AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
Eileen Prince
▌ Messages : 55
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Erable, nerf de dragon, 29 cm
Camp: Neutre
Avatar: Malina Weissman

Message#Sujet: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Sam 2 Fév - 20:55


Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
C

ertains, en découvrant ce à quoi Eileen avait occupé la grande majorité de ses vacances, seraient certainement déprimés, ou tristes pour elle, mais la vert et argent, pour sa part, était loin de se plaindre de l'été qu'elle passait jusqu'alors. Certains avaient besoin de bouger, de voyager, de voir leurs amis pour passer un été digne de ce nom, ce n'était pas son cas. Elle, pour sa part, se satisfaisait parfaitement de rester enfermée dans la bibliothèque familiale, à dévorer autant de livres qu'elle le pouvait.

La seule chose qui lui manquait vraiment, c'étaient ses parties de bavboules. Malheureusement, les bavboules étaient un jeu qui nécessitait d'être à plusieurs... Et Eileen était loin, bien loin de vouloir se donner la peine de se trouver un partenaire de jeu. Alors soit, elle passait un été solitaire, à l'ombre du manoir familial, protégée de toute distraction sociale (exception faite des disputes incessantes de ses parents et des quelques réceptions d'usage auxquelles on la forçait à participer et auxquelles elle ne prenait vraiment pas le moindre plaisir).

Poudlard ne lui manquait pas, ses camarades lui manquaient encore moins, et dans l'ensemble, elle s'épargnait leur présence sans l'ombre d'un scrupule. Et pourtant, c'était bien pour retrouver l'un de ses camarades en question qu'elle avait bien daigné quitter sa grotte et se rendre sur le chemin de traverse.

Bon, d'accord, elle n'avait pas fait le déplacement uniquement pour voir Darryl. Elle était de ces personnes qui ne sortaient pas de chez elles à moins d'avoir réellement un excellent prétexte à le faire. Et en l'occurrence, le prétexte idéal était vite trouvé : elle devait faire ses achats pour l'année scolaire à venir, et elle avait la ferme intention d'en profiter pour voir son ami. Car oui, elle aimait passer du temps avec Darryl. C'était assez inexplicable au vue de sa régulière inaptitude à supporter la moindre présence humaine, mais Darryl avait le mérite d'être intelligent et de savoir tenir une conversation sans que tout ce qui sorte de sa bouche doive se réduire à un tissus d'imbécilités.

Elle avait donc fait tous les achats qui lui étaient nécessaires avant de retrouver Darryl où ils s'étaient donné rendez-vous, et parvint même à laisser une esquisse de sourire s'afficher sur ses lèvres quand elle le salua.

-Salut, je t'ai pas fait attendre, j'espère.





code by Mandy


_________________


Eileen Prince
Talk less. Smile more.
Don't let them know what you're against or what you're for.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Darryl Applegate
▌ Messages : 67
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ... encore faudrait-il qu'elle me remarque...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Martin Jobert

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Mar 19 Fév - 17:22

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les vacances d’été étaient les vacances préférées de la plupart des étudiants. Deux mois de vacances, le soleil, la chaleur, sur le papier, c’était très alléchant. Et Darryl ne faisait pas exception à la règle. Même s’il ne comptait pas partir dans un autre pays, aller au bord de la mer ou des choses comme ça. Sa famille n’était pas très fortunée déjà, étant donné que sa mère devait élever seule deux enfants à sa charge. Enfin, surtout un étant donné que Darryl passait presque toute l’année à Poudlard, à part les vacances, et donc sa mère n’avait pas d’argent à débourser pour lui. Mise à part pour tout ce qui touchait aux fournitures et qui n’étaient pas données. Mais sa mère était courageuse, et elle arrivait à tenir les deux bouts. Darryl se promettait que dès qu’il serait en âge de travailler, il aiderait sa mère financièrement, parce qu’elle le méritait.

Mais même sans la partie financière, la plage, le sable fin et l’eau azure, ce n’était pas vraiment ce qui faisait frétiller Darryl. Il préférait le calme, lire, passer du temps avec sa famille. Ce que beaucoup pourraient trouver ennuyant et ringard, mais il se fichait bien de l’avis des autres. Il savait par expérience qu’il fallait profiter de sa famille tant qu’on le pouvait, sinon, cela ne laissait que des regrets avec le temps. La preuve, Darryl souffrait de l’absence de son père, et pourtant, il avait entretenu une bonne relation avec lui, de ce qu’il se souvenait, parce qu’il était encore jeune quand il l’avait perdu.

Quoiqu’il en soit, ne pas partir en vacances lui permettait au moins de pouvoir voir ses amis qui ne partaient pas non plus. Et c’était une bonne chose. Il avait été agréablement surpris de recevoir un hibou de la part d’Eileen qui proposait qu’ils se retrouvent, profitant du fait que son amie comptait déjà faire ses achats pour la rentrée qui viendrait plus vite qu’il ne le pensait. Lui n’avait pas encore toutes ses fournitures, mais il avait déjà acheté quelques bricoles, au fur et à mesure, pour que la note ne soit pas trop chargée en une seule fois.

-Salut, je t'ai pas fait attendre, j'espère.

Darryl répondit à son sourire. Il était déjà là depuis un petit moment, mais ça n’avait pas d’importance. Cela ne le dérangeait pas d’attendre. Cela lui permettait de réfléchir un peu et de se retrouver seul avec lui-même. Ce qu’il faisait souvent, mais il en avait besoin. Il appréciait se couper du monde extérieur le temps de quelques instants.

« Non ne t’en fais pas. Tu as pu trouver tout ce qu’il te fallait ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Eileen Prince
▌ Messages : 55
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Erable, nerf de dragon, 29 cm
Camp: Neutre
Avatar: Malina Weissman

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Mar 19 Fév - 18:34


Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
D

arryl ne lui reprocha pas son retard. Eileen n'en avait pas attendu moins de sa part, à vrai dire. Elle le connaissait bien, ou du moins suffisamment, pour savoir qu'il n'était pas de nature à s'offusquer sous prétexte qu'on l'aura fait patienter un peu trop longtemps. Ce n'est pas pour autant qu'elle aimait tirer profit de sa patience envers elle. Elle détestait être en retard, parce que, pour sa part, elle n'aimait pas attendre du tout. Et donc, elle partait du principe qu'il ne fallait pas faire aux autres ce qu'on ne voulait pas qu'on lui fasse. Enfin, Darryl ne lui reprochait rien et elle n'était pas si en retard que cela, alors il était inutile de s'épancher plus longtemps sur la question.

Elle était là, maintenant, et ils allaient pouvoir bavarder un peu tous les deux, ce qui lui convenait très bien. Non pas que les bavardages lui plaisent en quoi que ce soit en temps normal, mais avec Darryl, ça passait. Parce que ses paroles n'étaient pas vides d'intérêt, parce que son cerveau n'était pas comme en arrêt définitif comme ce semblait être le cas pour la grande majorité de ses camarades de classe. Elle hocha la tête en adressant à ses emplettes un regard désintéressé quand Darryl lui demanda si elle avait pu trouver tout ce qu'il lui fallait.

-Normalement oui, j'ai tout l'attirail qu'il faut. Je suis prête à affronter la prochaine année scolaire et son cortège de crétins décérébrés.


Eileen ne mâchait pas ses mots, et on pourrait se dire qu'elle exagérait. Mais le fait est que pas vraiment. Elle n'avait ni estime ni affection pour la grande majorité des élèves avec qui elle se voyait contrainte d'affronter son quotidien en temps normal, et puisque le leur cacher ne changeait pas à leur comportement de parfaits crétins, elle préférait au bout du compte dire les choses telles qu'elles étaient. Ce qui ne facilitait pas toujours ses parties de bavboules, mais passons.

-Comment ça se passe, tes vacances ?


Elle partait du principe qu'il n'y aurait pas grand-chose de passionnant à dire sur les siennes, mais il n'en serait pas forcément de même pour Darryl. Et si ses vacances étaient aussi monotones que les siennes, ils trouveraient un moyen de les égayer un peu, c'était l'avantage.






code by Mandy


_________________


Eileen Prince
Talk less. Smile more.
Don't let them know what you're against or what you're for.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Darryl Applegate
▌ Messages : 67
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ... encore faudrait-il qu'elle me remarque...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Martin Jobert

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Lun 11 Mar - 9:31

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Darryl n’avait pas énormément d’amis. Non pas qu’il n’était pas sociable, ou qu’il détestait les gens, mais il avait un caractère particulier, qui n’aidait pas particulièrement à se faire des amis. Certains avaient réussis à passer outre, et ce n’était pas plus mal. Darryl savait très bien comment il était, mais il n’avait pas pour projet de changer cela pour le moment. Pourquoi le ferait-il ? Tous étaient différents, si certains n’arrivaient pas à s’accommoder de certains caractères, de certaines façons d’être, ils avaient juste à passer leur chemin, personne ne leur en voudrait, surtout pas Darryl. Les relations superficielles, ce n’était vraiment pas sa tasse de thé.

Pourtant, il avait quelques amis, et ceux-là, il y tenait vraiment, ce n’était pas juste des amis comme ça, c’était vrai et sincère. Alphard et Eileen étaient les plus flagrants. Ils étaient vraiment très différents tous les deux, mais Darryl s’entendait bien avec chacun d’entre eux. Et il appréciait passer du temps avec eux. Comme des amis en soit, ce n’était pas exceptionnel. Mais en tout cas, il était content de pouvoir passer du temps avec Eileen. Dans le genre cynique, elle était pire que lui, et cela le faisait sourire en temps normal, parce qu’il se reconnaissait en elle.

-Normalement oui, j'ai tout l'attirail qu'il faut. Je suis prête à affronter la prochaine année scolaire et son cortège de crétins décérébrés.

Il sourit légèrement. Le plus drôle, si on admettait que ça l’était, c’était qu’Eileen pensait vraiment ce qu’elle disait. Elle ne tentait pas de faire de l’humour, ou faire de la métaphore, elle était juste honnête. Darryl ne pensait que les élèves de Poudlard étaient des crétins décérébrés, parce qu’il ne faisait pas vraiment attention aux gens. Il n’accordait pas d’importance à ce qui n’était pas important. Ce qui était assez logique en fin de compte.

-Comment ça se passe, tes vacances ?

Il n’avait pas grand-chose à dire de ses vacances, parce qu’en soit, il ne s’était rien passé de palpitant. Il avait vu Gloria, mais il se doutait qu’Eileen ne s’intéresserait pas à cette histoire, Donc, il n’avait pas grand-chose à dire de palpitant.

« Ça se passe, j’ai pas grand-chose à raconter, parce que je ne fais pas grand-chose de particulier. Et toi ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Eileen Prince
▌ Messages : 55
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Erable, nerf de dragon, 29 cm
Camp: Neutre
Avatar: Malina Weissman

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Lun 11 Mar - 17:14


Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
E

ileen n'était pas vraiment surprise d'entendre Darryl lui apprendre qu'il n'avait pas grand-chose à lui apprendre de ses vacances. Elle s'était doutée, en effet, que à moins d'un événement exceptionnel indépendant de sa volonté, il ne trouverait sûrement pas beaucoup de choses à lui raconter. Elle ne le lui reprocherait certainement pas. Ce serait très hypocrite de sa part d'ailleurs si elle se le permettait étant donné qu'elle-même ne faisait rien de palpitant non plus de ses vacances.

A vrai dire, cette conversation avec son interlocuteur avait de bonnes chances de devenir le point d'orgue de son été, ça voulait tout dire. Ce qui ne signifiait pas qu'elle s'en plaignait. Elle pouvait bien passer deux mois entier dans sa chambre à simplement lire et élaborer quelques stratégies pour le club de bavboules et elle serait entièrement satisfaite. Elle se disait que ça devait être à peu près pareil pour son ami, et que ce n'était pas parce qu'il n'avait pas de grandes informations à lui communiquer qu'il se plaignait réellement de son été. C'était juste un constat, cela limitait ce qu'ils pouvaient se dire sur la question. Mais bon, ça semblait une question un peu inévitable. Après tout, ils ne s'étaient pas vus pendant plusieurs semaines, il était assez logique qu'ils veuillent savoir à quoi ils avaient consacré ces semaines, chacun de leur côté, même si ça ne devait être à rien quoi qu'il en soit.

-A ton avis ? J'ai fait le tour du monde et mis au point un vaccin contre la dragoncelle
, répondit-elle dans un très fin sourire quand son interlocuteur lui demanda comment se passait ses propres vacances.

Même avec ses amis (pour le peu d'amis qu'elle avait), elle avait du mal à laisser son cynisme au vestiaire, c'était un peu comme une seconde peau, pour elle. Et bien plus confortable que la peau dans laquelle elle se traînait quand elle faisait ce qu'on appelait être elle-même. Bref, tout ça pour dire que son été était effectivement ennuyeux au possible.

-J'ai passé ces dernières semaines enfermée dans ma chambre à relire de vieux bouquins en faisant semblant de pas entendre mes parents s'engueuler, la routine, quoi,
répondit-elle plus honnêtement cette fois.

En somme, tout comme Darryl, elle ne faisait effectivement rien de particulier, et ça lui allait très bien comme ça.





code by Mandy

[/quote]

_________________


Eileen Prince
Talk less. Smile more.
Don't let them know what you're against or what you're for.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Darryl Applegate
▌ Messages : 67
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ... encore faudrait-il qu'elle me remarque...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Martin Jobert

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Dim 24 Mar - 10:32

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Au final il avait l’impression que tous les étudiants attendaient les vacances avec impatience pour… rien en faire au final, et s’ennuyer. Il exagérait un peu, bien sûr, il y avait toujours des gens qui faisaient des activités de folie durant leurs vacances, et qui avaient des tas de choses à raconter. Mais Darryl n’en connaissait pas, il faut croire qu’il n’était pas ami avec ce genre de personnes, qui étaient souvent des gens ultra populaires. Donc, cela n’intéressait pas Darryl.

Lui ne faisait rien de ses vacances, si ce n’est passer du temps avec sa famille, passer du temps avec ses quelques amis et voilà. La rentrée arriverait et ils iraient tous à Poudlard. Mais cette fois-ci il ferait bien attention à se mettre dans un wagon avec des gens qu’il connaissait et ne pas laisser Brittany le coincer à nouveau. Il avait eu de la chance la dernière fois, quand elle s’était endormie pendant le voyage, et donc il avait eu la paix jusqu’à King’s Cross, où il s’était carrément échappé en la laissant dormir sans la réveiller, mais bon, ce ne serait pas forcément le coup à chaque fois. Il le savait. Il trouverait bien Eileen ou Alphard dans le train, et il pourrait passer un voyage tranquille, parce qu’il était hors de question qu’une telle chose se produise à nouveau. Brittany était vraiment cinglée… et terrifiante pour le vert et argent.

-A ton avis ? J'ai fait le tour du monde et mis au point un vaccin contre la dragoncelle.

Darryl n’était pas surpris, ni dupe. C’était Eileen, il connaissait très bien son amie, et c’était tout à fait son genre de réponse. Il fallait juste… s’y habituer. Au final, on ne s’en rendait même plus compte de tout cela au bout d’un moment, il fallait laisser couler, il était de toute façon assez inutile de répondre quoique ce soit à cela. Mais bon, cela amusait assez Darryl, au moins il était certain que son amie n’avait pas changée, et c’était une bonne chose.

-J'ai passé ces dernières semaines enfermée dans ma chambre à relire de vieux bouquins en faisant semblant de pas entendre mes parents s'engueuler, la routine, quoi.

C’était tout de même triste que les parents d’Eileen s’entendent si mal. Ce n’était pas nouveau, c’est sûr, mais Darryl se sentait tout de même désolé pour son amie. Ce n’était pas agréable pour elle, évidemment, mais de toute façon, ce n’était pas comme s’il pouvait faire grand-chose à cela.

« Ouais… C’est pas cool pour toi quand même. Vivement la rentrée en un sens. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Eileen Prince
▌ Messages : 55
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Erable, nerf de dragon, 29 cm
Camp: Neutre
Avatar: Malina Weissman

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   Dim 24 Mar - 10:59


Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent
E

ileen haussa les épaules en réponse aux propos de son interlocuteur. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui, bien sûr, ce n'était pas cool pour elle, mais elle ne voulait pas donner l'impression de s'en plaindre. Déjà, elle n'aimait pas se plaindre, ensuite, elle savait que ça n'y changeait rien. Parler des disputes incessantes de ses parents avec la désinvolture qu'elle s'appliquait à afficher, c'était pour elle une manière de prétendre que ça ne la touchait pas... et elle se disait qu'à force de le dire, elle finirait par le penser une bonne fois pour toutes, et ça ne lui ferait plus de mal du tout.

La plupart des gens ne se souciaient pas suffisamment d'elle pour discerner le vrai de faux et se moquaient sans doute éperduement de ses états d'âme, aussi la jeune femme estimait que c'était une bonne approche, même si Darryl, de son côté, la connaissait suffisamment pour ne pas être dupe... ce qui ne l'empêchait pas de jouer avec lui le même numéro qu'avec n'importe qui... par habitude, disons. Dans tous les cas, ce n'était pas comme si ni elle, ni lui allaient véritablement modifier quoi que ce soit à la situation, donc autant en parler avec indifférence, au bout du compte.

-En un sens, ouais,
admit Eileen dans un léger soupir.

C'est sûr, au moins, de retour à Poudlard, elle n'aurait plus à supporter les disputes incessantes de ses géniteurs. Ceci étant dit, elle ne savait pas si abandonner deux crétins pour en retrouver toute une floppée saurait bel et bien lui rendre service. Disons qu'il y avait une ou deux personnes un peut moins crétines dans le lot pour compenser. Et Darryl en faisait partie. Et puis, c'est vrai que quand elle se focalisait sur ses cours, au moins, elle avait tendance à réussir à faire abstraction du reste, même si elle n'était pas exactement ce que l'on pourrait qualifier d'élève brillante.

-Je meurs d'impatience d'entendre tous les profs me rabâcher que réussir nos BUSE est le seul moyen de ne pas rater nos vies, et j'ai vachement hâte de retrouver le troupeau d'imbéciles de mon équipe de bavboules. Vivement, vraiment.

Oui, elle n'était jamais contente. Mais pour sa défense, elle en rajoutait tout de même un peu.





code by Mandy


_________________


Eileen Prince
Talk less. Smile more.
Don't let them know what you're against or what you're for.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent [pv Darryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» Loan et Arthur ? « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».
» Ayame R. Merewood // Les amis sont la vie !
» Thomas Brodie-Sangster *Les vrais amis sont compliqués à trouver, difficiles à quitter, impossible à oublier* Lucas Levinson
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-