AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The brother who lights your way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 84
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeMer 13 Fév - 9:59


Au fil du temps, les pièces du puzzle se rejoignent pour former un dessin de plus en plus précis et de plus en plus satisfaisant. Je dois bien le dire, je suis très fier de ce que je suis en train d'accomplir. Sans considérer que mes plans soient infaillibles ou que je sois invincible, je peux tout de même reconnaître que je suis sur la meilleure voie possible. Mes projets n'ont pas été percés à jours, j'ai des hommes dans des secteurs variés, et une idée de plus en plus précise de ce que sera mon empire, notre empire. Et il n'y a pas que sur ce plan que la situation abonde dans ma seule direction... qui est après tout celle aussi de tous ceux qui m'ont rejoint et qui croient en moi.

Car à ce jour, il y a également Augustus. En ce qui le concerne, je ne suis pas responsable de grand chose. Cette situation, je le dois entièrement à Lucretia, qui a su mener cette affaire d'une main de maître. En même temps, je n'en ai jamais vraiment douté. Je savais qu'elle serait parfaite et qu'elle accomplirait cette mission, qu'elle s'est personnellement fixée, avec tout le talent qui la caractérise si bien. Elle a été parfaite, une inspiration... Comme toujours, somme toute. Et dorénavant, eh bien, nous sommes pour ainsi dire parents. Pas de chair et de sang, soit, mais je pense que le mal qui a été consacré à l'obtention d'Augustus vaut bien tous les labeurs physiques imaginables.

C'est un événement, un événement que je veux bien sûr partager avec mes proches, avec ma famille, donc, et avec mon frère évidemment. Bien sûr, même à lui, je ne pourrais pas dire toute la vérité. Il me le reprochera peut-être un jour mais peu importe, il comprendra aussi. Je sais qu'Alastor fait de son mieux, presque constamment, pour briller à mes yeux. J'apprécie qu'il se donne ce mal et je ne fait pas grand-chose pour l'en empêcher, je dois bien le dire.

Je l'ai donc invité chez moi. Lucretia n'est pas là, je n'ai invité que lui, sans son épouse. Ainsi nous pourrons parler tranquillement, seul à seul. Des changements récents, mais aussi de l'Hydre tant qu'à faire. L'elfe de maison lui ouvre et le conduit dans le salon, où je l'attends.

-Alastor, merci d'être venu. Comment vas-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Alastor Prewett
▌ Messages : 38
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Ginevra Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Sam Heughan

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeMar 5 Mar - 20:17

The brother who lights your way
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Alastor avait été vraiment heureux en recevant l’invitation de son frère. En soit, ce n’était rien d’exceptionnel, mais Alastor était toujours plus que content de voir son frère. Ignatius ce n’était pas juste son grand frère, c’était son modèle, son guide. Il se sentirait perdu s’il ne l’avait pas dans sa vie, et il ne l’avait jamais caché. Ignatius tenait le rôle du grand frère à merveille, il ne pouvait pas dire le contraire, ni personne d’ailleurs. Alastor n’avait jamais eu à se plaindre, même si certains diraient qu’Ignatius avait un peu profité de l’influence qu’il avait sur lui, et qu’il continuait de le faire. Mais ce n’était pas un problème dans tous les cas, et Alastor, s’il s’en rendait compte, s’en fichait bien. Il n’y avait que la reconnaissance de son aîné qui comptait pour lui.

On pouvait peut-être croire, ou prétendre qu’il était niais de sa part et naïf de penser ce genre de choses, mais Alastor ne voyait pas le mal. Sans vraie raison particulière, Alastor a toujours voulu plus impressionner son frère que son père. Pourtant, il aimait son père, et sa mère, il n’y avait pas de soucis. Mais il trouvait plus fierté à voir certaines choses dans les yeux de son frère que dans ceux de son père. Chacun était différent de toute façon. Heureusement en un sens, si les hommes pensaient tous de la même manière, ce serait plus triste, mais en même temps, il y aurait beaucoup moins de conflits, voire plus du tout, c’était une vérité. Mais ce n’était pas du tout le sujet.

Quoiqu’il en soit, c’était toujours un plaisir pour le sang-pur d’aller rendre visite à son frère. Surtout quand c’était ce dernier qui prenait l’initiative de l’inviter, au moins, cela lui témoignait qu’Ignatius se souciait un peu de lui, ne serait-ce qu’un minimum. C’était toujours ça de pris, surtout pour Alastor, cela va sans dire. Arrivé devant sa porte, il sonna tranquillement, jusqu’à ce que l’elfe de la maison vienne lui ouvrir ladite porte.

Il suivit l’elfe jusqu’au salon où son frère l’attendait. Alastor lui adressa un sourire gai, mais sans trop en faire, il ne fallait pas trop exagérer non plus. C’était son frère pas son dieu. Il s’installa, il avait l’habitude, il n’avait plus vraiment besoin d’attendre qu’Ignatius lui dise de le faire.

-Alastor, merci d'être venu. Comment vas-tu ?

Il était rare qu’Alastor décline une invitation de son frère. Juste en cas de force majeur, donc si un de ses fils était malade par exemple. Ses enfants passaient avant tout, c’était une des raisons pour laquelle il avait rejoint l’Hydre, parce qu’Ignatius lui avait affirmé que son projet les protégerait dans le futur. Et il le croyait, naturellement.

« C’est normal je t’en prie. Je vais très bien merci, et toi ? »

black pumpkin

_________________

Alastor Prewett ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 84
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeMer 13 Mar - 9:49


Je hoche simplement la tête quand mon frère me dit que sa réponse favorable à mon invitation, je suis bien d'accord avec lui, c'est parfaitement normal, surtout de la part d'Alastor. Si ce dernier devait, du jour au lendemain, décidet de m'ignorer ou de ne plus répondre à mes invitations, je me méfierais très largement. Je le connais, et surtout je sais à quel point il souhaite être présent à mes côtés et me rendre fier. Je l'invite, il rapplique, c'est la moindre des choses en fin de compte.

On me dira que ce n'est pas franchement très sain de ma part que de profiter de l'admiration que me porte mon frère, mais je répondrais à ces individus que je n'ai rien fait de particulier pour susciter cette admiration (même si je suppose que c'est naturel chez moi d'éveiller une telle impression). Et puis, Alastor reste mon frère, tout de même, et je tiens à lui. Suffisamment en tout cas pour m'intéresser à sa vie et me sentir satisfait d'entendre qu'il va bien. Parce que je suis loin de vouloir son malheur d'une part, bien sûr, et ensuite parce qu'on est toujours plus efficace quand on a le moral au beau fixe.

-Je vais bien
, je confirme en retour. Les affaires marchent bien. Par "affaires", je parle aussi bien de Gringotts (où j'espère m'asseoir à la place de Londubat incessamment sous peu) que de l'Hydre (même si nous avons encore un long chemin à faire de ce point de vue). Et Augustus est adorable, j'ai rarement vu Lucretia aussi heureuse.

Je ne suis pas rentré dans les détails de nos manigances pour obtenir cet enfant. Avec Lucretia, nous avons estimé que nous devrions demeurer les seuls à savoir que Gabrielle Rookwood n'aurait jamais fini à Sainte-Mangouste si nous n'y avions pas veillé. Alastor sait donc seulement que nous avons pris le petit sous notre aile puisque ses parents nous l'ont confié. C'est suffisant.

-Et toi ? Le travail ? La famille ?

Ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus mais il est après tout entièrement naturel de nous concentrer sur nos vies respectives avant de passer à des sujets de conversation éventuellement plus passionnants que cela. Encore que cela peut parfois revêtir un intérêt que l'on imaginait totalement insoupçonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Alastor Prewett
▌ Messages : 38
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Ginevra Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Sam Heughan

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeLun 25 Mar - 23:07

The brother who lights your way
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Alastor ne rechignait jamais à l’idée de passer du temps avec son grand frère, c’était même tout l’inverse. Il cherchait souvent sa présence, parce qu’Ignatius était un modèle pour lui dans tous les domaines, sauf peut-être la paternité. Pour cela, Alastor se débrouillait seul, et il se débrouillait plutôt bien. Quoique depuis récemment, Ignatius élevait un enfant avec sa femme, Alastor n’avait pas compris exactement toute l’histoire mais le plus important était qu’Ignatius soit heureux avec cet enfant. Même si ce n’était pas vraiment le sien. Mais bon, dans l’ensemble, il était content pour lui.

Enfin bref, cela n’enlevait rien au fait qu’Alastor était plus que ravi de voir son frère. Il se doutait bien qu’Ignatius était bien plus modéré que lui à ce sujet, mais cela ne faisait rien. Ce n’était pas comme si c’était une nouveauté. Alastor était de toute évidence bien plus attaché à Ignatius que ce dernier ne l’était par rapport à lui, mais cela n’avait aucune importance. Tant qu’il avait un peu de son affection, et de sa considération, cela lui suffisait. Si son frère l’invitait, c’est que cela devait être le cas, du moins, c’est que qu’Alastor avait envie de croire. Même s’il était toujours bien difficile de savoir ce que son aîné avant dans la tête.

-Je vais bien. Les affaires marchent bien. Et Augustus est adorable, j'ai rarement vu Lucretia aussi heureuse.

Il était vraiment content pour son frère. De savoir qu’il allait bien, que tout était bien pour lui. Il savait qu’il avait toujours voulu avoir des enfants, sans succès, alors maintenant, il pouvait enfin avoir ce qu’il voulait, et il ne doutait pas que son frère soit un très bon père. Par contre, en toute honnêteté, savoir Lucretia heureuse ne faisait ni chaud ni froid à Alastor, pour la simple et bonne raison qu’ils ne s’appréciaient pas du tout. Pour diverses raisons, mais c’était comme ça.

-Et toi ? Le travail ? La famille ?

Alastor n’avait pas à se plaindre de son côté, tout allait bien. Tout se passait bien au travail, il gravissait tranquillement les échelons. Quant à sa vie plus privée, il était très heureux. Il n’avait pas de soucis avec sa femme, et il adorait toujours autant ses deux fils. Alors vraiment, il n’avait pas de raison de se plaindre. En aucun cas.

« Je suis vraiment content pour toi. Moi ça va, tout va bien. Que ce soit le travail ou la famille, je ne me plains pas. »

black pumpkin

_________________

Alastor Prewett ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 84
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeJeu 4 Avr - 13:07


J'affiche un sourire, sincère pour la peine, quand mon frère m'assure qu'il est heureux pour moi. Je suis absolument convaincu de son honnêteté. S'il n'est question de Lucretia, je sais qu'Alastor est la personne la plus susceptible de se soucier honnêtement de moi, et il est certain qu'il est agréable d'avoir à ses côtés des personnes pour qui vous comptez sincèrement. Ainsi, l'on peut s'assurer d'avoir au moins quelques rares personnes fiables et loyales, dont il ne sera jamais question de remettre en cause la sincérité et la fidélité.

De son côté aussi, semble-t-il, il n'a pas à se plaindre. J'aurais souhaité qu'Alastor entre davantage dans les détails, mais je le connais, je sais qu'il s'épanche rarement sur lui-même. Ceci dit, je préfère entendre ça que de mauvaises nouvelles, même si je ne suis pas surpris. Je sais qu'Alastor est un bon époux et un bon père. Ce n'est pas une surprise. De même pour son travail, je sais parfaitement qu'il est sérieux et assidu, ce qui prouve une fois encore qu'il est la personne la plus fiable que je connaisse, ce que je peux me permettre d'affirmer honnêtement sans être totalement biaisé par le fait que, eh oui, c'est mon frère, alors forcément, de quel autre côté pourrais-je me ranger sinon du sien.

-Tu ne te plains jamais,
j'observe tout de même avec un fin sourire, pas tant pour le lui reprocher que pour tenter d'en glaner davantage.

En même temps, c'est la vérité, Alastor n'est vraiment pas du genre à se plaindre. Ce qui ne signifie pas que cela ne lui arrive jamais, évidemment, mais en tout cas il s'épargne toujours de le faire en ma présence. Je ne crois l'avoir vu hausser le ton qu'en de très très rares occasions, et ce n'était jamais à mon adresse.

-Ce n'est pas parce qu'on ne se plaint pas qu'on n'a aucune raison de se plaindre. Mais je vais devoir te croire sur parole, dans ce cas.
Je marque une pause. Rien de croustillant ou de nouveau à m'apprendre, alors ? je l'interroge.

Le tout est léger mais la question honnête, je dirais même légitime. Parce qu'elle peut brasser plus d'un sujet, et il le sait. Nous pouvons en rester à des considérations toutes familiales ou nous focaliser sur notre... autre centre d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Alastor Prewett
▌ Messages : 38
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Ginevra Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Sam Heughan

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeMer 1 Mai - 15:13

The brother who lights your way
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai qu’Alastor ne s’attendait plus vraiment à voir Ignatius voir père, mais bon, il était content pour lui, même si la situation restait spéciale, et que… eh bien Augustus n’était pas leur enfant. Peut-être même qu’ils ne le garderaient pas éternellement. Que sa famille le récupèrerait un jour ou l’autre, après tout. Mais Alastor ne préférait pas parler de tout cela avec Ignatius, parce qu’il ne voulait pas le blesser, ou l’énerver. Alors autant juste lui dire qu’il était content pour lui. Ce qui était vrai dans le fond, pas forcément dans la forme. Mais ce n’était pas le plus important.

Quoiqu’il en soit, Alastor ne pouvait que souhaiter le bonheur de son grand frère. Il voulait vraiment qu’il le soit. Peut-être que tout se passerait bien avec Augustus, de toute façon, quelle que soit la durée de son séjour chez les Prewett, il savait très bien qu’Ignatius serait un très bon père, il l’avait déjà vu à l’œuvre avec ses fils, et il était vraiment bon avec les enfants, donc il ne devrait pas y avoir de soucis. Ce n’était que des bonnes nouvelles en tout cas, par pour tout le monde, mais pour Ignatius, ce qui était le principal. Du moins du point de vue d’Alastor.

-Tu ne te plains jamais.

Il sourit légèrement. Ignatius n’avait pas tort. Alastor n’avait jamais été quelqu’un qui se plaignait, depuis tout petit. Mais en même temps, il n’avait pas de raison de se plaindre. Si sa vie n’était pas un paradis, il s’en satisfaisait très bien. Il avait ce qu’il souhaitait, une femme et des enfants, il était toujours aussi proche de son frère et l’aidait dans ses projets, il avait un travail qu’il appréciait, non vraiment, il n’avait aucune raison de se plaindre. Il pourrait en trouver, comme par exemple la nouvelle épouse d’Ignatius, mais ce n’était pas des sujets abordables avec lui.

-Ce n'est pas parce qu'on ne se plaint pas qu'on n'a aucune raison de se plaindre. Mais je vais devoir te croire sur parole, dans ce cas. Rien de croustillant ou de nouveau à m'apprendre, alors ?

Il comprenait où il voulait en venir, mais malheureusement, il n’allait pas pouvoir le contenter. Alastor n’avait rien d’intéressant à apprendre à son frère. Que ce soit à son sujet ou celui de l’Hydre. Les choses étaient plutôt calmes, il n’y avait rien eu non plus au Ministère, même si cela restait un peu tendue chez les Aurors depuis le problème avec Beresford. Mais sinon… il n’avait rien de neuf.

« Malheureusement, non. Tout est en état de faux calme. Tout le monde se regarde du coin de l’œil, se jauge, se juge. Quelqu’un va peut-être finir par faire quelque chose de regrettable avec toute cette tension. Mais pour le moment, rien à signaler. »

black pumpkin

_________________

Alastor Prewett ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Ignatius Prewett
▌ Messages : 84
Humeur :
The brother who lights your way Left_bar_bleue50 / 10050 / 100The brother who lights your way Right_bar_bleue

En couple avec : Lucretia Prewett

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 27,3 cm, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Aiden Gillen

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitimeVen 10 Mai - 9:06


Un état de faux calme, c'est en effet une très bonne manière de résumer les choses. C'est cette espèce d'accalmie qui précède toutes les tempêtes, et il serait difficile de dire par où les problèmes pourraient bien advenir. En l'occurrence, je ne saurais dire si c'est une bonne chose ou non. C'est plus simple d'agir dans le vrai calme ou dans la vraie tempête, mais nous allons devoir agir avec les moyens dont nous disposons. Ils ne sont pas moindres, après tout. Et nous devrions nous en sortir sans dommages.

L'heure est à la défiance, presque à la paranoïa, comme Alastor le transcrit à sa manière en affirmant que tout le monde se jauge du coin de l'oeil. Il y a eu suffisamment d'exemples de traîtrise au sein de la communauté sorcière pour que ce soit un réflexe naturel, et je pense que Jedusor, en dépit tout le mal que je pense de lui (ce n'est pas peu dire), a parfaitement conscience de cela et en joue. Ce qui est tout naturel, ce qui est normal. Et il sera de bon ton que l'Hydre en joue également de son propre côté. Une tension qui finira forcément par coûter cher à quelqu'un. Ou à quelques uns serait plus exact.

-Quelque chose de regrettable ? Pour nous, tu veux dire ?
je demande avec curiosité, surtout pour inviter son frère à pousser plus loin son discours, à mettre des mots plus concrets sur ses inquiétudes. Tu aurais des doutes ?

Après tout, aucun faux pas ne peut vraiment être qualifié de regrettable pour peu qu'il ne nous mette pas des bâtons dans les roues. Pour peu qu'il ne vienne pas de l'un d'entre nous, en somme. Je suis plutôt fier de mes recrues. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai en eux une confiance aveugle, mais une confiance certaine malgré tout. Après tout, bien sûr que mes recrues sont plus que convenables puisque c'est moi qui les ai choisies ?

Forcément, il ne peut pas en être autrement. Mais si des doutes demeurent, et si Alastor a des raisons concrètes d'en exprimer. Je me dois de les entendre. Je n'ai aucune intention de me laisser prendre au dépourvu. Il en est même hors de question. Je sais que s'il y en a un dont je n'aurais jamais à remettre en question la loyauté, c'est bien Alastor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

The brother who lights your way Empty
Message#Sujet: Re: The brother who lights your way   The brother who lights your way Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The brother who lights your way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Friday Night Lights ~ Partneariat
» (m) JULIAN MORRIS ? Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Where is Lovinsky Pierre-Antoine?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous !
-