousiaste. Mais bon, on n’aimait pas tous l’école de toute manière.

"Je connais ça. Tu travailles sur quoi, comme projet ?"

Kennil espérait vraiment que les choses puissent marcher pour son livre. Il y mettait en tout cas tout son cœur, et faisait absolument tout ce qu’il pouvait pour faire les choses de la meilleure façon. Il n’était absolument pas certain qu’il y aurait un succès, mais en tout cas, il faisait tout ce qu’il pouvait.

« J’écris un livre sur le Quidditch. Enfin j’essaye d’écrire un livre. Une sorte d’Encyclopédie. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeDim 28 Avr - 9:29


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid fut surprise et admirative en entendant la nature du projet que nourrissait Kennil. Si elle avait besoin encore d'une preuve du fait que ce garçon n'était pas comme les autres, beaucoup plus intéressant que tous les autres... En fait, elle n'en avait pas eu besoin du tout, mais c'était agréable d'être confortée dans cette opinion, même si avoir une telle opinion du bleu et bronze ne la mènerait nulle part quoi qu'il en soit. Ce n'est pas comme s'il allait s'intéresser subitement à elle sous prétexte qu'ils partageaient deux minutes de conversation tous les deux.

Dans tous les cas, écrire un livre, c'était un beau projet, très ambitieux, mais Kennil avait l'air de faire ça avec beaucoup de sérieux. En tout cas, ça se sentait dans la manière qu'il avait d'en parler. Ce n'était pas du tout quelque chose qu'elle prenait par-dessus la jambe, et ça se voyait, ça se sentait. Ce n'était pas rien, de rédiger tout un ouvrage encyclopédique, et Enid était sincèrement impressionnée. Même si le sujet était le Quidditch, et ce sujet-là, bah... elle avait beau essayer, elle n'arrivait pas du tout à s'y intéresser. Dans des moments comme celui-là, elle aurait bien voulu, pourtant. Pour donner le change, avoir des conversations longues et animées avec le Serdaigle. Mais le sport en général, et le Quidditch en particulier, ce n'était décidément pas son rayon. Fort probable que ça le soit jamais.

"Wow, c'est génial ! Tu as déjà bien avancé, tu comptes l'organiser comment ?"

Enid se découvrait un tout petit peu moins de réserve tout à coup. Parler d'un sujet qui l'intéressait vraiment (pas forcément le Quidditch, la conception des livres... même si elle ne se révélerait jamais douée ni pour l'un ni pour l'autre... En fait elle avait de bonnes chances de ne pas savoir faire grand chose dans sa vie à part jouer les diseuses de bonne aventure dans les fêtes foraines.

Et même là, ses visions étaient trop éparses et imprécises pour que ça lui serve), ça la sortait un petit peu de sa coquille. Même si Enid était capable d'y rerentrer aussi vite qu'elle en était sortie. C'était presque un don, chez elle.


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeSam 8 Juin - 19:13

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil n’avait pas vraiment de mal à parler de son projet aux autres. Ce n’était pas du tout de la prétention ou quoi, c’est juste que quand on lui posait la question, il était normal qu’il y réponde. Il n’en parlait jamais vraiment de lui-même, parce que ce n’était pas fini, et parce qu’il n’était pas encore vraiment satisfait de tout cela. C’était normal, après tout, il était toujours en train de travailler dessus. Il ne savait pas quand il le finirait, ni même s’il le finirait un jour. Et ce qui était encore moins sûr, c’était que son ouvrage soit un jour publié.

Il fallait qu’il reste optimiste, bien sûr, il le savait mais bon. Il avait beau être excentrique et bizarre pour pas mal de monde, Kennil était quand même conscient de la réalité, à un certain point en tout cas. Il savait que le monde de l’édition était vraiment dur, et qu’il n’était pas simple de se faire publier. Il avait choisi un thème pas du tout révolutionnaire. Si son projet était ambitieux, il y avait déjà des auteurs qui avaient publié des ouvrages sur le Quidditch. Peut-être qu’il n’intéresserait personne… mais bon, il ne voulait pas penser à cela pour le moment. Il voulait surtout se concentrer sur son projet avant de penser à l’après. Car mine de rien, il n’était pas du tout proche d’inscrire le point final à son livre. Il avait encore beaucoup de travail à faire, et il en était content.

"Wow, c'est génial ! Tu as déjà bien avancé, tu comptes l'organiser comment ?"

Il sourit légèrement, modeste. Génial, il ne savait pas. Mais en tout cas, il était content de voir qu’elle ne lui riait pas au nez en le traitant d’imbécile. Ils ne se connaissaient pas beaucoup, mais c’était toujours agréable de recevoir des avis positifs sur son projet. Il savait qu’il était jeune, et qu’il avait encore beaucoup de chemin à faire, mais c’était avec ce genre de remarques qu’il arrivait à y croire, et à s’accrocher.

En tout cas, il espérait pouvoir y arriver un jour. Rien que réussir à faire ce qu’il avait en tête serait vraiment génial. Et il ne comptait pas lâcher l’affaire.

« Merci, c’est gentil. Pour le moment j’ai surtout rassemblé les grandes idées. Je n’ai commencé que cet été à vraiment écrire, j’en sui encore qu’à l’introduction. L’idée est de faire un ouvrage vraiment complet, avec dedans tout ce qu’il y a à savoir sur les balais, sur le Quidditch en lui-même et tout ce qui l’entoure, écrire son évolution, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. Et j’aimerai aussi réserver une partie aux plus grandes équipes de Grande Bretagne et d’Irlande et leurs joueurs. Anciens ou actuels. Et puis pourquoi pas aussi parler du Quidditch d’un point de vue international, pour suivre aussi son évolution dans le monde, et pas qu’en Grande Bretagne. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMar 11 Juin - 9:44


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Plus Kennil parlait à Enid de ses projets, plus il l'impressionnait. C'était Kennil, bien sûr, alors ça aidait, parce que de sa part, elle aurait surtout tendance à trouver n'importe quoi exceptionnel du moment que ça venait effectivement de lui, mais quand même, c'est vrai que c'était super, ce qu'il faisait, ce qu'il projetait. A son âge, avoir de telles ambitions et s'y donner corps et âme, c'était quand même très honorable. Enid espérait qu'il réussirait vraiment à aller au bout de ce qu'il voulait.

Elle l'écouta parler avec intérêt. Elle n'aurait jamais cru qu'entendre parler de Quidditch réussirait à la passionner autant. C'est sûr que ça resterait un sujet obscur pour elle, mais quand elle avait affaire à des gens passionnés, elle réussirait à se passionner aussi. Pour l'instant, il organisait ses idées, il n'avait que rédigé l'introduction, elle pourrait être déçue, mais non, c'était tout l'inverse. Enid était impressionnée.

Ce qu'il lui disait, c'était la preuve du sérieux avec lequel Kennil organisait son travail à l'heure actuelle. Il prenait le temps de tout organiser, de tout compartimenter, de faire ce qu'il fallait pour que son manuscrit soit complet et cohérent. Du haut de ses dix-sept ans, il avait les épaules et l'ambition, c'était vraiment impressionnant. Enid se disait que même si cette idée avait pu l'effleurer, elle se serait laissée déborder par le trop-plein de la tâche, elle aurait flanché et n'aurait pas réussi à aller jusqu'au bout de ses ambitions. Hors de question, bien sûr.

"C'est... impressionnant"
, remarqua Enid, admirative.

Et ça, c'était une façon de dire que c'était Kennil qui était impressionnant. Elle avait un faible pour lui sans savoir tout ça de lui, forcément, ça la rendait encore plus admirative et intéressée par lui au bout du compte, même si elle ne voulait pas trop le montrer non plus, mais ça...

"Je pense que ça me ferait pas de mal, un livre comme ça, j'y connais rien, en Quidditch."

Elle ne savait pas si elle faisait bien de dire ce genre de choses, de souligner le fait que c'était un gros point qu'ils n'avaient pas en commun, mais c'était sa manière de lui faire une sorte de... compliment un peu maladroit.




codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeDim 21 Juil - 13:28

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil parlait beaucoup de son livre ses derniers temps, à différentes personnes certes, mais tout de même. Et quelques fois, il avait l’impression de soûler un peu les gens avec ça. Ce n’était sûrement qu’une impression, parce qu’en général, il en parlait surtout à ses amis, aux gens qui comptaient pour lui. Exception faite avec Rudolf Brand, et Enid du coup, qu’il ne connaissait pas très bien, mais qui avait tout de même l’air de s’intéresser à son projet. Ce qui était gentil de sa part.

Elle ne semblait pas faire semblant, ce qui n’aurait pas vraiment d’intérêt dans tous les cas, et évidemment, c’était toujours encourageant pour Kennil d’être dans ce genre de situation-là. De voir que même des gens qui ne faisaient pas partie de ses proches arrivaient à s’intéresser à son livre, cela lui donnait bon espoir qu’il puisse plaire au public et du coup, avoir du succès si jamais il réussissait à le publier un jour.

Il n’était sûr de rien, mais il avait envie d’y croire. Et il avait de la chance d’avoir ses parents et ses amis qui le poussaient à croire en son rêve et à y aller. Kennil avait vraiment envie que cela marche, et il comptait bien se donner tous les moyens pour y parvenir. Et le travail, en premier lieu. Il travaillait beaucoup sur son livre, il avait fait tout le découpage pour le moment, et s’était attelé à l’introduction, même s’il remaniait souvent ses phrases, il savait ce qu’il voulait y mettre. Et puis, il faisait régulièrement lire ce qu’il écrivait à ceux dont il était le plus proche, comme Cassiopée, pour avoir un deuxième avis.

"C'est... impressionnant. Je pense que ça me ferait pas de mal, un livre comme ça, j'y connais rien, en Quidditch."

Il lui adressa un sourire. On lui disait souvent qu’il avait un projet ambitieux, et conséquent. Surtout vu son âge, il n’était même pas encore sorti de Poudlard, mais plus il commençait tôt, plus vite il pourrait s’améliorer et atteindre son objectif. En tout cas, il voyait les choses ainsi. Et puis, passionné comme il était, il ne voyait pas l’intérêt d’attendre plus longtemps avant de s’y mettre. Même si cela faisait déjà plusieurs années qu’il planchait sur une idée de livre.

« Eh bien, si jamais je réussis et qu’on accepte de me publier, je serai ravi de t’offrir un exemplaire pour… que tu en apprennes un peu plus sur le Quidditch. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 24 Juil - 10:52


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid sentit le rouge lui monter aux joues que Kennil lui dit que si il réussissait à se faire publier, il lui offrirait un exemplaire de son livre. C'était pas grand chose de dire ça, et le jour où il serait publié et célèbre, ils n'auraient sûrement plus aucun contact tous les deux. Mais l'attention lui faisait vraiment très plaisir. Kennil était quelqu'un de bien. Elle le savait, mais quand elle parlait avec lui comme ça, il le prouvait encore plus.

Il était adorable, et elle avait du mal à ne pas le trouver encore plus craquant, même si, de son côté, il devait juste la trouver assez maladroite. Et elle n'avait pas forcément arrangé les choses de son côté en précisant qu'elle n'y connaissait rien au Quidditch. Même si elle était quand même honnête, elle serait bien capable de lire d'un trait le livre de Kennil juste parce que c'était lui qui l'avait écrit, même si le sujet ne l'intéressait pas du tout. Qui sait, elle serait même capable de changer d'avis pour lui. C'est dire si elle était totalement désespérée.

"Je suis sûre que tu finiras par être publié"
, répondit Enid qui avait du mal à regarder Kennil dans les yeux sans avoir envie de baisser immédiatement le regard.

Elle n'était pas du tout bien placée pour savoir si ce serait simple pour lui d'être publié ou pas. C'est pas facile de trouver un éditeur, et elle ne savait même pas si Kennil écrivait bien ou pas, mais Enid avait des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre quand elle pensait à Kennil. Alors pour elle, tout ce qu'il faisait était forcément parfait, la question ne se posait pas.

"Et merci, c'est vraiment gentil. Tu es super... gentil."


Bon sang, que quelqu'un la fasse taire, par Merlin. En plus d'être rouge comme une pivoine, elle devait avoir l'air bête et complètement ridicule. Elle devrait être habituée, à force. C'était un peu son truc... Non, en fait, c'était même carrément son truc. Elle n'était jamais à l'aise, dans aucune situation, alors si en plus on la mettait dans une situation dont la seule évocation pouvait encore plus la mettre mal à l'aise.


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 4 Sep - 22:58

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil était toujours agréablement surpris quand les gens le soutenaient dans son projet, quand il s’agissait de personnes qu’il ne connaissait pas bien, et dont il n’était pas très proche. C’était tout aussi encourageant que lorsque c’était ses proches. Parce qu’étant donné qu’il ne les connaissait pas beaucoup, ils n’avaient pas besoin de mentir pour lui faire plaisir. C’était ce genre de petites attentions qui le motivaient encore plus à continuer pour son projet. Ils n’en avaient peut-être pas conscience, mais tous l’aidaient beaucoup.

Il avait vraiment envie d’y croire, envie de réussir. C’était un projet ambitieux, et si beaucoup le trouvaient talentueux, c’était surtout le soutient qui l’avait qui l’aidait beaucoup. En tout cas, il était touché par l’intérêt qu’Enid semblait porter à son travail. Il avait beau ne pas beaucoup connaître la jeune fille, elle lui semblait très sympathique, et il était assez content d’être tombé sur elle par hasard. Cela faisait un petit interlude bien agréable. Kennil avait encore beaucoup de travail pour arriver au résultat qu’il espérait, mais il était vraiment très motivé. Il avait envie de réussir, vraiment.

"Je suis sûre que tu finiras par être publié"

Il lui adressa un sourire. C’était gentil de sa part de lui dire ça, même si au fond, elle ne pouvait avoir aucune certitude à ce sujet. Mais en tout cas, il prenait cela comme un encouragement, et c’était toujours plaisant. Kennil espérait vraiment être publié un jour, et ce n’était même pas pour les possibles fonds qu’il pouvait gagner, mais parce qu’il voulait vraiment faire découvrir le Quidditch dans son ensemble à un maximum de personnes. Beaucoup voyaient juste cela comme un sport, mais c’était tout un monde, toute une culture, et c’est ce qu’il voulait montrer à tous.

"Et merci, c'est vraiment gentil. Tu es super... gentil."

Kennil mettait ses rougissements sur le compte de la timidité. Il remarquait bien qu’elle devenait rapidement et facilement rouge, sûrement parce qu’elle était timide. Après tout, Kennil ne se souvenait pas de l’avoir déjà vu très entourée à Poudlard, les rares fois où il l’avait remarquée, alors elle ne devait pas être vraiment habituée à parler avec des gens. C’était la conclusion qu’il s’était faite en tout cas, même si ce n’était pas forcément la bonne, certes.

« Oh eh bien… je ne sais pas si c’est vraiment le cas, mais merci. Toi aussi, tu as l’air d’être une fille gentille. En tout cas, c’est vraiment très sympa de ta part de m’encourager, ça me touche beaucoup. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeJeu 5 Sep - 14:21


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid aurait juste envie de disparaître le plus profondément possible sous la surface de la terre tant elle avait le sentiment d’être ridicule en cet instant, et pourtant, que Kennil la trouve ridicule ou pas lui aussi, il se montrait vraiment adorable avec elle, ce qui n’arrangeait rien à son affaire au passage, car plus il faisait preuve de sympathie à son adresse, plus elle le trouvait craquant. Et plus elle le trouvait craquant, plus elle se sentait embarrassée de son côté. C’était sans fin, mais elle faisait de son mieux pour garder contenance. Bon, elle était rouge comme une tomate dans tous les cas, c’était un truc qu’elle contrôlait pas spécialement, mais si elle pouvait éviter de bégayer et d’avoir l’air stupide, ça l’arrangerait. Sauf que c’était pas du tout gagné d’avance.

Il lui rendit son compliment. Elle avait l’air d’être une fille gentille. Elle en avait l’air. Forcément qu’il ne pouvait pas se montrer plus sûr de lui ou catégorique, il ne la connaissait pas. C’était la conversation la plus longue qu’ils aient jamais eu, et ça voulait évidemment tout dire. Il n’y avait qu’elle, aussi, pour réussir à avoir le béguin pour un garçon à qui elle avait jamais adressé que deux mots, et qui était sûrement tout aussi sympa avec tout le monde. Si au moins il avait été désagréable, ça lui aurait remis les idées en place, mais non, il lui plaisait encore plus. C’était n’importe quoi.

"C’est rien. Je sais que ça peut être important de savoir qu’il y a des gens pour croire en soi, alors…"


Elle baissa les yeux, c’était important, oui, mais ça n’arrivait pas souvent. En même temps, pourquoi croirait-on en Enid, elle n’avait aucun don particulier. Enfin si, ses dons de voyance, mais tout le monde s’en fichait… Et elle-même faisait son possible pour qu’ils soient ignorés. Elle avait toujours été comme ça. Une boule de contradiction telle qu’il ne fallait pas s’étonner que naturellement les gens se tiennent à distance. C’était presque de l’auto-préservation à ce stade.

"Et puis, c’est vraiment un super projet, que tu as. C’est rare de savoir si tôt ce qu’on veut faire."


Ça en disait long sur qui il était, sur sa personnalité. Et elle en était admirative. Elle, elle voudrait être un peu plus comme ça… avoir des projets et les mener à bras le corps. Mais elle se contentait de survivre à chaque nouvelle journée de cours.



codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 18 Nov - 15:15

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil était assez content de discuter avec Enid, la jeune fille était vraiment chouette. Il n’avait pas eu l’occasion de la découvrir avant ce jour-ci, il l’avait seulement croisée, mais c’était une fille gentille en tout cas. Il ne savait pas s’ils seraient amenés à se reparler ou non, après tout, Poudlard était une grande école mais sait-on jamais, ils pourraient se recroiser. En tout cas, il était content d’avoir pu la rencontrer là maintenant. C’était toujours agréable d’entendre des compliments, surtout lorsque cela venait de quelqu’un que l’on ne connaissait pas très bien. Cela pouvait être juste de la politesse, c’est vrai, mais elle n’avait pas grand-chose à y gagner. Enfin, dans tous les cas, il voulait la croire sincère. D’une manière générale, Kennil voyait toujours les choses de manière positive, c’était bien plus agréable selon lui.

Mais il n’était pas certain qu’elle soit très bien cependant, elle était tout de même rougissante, et il se demandait si elle avait chaud ou alors elle était très timide, ce qui pouvait expliquer cela. Il ne pouvait être sûr de rien, ne la connaissant pas ou alors très peu. Mais il savait aussi que cela pouvait empirer les choses s’il en faisait la remarque. Alors il allait ne rien dire et faire comme si tout était normal. Il ne pouvait juste pas penser qu’elle était attirée par lui, ça ne lui effleurait pas une seule seconde l’esprit.

"C’est rien. Je sais que ça peut être important de savoir qu’il y a des gens pour croire en soi, alors…"

C’est vrai, il n’allait pas la contredire. Et Kennil se sentait déjà assez chanceux d’avoir autant de monde pour le soutenir. Ses proches auraient très bien pu lui dire que ce serait très très difficile, qu’il ferait mieux d’avoir des rêves réalisables, mais non. Ses parents l’avaient soutenu, ses amis aussi, Cassiopée, Melody… il avait vraiment de la chance d’être entouré, et recevoir ses encouragements de personnes qui n’étaient pas ses amis, c’était aussi encourageant, c’est le cas de le dire.

"Et puis, c’est vraiment un super projet, que tu as. C’est rare de savoir si tôt ce qu’on veut faire."

Kennil en avait conscience, beaucoup d’élèves se sentaient perdus après leurs diplômes et ne savaient pas vers quelle voie se tourner, Kennil n’avait pas cette question à se poser. Ses diplômes n’étaient pas importants pour la carrière qu’il voulait suivre, mais il travaillait tout de même, parce que si ça ne marchait pas, il ne voulait pas se retrouver sans rien. Il aurait vraiment l’air d’un idiot dans ce cas-là.

« Oui, je sais. Mais c’était un peu comme une évidence. Je suis passionné de Quidditch depuis toujours, alors, le choix n’était pas bien compliqué pour moi. Toi tu sais ce que tu veux faire ? »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 25 Nov - 14:13


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Pour lui, c'était plus une évidence qu'autre chose. Kennil n'aurait même pas eu besoin de le préciser. Enid le sentait, que c'était effectivement le cas. Et puis, ça se voyait, ça s'entendait quand il parlait. C'était pas juste une décision qu'il avait prise sur un coup de tête, c'était quelque chose qui le poursuivait, qui le passionnait, qu'il avait besoin de coucher sur le papier. C'était quelque chose de fort.

Enid se disait que c'était beau de découvrir sa passion si tôt et de réussir à la poursuivre surtout. Elle espérait quand même qu'une fois qu'il aurait fini son ouvrage, il ne se retrouverait pas vide de tout objectif. Quand un projet vous porte autant, ça ne devait pas être simple de revenir en arrière ensuite... Enfin, c'était une supposition, Enid n'avait jamais rencontré ce cas de figure, ce n'était pas du tout une chose dont elle pouvait parler d'expérience de son côté. Pour le moment, le bleu et bronze était sûr de lui et de ce qu'il voulait faire, c'était ce qui comptait. Et ce qui le rendait assez attirant aux yeux d'Enid. Parce qu'il incarnait en grande partie beaucoup de ce qu'elle n'était pas.

Elle se sentit un peu ridicule (mais c'était un état naturel chez elle) quand Kennil lui demanda si elle savait ce qu'elle voudrait faire pour sa part. Elle se sentait complètement en-dessous de tout ce qu'était Kennil. Il avait de la passion, de l'ambition, alors qu'Enid, elle, peinait déjà à mettre un pied devant l'autre sans se casser inévitablement la figure. Elle fit non de la tête, embarrassée. Elle savait bien qu'elle n'était pas la seule, à son âge, à être perdue comme ça et à ne pas savoir exactement quoi faire, mais elle avait l'impression d'être la seule au monde en cet instant, et qu'elle devrait avoir honte d'être si peu sûre d'elle, et encore moins sûre de ses choix.

"J'en ai aucune idée"
, répondit-elle doucement, presque comme si elle confessait un crime.

Dans le fond, elle savait bien que Kennil n'allait pas la juger ou la pointer du doigt sous prétexte qu'elle ne savait pas ce qu'elle allait faire. Mais c'était plus fort qu'elle.




codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 15 Jan - 22:36

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil ne se souvenait plus quand avait débuté sa passion pour le Quidditch. Probablement depuis qu’il savait marcher, même avant. Son père l’emmenait voir des matchs depuis sa naissance, parce qu’ils habitaient à côté du terrain d’entraînement d’une équipe depuis toujours, alors c’était un peu l’attraction locale du patelin. Sa passion, son obsession même d’une certaine manière, venait sans nul doute de là.

Est-ce qu’il devait sa vocation à son père ? Sans doute, mais ses parents avaient toujours été très présents pour lui, pour le guider, et ils le faisaient encore aujourd’hui. Kennil savait qu’il avait beaucoup de chance d’être aussi proche de ses parents. Et très honnêtement, il serait complètement perdu sans eux, il était encore incapable de se gérer seul, et pourtant, il était majeur. Il n’avait aucune envie de penser au monde adulte, il préférait se dire qu’il était encore étudiant, et se concentrer sur son livre, et sur le Quidditch. Il n’empêche que le jeune homme ne saurait absolument pas quoi faire de sa vie, si jamais il n’avait pas le Quidditch. Et si son livre ne marchait pas, il ne savait pas non plus sur quoi il allait rabattre, mais il n’avait pas envie de penser à cela, il préférait se concentrer sur le positif et être optimiste.

Mais c’était tout de même la préoccupation de tous ceux de son âge, de savoir quoi faire après l’école. Lui entamait sa dernière année, alors l’échéance approchait à grands pas. Il savait qu’il avait de la chance d’avoir trouvé sa voie, même si rien ne garantissait que cela fonctionne, mais d’autres galéraient totalement à trouver une orientation qui leur plaise. Et il voulait bien croire que ce n’était pas évident. Mais de toute façon, rien n’était jamais vraiment définitif dans la vie, on pouvait toujours changer d’avis, et tenter autre chose. Mais il fallait se lancer, c’était surtout ça qui n’était pas simple.

"J'en ai aucune idée"

Il ne trouvait pas que ce soit une catastrophe. Surtout qu’elle était plus jeune que lui, alors elle avait encore le temps d’y songer. Et puis, elle semblait être une fille intelligente, et travailleuse, alors il ne doutait pas qu’elle saurait trouver quelque chose qui lui convienne. Il lui souhaitait en tout cas, parce qu’il trouvait que cette fille était vraiment gentille, et elle lui semblait être quelqu’un de très bien en plus de cela.

« Ce n’est pas très grave, tu as encore le temps pour te décider. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 20 Jan - 11:47


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid afficha un fin sourire. Elle appréciait le comportement de Kennil, il était adorable envers elle alors que rien ne l'y obligeait. Ce n'était pas pour arranger sa situation et les sentiments qu'elle avait pour lui, c'est sûr, mais ça lui faisait tout de même du bien. Elle avait le sentiment que durant le laps de temps que durait leur conversation, il la considérait avec sympathie et intérêt. Pour elle, c'était déjà beaucoup, c'était même immense. Ce n'était pas si souvent qu'on lui donnait le sentiment de compter, et Kennil y parvenait sans aucun souci.

Elle savait qu'elle avait techniquement du temps pour se décider. Elle se rappelait qu'Andreï lui avait dit exactement la même chose, et elle savait très bien que c'était la vérité, que ce n'était pas une course contre la montre. Mais elle ne voyait pas comment, le lendemain, elle pourrait être plus fixée que la veille. Pour elle, c'était une chose impossible. Elle avait besoin de repères, et elle en manquait beaucoup. Les quelques fragments d'avenir qu'elle réussissait à capter dans les rares visions qu'elle identifiait comme des visions ne la menaient jamais nulle part. Elle aimerait bien, pour une fois, que ces visions la concernent. Ce serait de la triche, mais ce serait beaucoup plus simple pour elle, par la même occasion.

"Oui et non"
, répondit Enid. Elle n'avait aucune envie de contredire Kennil, surtout alors qu'il se montrait si agréable et si rassurant à son égard, mais il lui donnait le sentiment qu'elle pouvait être honnêtre avec lui, alors elle l'était. "J'ai l'impression que tout le monde a une idée très claire de ce qu'ils doivent faire, j'ai l'impression que tout le monde sait exactemement où ils vont, et que je suis la seule au monde à... patauger. J'ai même pas un début d'idée."

Si au moins elle avait des pistes, des idées, même imprécises, elle serait un peu moins angoissée par son avenir, qui était pourtant supposé être son rayon. Elle savait que Kennil n'aurait pas forcément envie de l'entendre s'épancher sur ses incertitudes et sur ses craintes beaucoup trop nombreuses. Elle était névrosée, elle le savait. Mais même en essayant de se contrôler, il n'était pas simple pour elle de ne pas retomber dans ses travers.



codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMar 18 Fév - 11:54

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil ne trouvait pas que ce soit une catastrophe qu’Enid ne sache pas encore ce qu’elle allait faire plus tard. Il y avait une multitude de possibilités, alors cela pouvait être difficile de s’y retrouver. Kennil songeait que s’il n’avait pas eu sa vocation depuis toujours, il se serait retrouver perdu, et n’aurait pas du tout su vers quelle voie se tourner. D’ailleurs, si son projet n’aboutissait à rien, il n’avait aucune idée de ce qu’il ferait, en tant que solution de secours. Mais il préférait ne pas penser à un potentiel échec, mais plutôt se concentrer sur un possible succès.

Mais concernant Enid, il ne pensait pas qu’il y ait vraiment à s’inquiéter. Comme il le lui avait dit, elle avait le temps d’y réfléchir. Et puis, même si à la fin de sa septième année elle n’était toujours pas décidée, il ne pensait pas que ce soit un réel souci, ses parents n’allaient tout de même pas la mettre au pied du mur ? Kennil ne savait pas du tout quel était le contexte familial d’Enid, mais il se basait sur ses propres parents, et il savait que ces derniers le soutiendraient toujours, et qu’ils ne lui mettraient jamais la pression pour quoi que ce soit.

"Oui et non. J'ai l'impression que tout le monde a une idée très claire de ce qu'ils doivent faire, j'ai l'impression que tout le monde sait exactemement où ils vont, et que je suis la seule au monde à... patauger. J'ai même pas un début d'idée."

Kennil haussa les épaules, encore une fois, de son point de vue, il n’y avait rien de vraiment très grave. C’était important, bien sûr, parce qu’il s’agissait de son avenir, mais elle avait le temps, et se précipiter ne servirait strictement à rien. Il fallait juste qu’elle prenne le temps d’y réfléchir, et de savoir ce qu’elle voulait vraiment, et ce qu’elle ne voulait pas.

Il voulait lui faire comprendre, qu’il ne fallait pas qu’elle stresse. Qu’elle réussirait forcément à trouver quelque chose qui pourrait lui plaire. La pression, ce n’était jamais quelque chose de bon, au sens de Kennil.

« Tu peux toujours en parler avec ta famille, ou les professeurs de Poudlard. Tu peux aussi essayer de lister tout ce que tu ne veux pas faire, ce sera peut-être plus facile. »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 26 Fév - 8:27


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid n'en revenait toujours pas du fait que Kennyl prenne le temps de lui adresser sa sympathie en même temps que ses conseils. Elle n'était pas vraiment certaine de mériter ni l'un ni l'autre, mais elle apréciait honnêtement. Cela n'arrangeait pas non plus ses affaires, parce qu'en plus de le trouver charmant, elle savait maintenant qu'il était sympathique, attentionné et à l'écoute, ce qui renforçait évidemment le béguin qu'elle avait d'ores et déjà pour lui, mais en attendant, cela avait le don de la mettre en confiance et de la rassurer.

Elle se sentait bien, heureuse, sereine, en compagnie du bleu et bronze qui réussissait à lui faire relativiser même ses pires incertitudes. Ce qui ne voulait pas dire qu'elles disparaissaient non plus, ce serait exagéré que de le dire, mais elles se faisaient un peu plus discrètes, on va dire. Pour chaque crainte qu'elle évoquait, il avait une idée, un conseil, une suggestion. Pour elle, ça valait bien tout l'or du monde.

En parler avec sa famille ? Elle n'était pas sûre d'en être capable. Surtout, elle n'était pas sûre qu'ils l'écouteraient ou en aurait quoi que ce soit à faire. Les connaissant, il y avait même de fortes chances pour qu'il n'en soit rien ou qu'ils remettent ça à plus tard. Et en effet, elle n'était pas aux pièces, elle avait du temps. Mais elle voidrait tellement être rassurée quant à son avenir... Ses dons de voyance ne lui offraient pas la seule tranquilité d'esprit que l'on présumerait obtenir à sa place. Au contraire, elle ne se sentait que d'autant plus perdue et incertaine.

Quant à parler à ses professeurs. Elle se rappelait Hagrid, qui lui avait conseillé de parler à Dumbledore, pour une autre raison, certes, mais finalement liée, quelque part. Il était sans doute temps qu'elle prenne son courage à deux mains et s'adresse à un adulte compétent... Oui, mais ça restait plus simple de mettre tout ça de côté et de se contenter d'attendre gentiment que le temps décide pour elle... en réussissant rapidement à se confier à un de ses camarades.

"C'est pas idiot, ça"
, remarqua la rouge et or. Faire la liste de tout ce qu'elle ne voulait pas faire, c'était un début, et ça lui occuperait l'esprit. "Même si la liste va être longue. Déjà, je veux rien faire de physique, ensuite, je pourrais pas bosser pour une grosse entreprise, c'est trop impersonnel, mais en même temps, je crois que j'arriverais pas à travailler en équipe non plus..." Elle tourna un regard embarrassé vers Kennyl. "Désolée, je réfléchis à voix haute."


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
Kennilworthy Whisp
▌ Messages : 151
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23,2 cm, bois de bouleau & ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Tom Holland

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeLun 23 Mar - 17:18

Nervosité, quand tu nous tiens
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Kennil ne savait pas vraiment ce qu’il était censé dire à Enid. Il n’était pas conseiller d’orientation, et il ne s’était pas retrouvé dans la situation d’Enid, à ne pas du tout savoir quoi faire plus tard. Il était sûr qu’elle n’était pas la seule dans cette situation, mais même concernant ses amis, que ce soit Cassiopiée ou Adrian, les deux savaient à peu près ce qu’ils voulaient faire. Mais il tentait tout de même de lui donner les conseils qui lui semblaient le plus logique. Il ne savait pas si cela l’aiderait, mais c’était en tout cas, tout ce qu’il avait en réserve.

Ce n’est pas pour autant qu’Enid l’ennuyait. Elle ne l’ennuyait pas, c’est juste qu’il n’était pas vraiment sûr d’avoir les bons mots. Mais ce qu’il avait remarqué, c’est qu’elle semblait avoir un cruel manque de confiance en elle. C’était dommage, parce qu’il était certain qu’elle était capable de faire plein de choses, mais qu’elle passait son temps à se convaincre qu’elle était une incapable.

Evidemment, ce n’était qu’une supposition. Parce qu’en fin de compte, il n’en savait strictement rien. Il ne la connaissait presque pas, et c’était la première fois qu’il lui parlait vraiment. Qu’ils avaient une vraie conversation. Enid était une chouette fille, bien qu’un peu timide, et cette rencontre, bien que fortuite, ne lui était pas désagréable. Il savait qu’il ignorait encore beaucoup de choses sur elle, mais ce qu’il avait appris aujourd’hui était plaisant, et lui indiquait qu’elle était quelqu’un de bien.

En tout cas, il espérait pour elle qu’elle réussirait à trouver quelque chose qui lui plaise. Il se doutait que ce n’était peut-être pas le cas de tout le monde, qu’on ne pouvait pas toujours vivre de sa passion, mais ce serait tout de même dommage si elle se cantonnait au premier métier qui venait, parce que dans la panique, elle n’aurait pas su gérer la situation. Mais elle avait encore le temps d’avoir un vrai projet, et de voir quelque chose qui lui plaise se profiler. Il n’y avait pas vraiment de raison qu’elle ne trouve pas, dans tous les cas, elle n’était pas plus bête qu’un autre.

"C'est pas idiot, ça. Même si la liste va être longue. Déjà, je veux rien faire de physique, ensuite, je pourrais pas bosser pour une grosse entreprise, c'est trop impersonnel, mais en même temps, je crois que j'arriverais pas à travailler en équipe non plus... Désolée, je réfléchis à voix haute."

Il sourit, elle n’avait pas besoin de s’excuser. Au contraire, c’était bien si elle arrivait déjà à identifier clairement ce qu’elle ne voulait pas, c’était un début. Elle avait juste à continuer cela jusqu’à avoir une liste restreinte mais avec tout de même des possibilités et voir les professions qui pouvaient correspondre. C’était le chemin à l’envers, mais il pouvait totalement faire ses preuves dans ce cas précis.

« Non ne t’en fais pas. Tu vois, tu arrives déjà à faire des éliminations, alors il n’y a pas de raison que tu ne trouves pas. Par contre, je suis désolé, mais je vais devoir filer, tu n’auras qu’à me dire quand tu auras enfin quelque chose de convenable d’accord ? »

black pumpkin

_________________

- Kennilworthy Whisp -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR
Enid Pettigrow
▌ Messages : 239
Humeur :
Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, phénix, 23 cm
Camp: Neutre
Avatar: Sophia Lillis

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitimeMer 25 Mar - 8:48


Enid Pettigrow feat. Kennilworthy Whisp

Nervosité, quand tu nous tiens.


Enid esquissa un sourire en entendant la réponse encourageante de Kennil. Il n'avait aucune raison de l'aider, mais il en prenait la peine quand même, il lui consacrait du temps et de l'attention, et au-delà du fait qu'elle avait vraiment un faible pour lui, ça lui faisait du bien de se sentir considérée comme c'était le cas en cet instant. Elle avait l'impression qu'il s'intéressait vraiment à elle... pas dans ce sens-là bien sûr, mais il ne faisait pas juste semblant d'écouter la pauvre névrosée qu'elle était très clairement. Oui, en procédant par élimination, peut-être qu'elle finirait par trouver sa voie, d'une façon ou d'une autre. Ou peut-être pas... Mais il lui donnait matière à réfléchir, et Enid avait bien l'intention de suivre son conseil. Il lui faudrait juste du papier et un stylo. Ce serait plus simple de mettre de l'ordre dans ses pensées de cette manière. Et là encore, elle réfléchissait à toute allure. Mais pas à voix haute. Ce qui était déjà un sacré progrès de sa part, on va le reconnaître.

Mais son sourire s'affaissa tout à coup quand il lui apprit qu'il devant s'en aller. Enid se sentit aussitôt désarmée, et son peu de confiance en elle s'évapora aussitôt. Kennil avait très certainement de bonnes raisons de devoir y aller, et même si ce n'était pas le cas, elle ne pouvait pas lui reprocher d'avoir mieux à faire. N'importe qui avait mieux à faire que de lui parler. Mais son angoisse naturelle prenait le dessus, invariablement. Elle se disait qu'elle lui avait déplu, elle se disait qu'elle l'avait ennuyé avec ses histoires, elle se disait qu'il avait dû la trouver pathétique, elle se disait qu'il devait trouver la personnalité de n'importe qui plus intéressante que la sienne. Comment le lui reprocher ? C'était vrai qu'elle n'était pas vraiment intéressante.

"O... Okay... C'était sympa de parler avec toi. A plus tard."

Ou pas... ou c'était comme il voulait, ou alors jamais et c'était pas grave... Ou alors... Heureusement, elle s'était tue avant de prononcer ces mots ridicules. Elle allait repartir dans son côté, un peu penaude, et trouver un livre dans la lecture duquel se réfugier.


codage par LaxBilly.

_________________

           
Enid Pettigrow
If you could see what I always see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Empty
Message#Sujet: Re: Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)   Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Nervosité, quand tu nous tiens. (Kennyl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Fleury & Bott
-